anipassion.com
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
RogerMartin
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par RogerMartin le Ven 23 Sep 2016 - 10:41
Non, non, elle trouvait qu'elle avait assuré comme une bete et que c'était grace à Ratus, quelle super méthode tout de meme. Very Happy
avatar
ipomee
Grand sage

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par ipomee le Ven 23 Sep 2016 - 10:42
Et elle avait assuré comme ça avec combien d'élèves ?
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par RogerMartin le Ven 23 Sep 2016 - 10:44
Dans notre quartier très bobo, avec une très grande majorité, tu t'en doutes bien.
Mais les quelques cas d'échecs auraient du lui mettre la puce à l'oreille je trouve. Quand j'ai des étudiants qui s'écroulent en L1, je me remets en question, mais elle était toute certitude.


Dernière édition par RogerMartin le Ven 23 Sep 2016 - 10:46, édité 1 fois

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
ipomee
Grand sage

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par ipomee le Ven 23 Sep 2016 - 10:46
Et c'est pareil dans les autres CP de cette école, s'il y en a plusieurs ?
Et que deviennent les petits dont les parents ne sont pas renseignés ? Ou ne font pas le boulot à la maison ?
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par RogerMartin le Ven 23 Sep 2016 - 10:48
Pardon pour la question : tu n'as pas d'enfant de primaire dans ton entourage ?

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Zagara le Ven 23 Sep 2016 - 10:49
@ipomee a écrit:Et c'est pareil dans les autres CP de cette école, s'il y en a plusieurs ?
Et que deviennent les petits dont les parents ne sont pas renseignés ? Ou ne font pas le boulot à la maison ?
Ils se dirigent vers la poubelle de l'histoire, comme toutes les personnes qui forment la cohorte des 15% d'illettrés en France.
avatar
ipomee
Grand sage

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par ipomee le Ven 23 Sep 2016 - 10:51
@RogerMartin a écrit:Pardon pour la question : tu n'as pas d'enfant de primaire dans ton entourage ?

Deux nièces plus âgées, mais la maman est PE, et une petite-fille qui ira en CP à la rentrée prochaine. Et le cas échéant, c'est moi qui m'occuperai de la lecture.
avatar
bruno09
Niveau 10

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par bruno09 le Ven 23 Sep 2016 - 10:51
Il y a trois ans ou quatre peut-être, lors des rencontres parents-profs, une maman me dit que sa fille est gravement dyslexique. Je m'étonne: en quatrième elle a 14 de moyenne et une expression écrite plutôt correcte. Elle m'avoue alors que quand sa fille était au CP, elle lui apprenait à lire le soir . Elle me raconte les crises de larmes des deux, les phases de découragement et enfin les progrès tant attendus alors qu'en classe évidemment elle ne comprenait rien.
Certains parents sont des héros...

_________________
 Pour les Italophiles et les Italolâtres: http://www.viaggio-italia.fr
avatar
ipomee
Grand sage

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par ipomee le Ven 23 Sep 2016 - 10:54
@bruno09 a écrit:Il y a trois ans ou quatre peut-être, lors des rencontres parents-profs, une maman me dit que sa fille est gravement dyslexique. Je m'étonne:  en quatrième elle a 14 de moyenne et une expression écrite plutôt correcte. Elle m'avoue alors que quand sa fille était au CP, elle lui apprenait à lire  le soir . Elle me raconte les crises de larmes des deux, les phases de découragement et enfin les progrès tant attendus alors qu'en classe évidemment elle ne comprenait rien.
Certains parents sont des héros...

Oui. Et je sais combien c'est difficile de reprendre les bases en tant que parents. La relation n'est pas la même.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par RogerMartin le Ven 23 Sep 2016 - 10:55
Zagara : Vers la poubelle ou vers le cabinet d'orthophoniste le plus proche, si le souci est remarqué.

Ipomée : je vous souhaite une méthode syllabique Laughing

Je suis d'accord avec vos remarques, ce sont les parents qui le peuvent qui pallient les lacunes, et qui malheureusement font que les méthodes catastrophiques ne sont pas clouées au pilori comme elles devraient l'etre. Mais je mets quiconque au défi de voir son gosse patauger dans la mélasse sans essayer de l'en tirer si on en a les possibilités.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
lene75
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par lene75 le Ven 23 Sep 2016 - 10:56
@RogerMartin a écrit:Non, non, elle trouvait qu'elle avait assuré comme une bete et que c'était grace à Ratus, quelle super méthode tout de meme. Very Happy

C'est ça, c'est ce que je me dis. Quand on est aveuglé par l'idéologie, on ne voit pas ce qui saute aux yeux d'un enfant de 6 ans ! elephantrose

Je suis aussi dans un quartier bourgeois (pas bobo, vraiment bourgeois), les parents sont beaucoup derrière leurs enfants, ils vérifient tous les devoirs, même ceux qui rentrent à 20h30... la maîtresse a promis aux enfants qu'ils sauraient tous lire à Noël, je suis sûre que ça va se vérifier et qu'elle va s'en attribuer le mérite.

@ipomee a écrit:Et que deviennent les petits dont les parents ne sont pas renseignés ? Ou ne font pas le boulot à la maison ?

Ils vont au Rased. C'est ce qui se passe avec l'un de mes neveux, futé comme un renard, avec une mémoire d'éléphant, mais qui a de grandes difficultés en lecture En CE2 il lit moins bien que ne lisait en fin de CP un autre de mes neveux qui a de grosses difficultés (il est en Segpa) mais a eu une très bonne PE au CP et a été suivi de près par ma mère en prime.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Iphigénie le Ven 23 Sep 2016 - 10:58
Je ne plaisantais pas en disant que c'est la photocopieuse et le traitement de textes bien plus que la réflexion pédagogique qui a transformé les usages et supprimé une grande partie des travaux d'écriture pour les remplacer par fiches et exos à trous: j'en ai été frappée en rangeant des vieux cahiers de primaire de mes enfants: que de papiers collés !!!o
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par RogerMartin le Ven 23 Sep 2016 - 10:59
Hélas, le Rased est moribond dans mon coin. Il faut dire qu'ils obtenaient des résultats. C'était scandaleux.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par RogerMartin le Ven 23 Sep 2016 - 11:02
@Iphigénie a écrit:Je ne plaisantais pas en disant que c'est la photocopieuse et le traitement de textes bien plus que la réflexion pédagogique qui a transformé les usages et supprimé une grande partie des travaux d'écriture pour les remplacer par fiches et exos à trous: j'en ai été frappée en rangeant des vieux cahiers de primaire de mes enfants: que de papiers collés !!!o

Ce n'est pas la photocopie en elle-meme le souci, mais elle est le symptome du manque de temps, qui lui est père de tous les maux.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
lene75
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par lene75 le Ven 23 Sep 2016 - 11:15
@RogerMartin a écrit:Hélas, le Rased est moribond dans mon coin. Il faut dire qu'ils obtenaient des résultats. C'était scandaleux.

Celui de mon neveu se porte très bien. Il faut dire qu'il ne sert à rien. C'est un pédago qui s'en charge. Mon frère est furieux. Il ne veut plus que son fils y aille, parce que pendant ce temps-là il rate la classe. Il en a aussi assez qu'on le prenne pour un *** : il est père célibataire et a un métier manuel (par choix), alors à l'école on le considère comme un cas social et un pauvre type un peu limité, ce qui n'est pas du tout le cas. Il reprend ce qu'il peut à la maison, mais ce n'est pas facile, parce qu'il travaille beaucoup, doit tout gérer tout seul et que le petit n'a pas forcément envie de faire ça quand il rentre, du coup ça crée des conflits. Le petit était chez sa mère pendant son année de CP, elle ne s'est pas rendu compte ou n'a pas pu / pas su prendre les choses en main à temps.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Iphigénie le Ven 23 Sep 2016 - 11:17
@RogerMartin a écrit:
@Iphigénie a écrit:Je ne plaisantais pas en disant que c'est la photocopieuse et le traitement de textes bien plus que la réflexion pédagogique qui a transformé les usages et supprimé une grande partie des travaux d'écriture pour les remplacer par fiches et exos à trous: j'en ai été frappée en rangeant des vieux cahiers de primaire de mes enfants: que de papiers collés !!!o

Ce n'est pas la photocopie en elle-meme le souci, mais elle est le symptome du manque de temps, qui lui est père de tous les maux.
Non, même si le problème de temps est par ailleurs un problème, je t'assure que c'est la simplicité technique qui a induit la pratique!
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Anaxagore le Ven 23 Sep 2016 - 11:23
Il y a du temps qualifié de "perdu" qui ne l'est pas. Il y a un temps de réflexion nécessaire. Festina lente. Le problème est qu'avec les réductions d'horaires...certains finissent par balancer un poly. Remarquez ça porte un nom honorable maintenant on dit "classe inversée". Une sorte de syndrome de Stockholm.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
lene75
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par lene75 le Ven 23 Sep 2016 - 11:24
@Iphigénie a écrit:Non, même si le problème de temps est par ailleurs un problème, je t'assure que c'est la simplicité technique qui a induit la pratique!

Je le crois aussi, ou disons que c'est une manière de gagner du temps sur l'essentiel au lieu de le prendre sur des choses plus secondaires.

Ça évite aussi de s'interroger sur le contenu qu'on donne aux élèves : j'hallucine quand je vois que d'un bout à l'autre de la France, mes neveux ont tous les mêmes photocopies... sauf avec quelques PE qui sortent du lot et font un travail perso, avec du coup beaucoup moins de photocopies.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par DesolationRow le Ven 23 Sep 2016 - 11:25
@Anaxagore a écrit:Il y a du temps qualifié de "perdu" qui ne l'est pas. Il y a un temps de réflexion nécessaire. Festina lente. Le problème est qu'avec les réductions d'horaires...certains finissent par balancer un poly. Remarquez ça porte un nom honorable maintenant on dit "classe inversée". Une sorte de syndrome de Stockholm.

J'ai expliqué le we dernier à ma femme ce qu'était la "classe inversée". Dans un premier temps, elle a bien ri. Dans un second, elle a compris que dans quelques années, notre fils serait sans doute confronté à ce genre d'élucubrations. Cela l'a beaucoup moins amusée.
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Murr le Ven 23 Sep 2016 - 11:27
@lene75 a écrit:
@RogerMartin a écrit:Hélas, le Rased est moribond dans mon coin. Il faut dire qu'ils obtenaient des résultats. C'était scandaleux.

Celui de mon neveu se porte très bien. Il faut dire qu'il ne sert à rien. C'est un pédago qui s'en charge. Mon frère est furieux. Il ne veut plus que son fils y aille, parce que pendant ce temps-là il rate la classe. Il en a aussi assez qu'on le prenne pour un *** : il est père célibataire et a un métier manuel (par choix), alors à l'école on le considère comme un cas social et un pauvre type un peu limité, ce qui n'est pas du tout le cas. Il reprend ce qu'il peut à la maison, mais ce n'est pas facile, parce qu'il travaille beaucoup, doit tout gérer tout seul et que le petit n'a pas forcément envie de faire ça quand il rentre, du coup ça crée des conflits. Le petit était chez sa mère pendant son année de CP, elle ne s'est pas rendu compte ou n'a pas pu / pas su prendre les choses en main à temps.

J'ai connu ça dans ma dernière école furieux : la responsable faisait planter des concombres aux deux gamines que je lui avais confiées au lieu de reprendre les bases de la lecture et de l'écriture avec elles, puis elle a eu le culot de me demander si leurs résultats en classe s'étaient améliorés...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 23 Sep 2016 - 11:48
@lene75 a écrit:Je suis aussi dans un quartier bourgeois (pas bobo, vraiment bourgeois), les parents sont beaucoup derrière leurs enfants, ils vérifient tous les devoirs, même ceux qui rentrent à 20h30... la maîtresse a promis aux enfants qu'ils sauraient tous lire à Noël, je suis sûre que ça va se vérifier et qu'elle va s'en attribuer le mérite.

Selon Terrail cette illusion est très répandue : "Outre l'élémentation des savoirs, une pédagogie de la réussite pour tous implique un abandon résolu de toute délégation des apprentissages, en tout ou en partie, aux familles. [...] Or beaucoup d'enseignants n'ont qu'une conscience limitée du rôle effectif joué par les parents, ou ne l'estiment pas illégitime, et l'oublient très facilement. On le voit très bien par exemple dans le cas de l'enseignement de la lecture, où nombre de maîtres croient s'en tirer à peu près en usant de méthodes dont le manque d'efficience est dissimulé par l'intervention des parents qui, après la classe, prennent en main cet apprentissage en ayant recours à la vieille méthode syllabique Boscher, dont les éditions Belin vendent, d'une année sur l'autre, entre cinquante et cent mille exemplaires." (Pour une école de l'exigence intellectuelle, p. 99-100)

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Rendash
Bon génie

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Rendash le Ven 23 Sep 2016 - 12:08
@RogerMartin a écrit:
@ipomee a écrit:D'accord, mais comment se fait-il que des méthodes décriées aient encore tant de succès ? Les PE lisent, se renseignent, parlent entre eux, donc la plupart devraient être au courant.
La plupart savent aussi que des parents reprennent avec leurs enfants la méthode syllabique. Et ça ne les fait pas douter ?

Personnellement je n'en ai jamais dit un mot à l'enthousiaste de Ratus. Je ne voulais pas aller au clash, et je voyais trop bien comment elle se vengeait sur les gamins dont les parents se rebellaient contre ses "méthodes". Si ça ne la gene pas d'envoyer des non-lecteurs en CE1, ce n'est pas à moi de lui apprendre son travail.

Et puis, toi, tu sais. Combien de parents ne savent pas ? Ne se rendent pas compte ? Comme toujours, ce sont les classes sociales défavorisées qui trinquent. PY a raison, il emploie le terme adéquat : c'est un crime. Parce qu'on ne peut plus dire "on ne savait pas", du côté des décideurs. J'espère qu'ils le paieront très cher, d'une façon ou d'une autre, mais je ne me fais pas d'illusion sur ce point : il n'y a de veine que pour la canaille.

@RogerMartin a écrit:Ne t'inquiète pas : la maitresse sera épatée par les résultats de sa méthode, c'est tout. Je me souviens de la PE de fiston me prenant par la manche à la sortie de l'école en me disant toute contente "il lit en mettant le ton" Rolling Eyes
Spoiler:
Bon, il faut bien avouer qu'on se fichait des personnages de Ratus et qu'on lisait les phrases en leur pretant des voix un peu délirantes. Embarassed Mais c'est vrai qu'il a appris à déchiffrer à la maison, à l'école c'était au pas de charge, une double page en deux jours et hop, son compris ou pas on passe.

Et certains collègues peinent eux-mêmes à lire et écrire correctement, ils ne se rendent tout simplement pas compte des dégâts qu'ils causent. La pastèque sur la pièce montée étant le constat scandalisé de formateurs de l'académie de Créteil, de mémoire, déplorant l'inculture crasse et l'absence de maîtrise de la langue de certains stagiaires, et le manque de temps pour les former correctement. Et ils s'en étonnent Rolling Eyes Alors, avec des maîtres qui n'ont qu'une leçon d'avance sur leurs élèves, la situation n'est pas près de s'arranger =/

Si à cela on ajoute le harcèlement auquel se livrent certains IEN et CPC sur des collègues bien plus compétents qu'eux, on ne peut plus peindre qu'un tableau bien sombre de la situation.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Sphinx le Ven 23 Sep 2016 - 13:16
@RogerMartin a écrit:N'hésite pas à faire écrire à la maison, en te faisant aider de conseils de pros (il n'en manque pas sur le forum). C'est triste de devoir en arriver là, mes parents n'ont jamais eu à se meler de ce que j'apprenais en classe.

Moi si. Embarassed Mon père m'a appris à lire avant le CP (enfin, j'avais appris les lettres toute seule, mais il a continué le boulot) parce que, prof de français, en collège à l'époque, il voyait débarquer plein de gamins aux capacités de lecture complètement ravagées. Les premières générations : je suis entrée au CP en 91.

Bon, à la fin j'ai eu une super maîtresse (à deux ans de la retraite) et Mika (Miko ? Mishka ? ) le petit ours. Le rat vert n'est arrivé qu'en CE1.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
lene75
Empereur

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par lene75 le Ven 23 Sep 2016 - 13:23
@Sphinx a écrit:Les premières générations : je suis entrée au CP en 91.

Oh, ce ne sont pas les 1res. Mon frère est de 72. Ma mère a fait confiance à l'instit', jusqu'au jour où mon frère a lu "papa fume sa cigarette" alors qu'il y avait écrit "papa fume sa pipe". Elle avait fait l'école normale d'institutrice (mais été devenue prof entre temps sans jamais avoir eu de CP), ça lui a paru bizarre, elle s'en est ouverte à l'instit', qui lui a répondu qu'elle avait fait l'école normale au moyen-âge et que les pratiques avaient changé. Elle a eu le tort de lui faire confiance... depuis elle ne s'y est plus jamais laissé prendre...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Zagara le Ven 23 Sep 2016 - 13:24
Ma mère m'a appris à lire en maternelle, du coup, les cours de CP me saoulaient et j'embêtais mes petits camarades en les empêchant de se concentrer.
Avec le recul, je sais pas si c'était une bonne chose ou pas Razz
avatar
Rendash
Bon génie

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Rendash le Ven 23 Sep 2016 - 13:28
@Zagara a écrit:Ma mère m'a appris à lire en maternelle, du coup, les cours de CP me saoulaient et j'embêtais mes petits camarades en les empêchant de se concentrer.


Laughing

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Contenu sponsorisé

Re: "Mais qui sont les assassins de l'école ?" - Carole Barjon, journaliste politique de L'Obs

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum