SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par ProvençalLeGaulois le Dim 4 Sep 2016 - 15:10

@neocdt a écrit:
@romain369 a écrit:
@neocdt a écrit:
@romain369 a écrit:

Les concours se ressemblent selon les ministères, c'est un peu une spécificité Française datant de l'Empire, ayant des défauts mais permettant tout de même de limiter la cooptation. Ils évaluent souvent une niveau de culture générale  et théorique plutôt que les réelles compétences pratiques nécessaires pour exercer le métier. Vous pouvez devenir inspecteur des impôts stagiaire sans pratiquement rien connaitre aux finances, suffit d'être bon dans une des matières (compta, éco, math...) et de connaitre 2 3 banalités théoriques pour l'oral.

Le décalage dont je parlais... A partir de cela, comment s'étonner sur les réussites des titularisations...

Ce que je voulais dire que ce décalage existe partout au niveau de la fonction publique, à l'enm, à l'ena.... mais vous ne verrez jamais 40% de non titularisés. la théorie est un critère objectif, la pratique subjectif. c'est un système présentant des qualités et des défauts.

Ce décalage, entre niveau demandé et réalité de terrain, est peut-être moindre dans ces administrations ? Je ne peux qu'émettre une hypothèse, ne connaissant pas les niveaux de ces concours ni leur réalité du terrain...

Je ne sais pas si ce décalage est moindre dans ces administrations, ce qui est plus certain, en revanche c'est qu'à ces concours s'y présentent beaucoup plus de candidats que de postes, ce qui n'est plus le cas pour le CAPES de mathématiques ou de lettres notamment, et ça explique, à mon sens l'explosion du nombre de renouvellements de stages dans ces matières.

ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par Bouboule le Dim 4 Sep 2016 - 15:14

Je crois que vous ne vous rendez pas compte à quel point le CAPES de mathématiques est sinistré. Avec un master de mathématiques, on a actuellement accès à bien bien mieux que ce qu'offre le MENESR (à moins d'être dans les tout meilleurs qui passent l'agrégation et filent en CPGE ou autres filières sélectives).
Alors on donne leur chance au lieu de ne remplir que la moitié des places et on juge pendant l'année de stage.

Bouboule
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par Alegato. le Dim 4 Sep 2016 - 16:19

Il faut aussi voir pourquoi les candidats sont refusés à la fin de l'année de stage. Pour en avoir discuter récemment avec un inspecteur, il disait, en off bien sûr, que le niveau des candidats qui arrivaient était vraiment très mauvais en math et qu'il était devenu très courant de voir des enseignants stagiaires raconter des conneries mathématiques aux élèves surtout au lycée. Alors souvent lors de l'entretien les inspecteurs essaient de voir si c'est dû au stress ou si c'est des lacunes dans la matière et la plupart du temps ce sont des lacunes.
2 anecdotes : un stagiaire au lycée qui répond à un élève pour démontrer un résultat en faisant quelques exemples et conclut : "tu vois ça marche ! ou encore dans une démonstration : si xCe même inspecteur me confiait qu'il n'était plus très regardant sur la façon d'enseigner, sur la tenue de classe car il se disait que le stagiaire aurait le temps d'apprendre et de progresser au long de sa carrière.

Pour ma part s' il y a un taux d’échec fort à l'issue de l'année de stage ce n'est pas choquant, si les stagiaires n'ont pas le niveau on ne va pas prendre des personnes ne maitrisant pas la matière qu'ils enseignent.
avatar
Alegato.
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par romain369 le Dim 4 Sep 2016 - 18:33

@Alegato. a écrit:Il faut aussi voir pourquoi les candidats sont refusés à la fin de l'année de stage. Pour en avoir discuter récemment avec un inspecteur, il disait, en off bien sûr, que le niveau des candidats qui arrivaient était vraiment très mauvais en math et qu'il était devenu très courant de voir des enseignants stagiaires raconter des conneries mathématiques aux élèves surtout au lycée. Alors souvent lors de l'entretien les inspecteurs essaient de voir si c'est dû au stress ou si c'est des lacunes dans la matière et la plupart du temps ce sont des lacunes.
2 anecdotes : un stagiaire au lycée qui répond à un élève pour démontrer un résultat en faisant quelques exemples et conclut : "tu vois ça marche ! ou encore dans une démonstration : si xCe même inspecteur me confiait qu'il n'était plus très regardant sur la façon d'enseigner, sur la tenue de classe car il se disait que le stagiaire aurait le temps d'apprendre et de progresser au long de sa carrière.

Pour ma part s' il y a un taux d’échec fort à l'issue de l'année de stage ce n'est pas choquant, si les stagiaires n'ont pas le niveau on  ne va pas prendre des personnes ne maitrisant pas la matière qu'ils enseignent.

Sinon pourquoi avoir recours à un nombre croissant de contractuels n'ayant pas les concours tout en refusant une personne sur deux ayant eu le concours? Ces mêmes inspecteurs vont recruter des contractuels quand il d'agit de boucher les trous. Ca tiendrait la route si on embauchait aucune personne n'ayant ni le capes ni l'agrégation.

romain369
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par gauvain31 le Dim 4 Sep 2016 - 18:36

@Alegato. a écrit:Il faut aussi voir pourquoi les candidats sont refusés à la fin de l'année de stage. Pour en avoir discuter récemment avec un inspecteur, il disait, en off bien sûr, que le niveau des candidats qui arrivaient était vraiment très mauvais en math et qu'il était devenu très courant de voir des enseignants stagiaires raconter des conneries mathématiques aux élèves surtout au lycée. Alors souvent lors de l'entretien les inspecteurs essaient de voir si c'est dû au stress ou si c'est des lacunes dans la matière et la plupart du temps ce sont des lacunes.
2 anecdotes : un stagiaire au lycée qui répond à un élève pour démontrer un résultat en faisant quelques exemples et conclut : "tu vois ça marche ! ou encore dans une démonstration : si xCe même inspecteur me confiait qu'il n'était plus très regardant sur la façon d'enseigner, sur la tenue de classe car il se disait que le stagiaire aurait le temps d'apprendre et de progresser au long de sa carrière.

Pour ma part s' il y a un taux d’échec fort à l'issue de l'année de stage ce n'est pas choquant, si les stagiaires n'ont pas le niveau on  ne va pas prendre des personnes ne maitrisant pas la matière qu'ils enseignent.

Tiens, il admet donc que le niveau baisse en mathématiques: il le met sur le compte de qui ou de quoi?
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par Alegato. le Dim 4 Sep 2016 - 19:23

@gauvain31 a écrit:
@Alegato. a écrit:Il faut aussi voir pourquoi les candidats sont refusés à la fin de l'année de stage. Pour en avoir discuter récemment avec un inspecteur, il disait, en off bien sûr, que le niveau des candidats qui arrivaient était vraiment très mauvais en math et qu'il était devenu très courant de voir des enseignants stagiaires raconter des conneries mathématiques aux élèves surtout au lycée. Alors souvent lors de l'entretien les inspecteurs essaient de voir si c'est dû au stress ou si c'est des lacunes dans la matière et la plupart du temps ce sont des lacunes.
2 anecdotes : un stagiaire au lycée qui répond à un élève pour démontrer un résultat en faisant quelques exemples et conclut : "tu vois ça marche ! ou encore dans une démonstration : si xCe même inspecteur me confiait qu'il n'était plus très regardant sur la façon d'enseigner, sur la tenue de classe car il se disait que le stagiaire aurait le temps d'apprendre et de progresser au long de sa carrière.

Pour ma part s' il y a un taux d’échec fort à l'issue de l'année de stage ce n'est pas choquant, si les stagiaires n'ont pas le niveau on  ne va pas prendre des personnes ne maitrisant pas la matière qu'ils enseignent.

Tiens, il admet donc que le niveau baisse en mathématiques: il le met sur le compte de qui ou de quoi?
oui, il n'y a que NVB qui pense que tout va bien. On n'a pas trop abordé les causes mais quand même quelque sous-entendus sur les réformes de ces dernières années qui ont fait pas mal de dégâts.
avatar
Alegato.
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par Jul le Dim 4 Sep 2016 - 19:58

@romain369 a écrit:
@Alegato. a écrit:Il faut aussi voir pourquoi les candidats sont refusés à la fin de l'année de stage. Pour en avoir discuter récemment avec un inspecteur, il disait, en off bien sûr, que le niveau des candidats qui arrivaient était vraiment très mauvais en math et qu'il était devenu très courant de voir des enseignants stagiaires raconter des conneries mathématiques aux élèves surtout au lycée. Alors souvent lors de l'entretien les inspecteurs essaient de voir si c'est dû au stress ou si c'est des lacunes dans la matière et la plupart du temps ce sont des lacunes.
2 anecdotes : un stagiaire au lycée qui répond à un élève pour démontrer un résultat en faisant quelques exemples et conclut : "tu vois ça marche ! ou encore dans une démonstration : si xCe même inspecteur me confiait qu'il n'était plus très regardant sur la façon d'enseigner, sur la tenue de classe car il se disait que le stagiaire aurait le temps d'apprendre et de progresser au long de sa carrière.

Pour ma part s' il y a un taux d’échec fort à l'issue de l'année de stage ce n'est pas choquant, si les stagiaires n'ont pas le niveau on  ne va pas prendre des personnes ne maitrisant pas la matière qu'ils enseignent.

Sinon  pourquoi avoir recours à un nombre croissant de contractuels n'ayant pas les concours tout en refusant une personne  sur deux ayant eu le concours? Ces mêmes inspecteurs vont recruter des contractuels quand il d'agit de boucher les trous. Ca tiendrait la route si on embauchait aucune personne n'ayant ni le capes ni l'agrégation.
Mais les écrits, puis les oraux du Capes et de l'Agreg ne sont-ils pas l'occasion de vérifier le niveau de ces candidats et futurs stagiaires?
Et c'est bien vu Romain, concernant le paradoxe de l'embauche de contractuels pour pallier l'absence de stagiaires  et autres professeurs face aux élèves.


Dernière édition par Jul le Lun 5 Sep 2016 - 0:53, édité 1 fois
avatar
Jul
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par Cicyle le Dim 4 Sep 2016 - 20:41

Je connais quelqu'un qui a été contractuel pendant des années, sans aucun problème, une inspection qui s'est bien passée. Et licenciée à l'issue de la 1ère année de stage. Donc oui, il y a un gros soucis dans l'EN…
avatar
Cicyle
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par alanne le Dim 4 Sep 2016 - 20:52

Moi aussi j en connais et pas qu'un!!! Surtout "cerise sur le gâteau" c'est que ces personnes ont été rappelées pour être contractuelles !!!

_________________
Wait and see
avatar
alanne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par ipomee le Dim 4 Sep 2016 - 20:56

Ça semble aberrant, pourquoi ces stagiaires ont-ils été licenciés alors ?
avatar
ipomee
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par Cicyle le Dim 4 Sep 2016 - 21:03

"Incapacité à assurer la fonction". heu
avatar
Cicyle
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par ipomee le Dim 4 Sep 2016 - 21:04

Mais on aurait pu le voir avant, non ?
avatar
ipomee
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par romain369 le Dim 4 Sep 2016 - 21:05

ou alors il y'a un double jeu, on fait croire avec les statistiques que l'on embauche des enseignants

romain369
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par ipomee le Dim 4 Sep 2016 - 21:06

Ce serait vraiment un jeu pervers, alors.
avatar
ipomee
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par Cicyle le Dim 4 Sep 2016 - 21:08

@ipomee a écrit:Mais on aurait pu le voir avant, non ?
Oui.
Je ne comprend pas non plus. Le fond est un problème de tuteur, mais bon, ça me semble léger. Mais en effet, si quelqu'un est si incompétent, on ne le reprend pas en tant que contractuel. Rolling Eyes
Bref, tout ça pour dire qu'en effet, l'année de stage est bien mal faite et selon son entente avec son tuteur et les relations du tuteur avec l'IPR et le CDE, ça peut vite tourner au fiasco. No
avatar
Cicyle
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par ipomee le Dim 4 Sep 2016 - 21:10

Oui, des abus de pouvoir de la part de tuteurs, j'en ai vu un, ça existe. Mais ce n'est peut-être pas la règle générale.
avatar
ipomee
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par dami1kd le Dim 4 Sep 2016 - 21:14

@Jul a écrit:
@romain369 a écrit:
@Alegato. a écrit:Il faut aussi voir pourquoi les candidats sont refusés à la fin de l'année de stage. Pour en avoir discuter récemment avec un inspecteur, il disait, en off bien sûr, que le niveau des candidats qui arrivaient était vraiment très mauvais en math et qu'il était devenu très courant de voir des enseignants stagiaires raconter des conneries mathématiques aux élèves surtout au lycée. Alors souvent lors de l'entretien les inspecteurs essaient de voir si c'est dû au stress ou si c'est des lacunes dans la matière et la plupart du temps ce sont des lacunes.
2 anecdotes : un stagiaire au lycée qui répond à un élève pour démontrer un résultat en faisant quelques exemples et conclut : "tu vois ça marche ! ou encore dans une démonstration : si xCe même inspecteur me confiait qu'il n'était plus très regardant sur la façon d'enseigner, sur la tenue de classe car il se disait que le stagiaire aurait le temps d'apprendre et de progresser au long de sa carrière.

Pour ma part s' il y a un taux d’échec fort à l'issue de l'année de stage ce n'est pas choquant, si les stagiaires n'ont pas le niveau on  ne va pas prendre des personnes ne maitrisant pas la matière qu'ils enseignent.

Sinon  pourquoi avoir recours à un nombre croissant de contractuels n'ayant pas les concours tout en refusant une personne  sur deux ayant eu le concours? Ces mêmes inspecteurs vont recruter des contractuels quand il d'agit de boucher les trous. Ca tiendrait la route si on embauchait aucune personne n'ayant ni le capes ni l'agrégation.
Mais les écrits, puis les oraux du Cape et de l'Agreg ne sont-ils pas l'occasion de vérifier le niveau de ces candidats et futurs stagiaires?
Et c'est bien vu Romain, concernant le paradoxe de l'embauche de contractuels pour pallier l'absence de stagiaires  et autres professeurs face aux élèves.

Non, ces concours ne sont pas là pour vérifier le niveau des candidats, mais pour classer les candidats selon leur niveau afin de sélectionner les X premiers. Cela n'a rien à voir ! Selon cette règle, quelqu'un qui obtient 6 de moyenne est mieux classé que quelqu'un qui obtient 4. De là à dire que c'est suffisant pour attester de son niveau, je ne m'y risquerai pas... En 2015 par exemple, la barre des écrits du capes maths était inférieure à 6... Celle d'admission inférieure à 8...
Et quel niveau correspond à "avoir le niveau " ? Et quel est le lien entre ces épreuves de mathématiques et mon travail au quotidien au sein d'un collège ? Y a-t-il une trentaine d'ados dans la pièce lorsque vous passez ces épreuves ?
Heureusement qu'il est encore possible de ne pas embaucher à vie quelqu'un qui n'est finalement pas compétent pour effectuer le job !

dami1kd
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par Cicyle le Dim 4 Sep 2016 - 21:17

@ipomee a écrit:Oui, des abus de pouvoir de la part de tuteurs, j'en ai vu un, ça existe. Mais ce n'est peut-être pas la règle générale.
Certainement pas la règle générale, et je sais qu'il y en a beaucoup qui sont extraordinaires ou, tout simplement, qui font bien leur travail.
Mais rien que dans mon entourage, je connais plusieurs tuteurs qui ont essayé de sabrer l'année de leur stagiaire, sous prétexte que celui ci n'obeissait pas au doigt et à l'oeil ou que la relation était tendue.
Je pense que ça n'est pas rarissime, même si, je le répète, je pense que la majorité sont très bien !
avatar
Cicyle
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par zouz le Dim 4 Sep 2016 - 21:18

@dami1kd a écrit:
@Jul a écrit:
@romain369 a écrit:
@Alegato. a écrit:Il faut aussi voir pourquoi les candidats sont refusés à la fin de l'année de stage. Pour en avoir discuter récemment avec un inspecteur, il disait, en off bien sûr, que le niveau des candidats qui arrivaient était vraiment très mauvais en math et qu'il était devenu très courant de voir des enseignants stagiaires raconter des conneries mathématiques aux élèves surtout au lycée. Alors souvent lors de l'entretien les inspecteurs essaient de voir si c'est dû au stress ou si c'est des lacunes dans la matière et la plupart du temps ce sont des lacunes.
2 anecdotes : un stagiaire au lycée qui répond à un élève pour démontrer un résultat en faisant quelques exemples et conclut : "tu vois ça marche ! ou encore dans une démonstration : si xCe même inspecteur me confiait qu'il n'était plus très regardant sur la façon d'enseigner, sur la tenue de classe car il se disait que le stagiaire aurait le temps d'apprendre et de progresser au long de sa carrière.

Pour ma part s' il y a un taux d’échec fort à l'issue de l'année de stage ce n'est pas choquant, si les stagiaires n'ont pas le niveau on  ne va pas prendre des personnes ne maitrisant pas la matière qu'ils enseignent.

Sinon  pourquoi avoir recours à un nombre croissant de contractuels n'ayant pas les concours tout en refusant une personne  sur deux ayant eu le concours? Ces mêmes inspecteurs vont recruter des contractuels quand il d'agit de boucher les trous. Ca tiendrait la route si on embauchait aucune personne n'ayant ni le capes ni l'agrégation.
Mais les écrits, puis les oraux du Cape et de l'Agreg ne sont-ils pas l'occasion de vérifier le niveau de ces candidats et futurs stagiaires?
Et c'est bien vu Romain, concernant le paradoxe de l'embauche de contractuels pour pallier l'absence de stagiaires  et autres professeurs face aux élèves.

Non, ces concours ne sont pas là pour vérifier le niveau des candidats, mais pour classer les candidats selon leur niveau afin de sélectionner les X premiers. Cela n'a rien à voir ! Selon cette règle, quelqu'un qui obtient 6 de moyenne est mieux classé que quelqu'un qui obtient 4. De là à dire que c'est suffisant pour attester de son niveau, je ne m'y risquerai pas... En 2015 par exemple, la barre des écrits du capes maths était inférieure à 6... Celle d'admission inférieure à 8...
Et quel niveau correspond à "avoir le niveau " ? Et quel est le lien entre ces épreuves de mathématiques et mon travail au quotidien au sein d'un collège ? Y a-t-il une trentaine d'ados dans la pièce lorsque vous passez ces épreuves ?
Heureusement qu'il est encore possible de ne pas embaucher à vie quelqu'un qui n'est finalement pas compétent pour effectuer le job !

Des personnes incompétentes qui restent en place, il y en a. Sinon, il reste le licenciement et parfois le harcèlement.
avatar
zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par romain369 le Dim 4 Sep 2016 - 21:23

Le concours n'est pas un diplôme, les notes ne veulent rien dire et sont en effet une manière de classer des candidats, on peut même avoir l'agrégation en ayant 9 dans certaines matières, et donc avoir un niveau satisfaisant. La compétence est une notion souvent subjective qui varie en fonction des époques et des idéologies.


Dernière édition par romain369 le Dim 4 Sep 2016 - 21:29, édité 1 fois

romain369
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par Cicyle le Dim 4 Sep 2016 - 21:26

Oui mais dans un concours qui ne fait pas le plein, comme le CAPES de maths, on peut supposer qu'on ne recrute que des personnes ayant le niveau puisqu'on ne fait pas le plein.
Ou alors, c'est très hypocrite : on bloque des personnes avec un niveau calamiteux en bloquant la barre de recrutement (là ok) mais on laisse passer des gens dont on sait qu'ils n'ont pas le niveau ? Puisqu'on a fixé une limite au recrutement…
avatar
Cicyle
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par mathmax le Dim 4 Sep 2016 - 21:32

Je n'ai pas compris le problème de la deuxième démonstration : il a dit quoi exactement ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par dami1kd le Dim 4 Sep 2016 - 21:37

@zouz a écrit:
@dami1kd a écrit:
@Jul a écrit:
@romain369 a écrit:

Sinon  pourquoi avoir recours à un nombre croissant de contractuels n'ayant pas les concours tout en refusant une personne  sur deux ayant eu le concours? Ces mêmes inspecteurs vont recruter des contractuels quand il d'agit de boucher les trous. Ca tiendrait la route si on embauchait aucune personne n'ayant ni le capes ni l'agrégation.
Mais les écrits, puis les oraux du Cape et de l'Agreg ne sont-ils pas l'occasion de vérifier le niveau de ces candidats et futurs stagiaires?
Et c'est bien vu Romain, concernant le paradoxe de l'embauche de contractuels pour pallier l'absence de stagiaires  et autres professeurs face aux élèves.

Non, ces concours ne sont pas là pour vérifier le niveau des candidats, mais pour classer les candidats selon leur niveau afin de sélectionner les X premiers. Cela n'a rien à voir ! Selon cette règle, quelqu'un qui obtient 6 de moyenne est mieux classé que quelqu'un qui obtient 4. De là à dire que c'est suffisant pour attester de son niveau, je ne m'y risquerai pas... En 2015 par exemple, la barre des écrits du capes maths était inférieure à 6... Celle d'admission inférieure à 8...
Et quel niveau correspond à "avoir le niveau " ? Et quel est le lien entre ces épreuves de mathématiques et mon travail au quotidien au sein d'un collège ? Y a-t-il une trentaine d'ados dans la pièce lorsque vous passez ces épreuves ?
Heureusement qu'il est encore possible de ne pas embaucher à vie quelqu'un qui n'est finalement pas compétent pour effectuer le job !

Des personnes incompétentes qui restent en place, il y en a. Sinon, il reste le licenciement et parfois le harcèlement.

Bien sûr, le système n'est pas parfait, mais c'est comme pour tous les métiers. Malheureusement, c'est également vrai dans l'autre sens, des gens compétents finissent parfois licenciés. On est pile dans la question sous-jacente au problème soulevé par l'auteur de ce sujet, qui est de savoir si le fait d'avoir licencié beaucoup* de candidats signifie forcément qu'il y en avait une grosse part qui ne le méritait pas...

*Ça reste à prouver. Statistiquement.

dami1kd
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par bubulle le Dim 4 Sep 2016 - 22:00

Les relations avec son supérieur/son encadrant/son formateur sont primordiales dans toute période d'essai pour tout travail... Ce qui me dérange beaucoup, c'est de recruter sur concours, puis au bout de un ou deux ans de période d'essai dire à quelqu'un : "tu es licencié", ou bien "on renouvelle ta période d'essai".

Dans une entreprise la période d'essai est de 3 mois renouvelable 1 fois maxi. Et surtout si on interrompt un cdi avant fin de la période d'essai, il est hors de question d'embaucher le candidat sur un cdd au même poste, c'est illégal.

Alors, d'accord, le statut de fonctionnaire est un peu particulier. Mais deux ans ! Plus le temps de passer le concours. C'est très long quand on entre sur le marché du travail, comment se recycler ? Et puis tous ceux qui sont en reconversion et qui ont quitté un poste pour embrasser la profession...

Enfin je trouve cela complètement contre-productif. Cela coûte cher à l'EN, et donc à tout le monde.

bubulle
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par bubulle le Dim 4 Sep 2016 - 22:08

Par ailleurs : "le niveau baisse". Quel est l'intérêt de dire (parce-que c'est souvent dit, que ce soit des collègues ou même certains IPR) aux nouvelles recrues qu'elles sont nulles ? Est-ce que cela les fera travailler mieux ?

Certains enseignants oublient beaucoup que les nouveaux étudiants ne connaissent peut être pas par coeur les log de 1 à 100, mais savent programmer en plusieurs langages, acceptent plus facilement les nouvelles technologies, ont parfois fait des stages dans des labos à l'étranger, donc connaissent d'autres approches (et d'autres langues), ont aussi parfois fait des formations complémentaires dans d'autres domaines scientifiques, savent faire un powerpoint qui ne fait pas mal aux yeux à tout le monde et qui ne contient pas des phrases de 4 lignes qui font que les élèves (ou les collègues) n'écoutent plus... Puisqu'on affectionne tant l'évaluation par compétences, il serait bon de regarder tout cela...

bubulle
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SVP venez donner vos chiffres: refus de titularisation dans les différentes académies en mathématiques

Message par wanax le Dim 4 Sep 2016 - 22:18

@bubulle a écrit:Par ailleurs : "le niveau baisse". Quel est l'intérêt de dire (parce-que c'est souvent dit, que ce soit des collègues ou même certains IPR) aux nouvelles recrues qu'elles sont nulles ? Est-ce que cela les fera travailler mieux ?

Certains enseignants oublient beaucoup que les nouveaux étudiants ne connaissent peut être pas par coeur les log de 1 à 100, mais savent programmer en plusieurs langages, acceptent plus facilement les nouvelles technologies, ont parfois fait des stages dans des labos à l'étranger, donc connaissent d'autres approches (et d'autres langues), ont aussi parfois fait des formations complémentaires dans d'autres domaines scientifiques, savent faire un powerpoint qui ne fait pas mal aux yeux à tout le monde et qui ne contient pas des phrases de 4 lignes qui font que les élèves (ou les collègues) n'écoutent plus... Puisqu'on affectionne tant l'évaluation par compétences, il serait bon de regarder tout cela...
Si je comprend bien , de savoir faire un Power Point ou 3 lignes de programme dans un langage qui sera obsolète dans 10 ans, remplace la maîtrise des mathématiques pour enseigner les mathématiques ? ah oui, quand même...
Par ailleurs, être bon en maths ( je dirais plus humblement avoir un niveau honnête ), ce n'est certainement pas connaître tous les logs de 1 à 100, mais être capable de les recalculer sans aide.
En te lisant, je me dis que sans que tu t'en rendes compte, nous ne faisons pas le même métier, nous n'enseignons pas la même matière. Et tu ne sais pas ce que ce sont les mathématiques.
( Je précise, uniquement en te lisant et au vu des informations que tu donnes, je ne préjuge pas de ce que tu peux savoir par ailleurs en maths. )
avatar
wanax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum