...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Agrippina furiosa le Mar 6 Sep 2016 - 21:23

On est bien d'accord !
Et pour la validation "officielle", c'est, comme chez beaucoup, à la louche en fin d'année ... avec un petit élargissement soit au niveau du cde, soit au dnb car tous les ans des élèves qu'on n'avait pas validés ont le dnb ... Bref, une prise de tête pour pas grand-chose, donc autant garder son énergie pour l'essentiel : bosser ses cours.

Agrippina furiosa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Sphinx le Mar 6 Sep 2016 - 21:29

@lene75 a écrit:De ce que j'ai compris, n'enseignant pas en collège, l'évaluation par compétences consiste à standardiser, non ? Parce que moi, perso, je mets sur chaque copie une appréciation personnalisée d'une dizaine de lignes en moyenne expliquant quels sont les points forts et les points faibles et tenant compte des copies précédentes pour insister sur tel ou tel point et souligner des progrès. Je ne vais par exemple pas reprocher son orthographe à un élève qui ne comprend absolument pas ce qu'il faut faire, ça n'est pas la priorité, en revanche je peux souligner des points de détail chez un excellent élève. De la même manière, ça n'a pas d'intérêt pour un élève de savoir que sa problématique est mauvaise, ce qu'il a besoin de savoir, c'est pourquoi elle l'est et il n'est pas rare qu'elle le soit pour des raisons propres à l'élève. Et je vais encore moins arriver à une note en additionnant des compétences.

De toute manière, si c'est aussi clair qu'en maternelle : même moi qui suis du métier, je ne comprends pas la moitié des intitulés des compétences (sans parler des fôtes d'orthographe dans leur rédaction...). Quant à celles que je comprends, c'est à la fois trop précis pour être intéressant et finalement assez vague

Je suis assez d'accord.

Chez moi, on ne s'embêtait pas trop avec ça, on ne les validait qu'en fin de troisième pour les élèves très tangents pour l'obtention du brevet. Certains collègues les évaluaient beaucoup mais en gros chacun faisait comme il voulait sans se prendre le chou.

Sauf que maintenant il va falloir obligatoirement s'y mettre pour le brevet et je n'arrive même pas trop bien à comprendre ce qu'il faut faire. Y a-t-il une liste précise d'items à valider que j'aurais loupée quelque part ? Ou va-t-il falloir se réunir à tous les profs d'une classe et voter à main levée pour savoir si on est tous d'accord pour valider le domaine 1 à Kevin et avec quel niveau de maîtrise ?

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par gauvain31 le Mar 6 Sep 2016 - 21:31

@Agrippina furiosa a écrit:On est bien d'accord !
Et pour la validation "officielle", c'est, comme chez beaucoup, à la louche en fin d'année ... avec un petit élargissement soit au niveau du cde, soit au dnb car tous les ans des élèves qu'on n'avait pas validés ont le dnb ... Bref, une prise de tête pour pas grand-chose, donc autant garder son énergie pour l'essentiel : bosser ses cours.

Oui autant vous faire gagner du temps. Il y a 4 ans j'ai eu une élève très très faible en seconde... qui n'avait pas eu le brevet ni validé son socle. Elle redoublait. Elle ne voulait ps entendre parler de lycée pro La proviseure l'a laissé passé en STMG à condition qu'elle s'inscrive ailleurs... et elle a eu son bac STMG. Alors validation ou pas validation...... franchement pas la peine de vous prendre la tête. On n'est pas des shadoks

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Dinaaa le Mar 6 Sep 2016 - 21:32

@sifi a écrit:Pour ma part je considère cela comme une simple question de sémantique. Ce que j'appelais avant "objectifs" s'appelle "compétences travaillées".
Mon barème détaillé de rédaction s'appellera désormais "compétences évaluées".
Sinon, c'est exactement pareil.
De toutes façons, quand je vois ce que donnent les bulletins de primaire, quand on sait que l'immense majorité des parents se contente de "compter les A" parce qu'ils n'y comprennent rien, on ne va pas se prendre le chou avec ces âneries!

C'est exactement ça ! Je suis la première à faire ça avec mes enfants ! Alors faut pas trop se prendre la tête avec l'intitulé des items...

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Irisse le Mar 6 Sep 2016 - 21:40

Je reprends le fil de cette discussion depuis hier soir après avoir lu vos messages et je réponds à la question : "ça nous fait quoi les compétences ?" Moi qui ai travaillé hors Education Nationale, cela me fait froid dans le dos. Parce que j'ai choisi de ne pas avoir des objectifs à réaliser à la fin du mois et que j'ai envie d'avoir un idéal plus haut que de simples chiffres sur un papier. "ça" me fait penser à une logique managériale. Et non, ce n'est pas comme avant, les compétences ne sont pas de simples objectifs. Nous les prof de lettres, ne savons-nous pas que les mots sont importants et portent une idéologie ? Quand vous serez convoqués dans le bureau du principal pour être évalué et qu'on vous dira : "Vous êtes négligé, faites un petit effort...allez faire un peu de shopping ! Je ne valide pas cette compétence (je ne coche pas la croix donc), vous verrez...

Irisse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Irisse le Mar 6 Sep 2016 - 21:43

oui il y a une liste d'item que j'ai récupéré sur quelque site eduscolesque... Razz

Irisse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Irisse le Mar 6 Sep 2016 - 21:43

"récupérée" désolée !

Irisse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Lefteris le Mar 6 Sep 2016 - 21:45

@Irisse a écrit:Je reprends le fil de cette discussion depuis hier soir après avoir lu vos messages et je réponds à la question : "ça nous fait quoi les compétences ?" Moi qui ai travaillé hors Education Nationale, cela me fait froid dans le dos. Parce que j'ai choisi de ne pas avoir des objectifs à réaliser à la fin du mois et que j'ai envie d'avoir un idéal plus haut que de simples chiffres sur un papier. "ça" me fait penser à une logique managériale. Et non, ce n'est pas comme avant, les compétences ne sont pas de simples objectifs. Nous les prof de lettres, ne savons-nous pas que les mots sont importants et portent une idéologie ? Quand vous serez convoqués dans le bureau du principal pour être évalué et qu'on vous dira : "Vous êtes négligé, faites un petit effort...allez faire un peu de shopping ! Je ne valide pas cette compétence (je ne coche pas la croix donc), vous verrez...
+ 10 000, vois ce que j'ai mis plus haut. Moi aussi j'ai bossé hors EN, et je me suis penché sur ce genre de chose quand j'étais syndicaliste (je le suis toujours, mais simple manutentionnaire désormais).
Tout le monde va vite regretter de ne pas avoir analysé le terme plus avant, et de ne pas s'être penché sur sa triste histoire.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par PauvreYorick le Mar 6 Sep 2016 - 21:50

@Audrey a écrit:"...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi?"

Je pense que la foudre nous frappe et qu'on meurt.
Ou alors nos membres et appendices pourrissent et tombent en 30 secondes le temps de prononcer le  mot "cooooooompéteeeeeeence".
Je crois que c'est ça. Ah oui, et un bébé phoque meurt d'asphyxie, aussi.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par VicomteDeValmont le Mar 6 Sep 2016 - 21:59

Pour ne pas avoir évalué par compétences, l'enseignant pourra subir (au choix du CDE):
- l'escalier des Gémonies
- la pénitence de Canossa
- le saut de Leucade

_________________
!! SOUTENEZ VOS COLLEGUES Smile , SIGNEZ LA PETITION Smile : http://droits-profdoc.net/index.php  !!

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Irisse le Mar 6 Sep 2016 - 21:59

Oui, j'ai lu ton message, Lefteris... C'est fou l'aveuglement des gens... mais je ne veux pas jouer les Cassandre ! Les électrons libres verront d'ici peu... Moi je prononce ce mot le moins possible, il me donne envie de vomir. Quand on écoute les stagiaires aux réunions de parents d'élèves, même les plus doués, c'est : "les compétences ci  et les compétences ça...  Sleep Je les plains de commencer à enseigner dans ce contexte et d'avoir à subir ces pseudo-formations de l'ESPE Evil or Very Mad !

Irisse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Irisse le Mar 6 Sep 2016 - 22:02

Et je rajoute pour ceux qui en plaisantent : on voit bien que vous n'avez pas pointé à l'ANPE ex Pôle emploi !

Irisse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Presse-purée le Mar 6 Sep 2016 - 22:27

@Irisse a écrit:Nous les prof de lettres, ne savons-nous pas que les mots sont importants et portent une idéologie ?

On te répondra que "compétence" en contexte scolaire n'a pas le même sens qu'en contexte professionnel.

Spoiler:
Et on commet une grave erreur...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par gauvain31 le Mar 6 Sep 2016 - 22:34

@Lefteris a écrit:
@Irisse a écrit:Je reprends le fil de cette discussion depuis hier soir après avoir lu vos messages et je réponds à la question : "ça nous fait quoi les compétences ?" Moi qui ai travaillé hors Education Nationale, cela me fait froid dans le dos. Parce que j'ai choisi de ne pas avoir des objectifs à réaliser à la fin du mois et que j'ai envie d'avoir un idéal plus haut que de simples chiffres sur un papier. "ça" me fait penser à une logique managériale. Et non, ce n'est pas comme avant, les compétences ne sont pas de simples objectifs. Nous les prof de lettres, ne savons-nous pas que les mots sont importants et portent une idéologie ? Quand vous serez convoqués dans le bureau du principal pour être évalué et qu'on vous dira : "Vous êtes négligé, faites un petit effort...allez faire un peu de shopping ! Je ne valide pas cette compétence (je ne coche pas la croix donc), vous verrez...
+ 10 000, vois ce que j'ai mis plus haut. Moi aussi j'ai bossé hors EN, et je me suis penché sur ce genre de chose quand j'étais syndicaliste (je le suis toujours, mais simple manutentionnaire désormais).
Tout le monde va vite regretter de ne pas avoir analysé le terme plus avant, et de ne pas s'être penché sur sa triste histoire.

Lorsque je me suis fait inspecté il y a quelques mois j'étais mal à l'aise durant l'entretien quand j'ai mon IPR était entrain de cocher des cases devant moi humhum Je me suis dit "tiens, c'est devenu ça le métier d'IPR? Cocheur de case? Je scrutais discrètement son papier pour voir si elle cochait assez de cases (ou les bonnes cases). Je me suis cru à l'examen du code de la route. Mais bon c'est allé, je roulais à peu près droit, même si je prends parfois des chemin de traverse. Faut appuyer davantage sur l’accélérateur pour terminer le programme

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Nuit blanche le Mar 6 Sep 2016 - 22:58

@Alegato. a écrit:
@pwofesseur a écrit:Ça dérange personne que l'on puisse ainsi ouvertement refuser de faire le boulot pour lequel vous êtes payés?

Notre boulot c'est d'enseigner et d'éduquer et pas d'évaluer par compétences.

veneration En effet...

@Irisse a écrit:Je reprends le fil de cette discussion depuis hier soir après avoir lu vos messages et je réponds à la question : "ça nous fait quoi les compétences ?" Moi qui ai travaillé hors Education Nationale, cela me fait froid dans le dos. Parce que j'ai choisi de ne pas avoir des objectifs à réaliser à la fin du mois et que j'ai envie d'avoir un idéal plus haut que de simples chiffres sur un papier. "ça" me fait penser à une logique managériale. Et non, ce n'est pas comme avant, les compétences ne sont pas de simples objectifs. Nous les prof de lettres, ne savons-nous pas que les mots sont importants et portent une idéologie ? Quand vous serez convoqués dans le bureau du principal pour être évalué et qu'on vous dira : "Vous êtes négligé, faites un petit effort...allez faire un peu de shopping ! Je ne valide pas cette compétence (je ne coche pas la croix donc), vous verrez...

C'est très bien résumé. Moi aussi ça me fait de plus en plus froid dans le dos. Ajoutez à cela le sinistre GIXEL (groupement d'industriels de l'électronique http://bigbrotherawards.eu.org/GIXEL-Groupement-des-industries qui affiche le but d'introduire les mécanismes de surveillance le plus tôt possible à l'école via par exemple la biométrie à la cantine, arrivé chez nous sans prévenir et sans pouvoir s'y opposer...) et vraiment, ça donne envie de se barrer!

@gauvain31 a écrit:
Lorsque je me suis fait inspecté il y a quelques mois j'étais mal à l'aise durant l'entretien quand j'ai mon IPR était entrain de cocher des cases devant moi humhum  Je me suis dit "tiens, c'est devenu ça le métier d'IPR? Cocheur de case? Je scrutais discrètement son papier pour voir si elle cochait assez de cases (ou les bonnes cases). Je me suis cru à l'examen du code de la route.  Mais bon c'est allé, je roulais à peu près droit, même si je prends parfois des chemin de traverse. Faut appuyer davantage sur l’accélérateur pour terminer le programme

Sérieux?? Shocked C'est hallucinant!

Nuit blanche
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Irisse le Mar 6 Sep 2016 - 23:04

@Presse-purée a écrit:
@Irisse a écrit:Nous les prof de lettres, ne savons-nous pas que les mots sont importants et portent une idéologie ?

On te répondra que "compétence" en contexte scolaire n'a pas le même sens qu'en contexte professionnel.

Spoiler:
Et on commet une grave erreur...

Bon allons réfléchir à ce que je vais donner comme "tâche finale" pour demain. Hi hi - la -rant ! chirolp iei

Irisse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par gauvain31 le Mar 6 Sep 2016 - 23:26

@gauvain31 a écrit:
Lorsque je me suis fait inspecté il y a quelques mois j'étais mal à l'aise durant l'entretien quand j'ai mon IPR était entrain de cocher des cases devant moi humhum  Je me suis dit "tiens, c'est devenu ça le métier d'IPR? Cocheur de case? Je scrutais discrètement son papier pour voir si elle cochait assez de cases (ou les bonnes cases). Je me suis cru à l'examen du code de la route.  Mais bon c'est allé, je roulais à peu près droit, même si je prends parfois des chemin de traverse. Faut appuyer davantage sur l’accélérateur pour terminer le programme

NuitBlanche a écrit:Sérieux?? Shocked C'est hallucinant!

Oui je n'en ai pas cru mes yeux également ; je m'en suis aperçu qu'après 5-10 minutes d'entretien: j'étais entre être circonspect , peiné , amusé, en colère; atterré. Je n'ai rien dit bien sûr, même si elle a clairement vu mon air atterré.
Donc si sous voyez votre IPR cocher des cases, rien de plus normal et logique: après tout, on fait comme ça pour recruter dans certaines entreprises... comme celle qu'est entrain de devenir lEN. Il y a pour le coup une logique (même si elle ne me plait pas)

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Paleoprof le Mar 6 Sep 2016 - 23:36

Je crains que le risque quand on est stagiaire et qu'on n'évalue pas par compétences... ce ne soit le licenciement pur et dur en fin de ce qui s'appellera alors stage de non-titularisation..... affraid
Déjà qu'apprendre en à peine un an un métier qui travaille sur de l'humain, c'est difficile ,mais alors là... la barre est très haute!

Paleoprof
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Nuit blanche le Mar 6 Sep 2016 - 23:40

Oui c'est sûr, pour les stagiaires comme toujours il faut être prudent.

Les cases cochées... pfff.. ce qui m'agace le plus, c'est que quand même, ça peut se faire après coup quitte à le faire, c'est la moindre des choses!

Nuit blanche
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par gauvain31 le Mar 6 Sep 2016 - 23:45

@Nuit blanche a écrit:Oui c'est sûr, pour les stagiaires comme toujours il faut être prudent.

Les cases cochées... pfff.. ce qui m'agace le plus, c'est que quand même, ça peut se faire après coup quitte à le faire, c'est la moindre des choses!

Oui je me suis fait cette réflexion;pourquoi le fait-elle devant moi? Politique de transparence?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Nuit blanche le Mer 7 Sep 2016 - 0:07

J'aurais plutôt dit: la flemme de reprendre après! Cocher en direct, ça va plus vite, et bon certes, ça permet de ne rien oublier. Mais c'est tellement.... un manque de savoir-vivre!!

Nuit blanche
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par lene75 le Mer 7 Sep 2016 - 8:22

Eh eh, c'est que 5 min après être partie elle ne se souvient plus de rien Very Happy

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Irisse le Mer 7 Sep 2016 - 18:15

J'ai toujours le rapport de mon inspection de stagiaire d'il y a une vingtaine d'années à l'époque des IUFM. On mettait déjà des croix dans une grille d'évaluation... C'était la même équipe qu'aujourd'hui  Laughing , les plus jeunes doivent en être conscients : on aimait déjà les fiches-contrat et autres grilles d'évaluation, l'apprentissage centré sur l'élève, et que d'évaluations diagnostiques en début d'année n'ai-je pas fait, m'épuisant à corriger de gros paquets de copie dès le début... J'ai abandonné cela depuis longtemps, je m'économise,   je ne relève plus les séquences avec grille d'évaluation, et j'ai abandonné aussi l'évaluation par critères (que je précisais sur les copies) car que de temps perdu pour des notes qui reviennent au même cafe  ! Une seule note alliée à mes commentaires sur les copies est plus lisible pour les élèves, me paraît-il. Quand on se retrouve dans un établissement difficile, il faut se ménager, sinon... et ne pas trop écouter ces formateurs des ESPE (rants ?) qui sont souvent éloignés de la réalité...

Irisse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par Ignatius Reilly le Mer 7 Sep 2016 - 18:40

Quand j'étais à l'iufm en 2007, après avoir passé le concours à 29 berges, je me suis retrouvé avec d'autres gars de mon âge : un trentenaire qui venait du privé, un agrégé qui avait tâté autre chose entre temps, un autre (devenu pote) qui avait bourlingué dans le monde du journalisme. Autant vous dire que nous n'avons pas du tout intégré la notion de compétence. On en avait déjà entendu parler dans d'autres contextes professionnels mais il était hors de question que l'on en tienne compte dans nos relations et nos évaluations des gamins. Alors comment a- t -on fait pour la titularisation ? On s'est contenté de faire cours de façon rigoureuse en montrant à l'IPR que l'on tenait nos classes. A l'époque ils avaient autre chose à faire que de vérifier si l'on sacrifiait à sainte compétence. Et sincèrement, quand on remplit le satané livret de compétences en 3ème, on le fait en se bouchant le nez mais en sachant pertinemment que le truc ne sera jamais regardé par qui que ce soit. J'ai entendu hier que le nouvel objectif de Hollande était de porter 80% d'une classe d'âge au niveau L1. Tout va bien.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ...et si on n'évalue pas par compétences, il nous arrive quoi ?

Message par VanGogh59 le Mer 7 Sep 2016 - 21:37

@Ignatius Reilly a écrit: J'ai entendu hier que le nouvel objectif de Hollande était de porter 80% d'une classe d'âge au niveau L1. Tout va bien.

Marrant qu'un aussi grand incompétent songe à valider autant de compétences humhum

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum