Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par e-Wanderer le Sam 09 Juil 2016, 5:37 pm
On peut aussi se dire qu'une pré-professionnalisation qui préserve les enseignements académiques est une bonne chose dans un contexte où le ministère impose aux universités de revoir leurs maquettes en les rendant toujours moins exigeantes, et en développant, pour le coup, d'autres voies de professionnalisation qui ne correspondent pas à leur mission originale (par exemple, une filière "journalisme" en fac de lettres : c'est évidemment beaucoup moins cher à financer qu'une vraie école de journalisme correctement équipée, avec un encadrement de spécialistes…). Au moins, former des professeurs fait partie de nos missions de base et c'est une façon de préserver des enseignements disciplinaires dignes de ce nom.
avatar
Ascagne
Fidèle du forum

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par Ascagne le Sam 09 Juil 2016, 5:40 pm
Cela dépend de ce qu'il advient des maquettes liées à cette pré-professionnalisation. En revanche, cela accentue peut-être davantage le décalage entre différents publics, séparés par les conditions de vie et les moyens (parentaux et personnels). Je pense, de ce côté, à ce qui existe déjà, entre ceux qui peuvent faire un master recherche et préparer directement l'agrégation, et les personnes non moins compétentes qui passent parfois par nécessité par la voie du CAPES et peuvent se retrouver moins avantagées que le premier groupe par la suite (pour passer l'agrégation, pour se lancer dans un doctorat).
avatar
lene75
Empereur

Re: Le Capes ne fait pas le plein

par lene75 le Sam 09 Juil 2016, 9:04 pm
C'est le principe des écoles normales (supérieure et d'instituteurs) que de pré-recruter sur concours (donc pas n'importe qui) des étudiants qui seront rémunérés décemment pour pouvoir se consacrer pleinement à leurs études. Cela permet d'élargir le vivier, et au passage d'enrayer l'aggravation des inégalités sociales.
Évidemment le contenu de ce qui est enseigné est fondamental, raison pour laquelle, je suppose, l'article précise que cette mesure doit impérativement s'accompagner d'un retour à la compétence disciplinaire et d'un abandon des gadgets pédagos.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum