Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Reine Margot le Sam 27 Aoû 2016 - 20:46

Pour les abonnés, numéro spécial rentrée de ce we avec Yann Algan, économiste qui enchaîne les poncifs sur l'école: inégalitaire, pas assez bienveillante, n'encourageant pas la créativité des élèves...

Le Monde a écrit:Pour cette rentrée des classes, nous avons eu grand plaisir à faire revivre ­les souvenirs d’école de personnalités du monde politique, artistique, économique… Et si l’on vous demandait, à vous, ce que l’école vous a apporté, que répondriez-vous ?
Je fais partie des personnes qui gardent un souvenir douloureux de l’école. J’étais un élève extrêmement dissipé et clairement en échec scolaire. Que ce soit durant ma scolarité à l’école primaire, à Tahiti, ou celle au collège et au lycée, à Paris, je passais toujours de justesse d’un niveau à l’autre et j’ai même redoublé. « J’espère que vous n’en avez qu’un comme ça ! », ne cessaient de dire les enseignants à ma mère. Cette période restera un trou noir dans ma vie : je me rappelle seulement de quelques phrases stigmatisantes.
Les seuls souvenirs positifs que je conserve sont liés à quelques-uns de mes camarades – c’est à l’école que j’ai construit les plus belles amitiés – et quelques professeurs. Ainsi, cet enseignant de français, en classe de troisième, qui m’a appris l’exigence, la motivation et la persévérance. « Yann, ne t’intéresse pas aux résultats, ce serait à désespérer dans ton cas. Mais il y a une chose que tu dois garder précieusement, c’est ton opiniâtreté. » Son conseil m’a un peu libéré, et peut-être...

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/08/25/yann-algan-rien-ne-peut-expliquer-que-l-ecole-amplifie-les-inegalites_4987802_3232.html#RPgrQtUMSQL4ViYv.99

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Daphné le Dim 28 Aoû 2016 - 9:11

Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Reine Margot le Dim 28 Aoû 2016 - 9:14

Ce qui est drôle c'est qu'il explique au tout début qu'il est un ancien élève traumatisé par l'école...encore un qui a des comptes à régler avec ses anciens profs et qui casse l'institution pour assouvir son ressentiment.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par the educator le Dim 28 Aoû 2016 - 10:10

C'est toujours pareil, on fait comme si cette population qui vit mal l'école n'existait pas. Comment peut on esperer qu'il n'y ait pas de ressenti quand on a vécu 15 ans de captivité minimum dans un système que l'on aime pas (pour de bonnes ou de mauvaises raisons?). Comment s'étonner à l'inverse que des gens pour qui le parcours scolaire a été une expérience pénible puisse avoir envie d'autre chose? (au passage si quelqu'un peut me pm quelques passages de l'articles Wink )

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Cath le Dim 28 Aoû 2016 - 10:13

"quand on a vécu 15 ans de captivité minimum"

Hé, faut pas pousser quand même. Les mots ont un sens. Tu ne vas pas tarder à dire que les parents sont otages du système.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par the educator le Dim 28 Aoû 2016 - 10:17

Les parents, je ne sais pas, toujours est il que dans mon cas, je peux difficilement faire autrement pour mes enfants, a moins de lourds sacrifices auxquels je ne suis pas prêt (peut être par lacheté). En revanche, pour les enfants dont les parents ne consentent pas à ce sacrifice, ce n'est pas un choix, et définitivement ils sont détenus plutôt qu'otages. SI j'étais aidé à la même hauteur que les parents d'élèves scolarisé, on pourrait en reparler, mais là...


Dernière édition par the educator le Dim 28 Aoû 2016 - 10:21, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Elyas le Dim 28 Aoû 2016 - 10:20

J'ai lu cet article. Je m'attendais à des propositions concrètes fondées sur des arguments solides et étayés en faveur des pédagogies explicites, coopératives ou collaboratives mais non, du réchauffé sur le mal-être de nombreux élèves (ce qui est vrai), sur PISA (une redite sans nuance) et une pensée informé en faveur du travail de groupe sans même savoir ce que c'est exactement. Ah oui, le marronnier sur l'effet professeur (qui est vrai aussi) mal digéré. Décevant.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par XIII le Dim 28 Aoû 2016 - 10:22

Créer volontairement une défaillance du système public pour engendrer une défiance des usagers et permettre une ouverture facilité au marché...Technique largement utilisée dans tous les pays d'Europe pour privatiser!

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Chamil le Dim 28 Aoû 2016 - 10:24

@the educator a écrit:C'est toujours pareil, on fait comme si cette population qui vit mal l'école n'existait pas. Comment peut on esperer qu'il n'y ait pas de ressenti quand on a vécu 15 ans de captivité minimum dans un système que l'on aime pas (pour de bonnes ou de mauvaises raisons?). Comment s'étonner à l'inverse que des gens pour qui le parcours scolaire a été une expérience pénible puisse avoir envie d'autre chose? (au passage si quelqu'un peut me pm quelques passages de l'articles Wink )

Après les syndicalistes ou salariés en grève assimilés à des preneurs d'otages, l'école assimilée à une prison... Le sens de la mesure manque décidément en France quand il est question d'éducation.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Carabas le Dim 28 Aoû 2016 - 10:28

C'est surtout une affaire de mode : ça fait plus classe de dire qu'on a été malheureux à l'école , ça vous positionne comme "rebelle".

Aujourd'hui, la vraie rebellitude, ce serait de dire qu'on a a-do-ré l'école. Mais ça donnerait surtout une image de soumis béni-oui-oui.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Chamil le Dim 28 Aoû 2016 - 10:35

@Reine Margot a écrit:Pour les abonnés, numéro spécial rentrée de ce we avec Yann Algan, économiste qui enchaîne les poncifs sur l'école: inégalitaire, pas assez bienveillante, n'encourageant pas la créativité des élèves...

Le Monde a écrit:Pour cette rentrée des classes, nous avons eu grand plaisir à faire revivre ­les souvenirs d’école de personnalités du monde politique, artistique, économique… Et si l’on vous demandait, à vous, ce que l’école vous a apporté, que répondriez-vous ?
Je fais partie des personnes qui gardent un souvenir douloureux de l’école. J’étais un élève extrêmement dissipé et clairement en échec scolaire. Que ce soit durant ma scolarité à l’école primaire, à Tahiti, ou celle au collège et au lycée, à Paris, je passais toujours de justesse d’un niveau à l’autre et j’ai même redoublé. « J’espère que vous n’en avez qu’un comme ça ! », ne cessaient de dire les enseignants à ma mère. Cette période restera un trou noir dans ma vie : je me rappelle seulement de quelques phrases stigmatisantes.
Les seuls souvenirs positifs que je conserve sont liés à quelques-uns de mes camarades – c’est à l’école que j’ai construit les plus belles amitiés – et quelques professeurs. Ainsi, cet enseignant de français, en classe de troisième, qui m’a appris l’exigence, la motivation et la persévérance. « Yann, ne t’intéresse pas aux résultats, ce serait à désespérer dans ton cas. Mais il y a une chose que tu dois garder précieusement, c’est ton opiniâtreté. » Son conseil m’a un peu libéré, et peut-être...

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/08/25/yann-algan-rien-ne-peut-expliquer-que-l-ecole-amplifie-les-inegalites_4987802_3232.html#RPgrQtUMSQL4ViYv.99

On retrouve le stéréotype (bien croqué par Bourdieu me semble-t-il) du bourgeois dilettante, qui se permet sur sa montagne de titres scolaires et reconnaissances académiques (docteur, grandes écoles, directeur de recherches CNRS...), de feindre être en dehors des clous du système scolaire.

Sur le fond, expliquer que l'école est aussi négative, c'est criminel pour une personne qui fait profession de sciences sociales et de recherches sur l'éducation: jamais, dans l'histoire de France, le diplôme n'a été autant une protection contre le chômage par rapport à l'absence de diplôme (rapport de 1 à 4 dans les années de sortie de formation initiale). Suggérer que l'école est un carcan dans ces conditions est purement irresponsable, à commencer pour les enfants des classes populaires, immigrées et défavorisées.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par the educator le Dim 28 Aoû 2016 - 10:45

@Carabas a écrit:C'est surtout une affaire de mode : ça fait plus classe de dire qu'on a été malheureux à l'école , ça vous positionne comme "rebelle".
Tous des mythomanes? Je trouve ça fou de tenir de tels propos.

@Chamil a écrit:Après les syndicalistes ou salariés en grève assimilés à des preneurs d'otages, l'école assimilée à une prison... Le sens de la mesure manque décidément en France quand il est question d'éducation.
ouh là, je n'ai pas parlé de prison, je dis volontiers que l'école est environnement carcéral, mais ne mélangeons pas tout. Dans les faits, nous avons un lieu dans lequel une partie de la population avec des droits amoindris (le statut de l'enfant est ainsi) est maintenue dans un espace clos ou les mouvements sont réglementés et les initiatives soumises à un système d'autorisation de la part d'une autre population aux droits différents chargés de leur surveillance. Je n'invente pas le mot surveillance. Appelle ça comme tu veux, il n’empêche que quand tu es gamin, t'as pas trop le choix.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Chamil le Dim 28 Aoû 2016 - 10:53

@the educator a écrit:
@Carabas a écrit:C'est surtout une affaire de mode : ça fait plus classe de dire qu'on a été malheureux à l'école , ça vous positionne comme "rebelle".
Tous des mythomanes? Je trouve ça fou de tenir de tels propos.

@Chamil a écrit:Après les syndicalistes ou salariés en grève assimilés à des preneurs d'otages, l'école assimilée à une prison... Le sens de la mesure manque décidément en France quand il est question d'éducation.
ouh là, je n'ai pas parlé de prison, je dis volontiers que l'école est environnement carcéral, mais ne mélangeons pas tout. Dans les faits, nous avons un lieu dans lequel une partie de la population avec des droits amoindris (le statut de l'enfant est ainsi) est maintenue dans un espace clos ou les mouvements sont réglementés et les initiatives soumises à un système d'autorisation de l'a part des adultes chargés de leur surveillance. Je n'invente pas le mot surveillance. Appelle ça comme tu veux, il n’empêche que quand tu es gamin, t'as pas trop le choix.

L'enfant n'a pas un statut de citoyen de plein droit, car cela le protège aussi (justice des mineurs, enfance en danger, interdiction de travail). Quant au reste, la législation républicaine a toujours été claire: c'est la scolarité qui est obligatoire, pas l'école. Si ça leur chante, les enfants et leurs parents peuvent avoir école à la maison ou dans le hors-contrat "pédagogique" type Freinet, Decroly ou Montessori.

Quant à parler d'environnement carcéral, on revient toujours aux mêmes comparaisons excessives qui font perdre toute crédibilité. L'école débouche sur un diplôme, qui dans le contexte contemporain constitue un bagage obligatoire, la prison ne débouche sur rien d'autre que sur la fin de peine.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Elyas le Dim 28 Aoû 2016 - 10:55

@Chamil a écrit:
@the educator a écrit:
@Carabas a écrit:C'est surtout une affaire de mode : ça fait plus classe de dire qu'on a été malheureux à l'école , ça vous positionne comme "rebelle".
Tous des mythomanes? Je trouve ça fou de tenir de tels propos.

@Chamil a écrit:Après les syndicalistes ou salariés en grève assimilés à des preneurs d'otages, l'école assimilée à une prison... Le sens de la mesure manque décidément en France quand il est question d'éducation.
ouh là, je n'ai pas parlé de prison, je dis volontiers que l'école est environnement carcéral, mais ne mélangeons pas tout. Dans les faits, nous avons un lieu dans lequel une partie de la population avec des droits amoindris (le statut de l'enfant est ainsi) est maintenue dans un espace clos ou les mouvements sont réglementés et les initiatives soumises à un système d'autorisation de l'a part des adultes chargés de leur surveillance. Je n'invente pas le mot surveillance. Appelle ça comme tu veux, il n’empêche que quand tu es gamin, t'as pas trop le choix.

L'enfant n'a pas un statut de citoyen de plein droit, car cela le protège aussi (justice des mineurs, enfance en danger, interdiction de travail). Quant au reste, la législation républicaine a toujours été claire: c'est la scolarité qui est obligatoire, pas l'école. Si ça leur chante, les enfants et leurs parents peuvent avoir école à la maison ou dans le hors-contrat "pédagogique" type Freinet, Decroly ou Montessori.

Quant à parler d'environnement carcéral, on revient toujours aux mêmes comparaisons excessives qui font perdre toute crédibilité. L'école débouche sur un diplôme, qui dans le contexte contemporain constitue un bagage obligatoire, la prison ne débouche sur rien d'autre que sur la fin de peine.

Les pédagogies coopératives comme Freinet sont surtout dans le public.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Carabas le Dim 28 Aoû 2016 - 11:01

@the educator a écrit:
@Carabas a écrit:C'est surtout une affaire de mode : ça fait plus classe de dire qu'on a été malheureux à l'école , ça vous positionne comme "rebelle".
Tous des mythomanes? Je trouve ça fou de tenir de tels propos.

Mythomanes, non. Déjà qui exagèrent leurs expériences négatives à l'école, oui. Je suis sûre que chacun a une expérience négative à raconter. En 15 ans d'école, c'est le fait de n'en avoir aucune qui serait étonnant. En suite, dans la façon de la raconter, on se met en valeur.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Balthazaard le Dim 28 Aoû 2016 - 11:08

@Carabas a écrit:
@the educator a écrit:
@Carabas a écrit:C'est surtout une affaire de mode : ça fait plus classe de dire qu'on a été malheureux à l'école , ça vous positionne comme "rebelle".
Tous des mythomanes? Je trouve ça fou de tenir de tels propos.

Mythomanes, non. Déjà qui exagèrent leurs expériences négatives à l'école, oui. Je suis sûre que chacun a une expérience négative à raconter. En 15 ans d'école, c'est le fait de n'en avoir aucune qui serait étonnant. En suite, dans la façon de la raconter, on se met en valeur.

+1 c'est précisément ce manque de recul effrayant de la part d'un adulte...complexe de Peter pan mal assumé sans doute.

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Reine Margot le Dim 28 Aoû 2016 - 11:37

@XIII a écrit:Créer  volontairement une défaillance du système public pour engendrer une défiance des usagers et permettre une ouverture facilité au marché...Technique largement utilisée dans tous les pays d'Europe pour privatiser!

Voila, c'est bien ce qui est derrière. Surtout que les citoyens se défient de l'école publique, en insistant bien sur le fait que ça ne marche pas. En oubliant qu'on a tout fait pour.
@ Educator: il y aurait peut-être moins d'ennui et de mal-être si on ne supprimait pas depuis des années des heures d'enseignement, ce qui accroît la difficulté scolaire; un élève qui se sent mal ou s'ennuie, c'est qu'il a des lacunes et qu'il ne peut pas suivre.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par the educator le Dim 28 Aoû 2016 - 11:38

@Chamil a écrit:Quant au reste, la législation républicaine a toujours été claire: c'est la scolarité qui est obligatoire, pas l'école.
La législation républicaine, quelle grandiloquence pour se casser les dents quelques centimètres plus loin: la scolarité n'est PAS obligatoire en France, c'est l'instruction qui l'est. Dans ta méconnaissance, tu fais une liste de pédas alternatives qui existent aussi dans le public comme Elyas te l'a indiqué. Mais tu oublies de dire que "si ça leur chante", ça veut surtout dire s'ils ont les moyens. Une scolarité publique obligatoire coute 130000€ par élève, sans obligation de résultats, si tu choisis d'exercer ta liberté quant à l'obligation d'instruction, tu ne mérite plus ce soutien de la collectivité, mais tu hérites d'une obligation de résultats que n'a pas l'école. Sous peine de rescolarisation, apprécie l'ironie.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Reine Margot le Dim 28 Aoû 2016 - 11:39

@the educator a écrit:
@Carabas a écrit:C'est surtout une affaire de mode : ça fait plus classe de dire qu'on a été malheureux à l'école , ça vous positionne comme "rebelle".
Tous des mythomanes? Je trouve ça fou de tenir de tels propos.

.

Venant d'un sociologue qui a sans doute quelques diplômes, c'est assez surprenant, mais ça fait son effet dans les médias.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Cath le Dim 28 Aoû 2016 - 11:39

Quand je vois tous les élèves qui sèchent pendant des mois voire des années chez nous, je me dis que l'obligation doit être plus que légère.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par the educator le Dim 28 Aoû 2016 - 11:44

@Reine Margot a écrit:@ Educator: il y aurait peut-être moins d'ennui et de mal-être si on ne supprimait pas depuis des années des heures d'enseignement, ce qui accroît la difficulté scolaire; un élève qui se sent mal ou s'ennuie, c'est qu'il a des lacunes et qu'il ne peut pas suivre.
Peut être, en tout cas effectivement cela ferait beaucoup de bien à certains élèves, je te l'accorde.
Ce qui m'énerve un peu dans la situation présente, c'est qu'avant même de parler de solutions, on réfute le ressenti de ceux pour qui l'école n'a pas été une promenade de santé et qui, pour certains, au mieux ont perdu du temps, au pire en ont souffert.
Balthazaard met carrément ça sur le dos du manque de recul, puisqu'il c'est une évidence qu'Algan doit être le dernier des crétins, et qu'il n'a pas la sagesse qui permet de devenir prof transformer son parcours scolaire mal vécu en expérience positive.
Je trouve que c'est un véritable mépris pour tout ceux qui sont passés par là.

L'école débouche sur un diplôme, qui dans le contexte contemporain constitue un bagage obligatoire, la prison ne débouche sur rien d'autre que sur la fin de peine.
15 ans à souffrir pour avoir le droit de trouver du travail, en voilà un projet d'école qui me plait yesyes

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Reine Margot le Dim 28 Aoû 2016 - 11:55

@the educator a écrit:
@Reine Margot a écrit:@ Educator: il y aurait peut-être moins d'ennui et de mal-être si on ne supprimait pas depuis des années des heures d'enseignement, ce qui accroît la difficulté scolaire; un élève qui se sent mal ou s'ennuie, c'est qu'il a des lacunes et qu'il ne peut pas suivre.
Peut être, en tout cas effectivement cela ferait beaucoup de bien à certains élèves, je te l'accorde.
Ce qui m'énerve un peu dans la situation présente, c'est qu'avant même de parler de solutions, on réfute le ressenti de ceux pour qui l'école n'a pas été une promenade de santé et qui, pour certains, au mieux ont perdu du temps, au pire en ont souffert.
Balthazaard met carrément ça sur le dos du manque de recul, puisqu'il c'est une évidence qu'Algan doit être le dernier des crétins, et qu'il n'a pas la sagesse qui permet de devenir prof transformer son parcours scolaire mal vécu en expérience positive.
Je trouve que c'est un véritable mépris pour tout ceux qui sont passés par là.


Disons que venant d'un sociologue ce qui agace c'est que ce n'est pas quelqu'un qui est sorti de l'école sans diplôme, il a quand même réussi, ce serait plus crédible de la part de quelqu'un qui n'aurait pas le bac, par exemple. Et surtout ce qui est pénible c'est qu'il explique le phénomène par un seul facteur, qu'il considère plus important que les autres, "l'effet professeur". Ben oui, si les élèves s'ennuient, c'est que les profs sont mauvais, forcément. Ce qui m'énerve c'est cette mode du "prof bashing", au lieu d'un discours plus mesuré, prenant en compte plusieurs facteurs au lieu de crier haro sur le prof baudet.


Dernière édition par Reine Margot le Dim 28 Aoû 2016 - 11:56, édité 1 fois

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Cath le Dim 28 Aoû 2016 - 11:55

Oui, enfin bon, ça va bien à la fin, les problèmes de riches...
Rien ne peut convenir à 100% d'une population pendant une durée aussi longue où l'individu vit des changements aussi importants que le passage de la petite enfance à l'âge adulte avec la riante traversée de l'adolescence.

Marre, vraiment.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Balthazaard le Dim 28 Aoû 2016 - 11:58

@Reine Margot a écrit:
@the educator a écrit:
@Reine Margot a écrit:@ Educator: il y aurait peut-être moins d'ennui et de mal-être si on ne supprimait pas depuis des années des heures d'enseignement, ce qui accroît la difficulté scolaire; un élève qui se sent mal ou s'ennuie, c'est qu'il a des lacunes et qu'il ne peut pas suivre.
Peut être, en tout cas effectivement cela ferait beaucoup de bien à certains élèves, je te l'accorde.
Ce qui m'énerve un peu dans la situation présente, c'est qu'avant même de parler de solutions, on réfute le ressenti de ceux pour qui l'école n'a pas été une promenade de santé et qui, pour certains, au mieux ont perdu du temps, au pire en ont souffert.
Balthazaard met carrément ça sur le dos du manque de recul, puisqu'il c'est une évidence qu'Algan doit être le dernier des crétins, et qu'il n'a pas la sagesse qui permet de devenir prof transformer son parcours scolaire mal vécu en expérience positive.
Je trouve que c'est un véritable mépris pour tout ceux qui sont passés par là.


Disons que venant d'un sociologue ce qui agace c'est que ce n'est pas quelqu'un qui est sorti de l'école sans diplôme, il a quand même réussi, ce serait plus crédible de la part de quelqu'un qui n'aurait pas le bac, par exemple. Et surtout ce qui est pénible c'est qu'il explique le phénomène par un seul facteur, qu'il considère plus important que les autres, "l'effet professeur". Ben oui, si les élèves s'ennuient, c'est que les profs sont mauvais, forcément. Ce qui m'énerve c'est cette mode du "prof bashing", au lieu d'un discours plus mesuré, prenant en compte plusieurs facteurs au lieu de crier haro sur le prof baudet.

Tu as raison, et même bien plus que cela, tant sont nombreux ceux qui avec le même genre d'expérience sont reconnaissants à l'institution.


Dernière édition par Balthazaard le Dim 28 Aoû 2016 - 11:59, édité 1 fois

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marronnier de la rentrée : l'école est vraiment mauvaise - Yann Algan, le Monde

Message par Chamil le Dim 28 Aoû 2016 - 11:58

@the educator a écrit:
@Chamil a écrit:Quant au reste, la législation républicaine a toujours été claire: c'est la scolarité qui est obligatoire, pas l'école.
La législation républicaine, quelle grandiloquence pour se casser les dents quelques centimètres plus loin: la scolarité n'est PAS obligatoire en France, c'est l'instruction qui l'est. Dans ta méconnaissance, tu fais une liste de pédas alternatives qui existent aussi dans le public comme Elyas te l'a indiqué. Mais tu oublies de dire que "si ça leur chante", ça veut surtout dire s'ils ont les moyens. Une scolarité publique obligatoire coute 130000€ par élève, sans obligation de résultats, si tu choisis d'exercer ta liberté quant à l'obligation d'instruction, tu ne mérite plus ce soutien de la collectivité, mais tu hérites d'une obligation de résultats que n'a pas l'école. Sous peine de rescolarisation, apprécie l'ironie.

Il existe un hors-contrat peu coûteux (ex: cours alexandre, quelque soit l'orientation idéologique par ailleurs), et le privé sous contrat est souvent abordable. Pour une personne comme vous qui considère l'école publique comme un univers carcéral, ça laisse donc le choix.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum