PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par XIII le Mar 25 Oct 2016 - 12:50

12:48:50
Question d'un IEN à un PE passant l'entretien pour figurer sur la liste d'aptitude de direction (école primaire):

"Comment agirez vous pour faire changer d'anciens collègues utilisant de vieilles méthodes et ne voulant absolument pas en changer?"

Rappelons que la gestion de la pédagogie dans les classes ne fait absolument pas partie des prérogatives du directeur (jusqu'à maintenant...).

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Olympias le Mar 25 Oct 2016 - 13:08

@XIII a écrit:12:48:50
Question d'un IEN à un PE passant l'entretien pour figurer sur la liste d'aptitude de direction (école primaire):

"Comment agirez vous pour faire changer d'anciens collègues utilisant de vieilles méthodes et ne voulant absolument pas en changer?"

Rappelons que la gestion de la pédagogie dans les classes ne fait absolument pas partie des prérogatives du directeur (jusqu'à maintenant...).
Ça promet ... furieux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Mamousse le Mar 25 Oct 2016 - 13:23

@Olympias a écrit:
@XIII a écrit:12:48:50
Question d'un IEN à un PE passant l'entretien pour figurer sur la liste d'aptitude de direction (école primaire):

"Comment agirez vous pour faire changer d'anciens collègues utilisant de vieilles méthodes et ne voulant absolument pas en changer?"

Rappelons que la gestion de la pédagogie dans les classes ne fait absolument pas partie des prérogatives du directeur (jusqu'à maintenant...).
Ça promet ... furieux

Je dirais même plus : ça promet... et ça craint... Liberté pédagogique, disait-on... Evil or Very Mad

_________________
"Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis." (Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle)

"C'est véritablement utile, puisque c'est joli." (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par HORA le Mar 25 Oct 2016 - 13:25

@Lefteris a écrit:
J'ai entendu ça à plusieurs reprises déjà. Quand les programmes changent, on nous dit qu'il "fallait bien changer"  (alors que le contenu e la matière ne change pas). Pour la réforme, même chose, "il fallait faire une réforme, c'est comme ça, tout le monde le fait" (on  admire l'argument). Il y a toute une logique managériale derrière ces injonctions, ainsi que tout un vocabulaire tout aussi managérial stéréotypé  ("la conduite du changement" , les "résistances au changement"...).  En fait, il y a des intérêts, derrière tout ça , et des plus vils, des plus sordides, des plus mesquins, des plus abjects.  Il s'agit de s'attaquer à ce qui fonctionne pour le faire dysfonctionner et le faire entrer dans le monde marchand après l'avoir asphyxié. C'est la méthode à l'oeuvre pour les transports, la poste, la santé, l'éducation nationale. On trouve à la manoeuvre les intérêts financiers, et leurs relais les plus répugnants, les mercanti inféodés à la  logique OCDE, Bruxelles, organisations marionnettes des grands intérêts mondialisés. Ceux qui font crever de faim les deux-tiers de la planète pour les profits de quelques-uns.
Et tout ça trouve des relais chez quelques uns de nos petits fonctionnaires serviles  (ceux des inspecteurs qui vendent la réforme, ceux des CDE qui sont contents de voir leur pouvoir de cheffaillon augmenter) parce qu'ils y trouvent un avantage, et parce qu'il est souvent plus confortable de se taire que de lutter, parce qu'on préfère le bout de gras qui est jeté que la dignité et l'honneur.
La  réforme du statut des enseignants consiste, ils le savent très bien, à mettre à genoux un métier pour  faire passer sans contestation des réformes économiques, et rien d'autre. Le statut actuel les gêne, des gens s'opposent, ou au moins traînent les pieds. Le système de la carotte, qui fonctionne déjà bien (on le voit avec les "jaunes", les formateurs, les relais de la parole officielle) sera étendu à tous, avec un rôle accru pour le bâton.

A cette longue liste, on peut ajouter la sécurité, mission régalienne s'il en est. J'ai halluciné ce matin en entendant à la radio un monsieur, visiblement expert du domaine, nous expliquer que ben oui, c'est quand même un peu la tendance du moment.



Cela s'inscrit dans une accélération tous azimuts de la privatisation de la puissance étatique, laquelle est seule à même pour le moment de lever l'impôt et de légiférer.

HORA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par jésus le Mar 25 Oct 2016 - 13:30

@Lefteris a écrit:
@Peinard a écrit:Très bien. Donc tout changement est bon par définition. PPCR, réforme du collège, loi travail : circulez il n'y a rien à voir.
J'ai entendu ça à plusieurs reprises déjà. Quand les programmes changent, on nous dit qu'il "fallait bien changer"  (alors que le contenu e la matière ne change pas). Pour la réforme, même chose, "il fallait faire une réforme, c'est comme ça, tout le monde le fait" (on  admire l'argument). Il y a toute une logique managériale derrière ces injonctions, ainsi que tout un vocabulaire tout aussi managérial stéréotypé  ("la conduite du changement" , les "résistances au changement"...).  En fait, il y a des intérêts, derrière tout ça , et des plus vils, des plus sordides, des plus mesquins, des plus abjects.  Il s'agit de s'attaquer à ce qui fonctionne pour le faire dysfonctionner et le faire entrer dans le monde marchand après l'avoir asphyxié. C'est la méthode à l'oeuvre pour les transports, la poste, la santé, l'éducation nationale. On trouve à la manoeuvre les intérêts financiers, et leurs relais les plus répugnants, les mercanti inféodés à la  logique OCDE, Bruxelles, organisations marionnettes des grands intérêts mondialisés. Ceux qui font crever de faim les deux-tiers de la planète pour les profits de quelques-uns.
Et tout ça trouve des relais chez quelques uns de nos petits fonctionnaires serviles  (ceux des inspecteurs qui vendent la réforme, ceux des CDE qui sont contents de voir leur pouvoir de cheffaillon augmenter) parce qu'ils y trouvent un avantage, et parce qu'il est souvent plus confortable de se taire que de lutter, parce qu'on préfère le bout de gras qui est jeté que la dignité et l'honneur.
La  réforme du statut des enseignants consiste, ils le savent très bien, à mettre à genoux un métier pour  faire passer sans contestation des réformes économiques, et rien d'autre. Le statut actuel les gêne, des gens s'opposent, ou au moins traînent les pieds. Le système de la carotte, qui fonctionne déjà bien (on le voit avec les "jaunes", les formateurs, les relais de la parole officielle) sera étendu à tous, avec un rôle accru  pour le bâton.

C'est exactement ça. Tout ce nouveau monde néo-libéral pro néo-management qui est persuadé d'être dans le vrai n'est plus capable de comprendre le monde enseignant ou tout autre monde qui ne met pas le profit en numéro un des listes. De facto, si ce monde enseignant hors de l'économie n'existe pas pour une pensée qui résume tout à l'économie. Pourquoi avoir des états d'âme pour la disparition de quelque chose qui n'existe pas? Laughing

Avec une telle pensée néo-libérale, c'est tout un pan de l'activité pourtant importante en période de mutation économique qui se retrouve dans un angle mort. Quand ce type de pensée aura fait trop de dégât pour que ça ne se voit pas, un système privé a minima sera mis en place où les plus riches s'en sortiront. En tout cas, cela suffira bien pour être l'esclave de start-up uberisante. Les plus riches iront en école de commerce. Fermer le ban.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Lefteris le Mar 15 Nov 2016 - 18:39

@XIII a écrit:12:48:50
Question d'un IEN à un PE passant l'entretien pour figurer sur la liste d'aptitude de direction (école primaire):

"Comment agirez vous pour faire changer d'anciens collègues utilisant de vieilles méthodes et ne voulant absolument pas en changer?"

Rappelons que la gestion de la pédagogie dans les classes ne fait absolument pas partie des prérogatives du directeur (jusqu'à maintenant...).
C'est bien la raison pour laquelle il va y avoir une classe exceptionnelle, que je vois arriver gros comme une maison avec des pouvoirs managériaux étendus. Ca fait un moment que ça travaille les huiles, cette idée, qu'il faut de "vrais" chefs dans le primaire.
Et dans le second degré, ça sera les futurs classes exceptionnelles qui n'auront pas forcément de titre officiel, mais des "missions" avec un pouvoir de fait, assorti d' IMP, qui, cornaqueront les autres, leur imposeront des réunions, des progressions, etc.
Je ne sais pas si mon flair me fait défaut, mais je le sens bien comme ça.


@HORA a écrit:

A cette longue liste, on peut ajouter la sécurité, mission régalienne s'il en est. J'ai halluciné ce matin en entendant à la radio un monsieur, visiblement expert du domaine, nous expliquer que ben oui, c'est quand même un peu la tendance du moment.



Cela s'inscrit dans une accélération tous azimuts de la privatisation de la puissance étatique, laquelle est seule à même pour le moment de lever l'impôt et de légiférer.
Le type le dit parfaitement : ça fera baisser les coûts, parce que les salaires sont si bas, grâce à la concurrence, que même avec des sociétés faisant des bénéfices ça coûtera moins cher. Il explique bien entre les lignes la politique du fait accompli : maintenant que les sociétés privées sont là, il faut bien les intégrer au système global.
Du reste, beaucoup de choses sont déjà externalisées dans la police, à commencer par les moyens techniques. Les ateliers et services de logistique (véhicules, radios, armes) qui avaient des techniciens et fonctionnaires ferment au profit de boîtes privées.

@jésus a écrit:

C'est exactement ça. Tout ce nouveau monde néo-libéral pro néo-management qui est persuadé d'être dans le vrai n'est plus capable de comprendre le monde enseignant ou tout autre monde qui ne met pas le profit en numéro un des listes. De facto, si ce monde enseignant hors de l'économie n'existe pas pour une pensée qui résume tout à l'économie. Pourquoi avoir des états d'âme pour la disparition de quelque chose qui n'existe pas? Laughing

Avec une telle pensée néo-libérale, c'est tout un pan de l'activité pourtant importante en période de mutation économique qui se retrouve dans un angle mort. Quand ce type de pensée aura fait trop de dégât pour que ça ne se voit pas, un système privé a minima sera mis en place où les plus riches s'en sortiront. En tout cas, cela suffira bien pour être l'esclave de start-up uberisante. Les plus riches iront en école de commerce. Fermer le ban.
C'est bien parce qu'ils ne comprennent pas le métier, et que ce n'est même pas un métier , mais un poste budgétaire, qu'ils ne résonnent raisonnent qu'en terme de présence, d'heures, de pointage. C'est très révélateur.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par archeboc le Mar 15 Nov 2016 - 22:53


Il faut voir aussi les choses en face : quand vous êtes à Bercy, soit vous êtes là uniquement pour votre carrière, et il faut expédier vos trois ans en poste sans faire de vague pour monter plus haut le plus vite possible, soit vous avez un peu de souci du bien commun, et ce qui vous écrase par-dessus tout, c'est la perspective envahissante de la faillite du pays ; vous redoublez alors de zèle pour comprimer les coûts coûte que coûte, sans chercher à voir les conséquences derrière.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Roumégueur Ier le Ven 25 Nov 2016 - 13:32

Pétition FO : retrait du projet d'évaluation des enseignants, à signer, à faire tourner, merci
https://www.change.org/p/najat-vallaud-belkacem-retrait-du-projet-de-r%C3%A9forme-de-l-%C3%A9valuation-des-enseignants

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Serge le Ven 25 Nov 2016 - 18:00

En cliquant sur "lire la lettre", je ne trouve à nouveau que le titre : "Les personnels soussignés demandent à la Ministre de renoncer à son projet de réforme sur l’évaluation des enseignants".

C'est normal ou vous voyez le corps de la lettre ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par monseigneur le Dim 27 Nov 2016 - 23:28

signé ! je fais tourner...

monseigneur
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par XIII le Lun 28 Nov 2016 - 7:40

Dans la perspective de Fillon au pouvoir cette nouvelle évaluation risque bien de freiner la carrière de TOUS! Dans le 2nd degré, on comprend mieux pourquoi Hollande a abrogé le décret de 50 sur les ORS, histoire de donner les mains libres aux ultras libéraux pour vous augmenter considérablement vos heures de travail + cette nouvelle évaluation pour museler toute envie de rébellion.

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Lefteris le Lun 28 Nov 2016 - 8:38

C'est un boulevard offert aux politiques les plus dures, les plus hostiles à venir ce gouvernement a soigneusement goudronné : loi travail, fichier Big brother, privatisations, régionalisation et féodalisme, et pour l'EN en particulier, la déclinaison de cette idéologie, c'est le début de démolition des statuts, la destruction méthodique de l'école nationale, le PPCR et l'évaluation qui en découle.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Marie-Latuile le Mer 30 Nov 2016 - 13:26

La mission de service public d'état remplacée par de la docilité locale...
Ils veulent vraiment qu'on devienne des "petits fonctionnaires" malléables, et tant pis si la mission de départ est dévoyée par les petits chefs de passage.

La pétition, ok, signé aussi. Vu la gravité de la menace, j'étais prête à faire grève contre le PPCR, mais ça n'a pas l'air à l'ordre du jour...

En même temps, les collègues ont tellement la tête sous l'eau qu'il leur reste peu d'énergie pour se battre. Et vu qu'on nous colle le chiffon rouge des bulletins sous les yeux, le sujet du PPCR passerait presque à l'as en salle des profs...

Marie-Latuile
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Gallia le Mer 30 Nov 2016 - 14:32

pétition signée. 
Dans mon collège, 90% des collègues ne sont même pas au courant du PPCR...

_________________
On nous apprend à désapprendre.

Gallia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par amethyste le Mer 30 Nov 2016 - 16:20

@Gallia a écrit:pétition signée. 
Dans mon collège, 90% des collègues ne sont même pas au courant du PPCR...
Chez moi, ils ne veulent même pas le savoir, ils ne veulent plus de mauvaises nouvelles. titanic

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Lefteris le Mer 30 Nov 2016 - 16:29

@amethyste a écrit:
@Gallia a écrit:pétition signée. 
Dans mon collège, 90% des collègues ne sont même pas au courant du PPCR...
Chez moi, ils ne veulent même pas le savoir, ils ne veulent plus de mauvaises nouvelles. titanic
Je crois que tu touches avec justesse à un ressort moral d'une profession , qui confirme ce que disait en substance Montesquieu : il est plus facile de traîner ses chaînes que de tenter de les briser.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par meskiangasher le Mer 30 Nov 2016 - 17:16

@XIII a écrit:Dans la perspective de Fillon au pouvoir cette nouvelle évaluation risque bien de freiner la carrière de TOUS! Dans le 2nd degré, on comprend mieux pourquoi Hollande a abrogé le décret de 50 sur les ORS, histoire de donner les mains libres aux ultras libéraux pour vous augmenter considérablement vos heures de travail + cette nouvelle évaluation pour museler toute envie de rébellion.
Dans la perspective de Fillon au pouvoir cela va plus loin que cela, car dans son programme on voit en filigrane, ce n'est pas explicite, un quasi-gel de l'avancement, et un passage d'échelon uniquement au choix, dans la limite des contraintes financières :
• Revoir les automatismes de déroulement des
carrières(11) qui font dériver la masse salariale, et mettre
simultanément en place une revalorisation salariale en
y réaffectant une partie des économies réalisées par
les suppressions de postes ; d’une manière générale,
veiller à récompenser le mérite de chacun dans la
gestion des carrières.
(11) GVT (Glissement Vieillissement Technicité) traduisant principalement à un avancement à l’ancienneté plutôt qu’au mérite.
source (page 06) : https://www.fillon2017.fr/wp-content/uploads/2016/10/CINQ-ENGAGEMENTS-POUR-REDRESSER-NOS-FINANCES-PUBLIQUES-ET-L.pdf

meskiangasher
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Liseron le Mer 30 Nov 2016 - 17:27

@Serge a écrit:En cliquant sur "lire la lettre", je ne trouve à nouveau que le titre : "Les personnels soussignés demandent à la Ministre de renoncer à son projet de réforme sur l’évaluation des enseignants".

C'est normal ou vous voyez le corps de la lettre ?

Pareil pour moi... Je voudrais bien lire la lettre avant de signer ! (Dommage que ce ne soit pas une pétition intersyndicale d'ailleurs).

Liseron
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Lefteris le Mer 30 Nov 2016 - 17:56

@meskiangasher a écrit:
@XIII a écrit:Dans la perspective de Fillon au pouvoir cette nouvelle évaluation risque bien de freiner la carrière de TOUS! Dans le 2nd degré, on comprend mieux pourquoi Hollande a abrogé le décret de 50 sur les ORS, histoire de donner les mains libres aux ultras libéraux pour vous augmenter considérablement vos heures de travail + cette nouvelle évaluation pour museler toute envie de rébellion.
Dans la perspective de Fillon au pouvoir cela va plus loin que cela, car dans son programme on voit en filigrane, ce n'est pas explicite, un quasi-gel de l'avancement, et un passage d'échelon uniquement au choix, dans la limite des contraintes financières :
• Revoir les automatismes de déroulement des
carrières(11) qui font dériver la masse salariale, et mettre
simultanément en place une revalorisation salariale en
y réaffectant une partie des économies réalisées par
les suppressions de postes ; d’une manière générale,
veiller à récompenser le mérite de chacun dans la
gestion des carrières.
(11) GVT (Glissement Vieillissement Technicité) traduisant principalement à un avancement à l’ancienneté plutôt qu’au mérite.
source (page 06) : https://www.fillon2017.fr/wp-content/uploads/2016/10/CINQ-ENGAGEMENTS-POUR-REDRESSER-NOS-FINANCES-PUBLIQUES-ET-L.pdf
C'est une idée qui fait son chemin depuis longtemps , et Chatel l'avait déjà évoqué : mettre un terme à la FP de carrière.
Ca sera la première étape avant la contractualisation totale, qui aboutira aux recrutements locaux, avec salaires négociés individuellement.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par MUTIS le Mer 30 Nov 2016 - 17:59

@Lefteris a écrit:
@amethyste a écrit:
@Gallia a écrit:pétition signée. 
Dans mon collège, 90% des collègues ne sont même pas au courant du PPCR...
Chez moi, ils ne veulent même pas le savoir, ils ne veulent plus de mauvaises nouvelles. titanic
Je crois que tu touches  avec justesse à un ressort moral d'une profession , qui confirme ce que disait en substance Montesquieu : il est plus facile de traîner ses chaînes que de tenter de les briser.

C'est beau (et vrai) ça ! Tu peux donner la référence de cette citation qui me plaît bien...
Voir celle de Primo Levi qui accompagne mes messages...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Ignatius Reilly le Mer 30 Nov 2016 - 18:02

@amethyste a écrit:
@Gallia a écrit:pétition signée. 
Dans mon collège, 90% des collègues ne sont même pas au courant du PPCR...
Chez moi, ils ne veulent même pas le savoir, ils ne veulent plus de mauvaises nouvelles. titanic

Disons qu' à deux salaires, on s'en fout un peu plus... Rolling Eyes

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Lefteris le Mer 30 Nov 2016 - 18:13

@MUTIS a écrit:
@Lefteris a écrit:
@amethyste a écrit:
@Gallia a écrit:pétition signée. 
Dans mon collège, 90% des collègues ne sont même pas au courant du PPCR...
Chez moi, ils ne veulent même pas le savoir, ils ne veulent plus de mauvaises nouvelles. titanic
Je crois que tu touches  avec justesse à un ressort moral d'une profession , qui confirme ce que disait en substance Montesquieu : il est plus facile de traîner ses chaînes que de tenter de les briser.

C'est beau (et vrai) ça ! Tu peux donner la référence de cette citation qui me plaît bien...
Voir celle de Primo Levi qui accompagne mes messages...
Aïe, je cite de tête, et très à peu près, d'où l'absence de guillemets. Je crois que c'est dans l'Esprit des lois. Du reste, c'est une idée répandue chez beaucoup d'auteurs, que l'on subit  parce qu'on refuse de se rebiffer .
Montaigne, De l'institution des enfants : "Les habitants d’Asie servaient à un seul, pour ne savoir prononcer une seule syllabe, qui est Non" .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Ignatius Reilly le Mer 30 Nov 2016 - 18:17

La Boétie déchirait davantage, il a théorisé tout ça à 16 ans, la street cred', c'est lui.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Irisse le Mer 30 Nov 2016 - 18:23

Il a copié son copain La Boétie : "il n'est pas croiable comme le peuple deslors qu'il est assujetti, tombe si soudain en un tel et si profond oubly de la franchise, qu'il n'est pas possible qu'il se resveille pour la ravoir, servant si franchement et tant volontiers, qu'on diroit a le voir qu'il a non pas perdu sa liberté, mais gaigné sa servitude" idee
"c'est le peuple qui s'asservit, qui se coupe la gorge, qui aiant le chois ou d'estre serf ou d'estre libre quitte sa franchise et prend le joug : qui consent à son mal ou plustost le pourchasse."

Irisse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par amethyste le Mer 30 Nov 2016 - 18:26

@Ignatius Reilly a écrit:
@amethyste a écrit:
@Gallia a écrit:pétition signée. 
Dans mon collège, 90% des collègues ne sont même pas au courant du PPCR...
Chez moi, ils ne veulent même pas le savoir, ils ne veulent plus de mauvaises nouvelles. titanic

Disons qu' à deux salaires, on s'en fout un peu plus... Rolling Eyes
Ils ne vont même pas aussi loin, puisque certains collègues ont carrément refusé d'entendre parler du PPCR, donc ils découvriront à quelle sauce ils seront mangés bien trop tard et viendront alors pleurer.

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

Message par Lefteris le Mer 30 Nov 2016 - 18:39

@amethyste a écrit:
@Ignatius Reilly a écrit:
@amethyste a écrit:
@Gallia a écrit:pétition signée. 
Dans mon collège, 90% des collègues ne sont même pas au courant du PPCR...
Chez moi, ils ne veulent même pas le savoir, ils ne veulent plus de mauvaises nouvelles. titanic

Disons qu' à deux salaires, on s'en fout un peu plus... Rolling Eyes
Ils ne vont même pas aussi loin, puisque certains collègues ont carrément refusé d'entendre parler du PPCR, donc ils découvriront à quelle sauce ils seront mangés bien trop tard et viendront alors pleurer.
Et ça sera la faute des syndicats, avec lesquels ils n'ont rien à voir, et auxquels ils auront tourné le dos, toujours dans ce refus absolu de s'informer.Je suis vraiment tombé en devenant enseignant, je ne pensais pas me trouver face à autant de gens que si peu de choses intéressent. Mais tout le monde se plaint de sa fiche de paie, de ses difficultés. Mais qu'est-ce que j'ai envie d'envoyer tout balader, des fois ... Evil or Very Mad

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum