Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Invité le Mer 15 Juil 2009 - 19:41
CampusStellae a écrit:
Cappuccinette a écrit:
CampusStellae a écrit:A terme, il est tout de même fortement envisagé (euphémisme) que les enseignants ne soient plus des fonctionnaires. Le changement me semble être un ... bouleversement. Et plus de concours.

Personnellement, j'ai déjà fait le deuil de tout ça.

Je trouve que c'est triste, surtout à 27 ans (si toutefois c'est bien ton âge, hein, on a le droit de tricher un peu Wink )

Non, ça va, je suis dans le supérieur. Et très contente de mon travail. Wink

Tu vas trouver ça bête mais ça me rassure et ça me fait plaisir.
Invité
Invité

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Invité le Mer 15 Juil 2009 - 19:41
@Pierre_au_carré a écrit:Pour nuancer, prof est un métier où on recrute beaucoup en terme de quantité de postes.
Après que ça ne soit pas assez c'est autre chose.

Euh... "pas assez", ou : trop !

Chacun a son point de vue, mon cher ! Razz
Invité
Invité

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Invité le Mer 15 Juil 2009 - 19:43
Cappuccinette : ce que je voulais dire, c'est que je participe à des travaux de réflexions/prospective, au MEN, sur l' "avenir des enseignants", et si je tiens ces propos... crois-moi qu'ils sont informés !

Hélas...
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Carabas le Mer 15 Juil 2009 - 19:51
Et donc, quel avenir quand on a la bêtise d'aimer les Lettres et d'avoir poursuivi des études en conséquences de ses goûts?

Ce serait à refaire, je ferais un BTS secrétariat, puis je ferais Lettres en loisirs... Rolling Eyes
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Reine Margot le Mer 15 Juil 2009 - 19:52
CampusStellae a écrit:A terme, il est tout de même fortement envisagé (euphémisme) que les enseignants ne soient plus des fonctionnaires. Le changement me semble être un ... bouleversement. Et plus de concours.

Personnellement, j'ai déjà fait le deuil de tout ça.


Qu'on me force à me reconvertir? Mais ils vont bien avoir besoin de profs non? Que le statut de fonctionnaire soit mis à mal oui c'est clair mais il faudra bien des profs. Pour le moment on n'en est pas là.
Et oui effectivement c'est ce que le MEN essaie de faire, mais ce 'nest pas fait!

Je crains plus pour les futurs profs...mais la loi de mobilité est à craindre, il faut attendre les décrets, en ce qui me concerne je préfère attendre de voir ce qu'ils font vraiment plutôt que de tirer des plans sur la comète.


Dernière édition par marquisedemerteuil le Mer 15 Juil 2009 - 19:54, édité 1 fois

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Invité
Invité

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Invité le Mer 15 Juil 2009 - 19:52
Il y a déjà eu des commissions et des rapports sur le sujet...
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Ruthven le Mer 15 Juil 2009 - 19:54
CampusStellae a écrit:Oui ! lol!
Les bêtises du type développement durable, informatique et TICE (pour rester dans l'enseignement), nouvelles technologies, etc. sont très porteurs.
Quant à nous, les profs, je vous rappelle tout de même que l'extinction de notre espèce est programmée ! donc... comme choix de profession : hum !...

Je ne parierais pas sur l'e-learning comme source d'emplois futurs à long terme, car c'est trop facilement délocalisable. A conseiller un métier pour un littéraire, cela serait, à condition de faire aussi du droit, la haute fonction publique ; on a toujours besoin de gens pour inventer des usines à gaz.

Pour l'extinction de notre espèce, la mise en place des procédures d'enseignement à distance en cas d'épidémie de grippe AH1N1 permettra de tester grandeur nature la possibilité d'un enseignement sans enseignant.
Invité
Invité

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Invité le Mer 15 Juil 2009 - 19:55
Carabas : tu peux faire écrivain !...

lol!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Reine Margot le Mer 15 Juil 2009 - 19:56
Heu, là on n'est pas tous en train de psychoter non? Very Happy

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Reine Margot le Mer 15 Juil 2009 - 20:10
Sinon, campus, que disent -t-ils précisément dans ces joyeuses réunions "l'avenir de l'enseignement"? qu'on rigole. lol!

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Invité
Invité

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Invité le Mer 15 Juil 2009 - 20:11
On parle de toi, Marquise. Mais je leur ai dit que tu étais beaucoup trop intègre pour accepter le poste de ministre.

lol!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Reine Margot le Mer 15 Juil 2009 - 20:15
Arf j'ai raté ma promo, je vais avoir une décharge syndicale cette année, on va me prendre pour une taupe du snes. pourtant j'avais le tailleur.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
superheterodyne
Niveau 10

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par superheterodyne le Mer 15 Juil 2009 - 20:19
@Ruthven a écrit:
Non, non, c'est un phénomène assez récent chez les littéraires qui va de pair avec l'explosion médiatique des IEP et avec l'ouverture des khagnes (je parle de AL) vers les écoles de commerce. Jusqu'alors, les khagneux étaient essentiellement motivés par la volonté de transmettre une discipline qu'ils aimaient, depuis cinq-six ans les choses ont radicalement changé. L'hypokhâgne est souvent un choix par défaut par rapport à l'IEP (c'est une bêtise, mais bon...).

A ce titre, la suppression récente de l'entrée à Sciences Po Paris à Bac +1, généralement après une année d'hypokhâgne, remet ce « choix par défaut » quelque peu en question (bien qu'une telle admission parallèle soit encore possible dans les huit autres IEP).

_________________
« Tout agent, quelle que soit sa fonction, doit obéissance passive et immédiate aux signaux le concernant. »
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Ruthven le Mer 15 Juil 2009 - 20:33
@superheterodyne a écrit:
@Ruthven a écrit:
Non, non, c'est un phénomène assez récent chez les littéraires qui va de pair avec l'explosion médiatique des IEP et avec l'ouverture des khagnes (je parle de AL) vers les écoles de commerce. Jusqu'alors, les khagneux étaient essentiellement motivés par la volonté de transmettre une discipline qu'ils aimaient, depuis cinq-six ans les choses ont radicalement changé. L'hypokhâgne est souvent un choix par défaut par rapport à l'IEP (c'est une bêtise, mais bon...).

A ce titre, la suppression récente de l'entrée à Sciences Po Paris à Bac +1, généralement après une année d'hypokhâgne, remet ce « choix par défaut » quelque peu en question (bien qu'une telle admission parallèle soit encore possible dans les huit autres IEP).

Par choix par défaut, je voulais dire qu'ayant raté les concours de Science Po/IEP, ils se rabattaient sur l'hypokhagne.

Il me semble qu'il y a une volonté délibérée de la part de R.Descoings d'assécher le vivier des hypokhagnes, notamment en multipliant les parcours mixtes (en 2009, il y en a un philo/Science Po avec Paris IV et un MASS/Science Po avec Paris I qui s'ouvre). C'est d'ailleurs au même moment que les hypokhagnes ont été privées de leur option de préparation à Science Po. Concrètement, je l'ai vu plusieurs fois : des élèves brillants qui auraient été nourris intellectuellement en hk ont choisi Science Po dès la première année (quitte à s'y ennuyer un peu).
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Pierre_au_carré le Mer 15 Juil 2009 - 21:30
CampusStellae a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:Pour nuancer, prof est un métier où on recrute beaucoup en terme de quantité de postes.
Après que ça ne soit pas assez c'est autre chose.

Euh... "pas assez", ou : trop !

Chacun a son point de vue, mon cher ! Razz

Je voulais dire : beaucoup mais pas suffisamment.
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Pierre_au_carré le Mer 15 Juil 2009 - 21:33
CampusStellae a écrit:Carabas : tu peux faire écrivain !...

lol!

Ecrivain public, c'est très en vogue car nécessaire apparemment. Mais je ne connais pas le domaine.

Ben quoi, "écrivain", ça sera peut-être mon statut dans 1 mois. (ou au moins dans un an) :shock:
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Pierre_au_carré le Mer 15 Juil 2009 - 21:37
@Ruthven a écrit:
CampusStellae a écrit:Oui ! lol!
Les bêtises du type développement durable, informatique et TICE (pour rester dans l'enseignement), nouvelles technologies, etc. sont très porteurs.
Quant à nous, les profs, je vous rappelle tout de même que l'extinction de notre espèce est programmée ! donc... comme choix de profession : hum !...

Je ne parierais pas sur l'e-learning comme source d'emplois futurs à long terme, car c'est trop facilement délocalisable. A conseiller un métier pour un littéraire, cela serait, à condition de faire aussi du droit, la haute fonction publique ; on a toujours besoin de gens pour inventer des usines à gaz.

Pour le e-learning, très longtemps alors, car les surdoués indiens peuvent connaître les programmes français, mais n'ont pas "baigné" dans l'enseignement français.

Effectivement, pour beaucoup de concours de la FP, les littéraires ont de l'avance avec la ou les dissert'.
Invité
Invité

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Invité le Mer 15 Juil 2009 - 22:14
@Pierre_au_carré a écrit:
@Ruthven a écrit:
CampusStellae a écrit:Oui ! lol!
Les bêtises du type développement durable, informatique et TICE (pour rester dans l'enseignement), nouvelles technologies, etc. sont très porteurs.
Quant à nous, les profs, je vous rappelle tout de même que l'extinction de notre espèce est programmée ! donc... comme choix de profession : hum !...

Je ne parierais pas sur l'e-learning comme source d'emplois futurs à long terme, car c'est trop facilement délocalisable. A conseiller un métier pour un littéraire, cela serait, à condition de faire aussi du droit, la haute fonction publique ; on a toujours besoin de gens pour inventer des usines à gaz.

Pour le e-learning, très longtemps alors, car les surdoués indiens peuvent connaître les programmes français, mais n'ont pas "baigné" dans l'enseignement français.

Effectivement, pour beaucoup de concours de la FP, les littéraires ont de l'avance avec la ou les dissert'.

Oui Pierre, c'est très exactement l'argument développé actuellement dans les hautes sphères : le e-learning serait non-délocalisable, car le concepteur a/aurait besoin d'être proche de l' "utilisateur" (vous noterez que je ne parle pas d' "élève" !... 😢 ) pour comprendre ses besoins.

Je ne fais que répéter servilement ce que j'entends. Tout cela me dépasse. Et pour être franche : je m'en fiche. Moi je préfère Montaigne... Razz
avatar
John
Médiateur

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par John le Mer 15 Juil 2009 - 22:58
Mais que dit Montaigne sur le e-learning ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Carabas le Mer 15 Juil 2009 - 23:04
@John a écrit:Mais que dit Montaigne sur le e-learning ?
Que ça buggue.
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Dwarf le Mer 15 Juil 2009 - 23:27
@Ruthven a écrit:
@superheterodyne a écrit:
@Ruthven a écrit:
Non, non, c'est un phénomène assez récent chez les littéraires qui va de pair avec l'explosion médiatique des IEP et avec l'ouverture des khagnes (je parle de AL) vers les écoles de commerce. Jusqu'alors, les khagneux étaient essentiellement motivés par la volonté de transmettre une discipline qu'ils aimaient, depuis cinq-six ans les choses ont radicalement changé. L'hypokhâgne est souvent un choix par défaut par rapport à l'IEP (c'est une bêtise, mais bon...).

A ce titre, la suppression récente de l'entrée à Sciences Po Paris à Bac +1, généralement après une année d'hypokhâgne, remet ce « choix par défaut » quelque peu en question (bien qu'une telle admission parallèle soit encore possible dans les huit autres IEP).

Par choix par défaut, je voulais dire qu'ayant raté les concours de Science Po/IEP, ils se rabattaient sur l'hypokhagne.


Je confirme, c'est la situation d'une ancienne élève en ce moment même. En mon temps (il y a quinze ans cette année), cela existait déjà mais je n'en avais qu'un seul exemplaire, très brillant, et qui avait été reçu à Sc. Po. : il ne resta donc en HK que dix jours!
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Dwarf le Mer 15 Juil 2009 - 23:35
marquisedemerteuil a écrit:
Emma93 a écrit:
Enfin, je pensais que ce forum pouvait aussi être destiné à des élèves passionnés par les lettres et souhaitant éventuellement devenir professeurs de français.


A propos de devenir professeur, pense que le métier de professeur ne consiste pas à aimer les lettres mais avant tout à faire face à des classes d'ados, pas toujours faciles, et qui n'auront parfois pas du tout l'intérêt que tu portes à tes livres. Il s'agit d'abord de faire la discipline qui permet ensuite, éventuellement, de faire passer des connaissances sur les lettres que tu aimes tant. Bref, si tu veux devenir professeur, ne te demande pas si tu aimes les lettres mais si tu as la passion du contact avec les ados, et si tu te sens capable de parfois supporter certains éléments.
Je dirais à un jeune qui veut être prof aujourd'hui qu'il doit avant tout (désolée Abraxas!) vouloir être un éducateur.

Tu as tout à fait raison de l'avertir de cet aspect fondamental de notre travail mais ne lui fais pas non plus croire que sa passion pour la littérature ne lui servira de rien : c'est bel et bien cette même passion qui fera toujours la différence aux yeux des élèves. Après, naturellement, il faut avoir des talents de pédagogues (ce qui revient à avoir un grand sens de la psychologie, voire de la télépathie par moments...).

Un brin de charisme n'est pas de trop non plus pour attirer l'attention (ou la bienveillance) des élèves.

Et aussi tenir un discours de vérité (mais à la portée des auditeurs pour éviter les quiproquos) : il faut montrer aux élèves qu'on les respecte en n'adoptant pas le même comportement que la plupart des adultes, qui pratiquent, consciemment ou non (et c'est là le drame) une désespérante politique de l'autruche...

La difficulté vient cependant du fait que tous ces éléments ne suffisent parfois pas toujours...

Et pour finir, un futur professeur doit être capable, surtout aujourd'hui, d'envisager cet aspect du métier pour y avoir été, différemment certes, confronté comme élève. Je ne sais pas pour vous mais j'ai passé beaucoup de mon temps d'élève à désespérer du manque d'ambition intellectuelle, de culture et de courage de mes camarades... Je n'avais dès lors pas la naïveté de penser que mes futurs élèves seraient majoritairement différents d'emblée : mais je voulais cependant contribuer à en aider (ou sauver, selon) le plus grand nombre possible. Et oui, je suis un idéaliste!
meliss
Niveau 1

Bac de français erreur de notation?

par meliss le Jeu 16 Juil 2009 - 11:15
Bonjour a tous. J ai été détruite en voyant ma note de français sur le site de l 'académie qui est de 5/20... Pour moi c'est incompréhensible j avai bien compris le sujet j 'étais plutot confiante puisque j 'avais choisi le sujet d'invention que je maitrise vraiment bien en temps normal... ma moyenne de français étant élevée et le sujet m ayant plu je me demande si une erreur a pu arriver soit en postant ma note sur le site de l'académie soit une erreur de notation?
je suis vraiment perdue car jai regardé sur diverses corrections et ne semble pas avoir fait de hors sujet cest ma première mauvaise note de l 'année et ça tombe sur le bac je suis dépitée et je ne comprend pas.
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Pierre_au_carré le Jeu 16 Juil 2009 - 11:21
CampusStellae a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Ruthven a écrit:
CampusStellae a écrit:Oui ! lol!
Les bêtises du type développement durable, informatique et TICE (pour rester dans l'enseignement), nouvelles technologies, etc. sont très porteurs.
Quant à nous, les profs, je vous rappelle tout de même que l'extinction de notre espèce est programmée ! donc... comme choix de profession : hum !...

Je ne parierais pas sur l'e-learning comme source d'emplois futurs à long terme, car c'est trop facilement délocalisable. A conseiller un métier pour un littéraire, cela serait, à condition de faire aussi du droit, la haute fonction publique ; on a toujours besoin de gens pour inventer des usines à gaz.

Pour le e-learning, très longtemps alors, car les surdoués indiens peuvent connaître les programmes français, mais n'ont pas "baigné" dans l'enseignement français.

Effectivement, pour beaucoup de concours de la FP, les littéraires ont de l'avance avec la ou les dissert'.

Oui Pierre, c'est très exactement l'argument développé actuellement dans les hautes sphères : le e-learning serait non-délocalisable, car le concepteur a/aurait besoin d'être proche de l' "utilisateur" (vous noterez que je ne parle pas d' "élève" !... 😢 ) pour comprendre ses besoins.

Je ne fais que répéter servilement ce que j'entends. Tout cela me dépasse. Et pour être franche : je m'en fiche. Moi je préfère Montaigne... Razz


Le domaine du e-learning, c'est plutôt pour adultes, non ?

C'est moins adapté aux petits élèves frêles, où c'est en complément ?
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Pierre_au_carré le Jeu 16 Juil 2009 - 11:21
@John a écrit:Mais que dit Montaigne sur le e-learning ?

Il pense que c'est top (!!). Wink
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Pierre_au_carré le Jeu 16 Juil 2009 - 11:25
@meliss a écrit:Bonjour a tous. J ai été détruite en voyant ma note de français sur le site de l 'académie qui est de 5/20... Pour moi c'est incompréhensible j avai bien compris le sujet j 'étais plutot confiante puisque j 'avais choisi le sujet d'invention que je maitrise vraiment bien en temps normal... ma moyenne de français étant élevée et le sujet m ayant plu je me demande si une erreur a pu arriver soit en postant ma note sur le site de l'académie soit une erreur de notation?
je suis vraiment perdue car jai regardé sur diverses corrections et ne semble pas avoir fait de hors sujet cest ma première mauvaise note de l 'année et ça tombe sur le bac je suis dépitée et je ne comprend pas.

Je ne sais pas comment ça se passe, mais une erreur au niveau du Rectorat est possible (mais sans doute extrêmement rare...).

D'autres en diront plus, mais le mieux est de demander à voir ta copie, si c'est possible...

Tu peux ne avoir rendu toutes tes feuilles aussi...
Contenu sponsorisé

Re: Mauvaise note au bac français, prépa

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum