Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par laMiss le Mer 6 Juil 2016 - 13:43

Bonjour à tous,

Après bien des hésitations, je me résous à poster ici ce qu'un collègue que je connais IRL a entendu en formation réforme des collèges.
Les IPR ont dit que les enseignants devaient se mettre en tête que leur progression de cours ne leur appartiendraient plus, mais qu'elles appartiendraient à leur établissement d'exercice, le but étant (d'après mon collègue) que n'importe qui puisse prendre la relève.
Je n'ai pas entendu moi-même ces paroles et je trouve cela assez incroyable, mais le cafépédago vient de sortir un article dont les deux dernières phrases suivies de points de suspension me font un peu tiquer.

cafépédago a écrit:Dernier hommage rendu à la classe inversée par F Robine, son utilisation du numérique. On sait que le ministère s’est engagé dans un vaste plan qui s'accompagne d'une centralisation et d'un contrôle sur les ressources qui seront accessibles aux enseignants. Alors quand un professeur revendique le droit d’utiliser les outils de son choix… Plus possible d'inverser la réponse...
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/07/04072016Article636032128658652892.aspx

heu

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Pouce le Mer 6 Juil 2016 - 13:48

Progression commune en AP déjà établie par l'équipe alors que je viens d'être nommée. Trois sixièmes. AP en groupes de niveaux sur les 3 classes.
Et si je faisais autre chose?

Pouce
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par bigbang le Mer 6 Juil 2016 - 17:24

Depuis le début de la réforme je considère que ces progressions faites en local sont un moyen de freiner les mutations.

Une fois que vous pouvez traiter le nouveau programme, en ayant ajouté les nouveaux chapitres et supprimés ceux qui doivent l'être, pour s'adapter au nouvel établissement, il suffit de glisser les chapitres d'un niveau à l'autre.
En Sciences Physiques par exemple, ça peut marcher, mais dans d'autres matières, par sûr...

L'an prochain, c'est transitoire, nous n'aurons pas de livres.
A quoi bon se casser les c....s à tout chambouler puisque dans les livres que nous aurons il y aura une progression complétement différente et qu'il faudra tout refaire ?

L'an prochain, je me limite à traiter le nouveau programme (ajouts et suppressions) sans faire de transferts de niveaux.

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Al9 le Mer 6 Juil 2016 - 17:36

J'avoue que j'ai du mal à comprendre la phrase. Le sous entendu n'est pas clair.
Mais il est vrai qu'on assiste à une offensive du ministère en terme de ressource.

Il ne manquerait plus qu'on soit obligé de les utiliser.

Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par ipomee le Mer 6 Juil 2016 - 17:41

@Pouce a écrit:Progression commune en AP déjà établie par l'équipe alors que je viens d'être nommée. Trois sixièmes. AP en groupes de niveaux sur les 3 classes.
Et si je faisais autre chose?

Et pourquoi pas ? J'ai l'impression qu'il y a atteinte à la liberté pédagogique.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Pouce le Mer 6 Juil 2016 - 17:47

Le problème est que tous les élèves de 6° vont être répartis en trois groupes de niveaux. Je n'aurai donc pas uniquement mes élèves dans le groupe qui me sera attribué.

Pouce
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par ipomee le Mer 6 Juil 2016 - 17:49

@Pouce a écrit:Le problème est que tous les élèves de 6° vont être répartis en trois groupes de niveaux. Je n'aurai donc pas uniquement mes élèves dans le groupe qui me sera attribué.
Des groupes de niveau ? C'est possible ça ?

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Pouce le Mer 6 Juil 2016 - 17:54

Dans le collège où j'arrive, tout est possible.

Pouce
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par ipomee le Mer 6 Juil 2016 - 17:56

Oui, je vois, comme je peux constater qu'on a tenu compte de ton avis... Ça promet !

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Olympias le Mer 6 Juil 2016 - 18:45

@laMiss a écrit:Bonjour à tous,

Après bien des hésitations, je me résous à poster ici ce qu'un collègue que je connais IRL a entendu en formation réforme des collèges.
Les IPR ont dit que les enseignants devaient se mettre en tête que leur progression de cours ne leur appartiendraient plus, mais qu'elles appartiendraient à leur établissement d'exercice, le but étant (d'après mon collègue) que n'importe qui puisse prendre la relève.
Je n'ai pas entendu moi-même ces paroles et je trouve cela assez incroyable, mais le cafépédago vient de sortir un article dont les deux dernières phrases suivies de points de suspension me font un peu tiquer.

cafépédago a écrit:Dernier hommage rendu à la classe inversée par F Robine, son utilisation du numérique. On sait que le ministère s’est engagé dans un vaste plan qui s'accompagne d'une centralisation et d'un contrôle sur les ressources qui seront accessibles aux enseignants. Alors quand un professeur revendique le droit d’utiliser les outils de son choix… Plus possible d'inverser la réponse...
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/07/04072016Article636032128658652892.aspx

heu
Qui nous oblige à utiliser les ressources centralisées par le ministère ???? C'est quand même un comble !

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Agrippina furiosa le Mer 6 Juil 2016 - 20:54

Je me disais aussi que notre hiérarchie insistait beaucoup pour que nous mettions en ligne, sur notre ENT, dans l'application Folios, un maximum de NOS ressources et de NOS cours ... Dans la droite ligne de toutes ces mirifiques formations lors desquelles on nous a tous demandé de PRODUIRE des documents (pour mettre en place AP, EPI et autres C.....) que les cde et IPR animateurs s'empressaient de récupérer (quand production il y avait eu, évidemment).
Petite question : en terme de propriété intellectuelle, ça ne pose pas un léger problème ? heu

Agrippina furiosa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par laMiss le Mer 6 Juil 2016 - 20:59

Voilà. Cela suppose de casser les droits de propriété intellectuelle.
A moins que le logiciel en question n'ait une jolie clause ? (Folio semble clean. A vérifier.)

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Agrippina furiosa le Mer 6 Juil 2016 - 21:05

Je n'ai pas vraiment regardé tout cela en détails, la réunion sur ce mirifique outil datant de lundi. Mais un truc est certain, pas question que je mette en ligne tout mon boulot, ou même une partie, sans conditions. Et à la réflexion, même avec ... Rolling Eyes

Agrippina furiosa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Niht le Mer 6 Juil 2016 - 21:09

Nous y sommes passés dans mon établissement (dans le supérieur). Contraints pour quelques collègues (dont ma pomme), enthousiastes pour la grande majorité. Les objectifs sont officiellement assumés : contrôler le cours des enseignants et pouvoir remplacer un collègue absent au pied levé.
Ce qui a été invoqué pour mettre en place ce système : garder un cursus le plus général possible afin de permettre une réorientation tardive des étudiants. D'où un tronc commun dans des filières différentes (qui pour compliquer la chose sont sur des sites différents)...

Niht
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par dryade le Mer 6 Juil 2016 - 21:22

Merci LaMiss pour cette info !

L'article m'a fascinée, je me permets mon explication de texte :
"Le continent noir du travail personnel" en sous-titre, moi j’ai cru qu’on allait parler des profs, mais non, on parle là des élèves.

il « est essentiel que les enseignants aient une attitude de recherche » : Les profs doivent se creuser le cerveau pour trouver des solutions (miracles)

Le « clic 2016 », le mieux c’est de l’imposer partout : un « établissement inversé » est une démarche qui « ne peut rester un acte isolé ».

Et le dernier paragraphe, sibyllin :
- « un contrôle sur les ressources qui seront accessibles aux enseignants » : vers un service payant / rémunéré
- « Alors quand un professeur revendique le droit d’utiliser les outils de son choix… Plus possible d'inverser la réponse... » : la banque de données d’un établissement inversé (puis d’un ensemble d’établissements) devient(dra) obligatoire pour le prof

Finalement, le comique, c’est que si les profs ne sont pas créatifs, ils ne sont pas « dans une attitude de recherche »…

Bienvenue à tous dans Le Meilleur des Jobs !

dryade
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Bouboule le Mer 6 Juil 2016 - 21:30

Je n'ai pas compris grand chose à cet article mais il se confirme qu'elle est au bout de son chemin à la DGESCO et qu'on va la recaser vite, ça fait trop d'interventions où elle ne recherche plus qu'à caser des formules type "continent noir" en évitant les débats de fond.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par PauvreYorick le Mer 6 Juil 2016 - 21:40

Il me semble important d'une part de refuser de diffuser son travail, même à petite échelle, d'autre part de refuser les progressions communes. Il y va de la protection du métier et par conséquent, à terme, de l'intérêt vital des élèves.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par CNFA le Mer 6 Juil 2016 - 21:49

J'ai lu le témoignage de deux collègues d'établissements différents. Les CDE ont demandé à toutes les équipes de transmettre leur progression annuelle avant le 5 juillet. Dans mon collège, le directeur de SEGPA veut absolument que nous lui fournissions notre progression en AP afin de pouvoir intégrer des élèves de SEGPA dans nos groupes. C'est effectivement une demande qui se généralise et que nous avons intérêt à refuser.

CNFA
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Cath le Mer 6 Juil 2016 - 21:51

Je refuse fermement toute progression commune. Je ne mets jamais non plus de cours sur le réseau du lycée.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Lefteris le Mer 6 Juil 2016 - 22:00

@CNFA a écrit:J'ai lu le témoignage de deux collègues d'établissements différents.  Les CDE ont demandé à toutes les équipes de transmettre leur progression annuelle avant le 5 juillet. Dans mon collège, le directeur de SEGPA veut absolument que nous lui fournissions notre progression en AP afin de pouvoir intégrer des élèves de SEGPA dans nos groupes. C'est effectivement une demande qui se généralise et que nous avons intérêt à refuser.
Nous avons fourni un document, mais très vague, où nous "habillons" les nouvelles entrées avec les possibilités d'oeuvres que nous faisons d'habitude, sans évidemment faire de "progression", en nous réservant la possibilité d'étudier les oeuvres que nous avons envie d'étudier. Nous gardons la chronologie ... Twisted Evil (qui reviendra à la prochaine réforme de toute manière, ce qui restera de cette réforme, ce sera la perte des heures, puisque c'est une réforme économique).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Pouce le Mer 6 Juil 2016 - 22:29

J'ai déjà évoqué mon service prochain sur un autre fil. Désolée pour la répétition.

Sur mes 4H30 de 6° je perds:
- Une heure qui est faite par une collègue. J'ai soumis l'idée qu'elle travaille la dictée.
- Une heure en AP qui va être faite par trois professeurs ( il y a 3 sixièmes), dont moi : les élèves sont répartis sur trois niveaux et n'auront donc pas obligatoirement leur prof de français.

Donc, je n'ai à ma disposition que 2H30 pour mener une progression littéraire + grammaire.

Je vais devoir caler le reste sur l'AP. MAIS il y a une progression commune ( vague certes mais quand même) et je n'aurai pas forcément mes élèves.

Tour ceci a a été créé par les collègues qui ne se sont pas souciés de savoir si ça allait convenir aux nouveaux arrivants.

J'ajoute que sur ce BMP de 10 H je vais avoir trois niveaux . J'ai un autre BMP de 9 heures en lycée avec deux classes de seconde.

Pouce
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Lefteris le Mer 6 Juil 2016 - 22:47

@Pouce a écrit:J'ai déjà évoqué mon service prochain sur un autre fil. Désolée pour la répétition.

Sur mes 4H30 de 6° je perds:
- Une heure qui est faite par une collègue. J'ai soumis l'idée qu'elle travaille la dictée.
- Une heure en AP qui va être faite par trois professeurs ( il y a 3 sixièmes), dont moi : les élèves sont répartis sur trois niveaux et n'auront donc pas obligatoirement leur prof de français.

Donc, je n'ai à ma disposition que 2H30 pour mener une progression littéraire + grammaire.

Je vais devoir caler le reste sur l'AP. MAIS il y a une progression commune ( vague certes mais quand même) et je n'aurai pas forcément mes élèves.

Tour ceci a a été créé par les collègues qui ne se sont pas souciés de savoir si ça allait convenir aux nouveaux arrivants.

J'ajoute que sur ce BMP de 10 H je vais avoir trois niveaux . J'ai un autre BMP de 9 heures en lycée avec deux classes de seconde.
Tu as raison de le répéter, on lit pas tous les fils, et il faut bien montrer la catastrophe qu'est cette réforme, à tous les niveaux . Si tes collègues avaient eu la bonne idée de faire comme nous, d'être bien évasifs (ça tient sur un tableau feuille pour les 4 niveaux et les diverses entrées Very Happy ) tu ferais les oeuvres de ton choix. Ce qui me fait peur dans toutes ces lubies, c'est que ce sont encore les baltringues jaunes et pédagogistes qui vont arriver à se faire mousser, parce qu'ils produiront n'importe quoi quand tout le monde traînera les pieds, et pour les cours et documents, comme ils n'ont honte de rien et sont persuadés de savoir, ils communiqueront leurs ressources, daubes qui deviendront la référence, comme les très grotesques EPI qu'on voit circuler sur la toile.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par ysabel le Mer 6 Juil 2016 - 23:27

Cela a commencé avec le CdT en ligne puisque nous devons - selon le texte - mettre toutes les ressources qui ne sont pas tirées du manuel. Ce que je ne fais pas évidemment.

Je ne vois pas sous quel prétexte un CDE peut exiger d'avoir une progression des professeurs. Bon, on peut toujours lui filer l'ordre des OE qu'on aborde...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Olympias le Mer 6 Juil 2016 - 23:48

@Agrippina furiosa a écrit:Je me disais aussi que notre hiérarchie insistait beaucoup pour que nous mettions en ligne, sur notre ENT, dans l'application Folios, un maximum de NOS ressources et de NOS cours ... Dans la droite ligne de toutes ces mirifiques formations lors desquelles on nous a tous demandé de PRODUIRE des documents (pour mettre en place AP, EPI et autres C.....) que les cde et IPR animateurs s'empressaient de récupérer (quand production il y avait eu, évidemment).
Petite question : en terme de propriété intellectuelle, ça ne pose pas un léger problème ? heu
Si ! Je ne mets dans l'ENT que le minimum. Le reste est dans mes clefs USB et dans mon blog.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progressions communes : notre travail nous appartiendra-t-il encore longtemps ?

Message par Dr Raynal le Jeu 7 Juil 2016 - 2:26

Tiens tiens, chez nous aussi le chef se révèle fort curieux de nos progressions...
J'ai proposé une réponse commune au chef, de ce genre :

« Vous nous avez fait part d’une demande concernant les grandes lignes des progressions de nos enseignements pour la prochaine année scolaire.
Après réflexion, il ne nous semble pas opportun de répondre à cette demande, et ce pour plusieurs raisons, à la fois logiques, pédagogiques et éthiques :

- Nous adaptons nos progressions en fonction des classes et des réactions des élèves, aussi toute prévision, dans ce contexte,  ne saurait être que rapidement très distante de la réalité des classes, au point d’en être inutilisable en pratique. Il ne semble donc pas pertinent de vous fournir des informations dont nous savons pertinemment qu’elles n’auront qu’un lien très lointain avec la réalité et la diversité de nos enseignements.

- Les progressions que nous adoptons sont du ressort de notre liberté pédagogique, et il ne nous apparaît pas pertinent de faire peu de cas de cette dernière en vous fournissant tout cadre, aussi large sot-il, qui pourrait éventuellement être ressenti comme coercitif, et dont l’utilisation pourrait prêter le flanc à une éventuelle critique, où à un contrôle qui n’a pas lieu d’être.

- Il ne nous a pas échappé que la réforme du collège voulue par le gouvernement organise une différenciation des établissements en rompant le cadre national de l’enseignement. Il nous semble donc extrêmement discourtois de vouloir nous demander de remédier aux problèmes constitués par les transferts d’élèves entre établissements, dont l’enseignement sera désormais différencié, en cours d’année scolaire, ainsi qu'aux difficultés créées par cette hétérogénéité tant désirée pour les collègues remplaçants, avec lesquels nous communiquons par ailleurs bien volontiers, entre professeurs. Ce problème étant été sciemment créé (ou non anticipé) par le législateur responsable, c’est à lui d’exercer sa responsabilité afin de le résoudre, et pas à ceux à qui cette situation est imposée, le plus souvent contre leur gré.

Les professeurs du Collége X"


Faute d'un assentiment clair de tous mes collègues, cela ne s'est pas fait, mais personne n'a transmis ses progressions, sous quelque forme que ce soit.

Sinon, loin de mettre quoi que ce soit sur l'ENT, mais mon propre site me permet de "partager" mes cours de façon à ce qu'ils soient si largement disponibles, sous licence CC by NC ,que toute appropriation en devienne, justement, impossible...

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum