Gérer l'insolence insidieuse

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gérer l'insolence insidieuse

Message par Philomène87 le Lun 12 Sep 2016 - 20:29

Cette année j'ai 6 classes, dont 5 qui ne me posent aucun problème de discipline. La classe dont je suis PP, en revanche, est assez remuante et sans être bruyante, je perçois parfois un peu d'insolence dans leur attitude. Par exemple, les ricanements intempestifs. Ou encore, lorsqu'ils me disent "on a vie de classe ?" ou "on a AP ?" alors qu'ils savent très bien que ce n'est pas ce jour-là. Je réponds que non, et là indignation générale. Ou alors, ils me demandent si on va regarder des documentaires, parce que Mr Prof Génial, lui, il passait plein de documentaires. Et lorsque, pour la première fois, j'ai voulu dicter le cours, ils étaient outrés : "on va faire des fautes", "nos parents ils râlent quand il y a des fautes", etc etc. Je sais bien qu'ils ont voulu me tester, car mes collègues de l'an dernier dictaient.
Je suis facilement déstabilisée face à cette classe, car quand ils s'indignent je me plante bien droite en les regardant et en attendant que ça passe, mais ça dure souvent assez longtemps. Je ne lâche pas d'une semelle mais ça m'énerve quand même. Je ne sais pas trop comment gérer tout ça, c'est encore quelque chose qui me renvoie à mon absence d'autorité. pale
Ça vous arrive, à vous, ce genre de chose ? Comment gérez-vous ?

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par gauvain31 le Lun 12 Sep 2016 - 20:40

Comment gérer ?

Tu leur dis :" Est-ce que j'ai la tête de ton professeur d'HG de l'an passé? Il va falloir grandir, on n'est plus au collège(ou au primaire). Après si tu n'es pas content, tu as la porte qui est grande ouverte ... (tu ouvres réellement la porte) et tu sais quoi? Je serai payé pareil que tu sois là ou pas là.... D'autres remarques?"

Généralement ça marche assez bien mais j'ai rarement eu à aller jusque là. Même mes 3ème prépa-pro m'ont dit que ce n'était pas la peine de tout écrire au tableau (!) ; mais je le ferai quand pour deux ou trois en grande difficulté à l'écrit

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Philomène87 le Lun 12 Sep 2016 - 20:45

Le problème c'est que c'est toute la classe (ou une bonne moitié). On m'avait prévenue que les 3e ne seraient pas faciles... Mais jamais on n'aurait juré sur cette classe-là, composée surtout d'élèves bien selon les collègues. On m'avait dit que l'autre classe de 3e, avec qui je n'ai pas de problème, serait ingérable. Comme quoi...
Quoi qu'il en soit, vu que je suis leur PP, je me sens un peu démunie. En général, c'est avec le PP qu'on se tient le mieux...

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Ignatius Reilly le Lun 12 Sep 2016 - 20:47

Tiens bon, pas d'alternative.
Essaie dès le début du cours de leur imposer ton rythme. Faut pas laisser respirer ce genre de zozos. Et si tu menaces, boum, carnet + coup de fil. Ça calme.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par acsyle le Lun 12 Sep 2016 - 20:48

Tu leur dis qu'ils sont là pour obéir à tes ordres, un point c'est tout, que ça leur plaît ou non.

A partir de maintenant tu mets en place une règle très simple : tout ordre ou toute remarque que tu leur feras ne pourras être accueillie par rien d'autre que "oui Madame" et "Pardon Madame". Mais que s'ils ne sont pas contents, ils peuvent venir pleurer au bureau à la fin du cours, au moment de la sonnerie (où tu feras semblant de les écouter). De cette manière :
1) Tu vas tuer dans l'œuf toute forme de contestation
2) Tu vas éviter de te retrouver seule face au groupe (le nombre est leur force , en les faisant venir à la fin de l'heure ils se retrouvent en force affaiblie)
3) Leur truc c'est de te faire suer de manière plus ou moins insidieuse (provocation à peine voilée, ricanements). Sauf que râler ouvertement sera contraire à la règle précitée, et donc ils seront en faute visible. Tu pourras donc les attaquer là dessus. C'est imparable.

Bien évidemment tout manquement à la règle de la non contestation durant le cours sera sanctionné. De cette manière tu peux cibler les fortes têtes uniquement, ça devrait calmer les suiveurs.

Je fonctionne comme ça depuis des années et ça marche bien. Les gamins contestent parce qu'ils ont l'habitude qu'on les laisse faire ailleurs (chez eux par exemple...). Suffit de mettre fin à la contestation public et ça les calme direct. Rare sont ceux qui osent venir râler seuls à la fin de l'heure. Le tête à tête avec le prof sans le soutien des copains, ils n'aiment pas du tout ^^

acsyle
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Ignatius Reilly le Lun 12 Sep 2016 - 20:49

Bien vu, acsyle.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Philomène87 le Lun 12 Sep 2016 - 20:55

Merci à tous.
Le truc c'est que par exemple, quand j'ai commencé à dicter, ils ont décidé de me demander toutes les 3 secondes comment on écrivait tel ou tel mot. À un moment je me suis fâchée et leur ai dit qu'ils faisaient preuve d'une grande immaturité, car moi c'est en fin de 6e que je commence à dicter. Je ne sais pas si ça les a vexés. Quoi qu'il en soit j'ai trouvé le thème de ma prochaine AP : "écrire un cours sous la dictée". Et je leur dirai que ce sera le thème de toutes les AP jusqu'à ce qu'ils réussissent enfin (donc, quand ils arrêteront de contester parce que c'est trop dur). Ça peut être une bonne solution, je trouve, mais ce qui est dommage c'est que ça empêche de faire des choses plus intéressantes en AP. On va voir si ça prend.

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Cicyle le Lun 12 Sep 2016 - 20:58

Je m'incruste sur le sujet, parce que c'est une difficulté que j'ai.
Ta stratégie me plait bien, Acsyle. Qu'est ce que tu fais quand ils contestent quand même (je suppose qu'ils ne s'arrêtent pas du jour au lendemain) ?

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Herrelis le Lun 12 Sep 2016 - 20:59

Ils doivent sentir que ça te touche, du coup, ils en remettent une couche. La méthode de Gauvain est déjà un bon début. Ils râlent parce que tu dictes? Tu n'attends pas, tu dictes. Ils râlent parce qu'ils n'ont pas entendu? Ben il fallait suivre au lieu de râler.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Philomène87 le Lun 12 Sep 2016 - 21:02

Le truc hyper insupportable, c'est quand je leur explique qu'en Seconde ils devront prendre des notes, et que s'ils ne sont pas passés par l'étape "cours dicté" ils n'y arriveront jamais, là ils me répondent avec dédain que pour l'instant, ils sont en 3e. C'est insupportable comme insolence.
Je précise qu'ils iront presque tous en Seconde générale, si j'en juge par leurs petites fiches de présentation.
Je refuse de m'énerver car c'est ce qu'ils attendent, je reste donc d'un calme implacable mais je souffre.

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Philomène87 le Lun 12 Sep 2016 - 21:03

@Herrelis a écrit:Ils doivent sentir que ça te touche, du coup, ils en remettent une couche. La méthode de Gauvain est déjà un bon début. Ils râlent parce que tu dictes? Tu n'attends pas, tu dictes. Ils râlent parce qu'ils n'ont pas entendu? Ben il fallait suivre au lieu de râler.

Oui, je ne lâche pas d'une semelle, et je justifie le moins possible. Je ne sais pas s'ils sentent que ça me touche, car je n'y reviens pas ensuite et je continue.

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Petit pois le Lun 12 Sep 2016 - 21:03

@acsyle a écrit:Tu leur dis qu'ils sont là pour obéir à tes ordres, un point c'est tout, que ça leur plaît ou non.

A partir de maintenant tu mets en place une règle très simple : tout ordre ou toute remarque que tu leur feras ne pourras être accueillie par rien d'autre que "oui Madame" et "Pardon Madame". Mais que s'ils ne sont pas contents, ils peuvent venir pleurer au bureau à la fin du cours, au moment de la sonnerie (où tu feras semblant de les écouter). De cette manière :
1) Tu vas tuer dans l'œuf toute forme de contestation
2) Tu vas éviter de te retrouver seule face au groupe (le nombre est leur force , en les faisant venir à la fin de l'heure ils se retrouvent en force affaiblie)
3) Leur truc c'est de te faire suer de manière plus ou moins insidieuse (provocation à peine voilée, ricanements). Sauf que râler ouvertement sera contraire à la règle précitée, et donc ils seront en faute visible. Tu pourras donc les attaquer là dessus. C'est imparable.

Bien évidemment tout manquement à la règle de la non contestation durant le cours sera sanctionné. De cette manière tu peux cibler les fortes têtes uniquement, ça devrait calmer les suiveurs.

^^
Idem !!! Un mot dans le carnet et s'il réplique, tu lui demandes le N° de téléphone où tu peux joindre ses parents. A la récré, tu le traines au secrétariat et tu passes en sa présence un petit coup de fil pour expliquer que tu ne peux accepter qu'un élève de collège mette en question ton autorité. En général, le gamin n'aime pas, et les parents n'ont plus ...
Ne lâche pas et impose toi ! Ils te testent ! N'accepte aucune référence au prof de l'an passé. TU ES LE PROF et ils devront faire avec. Point barre.
Je l'ai fait l'année dernière avec une classe de Quatrième qui pensait me dire ce que je devais faire ... Ça n'a pas duré longtemps.

Petit pois
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par tiptop77 le Lun 12 Sep 2016 - 21:05

kiko30 a écrit:Le problème c'est que c'est toute la classe (ou une bonne moitié). On m'avait prévenue que les 3e ne seraient pas faciles... Mais jamais on n'aurait juré sur cette classe-là, composée surtout d'élèves bien selon les collègues. On m'avait dit que l'autre classe de 3e, avec qui je n'ai pas de problème, serait ingérable. Comme quoi...
Quoi qu'il en soit, vu que je suis leur PP, je me sens un peu démunie. En général, c'est avec le PP qu'on se tient le mieux...

Tu es nouvelle dans l'établissement et on t'a donné la fonction de pp 3ème?

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par acsyle le Lun 12 Sep 2016 - 21:07

@Cicyle a écrit:Je m'incruste sur le sujet, parce que c'est une difficulté que j'ai.
Ta stratégie me plait bien, Acsyle. Qu'est ce que tu fais quand ils contestent quand même (je suppose qu'ils ne s'arrêtent pas du jour au lendemain) ?

Je coupe court à la discussion. Surtout ne même pas essayer de discuter, c'est ce qu'ils veulent. Si ça conteste, je lève la main vers eux pour les arrêter et je leur coupe la parole en leur disant : "Règle numéro 1 ? Rappelle moi qu'elle est la règle numéro 1 ?" (chez moi la règle numéro un de ma charte est justement celle de la non contestation. Charte qu'ils ont tous signé à la première heure de cours, ainsi que leurs parents. Charte qui se trouve collée à la première page de leur cahier/classeur).

Il n'est pas rare que ce soit un de leur camarade (un peu malin/fayot) qui se charge de leur rappeler la règle Very Happy

Pas de discussion possible durant le cours, point. A la fin de l'heure oui (tu parles). Mais pas pendant le cours.

Le fait de leur laisser une porte ouverte ("tu viens pleurer à la fin de l'heure") leur donne l'impression que tu n'es pas complètement fermé à tout. Juste que durant le cours...tu fais du cours. Tu ne perds pas de temps à négocier.

Pour les cas endurcis il reste les sanctions habituelles (conjugaisons, retenue, exclusion de cours, etc.) Mais c'est un très petit nombre. La plupart joue le jeu. Le but étant de ne pas se retrouver en position d'infériorité face à la classe.

acsyle
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Herrelis le Lun 12 Sep 2016 - 21:11

kiko30 a écrit:
@Herrelis a écrit:Ils doivent sentir que ça te touche, du coup, ils en remettent une couche. La méthode de Gauvain est déjà un bon début. Ils râlent parce que tu dictes? Tu n'attends pas, tu dictes. Ils râlent parce qu'ils n'ont pas entendu? Ben il fallait suivre au lieu de râler.

Oui, je ne lâche pas d'une semelle, et je justifie le moins possible. Je ne sais pas s'ils sentent que ça me touche, car je n'y reviens pas ensuite et je continue.
C'est un truc que j'ai découvert très vite. Même si on ne montre rien, je ne sais pas, ils ont un radar, ou alors notre attitude le trahit, mais ils savent qu'on est touché et ils piquent encore plus.
J'ai appris à devenir mentalement souple : je ne crie jamais (sauf urgence ou cas très très rare), je ne me raidis jamais, je suis toujours en mouvement, mais comme si je faisais autre chose. Bizarrement, depuis que j'agis comme ça, j'arrive plus facilement à les court-circuiter. Je donne l'impression que ça me laisse indifférente (ce qui est largement le cas, parce que il y a deux ans, j'ai eu droit à des remarques sur mon physique...), du coup ça les amuse nettement moins et ils se lassent. Le premier mois est rude. Courage!

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Philomène87 le Lun 12 Sep 2016 - 21:12

@tiptop77 a écrit:
kiko30 a écrit:Le problème c'est que c'est toute la classe (ou une bonne moitié). On m'avait prévenue que les 3e ne seraient pas faciles... Mais jamais on n'aurait juré sur cette classe-là, composée surtout d'élèves bien selon les collègues. On m'avait dit que l'autre classe de 3e, avec qui je n'ai pas de problème, serait ingérable. Comme quoi...
Quoi qu'il en soit, vu que je suis leur PP, je me sens un peu démunie. En général, c'est avec le PP qu'on se tient le mieux...

Tu es nouvelle dans l'établissement et on t'a donné la fonction de pp 3ème?

Non c'est ma 2e année, mais je n'avais pas de 4e l'an dernier donc ils ne me connaissaient que de vue.

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Petit pois le Lun 12 Sep 2016 - 21:12

kiko30 a écrit:Merci à tous.
Quoi qu'il en soit j'ai trouvé le thème de ma prochaine AP : "écrire un cours sous la dictée". Et je leur dirai que ce sera le thème de toutes les AP jusqu'à ce qu'ils réussissent enfin (donc, quand ils arrêteront de contester parce que c'est trop dur).
Cela veut dire dans leurs caboches que tu te sens coupable ... Pas d'AP sur ce sujet ! Tu leur précise qu'ils sont en Troisième et que s'ils ne maitrisent pas des savoir-faire du niveau de Sixième, tu t'étonnes ironiquement qu'ils soient arrivés en 3ème ...
Et tu continues à dicter ton cours.
idee Tu écris au tableau l'adresse d'un site Internet sur la dictée, de préférence adapté au Primaire et leur signale que les plus intelligents peuvent encore rattraper leur retard ...

Petit pois
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Philomène87 le Lun 12 Sep 2016 - 21:20

Merci pour vos conseils.
Quand ils ont décidé de me demander, à chaque mot, comment ça s'écrivait (y compris "on met un "s" à la fin de "les traités" ?), j'ai fini par dire que ce genre de question témoignait d'une mauvaise foi consternante. Leur but était de me pourrir ma dictée de cours pour que je finisse par écrire au tableau (ce que je n'ai pas fait). Que conseillez-vous pour l'élève qui me poserait des questions concernant les pluriels / singuliers dans le but de perturber la classe ? Une bonne vanne bien sentie sur son niveau déplorable, comme j'ai failli faire ? (j'aurais peur de dire quelque chose d'humiliant et de me mettre la classe à dos, c'est pas facile comme situation).

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par acsyle le Lun 12 Sep 2016 - 21:26

Prends un dictionnaire et mets le lui sur sa table.
A la rigueur tu peux même anticiper : tu le fais AVANT la dictée en lui disant : "tiens, ça t'évitera de me poser 3000 questions sur l'écriture des mots". De cette manière tu l'auras "aidé" et toi tu n'as plus qu'à faire ta dictée.

Bonus : tu dictes en te mettant au fond de la classe. Je suis curieux de voir combien de temps il va écrire avec un bras en l'air avant de se fatiguer, vu que tu ne seras pas devant  lui pour le regarder (et donc il ne saura pas s'il a capté ton attention).

acsyle
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Cicyle le Lun 12 Sep 2016 - 21:35

Merci pour ta réponse acsyle.
Et merci à tous pour tous ces bon conseils ! Smile

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par gauvain31 le Lun 12 Sep 2016 - 21:36

Finalement il ne faut pas laisser de prise aux l'élèves. Si tu réponds à leur demande, tu t'abaisses à leur niveau, et seront encouragés à recommencer car ils capteront ton attention. Concernant les remarques hors propos... j'aime bien envoyer des vents en ne leur répondant pas: l'effet est garanti. Ils n'aiment pas qu'on les humilie.

Tu dois être l'anguille à côté de laquelle passeront toutes remarques et questions futiles. Ils se décourageront très rapidement

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par KrilinXV3 le Lun 12 Sep 2016 - 21:50

@Kiko30 Ils te testent. La dernière chose à faire, c'est de culpabiliser. Je me suis déjà fait bordelisé par une classe de 4e dont j'étais PP.

Difficile de donner des conseils. Voilà comment je m'en suis sorti:

_ Dédramatiser: ils demandent tout le temps si ils ont AP ou je ne sais quoi ? Tu leur réponds tranquillement, même si tu sais qu'ils le font exprès.
_ Couper court: une fois que tu as répondu, le dialogue est rompu, celui qui reprend est puni car il prend la parole sans autorisation.
_ Faire intervenir les parents (mais finement): tu demandes à rencontrer des parents en leur disant que tu es très inquiète pour leur enfant. Incapable de s'approprier son emploi du temps de 3e (vue les questions récurrentes) et de prendre en note un cours dicté... Comment s'en sortira-t-il cette année ? Comment s'en sortira-t-il au Lycée ? Tu suggères aux parents de l'aider à faire son sac tous les soirs, et de bien vérifier avec lui quel cours il a. De l'entraîner à la prise de note à la maison. etc.
Tu répètes l'opération 1 fois par semaine (avec un élève différent) tant que ça persiste. Et pour la classe entière, tu peux très sérieusement envisager de leur faire une interro écrite d'emploi du temps.

Voilà en vrac, sans trop y réfléchir.

Bref. A insidieux, insidieux et demi.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Anwynn le Lun 12 Sep 2016 - 22:00

@KrilinXV3 a écrit:@Kiko30 Ils te testent. La dernière chose à faire, c'est de culpabiliser. Je me suis déjà fait bordelisé par une classe de 4e dont j'étais PP.

Difficile de donner des conseils. Voilà comment je m'en suis sorti:

_ Dédramatiser: ils demandent tout le temps si ils ont AP ou je ne sais quoi ? Tu leur réponds tranquillement, même si tu sais qu'ils le font exprès.
_ Couper court: une fois que tu as répondu, le dialogue est rompu, celui qui reprend est puni car il prend la parole sans autorisation.
_ Faire intervenir les parents (mais finement): tu demandes à rencontrer des parents en leur disant que tu es très inquiète pour leur enfant. Incapable de s'approprier son emploi du temps de 3e (vue les questions récurrentes) et de prendre en note un cours dicté... Comment s'en sortira-t-il cette année ? Comment s'en sortira-t-il au Lycée ? Tu suggères aux parents de l'aider à faire son sac tous les soirs, et de bien vérifier avec lui quel cours il a. De l'entraîner à la prise de note à la maison. etc.
Tu répètes l'opération 1 fois par semaine (avec un élève différent) tant que ça persiste. Et pour la classe entière, tu peux très sérieusement envisager de leur faire une interro écrite d'emploi du temps.

Voilà en vrac, sans trop y réfléchir.

Bref. A insidieux, insidieux et demi.

veneration

C'était jour de test chez moi aussi en 3e, au bout de la 6e séance tout de même. A voir demain si je poursuis mon "carnethon"..!

Anwynn
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par Ignatius Reilly le Lun 12 Sep 2016 - 22:02

@KrilinXV3 a écrit:@Kiko30 Ils te testent. La dernière chose à faire, c'est de culpabiliser. Je me suis déjà fait bordelisé par une classe de 4e dont j'étais PP.

Difficile de donner des conseils. Voilà comment je m'en suis sorti:

_ Dédramatiser: ils demandent tout le temps si ils ont AP ou je ne sais quoi ? Tu leur réponds tranquillement, même si tu sais qu'ils le font exprès.
_ Couper court: une fois que tu as répondu, le dialogue est rompu, celui qui reprend est puni car il prend la parole sans autorisation.
_ Faire intervenir les parents (mais finement): tu demandes à rencontrer des parents en leur disant que tu es très inquiète pour leur enfant. Incapable de s'approprier son emploi du temps de 3e (vue les questions récurrentes) et de prendre en note un cours dicté... Comment s'en sortira-t-il cette année ? Comment s'en sortira-t-il au Lycée ? Tu suggères aux parents de l'aider à faire son sac tous les soirs, et de bien vérifier avec lui quel cours il a. De l'entraîner à la prise de note à la maison. etc.
Tu répètes l'opération 1 fois par semaine (avec un élève différent) tant que ça persiste. Et pour la classe entière, tu peux très sérieusement envisager de leur faire une interro écrite d'emploi du temps.

Voilà en vrac, sans trop y réfléchir.

Bref. A insidieux, insidieux et demi.

Voilà. Montre leur que tu as la street cred

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer l'insolence insidieuse

Message par vivi1982 le Lun 12 Sep 2016 - 22:03

Pour les -s dans la dictée, tu peux répondre "à ton avis, réfléchis", tu lui demandes d'expliquer pourquoi on met un -s ou pas, ça va vite les soûler.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum