Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par FiatLux le Dim 21 Aoû 2016 - 10:37

Ah oui, carrément, saocae ...

FiatLux
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par celicalo59 le Lun 22 Aoû 2016 - 12:10

Je vais être en congé maternité dès la rentrée (il démarre le 29 août...) pour reprendre ensuite à la rentrée de janvier. Le remplaçant n'avait pas encore été nommé en juillet donc je comptais de toute façon passer à la pré-rentrée pour le rencontrer (si qqu'un nommé sur le poste !) et discuter avec lui d'une progression annuelle, voire lui proposer celle que j'aurai faite si j'avais été là toute l'année.
Je verrai bien s'il est possible de travailler ainsi en interaction, j'avoue que reprendre la suite de l'année me stresse un peu... !

celicalo59
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par Elaïna le Lun 22 Aoû 2016 - 14:05

pour mes deux congés maternité (le premier quand j'étais ATER, le 2e en lycée), je me suis contentée d'un "j'en suis à tel chapitre" et un point sur le niveau des classes.
Un petit mail la semaine d'avant la reprise pour savoir où le remplaçant en était. Tout le reste, je l'ai laissé se débrouiller, d'abord parce que le principe du congé, c'est de ne pas travailler, et ensuite parce que j'aurais trouvé saumâtre de lui dire "fais ci et ça", après tout, il est grand, il connaît son boulot...

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par marilynsaddict le Mar 30 Aoû 2016 - 13:20

@celicalo59 a écrit:Je vais être en congé maternité dès la rentrée (il démarre le 29 août...) pour reprendre ensuite à la rentrée de janvier. Le remplaçant n'avait pas encore été nommé en juillet donc je comptais de toute façon passer à la pré-rentrée pour le rencontrer (si qqu'un nommé sur le poste !) et discuter avec lui d'une progression annuelle, voire lui proposer celle que j'aurai faite si j'avais été là toute l'année.
Je verrai bien s'il est possible de travailler ainsi en interaction, j'avoue que reprendre la suite de l'année me stresse un peu... !

Je suis dans le même cas que toi mon congé mat a commencé le 20 Août, donc ce sera mon remplaçant qui fera la rentrée. Par contre, j'estime que je suis en congés et que je n'ai pas à me rendre au collège pour lui dire ce qu'il a à faire. La situation sera plutôt facile pour lui (ou elle), il prendra les élèves au début de l'année donc je pense que c'est bien de lui laisser toute la latitude qu'il veut pour pouvoir enseigner comme il le souhaite. Maintenant si il ou elle me sollicite ca sera autre chose... et je me rendrai disponible dans la mesure du possible. Après je pensais le contacter et passer au collège une semaine avant ma reprise, histoire de voir ce qu'il a déjà fait et où il se sera s'arrêté pour que je puisse reprendre à sa suite. Mais rien de plus.

marilynsaddict
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par celicalo59 le Mar 30 Aoû 2016 - 13:28

j'estime que je suis en congés et que je n'ai pas à me rendre au collège pour lui dire ce qu'il a à faire.

Ce n'est pas mon intention, je n'ai pas d'ordre à donner. C'est juste histoire de prendre contact. Quant au fait d'aller au collège, j'y vais surtout pour récupérer des infos pour moi (EDT entre autres) et voir mes collègues.
Ensuite, nous resterons en contact pendant la durée du congé (j'ai eu ma remplaçante au téléphone avant-hier) et, comme toi, je passerai avant ma reprise pour prendre les infos nécessaires pour enchaîner les cours à la suite des siens.

celicalo59
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par Rabelais le Mar 30 Aoû 2016 - 13:30

+1000
De plus, le remplaçant est sûrement TZR, donc titulaire , majeur , vacciné et bénéficiant de toute sa liberté pédagogique.Very Happy

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par Miniloupiotte le Mar 30 Aoû 2016 - 13:31

Je trouve comme marilynsaddict qu'il vaut mieux laisser le remplaçant aux manettes si c'est lui qui fait la rentrée, c'est à lui de lancer la progression qu'il aura établie pour l'année : il peut faire comme s'il avait une AFA dans la mesure où un congé maternité peut très bien se poursuivre en congé parental (même si dans vos cas ce n'est pas ce qui est prévu). C'est sympa de vouloir s'harmoniser avec lui, mais dans l'idéal, personnellement en tant que TZR je préfère dans cette situation me débrouiller (le congé maternité sur lequel je remplaçais s'étant poursuivi en congé parental, j'avais bien fait). En revanche, bien sûr au moment du changement de prof dans l'année (congé maternité qui démarre ou qui se termine), c'est vraiment important pour les élèves et pour les professeurs qu'il y ait compte-rendu, harmonisation etc. afin de réaliser une bonne "passation".

Miniloupiotte
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par Miniloupiotte le Mar 30 Aoû 2016 - 13:32

@Rabelais a écrit:+1000
De plus, le remplaçant est sûrement TZR, donc titulaire , majeur , vacciné et bénéficiant de toute sa liberté pédagogique.Very Happy  
+1000 aussi !

Miniloupiotte
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par aurel76 le Jeu 1 Sep 2016 - 22:16

En tant que TZR, cela m'est déjà arrivé de faire un remplacement pour lequel le collègue m'indiquait les documents traités en début de séquence, afin que je la termine. Je trouvais cette situation très inconfortable, on n'accroche pas forcément aux même thèmes et à la même pédagogie.
Et puis le statut de TZR est déjà suffisamment pénible pour qu'on ne nous prive pas de notre liberté de construire le cours selon nos souhaits.
Par contre oui communiquer avec le collègue pour faire le point sur la progression avant de reprendre est primordial.

aurel76
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par gauvain31 le Ven 2 Sep 2016 - 10:23

@Rabelais a écrit:+1000
De plus, le remplaçant est sûrement TZR, donc titulaire , majeur , vacciné et bénéficiant de toute sa liberté pédagogique.Very Happy  

Merci Rabelais coeurs fleurs2 fleurs2

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jusqu'à quel point doit-on être directif avec son remplaçant ?

Message par zouz le Ven 2 Sep 2016 - 10:39

@gauvain31 a écrit:
@Rabelais a écrit:+1000
De plus, le remplaçant est sûrement TZR, donc titulaire , majeur , vacciné et bénéficiant de toute sa liberté pédagogique.Very Happy  

Merci Rabelais coeurs  fleurs2 fleurs2

Pas plus, pas moins que les non-titulaires...

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum