Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par Murr le Lun 19 Sep 2016 - 0:09

@nitescence a écrit:le bienfondé : COD
du droit et du devoir de sévir : COS
en appliquant la peine de mort : complément de moyen
par l'autorité publique : complément d'agent

Tu joues sur les mots : si le devoir d'appliquer la peine de mort est bienfondé, c'est que la peine de mort est bienfondée, donc approuvée.

De toutes façons, la version qui fait foi est la version latine et non la traduction française : trouve donc la version latine et on en reparlera !

Maintenant, une question : pourquoi vouloir défendre contre l'évidence que l'Eglise n'approuve pas la peine de mort ? Quel problème cela te pose-t-il ? Raconte-nous tes angoisses : ce sera toujours plus intéressant que tes arguties stériles auxquelles tu es le seul à croire...

Allez, je jette l'éponge : même si je ne suis toujours pas d'accord avec l'analyse que tu proposes, je ne suis pas suffisamment intéressée par l'objet du débat pour aller déterrer la version latine.

Maintenant, une remarque, docteur Freud : réglez vos comptes avec l'Eglise en privé au lieu de déverser votre fiel sur une inconnue qui essayait juste d'analyser froidement la phrase que vous soumettiez. Ai-je un problème, des angoisses ? Qui n'en a pas... Puisque vous semblez goûter la psychanalyse de bas étage, je dirais qu'en ce qui vous concerne, l'agressivité en est un symptôme évident...

Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par géohistoire le Lun 19 Sep 2016 - 2:24

@nitescence a écrit:le bienfondé : COD
du droit et du devoir de sévir : COS
en appliquant la peine de mort : complément de moyen
par l'autorité publique : complément d'agent

Tu joues sur les mots : si le devoir d'appliquer la peine de mort est bienfondé, c'est que la peine de mort est bienfondée, donc approuvée.

De toutes façons, la version qui fait foi est la version latine et non la traduction française : trouve donc la version latine et on en reparlera !

Maintenant, une question : pourquoi vouloir défendre contre l'évidence que l'Eglise n'approuve pas la peine de mort ? Quel problème cela te pose-t-il ? Raconte-nous tes angoisses : ce sera toujours plus intéressant que tes arguties stériles auxquelles tu es le seul à croire...
Moi je déduis à te lire que tu trouves illégitime qu'une personne menacée directement par une autre puisse utiliser la violence au point de pouvoir tuer la personne dangereuse. De même tu refuses qu'une personne en sauve une autre en tuant l'agresseur.
Si, au contraire, tu approuves ces deux cas de légitime défense tu dois approuver que les forces de l'ordre utilisent la force létale pour sauver des innocents ce qui revient à accorder à ces dernières et donc à l'État la peine de mort dans les cas extrêmes où aucun autre recours n'est possible. L'Église catholique ne dit pas autre chose.

géohistoire
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par archeboc le Mar 20 Sep 2016 - 0:49

@Chamil a écrit:
@archeboc a écrit:Ils sont favorables à une école publique qui promouvrait leur dogme, comme vous applaudissez vous-même qu'elle promeuve les vôtres. Ils sont réticents vis-à-vis d'une école qui promeut vos dogmes, comme vous seriez mal à l'aise vis-à-vis d'une école publique qui promouvrait les leurs. Mais cela n'a rien à voir avec l'école publique, et la preuve, c'est que vos dogmes n'y ont fait leur entrée que récemment, dans une école publique où, il y a cent ans, l'instituteur devait s'arrêter là où il aurait commencé à choquer les parents.

Ah, donc apprendre aux enfants qu'un homosexuel est un être humain comme un autre est un "dogme" à mettre au même plan que leur apprendre qu'il est un être inférieur, "dogme" simplement contraire?

Mais non, mais non, il est bien évident que vous appartenez au camp du bien, engagé dans la lutte cosmique contre le camp du mal. Souffrez seulement qu'il y ait des modérés, sans doute une majorité, qui n'ont pas envie que l'école vous serve de champ de bataille.


Je voulais dire aussi merci à tous ceux qui ont répondu à Nitescense en piochant à fond le nouveau catéchisme de l'église catholique sur la question de la peine de mort. Je regrette juste que personne ne soit allé jusqu'à la version originale. Une autre fois peut-être. Je veux conclure ce brillant hors sujet de deux pages :

@nitescence a écrit:
@archeboc a écrit:Les catholiques avaient, jusqu'à une date très récente, une meilleure opinion des musulmans que la majorité des français. Ils restent aujourd'hui plus favorables aux réfugiés que la majorité des français. Ils sont depuis plusieurs décennies favorables à de nombreux combats "progressistes", comme la lutte contre la torture et la peine de mort.

Non, le catéchisme catholique défend toujours la peine de mort.

Dans mon intervention, il ne s'agissait pas de parler du catéchisme, ni de ce que pensent quelques milliers de pauvres vieux prêtres. Je parlais de l'opinion catholique, celle qui lit la presse catho, celle qui manifeste pour l'école soit-disant libre et contre le mariage homo, celle que drague Macron quand il va rencontrer le padreblog. Et sur ce plan, il y a des études sociologiques et des sondages assez constants qui montrent l'engagement des catho français dans certains combats progressistes. L'ACAT, par exemple, est la plus importante association française de lutte contre la torture. Ces orientations progressistes se font parfois à l'initiative ou en accord avec la hiérarchie : l'engagement des évêques contre la peine de mort dans les années 70 a été salué par exemple par Robert Badinter comme ayant eu un impact sur l'opinion catholique. C'est parfois plus souterrain. La hiérarchie catholique n'a pas compris, au début du XXe siècle, que les catho adhèrent à la laïcité.

Elèves, n'avez-vous pas eu la même expérience que moi ? Dans mon bahut, il était de notoriété publique que X et Y étaient communistes. Ma prof d'allemand était au PS, elle ne s'en cachait pas. Mais personne ne savait qui était les prof cathos. C'est seulement plus tard que, relisant mes cours, je l'ai su ou deviné à quelques indices.

Je maintiens donc : la plupart des catholiques sont des défenseurs de la laïcité, et je corrige seulement : la plupart des catholiques étaient des défenseurs de la laïcité. Difficile de dire où nous en sommes aujourd'hui.


@archeboc a écrit:Ils sont favorables à une école publique qui promouvrait leur dogme, comme vous applaudissez vous-même qu'elle promeuve les vôtres. Ils sont réticents vis-à-vis d'une école qui promeut vos dogmes, comme vous seriez mal à l'aise vis-à-vis d'une école publique qui promouvrait les leurs. Mais cela n'a rien à voir avec l'école publique, et la preuve, c'est que vos dogmes n'y ont fait leur entrée que récemment, dans une école publique où, il y a cent ans, l'instituteur devait s'arrêter là où il aurait commencé à choquer les parents.

Non, non, non, on oublie toujours la fin de la phrase de Jules Ferry : à partir du moment où il aurait commencé à choquer des parents DE BONNE FOI ! Je crois qu'en ce qui concerne les ABC de l'égalité, on n'était pas dans la bonne foi mais dans l'intégrisme et la désinformation permanente.

Vous croyez que les intégristes ne sont pas de bonne foi ? On dirait que votre définition de la bonne foi, c'est de partager la vôtre.

Vu votre façon de citer le catéchisme de l'église catholique, je me gratte la tête quand vous faites assaut de précision sur une citation de Jules Ferry. il se fait bien tard, j'ai trois heures de cours demain, je laisse donc cette étape de vérification à une autre heure ou à un autre bon samaritain.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par nitescence le Mar 20 Sep 2016 - 8:13

Je ne vais pas revenir sur la peine de mort à propos de laquelle j'ai dit tout ce que j'avais à dire. Juste une remarque sur l'encyclique citée par l'un d'entre vous et qui est d'une hypocrisie incroyable : nous ne condamnons pas la peine de mort mais il n'y a plus aucun cas qui la justifie aujourd'hui, pourquoi ne pas la condamner alors ? D'où vient cette répugnance à la condamner définitivement ?

Sur la bonne foi, je maintiens qu'une partie des zélateurs des ABC de l'égalité n'était pas de bonne foi et a sciemment propagé des contrevérités pour inquiéter les autres parents (on allait enseigner la masturbation en classe, obliger les garçons à s'habiller en fille etc.). Tous les moyens ont été bon pour prendre la revanche du mariage pour tous.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par Leodagan le Mar 20 Sep 2016 - 11:18

Peut-on dire que le fil a UN TOUT PETIT PEU dévié ?

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par Leodagan le Mar 20 Sep 2016 - 11:20

"Plus aucun cas qui la justifie"... parce qu'aujourd'hui les moyens policiers et carcéraux ne sont pas les mêmes que jadis.

Le principe de non-condamnation vient du fait que cet avis de l'Eglise a encore une valeur limitative pour certains Etats. Eh oui !

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par archeboc le Mar 20 Sep 2016 - 11:32

@nitescence a écrit:Je ne vais pas revenir sur la peine de mort à propos de laquelle j'ai dit tout ce que j'avais à dire. Juste une remarque sur l'encyclique citée par l'un d'entre vous et qui est d'une hypocrisie incroyable : nous ne condamnons pas la peine de mort mais il n'y a plus aucun cas qui la justifie aujourd'hui, pourquoi ne pas la condamner alors ? D'où vient cette répugnance à la condamner définitivement ?

La hiérarchie catholique s'adresse à toute la planète, et pas seulement à ceux qui peuplent les bornes de ton petit jardin : elle parle aussi pour des gens qui n'ont pas les moyens de mettre les criminels en prison. Dans ces cas là, la peine de mort, dit le catéchisme, est légitime, et si tu prétends le contraire, tu peux plier tes leçons sur l'hypocrisie et les remballer dans leur doublure d'irresponsabilité.



_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par nitescence le Mar 20 Sep 2016 - 12:15

Laisse-moi rire ! D'ailleurs l'église ne prévoit pas la peine de mort parce qu'il n'y a pas de prison...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par jésus le Mar 20 Sep 2016 - 13:53

Un topic d'une crispation folle!!!

Il y a de tout dans les établissements privés ! Vouloir généraliser est une gageure.

Ce débat sur la peine de mort est juste old comme disent les jeunes. En quoi une loi française votée depuis 35 ans peut-elle encore faire débat, à part dans les arrières-cours de revanchards crispés qui s'inventent des cas de consciences inutiles...

Au sens, ceux qui s'interrogent encore sur le fait que la femme a droit aux mêmes droits que l'homme, si les homosexuels sont des gens comme les autres ou pas...alors que dans les faits, c'est déjà le cas.

Il y a encore des gens qui pensent que la terre est plate ou ne tourne pas.

Il y a pleins de réactionnaires qui trouvent encore dans les textes religieux des justifications à cela. Qui confondent fait et droit. Loi et foi etc.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école privée pour former les professeurs (Figaro)

Message par Leodagan le Mar 20 Sep 2016 - 13:59

Ok, les amis. Et si nous revenions au sujet principal ?

A moins que vous ne préfériez convoquer Philippe Némo pour en parler sur ce forum ?

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum