Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Emeraldia le Ven 8 Juil 2016 - 11:52

Mêmes conseils que les collègues : essaie de profiter de tes vacances, va voir un médecin, voyage si tu le peux, ressource-toi.
Quand j'ai commencé à enseigner, j'étais vacataire, lâchée dans la fosse aux lions, en ZEP, sans aide, au bout de 15 jours, je voulais arrêter. Depuis, je ne dis pas que tout a été rose puisque j'ai remplacé durant 12 ans, mais j'ai connu des élèves formidables, de bons établissements où j'ai connu des moments magnifiques. Je suis en poste fixe depuis 5 ans dans un collège correct et on me considère souvent comme l'une des meilleures profs du collège : soit dit sans me vanter, juste pour essayer de te montrer qu'il faut attendre, que tout peut basculer du tout au tout et qu'il faut que tu découvres au moins ton établissement puisqu'apparemment, c'est le meilleur de la région.
fleurs2

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par inzilbeth le Ven 8 Juil 2016 - 11:54

@Reine Margot a écrit:Si je comprends bien tu étais stagiaire et tu vas retrouver un nouvel établissement. Donc pour la gestion de classe, réputation vierge, etc, et tu pourras t'installer progressivement.
Sinon pour la démission tu sembles être tellement perdue que tu n'es plus capable de prendre de recul par rapport à ta situation: la seule question à te poser est de savoir si tu te sens bien dans une classe, à ta place.

+ 1000

Cette année a été éprouvante pour toi, sur le plan personnel et professionnel. Les vacances vont te permettre de te reposer et de prendre du recul. Un tour chez un psy pour déballer tout ça peut faire du bien aussi.
Ne prends pas de décision hâtive sous le coup de la pression, les premières années de vie active peuvent être compliquées : pression que l'on subit, que l'on se met soit-même aussi parfois.
J'ajouterai qu'il faut aussi apprendre à gérer ses temps forts et temps de repos.
Une de mes amies a demandé et obtenue une dispo après sa première année en tant que prof des écoles, elle s'est finalement reconvertie, ce temps lui a permis de gérer au mieux la transition sans le stress du "j'ai pas de boulot".

Donc souffle, fais ta rentrée dans un nouveau contexte, appuie-toi sur les collègues que tu vas rencontrer. Tu pourras ensuite savoir ce qu'il en est pour avancer dans tes choix plus sereinement et ainsi ne pas les regretter. bisous

inzilbeth
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par dita le Ven 8 Juil 2016 - 13:24

Et ton asthme, ça va mieux ?

dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Lefteris le Ven 8 Juil 2016 - 14:13

@Monstre sous le lit a écrit:

Si je m'écoutais, je démissionnerai illico. Sauf que… voilà, encore mon sens du devoir. L'an prochain, j'aurai du latin, et deux classes de 3e. Je ne veux pas risquer de sacrifier l'option latin, déjà si fragile, en démissionnant. Je ne veux pas sacrifier le brevet d'une soixantaine d'élèves de 3e… la principale m'avait d'ailleurs bien dit "on vous donne des 3e parce qu'on va avoir des contractuels, et je ne veux pas de contractuels sur ce niveau". Quand je l'ai rencontrée, je n'ai absolument pas évoqué mon hésitation à continuer. J'ai l'impression d'être enfermée dans un piège construit par mes soins appliqués. D'ailleurs, je ne sais même pas si je pourrais démissionner maintenant et éviter la rentrée.
.
Ne démissionne pas, non par sens du "devoir" (tu n'exerces pas un sacerdoce, tu ne maintiendras pas seule à flot un bateau que ses pilotes ont choisi de saborder, et la farce du brevet peut se jouer sans toi...) , mais parce qu'il ne faut pas ajouter une situation précaire à une souffrance. Tu es loin d'être la seule à ne pas aimer ce métier, à être écoeurée , mais il faut justement profiter de ce que tu es titulaire pour lever le pied, et éventuellement préparer une reconversion tout en étant dans l'E.N. . Ton ancienneté, ton indice, te seront repris si tu obtiens un autre concours par exemple.
Un conseil pour mieux vivre et tenir son métier à distance : rejeter tout l'extra-pro, qui occupe la vie et mange sur le temps privé (donc les activités extérieures, l'évasion mentale nécessaire à évacuer tout ce que nous subissons) ne se consacrer qu'à l'enseignement. Franchement, ça change la vie...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Earis le Ven 8 Juil 2016 - 19:38

Ah la fameuse année de stage... Loin d'être facile, de nombreux collègues stagiaires ont démissionné. Entre le parachutage à droite à gauche, les situations familiales parfois compliquées, la réforme et j'en passe, c'est normal de ne pas nécessairement se sentir très bien.
En prime, ce n'est pas toujours évident de tisser des liens avec des collègues quand tu sais que l'année d'après on t'enverra encore ailleurs.
Perso je te conseillerais comme beaucoup ici, prendre du repos et du recul. Ne te culpabilise de rien, d'après ce que tu dis tu as l'air de donner le meilleur de toi-même donc dans tous les cas tu n'as rien à te reprocher.
En prime tu vas trouver à la rentrée un nouveau collège et de nouveaux collègues, potentiellement jeunes et fraichement débarqués qui t'entraîneront peut-être dans des sorties et autres.
Enfin, d'après moi, la priorité c'est le repos, prends un bon bouquin qui te fait envie et qui n'a rien à voir avec le boulot, trouve-toi une chouette série ou que sais-je encore, mais oublie tout ça (facile à dire je me doute...) et attends de voir à la rentrée. Il sera toujours tant d'aviser ensuite ! (et encore une fois sans culpabiliser, l'objectif n'est pas de te gâcher la santé !!!)
Courage !

Earis
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Monstre sous le lit le Lun 11 Juil 2016 - 15:47

Merci pour tous vos messages, ils m'ont réellement fait du bien fleurs2

J'essaye de me changer les idées, je me suis forcée à lire, j'ai un peu de mal mais j'ai quand même réussi à finir un Jules Verne entamé il y a un mois et délaissé depuis deux semaines. Je vais me mettre un coup de pied au derrière et reprendre le défi lecture.

Bon, je suis tout de même au fond du trou, j'ai l'impression de passer mon temps à pleurer, et je panique énormément dès que je pense à l'an prochain. Quand j'ai reçu la lettre du rectorat me disant que youpi tralala, j'étais titularisée, j'ai fondu en larmes, alors que je m'y attendais. J'en viens presque à jalouser une autre stagiaire de mon collège, qui a été radiée. Enfin, je suis triste pour elle (elle s'y attendait, mais ça reste un gros choc), mais je ne peux m'empêcher de me dire qu'au moins elle, elle est libre…

Pour l'asthme, je vous rassure : j'ai un bon gros terrain asthmatique, je faisais beaucoup de petites crises depuis un mois et demi / deux mois (une allergie à je ne sais trop quoi sans doute), donc ma grosse crise ne vient pas non plus de nulle part. Je n'ai juste pas réussi à contrôler, et la Ventoline n'a pas suffit.

Je vais tâcher de rentrer à Paris et de voir mon médecin pour parler de tout cela, même si j'ai encore peur de franchir le pas.

Merci encore pour tous vos messages fleurs2

Monstre sous le lit
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Jenny le Lun 11 Juil 2016 - 16:10

Bon courage fleurs2
L'année de stage est éprouvante, ça ira peut être mieux l'an prochain. Pour l'instant, profite de tes vacances.
Et si tu as toujours envie de faire autre chose l'an prochain, prépare une reconversion. La mise en dispo est préférable à une démission.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par alanne le Lun 11 Juil 2016 - 16:43

C'est fou le nombre de couple qui se séparent durant cette année de stage!!!! Elle pourrie vraiment la vie!

Je pense que tu devrais attendre peut être une année voire deux pour te reposer les bonnes questions.

_________________
Wait and see

alanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Whypee le Lun 11 Juil 2016 - 17:23

Et dire qu'il y a des envieux concernant le statut de fonctionnaire...

Le plus dur est de passer les deux trois premières années, les cours préparés sont valables et simplement modifiables les années qui suivent. Courage !

Et surtout BONNES VACANCES sunny

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Dimka le Lun 11 Juil 2016 - 18:21

Ciao,
Quelques considérations. Déjà, démissionner, ça se fait. Mais c'est bien de le faire dans de bonnes conditions. Et je trouve qu'à partir du moment où on se dit qu'on va (ou qu'on peut) se barrer, le présent est plus facile. En gros, est-ce que tu ne peux pas te dire : "ok, soyons cool, attendons de voir comment vont se passer les choses. Si ça se passe bien, tant mieux je reste prof. Si je ne suis pas bien, pas grave, je ferai autre chose". Et profiter du temps qu'on a pour réfléchir à ce qu'on pourrait faire de soi, aux opportunités (notamment les concours internes). Et de façon hyper large, sans se mettre de barrières (après tout, si te rends compte que finalement, tu veux être flic, infirmière, charpentière, éleveuse de moutons... pourquoi pas), et seulement après se demander à quel point tu es prête (à passer un concours, reprendre des études, accepter telle ou telle contrainte). Pour le moment, pas de panique : tu es stable, tu as un salaire, et si le job te prend la tête, ça peut n'être qu'une situation temporaire.

Ensuite, tu dis ne connaître personne. Perso, avant, j'étais hyper solitaire, très peu sociable. Puis je suis entré à la croix-rouge française (y avait de la lumière Razz) : je me suis fait plein de potes, j'ai découvert des activités qui m'ont permis de m'éclater quand l'éducation nationale me saoulait. Accessoirement, j'ai découvert des gens et des situations que je n'aurais pas croisé en restant dans mon cocon social. Et j'ai trouvé des idées sur ce que je voulais faire de moi. Bref : tu peux chercher une association, un engagement, une activité... qui te branche. On y rencontre du monde, et comme on a quelque chose à faire, ça facilite.

Enfin... je ne sais pas trop ce que vaut ce conseil. Mais plutôt que strictement médicaliser, il semble qu'il y ait des techniques pour relativiser, ne pas se faire bouffer par un aspect de sa vie (sophro, méditation, pleine conscience... je n'y connais rien mais j'ai déjà eu des retours positifs). Évidemment, après, y a un moment où ça ne suffit pas, faut aller voir un médecin ou un psy.

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Voledia le Lun 11 Juil 2016 - 22:27

Salut Monstre sous le lit Smile

J'ai fait aussi mon stage cette année, et... ben je m'en vais.
J'ai passé une année qui a super mal commencé, et qui a déclenché une dépression qui larvait depuis longtemps suite à des problèmes de thune, de couple et d'aspirations personnelles... Un mois et demi d'arrêt en novembre décembre.
Mon année y est restée : même à la reprise, je n'avais pas l'énergie exigée par le persona que le métier requérait de moi. Tout s'en est ressenti : prépa, attitude en classe, et je me suis fait pourrir à l'inspection.
Ce qui m'a sauvée : passer un autre concours. En octobre, déjà bien au fond du trou, j'ai cherché d'autres opportunités, et me suis inscrite à deux autres concours de la FPE (dont un, rarement ouvert, correspondait parfaitement à ma spécialité de diplôme, pas comme mon CAPES... mais je n'y fondais guère d'espoir étant donné qu'il n'y avait que 13 postes, donc l'autre était une sécurité.)
En mai, j'ai été admise aux deux concours, donc j'ai donné mon congé de l'EN pour fin août.

Pourquoi je raconte ma life comme ça ?

Parce que malgré l'enfer que j'ai vécu (mon couple aussi va y passer d'ailleurs), malgré ma porte de sortie en or garantie, malgré le fait que je n'ai jamais cru qu'enseigner soit ma vocation...
Ben je trouve ça quand même difficile de partir.
Parce que voilà, j'ai passé des bons moments quand même. Comme un gamin qui me dit "madame, j'ai fait plein de progrès avec vous", une collègue qui me dit en sortant d'un conseil de classe "en fait tu connais super bien chacun de tes élèves et ses difficultés", ou cet élève avion de chasse que j'ai l'impression d'avoir fait avancer et intéressé malgré sa classe de boulets...

Je suis convaincue que toi, tu vas le regretter encore mille fois plus. Je sais pas si cette histoire va t'aider, mais je l'espère.

En attendant...

Tu vois tes manuels ?
Tu as un placard qui ferme à clé ?
Ben voilà.

Vois un psy. Pars en vacances. Comme tu veux, mais ne prends pas de décision comme ça.
Je suis passée par le même état, le même questionnement, et je suis heureuse d'avoir écouté ce conseil. Ne serait-ce que parce que sans ça, jamais je n'aurais pu partir en vacances demain ballon ballon ballon

Voledia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Lefteris le Lun 11 Juil 2016 - 22:45

@Voledia a écrit:

Ce qui m'a sauvée : passer un autre concours. En octobre, déjà bien au fond du trou, j'ai cherché d'autres opportunités, et me suis inscrite à deux autres concours de la FPE (dont un, rarement ouvert, correspondait parfaitement à ma spécialité de diplôme, pas comme mon CAPES... mais je n'y fondais guère d'espoir étant donné qu'il n'y avait que 13 postes, donc l'autre était une sécurité.)
En mai, j'ai été admise aux deux concours, donc j'ai donné mon congé de l'EN pour fin août.
Féléicitations. Mais dis-moi, as-tu vraiment donné ton "congé" ou est-ce une manière de parler ? Normalement, tu es détachée de plein droit, si c'st un concours public. Et tu gardes ton indice et ton ancienneté.


ne prends pas de décision comme ça.
Voilà c'est bien que tu le précises. A moins d'avoir des parents derrière, d'autres revenus, c'est trop risqué.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par yogi le Mar 12 Juil 2016 - 0:37

Avant de démissionner, demande une dispo.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par roxanne le Mar 12 Juil 2016 - 3:07

Il est vrai qu'un projet à plus ou moins long terme te permettrait de relativiser ta situation et de t'en détacher un peu.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Monstre sous le lit le Mar 12 Juil 2016 - 9:01

Félicitations Voledia pour ton concours yesyes

Quant à moi, je n'ai ni famille, ni autres revenus, et mes économies sont bien minces, l'année m'a coûté cher… Donc bien sûr, je sais que financièrement, c'est complètement impossible pour moi de démissionner. Je me sens terriblement prisonnière de ma situation Sad

Là où je m'en veux terriblement, mais vraiment, c'est que j'avais passé les écrits d'un autre concours, un truc qui ne me bottait pas plus que cela mais qui m'ouvrait une porte de sortie, j'étais admissible, mais convoquée aux oraux un jour où j'avais cours… je n'ai pas osé demander à mon chef ma journée pour aller les passer.

Monstre sous le lit
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par maldoror1 le Mar 12 Juil 2016 - 11:52

@Monstre sous le lit a écrit:Félicitations Voledia pour ton concours yesyes

Quant à moi, je n'ai ni famille, ni autres revenus, et mes économies sont bien minces, l'année m'a coûté cher… Donc bien sûr, je sais que financièrement, c'est complètement impossible pour moi de démissionner. Je me sens terriblement prisonnière de ma situation Sad

Là où je m'en veux terriblement, mais vraiment, c'est que j'avais passé les écrits d'un autre concours, un truc qui ne me bottait pas plus que cela mais qui m'ouvrait une porte de sortie, j'étais admissible, mais convoquée aux oraux un jour où j'avais cours… je n'ai pas osé demander à mon chef ma journée pour aller les passer.
Si tu as d'autres opportunités telles que celle-ci, sache que tu as tout à fait le droit de demander ta journée pour passer des oraux! 
Courage et soleil! successunny

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par isabe le Mar 12 Juil 2016 - 12:13

@Monstre sous le lit a écrit:
Là où je m'en veux terriblement, mais vraiment, c'est que j'avais passé les écrits d'un autre concours, un truc qui ne me bottait pas plus que cela mais qui m'ouvrait une porte de sortie, j'étais admissible, mais convoquée aux oraux un jour où j'avais cours… je n'ai pas osé demander à mon chef ma journée pour aller les passer.
Repasse ce concours.
Et je pense comme les autres qu'il te faudrait consulter qqn pour mettre les choses à plat. Dans ce que tu écris, il n'y a pas que le boulot de prof. Il y a un gros manque de confiance en soi, beaucoup de culpabilité. Plus tôt tu consulteras, moins tu perdras de temps de ta vie Wink Mais le fait que tu postes ici et que tu en parles est la première marche Very Happy

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par jésus le Mar 12 Juil 2016 - 12:21

C'est le règne quasi absolue de la culpabilité qui est en cours...dans un système défaillant de l'EN, on se refuse à pointer du doigt le système mais on s'attaque aux individus... Et il faudrait endosser tous les malheurs du monde.
Que cet amas de bureaucrate, CDE arrivistes et médiocres apprennent déjà à bosser et on en reparle.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Jenny le Mar 12 Juil 2016 - 12:29

@Monstre sous le lit a écrit:Félicitations Voledia pour ton concours yesyes

Quant à moi, je n'ai ni famille, ni autres revenus, et mes économies sont bien minces, l'année m'a coûté cher… Donc bien sûr, je sais que financièrement, c'est complètement impossible pour moi de démissionner. Je me sens terriblement prisonnière de ma situation Sad

Là où je m'en veux terriblement, mais vraiment, c'est que j'avais passé les écrits d'un autre concours, un truc qui ne me bottait pas plus que cela mais qui m'ouvrait une porte de sortie, j'étais admissible, mais convoquée aux oraux un jour où j'avais cours… je n'ai pas osé demander à mon chef ma journée pour aller les passer.

Monstre, tu es titulaire l'an prochain, l'année sera plus sereine. Tu peux passer d'autres concours, des concours qui te plaisent vraiment. Profite de l'été pour te demander ce que tu as vraiment envie de faire. J'ai l'impression que tu n'as pas de projet précis, que tu as juste envie de partir de l'EN. Il faut que tu réfléchisses à ta reconversion. Si tu as un projet concret, ça sera moins dur de retourner bosser, parce que tu sauras que c'est temporaire.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Reine Margot le Mar 12 Juil 2016 - 12:42

+1

Et puis prends le temps de déterminer si c'est vraiment ce métier qui ne te convient pas ou si c'est juste cette année qui a été difficile. Dans un autre établissement, avec un peu plus d'expérience, ça peut tout changer. Le seul critère déterminant c'est de se sentir à sa place dans une classe ou pas. Les vacances vont te permettre de prendre du recul, et l'an prochain tu prépareras des concours, et tu auras une nouvelle affectation où tu verras si le malaise persiste ou pas.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Lefteris le Mar 12 Juil 2016 - 13:13

@jésus a écrit:C'est le règne quasi absolue de la culpabilité qui est en cours...dans un système défaillant de l'EN, on se refuse à pointer du doigt le système mais on s'attaque aux individus... Et il faudrait endosser tous les malheurs du monde.
Que cet amas de bureaucrate, CDE arrivistes et médiocres apprennent déjà à bosser et on en reparle.
C'est tout à fait ça, il faut accabler ceux qui sont déjà victimes, ils paient double.
Cela permet aux uns (encadrement, formation, administration) de ne rien de ne rien faire pour régler les problèmes, pire cela permet à d'autres (politiciens, décideurs) de casser volontairement le système pour des raisons inavouables, en sachant cyniquement que ça ne fonctionnera pas, mais en rejetant d'avance la faute sur ceux qui sont dans la boue.
Certains , hélas, faut d'âge et de recul , marchent dans ce discours, et intègrent cette culpabilité. J'ai déjà expliqué à des sstagiaires que si les élèves étaient mal élevés e t paresseux, ce n'était pas de leur faute, contrairement à ce quon leur raconte : ils étaient pareils avant, sont pareils partout, et ce ne sont pas eux qui les ont élevés.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Rendash le Mar 12 Juil 2016 - 13:17

@Lefteris a écrit: J'ai déjà expliqué à des sstagiaires que si les élèves étaient mal élevés e t paresseux, ce n'était pas de leur faute, contrairement à ce quon leur raconte :  ils étaient  pareils avant, sont pareils partout,  et ce ne sont pas eux qui les ont élevés.


Suspect


_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Lefteris le Mar 12 Juil 2016 - 13:19

@Rendash a écrit:
@Lefteris a écrit: J'ai déjà expliqué à des sstagiaires que si les élèves étaient mal élevés e t paresseux, ce n'était pas de leur faute, contrairement à ce quon leur raconte :  ils étaient  pareils avant, sont pareils partout,  et ce ne sont pas eux qui les ont élevés.


Suspect

ils = les élèves (chieurs).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par jésus le Mar 12 Juil 2016 - 13:24

@Lefteris a écrit:
@jésus a écrit:C'est le règne quasi absolue de la culpabilité qui est en cours...dans un système défaillant de l'EN, on se refuse à pointer du doigt le système mais on s'attaque aux individus... Et il faudrait endosser tous les malheurs du monde.
Que cet amas de bureaucrate, CDE arrivistes et médiocres apprennent déjà à bosser et on en reparle.
C'est  tout à fait ça, il faut accabler ceux qui sont déjà victimes, ils paient double.
Cela permet  aux uns (encadrement, formation, administration) de ne rien  de ne rien faire pour régler les problèmes, pire cela permet à d'autres (politiciens, décideurs) de casser volontairement le système pour des raisons inavouables, en sachant cyniquement que ça ne fonctionnera pas, mais en rejetant d'avance la faute sur ceux qui sont dans la boue.
Certains , hélas, faut d'âge et de recul , marchent dans ce discours, et intègrent cette culpabilité. J'ai déjà expliqué à des sstagiaires que si les élèves étaient mal élevés e t paresseux, ce n'était pas de leur faute, contrairement à ce quon leur raconte :  ils étaient  pareils avant, sont pareils partout,  et ce ne sont pas eux qui les ont élevés.

Merci pour ce message! Après c'est un truisme de dire qu'il est plus difficile de faire évoluer un système que de s'en prendre à des individus isolés, à la position sociale précaire. bref, du menu fretin , histoire de dire qu'on se préoccupe quand même de quelque chose.
Le mieux, c'est de ne pas se poser la question de sa propre démission, mais comment un certain nombre de responsables ont de fait " démissionné" du coeur de leur mission qui est ( oh le vilain mot : de l'insertion des élèves dans les études supérieures, le monde professionnel ou la société civile et de fait la vie de la cité. ) et ne sont là que pour gérer leur propre carrière.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Reine Margot le Mar 12 Juil 2016 - 13:26

@Lefteris a écrit:
@Rendash a écrit:
@Lefteris a écrit: J'ai déjà expliqué à des sstagiaires que si les élèves étaient mal élevés e t paresseux, ce n'était pas de leur faute, contrairement à ce quon leur raconte :  ils étaient  pareils avant, sont pareils partout,  et ce ne sont pas eux qui les ont élevés.


Suspect

ils = les élèves (chieurs).

Axiome: l'élève est chiant. professeur

lol! lol!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Souffrance & envie de démissionner mais nouveau collège, perdue

Message par Rendash le Mar 12 Juil 2016 - 13:27

@Lefteris a écrit:
@Rendash a écrit:
@Lefteris a écrit: J'ai déjà expliqué à des sstagiaires que si les élèves étaient mal élevés e t paresseux, ce n'était pas de leur faute, contrairement à ce quon leur raconte :  ils étaient  pareils avant, sont pareils partout,  et ce ne sont pas eux qui les ont élevés.


Suspect

ils = les élèves (chieurs).

Merci, j'avais compris Rolling Eyes

Disons, pour rester courtois, ce qui me changera un peu, que ça ne correspond pas à ce que je vois. "Les" élèves, vraiment ? "Pareils partout" ? Je dois avoir à la fois une sacrée veine et une grande naïveté de jeune premier, alors.

Accessoirement, en écrivant ça, tu dédouanes la hiérarchie et les imposteurs malveillants et fainéants qui sévissent dans certaines ESPE, et ça, ça m'emmerde. Un élève, même paresseux et mal élevé, n'est un fouteur de merde que lorsqu'on le laisse faire et qu'on passe plus de temps et d'énergie à lui trouver des excuses qu'à le recadrer (collectivement, j'entends, donc). C'est l'institution qui est responsable, et non l'individu isolé, et certainement pas le stagiaire ; là dessus, on est évidemment d'accord.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum