Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
0massilia0
Niveau 5

Re: Question de l'homme : argumentation première

par 0massilia0 le Mar 23 Aoû 2016 - 23:19
Sinon, plus sérieusement, ce qui me frappe dans le traitement de la vanité, que ce soit en littérature ou en peinture, c'est que pour exprimer la vanité les oeuvres mettent souvent en place un dispositif spectaculaire (Cf "Les ambassadeurs" d'Holbein, la chute du récit de Buzatti, la grenouille de la fable etc) où l'apparence est trompeuse (une vanité aussi donc ?).
En tout cas ce sont ces oeuvres qui mettent en place une révélation, un dévoilement, qui m'intéresseraient dans une séquence sur ce thème.

Et pour la problématique, j'opposerais le thème du carpe diem à celui de la vanité car les deux partent d'un même constat de la "fugacité des choses humaines" (pour ce qui est de la vanité ontologique Cf. article d'Hélène Michon).
Mais ils abordent la question de l'aspect transitoire de la vie de façon opposée, l'une étant plus optimiste que l'autre.
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Question de l'homme : argumentation première

par Écusette de Noireuil le Mer 24 Aoû 2016 - 12:07
Décidément ce thème me tente, je suis en train de relire Les choses et je me dis même qu'on peut l'étudier en OI ou le faire lire en LC...
Évidemment Le roman de Perec (mais est-ce vraiment un roman?) n'est pas "en soi" argumentatif, mais il propose une réflexion sur ce qui définit l'homme et le bonheur dans notre société, sur ce qui nous rend "importants" ou non. Et comme cet objet d'étude nous invite à englober des genres différents...
Quelqu'un aurait des idées de réflexions d'autres auteurs du XXème siècle sur le sujet? Ou même de contemporains? Peut-être un texte plus "optimiste" ou en contrepoint?

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Question de l'homme : argumentation première

par Écusette de Noireuil le Dim 26 Fév 2017 - 0:57
Up
Je me permets de faire remonter ce fil,  je suis en quête de textes pour un GT qui pourrait accompagner "Les choses " de Perec, que je fais lire en cursive obligatoire et dont je pense faire 2 textes en LA, l'un plus axé sur la notion de héros avec le roman, l'autre davantage sur la société de consommation et ses pièges. Je précise que c'est pour une première S. Par ailleurs je compte faire en poésie des vanités baroques, et en théâtre je vais aborder "huis clos" de Sartre. Je tourne autour d'une problématique sur le rapport de l'homme aux objets, ou sur la définition de l'homme: l'homme se définit-il par ce qu'il a, par ce qu'il est, ou par ce qu'il fait?
Bref, si vous avez des idées de textes argumentatifs autour de ces thèmes, je suis preneuse.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Question de l'homme : argumentation première

par Isidoria le Dim 26 Fév 2017 - 1:16
Ce n'est pas argumentatif, mais ce que tu dis me fait penser à Huysmans, le repas noir dans A rebours. J'imagine qu'on doit pouvoir trouver chez Montesquieu dans Les Lettres persanes, peut-être le texte sur les coiffures?
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Question de l'homme : argumentation première

par Écusette de Noireuil le Dim 26 Fév 2017 - 8:35
Ah oui, il y aurait un aspect sur le paraître, c'est intéressant... Je cherche aussi des textes d'argumentation plus directe.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
Contenu sponsorisé

Re: Question de l'homme : argumentation première

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum