L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Balthamos le Sam 10 Sep 2016 - 10:04

@Harnache a écrit:
@Maellerp a écrit:Entendu hier en salle des profs par des collègues syndiqués : non mais ça ne sert plus à rien maintenant de faire grève, il faut garder des ressources pour faire grève quand ce sera contre la droite. J'ai préféré quitter la salle pour ne pas entendre la suite. Quand je leurs disais l' année dernière qu'ils ne bougeaient pas où beaucoup moins que si la droite nous avait imposé tout ça on me chambrait en me taxant de mauvaise foi... quelques mois plus tard voilà où nous en sommes. Leur ai juste signalé qu'au train où ça va ils feront sûrement des économies, le sale boulot aura déjà été fait, pas besoin que la droite rajoute grand chose.


Il est certain qu'avec la droite officielle au pouvoir, le SNES/FSU aurait crié à la "casse de l'école"

On accuse qui ici? Le Snes ou la manière de penser des collègues ?

Je n'ai pas entendu dans le discours officiel du snes que la réforme du collège n'était après tout pas si grave que ça par rapport à ce que la droite pourrait faire.
D'autant plus qu'à droite pour l'heure nous n'avons que des grands discours sur l'école (identité, histoire de France, fondamentaux, apprendre le français, dégraisser, etc.) sans programme concret.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par gauvain31 le Sam 10 Sep 2016 - 10:05

@Maellerp a écrit:Entendu hier en salle des profs par des collègues syndiqués : non mais ça ne sert plus à rien maintenant de faire grève, il faut garder des ressources pour faire grève quand ce sera contre la droite. J'ai préféré quitter la salle pour ne pas entendre la suite. Quand je leurs disais l' année dernière qu'ils ne bougeaient pas où beaucoup moins que si la droite nous avait imposé tout ça on me chambrait en me taxant de mauvaise foi... quelques mois plus tard voilà où nous en sommes. Leur ai juste signalé qu'au train où ça va ils feront sûrement des économies, le sale boulot aura déjà été fait, pas besoin que la droite rajoute grand chose.

affraid affraid affraid affraid Shocked Shocked Je rectifie ce que j'ai dit plus haut : la réflexion est absente chez certains collègues.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Balthamos le Sam 10 Sep 2016 - 10:10

@Maellerp a écrit:Entendu hier en salle des profs par des collègues syndiqués : non mais ça ne sert plus à rien maintenant de faire grève, il faut garder des ressources pour faire grève quand ce sera contre la droite. J'ai préféré quitter la salle pour ne pas entendre la suite. Quand je leurs disais l' année dernière qu'ils ne bougeaient pas où beaucoup moins que si la droite nous avait imposé tout ça on me chambrait en me taxant de mauvaise foi... quelques mois plus tard voilà où nous en sommes. Leur ai juste signalé qu'au train où ça va ils feront sûrement des économies, le sale boulot aura déjà été fait, pas besoin que la droite rajoute grand chose.

Qui parie que ces braves gens n'auront pas plus de ressources pour faire grève sous la droite ? Razz

J'en connais des comme ça, "non mais c'est trop injuste, il faut faire grève... enfin, moi je ne peux pas la faire, j'ai pas de sous ce mois si/ un un travail très important à faire avec les 5e2/ je n'ai que deux heures de cours et perdre 1/30e pour deux heure, c'est nul/ j'ai une ampoule sur le petit orteil, je ne peux pas marcher/ et puis la vie sco ne pourra pas gérer seule/ ... mais je suis de tout coeur avec vous, allez, faites grève "

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par the educator le Sam 10 Sep 2016 - 10:12

Lorsque l'on se retournera sur cet épisode, il sera cruel de constater l'écart peu compréhensible entre le très fort rejet de cette réforme et le peu de mobilisation du corps enseignant. Des leçons seront à tirer, pas sûr que cela serve à quoi que ce soit d'ailleurs.
Il n'est pas impossible qu'il y ait des ressorts communs à ces deux mécanismes.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Tamerlan le Sam 10 Sep 2016 - 10:24

@gauvain31 a écrit:
(...)Tu as donné toi-même la réponse monseigneur: il y a eu un changement de génération assez rapide avec le départ à la retraite des enfants du baby boom. Une nouvelle génération de jeunes professeurs est arrivée assez rapidement, moins politisée, moins concernée, qui a perdu contact avec l'histoire du métier d'enseignant. Le syndicalisme n'est plus vu comme un combat politique , mais comme un service à la personne.
(...)

C'est dans mon lycée évident...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Maellerp le Sam 10 Sep 2016 - 10:35

La manière de penser de certains collègues pourtant syndiqués donc plus au fait que d'autres de ce qui se passe. Je n'accuse pas, je suis inquiète, triste et déprimée qu'on en soit arrivé là. Je ne suis pas syndiquée mais ai beaucoup informé - merci Neo et les collègues syndiqués de tous bords sur Neo qui prennent le temps d'expliquer de décortiquer et d'informer- râlé, fait ce que je pouvais pour convaincre, mais force est de constater que sur le terrain on se heurte souvent à "mais noooooon tu as du mal comprendre..." et on doit prouver textes en mains ce qui se passe. Alors cette réflexion hier, je ne sais pas pourquoi, mais ce fut la goutte d'eau. Plus envie. Je m'informe et j'agis comme je l'entends mais je ne cherche plus à informer, encore moins à convaincre. Je suis lasse, je vais employer toute mon énergie pour mes élèves et faire au mieux dans mes cours en espérant un sursaut, un jour.

Maellerp
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Adso le Sam 10 Sep 2016 - 10:55

Tout à fait d'accord avec toi. Je fais les mêmes constatations dans mon établissement. Il me reste une forme de résistance passive: je ne ferai pas d'EPI, je ne participerai pas aux jury d'EPI, je ferai cours d'orthographe et de grammaire pendant les AP; je ne cocherai rien; j'ai informé les parents sur les conséquences de cette splendide réforme!! Certains commencent bien tardivement à apercevoir les enjeux. Je ferai tout pour faire obstacle à cette usine à gaz. je continuerai de travailler pour mes élèves.

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par sifi le Sam 10 Sep 2016 - 11:17

Je crois que la grève lasse beaucoup de gens parce qu'elle ne produit rien...
Après les gens qui ne font rien parce qu'on est sous la gauche oublient que toute cette histoire a démarré bien avant l'arrivée de la gauche au pouvoir: les compétences viennent de la droite, c'est la gauche qui les applique. Quel que soit le parti, cela obéit à une logique européenne et non locale.
En revanche, je vois quand même une large majorité de profs qui contournent les compétences, appellent EPI des choses qu'ils faisaient avant, des CDE qui s'arrangent pour que l'AP soit en plus des cours et non dans les services...
On nous impose une réforme, mais au final, chacun la contourne à sa manière...

sifi
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Ignatius Reilly le Sam 10 Sep 2016 - 11:37

@Adso a écrit:Tout à fait d'accord avec toi. Je fais les mêmes constatations dans mon établissement. Il me reste une forme de résistance passive: je ne ferai pas d'EPI, je ne participerai pas aux jury d'EPI, je ferai cours d'orthographe et de grammaire pendant les AP; je ne cocherai rien; j'ai informé les parents sur les conséquences de cette splendide réforme!! Certains commencent bien tardivement à apercevoir les enjeux. Je ferai tout pour faire obstacle à cette usine à gaz. je continuerai de travailler pour mes élèves.

Je pense que nous sommes nombreux dans ce cas, mais en butte au fatalisme, dans le meilleur des cas, des collègues de notre génération. Comme dit plus haut, les vieux grognards sont partis ou approchent de la retraite. Aussi, quand on nous cherchera des poux dans la tête au motif que nous essayons d'enrayer les objectifs de la réforme, il sera illusoire d' espérer un soutien quelconque en sdp. Et bien tant pis. J'ai fait mon choix.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Dame Jouanne le Sam 10 Sep 2016 - 11:56

Il y a évidemment un mélange de causes :
- d'un côté des syndicats divisés et étonnamment peu efficaces que ce soit en communication ou organisation (je sais, je radote mais personne ne m'a encore expliqué  l'absence de réaction juste après la publication du décret sur la réforme, un lendemain de grève en plus!)
- de l'autre des enseignants dans l'ensemble très passifs. Quand on compte le nombre de grèves sans lendemain et sans résultats, ça ne motive pas vraiment... Et puis on nous culpabilise pas mal : de quoi nous plaignons nous, nous qui avons la sécurité de l'emploi ? Je peux me tromper totalement, mais la forte féminisation du métier me semble aussi jouer dans l'absence de mobilisation forte.

Dame Jouanne
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par gauvain31 le Sam 10 Sep 2016 - 12:01

@Dame Jouanne a écrit:Il y a évidemment un mélange de causes :
- d'un côté des syndicats divisés et étonnamment peu efficaces que ce soit en communication ou organisation (je sais, je radote mais personne ne m'a encore expliqué  l'absence de réaction juste après la publication du décret sur la réforme, un lendemain de grève en plus!)
- de l'autre des enseignants dans l'ensemble très passifs. Quand on compte le nombre de grèves sans lendemain et sans résultats, ça ne motive pas vraiment... Et puis on nous culpabilise pas mal : de quoi nous plaignons nous, nous qui avons la sécurité de l'emploi ? Je peux me tromper totalement, mais la forte féminisation du métier me semble aussi jouer dans l'absence de mobilisation forte.

Est-ce que tu peux développer ce dernier point stp? Jeudi à la manif toulousaine, j'avais vu autant d'hommes que de femmes.....

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par maldoror1 le Sam 10 Sep 2016 - 12:10

@gauvain31 a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il y a évidemment un mélange de causes :
- d'un côté des syndicats divisés et étonnamment peu efficaces que ce soit en communication ou organisation (je sais, je radote mais personne ne m'a encore expliqué  l'absence de réaction juste après la publication du décret sur la réforme, un lendemain de grève en plus!)
- de l'autre des enseignants dans l'ensemble très passifs. Quand on compte le nombre de grèves sans lendemain et sans résultats, ça ne motive pas vraiment... Et puis on nous culpabilise pas mal : de quoi nous plaignons nous, nous qui avons la sécurité de l'emploi ? Je peux me tromper totalement, mais la forte féminisation du métier me semble aussi jouer dans l'absence de mobilisation forte.

Est-ce que tu peux développer ce dernier point stp? Jeudi à la manif toulousaine, j'avais vu autant d'hommes que de femmes.....

Pour ma part, comme je l'ai dit sur le fil " Meurice et la grève", je pense que la féminisation du métier est une des causes de l'immense mépris dans lequel les professeurs sont tenus. Je ne suis pas bien sûre de ce que j'avance (que quelqu'un m'éclaire !), mais il me semble qu'il y a désormais 60% de femmes et 40% d'hommes qui enseignent. Je crois d'ailleurs que cette défiance liée au sexe s'applique dans d'autres métiers, mais ça c'est mon frère, magistrat, qui l'affirme.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par gauvain31 le Sam 10 Sep 2016 - 12:17

Oui le mépris et déconsidération je comprends tout à fait Maldoror, cela se voit très bien dans l'évolution du métier d'instituteur. Mais bon , le métier de médecin se féminise aussi....
Mais la question est "pourquoi une femme aurait-elle moins la capacité de se mobiliser qu'un homme ?" Toutes les femmes n'ont pas intégré, et heureusement, qu'elle étaient des êtres inférieurs aux hommes Very Happy

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par maldoror1 le Sam 10 Sep 2016 - 12:20

@gauvain31 a écrit:Oui le mépris et déconsidération je comprends tout à fait Maldoror, cela se voit très bien dans l'évolution du métier d'instituteur. Mais bon , le métier de médecin se féminise aussi....
Mais la question est "pourquoi une femme aurait-elle moins la capacité de se mobiliser qu'un homme ?" Toutes les femmes n'ont pas intégré, et heureusement, qu'elle étaient des êtres inférieurs aux hommes Very Happy

Oui c'est vrai, je viens de relire votre question à Dame Jouanne. En effet, je ne vois pas non plus en quoi les femmes se mobilisent moins (cf d'ailleurs l'autre fil consacré aux mères d'enfants autistes!)

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Dame Jouanne le Sam 10 Sep 2016 - 12:25

@gauvain31 a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il y a évidemment un mélange de causes :
- d'un côté des syndicats divisés et étonnamment peu efficaces que ce soit en communication ou organisation (je sais, je radote mais personne ne m'a encore expliqué  l'absence de réaction juste après la publication du décret sur la réforme, un lendemain de grève en plus!)
- de l'autre des enseignants dans l'ensemble très passifs. Quand on compte le nombre de grèves sans lendemain et sans résultats, ça ne motive pas vraiment... Et puis on nous culpabilise pas mal : de quoi nous plaignons nous, nous qui avons la sécurité de l'emploi ? Je peux me tromper totalement, mais la forte féminisation du métier me semble aussi jouer dans l'absence de mobilisation forte.

Est-ce que tu peux développer ce dernier point stp? Jeudi à la manif toulousaine, j'avais vu autant d'hommes que de femmes.....
Justement, cette parité à la manif ne correspond pas à la répartition des effectifs dans la majorité des établissements avec une très forte majorité de femmes.
Je le répète, je peux me tromper, mais à écouter certaines réactions de collègues femmes, pourtant soucieuses de bien faire leur métier, j'ai eu l'impression qu'elle considéraient un peu leur métier comme un métier "d'appoint", moins important que celui de leur compagnon (avec plus de contraintes, des horaires de fou...) et que, tant que les 18h de présence et la sécurité de l'emploi étaient à peu près maintenus, il n'y avait pas vraiment urgence à se battre.
Et puis, c'est reconnu, une femme en entreprise a beaucoup plus de mal qu'un homme à réclamer une augmentation de salaire. On peut extrapoler en disant qu'une enseignante femme aura plus de mal à revendiquer et protester pour ce qui peut être considéré comme une revalorisation de son travail. Pour les mères d'autistes, c'est différent : cela rentre dans le schéma classique d'une mère qui se bat pour son enfant.
Je généralise et je fais de la sociologie à 2 sous sans doute, mais je ne peux m'empêcher de penser que cela pèse sur l'absence de mobilisation.

Dame Jouanne
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Dame Jouanne le Sam 10 Sep 2016 - 12:28

Je tiens à préciser que je serai ravie de me tromper! Very Happy

Dame Jouanne
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par gauvain31 le Sam 10 Sep 2016 - 12:28

@maldoror1 a écrit:
@gauvain31 a écrit:Oui le mépris et déconsidération je comprends tout à fait Maldoror, cela se voit très bien dans l'évolution du métier d'instituteur. Mais bon , le métier de médecin se féminise aussi....
Mais la question est "pourquoi une femme aurait-elle moins la capacité de se mobiliser qu'un homme ?" Toutes les femmes n'ont pas intégré, et heureusement, qu'elle étaient des êtres inférieurs aux hommes Very Happy

Oui c'est vrai, je viens de relire votre question à Dame Jouanne. En effet, je ne vois pas non plus en quoi les femmes se mobilisent moins (cf d'ailleurs l'autre fil consacré aux mères d'enfants autistes!)

Oui avec deux exemples historiques:




gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par maldoror1 le Sam 10 Sep 2016 - 12:33

@Dame Jouanne a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il y a évidemment un mélange de causes :
- d'un côté des syndicats divisés et étonnamment peu efficaces que ce soit en communication ou organisation (je sais, je radote mais personne ne m'a encore expliqué  l'absence de réaction juste après la publication du décret sur la réforme, un lendemain de grève en plus!)
- de l'autre des enseignants dans l'ensemble très passifs. Quand on compte le nombre de grèves sans lendemain et sans résultats, ça ne motive pas vraiment... Et puis on nous culpabilise pas mal : de quoi nous plaignons nous, nous qui avons la sécurité de l'emploi ? Je peux me tromper totalement, mais la forte féminisation du métier me semble aussi jouer dans l'absence de mobilisation forte.

Est-ce que tu peux développer ce dernier point stp? Jeudi à la manif toulousaine, j'avais vu autant d'hommes que de femmes.....
Justement, cette parité à la manif ne correspond pas à la répartition des effectifs dans la majorité des établissements avec une très forte majorité de femmes.
Je le répète, je peux me tromper, mais à écouter certaines réactions de collègues femmes, pourtant soucieuses de bien faire leur métier, j'ai eu l'impression qu'elle considéraient un peu leur métier comme un métier "d'appoint", moins important que celui de leur compagnon (avec plus de contraintes, des horaires de fou...) et que, tant que les 18h de présence et la sécurité de l'emploi étaient à peu près maintenus, il n'y avait pas vraiment urgence à se battre.
Et puis, c'est reconnu, une femme en entreprise a beaucoup plus de mal qu'un homme à réclamer une augmentation de salaire. On peut extrapoler en disant qu'une enseignante femme aura plus de mal à revendiquer et protester pour ce qui peut être considéré comme une revalorisation de son travail. Pour les mères d'autistes, c'est différent : cela rentre dans le schéma classique d'une mère qui se bat pour son enfant.
Je généralise et je fais de la sociologie à 2 sous sans doute, mais je ne peux m'empêcher de penser que cela pèse sur l'absence de mobilisation.

Oh non, je ne pense pas qu'il s'agisse de se tromper ou non, mais je suis abasourdie par le discours de certaines de vos collègues !!! Quel professeur ne travaille pas entre 40 et 45 heures par semaine, sans compter le temps de trajet parfois ahurissant? Et pour un salaire...(censure!)

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par gauvain31 le Sam 10 Sep 2016 - 12:37

@Dame Jouanne a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il y a évidemment un mélange de causes :
- d'un côté des syndicats divisés et étonnamment peu efficaces que ce soit en communication ou organisation (je sais, je radote mais personne ne m'a encore expliqué  l'absence de réaction juste après la publication du décret sur la réforme, un lendemain de grève en plus!)
- de l'autre des enseignants dans l'ensemble très passifs. Quand on compte le nombre de grèves sans lendemain et sans résultats, ça ne motive pas vraiment... Et puis on nous culpabilise pas mal : de quoi nous plaignons nous, nous qui avons la sécurité de l'emploi ? Je peux me tromper totalement, mais la forte féminisation du métier me semble aussi jouer dans l'absence de mobilisation forte.

Est-ce que tu peux développer ce dernier point stp? Jeudi à la manif toulousaine, j'avais vu autant d'hommes que de femmes.....
Justement, cette parité à la manif ne correspond pas à la répartition des effectifs dans la majorité des établissements avec une très forte majorité de femmes.
Je le répète, je peux me tromper, mais à écouter certaines réactions de collègues femmes, pourtant soucieuses de bien faire leur métier, j'ai eu l'impression qu'elle considéraient un peu leur métier comme un métier "d'appoint", moins important que celui de leur compagnon (avec plus de contraintes, des horaires de fou...) et que, tant que les 18h de présence et la sécurité de l'emploi étaient à peu près maintenus, il n'y avait pas vraiment urgence à se battre.
Et puis, c'est reconnu, une femme en entreprise a beaucoup plus de mal qu'un homme à réclamer une augmentation de salaire. On peut extrapoler en disant qu'une enseignante femme aura plus de mal à revendiquer et protester pour ce qui peut être considéré comme une revalorisation de son travail. Pour les mères d'autistes, c'est différent : cela rentre dans le schéma classique d'une mère qui se bat pour son enfant.
Je généralise et je fais de la sociologie à 2 sous sans doute, mais je ne peux m'empêcher de penser que cela pèse sur l'absence de mobilisation.

Il y a quand même une différence majeure avec le privé: c'est qu'à compétence égale, le salaire est égal dans la fonction publique. Après je te rejoins sur un point: lors de la réforme du lycée en 2010, les collègues féminines les plus en rognes étaient celles qui avaient justement des enfants jeunes qui voyaient ce qu'allait devenir le lycée dans quelques années... Mais actuellement, beaucoup de collègues féminines sont justement maman (fort renouvellement de la profession depuis quelques années): il devraient justement y avoir une très forte mobilisation.... Or, jeudi j'ai vu beaucoup de femmes âgées dont les enfant sont déjà la fac.... Alors pourquoi mes jeunes collègues femmes ne se battent-elles pas pour leurs enfants?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Dame Jouanne le Sam 10 Sep 2016 - 12:46

Effectivement : deux excellents contre exemples gauvain!
Reste alors une question : pourquoi une quasi parité à la manif toulousaine alors qu'elle se retrouve de moins en moins dans les établissements?

Maldoror1 : oui, je suis d'accord! Mais la relative flexibilité de notre travail invisible nous rend plus disponible pour la vie de tout les jours : aller chercher les enfants, les amener à la piscine, à l'équitation,... Si il y a besoin de prendre une journée pour enfant malade, de libérer le mercredi, c'est en général le conjoint enseignant qui le fait. De là à déduire que nous avons moins de travail ou que celui-ci est moins important, il n'y a qu'un pas... que je ne fais pas mais que certains font.

Dame Jouanne
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Cleroli le Sam 10 Sep 2016 - 12:50

@Dame Jouanne a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il y a évidemment un mélange de causes :
- d'un côté des syndicats divisés et étonnamment peu efficaces que ce soit en communication ou organisation (je sais, je radote mais personne ne m'a encore expliqué  l'absence de réaction juste après la publication du décret sur la réforme, un lendemain de grève en plus!)
- de l'autre des enseignants dans l'ensemble très passifs. Quand on compte le nombre de grèves sans lendemain et sans résultats, ça ne motive pas vraiment... Et puis on nous culpabilise pas mal : de quoi nous plaignons nous, nous qui avons la sécurité de l'emploi ? Je peux me tromper totalement, mais la forte féminisation du métier me semble aussi jouer dans l'absence de mobilisation forte.

Est-ce que tu peux développer ce dernier point stp? Jeudi à la manif toulousaine, j'avais vu autant d'hommes que de femmes.....
Justement, cette parité à la manif ne correspond pas à la répartition des effectifs dans la majorité des établissements avec une très forte majorité de femmes.
Je le répète, je peux me tromper, mais à écouter certaines réactions de collègues femmes, pourtant soucieuses de bien faire leur métier, j'ai eu l'impression qu'elle considéraient un peu leur métier comme un métier "d'appoint", moins important que celui de leur compagnon (avec plus de contraintes, des horaires de fou...) et que, tant que les 18h de présence et la sécurité de l'emploi étaient à peu près maintenus, il n'y avait pas vraiment urgence à se battre.
Et puis, c'est reconnu, une femme en entreprise a beaucoup plus de mal qu'un homme à réclamer une augmentation de salaire. On peut extrapoler en disant qu'une enseignante femme aura plus de mal à revendiquer et protester pour ce qui peut être considéré comme une revalorisation de son travail. Pour les mères d'autistes, c'est différent : cela rentre dans le schéma classique d'une mère qui se bat pour son enfant.
Je généralise et je fais de la sociologie à 2 sous sans doute, mais je ne peux m'empêcher de penser que cela pèse sur l'absence de mobilisation.
Si je dois me fier à mes observations empiriques (plusieurs établissements que je connais), les enseignantes sont pour beaucoup célibataires ou divorcées. Leur salaire est donc loin d'être un salaire d'appoint et ça peut aussi expliquer qu'elles réfléchissent à deux fois avant de faire grève.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par trompettemarine le Sam 10 Sep 2016 - 12:59

@Cleroli a écrit:
Si je dois me fier à mes observations empiriques (plusieurs établissements que je connais), les enseignantes sont pour beaucoup célibataires ou divorcées. Leur salaire est donc loin d'être un salaire d'appoint et ça peut aussi expliquer qu'elles réfléchissent à deux fois avant de faire grève.
+1
Chez nous sur la dizaine de collègues femmes de notre matière, 4 sont seules avec enfants. Même agrégées pour certaines, elles ont parfois du mal à finir le mois ou à partir en vacances.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Dame Jouanne le Sam 10 Sep 2016 - 13:00

@Cleroli a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il y a évidemment un mélange de causes :
- d'un côté des syndicats divisés et étonnamment peu efficaces que ce soit en communication ou organisation (je sais, je radote mais personne ne m'a encore expliqué  l'absence de réaction juste après la publication du décret sur la réforme, un lendemain de grève en plus!)
- de l'autre des enseignants dans l'ensemble très passifs. Quand on compte le nombre de grèves sans lendemain et sans résultats, ça ne motive pas vraiment... Et puis on nous culpabilise pas mal : de quoi nous plaignons nous, nous qui avons la sécurité de l'emploi ? Je peux me tromper totalement, mais la forte féminisation du métier me semble aussi jouer dans l'absence de mobilisation forte.

Est-ce que tu peux développer ce dernier point stp? Jeudi à la manif toulousaine, j'avais vu autant d'hommes que de femmes.....
Justement, cette parité à la manif ne correspond pas à la répartition des effectifs dans la majorité des établissements avec une très forte majorité de femmes.
Je le répète, je peux me tromper, mais à écouter certaines réactions de collègues femmes, pourtant soucieuses de bien faire leur métier, j'ai eu l'impression qu'elle considéraient un peu leur métier comme un métier "d'appoint", moins important que celui de leur compagnon (avec plus de contraintes, des horaires de fou...) et que, tant que les 18h de présence et la sécurité de l'emploi étaient à peu près maintenus, il n'y avait pas vraiment urgence à se battre.
Et puis, c'est reconnu, une femme en entreprise a beaucoup plus de mal qu'un homme à réclamer une augmentation de salaire. On peut extrapoler en disant qu'une enseignante femme aura plus de mal à revendiquer et protester pour ce qui peut être considéré comme une revalorisation de son travail. Pour les mères d'autistes, c'est différent : cela rentre dans le schéma classique d'une mère qui se bat pour son enfant.
Je généralise et je fais de la sociologie à 2 sous sans doute, mais je ne peux m'empêcher de penser que cela pèse sur l'absence de mobilisation.
Si je dois me fier à mes observations empiriques (plusieurs établissements que je connais), les enseignantes sont pour beaucoup célibataires ou divorcées. Leur salaire est donc loin d'être un salaire d'appoint et ça peut aussi expliquer qu'elles réfléchissent à deux fois avant de faire grève.
L'absence de professeurs mères de jeunes enfants aux manifs est simple : qui garde les enfants ou qui les récupère à la sortie de l'école?
Et avec notre salaire ... (censuré!), beaucoup plus bas qu'il y a quelques années, faire grève devient plus difficile. Le gouvernement a trouvé le moyen d'arrêter les grèves enseignantes tout en faisant des économies : dévaloriser notre salaire!


Dernière édition par Dame Jouanne le Sam 10 Sep 2016 - 13:47, édité 1 fois

Dame Jouanne
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par Dame Jouanne le Sam 10 Sep 2016 - 13:27

@Cleroli a écrit:
Si je dois me fier à mes observations empiriques (plusieurs établissements que je connais), les enseignantes sont pour beaucoup célibataires ou divorcées. Leur salaire est donc loin d'être un salaire d'appoint et ça peut aussi expliquer qu'elles réfléchissent à deux fois avant de faire grève.
C'est pourquoi je me serai attendu à plus de combattivité de la part de celles qui ont un conjoint qui gagne bien, voire très bien, sa vie et ont donc moins de problèmes financiers à priori. Or, ce n'est pas vraiment le cas, si je me base sur certains exemples dans mon entourage...

Dame Jouanne
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par amethyste le Sam 10 Sep 2016 - 13:58

Moi, ce que je ne comprends pas, ce sont mes collègues qui ont de jeunes enfants, qui sont contre la réforme, qui s'inquiètent de celle-ci pour leurs ET leurs enfants, mais ne se bougent pas plus que ça (et ce ne sont pas des femmes célibataires ou divorcées). J'en suis au stade où je me dis que les miens y auront échappé de justesse et que j'ai fait tout ce que j'ai pu contre cette réforme. Si les premiers concernés sont aussi passifs.... Evil or Very Mad

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intersyndicale collège appelle à la grève dans le 2nd degré le 8 septembre !

Message par maldoror1 le Sam 10 Sep 2016 - 14:08

@amethyste a écrit:Moi, ce que je ne comprends pas, ce sont mes collègues qui ont de jeunes enfants, qui sont contre la réforme, qui s'inquiètent de celle-ci pour leurs ET leurs enfants, mais ne se bougent pas plus que ça (et ce ne sont pas des femmes célibataires ou divorcées). J'en suis au stade où je me dis que les miens y auront échappé de justesse et que j'ai fait tout ce que j'ai pu contre cette réforme. Si les premiers concernés sont aussi passifs.... Evil or Very Mad
+10000. Je ne comprends pas non plus, et je suis, comme nombre d'entre nous ici, très inquiète pour la scolarité de nos enfants et petits-enfants. Je me demande déjà avec angoisse comment ma fille (deux ans et demi!) pourra faire du latin et de l'allemand, c'est vous dire...
Et votre signature, Améthyste, illustre parfaitement nos propos!

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum