Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
leokent
Niveau 6

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par leokent le Ven 5 Aoû 2016 - 13:28
@79 airlines a écrit:@egomet : vidéo sur Charybde et Scylla, j'aime beaucoup les arguments 1 et 3 , le 2 me semble manquer de rythme (débit trop lent) et être moins clair (c'est qui ces nanas ?).
bravo en tous cas, je m'abonne^^
J'ai zappé le point 2 et je pense que ce sera le cas de beaucoup.
Un autre aspect à améliorer est le son, saturé à certains moments (je pense notamment aux "PUBLIUS ! PUBLIUUUS !") . C'est souvent le 1er conseil des Youtubers ("vous pouvez avoir une image de mauvaise qualité, mais pas un mauvais son").

Les petites images incrustés sont biens. L'intro et le thème sont de bon goût. Les zoom à vitesse variable sur les images fixes sont désagréables.
La vidéo aurait pu proposer un peu de vocabulaire ("dilemme moral" en l'écrivant en toutes lettres, voire même en précisant son étymologie).

Le commentaire à la fin qui demande à choisir entre le fait de manifester et celui de faire des études de biologie est un cas typique de raisonnement fallacieux: le faux dilemme !
79 airlines
Niveau 8

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par 79 airlines le Ven 5 Aoû 2016 - 14:54
@egomet, il faut créditer la bande-son aussi !
avatar
egomet
Grand sage

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par egomet le Ven 5 Aoû 2016 - 15:57
@leokent a écrit:
Le commentaire à la fin qui demande à choisir entre le fait de manifester et celui de faire des études de biologie est un cas typique de raisonnement fallacieux: le faux dilemme !

C'est une remarque trop rapide, j'en conviens, mais pas un faux dilemme. J'aurais dû m'en expliquer, mais ça aurait rallongé inutilement la vidéo.

Tu peux te dire que la manifestation n'est que le prolongement des études dans l'ordre de l'action. Et je conçois qu'il soit parfois nécessaire de descendre dans la rue pour se faire entendre.
Malheureusement, les méthodes de l'action militante entrent en contradiction, parfois profondément, avec l'analyse technique et scientifique. La manifestation suppose déjà de ramener les connaissances à des slogans percutants et sans ambiguïté. On écrase le problème en le ramenant à des données binaires. Typiquement, bannir ou non le produit. Mais c'est une très mauvaise approche du problème, quand on a besoin de conserver le produit pour certains usages. Quand on passe au stade militant, on anesthésie le jugement.
Et, quand une interdiction est obtenue, il y a un effet cliquet et il est très difficile de revenir dessus pour tenir compte de nouvelles données. On s'est engagé, parfois violemment, sur une position. Il est très difficile, après coup, de nuancer ou de remettre en cause une position qu'on a défendue avec des imprécations.
La manifestation suppose aussi de définir des camps. Elle m'enjoint d'être pour ou contre. Et m'expose à cautionner en bloc des tas de choses qui n'ont rien à voir avec mon idée de départ. Si j'ai un problème écologique, comme le poison à bannir, dois-je prêter allégeance à Greenpeace? Il y a un fort risque de récupération. Je milite pour un truc, c'est autre chose qui passe.
Autre exemple, on milite pour l'énergie solaire. Pourquoi pas? Mais cela ne signifie pas qu'il faille recouvrir le territoire des panneaux photovoltaïques à grands renforts de subventions. Mais c'est tout ce que tu peux obtenir par la manifestation. Tu n'obtiendras pas qu'on installe des panneaux précisément là où les calculs démontrent la rentabilité de la chose. D'ailleurs, quand tu peux démontrer, chiffres à l'appui, la pertinence d'une installation, il n'est guère nécessaire de gueuler.
La gestion des risques est avant tout un problème technique. Manifester empêche de calculer sereinement.
C'est comme la guerre et la diplomatie. La diplomatie aboutit souvent à la guerre, mais lorsqu'on décide de prendre les armes, la discussion s'arrête pour longtemps.
Ta manifestation peut être l'aboutissement d'une réflexion, mais il faut savoir qu'elle va mettre un terme à cette réflexion, pour longtemps. Elle doit donc être utilisée avec parcimonie.
Au demeurant, je n'ai pas d'inquiétude. Ce n'est pas un petit appel à la modération qui empêchera de trouver des militants.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
79 airlines
Niveau 8

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par 79 airlines le Ven 5 Aoû 2016 - 16:17
@egomet a écrit:
@leokent a écrit:
Le commentaire à la fin qui demande à choisir entre le fait de manifester et celui de faire des études de biologie est un cas typique de raisonnement fallacieux: le faux dilemme !

C'est une remarque trop rapide, j'en conviens, mais pas un faux dilemme. J'aurais dû m'en expliquer, mais ça aurait rallongé inutilement la vidéo.

Tu peux te dire que la manifestation n'est que le prolongement des études dans l'ordre de l'action. Et je conçois qu'il soit parfois nécessaire de descendre dans la rue pour se faire entendre.
Malheureusement,  les méthodes de l'action militante entrent en contradiction, parfois profondément,  avec l'analyse technique et scientifique.  La manifestation suppose déjà de ramener les connaissances à des slogans percutants et sans ambiguïté.  On écrase le problème en le ramenant à des données binaires. Typiquement,  bannir ou non le produit. Mais c'est une très mauvaise approche du problème, quand on a besoin de conserver le produit pour certains usages. Quand on passe au stade militant, on anesthésie le jugement.
Et, quand une interdiction est obtenue, il y a un effet cliquet et il est très difficile de revenir dessus pour tenir compte de nouvelles données. On s'est engagé,  parfois violemment,  sur une position. Il est très difficile,  après coup, de nuancer ou de remettre en cause une position qu'on a défendue avec des imprécations.
La manifestation suppose aussi de définir des camps. Elle m'enjoint d'être pour ou contre. Et m'expose à cautionner en bloc des tas de choses qui n'ont rien à voir avec mon idée de départ.  Si j'ai un problème écologique,  comme le poison à bannir,  dois-je prêter allégeance à Greenpeace? Il y a un fort risque de récupération. Je milite pour un truc, c'est autre chose qui passe.
Autre exemple, on milite pour l'énergie solaire.  Pourquoi pas? Mais cela ne signifie pas qu'il faille recouvrir le territoire des panneaux photovoltaïques à grands renforts de subventions. Mais c'est tout ce que tu peux obtenir par la manifestation.  Tu n'obtiendras pas qu'on installe des panneaux précisément là où les calculs démontrent la rentabilité de la chose. D'ailleurs,  quand tu peux démontrer, chiffres à l'appui,  la pertinence d'une installation,  il n'est guère nécessaire de gueuler.
La gestion des risques est avant tout un problème technique. Manifester empêche de calculer sereinement.
C'est comme la guerre et la diplomatie.  La diplomatie aboutit souvent à la guerre, mais lorsqu'on décide de prendre les armes, la discussion s'arrête pour longtemps.
Ta manifestation peut être l'aboutissement d'une réflexion,  mais il faut savoir qu'elle va mettre un terme à cette réflexion,  pour longtemps. Elle doit donc être utilisée avec parcimonie.
Au demeurant,  je n'ai pas d'inquiétude. Ce n'est pas un petit appel à la modération qui empêchera de trouver des militants.

clap clap !
avatar
Serge
Médiateur

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par Serge le Ven 5 Aoû 2016 - 16:37
Faire de l'humour n'est pas facile, et les premières parties sont longuettes à cause de cela, mais sans être drôles.
J'ai de loin préféré la dernière partie. Tu es bien meilleur dans le registre sérieux.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
egomet
Grand sage

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par egomet le Ven 5 Aoû 2016 - 16:47
@Serge a écrit:Faire de l'humour n'est pas facile, et les premières parties sont longuettes à cause de cela, mais sans être drôles.
J'ai de loin préféré la dernière partie. Tu es bien meilleur dans le registre sérieux.

C'est possible.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
leokent
Niveau 6

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par leokent le Ven 5 Aoû 2016 - 19:08
@egomet a écrit:
@leokent a écrit:
Le commentaire à la fin qui demande à choisir entre le fait de manifester et celui de faire des études de biologie est un cas typique de raisonnement fallacieux: le faux dilemme !

C'est une remarque trop rapide, j'en conviens, mais pas un faux dilemme. J'aurais dû m'en expliquer, mais ça aurait rallongé inutilement la vidéo.

Tu peux te dire que la manifestation n'est que le prolongement des études dans l'ordre de l'action. Et je conçois qu'il soit parfois nécessaire de descendre dans la rue pour se faire entendre.
Malheureusement,  les méthodes de l'action militante entrent en contradiction, parfois profondément,  avec l'analyse technique et scientifique.  La manifestation suppose déjà de ramener les connaissances à des slogans percutants et sans ambiguïté.  On écrase le problème en le ramenant à des données binaires. Typiquement,  bannir ou non le produit. Mais c'est une très mauvaise approche du problème, quand on a besoin de conserver le produit pour certains usages. Quand on passe au stade militant, on anesthésie le jugement.
Et, quand une interdiction est obtenue, il y a un effet cliquet et il est très difficile de revenir dessus pour tenir compte de nouvelles données. On s'est engagé,  parfois violemment,  sur une position. Il est très difficile,  après coup, de nuancer ou de remettre en cause une position qu'on a défendue avec des imprécations.
La manifestation suppose aussi de définir des camps. Elle m'enjoint d'être pour ou contre. Et m'expose à cautionner en bloc des tas de choses qui n'ont rien à voir avec mon idée de départ.  Si j'ai un problème écologique,  comme le poison à bannir,  dois-je prêter allégeance à Greenpeace? Il y a un fort risque de récupération. Je milite pour un truc, c'est autre chose qui passe.
Autre exemple, on milite pour l'énergie solaire.  Pourquoi pas? Mais cela ne signifie pas qu'il faille recouvrir le territoire des panneaux photovoltaïques à grands renforts de subventions. Mais c'est tout ce que tu peux obtenir par la manifestation.  Tu n'obtiendras pas qu'on installe des panneaux précisément là où les calculs démontrent la rentabilité de la chose. D'ailleurs,  quand tu peux démontrer, chiffres à l'appui,  la pertinence d'une installation,  il n'est guère nécessaire de gueuler.
La gestion des risques est avant tout un problème technique. Manifester empêche de calculer sereinement.
C'est comme la guerre et la diplomatie.  La diplomatie aboutit souvent à la guerre, mais lorsqu'on décide de prendre les armes, la discussion s'arrête pour longtemps.
Ta manifestation peut être l'aboutissement d'une réflexion,  mais il faut savoir qu'elle va mettre un terme à cette réflexion,  pour longtemps. Elle doit donc être utilisée avec parcimonie.
Au demeurant,  je n'ai pas d'inquiétude. Ce n'est pas un petit appel à la modération qui empêchera de trouver des militants.

Je maintiens qu'il y a un faux dilemme. Et la phrase en rouge témoigne bien qu'il est possible de combiner les deux.

Quand Ulysse choisit Scylla, son action met un terme à l'étude des risques, tout en s'appuyant sur cette étude. Il y a bien usage de "slogan" percutant et sans ambiguïté ("mieux vaut pleurer 6 compagnons et sauver le vaisseau que périr tous ensemble"). Il y a bien un effet cliquet (la perte des compagnons) qui empêche la prise en compte de potentielles nouvelles données (les cycles de Charybde étaient peut-être très prévisibles, ce qui aurait permis de sauver tout le monde).
Bref, j'ai du mal à voir comment on peut critiquer le fait de manifester quand on met en valeur le choix du roi Ulysse. On est toujours dans de la prise de décision.
avatar
egomet
Grand sage

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par egomet le Ven 5 Aoû 2016 - 19:14
Que l'on puisse trancher le dilemme ne prouve pas son inexistence.
La prise de décision suppose de renoncer à quelque chose.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Grand sage

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par egomet le Ven 5 Aoû 2016 - 19:17
Après, on peut toujours discuter du moment opportun pour prendre la décision et mettre fin au dilemme.

Je n'ai pas dit qu'il ne fallait jamais manifester. J'ai émis une préférence.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Grand sage

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par egomet le Ven 5 Aoû 2016 - 19:57
Je pense que le malentendu vient de ce que tu considères la manifestation comme indispensable.

Tu aurais raison de parler de faux dilemme si et seulement si c'était l'unique moyen d'action. Dans cette hypothèse, effectivement, tu as raison de dire que les études et la manifestation ne sont que deux moments nécessaires d'une action écologiste.

Mais il y a d'autres moyens moins coûteux et moins dangereux de faire avancer une cause, allant du lobbying auprès des organismes de contrôle jusqu'au simple fait de mettre sur le marché de meilleures solutions que celles qu'on critique. Dans mon esprit, choisir de finir ses études, c'est se préparer à agir sur ce terrain-là, quitte à ne pas agir tout de suite.

Le recours à la manifestation se justifie essentiellement si les détenteurs du pouvoir refusent la discussion, pour les forcer à se rendre à la table des négociations. Sinon on prépare soigneusement ses preuves.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Shujin
Niveau 6

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par Shujin le Sam 6 Aoû 2016 - 5:52
@egomet a écrit:Pendant que j'y suis, je soumets à votre jugement sévère une vidéo que je viens de terminer:



Ca vous paraîtra peut-être disparate, mais c'est l'avantage de YouTube. Je n'ai pas de programme, je ne peux donc pas être hors-sujet.

Elle est pas mal, ta vidéo. Tu es intéressant à écouter, d'autant plus quand tu fais quelques petits traits d'humour. Et puis c'est très bien, de sauter de sujet en sujet, comme dans une vraie conversation.

Mon jugement "sévère" :

Tu devrais écourter le générique et le mettre plutôt au début car quand tu parles dès les premières secondes, c'est très accrocheur, et puis après on doit se taper le long générique avancer dans la vidéo car le générique est trop long, je trouve.

Dommage qu'à la fin, la vidéo se transforme en gloubiboulga sur les jeunes ; d'ailleurs à la fin, tu es beaucoup plus grave, et ça détone avec le reste de la video...  mais ça n'engage que moi, toutes ces remarques.

Bonne continuation dans  tes vidéos !
avatar
egomet
Grand sage

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par egomet le Ven 30 Sep 2016 - 21:57
Une autre vidéo, sans aucun rapport avec les programmes scolaires:




_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
Contenu sponsorisé

Re: Ressentez-vous les Youtubers comme une concurrence ? Uberisent-ils l'enseignement ? ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum