Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Roumégueur Ier
Érudit

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Roumégueur Ier le Mar 6 Déc 2016 - 6:59
FO a écrit à la FSU :
http://www.fo-snfolc.fr/IMG/pdf/16-11-29-hr-fsu.pdf

(Désolé, impossible de citer un extrait)
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Roumégueur Ier le Mar 6 Déc 2016 - 7:02
Quelques prises de position :
http://www.fo-snfolc.fr/IMG/pdf/note_no15_evaluation.pdf
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Madame_Prof le Mar 6 Déc 2016 - 8:04
@VicomteDeValmont a écrit:Le SNES, contrairement aux autres syndicats, laisse s'exprimer des tendances qui sont plus ou moins fortes et rarement d'accord.

Les dissensions internes ne sont pas forcément liées aux tendances... Elles sont également liées à des prises de position différentes au niveau des académies. Certaines suivent de moins en moins le SNES National. Ce dernier va peut-être se rendre compte de quelques erreurs...

_________________
2017-2018 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Hérodoute le Mar 6 Déc 2016 - 8:21
Excusez-moi de vous demander pardon et d'arriver comme un cheveu sur la soupe... (tiens, je crois que j'ai mélangé pas mal d'expressions en une seule là...) mais je voulais savoir si le PPCR avait été finalement signé par les syndicats. Il m'a semblé lire que les derniers points de discussion devaient être actés début décembre.
Alors ? Tout est acté ? On s'est ... avoir ?

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
avatar
Lefteris
Empereur

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Lefteris le Mar 6 Déc 2016 - 8:25
@Roumégueur Ier a écrit:

Le SnFOlc a reçu de très nombreuses prises de position des collèges contre le projet d'évaluation, le protocole PPCR et aussi la réforme du collège (dont le LSU, qui occupe une grande partie des conversations), ils en ont plusieurs centaines et beaucoup sont intersyndicales avec notamment les sections SNES locales (avec aussi Sud, la CGT... ).
La FSU envisage très sérieusement de voter pour le projet du gouvernement, mais je sens qu'en se rendant compte que la base se mobilise très fortement, ils pourraient changer d'avis, enfin, c'est vraiment ce que j'espère. On saura demain, c'est ça?
Dernier espoir en effet, même si le CTM peut encore  s'asseoir sur l'avis.
Sinon, bienvenue dans le monde managérial, avec la pression permanente, l'insécurité de la carrière, le système "proposé = promu, non proposé = non promu", que connaissent déjà certains fonctionnaires (et que j'ai connu).  Le métier va vraiment être transformé en métier d'exécution, soumis à contraintes locales variables, tâches,  procédures, le disciplinaire passant  au  dernier plan.
Il y a beaucoup de prises de position , certes, mon établissement en fait partie, mais beaucoup de collègues ne  voient pas encore ce qui va leur dégringoler sur la tête.
La dislocation de leur métier et de leur statut va avec celle de l'école nationale et républicaine.


Dernière édition par Lefteris le Mar 6 Déc 2016 - 9:13, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Celadon le Mar 6 Déc 2016 - 8:28
@Lefteris a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:

Le SnFOlc a reçu de très nombreuses prises de position des collèges contre le projet d'évaluation, le protocole PPCR et aussi la réforme du collège (dont le LSU, qui occupe une grande partie des conversations), ils en ont plusieurs centaines et beaucoup sont intersyndicales avec notamment les sections SNES locales (avec aussi Sud, la CGT... ).
La FSU envisage très sérieusement de voter pour le projet du gouvernement, mais je sens qu'en se rendant compte que la base se mobilise très fortement, ils pourraient changer d'avis, enfin, c'est vraiment ce que j'espère. On saura demain, c'est ça?
Dernier espoir en effet, même si le CTM peut encore  s'asseoir sur l'avis.
Sinon, bienvenue dans le monde managérial, avec la pression permanente, l'insécurité de la carrière, le système "proposé = promu, non proposé = non promu", que connaissent déjà certains fonctionnaires (et que j'ai connu).  Le métier va vraiment être transformé en métier d'exécution, soumis à contraintes locales variables, tâches,  procédures, le disciplinaire passant  au  dernier plan.
Il y a beaucoup de prises de position , certes, mon établissement en fait partie, mais beaucoup de collègues ne  voient pas encore ce qui va leur dégringoler sur la tête.
La dislocation de leur métier et de leur statut va avec celui de l'école nationale et républicaine.
... ou au premier, selon le sens que l'on accorde au mot. No
Et la dislocation du métier, c'est la modernité. Lefteris, actualise !! Twisted Evil
avatar
Lefteris
Empereur

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Lefteris le Mar 6 Déc 2016 - 9:13
@Celadon a écrit:

Et la dislocation du métier, c'est la modernité. Lefteris, actualise !! Twisted Evil
Oui j"oubliais les mantras : "le monde a changé" "les élèves ont changé" "le métier doit changer"...  Rolling Eyes


Dernière édition par Lefteris le Mar 6 Déc 2016 - 9:18, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Celadon le Mar 6 Déc 2016 - 9:17
Tu vois, quand tu veux ! veneration
Moses2
Niveau 5

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Moses2 le Mer 7 Déc 2016 - 22:56
Un autre point de vue sur le PPCR : https://www.snes.edu/Halte-a-l-intox.html
avatar
Mélu
Esprit sacré

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Mélu le Jeu 8 Déc 2016 - 7:09
Oui, il faut bien tenter de se justifier... Ils ont sorti le gravier aussi ?

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés
XIII
Fidèle du forum

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par XIII le Jeu 8 Déc 2016 - 7:42
@Moses2 a écrit:Un autre point de vue sur le PPCR : https://www.snes.edu/Halte-a-l-intox.html
Je garde cette page du SNES au chaud...Je la ressortirai dans quelques années...
barèges
Neoprof expérimenté

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par barèges le Jeu 8 Déc 2016 - 10:14
Pour les enseignants de statut secondaire dans le supérieur, c'était le silence radio, jusqu'à un mail reçu par voie syndicale aujourd'hui : même système, sauf que la "grille d'évaluation" à remplir lors des "entretiens de carrière" n'est pas encore définie.
On se demande bien avec qui auront lieu ces entretiens.
Quant à la "grille" et au "référentiel de compétences"... Il va falloir mettre en avant des initiatives d'innovation pédagogique et d'utilisation du numérique, je suppose.
Bref un avenir radieux.
avatar
kerangelo
Niveau 6

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par kerangelo le Mer 14 Déc 2016 - 10:44
@Lefteris a écrit:
@Celadon a écrit:

Et la dislocation du métier, c'est la modernité. Lefteris, actualise !! Twisted Evil
Oui j"oubliais les mantras : "le monde a changé" "les élèves ont changé" "le métier doit changer"...  Rolling Eyes
J'ai toujours pensé que les syndicats auraient dû proposer de passer de 18 h à 20h hebdo et de 15h à 16h sans augmentation de salaire quand c'était encore temps. Résultat on a eu des dégradations des conditions de travail sans précédent (suppression du mouvement national, des dédoublements automatiques, réforme du statut, réforme du collège qui sape de l'intérieur l'égalité de traitement des élèves et des professeurs, suppressions de matières entières dans les STI, quasi en langues anciennes et en allemand, maintenant l'évaluation pour encore mieux nous tenir sous la coulpe du local) ET on aura les augmentations de temps de service.  A l'origine le statut de fonctionnaire était fait pour nous protéger des pressions et nous conférer ainsi une autorité. C'est ce statut là qui est progressivement détruit, et nous sommes de plus en plus anesthésiés par ce déluge de nouveautés qui nous tombe dessus.
Sauf ici et heureusement, grâce à des collègues comme toi Lefteris.
avatar
cignus
Niveau 5

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par cignus le Mer 14 Déc 2016 - 14:21
@kerangelo a écrit:J'ai toujours pensé que les syndicats auraient dû proposer de passer de 18 h à 20h hebdo et de 15h à 16h sans augmentation de salaire quand c'était encore temps. (...)
Soit il manque des mots et/ou Kerangelo s'est trompé dans ce qu'il voulais dire.... ou alors c'est moi qui ne comprends pas ...

_________________
2014-20xx : Maths Tx Je m'éclate au collège...
2013-2014 : Maths R2 - 2nde - 1STMG - TSTMG - BTS CGO
2012-2013 : Maths R1 - 6èmes + 4èmes
2011-2012 : SII-SIN - 1ère STI2D + T-STI
1995-2011 : G. Electronique - 2nde-1ère-Tales-BTS-Licence-Ecoles_ingé
avatar
VicomteDeValmont
Expert spécialisé

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par VicomteDeValmont le Mer 14 Déc 2016 - 14:31
@cignus a écrit:
@kerangelo a écrit:J'ai toujours pensé que les syndicats auraient dû proposer de passer de 18 h à 20h hebdo et de 15h à 16h sans augmentation de salaire quand c'était encore temps. (...)
Soit il manque des mots et/ou Kerangelo s'est trompé dans ce qu'il voulais dire.... ou alors c'est moi qui ne comprends pas ...

Sans parler du +2h et +1h selon la catégorie.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
kerangelo
Niveau 6

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par kerangelo le Mer 14 Déc 2016 - 15:26
@VicomteDeValmont a écrit:
@cignus a écrit:
@kerangelo a écrit:J'ai toujours pensé que les syndicats auraient dû proposer de passer de 18 h à 20h hebdo et de 15h à 16h sans augmentation de salaire quand c'était encore temps. (...)
Soit il manque des mots et/ou Kerangelo s'est trompé dans ce qu'il voulais dire.... ou alors c'est moi qui ne comprends pas ...

Sans parler du +2h et +1h selon la catégorie.
L'idée aurait été de prendre les devants à l'époque (environ 15 ans) pour faire faire des économies en contrepartie du maintien de nos conditions de travail (maintien du mouvement national, des dédoublement pas de "réforme" du lycée ni du collège etc...). Mais cela aurait été trop visible et trop franc pour que les collègues acceptent. Il y aurait eu sans doute une levée de boucliers.

Par contre, les mesures lancinantes, répétitives, pour saper notre moral et notre métier de l'intérieur ne déplacent pas les foules mais nous détruisent par strates successives. Jusqu'à la réforme de l'évaluation qui est en train de passer comme une lettre à feue la poste.  Le résultat sera pire que la mesure qu'il aurait fallu prendre qui au moins avait l'avantage d'être clairement circonscrite et de mettre les profs à l'initiative avec les moyens de demander des contre parties.
On veut nous faire croire que le salut sera dans la monétisation de la moindre tâche avec les IMP ou dans la récompense de l'engagement professionnel dans des "projets" pour nous mettre en concurrence et laisser croire à chacun qu'il pourra s'en sortir mieux que son collègue en faisant plus de zèle. C'est une fausse piste que veulent nous faire prendre le ministère et certains syndicats car elle consiste à globaliser les moyens pour pouvoir les distribuer aux plus méritants-crédules-soumis tout en comprimant la taille du gâteau au fil du temps.

Je préférais largement le temps où il ne fallait pas "se battre" pour obtenir des dédoublements au détriment d'autres matières et/ou d'autres établissements où j'avais ma liberté pédagogique, sans qu'on vienne me faire miroiter des IMP, prises sur les DHG, ou des avancements sur critères dignes d'un pays totalitaire.
avatar
Dr Raynal
Habitué du forum

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Dr Raynal le Mer 14 Déc 2016 - 15:41
Et pour quelle obscure raison aurions nous du, il y a 15 ans, alors que la mode était plutôt à la réduction du temps de travail (dont nous n'avons pas bénéficié), consentir à une réduction de nos salaire de 11 % ?
Qui peut avoir la (charmante) naïveté de croire qu'un tel "sacrifice" eut été "récompensé" par la politicaillerie et nous aurait évité les réformes qui ne sont pas motivées par nos personnes (bien entendu) mais par "l'intérêt supérieur des élèves" (hihihi), lequel n'aurait certes pas varié, quelle qu'ait été notre propension à travailler plus pour gagner moins ?

Nous aurions simplement récolté et un appauvrissement général (nous sommes des catégories A payés B, ne l'oublions pas) et l'avalanche de réformes et remises en causes passés, présente et futures, encouragées même par cette attitude de paillasson volontaire...
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Isis39 le Mer 14 Déc 2016 - 16:02
@kerangelo a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:
@cignus a écrit:
@kerangelo a écrit:J'ai toujours pensé que les syndicats auraient dû proposer de passer de 18 h à 20h hebdo et de 15h à 16h sans augmentation de salaire quand c'était encore temps. (...)
Soit il manque des mots et/ou Kerangelo s'est trompé dans ce qu'il voulais dire.... ou alors c'est moi qui ne comprends pas ...

Sans parler du +2h et +1h selon la catégorie.
L'idée aurait été de prendre les devants à l'époque (environ 15 ans) pour faire faire des économies en contrepartie du maintien de nos conditions de travail (maintien du mouvement national, des dédoublement pas de "réforme" du lycée ni du collège etc...). Mais cela aurait été trop visible et trop franc pour que les collègues acceptent. Il y aurait eu sans doute une levée de boucliers.

Par contre, les mesures lancinantes, répétitives, pour saper notre moral et notre métier de l'intérieur ne déplacent pas les foules mais nous détruisent par strates successives. Jusqu'à la réforme de l'évaluation qui est en train de passer comme une lettre à feue la poste.  Le résultat sera pire que la mesure qu'il aurait fallu prendre qui au moins avait l'avantage d'être clairement circonscrite et de mettre les profs à l'initiative avec les moyens de demander des contre parties.
On veut nous faire croire que le salut sera dans la monétisation de la moindre tâche avec les IMP ou dans la récompense de l'engagement professionnel dans des "projets" pour nous mettre en concurrence et laisser croire à chacun qu'il pourra s'en sortir mieux que son collègue en faisant plus de zèle. C'est une fausse piste que veulent nous faire prendre le ministère et certains syndicats car elle consiste à globaliser les moyens pour pouvoir les distribuer aux plus méritants-crédules-soumis tout en comprimant la taille du gâteau au fil du temps.

Je préférais largement le temps où il ne fallait pas "se battre" pour obtenir des dédoublements au détriment d'autres matières et/ou d'autres établissements où j'avais ma liberté pédagogique, sans qu'on vienne me faire miroiter des IMP, prises sur les DHG, ou des avancements sur critères dignes d'un pays totalitaire.
Et pourquoi +1 pour les agrégés et +2 pour les certifiés ?
frdm
Niveau 10

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par frdm le Mer 14 Déc 2016 - 16:05
@VicomteDeValmont a écrit:
@cignus a écrit:
@kerangelo a écrit:J'ai toujours pensé que les syndicats auraient dû proposer de passer de 18 h à 20h hebdo et de 15h à 16h sans augmentation de salaire quand c'était encore temps. (...)
Soit il manque des mots et/ou Kerangelo s'est trompé dans ce qu'il voulais dire.... ou alors c'est moi qui ne comprends pas ...

Sans parler du +2h et +1h selon la catégorie.

Tu as raison, ce devrait être +2h et +15/9 h
avatar
VicomteDeValmont
Expert spécialisé

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par VicomteDeValmont le Mer 14 Déc 2016 - 16:06
Il faudra, au contraire, vendre très cher l'augmentation de notre temps de service quitte à la financer en partie (contrairement à ce que tu proposes) sur le statut des agrégés.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
Graisse-Boulons
Niveau 7

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Graisse-Boulons le Mer 14 Déc 2016 - 16:10
@frdm a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:
@cignus a écrit:
@kerangelo a écrit:J'ai toujours pensé que les syndicats auraient dû proposer de passer de 18 h à 20h hebdo et de 15h à 16h sans augmentation de salaire quand c'était encore temps. (...)
Soit il manque des mots et/ou Kerangelo s'est trompé dans ce qu'il voulais dire.... ou alors c'est moi qui ne comprends pas ...

Sans parler du +2h et +1h selon la catégorie.

Tu as raison, ce devrait être +2h et +15/9 h

Hihihi : meuh non ! c'est parce qu'une heure d'agrégé coûte à l'état deux heures de certifié ! Logique comptable, quand tu nous tiens ! :aaq:
avatar
kerangelo
Niveau 6

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par kerangelo le Mer 14 Déc 2016 - 16:29
@Dr Raynal a écrit:Et pour quelle obscure raison aurions nous du, il y a 15 ans, alors que la mode était plutôt à la réduction du temps de travail (dont nous n'avons pas bénéficié), consentir à une réduction de nos salaire de 11 % ?
Qui peut avoir la (charmante) naïveté de croire qu'un tel "sacrifice" eut été "récompensé" par la politicaillerie et nous aurait évité les réformes qui ne sont pas motivées par nos personnes (bien entendu) mais par "l'intérêt supérieur des élèves" (hihihi), lequel n'aurait certes pas varié, quelle qu'ait été notre propension à travailler plus pour gagner moins ?

Nous aurions simplement récolté et un appauvrissement général (nous sommes des catégories A payés B, ne l'oublions pas) et l'avalanche de réformes et remises en causes passés, présente et futures, encouragées même par cette attitude de paillasson volontaire...
Parcequ'on aurait été dans l'action et pas dans la réaction, dans le combat pour maintenir le même système car on faisait une concession forte.  L'idée de combat pour tirer contrepartie d'un acte fort posé comme proposition nous aurait permis de garder la hargne de se battre alors que c'est le dépit qui nous envahit actuellement face au constat d'échec que tout nous file entre les mains.
avatar
kerangelo
Niveau 6

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par kerangelo le Mer 14 Déc 2016 - 16:39
@VicomteDeValmont a écrit:Il faudra, au contraire, vendre très cher l'augmentation de notre temps de service quitte à la financer en partie (contrairement à ce que tu proposes) sur le statut des agrégés.
Si on commence à se bouffer le nez entre nous on est (encore plus) mal ! Les agrégés sont le seuls collègues à avoir un salaire décent (je suis certifié de base). Ce ne sont pas eux les ennemis !
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Daphné le Mer 14 Déc 2016 - 17:16
@Dr Raynal a écrit:Et pour quelle obscure raison aurions nous du, il y a 15 ans, alors que la mode était plutôt à la réduction du temps de travail (dont nous n'avons pas bénéficié), consentir à une réduction de nos salaire de 11 % ?
Qui peut avoir la (charmante) naïveté de croire qu'un tel "sacrifice" eut été "récompensé" par la politicaillerie et nous aurait évité les réformes qui ne sont pas motivées par nos personnes (bien entendu) mais par "l'intérêt supérieur des élèves" (hihihi), lequel n'aurait certes pas varié, quelle qu'ait été notre propension à travailler plus pour gagner moins ?

Nous aurions simplement récolté et un appauvrissement général (nous sommes des catégories A payés B, ne l'oublions pas) et l'avalanche de réformes et remises en causes passés, présente et futures, encouragées même par cette attitude de paillasson volontaire...

Voilà !
Je n'ai rien à rajouter.
Cath
Esprit sacré

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par Cath le Mer 14 Déc 2016 - 19:18
@kerangelo a écrit:
@Dr Raynal a écrit:Et pour quelle obscure raison aurions nous du, il y a 15 ans, alors que la mode était plutôt à la réduction du temps de travail (dont nous n'avons pas bénéficié), consentir à une réduction de nos salaire de 11 % ?
Qui peut avoir la (charmante) naïveté de croire qu'un tel "sacrifice" eut été "récompensé" par la politicaillerie et nous aurait évité les réformes qui ne sont pas motivées par nos personnes (bien entendu) mais par "l'intérêt supérieur des élèves" (hihihi), lequel n'aurait certes pas varié, quelle qu'ait été notre propension à travailler plus pour gagner moins ?

Nous aurions simplement récolté et un appauvrissement général (nous sommes des catégories A payés B, ne l'oublions pas) et l'avalanche de réformes et remises en causes passés, présente et futures, encouragées même par cette attitude de paillasson volontaire...
Parcequ'on aurait été dans l'action et pas dans la réaction, dans le combat pour maintenir le même système car on faisait une concession forte.  L'idée de combat pour tirer contrepartie d'un acte fort posé comme proposition nous aurait permis de garder la hargne de se battre alors que c'est le dépit qui nous envahit actuellement face au constat d'échec que tout nous file entre les mains.

Tu es bien optimiste.
Pour ma part, je dirais, comme Churchill, qu'on aurait eu les deux : l'augmentation de notre temps de travail et les réformes qui pourrissent le système (et j'ajoute qu'on augmenterait notre temps de travail quand même).
frdm
Niveau 10

Re: PPCR - Réforme de l'évaluation des enseignants

par frdm le Mer 14 Déc 2016 - 19:19
@VicomteDeValmont a écrit:Il faudra, au contraire, vendre très cher l'augmentation de notre temps de service quitte à la financer en partie (contrairement à ce que tu proposes) sur le statut des agrégés.

Alors toi tu fais vraiment un méchant complexe vis-à-vis des agrégés, ce n'est pas la première fois que tu fais ce genre de remarque mesquine et provocatrice. Je suppose que tu aimes la discorde.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum