Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Message par kensington le Dim 7 Aoû 2016 - 16:51

Suite à la lecture d'un post de doctor who (topic sur les échelles descriptives), je suis retourné faire un tour sur le site de Christian Puren. A la suite d'un de ses articles, il recommande vivement la lecture de ce document en effet très intéressant:

Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Résumé

L’objectif du présent article est d’examiner le discours de certains pédagogues de langue française concernant la notion de transfert et de faire la démonstration que la conception véhiculée par ces auteurs est, à plusieurs égards, contraire aux données issues des recherches en psychologie. Il en ressort que ces auteurs restreignent souvent la définition du transfert à ses formes les plus improbables et négligent, dans leurs propositions de réforme des pratiques d’enseignement, deux autres paramètres liés à l’existence du transfert : l’acquisition et la rétention des apprentissages. En véhiculant des conceptions erronées et en négligeant l’existence du phénomène de transfert vertical, ces auteurs proposent des pratiques pédagogiques qui favorisent les meilleurs élèves au détriment de ceux éprouvant des difficultés.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Message par doctor who le Dim 7 Aoû 2016 - 17:50

Juste parcouru, mais ça me rappelle des trucs que j'ai pu dire sur ce forum dans les débats sur le décloisonnement en cours de français, à savoir que ce décloisonnement (subordination de la grammaire au cours de littérature) empêchait le décloisonnement entre les notions de grammaire elles-mêmes.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Message par ycombe le Dim 7 Aoû 2016 - 18:01

Cela concerne la réforme du renouveau pédagogique au Québec et date de 2005, mais on a l'impression de lire une analyse de collège2016.

Extrait de la conclusion:

Plus surprenant encore est de constater que les recommandations mises de l’avant par ces experts, et reprises par le ministère de l’Éducation, correspondent précisément aux conditions favorisant la réussite des meilleurs élèves au détriment des élèves moins talentueux ou moins bien préparés. Ce fait illustre encore une fois l’idée que l’on ne juge pas du caractère progressiste d’une mesure éducative ou d’une réforme du système d’enseignement par le discours qui l’a mis en place, mais par les effets qu’elle produit ultimement sur la réussite des élèves.
À cet égard, on ne peut que déplorer le peu d’empressement des experts à fournir des preuves empiriques de l’efficacité des changements proposés ou du ministère de l’Éducation à mettre en place des mécanismes dans le but d’évaluer les effets d’une telle réforme. Ces preuves sont indispensables non seulement parce que les recherches en psychologie remettent en question les fondements empiriques de telles propositions, mais également parce que les études évaluatives de réformes semblables entreprises dans des écoles aux États-Unis (Richard et Bissonnette, 2002) et en Europe (Favre, Nidegger, Osiek et Saada, 1999) soulignent le caractère potentiellement néfaste de telles pratiques pédagogiques.

Notons qu'une évaluation de cette réforme a montré que ces craintes étaient tout à fait justifiées:
http://www.neoprofs.org/t86444-quebec-une-etude-revele-que-le-renouveau-pedagogique-a-cause-du-tort

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Message par Spinoza1670 le Dim 7 Aoû 2016 - 19:32

Merci pour ces piqûres de rappels. topela

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Message par Olympias le Dim 7 Aoû 2016 - 20:32

Et dire qu'on s'obstine à vouloir promouvoir ici ce qui a échoué ailleurs ...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Message par isabe le Dim 7 Aoû 2016 - 22:41

Complètement d'accord. La pédagogie du projet favorise sur le long terme surtout les bons élèves. C est étonnant que ne soit pas plus reconnu.

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Message par Moonchild le Dim 7 Aoû 2016 - 23:09

En tous cas l'article mis en lien par Kensington est très intéressant car il montre à quel point le monde des "sciences" de l'éducation francophone est sclérosé - quasi autiste - alors que manifestement des études mettant en évidence les failles de son discours sont disponibles depuis déjà un long moment.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Message par Pierre-Henri le Lun 8 Aoû 2016 - 8:45

@isabe a écrit:Complètement d'accord. La pédagogie du projet favorise sur le long terme surtout les bons élèves. C est étonnant que ne soit pas plus reconnu.

D'après moi, c'est une erreur de perspective. Les méthodes pédagogistes ne favorisent pas plus les bons élèves que les autres. Seulement, certains ont les moyens d'acquérir les bases nécessaires en famille, à la maison, grâce à leur milieu social d'origine. Une fois qu'ils maitrisent ces bases, ce qu'ils font à l'école devient secondaire, sinon indifférent. Quand maman fait réviser les conjugaisons et les accords tous les soirs à la maison, on peut bien confectionner des colliers de nouilles éco-citoyens en cours de français... qu'est-ce que ça change ?

Cela donne l'illusion que les méthodes "modernes" marchent seulement avec les bons élèves. Mais non, le rapport de cause à effet est inverse : c'est d'abord parce que ces élèves sont bons (grâce à leur milieu familial) qu'on peut faire n'importe quoi avec eux ensuite à l'école.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert des apprentissages et la réforme de l’éducation au Québec : quelques mises au point

Message par lisette83 le Lun 8 Aoû 2016 - 20:04

C'est pas faux !

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum