Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
corailc
Fidèle du forum

Re: Sujets DNB 2016

par corailc le Jeu 23 Juin 2016 - 15:57
Corpus assez aisé, dictée pas simple avec des mots comme hardies qui en laisseront plus d'un sur le carreau. Les écritures sont intéressantes mais bon, je ne m'attends pas à des étincelles. La question sur le cinéma n'a rien à faire là selon moi.
avatar
Serge
Médiateur

Re: Sujets DNB 2016

par Serge le Jeu 23 Juin 2016 - 16:00
Pour la question de la mise en scène, ça n'a rien en soi d’inintéressant.
En effet, lire, et surtout BIEN lire, c'est réussir en même temps à vivre le texte, à visualiser les choses, à s'imaginer mentalement la scène à partir d'éléments explicites et implicites. Si les réponses sont justifiées, ça peut obliger les élèves à une relecture plus fine et réfléchie. A s'immerger dans la situation évoquée pour la "reconstruire" scéniquement de façon concrète, tout en essayant de rendre compte de l'atmosphère, des émotions, de l'impalpable aussi.
Mais ce n'est pas évident. Et on peut vite tomber sur des clichés ou des platitudes. Surtout en 3ème.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
bonnet péruvien
Niveau 3

Re: Sujets DNB 2016

par bonnet péruvien le Jeu 23 Juin 2016 - 17:01
@Serge a écrit:Pour la question de la mise en scène, ça n'a rien en soi d’inintéressant.
En effet, lire, et surtout BIEN lire, c'est réussir en même temps à vivre le texte, à visualiser les choses, à s'imaginer mentalement la scène à partir d'éléments explicites et implicites. Si les réponses sont justifiées, ça peut obliger les élèves à une relecture plus fine et réfléchie. A s'immerger dans la situation évoquée pour la "reconstruire" scéniquement de façon concrète, tout en essayant de rendre compte de l'atmosphère, des émotions, de l'impalpable aussi.
Mais ce n'est pas évident. Et on peut vite tomber sur des clichés ou des platitudes. Surtout en 3ème.

Moi aussi j'ai trouvé la dernière question plutôt bien fichue. Si les élèves ne sont vraiment pas inspirés, elle ne vaut que deux points, ce qui permet de limiter la casse. D'autre part, elle suppose effectivement de reconsidérer visuellement et temporellement le passage, ce qui est une bonne manière de stimuler leur faculté d'interprétation. Je pense qu'avec l'Histoire des Arts et, de façon plus globale, l'étude de l'image qui fait partie des programmes, tous les élèves ont eu l'occasion d'être initiés à l'échelle des plans. Certains connaissent aussi le nom des mouvements de caméra ou des angles de prise de vue et, à défaut de se rappeler le terme exact, peuvent toujours expliquer de quoi il s'agit. Dans tous les cas, je pense que cette question peut davantage les inspirer qu'une question portant sur une mise en scène de théâtre par exemple, comme cela avait été posé dans un ancien sujet.

Pour ma part, j'ai apprécié le sujet dans son ensemble, ni trop dur comme l'année dernière, ni trop simple comme certaines des années précédentes. Mais bon, ne nous leurrons pas : le pourcentage de réussite à l'épreuve sera sensiblement le même : celui décidé par notre cher ministère !

_________________
bonnet péruvien
avatar
Audrey
Oracle

Re: Sujets DNB 2016

par Audrey le Jeu 23 Juin 2016 - 17:06
Ben c'est surtout, Serge, que pour un collègue rompu à l'analyse filmique qui aura donc correctement formé ses élèves, combien y en a-t-il qui ne maîtrisent pas cette disicpline et ne peuvent donc pas transmettre aux élèves des connaissances spécifiques?
La discussion entre deux de mes collègues de lettres ce matin me l'a prouvé, cette question n'aura pas été préparée correctement par la majorité des profs:
"Oh, super la dernière question non?
- Oui, je suis contente, on avait bien bossé la création d'une mise en scène théâtrale avec Antigone!
- Moi aussi! Mais bon, c'est vrai, là, c'était du cinéma, quand même..."

Ben oui, théâtre et cinéma, ça n'a rien à voir.
Au cinéma, le spectateur a un regard fixe sur le spectacle. Le cinéma lui offre un regard mobile, et un champ des possibles incroyable en terme de points de vue.

Voir des collègues tenir ce discours sur le cinéma, comme une forme de vague voisin du théâtre, ça m'énerve. Voilà bien un sujet que moi, au moins, je maîtrise, et auquel je forme correctement mes élèves.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
bonnet péruvien
Niveau 3

Re: Sujets DNB 2016

par bonnet péruvien le Jeu 23 Juin 2016 - 17:14
@Audrey a écrit:Ben c'est surtout, Serge, que pour un collègue rompu à l'analyse filmique qui aura donc correctement formé ses élèves, combien y en a-t-il qui ne maîtrisent pas cette disicpline et ne peuvent donc pas transmettre aux élèves des connaissances spécifiques?
La discussion entre deux de mes collègues de lettres ce matin me l'a prouvé, cette question n'aura pas été préparée correctement par la majorité des profs:
"Oh, super la dernière question non?
- Oui, je suis contente, on avait bien bossé la création d'une mise en scène théâtrale avec Antigone!
- Moi aussi! Mais bon, c'est vrai, là, c'était du cinéma, quand même..."

Ben oui, théâtre et cinéma, ça n'a rien à voir.
Au cinéma, le spectateur a un regard fixe sur le spectacle. Le cinéma lui offre un regard mobile, et un champ des possibles incroyable en terme de points de vue.

Voir des collègues tenir ce discours sur le cinéma, comme une forme de vague voisin du théâtre, ça m'énerve. Voilà bien un sujet que moi, au moins, je maîtrise, et auquel je forme correctement mes élèves.

En ce qui me concerne, je ne considère pas le cinéma comme "une forme de vague voisin du théâtre". J'ai simplement dit que les élèves, à mon avis mais je me goure peut-être, sont mieux armés pour imaginer une mise en scène de cinéma qu'une mise en scène de théâtre. On est nombreux à montrer aux élèves les différentes mises en scène possibles pour un même texte lorsqu'on étudie avec eux une pièce de théâtre. Mais comme ils ne vont jamais au théâtre, je pense que ça glisse sur bon nombre d'entre eux. Alors que le cinéma, genre plus populaire, ça fait partie de leur quotidien. Mais si ça se trouve, je me trompe lourdement et on va assister à un festival de réponses très creuses.

_________________
bonnet péruvien
avatar
Audrey
Oracle

Re: Sujets DNB 2016

par Audrey le Jeu 23 Juin 2016 - 17:17
Je mise sur le festival de réponses creuses.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
BlackMail
Expert spécialisé

Re: Sujets DNB 2016

par BlackMail le Jeu 23 Juin 2016 - 17:18
@Audrey a écrit:Voilà bien un sujet que moi, au moins, je maîtrise, et auquel je forme correctement mes élèves.

Tant mieux pour tes élèves et toi (rien d'ironique dans mon propos). Cela étant dit, nous sommes d'accord qu'en tant que professeurs de français, nous ne sommes pas formés à l'analyse d'une scène tirée d'un film, n'est-ce pas ? Personnellement, je l'avoue, je ne sais pas faire, et j'aurais sûrement été bien embêtée si j'avais dû répondre à cette fameuse question.
Je pense que le texte est suffisamment riche pour que l'on fasse travailler les élèves sur le contenu littéraire.

_________________
Spoiler:

I'm watching you.
avatar
lotta
Fidèle du forum

Re: Sujets DNB 2016

par lotta le Jeu 23 Juin 2016 - 17:33
La question 8 ne porte pas sur le programme actuel de Français  et va créer  une inégalité entre les élèves  qui auront travaillé  sur l'analyse  cinématographique avec leur prof, et les autres.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Sujets DNB 2016

par V.Marchais le Jeu 23 Juin 2016 - 17:40
@lotta a écrit:La question 8 ne porte pas sur le programme actuel de Français  et va créer  une inégalité entre les élèves  qui auront travaillé  sur l'analyse  cinématographique avec leur prof, et les autres.

Je trouve aussi. Je me sens totalement incompétente en la matière.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Serge
Médiateur

Re: Sujets DNB 2016

par Serge le Jeu 23 Juin 2016 - 17:42
Mais ils peuvent évoquer des mouvements de caméra sans connaitre le nom des plans. Je serais surpris que les consignes de corrections demandent de pénaliser cela. Bien d'autres aspects (lumière, musique éventuelle, jeux de scène) sont en effet communs avec le théâtre. De toute façon, les réponses "acceptables" seront multiples, et sans doute peu exhaustives, donc ils pourront sans doute réussir cette question même sans parler de plans cinématographiques.
On devrait savoir bientôt les consignes de corrections qui seront données.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Sujets DNB 2016

par Sphinx le Jeu 23 Juin 2016 - 17:45
@BlackMail a écrit:
@Audrey a écrit:Voilà bien un sujet que moi, au moins, je maîtrise, et auquel je forme correctement mes élèves.

Tant mieux pour tes élèves et toi (rien d'ironique dans mon propos). Cela étant dit, nous sommes d'accord qu'en tant que professeurs de français, nous ne sommes pas formés à l'analyse d'une scène tirée d'un film, n'est-ce pas ? Personnellement, je l'avoue, je ne sais pas faire, et j'aurais sûrement été bien embêtée si j'avais dû répondre à cette fameuse question.
Je pense que le texte est suffisamment riche pour que l'on fasse travailler les élèves sur le contenu littéraire.

Moi non plus et entièrement d'accord avec Blackmail. C'est d'ailleurs la même raison pour laquelle je ne vois jamais d'œuvres picturales pour l'HDA avec mes élèves mais des textes : l'analyse de la peinture du XXe siècle, sais pas faire, suis pas formée pour, et le cinéma, pareil. Donc mes élèves non plus. Si on veut que les élèves répondent correctement à ce genre de question, alors on leur donne un autre prof que moi ; et, Audrey, je ne pense pas que vous soyez si nombreux à vous y connaître.

Serge, oui, ils vont pouvoir répondre n'importe quoi et on ne devra rien pénaliser. Donc c'est quoi, l'intérêt ? heu

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Nadejda
Monarque

Re: Sujets DNB 2016

par Nadejda le Jeu 23 Juin 2016 - 17:57
Puis bon, à cet âge ce n'est pas facile d'imaginer ce que donnerait à l'écran un personnage seul dans les tranchées, qui essaie de se rappeler des poèmes sans que le passage de la contemplation des gouttes à la récitation paraisse artificiel (personnage qui se parle à lui-même ? voix off ?...).
avatar
Serge
Médiateur

Re: Sujets DNB 2016

par Serge le Jeu 23 Juin 2016 - 18:01
@Sphinx a écrit:Serge, oui, ils vont pouvoir répondre n'importe quoi et on ne devra rien pénaliser. Donc c'est quoi, l'intérêt ? heu

Permettre aux élèves de s'immerger plus pleinement dans le texte pour en proposer une visualisation personnelle, ce que doit pouvoir faire intuitivement tout (bon) lecteur. Ses yeux ne font pas que parcourir des lettres, des syllabes et des mots. Son imagination doit les mettre en réseau et pouvoir en proposer une vision. Chacun peut avoir la sienne propre, c'est pourquoi on est souvent déçu par les adaptations cinématographiques les plus "fidèles", parce que mentalement on s'imagine le personnage, l'ambiance, etc., différemment, en fonction pourtant du même texte.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Sujets DNB 2016

par Hermiony le Jeu 23 Juin 2016 - 18:16
@V.Marchais a écrit:
@lotta a écrit:La question 8 ne porte pas sur le programme actuel de Français  et va créer  une inégalité entre les élèves  qui auront travaillé  sur l'analyse  cinématographique avec leur prof, et les autres.

Je trouve aussi. Je me sens totalement incompétente en la matière.

+1
J'ai une collègue qui adore ça, ses élèves auront donc plus d'armes que les miens, avec qui je n'ai pas vu une seule adaptation filmique de l'année (j'étais trop occupée à tenter de leur faire lire un malheureux chapitre de livre...alors passer des films et les commenter...). Honnêtement, il y avait d'autres manières de creuser le texte, à commencer par une question qui aurait porté sur la raison de la présence des vers dans le texte et sur leur contenu...
Comme il y a deux ans, on acceptera tout et n'importe quoi.


Dernière édition par Hermiony le Jeu 23 Juin 2016 - 18:22, édité 1 fois

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Melyne5
Niveau 8

Re: Sujets DNB 2016

par Melyne5 le Jeu 23 Juin 2016 - 18:20
@Hermiony a écrit:
@V.Marchais a écrit:
@lotta a écrit:La question 8 ne porte pas sur le programme actuel de Français  et va créer  une inégalité entre les élèves  qui auront travaillé  sur l'analyse  cinématographique avec leur prof, et les autres.

Je trouve aussi. Je me sens totalement incompétente en la matière.

+1
J'ai une collègue qui adore ça, ses élèves auront donc plus d'armes que les miens, avec qui je n'ai pas vu une seule adaptation filmique de l'année (j'étais trop occupée à tenter de les faire lire un malheureux chapitre de livre...alors passer des films et les commenter...). Honnêtement, il y avait d'autres manières de creuser le texte, à commencer par une question qui aurait porté sur la raison de la présence des vers dans le texte et sur leur contenu...
Comme il y a deux ans, on acceptera tout et n'importe quoi.

Ouf ! Vous me rassurez, mes collègues ne voyaient pas le problème!; je pensais vraiment avoir zappé un point important du programme !
avatar
Serge
Médiateur

Re: Sujets DNB 2016

par Serge le Jeu 23 Juin 2016 - 18:22
Vous ne vouliez tout de même pas leur donner des questions de langue en français ?  affraid  Laughing
Et pourquoi pas des calculs en maths tant qu'on y est ? Suspect


Dernière édition par Serge le Jeu 23 Juin 2016 - 18:23, édité 1 fois

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Sujets DNB 2016

par Hermiony le Jeu 23 Juin 2016 - 18:22
@Serge a écrit:Vous ne vouliez tout de même pas leur donner des questions de langue en français ?  affraid  Laughing

Tant qu'on y était, on pouvait aussi leur demander de dessiner la scène... Razz

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Serge
Médiateur

Re: Sujets DNB 2016

par Serge le Jeu 23 Juin 2016 - 18:26
Et en maths :
Dessinez au fusain ou mieux peignez à la gouache un triangle rectangle.
Fermez les yeux, ressentez ce triangle, imaginez une couleur et une musique que vous pourriez associer à une telle harmonie. Maintenant, à l'aide d'un triangle fourni par votre professeur de musique, reproduisez tous ensemble le bruit de la musique qu'il vous inspire.

PS : les élèves seront notés sur la sensibilité manifestée et le pouvoir évocateur des bruits harmonieux qu'ils sauront faire ressortir. Une vraie question interdisciplinaire maths/musique/arts plastiques. cheers


Dernière édition par Serge le Jeu 23 Juin 2016 - 18:32, édité 2 fois

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Blune
Niveau 4

Re: Sujets DNB 2016

par Blune le Jeu 23 Juin 2016 - 18:31
Pour une fois, j'ai aimé ce sujet dans sa globalité. cheers

- Le texte est beau et surtout riche.

- Les questions, pour la plupart, exigent une lecture fine et la capacité de l'élève à trouver par eux-mêmes et exploiter les indices stylistiques et grammaticaux du texte. Au moins là, on se rapproche d'un travail de commentaire littéraire. le fait qu'elles soient ouvertes n'enferme pas la réflexion de l'élève dans une direction imposée. Il peut donc y apporter sa sensibilité propre. Évidemment, nous n'échapperons pas aux réponses insipides de certains, mais après tout, auraient-elles été moins vides avec un questionnaire plus guidé ?
Je trouve que la question 8 interroge la sensibilité artistique de l'élève et sa capacité à traduire la force d'un texte par le biais d'un autre art. Choisir le cinéma, pourquoi pas. Personnellement, je travaille toujours sur une œuvre ciné en lien avec les textes (Vipère au poing, Cyrano, Persépolis par exemple.) Même si je ne suis pas une spécialiste du cinéma ni de ses techniques (loin de là !), cela ne m'empêche pas de travailler sur la notion d'adaptations d’œuvres littéraires. Et je n'ai pas l'impression d'être hors programme en faisant ça ou de m'éloigner de ma discipline.

- La réécriture était simple, en revanche, fallait-il tenir compte du groupe "montent vers", remplacé par [...] dans l'extrait reproduit ? Étant donné que le premier verbe était donné dans l'énoncé "venaient", si on n'intégrait pas "montent", on n'avait pas le compte pour avoir 0.5/modification. C'est étrange d'avoir tronqué cette toute petite partie du texte ... Dans le doute, nous avons dit aux élèves de prendre en compte "monter". Impossible d'avoir le rectorat au tel, et pas de réponse à notre mail ...

- La dictée :ils ont tous oublié le "n'" Rolling Eyes

- Les sujets de rédaction : j'ai aimé les deux et j'ai trouvé le n°2 vraiment intéressant, leur permettant d'exploiter les acquis en français, histoire, arts plastiques, histoire des arts ...
avatar
bonnet péruvien
Niveau 3

Re: Sujets DNB 2016

par bonnet péruvien le Jeu 23 Juin 2016 - 19:05
@Blune a écrit:Pour une fois, j'ai aimé ce sujet dans sa globalité.  cheers

- Le texte est beau et surtout riche.

- Les questions, pour la plupart, exigent une lecture fine et la capacité de l'élève à trouver par eux-mêmes et exploiter les indices stylistiques et grammaticaux du texte. Au moins là, on se rapproche d'un travail de commentaire littéraire. le fait qu'elles soient ouvertes n'enferme pas la réflexion de l'élève dans une direction imposée. Il peut donc y apporter sa sensibilité propre. Évidemment, nous n'échapperons pas aux réponses insipides de certains, mais après tout, auraient-elles été moins vides avec un questionnaire plus guidé ?
Je trouve que la question 8 interroge la sensibilité artistique de l'élève et sa capacité à traduire la force d'un texte par le biais d'un autre art. Choisir le cinéma, pourquoi pas. Personnellement, je travaille toujours sur une œuvre ciné en lien avec les textes (Vipère au poing, Cyrano, Persépolis par exemple.) Même si je ne suis pas une spécialiste du cinéma ni de ses techniques (loin de là !), cela ne m'empêche pas de travailler sur la notion d'adaptations d’œuvres littéraires. Et je n'ai pas l'impression d'être hors programme en faisant ça ou de m'éloigner de ma discipline.

- La réécriture était simple, en revanche, fallait-il tenir compte du groupe "montent vers", remplacé par [...] dans l'extrait reproduit ? Étant donné que le premier verbe était donné dans l'énoncé "venaient", si on n'intégrait pas "montent", on n'avait pas le compte pour avoir 0.5/modification. C'est étrange d'avoir tronqué cette toute petite partie du texte ... Dans le doute, nous avons dit aux élèves de prendre en compte "monter". Impossible d'avoir le rectorat au tel, et pas de réponse à notre mail ...

- La dictée :ils ont tous oublié le "n'" Rolling Eyes

- Les sujets de rédaction : j'ai aimé les deux et j'ai trouvé le n°2 vraiment intéressant, leur permettant d'exploiter les acquis en français, histoire, arts plastiques, histoire des arts ...

Tout à fait d'accord avec toutes tes remarques !

Moi aussi j'utilise le Cyrano de Rappeneau quand je fais étudier la pièce. Formidable de bout en bout !

_________________
bonnet péruvien
avatar
Blune
Niveau 4

Re: Sujets DNB 2016

par Blune le Jeu 23 Juin 2016 - 19:28
@lotta a écrit:La question 8 ne porte pas sur le programme actuel de Français  et va créer  une inégalité entre les élèves  qui auront travaillé  sur l'analyse  cinématographique avec leur prof, et les autres.

Dans le doute, je suis allée rechercher dans les programmes de 2008 (car c'est bien de ceux-là qu'il s'agit encore) :

"4. Etude de l’image
En  classe  de  Troisième,  le  professeur  privilégie  l’étude  de  l’image  comme   engagement   et   comme   représentation   de   soi.   C’est   la   fonction argumentative de l’image qui est développée, pour laquelle on peut analyser le fonctionnement de certaines publicités.
Le  professeur  fournit  aux  élèves  des  outils  d’analyse  pour  l’image  animée ; il les fait réfléchir à la problématique de l’adaptation d’une œuvre littéraire pour le cinéma ou la télévision."

La question 8 s'inscrit bien, selon ce que je comprends, dans la réflexion sur l'adaptation cinématographique d'une œuvre littéraire.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Sujets DNB 2016

par Sphinx le Jeu 23 Juin 2016 - 19:35
@Serge a écrit:
@Sphinx a écrit:Serge, oui, ils vont pouvoir répondre n'importe quoi et on ne devra rien pénaliser. Donc c'est quoi, l'intérêt ? heu

Permettre aux élèves de s'immerger plus pleinement dans le texte pour en proposer une visualisation personnelle, ce que doit pouvoir faire intuitivement tout (bon) lecteur. Ses yeux ne font pas que parcourir des lettres, des syllabes et des mots. Son imagination doit les mettre en réseau et pouvoir en proposer une vision. Chacun peut avoir la sienne propre, c'est pourquoi on est souvent déçu par les adaptations cinématographiques les plus "fidèles", parce que mentalement on s'imagine le personnage, l'ambiance, etc., différemment, en fonction pourtant du même texte.

Ben justement. Je peux imaginer le narrateur en tutu avec des palmes si je veux et si ça me rend le livre plus parlant, je ne vois pas pourquoi on devrait m'évaluer là-dessus ! Par ailleurs, là, on ne "permet" pas aux élèves de s'immerger, on les oblige à se creuser la tête pour savoir ce que veut le rédacteur du sujet avec ses histoires de cinéma (qui pour moi n'ont pas grand chose à voir avec le fait de visualiser la scène, puisque le boulot d'un réalisateur à mon sens n'est pas de s'imaginer le bouquin mais d'en proposer une rendition à autrui, mais passons). D'ailleurs, je visualise généralement assez peu les personnages ou les lieux d'un livre, je pense pourtant être bonne lectrice

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Sujets DNB 2016

par Thalia de G le Jeu 23 Juin 2016 - 20:04
@Blune a écrit:
@lotta a écrit:La question 8 ne porte pas sur le programme actuel de Français  et va créer  une inégalité entre les élèves  qui auront travaillé  sur l'analyse  cinématographique avec leur prof, et les autres.

Dans le doute, je suis allée rechercher dans les programmes de 2008 (car c'est bien de ceux-là qu'il s'agit encore) :

"4. Etude de l’image
En  classe  de  Troisième,  le  professeur  privilégie  l’étude  de  l’image  comme   engagement   et   comme   représentation   de   soi.   C’est   la   fonction argumentative de l’image qui est développée, pour laquelle on peut analyser le fonctionnement de certaines publicités.
Le  professeur  fournit  aux  élèves  des  outils  d’analyse  pour  l’image  animée ; il les fait réfléchir à la problématique de l’adaptation d’une œuvre littéraire pour le cinéma ou la télévision."

La question 8 s'inscrit bien, selon ce que je comprends, dans la réflexion sur l'adaptation cinématographique d'une œuvre littéraire.
Tu as raison. Mais qui parmi nous se sent armé dans ce domaine ? Pas plus que dans l'équipe de mon collège.
Et à qui / quoi en incombe la responsabilité ? À nous et à notre manque d'intérêt ? (Audrey maîtrise et c'est tant mieux pour ses élèves) À une absence d'offre de formation au PAF ? Au manque d'heures accumulées pendant les années de primaire et de collège ?
Je n'ai pas de réponse et me sens désemparée.

Cela dit, la réponse de Serge me paraît pleine de bon sens.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Sujets DNB 2016

par e-Wanderer le Jeu 23 Juin 2016 - 20:15
Je trouve le sujet intéressant. Mais en première réaction (même si c'est évidemment tout à fait traitable), je me suis demandé si l'idée d'inventer une suite amenant le personnage à dialoguer avec quelqu'un était très pertinente par rapport à la dernière phrase de l'extrait, qui justement renvoie à un sentiment d'insondable solitude. Il me semble que "Il faut que je me lève, que je marche, que je parle à quelqu'un..." (surtout avec les points de suspension) renvoie davantage à une impossibilité tragiquement ressentie qu'à une ouverture vers une rencontre ou un dialogue possibles. À moins de traiter le sujet sous forme de rupture très brutale, par exemple sous forme de dialogue avec un gradé autoritaire.
avatar
bonnet péruvien
Niveau 3

Re: Sujets DNB 2016

par bonnet péruvien le Jeu 23 Juin 2016 - 20:18
@Blune a écrit:
@lotta a écrit:La question 8 ne porte pas sur le programme actuel de Français  et va créer  une inégalité entre les élèves  qui auront travaillé  sur l'analyse  cinématographique avec leur prof, et les autres.

Dans le doute, je suis allée rechercher dans les programmes de 2008 (car c'est bien de ceux-là qu'il s'agit encore) :

"4. Etude de l’image
En  classe  de  Troisième,  le  professeur  privilégie  l’étude  de  l’image  comme   engagement   et   comme   représentation   de   soi.   C’est   la   fonction argumentative de l’image qui est développée, pour laquelle on peut analyser le fonctionnement de certaines publicités.
Le  professeur  fournit  aux  élèves  des  outils  d’analyse  pour  l’image  animée ; il les fait réfléchir à la problématique de l’adaptation d’une œuvre littéraire pour le cinéma ou la télévision."

La question 8 s'inscrit bien, selon ce que je comprends, dans la réflexion sur l'adaptation cinématographique d'une œuvre littéraire.

Mais oui ! Sans compter que l'étude d'image, sans même parler de l'analyse filmique, se doit d'être pratiquée durant tout le collège. Par la simple étude d'un tableau, on peut acquérir certains outils ou notions tout à fait exploitables dans la question 8 : les plans (dans le sens de ce qu'on trouve en 1er plan, 2e, arrière plan...), la répartition de l'ombre et de la lumière, la symbolique des couleurs, les expressions des personnages... Et puis les élèves ont aussi étudié pas mal de choses en arts-plastiques. On leur demande souvent de faire appel à leurs connaissances historiques. Alors pourquoi pas aussi, dans une certaine mesure, à d'autres formes de connaissance ?

_________________
bonnet péruvien
avatar
corailc
Fidèle du forum

Re: Sujets DNB 2016

par corailc le Jeu 23 Juin 2016 - 20:19
Je suis d'accord avec vous e-wanderer, mais pourquoi ne pas aussi imaginer une rencontre qui se révèle justement imaginaire au final?

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/
Contenu sponsorisé

Re: Sujets DNB 2016

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum