Brighelli : La fabrique des monstres

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Tamerlan le Ven 29 Juil 2016 - 11:38

@Cath a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Cath a écrit:Il a fait sa part de zep, non ?


Quelques années de collège dans l'Euro au tout début. Aucune idée de s'il était en Zep. Tout le reste en lycée (qui ne sont pas en Zep donc).
Ou autre...Les Ullis et les Tarterets, ça doit pas être la fête tous les jours quand même.

Il ne faut quand même pas exagérer, mon lycée recrute sur un secteur où il y a de l'éducation prioritaire (REP+) mais ça n'a rien à voir avec les collèges classés. L'orientation fin troisième est passée par là. Enfin pour l'instant.

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Reine Margot le Ven 29 Juil 2016 - 11:40

Pareil, on ne peut pas attribuer le djihadisme des jeunes à une seule cause, même s'il est évident que la destruturation de l'école républicaine va encore aggraver les choses. Il oublie le rôle des réseaux sociaux, des mouvements salafistes, de l'actualité...et n'oublions pas que l'école républicaine de Jules Ferry n'a pas empêché la collaboration, non plus. Et pourtant on était loin de l'école de Jospin.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Cath le Ven 29 Juil 2016 - 11:41

@Ponocrates a écrit:
@Iphigénie a écrit:J'ai quand même bien l'impression que l'école souffre terriblement des postures idéologiques qui empêchent toute lucidité raisonnable: ça fait au moins une valeur partagée par tous...
En fait sur ce forum 99,99% des fils professionnels sont des cris d'alarme et 99,99% des fils de réflexion sont des altercations entre ceux qui pensent que l'école est en faillite et ceux qui les traitent de fachos réac , le tout aboutissant à "ne changeons rien puisque pour les uns c'est trop tard et pour les autres c'est tout faux". ..
Restent les fils je râle et j'hallucine plus les fils dépression...
Voilà, voilà.
Sinon Cath je dirais même plus: baisse de niveau des enseignants aussi, du coup, et je me mets dans le lot.
Moi aussi.
Je n'arrive pas à la cheville d'un type comme lui, Cripure en disait autant de lui aussi.
Et autant je regarde certains jeunes collègues (ici ou ailleurs) avec admiration pour leur culture et leurs capacités de réflexion, autant d'autres m'inquiètent. Après tout, certains sont de l'âge qu'ont maintenant mes premiers élèves...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Cath le Ven 29 Juil 2016 - 11:43

@roxanne a écrit:Indépendamment du personnage Brighelli et même de cet article, je me pose quand même beaucoup de questions sur le sujet. "Ouvrez une école, vous fermerez une prison"..
Des écoles, il y en a, pour tout le monde et ces enfants qui sont allés à ces écoles sont devenus des barbares tout de même. Ça m'interroge beaucoup sur ma responsabilité d'enseignante, d'enseignante de Lettres qui plus est.
Oui, moi aussi.
Dans la -maigre- part de leur formation d'êtres humains qui nous revient, sommes-nous sûrs d'avoir fait tout ce qu'il fallait ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Marie Laetitia le Ven 29 Juil 2016 - 12:18

@Iphigénie a écrit:J'ai quand même bien l'impression que l'école souffre terriblement des postures idéologiques qui empêchent toute lucidite raisonnable: ça fait au moins une valeur partagée par tous...
En fait sur ce forum 99,99% des fils professionnels sont des cris d'alarme et 99,99% des fils de réflexion sont des altercations entre ceux qui pensent que l'école est en faimlite et ceux qui les traitent de fachos réac , le tout aboutissant à "ne changeons rien puisque pour les uns c'est trop tard et pour les autres c'est tout faux". ..
Restent les fils je râle et j'hallucine plus les fils dépression...

topela

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Rosamond le Ven 29 Juil 2016 - 12:30

Il n'y a effectivement pas que l'école ... je vous conseille vraiment la lecture des livres de Maurice Berger et notamment "Voulons nous des enfants barbares"

Un lien vers une de ses publications sur son blog : http://www.mauriceberger.net/djihadistes-les-traumatismes-de-lenfance/

Rosamond
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Celadon le Ven 29 Juil 2016 - 12:40

Je suis actuellement chez une amie prof (à la retraite) qui ne cesse de battre sa coulpe en se prétendant la première responsable de ce désastre Shocked Shocked Shocked alors que je ne peux même pas écrire ici tout ce qu'elle a fait et fait encore dans la plus parfaite empathie, discrétion, respect et j'en passe. Je suis effondrée car elle semble inconsolable. Elle n'est pourtant pas dans le pathos.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par BR le Ven 29 Juil 2016 - 12:45

Brighella est un pamphlétaire. Il en a les qualités : le sens de la formule, le goût de l'exagération; il en a aussi les défauts : son discours est purement idéologique et néglige tout ce qui ne va pas dans le sens de ses thèses. A force de pamphlets, il a fini par devenir à l'image de son public. Il écrivait au départ pour convertir une certaine gauche pour la contraindre à prendre à bras le corps la réalité de l'éducation aujourd'hui, ce qui a ravi la droite la plus réactionnaire, pour qui son discours était pain béni : enfin un homme de gauche qui tient le même discours que nous sur la décadence morale de notre société ! Brighelli a vite compris que ses dénonciations outrancières étaient rejetées par la gauche dont il se revendiquait... et a fini par embrasser jusqu'à l'extrême l'idéologie des seules personnes qui prenaient son parti.
Naturellement, comme il n'a aucune légitimité à se réclamer de l'idéologie d'extrême droite (puisqu'issu de la gauche...), il se sent obligé d'adopter un discours encore plus explicite et virulent que les notables de son parti. Ses tribunes sont autant de crachats à la figure de la gauche et autant de signes d'allégeance ostensible à une idéologie de haine extrême.
C'est un peu le syndrome Bruno Mégret au FN : Mégret a intégré le FN par pur opportunisme en 1986, en espérant entrer au gouvernement. Cadre du RPR, mais pas énarque, il savait qu'il n'avait aucune chance de briser le plafond de verre de l'énarchie du RPR; alors que, proportionnelle aidant, en devenant député FN, donc allié incontournable dans le gouvernement, il était sûr de devenir ministre. La décision de ne pas nouer d'alliance officielle avec le FN ayant fait échouer son projet, Mégret a fini par adopter à l'extrême l'idéologie du FN, en n'hésitant pas à faire de la surenchère idéologique pour faire oublier son opportunisme initial.
De même avec Martine Aubry, qui était d'autant plus qualifiée pour mener la réforme des 35 heures qu'elle avait à laver la tâche impardonnable de ses années comme directrice adjointe du groupe Péchiney, auprès du patron du CNPF Jean Gandois.
Dans chacun de ces cas, une personnalité vue comme un intrus au sein d'un groupe, se doit de faire allégeance et de professer l'idéologie la plus extrême pour se faire accepter. Brighelli est un exemple des plus navrants.

BR
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Celadon le Ven 29 Juil 2016 - 12:58

Les 35 heures... idéologie la plus extrême... confused

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par laMiss le Ven 29 Juil 2016 - 12:59

@Cath a écrit: Mais je suis effrayée par l'absence d'empathie de plus en plus de mes élèves.

+ 1000

C'est l'un des nœuds du pb.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Celadon le Ven 29 Juil 2016 - 13:00

@laMiss a écrit:
@Cath a écrit: Mais je suis effrayée par l'absence d'empathie de plus en plus de mes élèves.

+ 1000

C'est l'un des nœuds du pb.
Euh pardon, mais dans une société individualiste comme la nôtre, comment s'en étonner ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par laMiss le Ven 29 Juil 2016 - 13:01

@Celadon a écrit:
@laMiss a écrit:
@Cath a écrit: Mais je suis effrayée par l'absence d'empathie de plus en plus de mes élèves.

+ 1000

C'est l'un des nœuds du pb.
Euh pardon, mais dans une société individualiste comme la nôtre, comment s'en étonner ?

Pas étonnée, mais effrayée.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Celadon le Ven 29 Juil 2016 - 13:06

Ben oui. Voilà bien pourquoi le changement ne peut venir QUE de la société civile.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Presse-purée le Ven 29 Juil 2016 - 13:11

@Isis39 a écrit:Le terrorisme c'est la faute de l'école ? Ben voyons....

Oui, c'est à peu près aussi con que de dire que le vote FN vient des pratiques pédagogiques qui sont restées traditionnelles. Certains qui hurlent contre cet article feraient bien d'aller se relire en décembre dernier.

Bref, bonnet blanc et blanc bonnet.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par barèges le Ven 29 Juil 2016 - 13:12

@laMiss a écrit:
@Celadon a écrit:
@laMiss a écrit:
@Cath a écrit: Mais je suis effrayée par l'absence d'empathie de plus en plus de mes élèves.

+ 1000

C'est l'un des nœuds du pb.
Euh pardon, mais dans une société individualiste comme la nôtre, comment s'en étonner ?

Pas étonnée, mais effrayée.

Je vois chez des jeunes, très jeunes adultes, peut-être avec mes filtres oculaires de vieille personne désormais, une certaine ignorance de l'épaisseur temporelle (avant moi ? Quoi, avant moi ? Avant 2000 ? C'est vieux/ça ne me concerne pas....) ou géographique (c'est trop loin, ça ne me concerne pas). Un manque de culture générale "à l'ancienne" ? Un effet des "bulles numériques" (sur les réseaux sociaux ou Internet, on ne rencontre que ce qui nous ressemble...) ? L'école pourrait donner conscience de l'autre en général, mais ce serait par un grand retour vers la littérature, l'histoire, la géo, la philo.. Bref les humanités, ce vieux machin que l'on finit d'enterrer.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Balthamos le Ven 29 Juil 2016 - 13:22

C'est révoltant comme propos. Il se décrédibilise par ses propos extrêmes. C'est dommage car au fond,il ne serait pas choquant de questionner l'éducation nationale.
Après tout, la grande majorité des citoyens passent à travers cette institution, elle a un rôle dans la formation du citoyen et de la personne.
Mais le propos outrancier de cet auteur permet d'éviter les questions pertinentes.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Rosanette le Ven 29 Juil 2016 - 13:27

D'autant que les scolarités des jeunes concernés ont été très différentes, et pas toutes problématiques si j'en crois mon souvenir. C'est après que ça se gâte sérieusement.

C'est triste, mais l'école la plus républicaine ne peut pas grand-chose contre la machine à broyer d'un monde du travail sclérosé par bien des problèmes.
Ca ne fera pas systématiquement des terroristes au bout de la chaîne, mais il n'y a pas besoin d'aller très loin pour entendre l'aigreur généralisée des laissés pour compte.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Cincinnata le Ven 29 Juil 2016 - 13:32

@Rosamond a écrit:Il n'y a effectivement pas que l'école ... je vous conseille vraiment la lecture des livres de Maurice Berger et notamment "Voulons nous des enfants barbares"

Un lien vers une de ses publications sur son blog : http://www.mauriceberger.net/djihadistes-les-traumatismes-de-lenfance/

Merci pour cette référence, c'est pile le domaine qui m'intéresse depuis quelques années. Et je pense qu'il voit très juste...

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par LouisBarthas le Ven 29 Juil 2016 - 13:38

@Presse-purée a écrit:
@Isis39 a écrit:Le terrorisme c'est la faute de l'école ? Ben voyons....

Oui, c'est à peu près aussi con que de dire que le vote FN vient des pratiques pédagogiques qui sont restées traditionnelles. Certains qui hurlent contre cet article feraient bien d'aller se relire en décembre dernier.

Bref, bonnet blanc et blanc bonnet.
Very Happy

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par KrilinXV3 le Ven 29 Juil 2016 - 13:46

J'espère qu'on interrogera un jour les responsabilités du système scolaire qui a "créé" ( Rolling Eyes ) Emile Louis, Michel Fourniret ou encore Dominique Strauss-Kahn.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Elyas le Ven 29 Juil 2016 - 13:48

Juste comme ça. Le sentiment républicain s'est profondément enraciné avec deux institutions : la conscription et l'école. La conscription a disparu avec les lois de 1996-1997-1998. Les derniers conscrits datent de 2000-2001. Cela a été fait principalement pour des raisons budgétaires. L'école a suivi. Quand on affaiblit pour des raisons budgétaires les deux institutions créatrices du sentiment républicain, c'est un problème. La conscription avait l'immense avantage de sortir de leur patelin/cité des jeunes gens isolés qui liaient amitié avec des gens de partout, donnant des horizons nouveaux et des amitiés dépassant les conditions spatiales et sociales, donnant au message de l'école une réalité, le tout dans la discipline.

Plus rien de tout cela n'existe maintenant. Les gens restent dans leur milieu, leur territoire et ne voient pas ce qu'il y a de "l'autre côté de la colline".

Une décision politique forte serait de rétablir la conscription et de faire en sorte que pratiquement aucune dispense ne soit autorisée.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Reine Margot le Ven 29 Juil 2016 - 14:01

+1

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Rosamond le Ven 29 Juil 2016 - 14:04

@Cincinnata a écrit:
@Rosamond a écrit:Il n'y a effectivement pas que l'école ... je vous conseille vraiment la lecture des livres de Maurice Berger et notamment "Voulons nous des enfants barbares"

Un lien vers une de ses publications sur son blog : http://www.mauriceberger.net/djihadistes-les-traumatismes-de-lenfance/

Merci pour cette référence, c'est pile le domaine qui m'intéresse depuis quelques années. Et je pense qu'il voit très juste...

C'est quelqu'un de très bien et je conseille la lecture de tous ses livres, malheureusement, il voit tellement juste que son service a été fermé ... c'est une honte.
http://www.ouest-france.fr/sante/chu-saint-etienne-soutiens-mondiaux-au-service-de-pedopsychiatrie-ferme-1726320

Rosamond
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Isis39 le Ven 29 Juil 2016 - 14:04

@Presse-purée a écrit:
@Isis39 a écrit:Le terrorisme c'est la faute de l'école ? Ben voyons....

Oui, c'est à peu près aussi con que de dire que le vote FN vient des pratiques pédagogiques qui sont restées traditionnelles. Certains qui hurlent contre cet article feraient bien d'aller se relire en décembre dernier.

Bref, bonnet blanc et blanc bonnet.

Ai-je écrit cela ? Shocked

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par auléric le Ven 29 Juil 2016 - 14:49


@Tamerlan a écrit:
@Cath a écrit:Il a fait sa part de zep, non ?


Quelques années de collège dans l'Euro au tout début. Aucune idée de s'il était en Zep. Tout le reste en lycée (qui ne sont pas en Zep donc).

@Tamerlan a écrit:
@Cath a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Cath a écrit:Il a fait sa part de zep, non ?


Quelques années de collège dans l'Euro au tout début. Aucune idée de s'il était en Zep. Tout le reste en lycée (qui ne sont pas en Zep donc).
Ou autre...Les Ullis et les Tarterets, ça doit pas être la fête tous les jours quand même.

Il ne faut quand même pas exagérer, mon lycée recrute sur un secteur où il y a de l'éducation prioritaire (REP+) mais ça n'a rien à voir avec les collèges classés. L'orientation fin troisième est passée par là. Enfin pour l'instant.

ah ben les Tarterêts c'est quand même l'une des zones les plus "sensibles" d'Ile de France, si ce n'est de France ... de celles où on accueille les pompiers avec les frigos lancés depuis les toits . Alors oui il y a de l'écrémage en lycée général (qui accueille aussi des enfants de villes plus calmes et même des options rares et des prépas sciences po , et même pas sûre que cela ait été le cas quand il y enseignait) mais il y a aussi des sections pro et technologiques où se retrouvent ceux qui ont été "écrémés" donc . Même si ce n'est pas non plus la jungle totale , c'est loin de la sinécure et l'environnement où vivent une bonne partie des élèves est vraiment difficile et il n'a pas pu y enseigner sans s'en préoccuper .

@barèges a écrit:
@laMiss a écrit:
@Celadon a écrit:
@laMiss a écrit:

+ 1000

C'est l'un des nœuds du pb.
Euh pardon, mais dans une société individualiste comme la nôtre, comment s'en étonner ?

Pas étonnée, mais effrayée.

Je vois chez des jeunes, très jeunes adultes, peut-être avec mes filtres oculaires de vieille personne désormais, une certaine ignorance de l'épaisseur temporelle (avant moi ? Quoi, avant moi ? Avant 2000 ? C'est vieux/ça ne me concerne pas....) ou géographique (c'est trop loin, ça ne me concerne pas). Un manque de culture générale "à l'ancienne" ? Un effet des "bulles numériques" (sur les réseaux sociaux ou Internet, on ne rencontre que ce qui nous ressemble...) ? L'école pourrait donner conscience de l'autre en général, mais ce serait par un grand retour vers la littérature, l'histoire, la géo, la philo.. Bref les humanités, ce vieux machin que l'on finit d'enterrer.
ah ben ça c'est clair. Certains de CM2 habitant sur le "plateau" ignoraient que la Seine coule en bas de la ville ... faute d'y aller (on parle d'une balade de 2km hein), en revanche ils glausent à l'envie sur les Illuminati. L'ouverture à l'autre, à l'inconnu, c'est vraiment devenu une priorité !

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : La fabrique des monstres

Message par Olympias le Ven 29 Juil 2016 - 16:19

Il faudrait peut-être cesser de mettre l'école au cœur de tout ce qui ne va pas. 
Un individu se (dé)construit de manières multiples : avec les parents ou les non parents qu'il a. 
Avec les problèmatiques familiales répétées ou jugulées, pansées, guéries. 
Avec les éléments culturels.
Avec les éléments moraux, religieux ou pas. 
L'école ne peut pas grand chose, quel que soit le milieu de l'enfant, quand il y a une fracture grave et cette dernière peut ne pas être que sociale. Des enfants pauvres ont des parents admirables de dignité dans la difficulté et des enfants riches, des parents maltraitants par leur absence et leur désintérêt pour leurs enfants, livrés à eux-mêmes.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum