[hors série] : Voyage de classes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[hors série] : Voyage de classes

Message par trompettemarine le Sam 3 Sep 2016 - 14:28

Je suis abonnée à Hors série. L'abonnement, pour ceux que le site intéresserait, est de 30 euros par an.

http://www.hors-serie.net/Dans-le-Texte/2016-09-03/Voyage-de-classes-id193

Je n'ai pas encore écouté l'émission, donc je n'ai pas encore d'avis à donner, mais cela peut peut-être vous intéresser.

Voici le texte de présentation de l'émission :
Hors- série a écrit:Voyage de classes
Dans le Texte
Nicolas Jounin
Judith Bernard

Des ghettos du gotha, on sait ce que les Pinçon-Charlot nous en ont appris : ces milieux hyper privilégiés cultivent un sens de l'entre-soi et du réseau qui en fait le seul groupe social réellement doté d'une "conscience de classe". Même s'il n'y a pas de murs d'enceinte autour de leurs quartiers de vie, ils se sont bâti des forteresses symboliques où l'on ne pénètre pas sans avoir le sentiment de sa foncière illégitimité. C'est pourtant à cette incursion transgressive que Nicolas Jounin a invité ses étudiants en sociologie.

Quelques stations de métro séparent l'université de Paris 8 (Saint-Denis) où ces jeunes font leur formation, du 8ème arrondissement, où évolue une classe immensément fortunée qu'il s'agissait de découvrir, d'observer et même d'interroger, dans des enquêtes en face à face. Il a fallu bien de l'audace et de la bravoure à ces étudiants (pour la plupart issus de milieux très modestes, et très souvent de l'immigration), pour oser ces gestes pourtant parfaitement légaux : entrer dans les boutiques de l'avenue Montaigne, s'installer au Plaza Athénée, solliciter un entretien avec un aristocrate pur jus dans son hôtel particulier (dont chaque meuble coûte une fortune et raconte une histoire longue de plusieurs siècles...). Ils l'ont fait. Ils ont beaucoup appris - d'abord la méthode de l'enquête sociologique, qui était l'objet premier de leur apprentissage, mais aussi la "violence symbolique", l'art d'y faire face avec dignité, et pourquoi pas de la subvertir ou de la nier purement et simplement - car Nicolas Jounin a quelques comptes à régler avec cette notion bourdieusienne dont les principes ne lui semblent pas toujours bien établis.

De cette expérience pédagogique - et aussi, forcément, politique - inédite et singulière, il a ramené un récit passionnant : Voyage de classes, Des étudiants de Saint-Denis enquêtent dans les beaux quartiers. Tout le charme de l'enquête tient dans ses rapports délicats avec la littérature : il y a quelque chose de la petite musique pamphlétaire des Lettres Persanes, où Usbek et Rica, venus de Perse, découvraient les mœurs de la France de Louis XIV avec un regard d'autant plus aiguisé qu'il était "candide", et où ils étaient regardés eux-mêmes comme des animaux exotiques. Il y a les émotions poignantes de Martin Eden, de Jack London, dans les témoignages de leur malaise physique quand il s'agit de prendre place dans des décors conçus pour vous écraser de leur faste... Mais c'est le regard de Fatoumata, de Yasmine ou de Minh Thu, c'est le regard de la jeunesse populaire d'aujourd'hui sur un monde qui prétend être en "crise économique" au cœur d'une enclave qui y échappe manifestement complètement. Et c'est le travail d'un enseignant-chercheur décidé à proposer une forme de pédagogie "engagée", qui ne craint pas d'affronter la violence du monde social, et explore, modestement mais scrupuleusement, les voies d'une émancipation possible.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [hors série] : Voyage de classes

Message par trompettemarine le Dim 4 Sep 2016 - 11:15

up

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum