élève ne parlant pas le français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

élève ne parlant pas le français

Message par Brunetti le Ven 16 Sep 2016 - 23:04

Comment arrivez-vous à gérer de tels élèves? Le foyer où il est accueilli me demande de photocopier tous les cours mais cela me semble très lourd. Alors??

Brunetti
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par henriette le Ven 16 Sep 2016 - 23:07

Il n'y a pas de mise en place de classe relais ? C'est un élève de quel âge, là depuis combien de temps ?

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Brunetti le Ven 16 Sep 2016 - 23:10

Non, rien ne semble prévu. En France depuis un an mais semble incapable de toute activité écrite (même la copie de la leçon)

Brunetti
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Nikestardreamer le Ven 16 Sep 2016 - 23:12

Tout dépend de sa motivation à apprendre ! S'il est très motivé, lui donner tous les cours peut l'aider à progresser plus vite ; c'est un système qui fonctionne. Ensuite, tout dépend de sa langue d'origine et des langues qu'il maitrise. S'il en a une en commun avec le prof, il suffit de lui traduire le cours. C'est bien aussi s'il y a un autre élève ayant les mêmes origines qui peut l'aider.

Nikestardreamer
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par henriette le Ven 16 Sep 2016 - 23:16

Il est scolarisé dans quelle classe ? Même question que Nikestardreamer sur sa/ses langue/s.

Dans mon collège, une jeune syrienne est arrivée en fin d'année dernière. Elle est en 4e. Une prof de français la prend quelques heures par semaine en plus pour l'aider (ce qui est assez dérisoire, on est bien d'accord, mais c'est toujours mieux que rien du tout).

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Lizdarcy le Ven 16 Sep 2016 - 23:21

Nous en accueillons dans nos classes qui ne connaissent pas notre alphabet et ne savent écrire que les nombres. Ils auront quelques heures de FLE mais tout le reste du temps c'est en classe avec les autres. C'est pas gagné.

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Leodagan le Sam 17 Sep 2016 - 1:17

Cette situation d'élèves non francophones mis dans des classes ordinaires est un scandale. La plupart du temps ils échouent dans les classes relais ou en EGPA. L'immersion pure et simple dans une classe ordinaire ne sert quasiment à rien malgré le mythe de l'imprégnation naturelle. Au mieux, ils savent parler le collégien, mais restent très handicapés pendant des années. La langue de l'école peut rester opaque très longtemps. J'ai eu des cas d'élèves qui au bout de 5 ans ne comprenaient toujours pas des mots tels que "pluriel", "angle", "continent".

Je tombe d'ailleurs sur cet horrible bobard avec consternation : "Près de neuf élèves allophones sur dix bénéficient d’une scolarité dans une classe spécifique, dite unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A), ou dans une classe ordinaire avec soutien linguistique."

http://www.education.gouv.fr/cid58968/les-eleves-nouveaux-arrivants-non-francophones.html

Ils ont osé !

On en a quelques uns tous les ans. Seule méthode possible dans un collège ordinaire: des cours particuliers pour apprendre à parler, lire, écrire. J'ai eu à m'occuper d'élèves dans cette situation après avoir fait une formation Français langue de scolarisation. L'idéal serait d'avoir 1 à 2 heures par jour de cours, mais dans le meilleur des cas on trouve 2 heures par semaine (et il faut faire le reste bénévolement entre midi et deux.

Un bouquin pas mal du tout (formateur rencontré en stage) : J.-C. RAFONI, Apprendre à lire en français langue seconde, L'Harmattan.


Dernière édition par Leodagan le Sam 17 Sep 2016 - 1:34, édité 2 fois

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par KrilinXV3 le Sam 17 Sep 2016 - 1:20

Il n'y a pas d'UPE2A dans ton collège, @Brunetti ?

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Nikestardreamer le Sam 17 Sep 2016 - 8:21

@Leodagan : pour un peu tempérer tes propos... Quand je suis arrivée en maternelle, je ne parlais pas un mot de français. Il paraît (je ne m'en souviens plus) qu'au bout d'une semaine, je ne parlais que français. Au CP, un garçon est arrivé : il ne parlait qu'italien. Il n'a pas mis longtemps non plus à parler français.
Maintenant, j'ai des apprentis et tous les ans, nous en avons qui viennent de débarquer en France. Là, je constate que ceux qui sont vraiment seuls apprennent très vite. Ceux par contre qui se retrouvent avec des gens qui ont la même langue maternelle ont beaucoup plus de mal. En fait, apprendre le français, c'est comme apprendre n'importe quelle langue étrangère ; il faut baigner dedans pour l'assimiler. Avec deux heures de cours par semaine, c'est beaucoup plus dur. Il faudrait pouvoir mettre ces jeunes dans des classes où personne ne parle leur langue maternelle ; je sais, c'est pas évident. Pour l'écrit, c'est un autre problème. Si le jeune aime et veut s'exprimer à l'écrit, il s'en donnera les moyens. Sinon, il finira comme bon nombre de français d'origine, à écrire comme il parle sans se soucier de l'orthographe ou de la grammaire.

Nikestardreamer
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Anarore le Sam 17 Sep 2016 - 9:18

J'en ai deux cette année (j'avais fait un post là-dessus). Je les ai en cours de français et je les prends en plus 4h/semaine. Ils avancent mais pas de photocopies pour eux : ils recopient le cours. On leur expliquer après évidemment, mais ça fait partie de l'apprentissage. Techniquement, si cet élève que tu as n'a pas un alphabet différent dans sa langue d'origine, il est capable de copier les cours !
Après, j'écris tout au tableau forcément...
Jusqu'à maintenant on parlait anglais et français (dans un premier temps bien obligé de traduire pour leur faire avoir un minimum de vocabulaire). Dès lundi je ne leur parlerai plus que français : en 15 jours ils savent se présenter à l'oral, maitrisent du vocabulaire scolaire, quelques formules de politesse en cas de pépin, les couleurs, les nombre jusqu'à 100, à peu près l'heure, les saisons, les mois, les jours, et c'est pas trop mal sur les pronoms personnels/être/avoir.
Pas de CLA ou d'UP2A dans mon collège, et leur situation a fait qu'ils ne sont pas passé par-là. Un peu de bonne volonté et ça va.

_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac

Anarore
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Leodagan le Sam 17 Sep 2016 - 9:23

Je ne parle évidemment pas de limiter leur apprentissage à deux heures de cours; il s'agit de remplacer une part de leurs cours par un cours spécifique.

Apprendre le français en CP, c'est beaucoup plus facile que de l'apprendre en CM1 ou en 6e: à cet âge, tout le monde en est à un niveau assez équivalent d'apprentissage du français scolaire. Ensuite, l'immersion seule peut fonctionner assez bien avec des élèves très attentifs et motivés. Mais il y a souvent un gouffre entre leur compréhension et leur expression orale et le domaine de l'écrit, qui peut rester lacunaire très longtemps (c'est la plupart des élèves que je reçois, en fait: ils sont souvent en France depuis 2 ou 3 ans et ne perçoivent pas trop leur retard à l'écrit).

Cette année j'ai une élève syrienne en 4e qui est en France depuis un an, la différence entre l'oral et l'écrit est énorme et elle a un tempérament volontaire qui a complètement masqué le problème, du coup rien n'a été décidé avant cette année. 1 an et demi de perdu. C'est une élève qui avait sans doute de bons résultats scolaires en Syrie et qui ne se rend pas compte du décalage actuel qui risque de la mener dans une filière française qui ne correspond pas à ses attentes (à moins que sa famille s'imagine pouvoir rentrer au pays rapidement, ce qui me paraît compromis)...

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Verdurette le Sam 17 Sep 2016 - 9:39

Je suis dans une ville où nous avons beaucoup de primo-arrivants, mais de deux sortes très différentes , et entre des enfants de cadres expatriés admis dans la classe de "français spécial" du lycée international  et des gamins de familles en demande d'asile placées dans un hôtel du SAMU social, il y a un océan.
L'âge compte : plus les enfants sont jeunes, plus facilement ils se mettent au français, , sans le respect humain qui freine les plus grands.

Certains enfants essaient tout de suite, quitte à se tromper et rectifier, d'autre attendent, semblent mutiques, et se lancent quand ils s'en sentent capables, et ce quel que soit l'âge.

La volonté, l'envie comptent aussi beaucoup, ainsi que l'exemple des parents : ceux qui s'y mettent, et ceux qui se replient sur leur langue dans un petit groupe de même nationalité.

Voir "la cour de Babel" , qui est repassé récemment,  j'ai trouvé que c'était un film vraiment intéressant et instructif.

Mais on manque clairement de classes spécialisées, et l'idée de mettre systématiquement un enfant allophone dans sa classe d'âge, même s'il n'a pas été scolarisé antérieurement, ce qui est fréquent pour les plus jeunes venant de pays en guerre, c'est vraiment stupide.

Verdurette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Lizdarcy le Sam 17 Sep 2016 - 11:04

Mes élèves allophones sont des réfugiés qui n'ont pas été scolarisés depuis un moment. Ils sont plus âgés que leurs camarades et en collège ça paraît.
Absolument tout est à  reprendre mais démarrer directement sans l'alphabet et en 4e...bof. Je me sens plus que démunie et n'ai aucun conseil à  donner. Comme personne ne le comprend il ne peut même pas bavarder pour passer le temps. Dans une classe à  30, c'est déjà ça. Cela semble cynique mais pas autant que cette situation.

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par hanguk le Sam 17 Sep 2016 - 17:50

Cela m'est arrivé il y a deux ans en 6e. Les deux élèves étaient assis juste à côté de moi et je travaillais sur un livre commandé par la documentaliste avec eux tout en gérant le reste de la classe. Ce n'était pas évident. Avant que le livre n'arrive j'avais travaillé avec eux sur l'alphabet et l'écriture des lettres de l'alphabet. Au bout de 4 mois, l'un a changé de foyer, donc de collège, et l'autre, après Noël, a eu une place en FLE.
Bon courage !

hanguk
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Lenagcn le Sam 17 Sep 2016 - 21:45

En primaire, nous connaissons le "démerd'yourself".
Juste un niveau à préparer à part, en plus de l'éventuel cours double (ou pire) et de la prise en compte des différents dys- voire troubles du comportement.

Je me suis sentie soutenue par ma chef qui en inspection (le jour où j'ai accueilli W. Marocain grandi en Italie, rejoignant B. , Hongroise, dans ma classe de désormais 29 élèves) m'a assuré que "ces élèves gardent un retard de langage pendant 5 ans".
OK.
Ceci répondait à ma question ": "Comment m'y prendre au mieux avec les allophones?"

Et je suis chanceuse: une amie a une classe en cours double dont le tiers est allophone, un autre tiers ne l'est plus (car arrivé l'année précédente... la bonne blague! ), avec 3 élèves avec dossier MDPH en prime.
Comme tous les collègues de son école.
Et pas d'UPE2A ni de "maitre FLE volant" pour au moins quelques heures de ci de là.

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Anarore le Sam 17 Sep 2016 - 22:00

@hanguk a écrit:Cela m'est arrivé il y a deux ans en 6e. Les deux élèves étaient assis juste à côté de moi et je travaillais sur un livre commandé par la documentaliste avec eux tout en gérant le reste de la classe. Ce n'était pas évident. Avant que le livre n'arrive j'avais travaillé avec eux sur l'alphabet et l'écriture des lettres de l'alphabet. Au bout de 4 mois, l'un a changé de foyer, donc de collège, et l'autre, après Noël, a eu une place en FLE.
Bon courage !

Par curiosité, quel était le livre en question ? ça pourrait servir Very Happy

_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac

Anarore
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par hanguk le Lun 19 Sep 2016 - 8:37

Il faut que je demande à ma documentaliste. Le seul souci, c'est que nous en avons une nouvelle cette année, qui est stagiaire et qui, pour l'instant, a besoin de prendre ses marques. Je vais aller la voir tout de même !

hanguk
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Bizardouille le Lun 19 Sep 2016 - 8:48

Ce sujet m'intéresse.
Dans ma matière, il y a beaucoup de mots scientifiques... Nous avons accueilli en 3è une réfugiée syrienne, elle comprend le français mais pas ces nouveaux mots. Je l'ai mise à côté d'une élève parlant assez couramment arabe qui lui explique comme elle peut mais ne sait pas traduire ces nouveaux mots. Je lui ai dit, à cette nouvelle élève, qu'elle pouvait avoir un dictionnaire français/arabe mais elle ne veut pas...
Je ne sais que faire, elle ne comprend vraiment rien Sad

_________________
Faites l'amour pas la guerre. En fait non, faire l'amour ça donne des enfants, c'est chiant... Faites des crêpes, c'est bon les crêpes !

Bizardouille
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Paraffin le Lun 19 Sep 2016 - 12:10

@Nikestardreamer a écrit:@Leodagan : pour un peu tempérer tes propos... Quand je suis arrivée en maternelle, je ne parlais pas un mot de français. Il paraît (je ne m'en souviens plus) qu'au bout d'une semaine, je ne parlais que français. Au CP, un garçon est arrivé : il ne parlait qu'italien. Il n'a pas mis longtemps non plus à parler français.
Maintenant, j'ai des apprentis et tous les ans, nous en avons qui viennent de débarquer en France. Là, je constate que ceux qui sont vraiment seuls apprennent très vite. Ceux par contre qui se retrouvent avec des gens qui ont la même langue maternelle ont beaucoup plus de mal. En fait, apprendre le français, c'est comme apprendre n'importe quelle langue étrangère ; il faut baigner dedans pour l'assimiler. Avec deux heures de cours par semaine, c'est beaucoup plus dur. Il faudrait pouvoir mettre ces jeunes dans des classes où personne ne parle leur langue maternelle ; je sais, c'est pas évident. Pour l'écrit, c'est un autre problème. Si le jeune aime et veut s'exprimer à l'écrit, il s'en donnera les moyens. Sinon, il finira comme bon nombre de français d'origine, à écrire comme il parle sans se soucier de l'orthographe ou de la grammaire.

Tout à fait d'accord, une jeune personne pas trop bête doit être capable d'apprendre une langue facilement. Ma famille est partie vivre au Brésil quand j'avais 6 ans. J'étais dans une école où l'on faisait Portugais le matin et Anglais l'après-midi. Je ne sais pas quand j'ai appris le portugais, je n'ai eu aucun effort à faire. Par contre, j'ai toujours un peu de mal pour l'orthographe, et je crois que cette situation bizarre y est pour quelque chose.

Quelques années plus tard, je débarque en Angleterre. Jétais en début de 5ème dans le système français, donc je n'avais que des toutes petites bases en anglais. 50 ans plus tard, je me souviens encore du contenu de mes cours d'histoire qui me passionnaient, où l'on parlait de la Spanish Armada, et d'Elizabeth the first. Je ne suis restée que quelques mois et n'ai pas eu le temps de devenir vraiment bonne en anglais, mais j'avais des copines avec qui je communiquais sans problèmes.

Je veux bien croire que j'étais exceptionnelle, mais je n'en suis pas si sure.

_________________
If you want to go nowhere, you're sure to get there.

Paraffin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Vania le Mar 20 Sep 2016 - 15:45

Utilisation de bon sens : Google-traduction sur le tableau blanc interactif pour cet/ces élèves, pour qu'il/ils puissent au moins comprendre ce qui se passe, de quoi on parle en classe, en deux-trois phrases. Peu importe la qualité syntaxique de la traduction robotique, ils comprennent. Je l'ai fait en russe, en vietnamien, en moldave, en hongrois. Ils apprécient.

Vania
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: élève ne parlant pas le français

Message par Anarore le Mar 20 Sep 2016 - 18:04

Encore faut-il avoir un TBI Suspect


_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac

Anarore
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum