Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Septimus le Mer 29 Juin 2016 - 23:13

Le Monde a écrit:A l’heure où se décide, en cette fin d’année scolaire, le sort des élèves pour la rentrée, c’est un constat sévère sur l’orientation scolaire que donne à lire le Sénat. Après un an de travaux, la mission d’information sur ce sujet, présidée le socialiste Jacques-Bernard Magner, et dont le rapport a été établi par Guy-Dominique Kennel (LR), en vient à cette conclusion, rendue publique mercredi 29 juin : « Fondée sur les résultats scolaires obtenus dans les matières générales, l’orientation s’assimile à une mécanique de tri des élèves dans des filières strictement hiérarchisées et compartimentées. » Aux bons collégiens le lycée général, la série scientifique. Aux plus faibles – majoritairement issus de milieu modeste –, les filières les plus déconsidérées du lycée professionnel.

Le constat n’est pas nouveau, et il est frappant de voir qu’au fil des rapports, il se répète au mot près : « orientation par l’échec », « orientation subie »… Si le choix de se diriger vers telle ou telle filière n’est pas un problème pour les bons élèves – ils se dirigent naturellement vers les voies dites « d’élite », avec la possibilité de retarder le plus tard possible leur choix de spécialisation au lycée voire au-delà –, pour les élèves faibles, c’est une autre affaire. Il leur est demandé de choisir un métier dès l’âge de 14 ou 15 ans. Beaucoup, au final, sont orientés, plus qu’ils ne s’orientent.


La suite ici: http://www.lemonde.fr/education/article/2016/06/29/les-senateurs-veulent-en-finir-avec-l-orientation-scolaire-par-l-echec_4960731_1473685.html#qcT0qM6ZGSulsGFd.99
Où l'on apprend, entre autre, que:
Les professeurs seraient formés au conseil en orientation et découvriraient le monde professionnel au travers d’un stage d’une durée d’un mois dans les premières années de leur carrière

Histoire, tout de même, qu'ils sachent ce que c'est qu'un vrai travail...


Dernière édition par Septimus le Mer 29 Juin 2016 - 23:30, édité 1 fois

Septimus
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par henriette le Mer 29 Juin 2016 - 23:15

Un vrai quoi ?? heu

Rolling Eyes

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Balthazaard le Jeu 30 Juin 2016 - 0:59

Les commentaires sont réjouissants...et ce n'est pas la première fois! Le vent tournerait-il, les bobards ne feraient-ils plus recette?

En tous cas cette assemblée de gérontocrates réactionnaires , dispendieuse et inutile tient réellement à justifier sa réputation.

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par trompettemarine le Jeu 30 Juin 2016 - 1:54

C'est un fait que chez nous les Co-psys disparaissent comme peau de chagrin. Un de nos centres CIO a fermé.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Nemuyoake le Jeu 30 Juin 2016 - 2:21

Pour en finir avec l'orientation par l'echec, il faudrait peut-etre que les eleves se sortent les doigts du *censure*. Apres avoir experimente l'ecole japonaise, je peux dire que l'ecole francaise est dure et exigeante (enfin a mon epoque, pour ce que j'ai vecu) MAIS elle est tres formatrice. J'ai eu quasi aucun probleme d'adaptation au Japon, et je le dois en partie a l'exigeance de mes enseignants qui m'ont appris a reflechir, ne pas etre passive et ne pas attendre les reponses la gueule ouverte, chercher des solutions a un probleme nouveau etc.

Oui, l'ecole francaise, c'est souvent marche ou creve car pas mal d'enseignants ont de grosses exigeances. Mais si les eleves se mettaient a marcher au lieu de rester sur place de facon obstinee avec leur gigabaobab (et crever=echec) et bien ils y arriveraient (pas tous, mais une grande partie d'entre eux). Oui, c'est de l'education digne de Sparte mais au moins elle ne ment pas aux eleves : dans la vie il faut se battre pour reussir.

_________________
Si vous êtes intéressés par le métier d'enseignant au Japon...
http://www.japanteachingenglish.com/

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Reine Margot le Jeu 30 Juin 2016 - 7:26

Ben oui, en fait il vaut mieux laisser passer des gens qui ont d'énormes lacunes et qui feront des professionnels et des citoyens incompétents plus tard.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par XIII le Jeu 30 Juin 2016 - 7:29

Les citoyens veulent aussi en finir avec le Sénat et l'orientation des politiques en échec vers cette maison de retraite !

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Pseudo le Jeu 30 Juin 2016 - 7:34

Le sénat redécouvre l'eau tiède. Et ce sont des gens qui ont scolairement réussi qui nous coûtent un bras pour pondre des rapports inutiles. Bel exemple de lien entre la réussite scolaire, la compétence et la citoyenneté.

Mais je n'irais pas dans votre sens général ici. L'orientation en France est un scandal. Quand aux élèves faignants, ma foi, je crois que c'est bien souvent l'école qui les a rendu ainsi. La veulerie n'est pas naturelle.
Mais je doute que le Sénat y change quoi que ce soit et même, en vrai, ait réellement envie que cela change.


Dernière édition par Pseudo le Jeu 30 Juin 2016 - 7:41, édité 1 fois

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Pseudo le Jeu 30 Juin 2016 - 7:37

@Reine Margot a écrit:Ben oui, en fait il vaut mieux laisser passer des gens qui ont d'énormes lacunes et qui feront des professionnels et des citoyens incompétents plus tard.

C'est partir du principe que la réussite scolaire fait le bon professionnel et le bon citoyen. Je crois que c'est assez souvent faux. Le tout est assez régulièrement déconnecté.
D'ailleurs, nos chers hommes politiques ont réussi scolairement, mais sont-ils de bons citoyens ?
Un bon plombier, ça n'existe pas ? Un banquier incompétent, ça n'existe pas ? Pourtant, il y a des chances pour que le premier ait eu des difficultés scolaires et que l'autre ait réussi une grande école.
Le vie n'a absolument pas les mêmes critères de réussite et de compétences que l'école.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par PauvreYorick le Jeu 30 Juin 2016 - 7:44

@Pseudo a écrit: D'ailleurs, nos chers hommes politiques ont réussi scolairement
C'est vite dit. Il y a certes des Fabius, des Juppé et des Macron, mais il y a des Sarkozy (père, fils), des Monory, des Estrosi...

Encore Monory savait-il lire, écrire et compter, bien qu'il n'eût qu'un brevet élémentaire et un brevet industriel. C'est plus qu'on n'en peut dire aujourd'hui de plus d'un bachelier.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par JaneB le Jeu 30 Juin 2016 - 7:50

@Pseudo a écrit:
@Reine Margot a écrit:Ben oui, en fait il vaut mieux laisser passer des gens qui ont d'énormes lacunes et qui feront des professionnels et des citoyens incompétents plus tard.

C'est partir du principe que la réussite scolaire fait le bon professionnel et le bon citoyen. Je crois que c'est assez souvent faux. Le tout est assez régulièrement déconnecté.
D'ailleurs, nos chers hommes politiques ont réussi scolairement, mais sont-ils de bons citoyens ?
Un bon plombier, ça n'existe pas ? Un banquier incompétent, ça n'existe pas ? Pourtant, il y a des chances pour que le premier ait eu des difficultés scolaires et que l'autre ait réussi une grande école.
Le vie n'a absolument pas les mêmes critères de réussite et de compétences que l'école.

Mais alors pourquoi être orienté pour devenir plombier serait un échec alors ?

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par amalricu le Jeu 30 Juin 2016 - 8:14

Le rapport souligne l'évidence de l'orientation sanction  trop précoce à la spartiate (merci pour les gamins balancés au fossé), la survalorisation de la filière S par la plupart des familles.

Un collègue m'a dit connaître un médecin qui a doublé 2 fois (1 5ème et 1 première) : donner du temps au temps est quelquefois nécessaire. D'ailleurs des stagiaires de notre métier ont bien droit à la 2ème année de chance, non ?

Ensuite la France adore les diplômes qui font les jaseries familiales et les compétitions personnelles : c'est la bonne vieille tradition napoléonienne de la formation des élites et des notables, mais nous sommes passés à la masse : environ 800 000  jeunes par an à former !

Quand on voit certaines méthodes de recrutement basées sur les compétences et la motivation (Toyota à Valenciennes, l'école 42 de Xavier Neil), je me dis que la France découvre petit à petit une autre manière d'accèder au marché du travail.

Les réactions des lecteurs du Monde ne me surprennent guère : ils sont les gagnants d'un tel système qui cache sous le tapis des dizaines de milliers d'échecs à l'année. Les exclus du système ne la ramènent pas.

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par gauvain31 le Jeu 30 Juin 2016 - 9:25

@amalricu a écrit:

Les réactions des lecteurs du Monde ne me surprennent guère : ils sont les gagnants d'un tel système qui cache sous le tapis des dizaines de milliers d'échecs à l'année. Les exclus du système ne la ramènent pas.

C'est à dire "d'un tel système" ? Celui qui donne des diplômes qui garantissent une légitimité, un statut et des conditions de travail à peu près décentes? Quelle légitimité auront les élèves de Xavier Niel après leur passage à l'école quand on y réfléchi un peu? S'ils veulent par exemple quitter la boîte, trouveront-ils un travail aussi facilement qu'une personne dont le diplôme est reconnu nationalement? N'auront-ils pas justement l'étiquette "salarié formaté par Free" qui leur collera à la peau? Est-ce que cela ne pourrait-ils pas être un handicap justement dans la recherche d'un travail? Quand je vois comment on traite les salariés de Free (harcèlement...) , sincèrement je ne les envie pas.

http://www.sudouest.fr/2016/05/19/free-harcelerait-ses-salaries-pour-eviter-de-lancer-un-plan-social-2368299-4688.php

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Dame Jouanne le Jeu 30 Juin 2016 - 9:28

Et si une partie du problème n'était pas qu'en France on considère une orientation vers le professionnel comme un échec? Tout l'article sous-entend cela. Et puis l'article ne le dit pas, mais les filières très sélectives du professionnel sont souvent celles qui offrent le moins de place car elles coûtent plus cher que les autres. Si on continue toujours dans cette façon de voir, il n'y a qu'une solution pour "Supprimer l'échec" : envoyons tous les élèves en S.

Dame Jouanne
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par gauvain31 le Jeu 30 Juin 2016 - 9:32

@Dame Jouanne a écrit:Et si une partie du problème n'était pas qu'en France on considère une orientation vers le professionnel comme un échec? Tout l'article sous-entend cela. Et puis l'article ne le dit pas, mais les filières très sélectives du professionnel sont souvent celles qui offrent le moins de place car elles coûtent plus cher que les autres. Si on continue toujours dans cette façon de voir, il n'y a qu'une solution pour "Supprimer l'échec" : envoyons tous les élèves en S.

+1000 topela


gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par frdm le Jeu 30 Juin 2016 - 9:38

@Pseudo a écrit:Le sénat redécouvre l'eau tiède. Et ce sont des gens qui ont scolairement réussi qui nous coûtent un bras pour pondre des rapports inutiles. Bel exemple de lien entre la réussite scolaire, la compétence et la citoyenneté.

Mais je n'irais pas dans votre sens général ici. L'orientation en France est un scandal. Quand aux élèves faignants, ma foi, je crois que c'est bien souvent l'école qui les a rendu ainsi. La veulerie n'est pas naturelle.
Mais je doute que le Sénat y change quoi que ce soit et même, en vrai, ait réellement envie que cela change.

Je pense au contraire que l'être humain a une propension naturelle à la veulerie contre laquelle il doit lutter, et je crois que la société de consommation avec son incitation permanente à la jouissance immédiate contre laquelle les parents ont renoncé à lutter, est, bien plus que l'école, responsable de cet état lamentable des mentalités.

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par neomath le Jeu 30 Juin 2016 - 9:39

@amalricu a écrit:Le rapport souligne l'évidence de l'orientation sanction  trop précoce à la spartiate (merci pour les gamins balancés au fossé), la survalorisation de la filière S par la plupart des familles.

L'enseignement professionnel n'est pas une poubelle et ceux qui en sont issus ne sont pas des déchets.
M...de à la fin ! Ras le bol de ce mépris de classe déguisé en bonne conscience de gauche.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par mhutton le Jeu 30 Juin 2016 - 9:39

@Dame Jouanne a écrit:
Et si une partie du problème n'était pas qu'en France on considère une orientation vers le professionnel comme un échec? Tout l'article sous-entend cela. Et puis l'article ne le dit pas, mais les filières très sélectives du professionnel sont souvent celles qui offrent le moins de place car elles coûtent plus cher que les autres. Si on continue toujours dans cette façon de voir, il n'y a qu'une solution pour "Supprimer l'échec" : envoyons tous les élèves en S.


En lisant vos messages, je comprends mieux pourquoi mes 3e de cette année n'ont pas bénéficié d'une orientation très adapté...Bon nombre d'entre eux ont été envoyés en générale alors que la réussite d'un bac pro aurait été plus adapté et leur aurait permis d'aller plus loin que de se rétamer en générale .... Ayant été stagiaire cette année je me rappelle au début de l'année un discours du recteur qui disait qu'un des objectifs était de permettre à un nombre maximum d'élèves de faire des études ...( générales), ce que je soutiens bien évidemment , mais je n'avas pas compris le message caché derrière ce discours ambitieux,... Ces élèves, dont certains se sont vus refusé l'entrée en CAP/BEP, et qui seront en seconde  à la rentrée prochaine ne bénéficieront toujours pas de ces études dont parlait le recteur au début de l'année. Mes collègues me soutiennent que le "lycée devra s'habituer" et que "de plus en plus d'élèves seront comme ça" ... Mais j'ai des doutes, on laisse vraiment passer des élèves avec des grandes difficultés en première  et en terminale ? Je suis certaines qu'ils seront réorientés à la fin de leur seconde non ????


Dernière édition par Hélips le Jeu 30 Juin 2016 - 9:45, édité 2 fois (Raison : balises de citations, Hélips, pour la modération)

mhutton
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Hélips le Jeu 30 Juin 2016 - 9:47

Oui, on les laisse vraiment passer en première : depuis cette année, nous ne pouvons plus proposer le redoublement, et la réorientation vers la voie professionnelle ne peut qu'être proposée en cours d'année à la famille.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par gauvain31 le Jeu 30 Juin 2016 - 9:47

@mhutton a écrit:

En lisant vos messages, je comprends mieux pourquoi mes 3e de cette année n'ont pas bénéficié d'une orientation très adapté...Bon nombre d'entre eux ont été envoyés en générale alors que la réussite d'un bac pro aurait été plus adapté et leur aurait permis d'aller plus loin que de se rétamer en générale .... Ayant été stagiaire cette année je me rappelle au début de l'année un discours du recteur qui disait qu'un des objectifs était de permettre à un nombre maximum d'élèves de faire des études ...( générales), ce que je soutiens bien évidemment , mais je n'avas pas compris le message caché derrière ce discours ambitieux,... Ces élèves, dont certains se sont vus refusé l'entrée en CAP/BEP, et qui seront en seconde  à la rentrée prochaine ne bénéficieront toujours pas de ces études dont parlait le recteur au début de l'année. Mes collègues me soutiennent que le "lycée devra s'habituer" et que "de plus en plus d'élèves seront comme ça" ... Mais j'ai des doutes, on laisse vraiment passer des élèves avec des grandes difficultés en première  et en terminale ? Je suis certaines qu'ils seront réorientés à la fin de leur seconde non ????

Non, ce qui sont en très très grande difficultés sont réorientés dans la voie professionnelle,mais pas avec la certitude d'obtenir leur vœux... auquel cas, ils doubleront leur année de seconde. Pour ceux qui s'en sortent un petit peu mieux, on les met en STMG devenue une vraie voie de garage (même plus que la filière pro dont les effectifs sont contingentés...), et parfois 1ère L....

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par amalricu le Jeu 30 Juin 2016 - 9:58

@neomath a écrit:
@amalricu a écrit:Le rapport souligne l'évidence de l'orientation sanction  trop précoce à la spartiate (merci pour les gamins balancés au fossé), la survalorisation de la filière S par la plupart des familles.

L'enseignement professionnel n'est pas une poubelle et ceux qui en sont issus ne sont pas des déchets.
M...de à la fin ! Ras le bol de ce mépris de classe déguisé en bonne conscience de gauche.

Dans les années 80, des professeurs nous faisaient la menace de nous envoyer en professionnel...genre bagne de Cayenne. La formule spartiate répond à un message ci-dessus du genre "marche ou crève".

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Reine Margot le Jeu 30 Juin 2016 - 9:59

@Pseudo a écrit:
@Reine Margot a écrit:Ben oui, en fait il vaut mieux laisser passer des gens qui ont d'énormes lacunes et qui feront des professionnels et des citoyens incompétents plus tard.

C'est partir du principe que la réussite scolaire fait le bon professionnel et le bon citoyen. Je crois que c'est assez souvent faux. Le tout est assez régulièrement déconnecté.

Non, seulement à un moment voir des gens qui ont le bac et vont aller en fac, puis dans la vie active alors qu'ils ne savent même pas écrire un texte en bon français c'est courir à l'échec. Il ne s'agit pas de réussite scolaire, ni que tout le monde fasse l'ENA mais de faire en sorte que l'ensemble d'une classe d'âge sorte de l'école en ayant acquis un certain nombre de fondamentaux nécessaires à l'âge adulte. Et au lieu d'y remédier on les fait simplement passer d'une classe à l'autre, en criant haro sur les méchants professeurs pas assez bienveillants qui osent tirer la sonnette d'alarme.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par neomath le Jeu 30 Juin 2016 - 10:00

@mhutton a écrit:Mais j'ai des doutes, on laisse vraiment passer des élèves avec des grandes difficultés en première  et en terminale ? Je suis certaines qu'ils seront réorientés à la fin de leur seconde non ????
Oui, vraiment. C'est lamentable mais c'est comme ça.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par amalricu le Jeu 30 Juin 2016 - 10:01

@gauvain31 a écrit:
@amalricu a écrit:

Les réactions des lecteurs du Monde ne me surprennent guère : ils sont les gagnants d'un tel système qui cache sous le tapis des dizaines de milliers d'échecs à l'année. Les exclus du système ne la ramènent pas.

C'est à dire "d'un tel système" ? Celui qui donne des diplômes qui garantissent une légitimité, un statut et des conditions de travail à peu près décentes? Quelle légitimité auront les élèves de Xavier Niel après leur passage à l'école quand on y réfléchi un peu? S'ils veulent par exemple quitter la boîte, trouveront-ils un travail aussi facilement qu'une personne dont le diplôme est reconnu nationalement? N'auront-ils pas justement l'étiquette "salarié formaté par Free" qui leur collera à la peau? Est-ce que cela ne pourrait-ils pas être un handicap justement dans la recherche d'un travail? Quand je vois comment on traite les salariés de Free (harcèlement...) , sincèrement je ne les envie pas.

http://www.sudouest.fr/2016/05/19/free-harcelerait-ses-salaries-pour-eviter-de-lancer-un-plan-social-2368299-4688.php

Le harcèlement de masse pour épargner un plan social, c'est pas nouveau : France Telecom en son temps...

Quant au diplôme, religion sacrosainte française du statut social, on voit bien que quelquechose commence à bouher : cf le projet de Macron relatif à la coiffure.

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénateurs veulent en finir avec "l’orientation scolaire par l’échec" (Le Monde)

Message par Hélips le Jeu 30 Juin 2016 - 10:03

@gauvain31 a écrit:
@mhutton a écrit:

En lisant vos messages, je comprends mieux pourquoi mes 3e de cette année n'ont pas bénéficié d'une orientation très adapté...Bon nombre d'entre eux ont été envoyés en générale alors que la réussite d'un bac pro aurait été plus adapté et leur aurait permis d'aller plus loin que de se rétamer en générale .... Ayant été stagiaire cette année je me rappelle au début de l'année un discours du recteur qui disait qu'un des objectifs était de permettre à un nombre maximum d'élèves de faire des études ...( générales), ce que je soutiens bien évidemment , mais je n'avas pas compris le message caché derrière ce discours ambitieux,... Ces élèves, dont certains se sont vus refusé l'entrée en CAP/BEP, et qui seront en seconde  à la rentrée prochaine ne bénéficieront toujours pas de ces études dont parlait le recteur au début de l'année. Mes collègues me soutiennent que le "lycée devra s'habituer" et que "de plus en plus d'élèves seront comme ça" ... Mais j'ai des doutes, on laisse vraiment passer des élèves avec des grandes difficultés en première  et en terminale ? Je suis certaines qu'ils seront réorientés à la fin de leur seconde non ????

Non, ce qui sont en très très grande difficultés sont réorientés dans la voie professionnelle,mais pas avec la certitude d'obtenir leur vœux... auquel cas, ils doubleront leur année de seconde. Pour ceux qui s'en sortent un petit peu mieux, on les met en STMG devenue une vraie voie de garage (même plus que la filière pro dont les effectifs sont contingentés...), et parfois 1ère L....

Plus depuis cette année : il faut que la famille souhaite le redoublement, pardon le maintien, ou souhaite faire les démarches pour une réorientation. Le conseil de classe est tenu de proposer une première générale ou technologique.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum