Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par archeboc le Jeu 1 Sep 2016 - 14:49

Whypee a écrit:[...]
Bilan, en janvier 2014 nous avons réparti, par dépit et par pitié, son service : 6H sup chacun !!!! (Au passage, sans prime de 500€ car en cours d'année). Nous n'avons eu aucun remerciement, donc l'année suivante même problème mais sans nous pour compenser. [...]

L'étape suivante : vous montez une association loi 1901 qui vous rémunère en vacation, au tarif fort. Vous suggérez aux parents de faire pression sur le rectorat pour qu'il paye cette association, et sur le CDE pour qu'il accorde l'autorisation de cumul.

Vous êtes en position de force. Faites monter les prix.


Dernière édition par Thalia de G le Jeu 1 Sep 2016 - 14:53, édité 1 fois (Raison : Balises de citation)

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par ipomee le Jeu 1 Sep 2016 - 14:51

archeboc a écrit:
Whypee a écrit:
ipomee a écrit:[...]
Bilan, en janvier 2014 nous avons réparti, par dépit et par pitié, son service : 6H sup chacun !!!! (Au passage, sans prime de 500€ car en cours d'année). Nous n'avons eu aucun remerciement, donc l'année suivante même problème mais sans nous pour compenser. [...]

L'étape suivante : vous montez une association loi 1901 qui vous rémunère en vacation, au tarif fort. Vous suggérez aux parents de faire pression sur le rectorat pour qu'il paye cette association, et sur le CDE pour qu'il accorde l'autorisation de cumul.

Vous êtes en position de force. Faites monter les prix.

Excuse-moi mais il y a une petite erreur, la citation n'est pas de moi, mais de Whypee.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Thalia de G le Jeu 1 Sep 2016 - 14:55

ipomée, j'ai rectifié en même temps que tu postais. Si chacun pouvait prévisualiser avant que d'envoyer, ma tâche de modo serait simplifiée. cafe

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Whypee le Jeu 1 Sep 2016 - 14:58

ipomee a écrit:Quoi, il y en a encore ? Je reste coite, les bras tombés comme la Vénus de Milo.

Poste maudit, historique :
2008 : burn-out du collègue tutulaire : reconnu maladie professionnelle en retraite depuis.
2008-2009 : TZR qui notait les élèves aux Mo de films et musiques téléchargés pour compléter sa collec'.
2009-2010 : TZR dépressif, interné en cours d'année suite à tentative de suicide.
2010-2012 : TZR très impliqué, mais lourdement handicapé, 30% de présence. Aujourd'hui arrêté définitivement.
2012-2013 : Stagiaire qui a pris la tangente dès sa titularisation.
2013-2015 : Titulaire "Uber" (voir ci-dessus Wink )
2015-2016 : Contractuel parfait, mais heureux stagiaire ailleurs cette année.
2016-2017 : Une star !

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Tonton Marcel le Jeu 1 Sep 2016 - 15:02

Whypee a écrit:
Hier, le jour de la prérentrée, un avocat est venu représenter un collègue pour contester son affectation. Aujourd'hui ce collègue est venu pour annoncer qu'il prendra les élèves dans une salle mais qu'il ne fera pas cours. Il attend le résultat de la procédure en référé engagé par son avocat. Cela peut arriver dans une semaine, un an ou plus...
La raison ? Notre établissement n'est pas assez huppé pour son image... monsieur a des activités artistiques et cela le nuirait.

affraid

Je ne vois pas comment il peut avoir gain de cause.

Tonton Marcel
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Whypee le Jeu 1 Sep 2016 - 15:06

Tonton Marcel a écrit:
Whypee a écrit:
Hier, le jour de la prérentrée, un avocat est venu représenter un collègue pour contester son affectation. Aujourd'hui ce collègue est venu pour annoncer qu'il prendra les élèves dans une salle mais qu'il ne fera pas cours. Il attend le résultat de la procédure en référé engagé par son avocat. Cela peut arriver dans une semaine, un an ou plus...
La raison ? Notre établissement n'est pas assez huppé pour son image... monsieur a des activités artistiques et cela le nuirait.

affraid

Je ne vois pas comment il peut avoir gain de cause.

A priori c'est pour cela qu'il viendra en attendant la réponse du référé. Il a un bon avocat car notre CdE a pour consigne de ne pas bouger, rien dire, rien faire.

C'est fou quand même. On appelle cela un cas d'école Laughing

J'ai même dit à mon CdE que, en attendant, j'allais en faire autant (venir et ne rien faire) car si cela fait jurisprudence je suis Twisted Evil


Dernière édition par Whypee le Jeu 1 Sep 2016 - 15:07, édité 1 fois

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par amethyste le Jeu 1 Sep 2016 - 15:06

Whypee a écrit:
ipomee a écrit:Quoi, il y en a encore ? Je reste coite, les bras tombés comme la Vénus de Milo.

Poste maudit, historique :
2008 : burn-out du collègue tutulaire : reconnu maladie professionnelle en retraite depuis.
2008-2009 : TZR qui notait les élèves aux Mo de films et musiques téléchargés pour compléter sa collec'.
2009-2010 : TZR dépressif, interné en cours d'année suite à tentative de suicide.
2010-2012 : TZR très impliqué, mais lourdement handicapé, 30% de présence. Aujourd'hui arrêté définitivement.
2012-2013 : Stagiaire qui a pris la tangente dès sa titularisation.
2013-2015 : Titulaire "Uber" (voir ci-dessus Wink  )
2015-2016 : Contractuel parfait, mais heureux stagiaire ailleurs cette année.
2016-2017 : Une star !
Ah oui, quand même ! C'est collector à ce stade. Et on s'étonne que les profs ont mauvaise réputation... Les parents qui ont eu plusieurs enfants dans cet établissement ont pu voir un beau défilé.

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Reine Margot le Jeu 1 Sep 2016 - 15:10

Whypee a écrit:
ipomee a écrit:Et que vont dire les parents d'élèves ? Je suis curieuse car la chose est inouïe.

Bon, si vous voulez tout savoir, il a pris le relai d'un collègue qui n'est jamais venu pendant deux ans (ce poste est maudit !), pas envie trop loin de chez lui (400km, il arrivait de Tahiti). Les parents sont montés au créneau. Réponse du rectorat : on n'a pas de professeur autre. Bilan, en janvier 2014 nous avons réparti, par dépit et par pitié, son service : 6H sup chacun !!!! (Au passage, sans prime de 500€ car en cours d'année). Nous n'avons eu aucun remerciement, donc l'année suivante même problème mais sans nous pour compenser. Mais un contractuel a été trouvé en novembre. Bien. Il passe le concours, l'a et est muté à l'autre bout de la France ! On marche sur la tête.

Entre deux nous avons appris que le collègue absentéiste avait acheté une Mercedes pour faire chauffeur Uber.

Alors !? Z'en voulez encore du hors norme ?


Ah oui là on est dans le top five. Sinon le collège n'est pas assez huppé mais chauffeur de taxi ça va?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Tonton Marcel le Jeu 1 Sep 2016 - 15:18

Whypee a écrit:
Tonton Marcel a écrit:
Whypee a écrit:
Hier, le jour de la prérentrée, un avocat est venu représenter un collègue pour contester son affectation. Aujourd'hui ce collègue est venu pour annoncer qu'il prendra les élèves dans une salle mais qu'il ne fera pas cours. Il attend le résultat de la procédure en référé engagé par son avocat. Cela peut arriver dans une semaine, un an ou plus...
La raison ? Notre établissement n'est pas assez huppé pour son image... monsieur a des activités artistiques et cela le nuirait.

affraid

Je ne vois pas comment il peut avoir gain de cause.

A priori c'est pour cela qu'il viendra en attendant la réponse du référé. Il a un bon avocat car notre CdE a pour consigne de ne pas bouger, rien dire, rien faire.

C'est fou quand même. On appelle cela un cas d'école  Laughing

J'ai même dit à mon CdE que, en attendant, j'allais en faire autant (venir et ne rien faire) car si cela fait jurisprudence je suis Twisted Evil

Comme quoi c'est les plus chieurs qu'on fait le moins chier. Quand je pense à la pauvre stagiaire qu'on harcèle parce qu'elle fait pas assez de différentiation...

Tonton Marcel
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Balthamos le Jeu 1 Sep 2016 - 15:43

C'est un manquement professionnel. 
Le CDE Peut constater le service non fait et demander la retenue sur traitement, comme pour les grèves ou les absences. Ca peut déjà faire peur, de perdre la moitié du traitement, voire plus.
Puis la hiérarchie peut engager une procédure disciplinaire. 

C'est tout à fait possible, un enseignant n'est pas indéboulonnable, peut être sanctionné, jusqu'à être radié. Mais dans les faits, l'enseignant l'est car l'administration est défaillante et préfère ne rien faire que faire. C'est sûr, la confrontation, c'est pas tranquille.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par archeboc le Jeu 1 Sep 2016 - 16:04

Mes excuses aux deux victimes de mon erreur de citation, ainsi qu'à la modératrice.

Whypee a écrit:La raison ? Notre établissement n'est pas assez huppé pour son image... monsieur a des activités artistiques et cela le nuirait.
[...]
C'est fou quand même. On appelle cela un cas d'école  Laughing

J'ai même dit à mon CdE que, en attendant, j'allais en faire autant (venir et ne rien faire) car si cela fait jurisprudence je suis Twisted Evil

Tu n'es pas artiste, cela ne peut pas marcher. Il est chez vous en résidence artistique, il est évidemment en train de faire une performance.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par ipomee le Jeu 1 Sep 2016 - 16:24

Thalia de G a écrit:ipomée, j'ai rectifié en même temps que tu postais. Si chacun pouvait prévisualiser avant que d'envoyer, ma tâche de modo serait simplifiée. cafe

Mais, Thalia, la phrase qui commence par Bilan est de Whypee et pas de moi.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Thalia de G le Jeu 1 Sep 2016 - 16:29

Je sais. Mais parfois je suis fatiguée de rectifier les erreurs, nombreuses, de citation, donc peut-être n'ai-je pas été très claire.
Sorry. fleurs

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Daphné le Jeu 1 Sep 2016 - 16:34

Whypee a écrit:Aujourd'hui j'arrive à prendre ce type de message au premier degré.

Hier, le jour de la prérentrée, un avocat est venu représenter un collègue pour contester son affectation. Aujourd'hui ce collègue est venu pour annoncer qu'il prendra les élèves dans une salle mais qu'il ne fera pas cours. Il attend le résultat de la procédure en référé engagé par son avocat. Cela peut arriver dans une semaine, un an ou plus...
La raison ? Notre établissement n'est pas assez huppé pour son image... monsieur a des activités artistiques et cela le nuirait.

affraid

Alors ça je n'avais encore jamais vu ni entendu Shocked Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par ipomee le Jeu 1 Sep 2016 - 16:38

Thalia de G a écrit:Je sais. Mais parfois je suis fatiguée de rectifier les erreurs, nombreuses, de citation, donc peut-être n'ai-je pas été très claire.
Sorry. fleurs

pas de problème. santeverre

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Ventre-Saint-Gris le Jeu 1 Sep 2016 - 16:46

J'ai eu une collègue tout à fait originale (cintrée) qui, de retour après un an d'arrêt, devait faire une dernière année avant la retraite. Elle ne supportait plus les élèves depuis longtemps. Le jour de la pré-rentrée, elle est allée trouver la principale, et lui a expliqué calmement que si on ne voulait pas la libérer, elle prendrait ses élèves, mais viendrait avec un couteau.

Le rectorat l'a libérée.

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Thalia de G le Jeu 1 Sep 2016 - 16:49

Ventre-Saint-Gris a écrit:J'ai eu une collègue tout à fait originale (cintrée) qui, de retour après un an d'arrêt, devait faire une dernière année avant la retraite. Elle ne supportait plus les élèves depuis longtemps. Le jour de la pré-rentrée, elle est allée trouver la principale, et lui a expliqué calmement que si on ne voulait pas la libérer, elle prendrait ses élèves, mais viendrait avec un couteau.

Le rectorat l'a libérée.
Shocked Comme ça, sans procédure alors qu'il est difficile d'obtenir des clm ?

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Daphné le Jeu 1 Sep 2016 - 16:53

Thalia de G a écrit:
Ventre-Saint-Gris a écrit:J'ai eu une collègue tout à fait originale (cintrée) qui, de retour après un an d'arrêt, devait faire une dernière année avant la retraite. Elle ne supportait plus les élèves depuis longtemps. Le jour de la pré-rentrée, elle est allée trouver la principale, et lui a expliqué calmement que si on ne voulait pas la libérer, elle prendrait ses élèves, mais viendrait avec un couteau.

Le rectorat l'a libérée.
Shocked Comme ça, sans procédure alors qu'il est difficile d'obtenir des clm ?
Oui enfin devant une vrai cinglé dangereux qui plus est mieux vaut être prudent.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Ventre-Saint-Gris le Jeu 1 Sep 2016 - 17:07

Thalia de G a écrit:Shocked Comme ça, sans procédure alors qu'il est difficile d'obtenir des clm ?

Oui. C'était une personnalité. Fantasque, sombre, emportée, volontiers procédurière et certainement déjà connue au rectorat : sa menace pouvait être prise au sérieux. Elle n'aurait certainement pas fait usage de son couteau, mais elle n'aurait pas hésité à le poser sur son bureau, bien en évidence à côté de sa trousse.
Après, je ne sais pas à quelles conditions elle a pu partir.

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par micaschiste le Jeu 1 Sep 2016 - 17:09

Daphné a écrit:
Thalia de G a écrit:
Ventre-Saint-Gris a écrit:J'ai eu une collègue tout à fait originale (cintrée) qui, de retour après un an d'arrêt, devait faire une dernière année avant la retraite. Elle ne supportait plus les élèves depuis longtemps. Le jour de la pré-rentrée, elle est allée trouver la principale, et lui a expliqué calmement que si on ne voulait pas la libérer, elle prendrait ses élèves, mais viendrait avec un couteau.

Le rectorat l'a libérée.
Shocked Comme ça, sans procédure alors qu'il est difficile d'obtenir des clm ?
Oui enfin devant une vrai cinglé dangereux qui plus est mieux vaut être prudent.

Ce n'est peut-être pas top mais méthode ''se faire passer pour un dingue'' à conserver en mémoire. Cela pourra être utile quand on aurait 67 ans et qu'on sera toujours devant les élèves.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Sekhmet le Jeu 1 Sep 2016 - 17:15

Nous on a une nouvelle qui a menacé la CDE dès sa première rencontre : "Vous me donnez une salle fixe, sinon je ne fais pas cours". Faut oser, quand même!
Et lors de la première réunion, elle a milité pour l'autorisation des téléphones portables pour les élèves dans les classes car elle s'en servait elle-même constamment, paraît-il.

Sekhmet
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Ruthven le Jeu 1 Sep 2016 - 17:19

C'est bien, je découvre qu'il n'y a pas qu'en philo qu'on rencontre des frappadingues. Laughing
Et tout cas, merci pour ce fil qui a le mérite de bien faire rire au moment où l'autre annonce une réforme du lycée ...

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Une passante le Jeu 1 Sep 2016 - 17:47

Tout cela est ahurissant !!! Et en effet, on comprend parfois mieux la mauvaise réputation des enseignants...

Je suis curieuse de savoir en quoi l'argument de l'établissement pas assez bien pour l'artiste pourrait être recevable !

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par roxanne le Jeu 1 Sep 2016 - 17:51

Sekhmet a écrit:Nous on a une nouvelle qui a menacé la CDE dès sa première rencontre : "Vous me donnez une salle fixe, sinon je ne fais pas cours". Faut oser, quand même!
Et lors de la première réunion, elle a milité pour l'autorisation des téléphones portables pour les élèves dans les classes car elle s'en servait elle-même constamment, paraît-il.
Et ? Elle a sa salle? parce que moi je vais pareil, j'en avais déjà 12, me voilà avec une treizième !

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par Balthamos le Jeu 1 Sep 2016 - 17:52

J'ai aperçu les 3èmes aujourd'hui et je ne veux plus les prendre.
Des conseils? 

Le technique du couteau est intéressante mais je suis prêt à accepter les autres classes donc je retiens pour plus tard.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absence régulière pour convenance personnelle : quel risque ?

Message par gnafron2004 le Jeu 1 Sep 2016 - 18:00

Ce fil est un délice !

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum