Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par ZeSandman le Dim 4 Sep 2016 - 17:33

@may68 a écrit:C'est la faute des enseignants québécois , ils sont nuls ! Razz
Ils n'ont pas su s'emparer de cette réforme . Smile

C'est ce qu'on dira sur les profs français quand les premières retombées de la réforme seront mauvaises ...

C'est à peu de choses près le discours tenu par l'IPR référent du collège où je bosse quant au bilan de la réforme du lycée l'an dernier en formation :
"Les idées étaient bonnes mais elles ont été mal appliquées." ...

Il avait eu la chance de lire le rapport, qui il me semble n'à toujours pas été publié.

ZeSandman
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par amalricu le Dim 4 Sep 2016 - 18:22

Bon on a en avance le rapport français de 2026 sur la réforme en cours...

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par philbog le Mar 6 Sep 2016 - 0:10

Parce que la réformette avec 2 heures EPI et AP c'est comparable au renouveau pédagogique du Quebec... c'est á mourir de rire tabernacle!!!

_________________
“Le féminisme a toujours avancé sur deux fronts : celui de la théorie et celui de la lutte.”

"Contrairement aux idées préconçues, l’anarchie n’est pas un déni de tout système, qui amènerait la société au désordre et au chaos; elle propose une vraie solution politique, construite sur la libre association des hommes, en dehors des États, toujours pourvoyeurs d’une autorité imposée."

Tout le monde savait que c'était impossible. Est arrivé un qui ne le savait pas et qui l'a fait !
Marcel Pagnol.

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par Zagara le Mar 6 Sep 2016 - 7:41

Vidéo de la télé québécoise qui détaille les problèmes de la réforme : http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec/2015/02/04/002-reforme-scolaire-echec-secondaire-etude-universitelaval.shtml (avec l'accent <3)

Pour ceux qui n'ont pas le temps de lire le rapport.

Dans le rapport c'est la section 3.2 sur la maîtrise des compétences fondamentales des élèves. un passage que j'ai trouvé intéressant, c'est qu'outre le fait qu'il y a une chute de performance dans toutes les matières, les élèves RP disent eux-mêmes qu'ils se sentent moins performants. On crée des élèves peu sûrs d'eux et donc moins entreprenants.

Ils semblent avoir un ministre fait du même bois que la nôtre : "tout va bien ça va s'améliorer" :3

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par Chamil le Mar 6 Sep 2016 - 8:59

@trompettemarine a écrit:Non seulement nous sommes incapables d'évaluer nos réformes, mais le MEN refuse de lire des études sérieuses.
Dire qu'on a un jour été fier de notre modèle éducatif, et qu'on le détruit petit à petit !
Ils ont voulu dégraisser le mammouth, ils ont détruit la substantifique moelle.

Comment les inspections générales du Ministère, IGEN et IGAENR, pourraient-elles évaluer en toute indépendance les réformes qu'elles élaborent et inspirent en large partie?

Le CNESCO aurait pu être ce lieu neutre d'évaluation mais son recrutement écarte systématiquement les chercheurs et les laboratoires supposés trop en porte à faux avec la parole ministérielle (ex: ESCOL).

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par Kea le Mar 6 Sep 2016 - 20:18

Merci Zagara pour la vidéo. La synthèse faite est très fidèle au rapport.
La fin parle de "nouveaux changements structurels en éducation."
Quelqu'un a-t-il des infos sur les changements prévus (ou réalisés depuis) ?

Kea
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par amalricu le Mar 6 Sep 2016 - 20:23

@philbog a écrit:Parce que la réformette avec 2 heures  EPI et AP c'est comparable au renouveau pédagogique du Quebec... c'est á mourir de rire tabernacle!!!

Et les compétences soclées, diantre !?

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par Alegato. le Mar 6 Sep 2016 - 22:29

Ben pour le coup en regardant les vidéos et en lisant ce qui est proposé il disent plutôt que les conséquences de cette baisse pourraient dues au fait que :
-> les enseignants ont eu besoin de temps pour s'approprier l'évaluation par compétences et ont donc eu moins de temps pour établir une proximité avec les élèves.
-> les nouveaux programmes plus ambitieux sans proposer d'aide pour les plus faibles.

Il ne me semble pas avoir lu que c'était à cause de l'évaluation par compétences que cette réforme n'atteint pas ses objectifs mais quelqu'un me corrigera si je me trompe.

Dans la réforme du collège on diminue les exigences dans les programme, du moins en mathématiques, donc du coup en ne faisant plus de math en cours de math ce sera peut-être plus facile de faire réussir les élèves dans cette matières.

Alegato.
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par Elyas le Mer 7 Sep 2016 - 7:09

@amalricu a écrit:
@philbog a écrit:Parce que la réformette avec 2 heures  EPI et AP c'est comparable au renouveau pédagogique du Quebec... c'est á mourir de rire tabernacle!!!

Et les compétences soclées, diantre !?

Tu es professeur d'HG, en quoi nos sept compétences posent-elles un problème ? Leur apprendre à faire des croquis est-il une avanie ? Leur apprendre à faire des récits pour peu à peu aller vers la dissertation est-il un problème qui fera baisser le niveau ? Les amener à argumenter et questionner serait-il le début de la décadence de notre société ? Les entraîner à mémoriser pour restituer de plus en plus de connaissances est-il la fin de l'HG ?

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par ben2510 le Mer 7 Sep 2016 - 8:12

@Alegato. a écrit:

Dans la réforme du collège on diminue les exigences dans les programme, du moins en mathématiques, donc du coup en ne faisant plus de math en cours de math ce sera peut-être plus facile de faire réussir les élèves dans cette matières.

Mais de leur faire réussir quoi ?

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par archeboc le Mer 7 Sep 2016 - 13:35

@Elyas a écrit:
@amalricu a écrit:
@philbog a écrit:Parce que la réformette avec 2 heures  EPI et AP c'est comparable au renouveau pédagogique du Quebec... c'est á mourir de rire tabernacle!!!

Et les compétences soclées, diantre !?

Tu es professeur d'HG, en quoi nos sept compétences posent-elles un problème ? Leur apprendre à faire des croquis est-il une avanie ? Leur apprendre à faire des récits pour peu à peu aller vers la dissertation est-il un problème qui fera baisser le niveau ? Les amener à argumenter et questionner serait-il le début de la décadence de notre société ? Les entraîner à mémoriser pour restituer de plus en plus de connaissances est-il la fin de l'HG ?

Je me pose en défenseur des compétence, même si "compétences soclées", c'est du jargon pédago qui peut faire sourire.
* au delà du sourire, lorsqu'on qualifie les compétences en "acquis", "en cours d'acquisition", et "non acquis", on dénature totalement l'évaluation par compétence. On la transforme simplement en notation sur trois paliers. En effet, l'acquisition de compétence doit toujours être définie par rapport à des tâches complexes. Si on raisonne en terme d'insertion professionnelle, les compétences sont au service d'un profil de poste. Dans le cadre scolaire, les compétences acquises, disons en CM2 doivent être évaluées par rapport aux contraintes pédagogiques de la classe de 6e. Cela emporte deux conséquences :
* Les compétences devrait être définies par rapport aux objectifs d'acquisition de la classe supérieure (ce qui n'est déjà pas évident pour l'EN actuellement) mais aussi par les conditions matérielles de l'enseignement. Par exemple : en 6e, un élève va gérer plusieurs cahiers, pour plusieurs matières, c'est une compétence qui doit donc figurer dans le référentiel de CM2.
* Et surtout, l'évaluation de l'acquisition devrait se faire dans l'optique de la réutilisation de la compétence : si la compétence est "incorporée", si elle constitue une activité quasi réflexe, alors seulement elle peut être considérée comme pleinement efficace, au sens où l'élève pourra l'utiliser sans effort d'attention, et mobiliser ainsi toute sa conscience sur les acquisitions suivantes. En dessous, on pourra distinguer le niveau d'autonomie, celui où l'élève peut mettre en oeuvre la compétence sans aide extérieure,  mais au prix d'une concentration qui l'absorbe entièrement ; puis le niveau d'installation, où l'élève a besoin d'une béquille, aide-mémoire ou coup de pouce, pour reconstituer le modus operandi ; et enfin le niveau néophyte, celui où l'élève n'a au mieux qu'une notion confuse de la tâche à effectuer.

Avec cette valuation opérationnelle de la compétence, on peut objectiver ce qui reste sinon un effet de l'expérience de l'enseignant, incommunicable aux parents, à l'élève, et même au CDE : le fait qu'un élève n'a pas le niveau pour suivre des cours plus difficiles.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par Elyas le Mer 7 Sep 2016 - 13:42

@archeboc a écrit:
@Elyas a écrit:
@amalricu a écrit:
@philbog a écrit:Parce que la réformette avec 2 heures  EPI et AP c'est comparable au renouveau pédagogique du Quebec... c'est á mourir de rire tabernacle!!!

Et les compétences soclées, diantre !?

Tu es professeur d'HG, en quoi nos sept compétences posent-elles un problème ? Leur apprendre à faire des croquis est-il une avanie ? Leur apprendre à faire des récits pour peu à peu aller vers la dissertation est-il un problème qui fera baisser le niveau ? Les amener à argumenter et questionner serait-il le début de la décadence de notre société ? Les entraîner à mémoriser pour restituer de plus en plus de connaissances est-il la fin de l'HG ?

Je me pose en défenseur des compétence, mais :
* "compétences soclées", c'est du jargon pédago qui peut faire sourire.
* au delà du sourire, lorsqu'on qualifie les compétences en "acquis", "en cours d'acquisition", et "non acquis", on dénature totalement l'évaluation par compétence. On la transforme simplement en notation sur trois paliers. En effet, l'acquisition de compétence doit toujours être définie par rapport à des tâches complexes. Si on raisonne en terme d'insertion professionnelle, les compétences sont au service d'un profil de poste. Dans le cadre scolaire, les compétences acquises, disons en CM2 doivent être évaluées par rapport aux contraintes pédagogiques de la classe de 6e. Cela emporte deux conséquences :
* Les compétences devrait être définies par rapport aux objectifs d'acquisition de la classe supérieure (ce qui n'est déjà pas évident pour l'EN actuellement) mais aussi par les conditions matérielles de l'enseignement. Par exemple : en 6e, un élève va gérer plusieurs cahiers, pour plusieurs matières, c'est une compétence qui doit donc figurer dans le référentiel de CM2.
* Et surtout, l'évaluation de l'acquisition devrait se faire dans l'optique de la réutilisation de la compétence : si la compétence est "incorporée", si elle constitue une activité quasi réflexe, alors seulement elle peut être considérée comme pleinement efficace, au sens où l'élève pourra l'utiliser sans effort d'attention, et mobiliser ainsi toute sa conscience sur les acquisitions suivantes. En dessous, on pourra distinguer le niveau d'autonomie, celui où l'élève peut mettre en oeuvre la compétence sans aide extérieure,  mais au prix d'une concentration qui l'absorbe entièrement ; puis le niveau d'installation, où l'élève a besoin d'une béquille, aide-mémoire ou coup de pouce, pour reconstituer le modus operandi ; et enfin le niveau néophyte, celui où l'élève n'a au mieux qu'une notion confuse de la tâche à effectuer.

Avec cette valuation opérationnelle de la compétence, on peut objectiver ce qui reste sinon un effet de l'expérience de l'enseignant, incommunicable aux parents, à l'élève, et même au CDE : le fait qu'un élève n'a pas le niveau pour suivre des cours plus difficiles.


Sauf que tu ce que décris comme évaluation et que j'ai mis en italique, c'est l'évaluation dite sans notes (à tort) et pas nécessairement l'évaluation par compétences qui peut être notée avec des notes chiffrées. Ensuite, pour tout ce que tu dis que j'ai mis en gras, c'est exactement ce qui est demandé pour les compétences du programme d'HG de cycle 3 et pour celui de cycle 4. En tout cas, les textes, l'IG et pas mal d'inspections vont dans ce sens. Voilà pourquoi je faisais ce commentaire à mon confrère.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par Anaxagore le Mer 7 Sep 2016 - 13:54

De toute façon ce n'est pas parce qu'on s'attache à développer certaines capacités que cela légitime autre chose que l'évaluation de travaux et pas le jugement d'une personne.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par archeboc le Mer 7 Sep 2016 - 14:24

@Elyas a écrit:Sauf que tu ce que décris comme évaluation et que j'ai mis en italique, c'est l'évaluation dite sans notes (à tort) et pas nécessairement l'évaluation par compétences qui peut être notée avec des notes chiffrées.

Que ce soit avec une note sur 20 ou avec A/ECA/NA, le résultat est le même : la compétence n'est pas lisible en tant que compétence, c'est-à-dire comme capacité à agir (avec léger avantage quand même pour la note sur 20, en tant que référence culturel).

@Elyas a écrit:Ensuite, pour tout ce que tu dis que j'ai mis en gras, c'est exactement ce qui est demandé pour les compétences du programme d'HG de cycle 3 et pour celui de cycle 4. En tout cas, les textes, l'IG et pas mal d'inspections vont dans ce sens. Voilà pourquoi je faisais ce commentaire à mon confrère.

Et mon commentaire allait dans ton sens. C'est peut-être le seul point sur lequel nous sommes d'accord.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par Alegato. le Mer 7 Sep 2016 - 16:33

@ben2510 a écrit:
@Alegato. a écrit:

Dans la réforme du collège on diminue les exigences dans les programme, du moins en mathématiques, donc du coup en ne faisant plus de math en cours de math ce sera peut-être plus facile de faire réussir les élèves dans cette matières.

Mais de leur faire réussir quoi ?

Ben nos élèves seront super forts pour faire bouger le petit chat orange sur un écran, et juste ça c'est un petit pas pour l'homme mais un grand pas pour l'humanité !

Alegato.
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport RP (Renouveau Pédagogique), Québec, et réforme du collège

Message par Alegato. le Mer 7 Sep 2016 - 17:03

@archeboc a écrit:
Que ce soit avec une note sur 20 ou avec A/ECA/NA, le résultat est le même : la compétence n'est pas lisible en tant que compétence, c'est-à-dire comme capacité à agir (avec léger avantage quand même pour la note sur 20, en tant que référence culturel).

Cela signifie que dans un devoir ou tu évalues plusieurs compétences par exemple, tu mets plusieurs notes sur 20 ?

Alegato.
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum