"Je suis amoureux de mon élève"

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Je suis amoureux de mon élève"

Message par Invité le Sam 11 Juil 2009 - 19:35

Un de mes copains vient de m'appeler de Suisse, où il enseigne depuis deux ans.
Il m'a raconté sa fin d'année et surtout une histoire qui a mis son bahut en ébullition : un prof a tout plaqué pour vivre d'amour et d'eau fraîche avec une de ses élèves de terminale.
Qui, paraît-il le draguait depuis des mois.
"Je suis amoureux de mon élève, a-t-il dit à sa femme. Je veux vivre avec elle, je me sens vivant avec elle."

Que pensez-vous de ça?
Avez-vous déjà été attiré(e) par un élève? (même sans le lui dire ni le lui montrer)
Avez-vous dû repousser les avances d'un(e) jeune?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Sessi le Sam 11 Juil 2009 - 19:40

Certains peuvent m'impressionner, et je sens qu'il y a quelque chose qui se passe, mais de là à en tomber amoureuse...

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Reine Margot le Sam 11 Juil 2009 - 19:41

Reste à voir si l'histoire va durer, si l'herbe est vraiment si verte que ça avec une jeunette...

J'ai déja trouvé des élèves attirants mais jamais je n'aurais montré quoi que ce soit, je ne pourrais plus être dans le rôle de la prof, et en plus bonjour les garçons de la classe qui rigolent en voyant le copain qui "s'est fait la prof"...

Les élèves ne tombent pas amoureux de moi mais on me complimente souvent sur mes vêtements et les élèves me disent parfois que je suis jolie (des filles surtout, qui s'identifient)


Dernière édition par marquisedemerteuil le Sam 11 Juil 2009 - 19:54, édité 1 fois

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Invité le Sam 11 Juil 2009 - 19:46

My God !
Personnellement, il est plusieurs fois arrivé que des garçons (ainsi qu'une jeune fille !) de mes classes me fassent part de leurs ... sentiments ! (soit par lettre, soit en direct !) Mais j'ai toujours botté en touche, et je les ai gentiment envoyé au panier en leur expliquant le plus humainement possible qu'une barrière infranchissable nous séparait.

Dans ma conception des choses, un prof doit mettre des barrières. Les rôles sont bien clairs.

Je précise que tous mes élèves ont plus de 18 ans et sont étudiants. Mais pour moi, c'est comme s'ils avaient 12 ans !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Pseudo le Sam 11 Juil 2009 - 19:51

Une telle chose ne m'est jamais arrivée, au grand jamais.
Mais j'ai connu plusieurs cas : mon prof de français de lycée (la cinquantaine sémillante) a épousé une fille qui était en terminale quand j'entrais en seconde. Leur idyle à commencée au lycée, ils se sont mariés quand elle a quitté le bahut pour la fac et on eu deux enfants. Une copine prof d'anglais est sortie avec un élève de première. Leur histoire a duré deux ans. Ils ont même vécu ensemble alors que le jeune homme était toujours au lycée.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Clarianz le Sam 11 Juil 2009 - 19:54

J'ai déjà repoussé les avances de certains élèves (mineurs), et je ne pense pas passer outre ce tabou un jour, mais je dois avouer que certains sont très craquants...

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Invité le Sam 11 Juil 2009 - 19:57

@Clarianz a écrit:J'ai déjà repoussé les avances de certains élèves (mineurs), et je ne pense pas passer outre ce tabou un jour, mais je dois avouer que certains sont très craquants...

Oui, ils sont jeunes, donc ils sont beaux (axiome bien connu...). Mais quand on sait que certains (beaucoup !) n'ont rien de rien dans le citron... Personnellement, cela me dérange un peu d'entretenir une relation privilégiée avec une personne qui partage peu, du point de vue intellectuel.

Non ?...


Dernière édition par CampusStellae le Sam 11 Juil 2009 - 19:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Invité le Sam 11 Juil 2009 - 19:57

Il m'est arrivé de trouver mignon un élève, mais c'était un simple constat.
Je ne pense pas pouvoir être tentée par un ado, même sans boutons. Mon guerrier a placé la barre très haut. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Mayann le Sam 11 Juil 2009 - 20:08

Moi je n'aurais pas dit non à mon prof de philo ... splendide, intelligent et pédagogue ... On a tous eu des notes très élevées cette année-là au bac! Et on entendait une mouche voler en cours, entre nos soupirs de bonheur! lol!

Mayann
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Invité le Sam 11 Juil 2009 - 20:10

@Mayann a écrit:Moi je n'aurais pas dit non à mon prof de philo ... splendide, intelligent et pédagogue ... On a tous eu des notes très élevées cette année-là au bac! Et on entendait une mouche voler en cours, entre nos soupirs de bonheur! lol!

Certes, mais là la situation est inverse ! Autant il est assez normal qu'un élève ait le béguin pour son prof, autant l'inverse est plus discutable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Dwarf le Sam 11 Juil 2009 - 20:16

Il y a déjà eu un sujet là-dessus, non? Certes, moins radical, mais le thème était le même.

Cela me fait penser au très beau message du film P.R.O.F.S sur l'enseignement : nous ne sommes que des boute-en-train qui sommes là pour préparer de futurs adultes des diverses qualités desquels nous ne profiterons pas.

Je pense que ceux qui franchissent le pas ont du mal à accepter cet état de fait (et je le comprends, encore qu'enseignant en collège, je n'ai pas vraiment à en souffrir - en revanche, garder contact avec d'anciennes élèves et les voir devenir femmes peut être nettement moins aisé à vivre).

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Invité le Sam 11 Juil 2009 - 20:19

@Dwarf a écrit:Il y a déjà eu un sujet là-dessus, non? Certes, moins radical, mais le thème était le même..
Aucune idée. Ca ne me dit rien. Le topic, comme je l'ai dit, est né d'un coup de fil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Mayann le Sam 11 Juil 2009 - 20:30

Quand le prof n'a que quelques années de plus que ses étudiantes, ça doit arriver aisément. La chair est faible...

Mayann
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Dwarf le Sam 11 Juil 2009 - 20:41

Camélionne a écrit:
@Dwarf a écrit:Il y a déjà eu un sujet là-dessus, non? Certes, moins radical, mais le thème était le même..
Aucune idée. Ca ne me dit rien. Le topic, comme je l'ai dit, est né d'un coup de fil.

Là :

http://www.neoprofs.org/l-enseignement-au-quotidien-f1/avez-vous-dj-eu-un-lve-qui-avait-le-bguin-pour-vous-t9341.htm?highlight=b%e9guin

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Magnolia le Sam 11 Juil 2009 - 20:42

Quand j`etudiais a l`universite mon prof tout jeune etait amoureux de moi et moi aussi, je pense Smile Mais il etait tres timide, tres gentil (il etait francais Wink ) et il ne m`a rien dit sur ses sentiments mais je le savais sans aucun parole..... C`etait tellement touchant!! Meme je me souviens mtn cela avec une tendresse particuliere......

Magnolia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Invité le Sam 11 Juil 2009 - 20:58

Moi j'ai quand même reçu des lettres très... avec descriptions précises de .
(J'en ai aussi eu de plus délicates... ouf !)

Les élèves ne se rendent vraiment pas compte !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Circé le Sam 11 Juil 2009 - 21:20

Je suis déjà "trop vieille" pour voir autre chose qu'en mes élèves des petits garçons...pis, même jeune, je préférais l'âge mûr !
Le vert m'exaspère!

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Dwarf le Sam 11 Juil 2009 - 21:22

@Circé a écrit:Je suis déjà "trop vieille" pour voir autre chose qu'en mes élèves des petits garçons...pis, même jeune, je préférais l'âge mûr !
Le vert m'exaspère!

Desproges : "L'âge mûr qui, par définition, précède l'âge pourri." Laughing

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par doublecasquette le Sam 11 Juil 2009 - 21:22

Nous autres, Double casquettes, sommes blasées sur le sujet. Papa, à 42 ans, est parti, en 1974, avec une de ses agrégatives , une Sévrienne de 24 ans, alors que nous en avions 14 et 17.
On pourrait presque vous dire qu'on s'entend mieux avec elle qu'avec notre propre maman, malgré quelques heurts momentanés.
Après ...

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par doublecasquette le Sam 11 Juil 2009 - 21:33

@Circé a écrit:Je suis déjà "trop vieille" pour voir autre chose qu'en mes élèves des petits garçons...pis, même jeune, je préférais l'âge mûr !
Le vert m'exaspère!
Il y a pourtant une très belle chanson de Barbara "Les amours incestueuses". Il est vrai que ça ne m'a jamais tentée non plus ! Mais, en tant que mère d'un garçon de 18 ans, j'avoue qu'il m'agréerait que cela lui échoit, plutôt que l'imaginer à besogner lamentablement des pucelles de son âge. affraid

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Dwarf le Sam 11 Juil 2009 - 21:36

@doublecasquette a écrit:
@Circé a écrit:Je suis déjà "trop vieille" pour voir autre chose qu'en mes élèves des petits garçons...pis, même jeune, je préférais l'âge mûr !
Le vert m'exaspère!
Il y a pourtant une très belle chanson de Barbara "Les amours incestueuses". Il est vrai que ça ne m'a jamais tentée non plus ! Mais, en tant que mère d'un garçon de 18 ans, j'avoue qu'il m'agréerait que cela lui échoit, plutôt que l'imaginer à besogner lamentablement des pucelles de son âge. affraid

Disons que le contexte de Barbara était autrement plus sordide...

Ceci dit, tu dis une chose importante au sujet de la défloration des jeunes gens : cela ne se passait pas entre jeunes il n'y a pas si longtemps que cela (du moins pour ces messieurs, ce qui, d'ailleurs m'a toujours paru injuste mais les risques n'étaient certes pas les mêmes que pour ces demoiselles)...

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Clarianz le Sam 11 Juil 2009 - 21:42

CampusStellae a écrit:
@Clarianz a écrit:J'ai déjà repoussé les avances de certains élèves (mineurs), et je ne pense pas passer outre ce tabou un jour, mais je dois avouer que certains sont très craquants...

Oui, ils sont jeunes, donc ils sont beaux (axiome bien connu...). Mais quand on sait que certains (beaucoup !) n'ont rien de rien dans le citron... Personnellement, cela me dérange un peu d'entretenir une relation privilégiée avec une personne qui partage peu, du point de vue intellectuel.

Non ?...

Non.

Tous ne sont pas beaux, même pas particulièrement ceux qui avouent leur amourette. La jeunesse n'est pas la beauté.
Ensuite, il n'est pas forcé de partager les mêmes activités intellectuelles pour être un couple, sur le long terme ou non! Elève ou non...

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Pseudo le Sam 11 Juil 2009 - 21:43

Oui, c'était souvent au bordel... Je ne suis pas sure que cela fasse une éducation sexuelle parfaite.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Clarianz le Sam 11 Juil 2009 - 21:45

@doublecasquette a écrit:
@Circé a écrit:Je suis déjà "trop vieille" pour voir autre chose qu'en mes élèves des petits garçons...pis, même jeune, je préférais l'âge mûr !
Le vert m'exaspère!
Il y a pourtant une très belle chanson de Barbara "Les amours incestueuses". Il est vrai que ça ne m'a jamais tentée non plus ! Mais, en tant que mère d'un garçon de 18 ans, j'avoue qu'il m'agréerait que cela lui échoit, plutôt que l'imaginer à besogner lamentablement des pucelles de son âge. affraid

en tant que mère d'un garçon encore au berceau, je préfererai que cela lui arrive avec une jeune fille de son âge, avec qui il partagerait autre chose qu'une capote...

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis amoureux de mon élève"

Message par Reine Margot le Sam 11 Juil 2009 - 21:47

Concernant ses enfants, mieux vaut peut-être en savoir le moins possible sur leur vie intime, non?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum