[6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Lorelei le Jeu 7 Juil 2016 - 10:31

Bonjour !

Je sais... ce sont les vacances, mais je prépare dès à présent la rentrée car avec la réforme, nous avons du travail !
De ce fait, je commence par le programme de 6ème et m'intéresse particulièrement au premier objet d'étude : Le monstre, aux limites de l'humain.
Je pense faire 3 séquences autour de ce thème :
- GT : Pourquoi avons-nous peur du monstre ? S'interroger sur la monstruosité et ce qu'elle suscite chez l'autre.
- OI : La Belle et la Bête, accompagnée de docs complémentaires. Réflexion sur les préjugés. Ne pas se fier aux apparences...
et plus tard dans l'année :
- OI : L'odyssée. Comment les monstres révèlent-ils les qualités du héros (force, ruse, courage...)

Si j'ai une idée assez claire des deux dernières séquences, je peine encore à réaliser la première. Il y a tellement de notions et d'approches du thème que je ne sais de quoi me contenter. Et je me refuse les séquences trop longues dans lesquelles on s'enlise...
Quelqu'un a-t-il envisagé une séquence similaire ? Quels documents (textes, images...) a-t-il retenus ?
Etant donné que je suis partisane du travail d'équipe, qui est selon moi bien plus productif et plus riche, si un ou une collègue veut se joindre à moi pour élaborer cette séquence, j'en serai ravie !
Au plaisir de vous lire Very Happy

Lorelei
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par jul' le Jeu 7 Juil 2016 - 11:26

@Lorelei a écrit:
- GT : Pourquoi avons-nous peur du monstre ? S'interroger sur la monstruosité et ce qu'elle suscite chez l'autre.
- OI : La Belle et la Bête, accompagnée de docs complémentaires. Réflexion sur les préjugés. Ne pas se fier aux apparences...

pour moi ces 2 parties s'entremêlent. Je réfléchis à ces séquences aussi et je vais en faire 2 (en gros : le conte et Ulysse) je trouve que ton idée de séquence 1 est top pour amener la réflexion sur le monstre mais de là à en faire l'objet d'une séquence entière... ça ferait 3 séquence sur ce thème dans l'année... why not après tout, mais voilà mon avis Wink

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)

jul'
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Nestya le Jeu 7 Juil 2016 - 11:31

@jul' a écrit:
@Lorelei a écrit:
- GT : Pourquoi avons-nous peur du monstre ? S'interroger sur la monstruosité et ce qu'elle suscite chez l'autre.
- OI : La Belle et la Bête, accompagnée de docs complémentaires. Réflexion sur les préjugés. Ne pas se fier aux apparences...

pour moi ces 2 parties s'entremêlent. Je réfléchis à ces séquences aussi et je vais en faire 2 (en gros : le conte et Ulysse) je trouve que ton idée de séquence 1 est top pour amener la réflexion sur le monstre mais de là à en faire l'objet d'une séquence entière... ça ferait 3 séquence sur ce thème dans l'année... why not après tout, mais voilà mon avis Wink

+1 en faire l'objet d'une séance histoire d'introduire la monstruosité, c'est intéressant mais de là à en faire une séquence, ça me semble redondant avec tes séquences 2 et 3.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Eily le Jeu 7 Juil 2016 - 11:40

Pour ma part, je ne trouve pas ça du tout redondant et je fais de même, en étudiant à chaque fois un texte qui fait intervenir un monstre différent. Si tu enlèves cette séquence, les élèves vont seulement être confrontés à un conte et je trouve ça vraiment dommage.

Eily
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Lorelei le Jeu 7 Juil 2016 - 12:10

Disons que je voulais dans la séquence 1 confronter des textes variés qui permettent de définir la monstruosité : laideur, cruauté, hybridation, monstre imaginaire mais aussi réel. Médée mais aussi Mlle Legourdin dans Matilda de Roald Dahl, par exemple. Je m'éparpille trop ?

Séquence 2 : Réfléchir sur les préjugés avec peut-être associer un extrait de Notre Dame de Paris (Quasimodo) ou L'homme qui rit (Hugo)

Lorelei
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par liskaya le Jeu 7 Juil 2016 - 14:37

Et Le Vilain Petit canard I love you

Mon ébauche de progression se heurte un peu au même problème. Finalement, je vais sans doute leur donner La Belle et la Bête en cursive, et revenir dessus quelques petites heures pour en discuter et travailler un tout petit peu l'adaptation cinématographique.  
Mais bon, ce sont des idées peu réfléchies que je te livre là... Neutral

liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par azertine13 le Jeu 7 Juil 2016 - 15:16

Pensez vous que sur cette thématique frankenstein soit inaccessible ?Je l'ai lu il y a longtemps alors je me rappelle pas du niveau de langue.

Je n'aime pas l'odyssée, Ulysse et toutes ces épopées, puis je faire autre chose?

Je ne sais pas du tout sur quoi je risque de tomber comme niveau mais je préfère y réfléchir au cas où...

merci

azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Eily le Jeu 7 Juil 2016 - 15:21

Si tu ne vois pas l'Odyssée, ils ne le verront jamais et pour moi, c'est l'oeuvre incontournable en 6e qu'ils aiment et qui fonctionne le plus ! C'est dommage de zapper cette oeuvre parce que tu ne "l'aimes pas".

Eily
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par azertine13 le Jeu 7 Juil 2016 - 15:24

Effectivement, c'est important pour leur culture générale. Je le relirai au besoin, peut être qu'avec la maturité j'y prendrais plus de plaisir. De toute façon, ma priorité reste de leur donner un socle de connaissance le plus vaste et solide possible, quitte à prendre sur moi, c'est notre rôle.

azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Eily le Jeu 7 Juil 2016 - 15:28

Puis-je te conseiller l'édition que j'utilise depuis des années, que je trouve agréable à lire, qui permet de leur apprendre la différence entre narrateur-personnage et narrateur externe ?

Ulysse et l'Odyssée, traduit par Martine Laffont

Eily
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Nadejda le Jeu 7 Juil 2016 - 15:29

@azertine13 a écrit:Pensez vous que sur cette thématique frankenstein soit inaccessible ?Je l'ai lu il y a longtemps alors je me rappelle pas du niveau de langue.

Je ne trouve vraiment pas la langue facile pour des 6e... Et ça risque de faire doublon avec le programme de 4e (le fantastique).

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par azertine13 le Jeu 7 Juil 2016 - 15:45

ok merci.

Comme je débute j'ai du mal à évaluer le niveau des élèves. Cela dit, quand je vois les programmes et les attentes, les bras m'en tombent!

Je crois que je vais me contenter de suivre les collègues expérimentés. Je neveux pas perdre les élèves...

azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Eily le Jeu 7 Juil 2016 - 15:48

Fais-toi plaisir sur pas mal de séquences, mais n'oublie pas de garder les fondamentaux.

Eily
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par jul' le Jeu 7 Juil 2016 - 17:17

Je déteste l'Odyssée aussi mais bon il faut bien y passer et ça plait beaucoup aux élève Wink

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)

jul'
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Amaliah le Jeu 7 Juil 2016 - 19:50

Euh... Mélanger Médée et Mlle Legourdin me semble pour le moins hasardeux. Et présenter le personnage de Médée à des 6e? Suspect Ils sont encore bien petits pour ce mythe dont ils ne comprendront pas les enjeux.

Frankenstein, je ne le donnerais même pas à lire à mes 3e...

Lorelei, au lieu d'un GT fourre-tout sur différents monstres qui pourrait être intéressant à un autre niveau, je m'attacherais plutôt aux monstres antiques, période privilégiée en 6e.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par azertine13 le Jeu 7 Juil 2016 - 20:03

Ce qui me surprend c'est que justement l'odyssée je trouvais ça difficile, long, pénible, avec des tournures de phrases Rolling Eyes mais si vous dites que ça fonctionne, je vous crois.

Bon pour Frankenstein je laisse de côté, peut être en seconde alors?

Il y a aussi Stevenson (l'étrange cas dudocteur jekyll et mister hyde) ? C'est pas trop dur ça?

azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Amaliah le Jeu 7 Juil 2016 - 20:14

Stevenson, c'est pour des 4e/3e.

L'Odyssée, difficile, long, pénible? Pas si tu guides la lecture, si tu travailles le vocabulaire régulièrement. C'est un des textes de 6e qui plaît le plus aux élèves, quel que soit leur niveau.
Pour les tournures de phrases, tout dépend de la traduction. Celle de Victor Bérard à Ecole des loisirs est plus complexe que d'autres. Personnellement, je travaille avec celle de D. Jouanna que je trouve très bien, accessible aux élèves. Et quand on tombe sur une longue comparaison, c'est moi qui la lis en demandant aux élèves de relever le défi de la comprendre.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par azertine13 le Jeu 7 Juil 2016 - 20:22

merci du conseil.

Je note, je note.




azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Iphigénie le Jeu 7 Juil 2016 - 21:01

Ce qui me surprend c'est que justement l'odyssée je trouvais ça difficile, long, pénible, avec des tournures de phrases Rolling Eyes
titanic

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par azertine13 le Jeu 7 Juil 2016 - 21:19

C'est purement subjectif et oui en effet j'ai fait une faute d'orthographe veneration

Pour pénitence je copierai l'odyssée 50 fois. Wink


azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Iphigénie le Jeu 7 Juil 2016 - 22:32

Ce n'est pas ce qui me choquait... Sad  Mais passons, ou coolons...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Audrey le Ven 8 Juil 2016 - 1:55

C'est sûr que si on se contente de prendre des traductions plus ou moins réussies parce qu'on n'a pas appris le grec et qu'on ne peut pas lire l'Odyssée dans le texte, on y perd, hein... Rolling Eyes

Si les "tournures de phrase" de la traduction, par exemple, de Bérard semble "longues, pénibles"... que doit-on dire de l'oeuvre de Proust, de Montaigne, de Zola, et de la poésie, mon dieu, que doit-on dire de la poésie, et du théâtre classique?

Moi, ce qui me déprime le plus, aujourd'hui, ce qui fait tomber mes bras, se décrocher ma mâchoire, ce ne sont pas les programmes, dont on peut, avec sérieux, rigueur et ambition, arriver à tirer un enseignement littéraire digne de ce nom, mais c'est de voir des collègues dire que l'Odyssée, en gros, c'est chiant.

Oui, je sais, j'ai dit un gros mot. Mais ma grossièreté est sans commune mesure avec la vulgarité de propos tels que ceux que je lis sur ce fil de la part d'enseignants de lettres.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par azertine13 le Ven 8 Juil 2016 - 8:28

Désolée, je suis nouvelle sur le forum et mon but n'est pas de créer des polémiques aussi stériles qu'inutiles mais là j'ai du mal à laisser passer.

Je trouve un peu pédant de me traiter de la sorte. J'apprécie le théâtre classique, je suis une grande fan de Gautier (pas Jean-Paul, Théophile...), je ne suis pas complètement inculte. Accessoirement, j'ai une maîtrise de philo donc il m'arrive de lire des livres un petit peu compliqués...

Oui ,l'odyssée ne me transporte pas ( il se peut que ma traduction soit limite, je vais donc suive vos conseils), j'ai pas dit que c'était nul et inutile. Le plaisir du texte ne s'explique pas. On est plus ou moins sensible à un texte, un auteur, un style sans faire un crime de lèse majesté. C'est aussi cela la magie de la littérature!

Je trouve ça assez radical de me dire que je suis vulgaire ( vulgum pecus professeur ) sans même avoir échangé plus de deux fois avec moi.

Par contre, le sage conseil me préconisant de ne pas négliger cette oeuvre car les 6 ieme risquent de ne pas la recroiser, je l'écoute avec la plus grande attention et je vais le suivre.

Je ne suis pas buttée ni imbécile, et l'intérêt des élèves passe bien avant mon plaisir personnel....

azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par Samothrace le Ven 8 Juil 2016 - 8:39

@Audrey a écrit:C'est sûr que si on se contente de prendre des traductions plus ou moins réussies parce qu'on n'a pas appris le grec et qu'on ne peut pas lire l'Odyssée dans le texte, on y perd, hein... Rolling Eyes

Ça dépend ce qu'azertine entend par "tournures de phrases". S'agit-il du style du traducteur ou de celui de l'auteur ?

C'est vraiment dommage que les études de lettres modernes n'intègrent souvent pas une plongée dans les textes antiques, pour permettre aux étudiants de saisir leur "génie". Comprendre le contexte dans lequel le texte a été verbalisé ou figé permet de découvrir un plaisir qu'on ne perçoit pas seul face au livre. Pourquoi l'étude des textes sources n'est-elle pas obligatoire à l'université ? Neutral

Dans tous les cas - j'enfonce une porte ouverte -, attention à tout texte traduit : traduttore, traditore. En général, il vaut mieux ne pas se limiter à la lecture d'une seule traduction. Wink

Samothrace
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: [6e] Le monstre, aux limites de l'humain

Message par azertine13 le Ven 8 Juil 2016 - 8:50

Effectivement, je ne connais pas le grec et je n'ai JAMAIS même au collège/lycée, étudié cette oeuvre, je l'ai juste croisée lors d'une lecture personnelle. Suite à vos remarques, j'ai envie de m'y plonger.

azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum