Le statut des anciens présidents contesté au Conseil d'Etat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le statut des anciens présidents contesté au Conseil d'Etat

Message par Celadon le Sam 17 Sep 2016 - 9:48

http://www.ouest-france.fr/politique/institutions/conseil-detat/le-statut-des-anciens-presidents-conteste-au-conseil-detat-4471634?ref=yfp

(...) "Par ailleurs, l'article 56 de la Constitution confère aux anciens présidents le droit de siéger à vie au Conseil constitutionnel et à percevoir à ce titre une indemnité.

En vertu du courrier de Laurent Fabius, les ex-chefs d'État ont en sus la possibilité de bénéficier « d'un appartement de fonction meublé et équipé, dont la maintenance et les charges sont prises en charges par l'État, de deux personnes affectées au service de cet appartement, de deux fonctionnaires de police pour leur protection rapprochée, d'une voiture de fonction avec chauffeur et de sept collaborateurs choisis par l'ancien chef de l'État: un chef de cabinet, deux assistants, un fonctionnaire des archives nationales et trois secrétaires ».

Selon une enquête du député PS René Dosière, les dépenses de location et d'entretien, ainsi que les dépenses automobiles sont prises en charge par le Premier ministre et les dépenses de personnel par différents ministères.
En 2015, le député avait évalué à plus de 6 millions d'euros par an le coût global pour l'État des anciens présidents: 2,5 ME pour Valéry Giscard d'Estaing, 2,2 ME pour Nicolas Sarkozy et 1,5 ME pour Jacques Chirac. Selon Anticor, il serait aujourd'hui de 9,6 millions d'euros par an." (...)
Les paris sont ouverts.
Si, à chaque fois qu'on prononce le mot "Etat" on pensait "impôts chèrement payés", ça aiderait à se constituer plus souvent en associations et à tout faire pour empêcher de tels excès.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum