Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par may68 le Mer 24 Aoû 2016 - 10:06

Le Roi du silence , proposition d'action préventive en cas d'attentat :

Roi du silence» pour les petits

La simulation d'une attaque terroriste devient obligatoire dans toutes les classes, y compris pour les 3-6 ans. Mais, en ce qui concerne les jeunes enfants, pour lesquels la frontière entre les paroles et les faits n'est pas toujours nette, l'Education nationale a prévu d'adapter le programme. Elle va distribuer en maternelle une fiche pédagogique qui explique comment transformer l'exercice de sécurité... en un jeu, baptisé « le roi du silence ». Cette précaution répond aux inquiétudes qu'ont fait remonter les syndicats d'enseignants.

http://www.leparisien.fr/societe/l-ecole-face-a-la-menace-terroriste-24-08-2016-6064563.php


Dernière édition par henriette le Jeu 25 Aoû 2016 - 15:07, édité 2 fois (Raison : Insertion d'un extrait de l'article.)

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par Whypee le Mer 24 Aoû 2016 - 10:21

cafe

Bref, tendons l'autre joue...

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par Zenxya le Mer 24 Aoû 2016 - 16:00

les mesures a écrit:Interdictions des attroupements devant les établissements (étalement des heures de sortie).

Je me pose la question de la faisabilité de la chose !
En primaire, ça va être coton.
Et des attroupements, il y en a aussi au moment de l'entrée.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par InvitéSn le Mer 24 Aoû 2016 - 16:04

"Nous avons anticipé depuis un certain nombre d'années..." Shocked ou Laughing ou les deux...

InvitéSn
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par Yazilikaya le Mer 24 Aoû 2016 - 16:08

On a fait un ppms l'an dernier. Cela nous a conforté dans l'idée qu'en cas d'attaque terroriste, nous mourrons.

Yazilikaya
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par neomath le Mer 24 Aoû 2016 - 16:19

Génial !
A la rentrée, plutôt que de parler des réformes à la c... et de leur application calamiteuse on va épiloguer sans fin sur la sécurité.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par auléric le Mer 24 Aoû 2016 - 16:52

ah ah ah pour l'étalement des heures de sorties en primaire . Pour éviter les attroupements on a déjà mis en place 2 lieux de sorties différents et bilan : c'est pire qu'avant parce que oui les grands sortent à un endroit seuls mais soit ils rentrent seuls comme avant (pas de parents pour eux donc ) soit ils doivent rejoindre leurs parents à l'autre portail quand ils ont des petits frères et soeurs (donc temps avec des parents au portail aussi long voire plus long)
si on étale les sorties ce sera pareil ! soit les mômes vont à la cantine ou rentrent seuls , soit ils ont des fratries qu'il faudra attendre (qu'ils rentrent seuls avec eux, ou que ce soit avec leurs parents)

pour sécuriser nos établissements primaires il serait déjà bien qu'on nous donne un concierge ou un gardien ... j'entendais hier le représentants des perdirs réclamer des vigiles ... c'est encore plus indispensable pour nous : en primaire nous sommes en classe, dans le meilleur des cas on a la chance d'avoir un directeur déchargé et/ ou un adjoint administratif (qu'on nous supprime de plus en plus) sinon , c'est soit laisser sa classe pour aller ouvrir soit envoyer un élève.
Nous ne sommes que très rarement prévenu des livraisons et les services techniques interviennent quand bon leur semble ce qui fait qu'il n'est pas rare de croiser des gens dont on ne sait d'où ils sortent .... ce sont ces points là qu'il faut traiter aussi ... j'espère qu'ils le seront

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par Lenagcn le Mer 24 Aoû 2016 - 17:40

Auléric: c'est beau, l'espoir...

Je rejoins Néomath: c'est de l'enfumage profond, un nouveau chiffon rouge pour l'opinion publique.


Ceci dit, certaines écoles parisiennes ont reçu des conseils de la part de personnels policiers en cas d'attaque en rapport avec les procédures "pour adultes" que l'on trouve dans les établissements publics (je résume: 1- tu te barres  - 2 - sinon, tu te planques):

tu te barres sans te retourner, les mômes te suivront, et surtout n'aide personne.
(à lire le CR d'une collègue, j'en avais les tripes nouées)

J'attends que cela soit écrit comme procédure-type dans les écoles!
(fuir à 30 , déjà, 'faut voir les locaux; se planquer... )

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par may68 le Mer 24 Aoû 2016 - 17:58

@Yazilikaya a écrit:On a fait un ppms l'an dernier. Cela nous a conforté dans l'idée qu'en cas d'attaque terroriste, nous mourrons.

Laughing

Désolée ! Mais c'est tellement ça !
De toute façon qui peut prévoir l'imprévisible ? Si ça arrive à la récré , à la cantine , pendant la garderie etc etc ...

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par InvitéSn le Mer 24 Aoû 2016 - 18:15

@Lenagcn a écrit:
Je rejoins Néomath: c'est de l'enfumage profond, un nouveau chiffon rouge pour l'opinion publique.

"L'enfumage" comme tu dis ne vient pas du ministère, pour qui tout va bien, on est prêt, on avait prévu, on est équipé. Même son de cloche lénifiant à l'UNSA (version PerDir), ce qui confirme bien que c'est le discours officiel.

@neomath a écrit:Génial !
A la rentrée, plutôt que de parler des réformes à la c... et de leur application calamiteuse on va épiloguer sans fin sur la sécurité.
L'un n'empêche pas l'autre... Sinon le ministère ne marcherait pas sur des œufs dès qu'on lui parle de mise en danger des enfants et des adultes.

InvitéSn
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par ycombe le Jeu 25 Aoû 2016 - 0:03

@Zenxya a écrit:
les mesures a écrit:Interdictions des attroupements devant les établissements (étalement des heures de sortie).

Je me pose la question de la faisabilité de la chose !
En primaire, ça va être coton.
Et des attroupements, il y en a aussi au moment de l'entrée.
Messieurs les chauffeurs de bus, vous êtes priés de faire une dizaine de rotations chaque heure entre 16 et 18 heures pour les sorties étalées.

Rolling Eyes

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par e-Wanderer le Jeu 25 Aoû 2016 - 8:35

Sans oublier les 3000 réservistes (formés en 15 jours au maniement d'une arme) pour 63600 établissements : autant dire des victimes supplémentaires, comme les malheureux vigiles de l'immeuble de Charlie Hebdo.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par Volubilys le Jeu 25 Aoû 2016 - 11:21

C'est beau toutes ces belles paroles sur la sécurité dans les écoles sans tenir compte de la structure de chaque école.
Ma classe est isolée des autres, et ma porte donne directement dans la cour, comme ce n'est pas un vulgaire portail qui arrêtera un malfrat, l'intrus aura fait un massacre dans ma classe avant que j'ai eu le temps de réaliser qu'il était là et ce sans que mes collègues s'en aperçoivent. Et inversement, il aura fait un massacre chez elles sans même que je m'en rende compte.

Quand au roi du silence, et autre "l'enseignant fait un geste et les enfants se cachent" dit pas la ministre... Rolling Eyes on va rester à en rire jaune tellement c'est déconnecté de la réalité.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par XIII le Mar 30 Aoû 2016 - 8:51

"Il convient d’ailleurs de rappeler que la désastreuse réforme des rythmes scolaires a créé désordre et confusion dans les écoles en mêlant les activités scolaires et périscolaires et en multipliant les activités périscolaires confiées à des associations diverses et sans contrôle, à tel point que, très souvent, les directeurs d’école ont beaucoup de mal à connaître toutes les personnes intervenant dans son établissement.
La FNEC FP-FO rappelle qu’il est, d’abord et avec toute autre disposition, de la responsabilité des pouvoirs publics d’assurer la sécurité dans et aux abords des établissements scolaires et que cette responsabilité ne relève pas des missions des personnels de l’Education nationale de toutes catégories.
La FNEC FP-FO rappelle que l’Etat a la responsabilité de protéger l’école républicaine de toutes les tensions qui se développent dans la société et non de les relayer ni de les amplifier. S’agit-il de rassurer les élèves, leurs parents et les enseignants ou s’agit-il de les affoler ? Nombre de mesures risquent de se traduire par de la confusion voire de la panique à l’intérieur des établissements scolaires.
Le ministère a négligé de prendre l’avis du CHSCT ministériel pour s’assurer de la conformité de ses instructions avec les obligations de service des personnels. En réalité, pour la FNEC FP-FO les conditions de la rentrée scolaire sont marquées par la permanence de nombreuses et urgentes revendications liées au manque de postes et de moyens, liées aussi à la mise en œuvre de réformes ministérielles comme celles des rythmes scolaires ou du collège.
Pourtant, le ministère de l’Education nationale développe depuis quelques jours une intense campagne de communication sur ce sujet, campagne largement relayée. De quoi s’agit-il alors ?
Le ministère voudrait-il convaincre les personnels et les parents que toutes leurs revendications et demandes pour que l’école assume ses missions et que l’Etat lui en donne les moyens devraient passer au second plan et que la priorité imposée à tous serait la lutte contre le terrorisme aboutissant à introduire dans l’école de multiples tensions communautaristes incompatibles avec son bon fonctionnement ? Que penser de l’injonction faite aux directeurs d’école et chefs d’établissement de signaler les élèves et les personnels « en cours de radicalisation ».
Faudrait-il comprendre que l’expression de ces revendications devrait être renvoyée à des jours meilleurs ?"

http://www.fo-fnecfp.fr/spip.php?article295

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par may68 le Mar 30 Aoû 2016 - 15:28

http://www.questionsdeclasses.org/?Rentree-scolaire-la-lutte-contre-le-terrorisme-est-d-abord-un-projet-politique&utm_source=Sociallymap&utm_medium=Sociallymap&utm_campaign=Sociallymap

Pour l’instant, le port du casque n’est pas encore obligatoire, l’armement des enseignants non plus mais les dernières mesures prises par Cazeneuve, ministre de l’Education nationale et présentées par sa directrice de la communication, Najat Vallaud-Belkacem, sont une étape supplémentaire dans ce qui apparaît comme le seul projet politique du gouvernement : le projet de la peur.

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par Docteur OX le Mar 30 Aoû 2016 - 18:30

@neomath a écrit:Génial !
A la rentrée, plutôt que de parler des réformes à la c... et de leur application calamiteuse on va épiloguer sans fin sur la sécurité.

et sur le danger des Pokemons ! professeur

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par Handsome Devil le Mar 30 Aoû 2016 - 23:31

@XIII a écrit:La FNEC FP-FO rappelle qu’il est, d’abord et avec toute autre disposition, de la responsabilité des pouvoirs publics d’assurer la sécurité dans et aux abords des établissements scolaires et que cette responsabilité ne relève pas des missions des personnels de l’Education nationale de toutes catégories.
Sérieusement ? Personne dans l'EN ou dans un établissement scolaire n'a dans ses attributions professionnelles la sécurité des élèves ? Les parents apprécieront la manière d'ouvrir le parapluie en grand.

Pour résumer l'article, toute mesure prise pour améliorer la sécurité et réduire le risque de violence est une manipulation sans justification réelle. Là encore, on peut admirer les contorsions rhétoriques destinées à défendre la lâcheté et l'aveuglement.

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par leskhal le Mer 31 Aoû 2016 - 6:47

Une façon de faire oublier la réforme du collège.
Encore une perte des libertés pour un résultat nul. Un attentat aura sûrement lieu un jour dans une école, les mesures prises n'auront vraisemblablement aucune prise sur les dégâts occasionnés.

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par InvitéSn le Mer 31 Aoû 2016 - 7:05

Pourquoi opposer les deux problèmes, la gestion de la menace proférée à l'endroit des enseignants et la réforme ? Dans un cas comme dans l'autre, on peut légitimement pointer du doigt l'irréalisme du ministère. Dans un cas comme dans l'autre, se pose cruellement la question du manque d'agents dans les établissements scolaires. Dans un cas comme dans l'autre, on attribue aux enseignants des responsabilités folles tout en bafouant leur dignité.

Que les média parlent plus volontiers de l'un que de l'autre ne signifie pas que l'un ait été fabriqué pour faire oublier l'autre. Même s'il n'y avait pas eu cet appel au meurtre, les journaux ne diraient rien de plus de la contestation de la réforme. Et cette situation n'est pas nouvelle...

[Mince, c'est la rentrée   , je file !]


Dernière édition par snitch le Mer 31 Aoû 2016 - 7:27, édité 1 fois

InvitéSn
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par mistinguette le Mer 31 Aoû 2016 - 7:19

Faut que je retrouve pour faire une capture d'image. A PSC1 dans le paf, si on consulte la priorité de cette formation, il est marquée aucune. Si un journal tombait dessus, ça pourrait peut être nous faire une jolie polémique.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.

mistinguette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par Thierry30 le Mer 31 Aoû 2016 - 7:59

@XIII a écrit:"Il convient d’ailleurs de rappeler que la désastreuse réforme des rythmes scolaires a créé désordre et confusion dans les écoles en mêlant les activités scolaires et périscolaires et en multipliant les activités périscolaires confiées à des associations diverses et sans contrôle, à tel point que, très souvent, les directeurs d’école ont beaucoup de mal à connaître toutes les personnes intervenant dans son établissement.
La FNEC FP-FO rappelle qu’il est, d’abord et avec toute autre disposition, de la responsabilité des pouvoirs publics d’assurer la sécurité dans et aux abords des établissements scolaires et que cette responsabilité ne relève pas des missions des personnels de l’Education nationale de toutes catégories.
La FNEC FP-FO rappelle que l’Etat a la responsabilité de protéger l’école républicaine de toutes les tensions qui se développent dans la société et non de les relayer ni de les amplifier. S’agit-il de rassurer les élèves, leurs parents et les enseignants ou s’agit-il de les affoler ? Nombre de mesures risquent de se traduire par de la confusion voire de la panique à l’intérieur des établissements scolaires.
Le ministère a négligé de prendre l’avis du CHSCT ministériel pour s’assurer de la conformité de ses instructions avec les obligations de service des personnels. En réalité, pour la FNEC FP-FO les conditions de la rentrée scolaire sont marquées par la permanence de nombreuses et urgentes revendications liées au manque de postes et de moyens, liées aussi à la mise en œuvre de réformes ministérielles comme celles des rythmes scolaires ou du collège.
Pourtant, le ministère de l’Education nationale développe depuis quelques jours une intense campagne de communication sur ce sujet, campagne largement relayée. De quoi s’agit-il alors ?
Le ministère voudrait-il convaincre les personnels et les parents que toutes leurs revendications et demandes pour que l’école assume ses missions et que l’Etat lui en donne les moyens devraient passer au second plan et que la priorité imposée à tous serait la lutte contre le terrorisme aboutissant à introduire dans l’école de multiples tensions communautaristes incompatibles avec son bon fonctionnement ? Que penser de l’injonction faite aux directeurs d’école et chefs d’établissement de signaler les élèves et les personnels « en cours de radicalisation ».
Faudrait-il comprendre que l’expression de ces revendications devrait être renvoyée à des jours meilleurs ?"

http://www.fo-fnecfp.fr/spip.php?article295


Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Terrorisme, le plan du gouvernement pour les écoles

Message par barèges le Lun 5 Sep 2016 - 17:50

Et pendant ce temps-là dans le supérieur...


Olivier Ertzscheid (MCF à Nantes) a écrit:L’histoire est incroyable et d’un cynisme ahurissant. On apprenait l’autre jour que l’Etat allait débloquer 30 millions d’euros dans le cadre de la sécurité et des récentes vagues d’attentats, 30 millions qui seront versés au crédit du budget des universités afin de payer des vigiles. Passons sur le fait que nos universités ont davantage besoin de postes d’enseignants et de personnels administratifs et techniques que de vigiles. Mais un article d’Educpros révèle, sans par ailleurs s’en émouvoir, que ces 30 millions d’euros vont être prélevés sur le budget du FIPHFP. Le FIPHFP c’est le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique. On s’apprête donc, pour payer des vigiles dans les universités, à taper dans la caisse supposée servir à financer l’insertion des handicapés dans la fonction publique en général et dans les universités en particulier.

La suite ici (d'abord vu sur SLU, c'est un article de blog réécrit pour Libération) :

http://www.liberation.fr/debats/2016/09/05/si-tu-veux-des-vigiles-a-l-universite-tape-dans-la-caisse-d-insertion-des-handicapes_1484262

La suite ? Le FIPHFP, j'en ai entendu parler parce que mon établissement fait comme tout le monde et paie une amende pour défaut d'emploi des personnes en situation de handicap. Cette amende abonde le fonds. L'argent que l'"Etat débloque" est donc issu des Universités elles-mêmes... De leurs amendes.

Extrait de l'article de SLU :

Je résume donc une dernière fois pour nos amis mal-comprenants : pour donner aux universités des sous leur permettant de payer des vigiles (alors qu’elles auraient plutôt besoin de profs et de personnels techniques et administratifs), on va taper dans la caisse du fonds censé permettre de faciliter l’insertion des travailleurs handicapés, caisse qui est elle-même alimentée par les amendes - minorées - que paient les universités qui ne respectent pas leur obligation d’emploi de personnes handicapées. Pour payer des vigiles. Il ne reste plus qu’à espérer que la cohérence de cette sublimissime mesure gouvernementale ira jusqu’au bout et qu’on emploiera des vigiles ... handicapés.

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article7721

Il y a en lien sous l'article de Libération la réponse du ministère. C'est à l'avenant furieux

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum