TZR, vers des zones élargies...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TZR, vers des zones élargies...

Message par Septimus le Sam 27 Aoû 2016 - 10:49

Amis TZR, vous aimez voir du pays, être sur les routes, découvrir des coins méconnus d'académies lointaines? Et bien notre grande et bienveillante ministre nous prépare des zones de remplacement élargies sur plusieurs académies!
C'est bien connu c'est une telle joie d'être TZR... Nous allons devenir encore plus corvéables...

Au delà des moyens humains on améliore aussi le système de remplacement", a annoncé le 25 août la ministre de l'Education nationale. Cette amélioration "systémique" devrait porter sur les zones de remplacements. En avril 2016, la ministre avait déclaré : "J'ai constitué un groupe de travail pour qu'on améliore la fluidité dans toutes les académies". Parmi les mesures qui seront appliquées à la rentrée 2016, une mutualisation des moyens entre les académies, un meilleur suivi des absences de courte durée". Le 25 août elle a dit que le nouveau système "ferait mieux correspondre les besoins et les réponses sur un territoire plus large". Des annonces officielles devraient être faites dans les semaines à venir.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/08/26082016Article636077940781522793.aspx#.V8E9vZjVwHM.twitter

C'est vraiment honteux... No






Septimus
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par pitchounette le Sam 27 Aoû 2016 - 11:16

vive le stress, vive l'angoisse, vive les dépressions,vive les galères pour obtenir une mutation, vive la vie dans les transports, vive les départs aux aurores, vive les retours à la tombée de la nuit, vive les préparations bâclées, vive la garderie à l'école....Mais de quoi je me plains. la vie va être belle avec sa nouvelle mesure

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Enaeco le Sam 27 Aoû 2016 - 11:25

C'est vrai qu'en terme d'optimisation, c'est une démarche tout à fait naturelle. Avoir des remplaçants dispo dans une zone alors qu'il en manque dans une autre, c'est de l'argent et du personnel perdus.
Un peu comme avoir du personnel dispo en physique et vouloir l'envoyer en maths pour combler.

La logique est bonne, c'est une amélioration. Pourquoi personne n'a pas pensé plus tôt à cette idée révolutionnaire? Ont-ils cru que les TZR étaient une marchandise humaine et que ces conditions étaient inconcevables pour ce statut déjà "précaire"?

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par pitchounette le Sam 27 Aoû 2016 - 12:03

je ne vois pas en quoi c'est une bonne amélioration pour le personnel TZR. Le personnel amené à bouger est installé dans son académie et à proximité de son lycée de rattachement. Si le TZR doit traverser son département + un autre / d'autres pour aller faire un remplacement , il va pas tenir le rythme. C'est humainement pas possible.

Si un jour je suis amenée à être victime d'un remplacement comme ça...Je ferai ce qu'on me demande de la garderie. Je passerai des films. Ce n'est pas possible de faire un trajet aller retour à pétaouchnok, faire des préparations, faire des corrections, se lever aux aurores, revenir à pas d'heures...et être en forme pour faire cours.

Côté parents : oui je serai ravie de savoir mon enfant avec un enseignant... Mais si ce prof s'absentait car il tient pas le rythme, je serai encore plus en colère contre le système.

Côté administration : oui on prend le personnel là où il est. On le prend, on le pose où on veut.

Bref une mesure pour satisfaire les parents avant les élections

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Thalia de G le Sam 27 Aoû 2016 - 12:09

@Enaeco a écrit:C'est vrai qu'en terme d'optimisation, c'est une démarche tout à fait naturelle. Avoir des remplaçants dispo dans une zone alors qu'il en manque dans une autre, c'est de l'argent et du personnel perdus.
Un peu comme avoir du personnel dispo en physique et vouloir l'envoyer en maths pour combler.

La logique est bonne, c'est une amélioration. Pourquoi personne n'a pas pensé plus tôt à cette idée révolutionnaire? Ont-ils cru que les TZR étaient une marchandise humaine et que ces conditions étaient inconcevables pour ce statut déjà "précaire"?
Je ne parviens pas à savoir si tu es ironique ou pas.

Toujours est-il que cette mesure ne résoudra pas le problème. Certaines disciplines sont constamment déficitaires, élargir les zones ne servirait à rien.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Enaeco le Sam 27 Aoû 2016 - 12:29

C'est évidemment ironique. Certains TZR se retrouvent déjà à faire des déplacements invivables.

De toute façon, on a beaucoup de mal avec le fait qu'un enseignant puisse être payé à "être disponible".
Encore des "solutions" pour colmater les trous et déplacer un petit peu le problème, mais il viendra un moment où tous les cours ne seront plus assurés.

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Thalia de G le Sam 27 Aoû 2016 - 12:44

@Enaeco a écrit:C'est évidemment ironique. Certains TZR se retrouvent déjà à faire des déplacements invivables.

De toute façon, on a beaucoup de mal avec le fait qu'un enseignant puisse être payé à "être disponible".
Encore des "solutions" pour colmater les trous et déplacer un petit peu le problème, mais il viendra un moment où tous les cours ne seront plus assurés.
C'est déjà une réalité.
Et je suis d'accord avec toi sur le constat qu'"on paye quelqu'un à ne rien faire." C'est une situation intenable : le ministère, les rectorats refusent de maintenir un vivier de TZR et tout le monde se plaint que des absences, parfois longues et anticipées (congés mat, par exemple) ne soient pas remplacées dès le 1er jour.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par menerve le Sam 27 Aoû 2016 - 12:54

Chez nous: pas de prof en musique ! Il n'y a que 8h. L'an dernier le contractuel avait un complément à une dizaine de km mais pas cette année. Du coup il ne veut pas venir pour 8h et ça se comprend car il habite à 60km! Pas de prof en physique non plus... et on n'est qu'à la rentrée!!!! ça va devenir quoi en cas de naissance ou de jambes cassées?

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Enaeco le Sam 27 Aoû 2016 - 12:56

Vivement Sarkozy. En doublant les temps de travail de tout le monde on pourra à la fois assurer tous les cours et reconstituer un vivier de TZR, tout en ne remplaçant pas les départs en retraite cheers

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Balthazaard le Sam 27 Aoû 2016 - 12:58

Je ne sais pas si il faut être si pessimiste, il s'agit peut-être de mieux gérer les zones limitrophes entre académies. je ne suis pas au courant mais si dans X il manque un prof à 5 km de la limite de l'académie Y, il vaut mieux prendre un TZR de Y à 10 km qu'un de X à 50 km...Je rêve sans doute

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Enaeco le Sam 27 Aoû 2016 - 13:01

Effectivement, je ne l'avais pas vu comme ça. C'est tout ce qu'on peut souhaiter.
C'est peut-être "territoire plus large" qui m'a fait paniquer Laughing

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Chamil le Sam 27 Aoû 2016 - 13:04

@Septimus a écrit:Amis TZR, vous aimez voir du pays, être sur les routes, découvrir des coins méconnus d'académies lointaines? Et bien notre grande et bienveillante ministre nous prépare des zones de remplacement élargies sur plusieurs académies!
C'est bien connu c'est une telle joie d'être TZR... Nous allons devenir encore plus corvéables...

Au delà des moyens humains on améliore aussi le système de remplacement", a annoncé le 25 août la ministre de l'Education nationale. Cette amélioration "systémique" devrait porter sur les zones de remplacements. En avril 2016, la ministre avait déclaré : "J'ai constitué un groupe de travail pour qu'on améliore la fluidité dans toutes les académies". Parmi les mesures qui seront appliquées à la rentrée 2016, une mutualisation des moyens entre les académies, un meilleur suivi des absences de courte durée".  Le 25 août elle a dit que le nouveau système "ferait mieux correspondre les besoins et les réponses sur un territoire plus large". Des annonces officielles devraient être faites dans les semaines à venir.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/08/26082016Article636077940781522793.aspx#.V8E9vZjVwHM.twitter

C'est vraiment honteux...  No


Un truc n'est pas très logique dans la propagande (pardon, la "communication") ministérielle: on fait comment quand on a une ZR de plus en plus démesurée pour s'impliquer dans "l'équipe pédagogique", développer un "travail collectif" et "tisser des liens" avec les "partenaires de l'école"?

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par trompettemarine le Sam 27 Aoû 2016 - 13:05

Est-ce que cette décision ne va pas aussi de pair avec la fusion des académies ?
La situation des TZR devient de plus en plus difficile avec certaines politiques académiques : certaines académies préfèrent nommer un contractuel (ce n'est pas une attaque contre les contractuels, attention) qui acceptera un poste près de chez lui ( C'est son seul "privilège" étant donné qu'il est payé comme un esclave) alors que le TZR est dans l'incapacité de refuser des heures sur trois établissements, ou très éloignées de sa zone de rattachement.

La pénurie de professeurs étant loin d'être comblée (mais veut-on la combler ?), la politique actuelle va continuer :
-moins d'heures de cours aux élèves (j'avais 3 classes quand j'ai commencé, j'en ai 5 aujourd'hui)
-l'augmentation du nombre d'élèves par classe
-la suppression des options
-réduction des disciplines dans un gloubiboulga où tout le monde pourra occuper les élèves
-multiplication des contractuels
-dans le primaire : remplacement des cours par le périscolaire comme cela a déjà commencé : on va bien nous l'imaginer pour le collège et le lycée
-augmentation de la fracture entre les lycées de pauvres et les lycées privés (ou publics) très sélectifs de riches.

L'ascenseur social ne montera ni ne descendra, il sera supprimé de fait.

Avec un cercle vicieux : l'absence de nécessité d'avoir des professeurs très diplômés pour le gardiennage des enfants --> encore moins de profs, toujours moins de vocations et plus de démissions.

De combien sera la durée de vie d'un enseignant pour un jeune qui débute aujourd'hui avant qu'il ne parte ? 5 ans, 10 ans ?

Le supérieur sera dans quel état ? Quel avenir prépare-t-on ?


Dernière édition par trompettemarine le Sam 27 Aoû 2016 - 13:11, édité 2 fois

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Chamil le Sam 27 Aoû 2016 - 13:07

@Balthazaard a écrit:Je ne sais pas si il faut être si pessimiste, il s'agit peut-être de mieux gérer les zones limitrophes entre académies. je ne suis pas au courant mais si  dans X il manque un prof à 5 km de la limite de l'académie Y, il vaut mieux prendre un TZR de Y à 10 km qu'un de X à 50 km...Je rêve sans doute

C'est vrai, mais cela veut dire qu'on ouvrirait la possibilité d'affecter un enseignant sur plusieurs académies, autant dire la porte ouverte à une dégradation sans précédent des conditions de travail et une précarisation accrue du métier.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Cicyle le Sam 27 Aoû 2016 - 13:39

Et pas de vacances, hors Toussaint et Noel si le système est mal pensé et le TZR malchanceux… ?
Oui, Balthazard, dans la situation que tu décris, un assouplissement pourrait être intéressant. Mais je crains que ça ne soit la porte ouverte à beaucoup de dérives, vue la gestion des personnels dans notre ministère.
Et en effet, Trompettemarine, à mon avis, cette annonce est à mettre en lien avec la fusion des régions qui mènera indubitablement à la fusion des académies.

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par pitchounette le Sam 27 Aoû 2016 - 15:07

@Cicyle a écrit:Et pas de vacances, hors Toussaint et Noel si le système est mal pensé et le TZR malchanceux… ?
Shocked Shocked Shocked J'ai complètement oublié ça. Autant dire adieu à la vie de famille, au repos que tout salarié à droit

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Cicyle le Sam 27 Aoû 2016 - 15:12

@pitchounette a écrit:
@Cicyle a écrit:Et pas de vacances, hors Toussaint et Noel si le système est mal pensé et le TZR malchanceux… ?
Shocked Shocked Shocked J'ai complètement oublié ça. Autant dire adieu à la vie de famille, au repos que tout salarié à droit
Après, si c'est bien en lien avec la fusion des académies, je suppose que le périmètre dans lequel ils feront appel sera dans des académies de régions ayant fusionné et appartenant donc à une même zone de vacances (Montpellier et Toulouse par exemple).
J'espère qu'ils n'appelleront pas quelqu'un des Hautes Pyrénées (ac Toulouse) à enseigner dans les Pyrénées-Atlantiques (ac Bordeaux)… Rolling Eyes

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Septimus le Sam 27 Aoû 2016 - 17:05

@Balthazaard a écrit:Je ne sais pas si il faut être si pessimiste, il s'agit peut-être de mieux gérer les zones limitrophes entre académies. je ne suis pas au courant mais si  dans X il manque un prof à 5 km de la limite de l'académie Y, il vaut mieux prendre un TZR de Y à 10 km qu'un de X à 50 km...Je rêve sans doute

C'est sur que dit comme cela, sur le papier, cela ne poserait aucun problème. Le problème c'est justement l'interprétation que vont avoir les services des rectorat. Si on entrouvre cette porte j'ai bien peur qu'il y mettent le pied...

Je vois déjà comment la chose sera présentée par la propagande ministérielle et les beaux reportages des 20h: "Regardez, à 5km des limites de l'académie de pauvres élèves n'ont pas eu de prof de maths depuis 1 mois alors qu'ils ont soif d'apprendre! Et de l'autre coté, à 5km dans l'académie voisine, un professeur est sans affectation et aimerait tant dispenser son savoir! Encore une absurdité de la bureaucratie! Heureusement notre bonne ministre va remédier à cela!"

Dans la réalité les choses seront tout autres car je vois déjà des gestionnaires qui se frottent les mains et des TZR que l'on va envoyer à1 ou 2h de leur RAD...

Septimus
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par pitchounette le Sam 27 Aoû 2016 - 17:06

@Cicyle a écrit:
@pitchounette a écrit:
@Cicyle a écrit:Et pas de vacances, hors Toussaint et Noel si le système est mal pensé et le TZR malchanceux… ?
Shocked Shocked Shocked J'ai complètement oublié ça. Autant dire adieu à la vie de famille, au repos que tout salarié à droit
Après, si c'est bien en lien avec la fusion des académies, je suppose que le périmètre dans lequel ils feront appel sera dans des académies de régions ayant fusionné et appartenant donc à une même zone de vacances (Montpellier et Toulouse par exemple).
Mais ils ont intérêt à quand même à réfléchir s'ils veulent garder du monde. Montpellier Toulouse pour un remplacement d'une année : tu passes ton salaire dans les transports, deux logements (vu que l'année d'après tu n'es pas sûr/e d'y revenir)...C'est pas humain

[/Quote]


J'espère qu'ils n'appelleront pas quelqu'un des Hautes Pyrénées (ac Toulouse) à enseigner dans les Pyrénées-Atlantiques (ac Bordeaux)… Rolling Eyes
C'était ça ma crainte


_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par mafalda16 le Sam 27 Aoû 2016 - 17:53

J'ai une idée. idee Un nouveau concept: le TZR France. Voilà, ils contents comme ça au ministère?? furieux

mafalda16
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Cicyle le Sam 27 Aoû 2016 - 17:54

@Septimus a écrit:
@Balthazaard a écrit:Je ne sais pas si il faut être si pessimiste, il s'agit peut-être de mieux gérer les zones limitrophes entre académies. je ne suis pas au courant mais si  dans X il manque un prof à 5 km de la limite de l'académie Y, il vaut mieux prendre un TZR de Y à 10 km qu'un de X à 50 km...Je rêve sans doute

C'est sur que dit comme cela, sur le papier, cela ne poserait aucun problème. Le problème c'est justement l'interprétation que vont avoir les services des rectorat. Si on entrouvre cette porte j'ai bien peur qu'il y mettent le pied...

Je vois déjà comment la chose sera présentée par la propagande ministérielle et les beaux reportages des 20h: "Regardez, à 5km des limites de l'académie de pauvres élèves n'ont pas eu de prof de maths depuis 1 mois alors qu'ils ont soif d'apprendre! Et de l'autre coté, à 5km dans l'académie voisine, un professeur est sans affectation et aimerait tant dispenser son savoir! Encore une absurdité de la bureaucratie! Heureusement  notre bonne ministre va remédier à cela!"

Dans la réalité les choses seront tout autres car je vois déjà des gestionnaires qui se frottent les mains et des TZR que l'on va envoyer à1 ou 2h de leur RAD...
Ca, c'est déjà souvent le cas, malheureusement.

@pitchounette a écrit:
@Cicyle a écrit:
@pitchounette a écrit:
@Cicyle a écrit:Et pas de vacances, hors Toussaint et Noel si le système est mal pensé et le TZR malchanceux… ?
Shocked Shocked Shocked J'ai complètement oublié ça. Autant dire adieu à la vie de famille, au repos que tout salarié à droit
Après, si c'est bien en lien avec la fusion des académies, je suppose que le périmètre dans lequel ils feront appel sera dans des académies de régions ayant fusionné et appartenant donc à une même zone de vacances (Montpellier et Toulouse par exemple).
Mais ils ont intérêt à quand même à réfléchir s'ils veulent garder du monde. Montpellier Toulouse pour un remplacement d'une année : tu passes ton salaire dans les transports, deux logements (vu que l'année d'après tu n'es pas sûr/e d'y revenir)...C'est pas humain

Quand je parlais de Toulouse et Montpellier, je parlais des académies, bien sûr, pas des villes. Il est vrai que dans certains coins de l'académie de Toulouse, on est plus proches de l'académie de Montpellier que d'autres départements de l'académie de Toulouse.

Ceci dit, je reste opposée à cette idée, qui serait en effet l'ouverture d'une brèche dans laquelle les services des rectorats ne manqueraient pas de s'engoufrer…

Pourquoi ne pas imaginer le retour en un mouvement en un temps avec des ZR non pas dépendantes des académies mais bien fonction d'une distance autour du RAD : x Km maximum entre le RAD et le remplacement (ou x h de trajet selon mappy, pour éviter les problèmes liés aux régions peu accessibles) ? Ca serait certainement compliqué à gérer pour l'administration, mais il me semble qu'un tel système serait dans l'intérêt des élèves et des personnels.

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par menerve le Sam 27 Aoû 2016 - 18:01

@mafalda16 a écrit:J'ai une idée. idee Un nouveau concept: le TZR France. Voilà, ils contents comme ça au ministère?? furieux

Mais l'idée a déjà germé à la télé avec le feuilleton "L'instit" ...quand mon ex disait qu'il était remplaçant, on lui répondait : "Ah ben c'est cool, vous avez dû visiter plein de belles régions!"

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par mafalda16 le Sam 27 Aoû 2016 - 18:09

@menerve a écrit:
@mafalda16 a écrit:J'ai une idée. idee Un nouveau concept: le TZR France. Voilà, ils contents comme ça au ministère?? furieux

Mais l'idée a déjà germé à la télé avec le feuilleton "L'instit" ...quand mon ex disait qu'il était remplaçant, on lui répondait : "Ah ben c'est cool, vous avez dû visiter plein de belles régions!"

"L'instit" il était encore plus fort car si je me souviens bien il y a quelques épisodes où il va même en Belgique faire des remplacements Twisted Evil

mafalda16
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par Jul le Sam 27 Aoû 2016 - 18:30

Et les TZR l'apprennent ainsi, à quelques jours de la rentrée, sans aucune compensation?
Il s'agit d'une indéniable détérioration des conditions de travail des professeurs.

Jul
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: TZR, vers des zones élargies...

Message par maldoror1 le Sam 27 Aoû 2016 - 18:50

@Jul a écrit:Et les TZR l'apprennent ainsi, à quelques jours de la rentrée, sans aucune compensation?
Il s'agit d'une indéniable détérioration des conditions de travail des professeurs.

C'est clair, c'est une honte. C'est un véritable travail de sape qui s'accentue de jour en jour.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum