Qui est le narrateur dans le prologue du Livre des Merveilles de Marco Polo ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui est le narrateur dans le prologue du Livre des Merveilles de Marco Polo ?

Message par ThomCarver le Lun 22 Aoû 2016, 16:04

Bonjour à tous,

Je planche actuellement sur Le Livre des Merveilles de Marco Polo et je patauge dès le prologue. Ma question est peut-être bête mais je ne comprends pas qui est le narrateur dans le préambule. Ce n'est pas Marco Polo ni Messire Rustichello mais il y a la présence d'un "je" qui me perturbe (éditions Hatier). Vous pourriez éclairer ma lanterne ??

Merci.

_________________
« - Alors, tu t'es bien amusée ?
- Comme ça.
- T'as vu le métro ?
- Non.
- Alors, que'est ce que t'as fait ?
- J'ai vieilli. »

Raymond Queneau, Zazie dans le métro

ThomCarver
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est le narrateur dans le prologue du Livre des Merveilles de Marco Polo ?

Message par Rabelais le Mer 24 Aoû 2016, 21:35

Pour moi, ce prologue est vraiment la partie autobiographique du livre , la caution autobiographique et il est tout à fait dans la tradition de présentation de l'époque
Mais aussi, il met en oeuvre la polyphonie du livre.
C'est Marco racontant, Rustichelo écrivant , avec une confusion du nous, du je et du il , typique de la suite du livre.
Je me trompe peut être  mais je ne vois pas de différence de narrateur avec la suite


Dernière édition par Rabelais le Jeu 25 Aoû 2016, 11:23, édité 1 fois

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est le narrateur dans le prologue du Livre des Merveilles de Marco Polo ?

Message par Anarore le Jeu 25 Aoû 2016, 09:13

Idem : c'est expliqué assez clairement dans le fameux prologue : Rustichelo écrit ce que Marco lui dicte/raconte. Parfois les voix s'entre-mêlent.

_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac

Anarore
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum