Enseigner à l'étranger : l'installation !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Isidoria le Sam 27 Aoû 2016 - 16:50

J'ouvre ce fil pour ne pas polluer les autres et que tout reste lisible plus efficacement. Bon voyage à ceux qui ne sont pas encore partis, bonne installation à tous!
Pour ma part j'ai déjà accueilli deux "nouveaux": deux profils bien différents, un qui se débrouille tout seul, pose des questions précises et prend des notes, l'autre, du style je suis arrivé depuis deux jours mais j'en sais déjà plus que toi, pose des questions quatre cinq fois car ne note jamais les réponses...
Les deux sont sympathiques mais je risque de me lasser du second...

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par nautie le Sam 27 Aoû 2016 - 18:30

Aïe! Bon rétablissement!! et bonne rentrée!!

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par chenmawon le Lun 29 Aoû 2016 - 4:13

@Isidoria a écrit: l'autre, du style je suis arrivé depuis deux jours mais j'en sais déjà plus que toi, pose des questions quatre cinq fois car ne note jamais les réponses
J'en ai déjà accueilli de ce genre, et j'ai... humm... adoré!
Courage!


Dernière édition par Derborence le Lun 12 Sep 2016 - 21:53, édité 1 fois (Raison : balises de citation.)

_________________
Jan'l pase'l pase'l

chenmawon
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Furby le Lun 29 Aoû 2016 - 19:54

Bonjour à tous,

bonne idée d'avoir ouvert ce fil qui répond aussi à la proposition de Cabb.
Pour ma part, bien arrivé au Cameroun. Premier contact assez calme, car il était 4h30 du matin. Pas de chauffeur du lycée pour m'accueillir, contrairement à ce qu'on m'avait dit, mais bon, vue l'heure matinale je peux comprendre. J'ai donc expérimenté à l'aube les fameux taxis de Douala, ça rajoute à la chaleur des 32° officiels !
Depuis 2 jours, j'arpente les rues de la ville pour prendre des repères, avec en alternance des coups de chaud et des averses impressionnantes. A part ça, une drôle d'impression de laisser-aller dans tous les domaines officiels malgré l'énergie incroyable qui se dégage des activités de la population. Même le consulat de France parait une petite bicoque de bric et de broc. Peut-être une façon de ne pas se démarquer des bâtiments délabrés qui abritent les délégations locales des ministères camerounais. Sinon, je galère pour trouver un logement, j'espère que les collègues pourront m'aider. Je n'ai pas eu la chance d'avoir eu des contacts auparavant.

Bon, voilà, difficile de traduire en mots mes premiers sentiments, mais je sens que je vais me plaire ici.

Furby
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par mancaro le Mar 30 Aoû 2016 - 12:59

Merci pour ce retour Furby ;-)
On devine bien l'ambiance à travers ton témoignage Very Happy

mancaro
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Camille B le Mar 30 Aoû 2016 - 17:39

Bon courage à tous pour l'installation Smile !

Camille B
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Furby le Mer 31 Aoû 2016 - 19:59

Suite des aventures : je passe sur la pré-rentrée, en tout cas pas de commentaire sur les collègues car je ne veux froisser personne. Le lycée lui-même ne paie pas de mine, salles de classes assez vétustes même, mais à première vue bien équipé question matériel pédagogique, en math, on a un TBI, 40 ordinateurs portables.
Je pense avoir trouvé l'appartement qui me convient, à 30 min à pied du bahut, quartier assez sympa (pas dans le quartier réservé aux expats), à 450 euros par mois pour 3 pièces. Le problème, c'est qu'il faut payer 1 an de loyer d'avance + 1 mois de caution + 1 mois pour l'agence immobilière, va falloir quémander une avance sur la prime d'installation car je n'ai pas d'épargne ! Crying or Very sad
La vie quotidienne à Douala est très agitée, des échoppes et des gargottes partout, une circulation saturée, personne qui respecte un semblant de code de la route, pour ceux qui marchent à pied comme moi, faut regarder par terre car il n'y a pas vraiment de trottoir, des voitures garées dessus quand il y en a, des nids de poules remplis d'eau, des caniveaux couverts mai avec des trous tous les 10 m, pas de passages protégés pour traverser... Mais ça grouille de vie et de bonne humeur, alors ça atténue le stress.
Maintenant, au boulot !

Furby
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Bko le Mer 31 Aoû 2016 - 22:07

@Furby a écrit:Suite des aventures : je passe sur la pré-rentrée, en tout cas pas de commentaire sur les collègues car je ne veux froisser personne. Le lycée lui-même ne paie pas de mine, salles de classes assez vétustes même, mais à première vue bien équipé question matériel pédagogique, en math, on a un TBI, 40 ordinateurs portables.
Je pense avoir trouvé l'appartement qui me convient, à 30 min à pied du bahut, quartier assez sympa (pas dans le quartier réservé aux expats), à 450 euros par mois pour 3 pièces. Le problème, c'est qu'il faut payer 1 an de loyer d'avance + 1 mois de caution + 1 mois pour l'agence immobilière, va falloir quémander une avance sur la prime d'installation car je n'ai pas d'épargne ! Crying or Very sad
La vie quotidienne à Douala est très agitée, des échoppes et des gargottes partout, une circulation saturée, personne qui respecte un semblant de code de la route, pour ceux qui marchent à pied comme moi, faut regarder par terre car il n'y a pas vraiment de trottoir, des voitures garées dessus quand il y en a, des  nids de poules remplis d'eau, des caniveaux couverts mai avec des trous tous les 10 m, pas de passages protégés pour traverser... Mais ça grouille de vie et de bonne humeur, alors ça atténue le stress.
Maintenant, au boulot !

Bienvenue en Afrique!!! Very Happy (à Bamako c'est aussi comme ça)

Bko
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par sthaliana le Ven 9 Sep 2016 - 7:31

Bonjour à tous. Nous avons réussi à trouver une solution pour avoir internet : j'avais hâte de vous faire un retour. Nous sommes arrivés après 10h d'avion à Johannesburg, sans décalage horaire. Un collègue est venu nous chercher à l'aéroport : 30 min pour nous expliquer les habitudes sur la route : les sud af sont très cordiaux et peu stressés en voiture. Il faut simplement faire attention au taxi. Aux carrefours il nous explique que le premier arrivé passè et que Ca fonctionne très bien. De l'aéroport au lycée on voit au loin un township : celui d'Alexandra. Certains s'y sont déjà perdu sans que rien de leur arrive. On a quand même du mal à imaginer que beaucoup de ceux qu'on croise au travail dans la journée y vive. Les sud-africains sont hyper souriants et chaleureux. On voit énormément de nationalités ici : on comprend très vite la notion de nation arc en ciel meme si on nous parle aussi de racisme ou d'insécurité. Les journees commencent tres tot : premiers rayons du soleil à 5h, nuit noire à 18h. On se couche tôt ! Les lumières de l'hiver sont dingues... Ou peut être que ce sont les lumières d'Afrique. Une collegue de primaire nous as accueilli 15 jours : c'était vraiment le bonheur d'être avec eux. Nous avions l'impression d'être dans notre famille. Et puis nous avons trouvé un logement, acheté une voiture, compris les complications administratives mais qui font partie de la découverte ! Heureusement que nous sommes arrivés le 15 Août. Les collègues sont supers : deja quelques restos et un "braai"'dominicale. Vraiment tout va bien si ce n'est l'énorme charge de travail : 1er torticoli de l'année ! 😋.

sthaliana
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Furby le Sam 10 Sep 2016 - 22:15

Bonjour,

alors de mon côté, je suis rentré dans mon logement hier. Finalement l'appart que je voulais m'est passé sous le nez (tentative d'arnaque que je ne détaillerai pas), tant pis, celui-ci coûte 100000 CFA de moins (soit 320 euros de loyer au lieu de 470 le 1er). Par contre, il est beaucoup plus loin du lycée, environ 45 min à pied, et dans un quartier beaucoup plus "agité", voire craignos d'après certains. C'est vrai qu'il est en bordure d'un immense marché quasi permanent, avec des milliers de boutiques/stands/gargotes qui empiètent largement sur les rues, et une cohue indescriptible, des collines de déchets qui n'ont pas l'air d'être ramassées par les services municipaux, des ruelles pas goudronnées, constamment boueuses, bordées de "logements" précaires...
Bon, c'est l'image dominante ici, Douala n'a rien d'une ville touristique, c'est clair. Et pas non plus de lumières extraordinaires comme à Johannesburg, c'est plutôt blafard comme à Paris les jours d'alerte à la pollution. Faudra sortir de la ville pour voir les beaux paysages, mais ce n'est pas pour tout de suite en ce qui me concerne.
Pour ce qui est de la sécurité, on verra bien, j'ai du coup l'occasion de vérifier si je pourrai vivre au milieu d'un quartier populaire, même si mon immeuble est luxueux comparé à l'environnement. J'ai acheté le minimum pour m'installer, table et chaises en plastique, frigo, ventilateur, matelas. Le lit, la machine à laver, la télé et le canapé viendront plus tard, comme la climatisation. A part la nourriture (locale) et le transport en taxi, tout est cher ici, plus cher qu'en France. Mais les gens les plus pauvres survivent avec l'équivalent de 100 euros, donc on ne va pas se plaindre . pale
Au lycée de Douala, une bonne ambiance aussi en ce début d'année. J'ai été un peu étonné de voir que la majorité des élèves est quand même d'origine camerounaise, bien sûr issus des classes aisées, mais je pensais que les enfants d'expatriés étaient plus nombreux. Les classes du secondaire ne sont pas trop chargées, mais pas non plus petites, entre 15 et 25 élèves.
La suite au prochain épisode...

Furby
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Mehitabel le Dim 11 Sep 2016 - 6:58

Coucou Furby, merci de nous raconter tes aventures! Tu décris super bien Douala! J'avoue que pour moi, ce serait un peu le cauchemar sur terre Razz
Ici l'installation a été relativement rapide, de façon assez étonnante. Nous avons trouvé un appartement en face de l'école (3400 euros pour 3 chambres, en négociant sec! Heureusement que le lycée donne une grosse allocation logement!), nous aménageons le 24 septembre à la fin du mois offert par le lycée dans un appart-hotel. Un clic sur Ikea.qa et un tour était joué. On sent que le pays est rodé à l'accueil des étrangers, tout est sur des rails et va vite: téléphone, test sanguin pour la carte d'identité, location de voiture (permis international obligatoire). Nous découvrons une ville en plein chantier: 2022 se profile! Trois lignes de métro sont en construction en même temps, ainsi que plusieurs lignes de tramway dans le nord de la ville et une ligne grande vitesse est-ouest. La ville est rentrée dans le Guiness Book des records pour le plus grand nombre de chantier mené en simultané!
Le réseau routier est très sûr, et pour cause, si vous grillez un feu rouge, il vous en coutera la bagatelle de 1500 euros, un excès de vitesse (il y a des caméras partout) 2000 euros. Comme tout est lié à votre numéro de passeport, si les amendes ne sont pas payées, vous n'embarquez pas à l'aéroport! Bref, de quoi décourager les plus imprudents en somme!
C'est aussi le pays de la démesure de la même manière que le reste du Golfe, Malls immenses à thèmes (hier nous avons visité le Villagio, thème: Venise, avec gondoles dans le Mall pour se promener sorcire ), grandes tours, immense autoroute de deux fois quatre voire cinq voies par endroit.
Par contre, nous sommes en galère de garde d'enfants, impossible de trouver une nounou, les convoquées ne viennent pas, les engagées ne veulent pas Shocked nous en avons peut être trouvé une, à voir! En attendant, nous envisageons même que mon mari démissionne de son contrat local pour assurer la garde des enfants! Je ne pensais pas que ce serait si difficile!
Bonne installation à tous!


Dernière édition par Mehitabel le Lun 12 Sep 2016 - 14:39, édité 2 fois

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par sthaliana le Dim 11 Sep 2016 - 8:00

@Furby a écrit:Suite des aventures : je passe sur la pré-rentrée, en tout cas pas de commentaire sur les collègues car je ne veux froisser personne. Le lycée lui-même ne paie pas de mine, salles de classes assez vétustes même, mais à première vue bien équipé question matériel pédagogique, en math, on a un TBI, 40 ordinateurs portables.
Je pense avoir trouvé l'appartement qui me convient, à 30 min à pied du bahut, quartier assez sympa (pas dans le quartier réservé aux expats), à 450 euros par mois pour 3 pièces. Le problème, c'est qu'il faut payer 1 an de loyer d'avance + 1 mois de caution + 1 mois pour l'agence immobilière, va falloir quémander une avance sur la prime d'installation car je n'ai pas d'épargne ! Crying or Very sad
La vie quotidienne à Douala est très agitée, des échoppes et des gargottes partout, une circulation saturée, personne qui respecte un semblant de code de la route, pour ceux qui marchent à pied comme moi, faut regarder par terre car il n'y a pas vraiment de trottoir, des voitures garées dessus quand il y en a, des  nids de poules remplis d'eau, des caniveaux couverts mai avec des trous tous les 10 m, pas de passages protégés pour traverser... Mais ça grouille de vie et de bonne humeur, alors ça atténue le stress.
Maintenant, au boulot !

Salut Furby,

Hyper intéressant de voir comment tu te débrouilles ! Je te rejoins sur la bonne humeur des gens qu'on croise pour atténuer le stress.

sthaliana
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par sthaliana le Dim 11 Sep 2016 - 8:02


Ici l'installation a été relativement rapide, de façon assez étonnante.

Ah oui ça c'est dissuasif comme politique de sécurité routière ! Ca me ferait rire de voir la réaction en France si quelqu'un imaginait que ça pourrait se passer comme ça !
Pour la nounou comment faites-vous ? Impossible de partager une nounou avec des collègues en attendant ?

sthaliana
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Furby le Lun 12 Sep 2016 - 13:12

Bonjour,

alors pour la suite, âmes sensibles s'abstenir (je te préviens Mehitabel Wink)...

Déjà, hier soir, en sortant pour trouver à manger, j'ai failli marcher sur un rat. Je m'étais justement demandé la veille pourquoi je n'en avais pas vu alors que les ordures trainent partout. Ceci dit, ça ne grouille pas, contrairement à ce qu'on pourrait croire, ou alors ils se font discrets.
Mais ce n'était pas le pire. Dans l'après-midi hier, des gars ont amené 2 vaches à bosses dans la rue en face de chez moi, pour les attacher à un poteau électrique. La scène était mouvementée car les bêtes ne se laissaient pas faire, et elles ont des cornes autrement plus longues que nos petites charolaises, et j'avais frémi pour les pauvres hommes qui les maîtrisaient à mains nues. Je me suis demandé ensuite pourquoi ils les avaient emmenées là, en pleine rue passante, sans foin ni eau, sous le soleil de plomb. Bref, elles ont passé la nuit comme ça, attachées court.
Ce matin, je suis sorti pour faire quelques achats, et en revenant, l'horreur : dans une mare de sang, on était en train de dépecer les vaches ! Je suis vite monté me barricader, et je me dis que j'ai encore de la chance d'avoir raté l'exécution.
Bon, je ne vais pas déménager pour autant, j'ai payé un an de loyers d'avance... Et je ne pense pas que ça se reproduira souvent, aujourd'hui c'est l'aït el kebir, c'est d'ailleurs férié pour tout le monde.
Désolé si je plombe l'atmosphère, ça fait partie du décor. Je ne suis pas végétarien, mais je sais que je ne mangerai pas de viande aujourd'hui. pale

Furby
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Bko le Lun 12 Sep 2016 - 21:33

Furby, c'est "normal" c'est tabaski aujourd'hui et en Afrique on tue un boeuf! Je me rappelle que je restais enfermée aussi ce jour là, un peu trop gore pour moi!

Bko
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Mehitabel le Mar 13 Sep 2016 - 7:22

Wink je suis assez habituée aux fêtes de l'Eid, mais même en compound, on n'y échappe pas, sacrifice de chèvre en direct pale
Ici je suis sidérée tout était ouvert hier premier jour de l'Eid, banques, centres commerciaux Shocked dire qu'en Arabie c'est ville morte pendant 8 jours!

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par mancaro le Mar 13 Sep 2016 - 18:14

C'est intéressant d'avoir le récit de votre installation ! cheers
N'hésitez pas à partager vos anecdotes, ça nous permet de mieux comprendre votre expatriation Wink

mancaro
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par minimouch le Mer 14 Sep 2016 - 15:53

Bonjour à tous !!!
Cela fait maintenant un peu plus de 2 semaines que nous sommes arrivées et c'est toujours autant la course !
Notre voyage s'est bien passé sauf que notre correspondance au Mexique a été annulée !
Du coup, imaginez la scène : Des enfants épuisés, récupération des bagages (11 en tout, entre les bagages soute et ceux de cabine), retour au comptoir d'enregistrement ! Heureusement, le gars de la compagnie a eu pitié de nous et de nos enfants (ils étaient allongés par terre dans un coin tellement ils étaient fatigués) et il nous a filé une chambre d’hôtel dans l'aéroport avec petit dej et déjeuner. Trop cool !
Au final, on a eu un vol dans la soirée.
Arrivée de nuit au pays, le chauffeur du lycée est venue nous chercher ! 1ères impressions : il fait chaud et humide, on trouve ça agréable !
Le chauffeur nous amène à la maison qu'on avait loué avant de partir de France !
Elle est top, meublée (pas forcément de notre gout), mais au moins, on a de quoi dormir !
Le lycée est grand, beau et on est super bien accueilli ! Les collègues et l'administration sont tous très sympas !
On est déjà invité à droite et à gauche !
Coté ville, rien à voir avec notre village de France, pollution, bruit (les chiens, le gars qui vend ses petits pains à 5h du mat, les oiseaux qui font un boucan d'enfer...), les routes sans trottoirs ou presque, le travail qui commence à 7h30 !
On vient seulement de louer une voiture en attendant d'en acheter une, on se sent délivré ! C'était la galère de faire marcher les enfants des 6h45 le matin et de les faire revenir à pied à 13h à la sortie de l'école (pour eux) !
Découverte aussi : pas d'eau chaude à la maison : donc douche fraîche tous les jours ! c'est pas mal, mais faut s'habituer !
Autre chose étonnante : on ne jette pas le papier toilette dans les toilettes, on le met dans une poubelle à coté pour ne pas boucher !
Aussi, on a trouvé une muchacha pour garder nos loulous l’après midi et préparer le déjeuner ! Elle est très sympa, mais moi qui ne parle pas encore la langue, c'est dur dur !

Bon c'est déjà bien pour un premier roman !!! suite au prochain épisode !
C'est agréable de vous lire et de découvrir les pays et leurs particularités par vos récits !

minimouch
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Mehitabel le Mer 14 Sep 2016 - 17:36

@sthaliana a écrit:
Ici l'installation a été relativement rapide, de façon assez étonnante.

Ah oui ça c'est dissuasif comme politique de sécurité routière ! Ca me ferait rire de voir la réaction en France si quelqu'un imaginait que ça pourrait se passer comme ça !
Pour la nounou comment faites-vous ? Impossible de partager une nounou avec des collègues en attendant ?

Pour la première semaine de boulot, je partais au travail avec la grande à l'école, mon mari gardait la petite, quand je rentrais, il partait au boulot. Ensuite la deuxième semaine c'était l'Eid, et là enfin, on a trouvé quelqu'un de bien! Une Kenyane, à l'anglais parfait, demain c'est le baptême du feu, elle garde les deux petites toute la journée, car nous faisons la deuxième journée de pré-rentrée demain!

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par delespace le Mer 14 Sep 2016 - 23:42

@minimouch a écrit:

Autre chose étonnante : on ne jette pas le papier toilette dans les toilettes, on le met dans une poubelle à coté pour ne pas boucher !

Ici aussi, et à chaque retour en France en été, c'est pas évident pour nos filles qui remplissent les poubelles, puis, quand on revient, le jettent dans la cuvette des toilettes...il faut à chaque fois se remettre dans le bain :-)

delespace
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Furby le Sam 17 Sep 2016 - 21:31

Bonsoir,

décidément les week-ends ne me réussissent pas. Ce matin, enfin plutôt un peu après midi, je me suis fait agresser, non loin de chez moi. Pas de blessure, mais on m'a violemment arraché mon petit sac à dos que je portais négligemment. Y avait juste mon portefeuille, avec quand même mon passeport, ma CNI française, ma carte visa, et pas grand-chose en espèces, l'équivalent de 10 euros. Heureusement, je venais de payer mon repas dans un boui-boui et un étendoir à linge que je trimballais sous le bras. Ca m'a littéralement scotché sur place, j'ai assisté à la scène sidéré pendant une bonne minute : des gens se sont lançés à la poursuite des 2 agresseurs, mais n'ont rien pu faire. Quand j'ai enfin réagi, des femmes m'ont empêché d'aller dans la ruelle par laquelle les voleurs s'étaient enfuis en me disant que je risquais de me faire trucider. Bref, je rentre chez moi, heureusement j'avais la clé dans la poche et pas dans le sac. Et 2-3 heures plus tard, alors que je me remettais de mes émotions en fumant sur mon balcon (4e étage), je vois un homme me faire signe de la rue en bas. Je lui fais signe de monter et là, il me dit qu'il recherche "le Français qui s'est fait agresser plus tôt" ! Je lui dis que c'est moi, et il me dit qu'il peut récupérer mes affaires, moyennant finances. Je lui dis que je n'ai plus rien car on m'a tout volé avec mon sac, ce qui était vrai, plus un rond sur moi. Bref on parlemente et on se met d'accord, je lui donnerai 30 000 CFA lundi soir s'il retrouve mes affaires. Sur quoi il me rend mon portefeuille avec tout dedans, sauf le liquide et me dit "à lundi".
Je suis trop content d'avoir tout récupéré. Mais je me demande encore si c'est un bon gars ou si c'est un complice. Si c'est le cas, ils sont forts !

Bref, c'était mon baptême du feu. Je ne suis pas du genre parano ni partisan du tout sécuritaire, donc je ne vais pas tomber dans les clichés. Ceci dit, ça fait un choc. Et je me dis que c'est comme perdre sa virginité. J'avais bien lu et entendu beaucoup de choses sur les risques ici, et les précautions à prendre comme ne jamais avoir ses papiers originaux sur soi etc... mais comme on dit, on pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres. Et de vous le raconter me permet un peu d'exorciser. Maintenant, je me pose d'autres questions que je vous soumettrai plus tard...

Furby
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par sthaliana le Sam 17 Sep 2016 - 22:06

Mince 😰. Je suis desolée pour toi et comme tu dis difficile d'être sur ses gardes avant d'avoir malheureusement vécu ça. Je suis vigilante depuis que les collegues m'ont raconté leurs mésaventures. Ce qui rassure c'est la bienveillance de ces femmes à ton égard. Pour la personne qui t'a ramené le porte feuille, je ne sais pas quoi te dire. J'aurais un doute aussi. Mais l'essentiel c'est que tu retrouves tes papiers !

sthaliana
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Tremere le Dim 18 Sep 2016 - 0:00

Oh là là! Quelle histoire!


Tremere
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Furby le Dim 18 Sep 2016 - 0:11

@sthaliana a écrit: Ce qui rassure c'est la bienveillance de ces femmes à ton égard. Pour la personne qui t'a ramené le porte feuille, je ne sais pas quoi te dire. J'aurais un doute aussi. Mais l'essentiel c'est que tu retrouves tes papiers !
Oui, ça m'a aussi consolé que les gens autour n'aient pas assisté à la scène sans réagir, c'est d'ailleurs en discutant avec eux que j'ai eu l'occasion de dire où je réside, ce qui a permis à quelqu'un de me retrouver pour me rendre mon portefeuille ! Ca me tracassait d'ailleurs de savoir comment j'allais être obligé de raconter mes mésaventures au consulat et à la police pour refaire mes papiers. Donc l'essentiel est sauf, et à l'avenir, je prendrai des précautions.

Furby
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseigner à l'étranger : l'installation !

Message par Cabb le Lun 19 Sep 2016 - 1:12

Bonjour à tous,
Pauvre Furby, c'est le baptême du feu on dirait ! J'espère que tu gardes le moral...
De mon côté, ça n'a pas très bien commencé : je n'ai pas fait la rentrée ! Clouée au lit, malade comme jamais, j'ai eu une sorte de typhoïde, 40 de fièvre, déshydratée... Test palu négatif (ouf !) Mais après une semaine d'antibios, me voilà sur pieds ! J'ai découvert mes élèves, le lycée et tout va bien. On est bien installé : le collègue à qui j'ai repris la maison et la voiture a été vraiment réglo. Pour mes enfants, c'est un grand bouleversement, l'aînée en cinquième s'adapte super bien. Pour la petite en CE1 c'est beaucoup plus dur, elle est en classe bilingue et ne le vit pas très bien.
On commence également à profiter de la ville, les concerts de l'alliance française, les plages pour le grand week-end de l'Aïd, les restau... Il fallait bien que je me remonte me moral après cette première semaine épouvantable !

Cabb
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum