Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
D4M
Niveau 5

Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par D4M le Dim 31 Juil 2016 - 14:26
Bonjour à tous et à toutes,

j'ouvre ce "topic" pour vous poser quelques questions. En effet, depuis l'école primaire, je veux devenir enseignant. La seule question était : qu'enseigner ? J'ai eu une "période" Lettres Classiques (tout le collège, en fait), et j'ai rencontré ma prof. d'Allemand de Seconde ; elle m'a vraiment passionné pour cette langue, cet héritage littéraire et historique, cette civilisation, usw. Mon choix était alors fait : l'Allemand me plait vraiment, c'est une langue que je trouve très poétique (contrairement à ce que j'entends d'ordinaire !), et sortant d'un cursus AbiBac (donc 6h bonnes heures d'Allemand par semaine !!) je me rend compte que l'enseignement de cette discipline m'intéresse fortement.
Mais voilà : quelques questions se posent ; que ce soit quant au métier en général, ou pour l'enseignement de l'Allemand spécifiquement parlant.

Je me permets donc de vous poser ces quelques questions. Je n'attend évidemment pas des réponses à chaque d'entre elles, mais au moins à quelques unes.

Questions "générales" :

  • J'ai eu l'occasion d'entendre parler du dispositif EAP (Emploi d'Avenir Professeur, il me semble), et je voulais savoir si certains d'entre vous ont déjà participé à ce programme (en tant que tuteur ou en tant que stagiaire) : qu'y fait-on?


  • Je ne suis pas sûr ; faut-il passer le CAPES d'abord, si l'on vise l'Agrégation ?


Quant à l'Allemand... :

  • Il me reste un mois de vacances (un peu plus, d'ailleurs, mais disons un mois) et je n'ai rien à faire : auriez-vous des livres à me conseiller ? J'ai déjà lu Agnes de Peter Stamm (mon coup de  I love you de cette année !), Faust de Goethe, Das Parfum de Süskind, et Der Vorleser de Schlink. D'autres références à me proposer, qui resteraient dans un prix abordable ?


  • Auriez-vous une bonne grammaire de l'Allemand à me proposer ? J'ai chez moi 4 livres de grammaire : Allemand, cinq cents fautes à éviter par Herbert Scharfen, Grammaire allemande chez Larousse, BESCHERELLE, Allemand, la grammaire chez Hatier, et BLED Etudes Supérieures, Allemand chez Hachette.


  • Auriez-vous une référence pour l'histoire allemande ? L'an dernier (mai 2015) j'ai acheté Histoire de l'Allemagne, de la Germanie à nos jours, l'ai lu, mais je cherche encore à parfaire ma culture.


  • Vouloir enseigner l'Allemand : n'est-ce pas risqué, en des temps de profonds changements et bouleversements suite à la mise en application de la Réforme du Collège de NVB?


Il me reste à vous remercier de votre attention, et par avance, de vos réponses.

Très cordialement.

_________________
2017/2018 : Premier poste contractuel : 2 cinquièmes, 2 quatrièmes et 2 troisièmes.
2018/2019 : Second poste contractuel : 1 sixième bilangue, 2 troisièmes.
avatar
Adri
Monarque

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Adri le Dim 31 Juil 2016 - 14:51
Je commencerai par la dernière question : devenir enseignant d'allemand, c'est se préparer à devoir se battre contre les coups-bas de l'institution, ils sont récurrents. Un prof d'allemand ne peut pas espérer enseigner simplement sa matière, dans des conditions variables, il lui faudra en plus faire de la promotion, recruter ses élèves, combattre les préjugés, y compris ceux de la hiérarchie parfois... Les vrais postes sont rares, et quand on croit en avoir décroché un, une petite réforme peut bien saccager d'un coup le travail de plusieurs années...
Ca peut paraître pessimiste, c'est un constat.
Et pourtant, j'adore mon boulot - pour peu qu'on me laisse le faire.

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !
avatar
Adri
Monarque

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Adri le Dim 31 Juil 2016 - 14:55
Pour passer l'agrégation, il n'est pas nécessaire d'avoir le CAPES, mais il peut être judicieux de passer les deux simultanément - s'il y a toujours des parties de programme communes.

Le dispositif EAP peut-être intéressant pour se rendre compte de la réalité du métier : fonctionnement d'un établissement, travail de professeur, gestion de classe, contenus et modes d'enseignement, souvent éloignés de ses souvenirs d'élèves.

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !
avatar
Adri
Monarque

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Adri le Dim 31 Juil 2016 - 15:07
La bonne grammaire, c'est aussi celle qui est adaptée à l'usage qu'on compte en faire (pour apprendre, pour enseigner, avec des exercices ou sans). Une seule ne suffit pas. Je n'ai pas de références précises sous la main. J'aime beaucoup l'approche de Jacques Athias, pour la préparation des concours, j'ai eu une Schanen et Confais que je n'utilise plus aujourd'hui, mais peut-être est-ce dépassé, et inutilement jargonnant par endroits.
Pour les élèves, j'aime bien la grammaire de chez PONS - en allemand - un grand livre souple et vert, ou bien une grammaire du collège - dont j'ai oublié l'éditeur... D'autres en allemand.


_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !
avatar
D4M
Niveau 5

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par D4M le Dim 31 Juil 2016 - 15:31
@Adri a écrit:Je commencerai par la dernière question : devenir enseignant d'allemand, c'est se préparer à devoir se battre contre les coups-bas de l'institution, ils sont récurrents. Un prof d'allemand ne peut pas espérer enseigner simplement sa matière, dans des conditions variables, il lui faudra en plus faire de la promotion, recruter ses élèves, combattre les préjugés, y compris ceux de la hiérarchie parfois... Les vrais postes sont rares, et quand on croit en avoir décroché un, une petite réforme peut bien saccager d'un coup le travail de plusieurs années...
Ca peut paraître pessimiste, c'est un constat.
Et pourtant, j'adore mon boulot - pour peu qu'on me laisse le faire.

Je suis prêt à me battre : l'Allemand est une vraie passion pour moi. Déjà de mon "niveau" je le défends déjà. J'ai réussi à motiver deux amies à faire de l'Allemand en LV3, elles se sont donc inscrites en "candidat libre", et sont allées à leur oral du Baccalauréat avec mes "cours". L'une a eu 16, l'autre 20. Certes, au vu du barème, on peut penser que c'est de la vantardise plus qu'autre chose, parce que c'est facile, mais elles n'ont commencé que cette année. Donc c'est une grosse victoire pour elles, et surtout pour moi ; cela me renforce dans mon choix.

@Adri a écrit:Pour passer l'agrégation, il n'est pas nécessaire d'avoir le CAPES, mais il peut être judicieux de passer les deux simultanément - s'il y a toujours des parties de programme communes.

Le dispositif EAP peut-être intéressant pour se rendre compte de la réalité du métier : fonctionnement d'un établissement, travail de professeur, gestion de classe, contenus et modes d'enseignement, souvent éloignés de ses souvenirs d'élèves.

D'accord, merci pour ces renseignements très précieux ! Pour le dispositif EAP, j'avais été me renseigner sur le site du MEN et de l'académie de Reims, mais je n'avais pas tout compris, et il me manquait quelques informations : notamment, qu'y fait-on concrètement. Je te remercie donc.

@Adri a écrit:La bonne grammaire, c'est aussi celle qui est adaptée à l'usage qu'on compte en faire (pour apprendre, pour enseigner, avec des exercices ou sans). Une seule ne suffit pas. Je n'ai pas de références précises sous la main. J'aime beaucoup l'approche de Jacques Athias, pour la préparation des concours, j'ai eu une Schanen et Confais que je n'utilise plus aujourd'hui, mais peut-être est-ce dépassé, et inutilement jargonnant par endroits.
Pour les élèves, j'aime bien la grammaire de chez PONS - en allemand - un grand livre souple et vert, ou bien une grammaire du collège - dont j'ai oublié l'éditeur... D'autres en allemand.

Je suis d'accord avec toi sur le point qu'une seule grammaire ne suffit pas (c'est bien pour cela que j'en ai 4 en ma possession !) ; je veux perfectionner ma langue, la rendre la plus authentique possible. Bien sûr, parler une langue entièrement idiomatique, c'est presque impossible (à moins d'avoir vécu plusieurs années dans le pays concerné, et encore !). J'ai obtenu ma certification du niveau C1 du CECRL par le Goethe-Institut, mais je ne m'en contente pas !!!
Toutes mes grammaires de l'Allemand sont en Français. Peut-être devrais-je songer à en trouver une en Allemand ? Je vais chercher des renseignements par ici, par-là.

Quoiqu'il en soit, merci beaucoup à toi pour cette contribution qui m'a beaucoup apporté ! Aurais-tu des références littéraires intéressantes à me proposer, en complément de ce que j'ai déjà lu ? :-)

_________________
2017/2018 : Premier poste contractuel : 2 cinquièmes, 2 quatrièmes et 2 troisièmes.
2018/2019 : Second poste contractuel : 1 sixième bilangue, 2 troisièmes.
avatar
Adri
Monarque

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Adri le Dim 31 Juil 2016 - 15:58
Pour les lectures, c'est vaste, tout dépend de ce qu'on aime...
Hans Fallada, Jeder stirbt für sich allein, attention, pavé, mais passionnant.
Canetti, magnifique
Rafik Schami, drôle et sensible
de Goethe : Die Leiden des jungen Werthers, Die Wahlverwandschaften
Hesse, Kafka, Heine...
Que sais-je encore...
Polar sur fond historique : Wer übrig bleibt hat recht de Birkefeld et Hachmeister

Pour ce qui me vient là à l'esprit.

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !
avatar
D4M
Niveau 5

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par D4M le Dim 31 Juil 2016 - 16:06
Je viens de faire quelques recherches sur "Jeder stribt für sich allein", l'histoire me semble tout à fait intéressante et passionnante (historiquement parlant, et au niveau de la trame, par ailleurs). J'ai été sur amazon.de pour voir quelques prix, et c'est tout à fait abordable. J'ai peut-être trouvé une lecture pour le mois d'août. :-)

_________________
2017/2018 : Premier poste contractuel : 2 cinquièmes, 2 quatrièmes et 2 troisièmes.
2018/2019 : Second poste contractuel : 1 sixième bilangue, 2 troisièmes.
avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par klaus2 le Dim 31 Juil 2016 - 16:53
Bien sûr, parler une langue entièrement idiomatique, c'est presque impossible
C'est un long chemin: allerdings ein langer Weg, auf dem Schwierigkeiten, Enttäuschungen aber auch viele Freuden einen jungen Menschen erwarten. Ne pas se décourager! sich nicht entmutigen lassen!
Die "deutsche Grammatik" von Wilhelm Jude ist schon alt (daher sehr preiswert zu kaufen) doch immer noch gut und mit pädagogischer Darstellungskunst!

Das Stilwörterbuch von Duden muss man auch haben. Und jeden Tag deutsche Nachrichten hören! (ZDF Mediathek, heute X-press..).
Ob man Deutschlehrer werden soll oder etwas anderes ist eine andere Frage. Deutschsprachigen Franzosen eröffnen sich manche Berufsmöglichkeiten... sind ja Mangelware!


_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen,
Die zu uns kommen still mit sanftem Flügleschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen
Auf die Wunde legen, die jeden schmerzen mag
(Eichendorff)
avatar
D4M
Niveau 5

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par D4M le Dim 31 Juil 2016 - 17:06
@klaus2 a écrit:
Bien sûr, parler une langue entièrement idiomatique, c'est presque impossible
C'est un long chemin: allerdings ein langer Weg, auf dem Schwierigkeiten, Enttäuschungen aber auch viele Freuden einen jungen Menschen erwarten. Ne pas se décourager! sich nicht entmutigen lassen!
Die "deutsche Grammatik" von Wilhelm Jude ist schon alt (daher sehr preiswert zu kaufen) doch immer noch gut und mit pädagogischer Darstellungskunst!

Das Stilwörterbuch von Duden muss man auch haben. Und jeden Tag deutsche Nachrichten hören! (ZDF Mediathek, heute X-press..).
Ob man Deutschlehrer werden soll oder etwas anderes ist eine andere Frage. Deutschsprachigen Franzosen eröffnen sich manche Berufsmöglichkeiten... sind ja Mangelware!


Vielen Dank für diese Nachricht, die ich mit grosser Lust gelesen habe. Ich habe die verschiedene Namen auf einem Blatt aufgeschrieben, um mich daran zu erinnern.

_________________
2017/2018 : Premier poste contractuel : 2 cinquièmes, 2 quatrièmes et 2 troisièmes.
2018/2019 : Second poste contractuel : 1 sixième bilangue, 2 troisièmes.
avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par klaus2 le Dim 31 Juil 2016 - 17:11
Bitte, gern geschehen! Wertvoll ist auch im Netz http://wortschatz.uni-leipzig.de/

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen,
Die zu uns kommen still mit sanftem Flügleschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen
Auf die Wunde legen, die jeden schmerzen mag
(Eichendorff)
avatar
D4M
Niveau 5

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par D4M le Dim 31 Juil 2016 - 17:18
Danke, ein zweites Mal ! Ich wurde sehr gut willkommen geheissen. :-)

_________________
2017/2018 : Premier poste contractuel : 2 cinquièmes, 2 quatrièmes et 2 troisièmes.
2018/2019 : Second poste contractuel : 1 sixième bilangue, 2 troisièmes.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Caspar le Dim 31 Juil 2016 - 17:22
Si tu veux des conseils de lecture, il y a une liste intéressante dans le programme de Littérature en Langue Etrangère (LELE) que tu peux trouver facilement. Les œuvres sont classées selon les six "thématiques" de cette enseignement.


Dernière édition par Caspar Goodwood le Dim 31 Juil 2016 - 17:33, édité 1 fois
avatar
D4M
Niveau 5

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par D4M le Dim 31 Juil 2016 - 17:23
Caspar Goodwood a écrit:Si tu veux des conseils de lecture, il y a une liste intéressante dans le programme de Littérature ne Langue Etrangère (LELE) que tu peux trouver facilement. Les œuvres sont classées selon les six "thématiques" de cette enseignement.

Très bonne idée, merci ; je n'avais pas pensé à le consulter.

_________________
2017/2018 : Premier poste contractuel : 2 cinquièmes, 2 quatrièmes et 2 troisièmes.
2018/2019 : Second poste contractuel : 1 sixième bilangue, 2 troisièmes.
avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par klaus2 le Dim 31 Juil 2016 - 17:28
à télécharger (kostenlos herunterladen) :https://www.ofaj.org/glossaires : Internet / Textverarbeitung.

Auf französischer Mac-Tastatur wird ein scharfes S einfach mit alt+b getippt : ß ; "geheissen" existiert nur in der Schweiz... wobei ich nichts gegen Schweizer habe!
PC-Tastatur: keine Ahnung!

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen,
Die zu uns kommen still mit sanftem Flügleschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen
Auf die Wunde legen, die jeden schmerzen mag
(Eichendorff)
avatar
D4M
Niveau 5

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par D4M le Dim 31 Juil 2016 - 17:33
@klaus2 a écrit:à télécharger (kostenlos herunterladen) : ********************** : Internet / Textverarbeitung.

Auf französischer Mac-Tastatur wird ein scharfes S einfach mit alt+b getippt : ß ; "geheissen" existiert nur in der Schweiz... wobei ich nichts gegen Schweizer habe!
PC-Tastatur: keine Ahnung!

Noch einmal, vielen Dank !!!! Ich habe dann ein paar Hilfsmittel ! :-)

_________________
2017/2018 : Premier poste contractuel : 2 cinquièmes, 2 quatrièmes et 2 troisièmes.
2018/2019 : Second poste contractuel : 1 sixième bilangue, 2 troisièmes.
avatar
sookie
Neoprof expérimenté

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par sookie le Lun 1 Aoû 2016 - 9:12
D4M, il me semble que les dispositifs EAP ne sont pas maintenus ou sont vraiment de plus en plus rares. Cela concernait uniquement les étudiants boursiers à partir de L2. Nous en avons eu trois au collège. Deux pour qui cela s'est très bien passé et un qui a  du faire un changement de collège puis a arrêté.
C'est quand même assez lourd, une vingtaine d'heures de présence. Ils ne peuvent pas prendre les élèves seuls mais peuvent très bien faire cours avec leur tuteur ou un autre prof. J'aimais bien les avoir quand les élèves travaillaient en autonomie pour qu'ils puissent apporter une aide individuelle. On les prenait aussi en sortie.
Ce qui était bien pour eux c'est qu'ils avaient vraiment le temps de voir comment fonctionne un collège. Ils assistaient à un max de réunions, conseils pédago, conseils de classe, CA, ...
On a toujours considéré celui de notre matière comme faisant partie de l'équipe. Cela lui a réussit car il vient d'obtenir son CAPES et sera stagiaire chez nous.
Mais tout cela n'est peut-être plus d'actualité notamment dans notre aca (je suis dans la même que toi)
isabe
Niveau 8

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par isabe le Lun 1 Aoû 2016 - 9:27
Bonjour D4M
Je n'ai pas compris à quel moment de ta formation tu te situes. Tu es en L1, L2, L3 ?
Les dispositifs sont accessibles aux L3.
Cordialement
avatar
Dadoo33
Expert spécialisé

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Dadoo33 le Lun 1 Aoû 2016 - 11:08
@sookie a écrit:D4M, il me semble que les dispositifs EAP ne sont pas maintenus ou sont vraiment de plus en plus rares. Cela concernait uniquement les étudiants boursiers à partir de L2. Nous en avons eu trois au collège. Deux pour qui cela s'est très bien passé et un qui a  du faire un changement de collège puis a arrêté.
C'est quand même assez lourd, une vingtaine d'heures de présence. Ils ne peuvent pas prendre les élèves seuls mais peuvent très bien faire cours avec leur tuteur ou un autre prof. J'aimais bien les avoir quand les élèves travaillaient en autonomie pour qu'ils puissent apporter une aide individuelle. On les prenait aussi en sortie.
Ce qui était bien pour eux c'est qu'ils avaient vraiment le temps de voir comment fonctionne un collège. Ils assistaient à un max de réunions, conseils pédago, conseils de classe, CA, ...
On a toujours considéré celui de notre matière comme faisant partie de l'équipe. Cela lui a réussit car il vient d'obtenir son CAPES et sera stagiaire chez nous.
Mais tout cela n'est peut-être plus d'actualité notamment dans notre aca (je suis dans la même que toi)

Oui, tu as raison. Ce dispositif n'a pas été maintenu. Plusieurs néo l'ont expliqué, ici.
avatar
D4M
Niveau 5

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par D4M le Lun 1 Aoû 2016 - 12:35
@sookie a écrit:D4M, il me semble que les dispositifs EAP ne sont pas maintenus ou sont vraiment de plus en plus rares. Cela concernait uniquement les étudiants boursiers à partir de L2. Nous en avons eu trois au collège. Deux pour qui cela s'est très bien passé et un qui a  du faire un changement de collège puis a arrêté.
C'est quand même assez lourd, une vingtaine d'heures de présence. Ils ne peuvent pas prendre les élèves seuls mais peuvent très bien faire cours avec leur tuteur ou un autre prof. J'aimais bien les avoir quand les élèves travaillaient en autonomie pour qu'ils puissent apporter une aide individuelle. On les prenait aussi en sortie.
Ce qui était bien pour eux c'est qu'ils avaient vraiment le temps de voir comment fonctionne un collège. Ils assistaient à un max de réunions, conseils pédago, conseils de classe, CA, ...
On a toujours considéré celui de notre matière comme faisant partie de l'équipe. Cela lui a réussit car il vient d'obtenir son CAPES et sera stagiaire chez nous.
Mais tout cela n'est peut-être plus d'actualité notamment dans notre aca (je suis dans la même que toi)

Aux dernières nouvelles ils sont maintenus, mais leur fonctionnement aurait changé en 2015 si j'ai bien suivi (cf. site de l'académie de Reims > Recrutement > Offres d'emplois dans l'académie > Dispositif EAP). Le document qu'ils mettent en pièce-jointe est bel et bien pour cette année... Donc je suppose que le dispositif est maintenu, mais ils ont changé : les boursiers ne sont plus les seuls concernés (mais demeurent prioritaires aux autres).
Le quota horaire ne me fait pas peur. En Première, j'ai donné des cours d'Anglais et d'Allemand au sein du lycée, à raison de 7h30 par semaine (1h30 d'Allemand, 6h d'Anglais) en plus des cours que je suivais. Mes professeurs ne comprenaient pas comment je faisais pour cumuler tout cela, et pourtant obtenir d'excellents résultats dans toutes les disciplines.
Merci notamment pour ces informations quant aux "missions", aux activités que peut faire le stagiaire.

Mal sehen (on verra), encore une fois, mais normalement le dispositif est maintenu. Je croise les doigts...

@isabe a écrit:Bonjour D4M
Je n'ai pas compris à quel moment de ta formation tu te situes. Tu es en L1, L2, L3 ?
Les dispositifs sont accessibles aux L3.
Cordialement

Bonjour isabe,
je suis en L1.
Argh, encore une fois : sur le site de l'académie de Reims, il est écrit que les dispositifs sont accessibles dès la L2... Tandis qu'ailleurs, cela varie : L2, L3, etc.

@Dadoo33 a écrit:Oui, tu as raison. Ce dispositif n'a pas été maintenu. Plusieurs néo l'ont expliqué, ici.

Dans l'académie de Reims, en tout cas, rien ne notifie qu'il n'ait pas été maintenu...


EDIT : J'ajoute une image qui répond à toutes les questions.


Dernière édition par D4M le Lun 1 Aoû 2016 - 12:49, édité 1 fois (Raison : Ajout d'une image (capture d'écran).)

_________________
2017/2018 : Premier poste contractuel : 2 cinquièmes, 2 quatrièmes et 2 troisièmes.
2018/2019 : Second poste contractuel : 1 sixième bilangue, 2 troisièmes.
Nikestardreamer
Niveau 5

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Nikestardreamer le Mar 9 Aoû 2016 - 21:03
Salut,
Je suis prof d'allemand, enfin, je l'étais au début. Maintenant, j'enseigne l'anglais la plupart du temps. J'aime la littérature et surtout la philosophie allemande, mais ce n'est pas ce qu'on enseigne au collège ; peut-être au lycée. Si je peux te donner un conseil (très personnel)... le peuple allemand n'a plus rien à voir avec le peuple allemand "classique" alors si tu veux enseigner cette langue, il vaut mieux te fondre dans la société actuelle, dans la langue des rues de l'Allemagne actuelle, avec ses nombreux anglicismes et ne pas idéaliser le classicisme. Je ne sais pas ce qu'il en est maintenant, mais quand j'étais à la fac, nous baignions dans le classicisme ; j'adorais mais c'est à mille lieux de ce que l'on enseigne. Je ne connais pas le dispositif dont tu parles et ne pourrais pas t'aider. Par rapport à la lecture, les livres préférés sont : "Nathan der Weise" de Lessing, "Also sprach Zarathustra" de Nietzsche et "Die Verwandlung" de Kafka, très classique je sais. On les trouve en livres de poche et si tu as un abonnement Amazon ou autre, ils pourraient même être gratuits. Tu peux aussi aller sur le site du projet Gutenberg ; les oeuvres allemandes y sont retranscrites.
avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par klaus2 le Mar 9 Aoû 2016 - 21:21
le peuple allemand n'a plus rien à voir avec le peuple allemand "classique" alors si tu veux enseigner cette langue, il vaut mieux te fondre dans la société actuelle, dans la langue des rues de l'Allemagne actuelle, avec ses nombreux anglicismes et ne pas idéaliser le classicisme
Nike..., il y a de tout en Dtld, toutes sortes de gens, des classiques, des pas-classiques, des jeunes qui ont leur langue à eux, wie überall auf der Welt eigentlich. je sais que j'ai pas besoin de traduire. les enfants continuent d'apprendre des Volkslieder à l'école, certains étudiants croient être plus intelligents en employant des anglicismes, le Touristenbüro et le Tourist-center a remplacé le vieux Verkehrsamt (que tout le monde comprend quand même), on trouve à Leipzig, à St Thomas de Bach un "shop" où acheter des souvenirs.. mais "Souvenirs" a lui-même remplacé un jour les vieux Andenken. Tous les jeunes disent "cool", mais ici aussi.
Ansonsten existieren immer noch die deutsche Seele, das deutsche Gemüt und der deutsche Wald. Oui, l'âme allemande existe encore, sa culture aussi, c'est une belle langue, et beaucoup aiment la France. Oui, c'est une belle matière à enseigner !
Quand on a le niveau, il faut lire Kafka puis, plus difficile mais très belle langue, les nouvelles de Kleist et les poèmes d'Eichendorff. Goethe kann man vergessen (Ausnahme: der Werther).

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen,
Die zu uns kommen still mit sanftem Flügleschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen
Auf die Wunde legen, die jeden schmerzen mag
(Eichendorff)
Nikestardreamer
Niveau 5

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Nikestardreamer le Mar 9 Aoû 2016 - 21:39
Klaus,
Pour moi, l'âme allemande s'est envolée dans la fumée des camps ; c'est celle d'avant qui est belle. Mais il faut dire que je viens d'une région où on a un lien particulier avec l'Allemagne, une relation d'amour-haine assez tenace, presqu'ancrée dans les gènes des plus jeunes.
avatar
Lou-Anne
Niveau 2

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Lou-Anne le Mar 9 Aoû 2016 - 21:46
Je suis professeure d'allemand et je le suis devenue par amour de la langue allemande. J'aime le style très classique et oui j'aime lire du Goethe. Et même en collège, on peut initier nos élèves à du Goethe, à l'aide d'un poème relativement simple (der Erlkönig) et même se faire aider par le professeur de musique qui lui pourrait analyser le Lied de Schubert. C'est même dans la tendance avec les EPI

Malgré ce qu'il se passe en ce moment, si tu es passionnée et tu as l'air de l'être réellement, je t'encourage vivement à poursuivre et à vivre ton rêve.

Pourquoi devrait-on oublier Goethe ?
Bien sûr le Werther est un incontournable. Puisque c'est un roman épistolaire, je m'étais inscrite sur un site dont le nom m'échappe malheureusement mais je recevais une lettre par jour par courriel. C'était sympa. Peut-être pas cette année mais au cours de tes études, je te conseillerais la lecture de "Die Wahlverwandschaften". Pour moi, ce livre est une merveille et d'une beauté sans nom.

Bonne continuation Smile I love you

Ps: Klaus, si je puis me permettre, je trouve cela agaçant que tu mélanges français et allemand dans la même phrase en traduisant systématiquement.
avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par klaus2 le Mar 9 Aoû 2016 - 22:05
Oui, j'ai oublié le Erlkönig et surtout le Wandrers Nachtlied. Oui, il y a les Wahl.. mais c'est démonstratif, c'est long, c'est moralisateur... Goethe a refusé de mettre en scène Kleist qui le lui demandait, et par misère, Kleist s'est tué.
Désolé, Lou-Anne, je mélange les 2 langues, même dans mes rêves ; que faire ? si je ne traduis pas, certains vont me le reprocher, si je ne parle que français, des nuances échappent à ceux qui comprennent l'allemand, ce n'est pas un caprice ; je n'ai pas de mot pour deutsches Gemüt. Alors, was tun?

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen,
Die zu uns kommen still mit sanftem Flügleschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen
Auf die Wunde legen, die jeden schmerzen mag
(Eichendorff)
avatar
Lou-Anne
Niveau 2

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Lou-Anne le Mar 9 Aoû 2016 - 22:12
je comprends Wink.
Contenu sponsorisé

Re: Devenir prof. d'Allemand : quelques questions.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum