L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Page 6 sur 15 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Rendash le Sam 24 Sep 2016 - 23:13

@Pierre J a écrit:Je ne vois pas en quoi il aurait une part de responsabilité.....argumente stp

La gauche et la droite eux....

Que propose le FN ?

Chaque acteur politique a une part de responsabilité sur la vie politique du pays, ça semble pourtant évident Rolling Eyes Des directions sont prises, des tensions et des rancoeurs sont cristallisées, des tendances, lourdes ou non, sont dégagées, par chaque parti. Et cet ensemble, qu'on appelle vie politique, détermine en partie l'orientation générale du pays.

Un exemple plus précis, s'il faut un dessin : lorsque le FN était ouvertement et exclusivement composé de demeurés braillant la bave aux lèvres, il ne dépassait pas les 5% ; la droite était à droite, la gauche à gauche, le centre oscillait. Lorsque Marine Le Pen a tenté de cacher sous le tapis les plus décérébrés, et lorsque Philippot a compris l'opportunité qui s'offrait à lui, ils ont l'un et l'autre tenté de racheter une respectabilité à ce parti, en s'appuyant sur la personnalité de Philippot. Ils ont balayé et caché les raclures sous le tapis (ou les ont éjectées) : exit les Jean-Marie, les Gabriac et consorts. Moins de têtes de gondoles, même si on ne pouvait pas en faire autant de la base décérébrée ; mais ça suffisait pour l'image du parti. Il a grossi, ce qui a conduit à une droitisation de la scène politique française : Sarkozy en tête, puis les autres à droite ont suivi ; puis le PS a basculé à son tour vers la droite.

Plus directement, l'équation est simple : soit le Front National n'a aucune influence sur la vie politique française, et il n'y a aucun intérêt à en parler ; soit il s'agit effectivement d'un des trois gros partis du pays, et il ne peut qu'il n'ait une grosse influence Rolling Eyes

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Pierre J le Sam 24 Sep 2016 - 23:13

Oui Simon Epstein

Un paradoxe Français

il y est directeur du Centre international de recherche sur l'antisémitisme à Jerusalem....donc connaisseur du sujet me semble t-il.......contrairement à d'autres


Dernière édition par Pierre J le Sam 24 Sep 2016 - 23:16, édité 1 fois

Pierre J
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Pierre J le Sam 24 Sep 2016 - 23:15

REndash.....tu n'as roujours pas donné le moindre argument impliquant une part de responsabilité du Fn dans la situation de notre pays.




Pierre J
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Rendash le Sam 24 Sep 2016 - 23:19

@Pierre J a écrit:REndash.....tu n'as roujours pas donné le moindre argument impliquant une part de responsabilité du Fn dans la situation de notre pays.


Si, je les ai donnés Laughing Lis, comprends, et reviens poser des questions sur les mots dont le sens t'échappe. Je résume, des fois qu'il y ait trop de mots et pas assez de points de suspension à ton goût : FN = acteur politique depuis quarante ans = fait partie de la vie politique de la France. Tout simplement. Pour les subtilités, relire le post précédent.

En revanche, tu n'as, toi, donné aucune explication sur les réponses proposées par le FN aux problèmes que tu évoques. Tu espères que le FN sera une solution, explique donc pourquoi.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Pierre J le Sam 24 Sep 2016 - 23:25

Acteur n'ayant voté aucune loi, n'ayant aucun pouvoir sur les médias, la legislation...etc...

Aucune part de responsabilité. Voilà aussi une part de son succès d'ailleurs.

Relis l'histoire des 30 dernières années et sur les partis au pouvoir. Merci.

Oui une solution car :
- retour à la souveraineté du peuple et non de l'UE
- retour du patriotisme (economique par exemple)
- stopper l'Islamisme
- stopper cette culture de la haine de notre pays
- aider réellement les pays africains au lieu des les déppouiller de leur matiére grise
- stopper le laxisme de la justice et libérer nos policiers
- stopper l'ideologie selon laquelle l'élève , et non le savoir, serait au centre de l'école,


Bref la liste serait longue.....



Pierre J
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Rendash le Sam 24 Sep 2016 - 23:28

C'est bien ce que je dis plus haut : l'éternel mantra du "on n'a jamais été au pouvoir, faudrait essayer", est factice et partiel. La vie politique, ce ne sont pas simplement les lois à voter.

@Pierre J a écrit:

Oui une solution car :
[...]
- retour du patriotisme
- stopper l'Islamisme
- stopper cette culture de la haine de notre pays
- aider réellement les pays africains au lieu des les déppouiller de leur matiére grise
- stopper le laxisme de la justice et libérer nos policiers


Ce sont là des déclarations d'intention et non des propositions. Rien de nouveau sous le soleil frontiste, d'ailleurs : le programme du FN n'est pas plus concret Laughing

Je trouve le dernier très drôle s'agissant de la dynastie clodoaldienne Laughing

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Pierre J le Sam 24 Sep 2016 - 23:33

Car tu pense une seule seconde que "mon ennemi c'est la finance " etait quoi d'autre qu'une intention ....de tromper ?!
Je pourrais dire pareil de notre ministre et ses intentions de "relever" l'école.

Ce ne sont que des fossoyeurs de l'école qui nous dirigent depuis 30ans.


Et pour le coté "concret", nous attendons tous autre chose des autres partis depuis la aussi 30ans

Pierre J
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Rendash le Sam 24 Sep 2016 - 23:36

@Pierre J a écrit:Car tu pense une seule seconde que "mon ennemi c'est la finance " etait quoi d'autre qu'une intention ....de tromper ?!
Je pourrais dire pareil de notre ministre et ses intentions de "relever" l'école.

Ce ne sont que des fossoyeurs de l'école qui nous dirigent depuis 30ans

Ha, mais sur ce point on est évidemment d'accord. Le PS a trahi les idéaux qu'il est censé défendre, Hollande a trahi son électorat, et tout ça devrait se payer cher. Mais ceci n'a aucun rapport avec le FN : qu'il y ait des pourritures ailleurs aussi ne l'exonère pas, pas plus que Philippot ne peut faire oublier les Gabriac et compagnie.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Pierre J le Sam 24 Sep 2016 - 23:41

Le PS a trahi le peuple et avantage desormais un autre électorat, plus "bobo". Et je peux dire pareil de Melanchon.


D'ailleurs le peuple de base, les ouvriers par exemple, ne vote plus pour eux aussi depuis bien longtemps.


Résultat en avril 2017.....et selon moi sarko gagnera

Pierre J
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par frigo le Dim 25 Sep 2016 - 0:49

@Rendash a écrit:

Que propose le FN ?

En fait depuis 40 ans le FN propose de limiter fortement l'immigration. Au point où nous en sommes, je ne m'étonne pas que de plus en plus de français se disent qu'ils n'avaient peut-être pas tout à fait tord.

_________________
"C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." Montesquieu, De l’Esprit des lois, livre XXIV, chapitre 4.

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Moonchild le Dim 25 Sep 2016 - 2:24

@Rendash a écrit:Un modérateur ne te bloquera pas en raison de tes opinions politiques, mais en raison de ton multicompte Rolling Eyes

Quant au reste, ma foi, aucune surprise, pas même le mantra "gauche bien-pensante" qui sert d'argument à nos chers frontistes du village. Y'a même l'allusion à la "burka", pour parfaire la caricature yesyes

Ne manque plus que la définition de la laïcité, et le tableau sera complet Laughing
Il est vrai que les partisans du FN utilisent régulièrement l'argument de la "gauche bien-pensante", mais en même temps ce n'est pas comme si la "gauche bien-pensante" n'existait pas et n'avait pas tenu les rennes rênes idéologiques pendant une trentaine d'années...

@Rendash a écrit:
@frigo a écrit:
@Ignatius Reilly a écrit:Ah parce- qu'ils feraient partie du staff ? Non, que ce soit Brighelli ou Sapir, je leur reproche de ne pas voir ou plutôt feindre de ne pas voir qu'ils contribuent à normaliser ce parti politique.

Je ne sais pas si ce parti est anormal, mais je sais qu'il n'est pour rien dans l'état désastreux dans lequel se trouve mon pays.

Façon classique sinon subtile de dire "on n'a jamais été aux affaires, faudrait essayer pour voir". Connu.

Mais c'est faux. Le FN a sa propre part de responsabilité, comme tous les partis politiques, à des degrés divers.
Je ne sais pas quelles étaient les intentions sous-jacentes de Frigo lorsqu'il a écrit cette phrase - et à vrai dire peu m'importe - mais ça peut aussi être une façon de signifier qu'il faut arrêter les délires obsessionnels sur le FN comme si ce parti était la principale cause de tous les maux de notre société ou qu'il était l'incarnation quasi surnaturelle du mal absolu contre lequel nous aurions le devoir moral de lutter ; on ne vit pas dans un remake du "Seigneur des anneaux" avec des Orques nazis brandissant des épées en forme de flamme bleu-blanc-rouge.

Je l'ai déjà répété à plusieurs reprises sur ce forum, le FN n'était initialement qu'un épiphénomène opportuniste et s'il a autant prospéré c'est à cause de l'incurie et/ou du cynisme de nos élites politiques et intellectuelles et aussi en raison de l'évolution multiculturelle de notre société (c'est factuel : dans n'importe quel pays, le multiculturalisme induit par la mondialisation a pour corollaire l'émergence d'un parti populiste avec un discours identitaire qualifié d'extrême-droite et, chez nous, c'est l'entreprise familiale Le Pen qui a occupé cet espace ; c'est bien beau de vouloir sans cesse maintenir des digues pour contrer la marée, mais il ne fallait pas non plus construire en zone inondable...). Combien de fois faudra-t-il répéter que le FN n'est qu'un symptôme et que faire de la lutte contre ce parti le centre de gravité de son engagement politique est aussi absurde que de croire que l'amener au pouvoir améliorerait la situation ?

@Rendash a écrit:
@Pierre J a écrit:Je ne vois pas en quoi il aurait une part de responsabilité.....argumente stp

La gauche et la droite eux....

Que propose le FN ?

Chaque acteur politique a une part de responsabilité sur la vie politique du pays, ça semble pourtant évident Rolling Eyes Des directions sont prises, des tensions et des rancoeurs sont cristallisées, des tendances, lourdes ou non, sont dégagées, par chaque parti. Et cet ensemble, qu'on appelle vie politique, détermine en partie l'orientation générale du pays.

Un exemple plus précis, s'il faut un dessin : lorsque le FN était ouvertement et exclusivement composé de demeurés braillant la bave aux lèvres, il ne dépassait pas les 5% ; la droite était à droite, la gauche à gauche, le centre oscillait. Lorsque Marine Le Pen a tenté de cacher sous le tapis les plus décérébrés, et lorsque Philippot a compris l'opportunité qui s'offrait à lui, ils ont l'un et l'autre tenté de racheter une respectabilité à ce parti, en s'appuyant sur la personnalité de Philippot. Ils ont balayé et caché les raclures sous le tapis (ou les ont éjectées) : exit les Jean-Marie, les Gabriac et consorts. Moins de têtes de gondoles, même si on ne pouvait pas en faire autant de la base décérébrée ; mais ça suffisait pour l'image du parti. Il a grossi, ce qui a conduit à une droitisation de la scène politique française : Sarkozy en tête, puis les autres à droite ont suivi ; puis le PS a basculé à son tour vers la droite.

Plus directement, l'équation est simple : soit le Front National n'a aucune influence sur la vie politique française, et il n'y a aucun intérêt à en parler ; soit il s'agit effectivement d'un des trois gros partis du pays, et il ne peut qu'il n'ait une grosse influence Rolling Eyes
Il est exact que l'opération de dédiabolisation du FN lancée par Marine Le Pen et Philippot a été un relatif succès, mais je suis en désaccord total avec ton explication de la "droitisation" de la scène politique.

Le basculement du PS vers la droite est plus ancien que ce que tu décris, sa conversion au libéralisme a commencé dès 1983 (c'est un mouvement de fond qui a touché toutes les gauches européennes, même si le coming out aura mis plus longtemps à se faire en France) et cela n'a rien à voir avec le FN si ce n'est que le PS a instrumentalisé la lutte contre une extrême-droite fantasmée afin de se racheter à peu de frais une crédibilité de gauche.

En revanche, il est vrai qu'une partie de la droite ne cède plus face aux intimidations morales de la gauche et court ostensiblement après les électeurs du FN, mais il ne faut pas renverser les causes et les conséquences : les thématiques qui occupent la scène politique ne sont pas imposées par le discours du FN mais par certaines réalités qui deviennent trop flagrantes pour maintenir la population dans déni comme cela a été fait depuis de nombreuses années ; il se trouve simplement que le FN se montre souvent plus prompt que les autres à les prendre en compte et fait même désormais preuve d'une certaine habileté pour récolter ce que les autres ont abandonné, quitte à effectuer un virage complet par rapport à ses positions passées (comme sur l'éducation par exemple).

Le FN a bien sûr acquis une certaine influence sur la scène politique (au moins de deux manières : premièrement, lorsqu'il s'empare d'un sujet quelconque, il y a un double effet Kiss-cool avec une partie de la droite qui tente d'embrayer derrière lui pour en récolter les miettes tandis que la gauche et le centre décrètent que le sujet est nauséabond/rance/indigne/immonde/etc ; deuxièmement, ce parti est un redoutable moyen d'invalider le vote populaire en le piégeant dans une nasse contestataire trop peu fiable pour arriver au pouvoir, devenant ainsi une incontournable variable électorale en désignant par défaut le vainqueur des scrutins à deux tours) mais il ne faut pas lui prêter un pouvoir qu'il n'a pas : ce n'est pas lui qui façonne l'opinion publique mais l'état de la société ; s'il a un tout petit peu d'influence à ce niveau, il ne l'a gagnée qu'en creux car une trop longue persistance dans le déni a décrédibilisé ses détracteurs.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par e-Wanderer le Dim 25 Sep 2016 - 9:25

Je comprends que le constat désastreux portant sur l'état de notre société, les problèmes de communautarisme, le marasme économique etc. puissent inviter à rechercher des solutions ailleurs. Mais pourquoi le FN ? Ce n'est pas, ce ne sera jamais un geste neutre que de choisir un tel parti, avec son histoire et ses dérapages permanents. Encore maintenant. Ce parti a beau mettre en vitrine des gens à peu près présentables comme Philippot, quand on entend Marine Le Pen dire que la torture peut parfois se justifier, on se dit quand même qu'il y a un sacré problème de valeurs. C'est au-delà de la politique, pour moi, et cette barrière est totalement étanche et infranchissable.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Thermo le Dim 25 Sep 2016 - 9:35

@e-Wanderer a écrit:Je comprends que le constat désastreux portant sur l'état de notre société, les problèmes de communautarisme, le marasme économique etc. puissent inviter à rechercher des solutions ailleurs. Mais pourquoi le FN ? Ce n'est pas, ce ne sera jamais un geste neutre que de choisir un tel parti, avec son histoire et ses dérapages permanents. Encore maintenant. Ce parti a beau mettre en vitrine des gens à peu près présentables comme Philippot, quand on entend Marine Le Pen dire que la torture peut parfois se justifier, on se dit quand même qu'il y a un sacré problème de valeurs. C'est au-delà de la politique, pour moi, et cette barrière est totalement étanche et infranchissable.
Pour la torture les USA le justifie dans une situation du style : tu détiens un terroriste, les bombes vont exploser d'un moment à l'autre dans toute la ville (ou pourrait réactualiser avec des attaques imminentes de foules par des gens armés) et il faut qu'il parle....

_________________
Loi du Management de Weiler : Rien n'est impossible pour celui qui n'a pas à le faire lui-même.

Thermo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par e-Wanderer le Dim 25 Sep 2016 - 9:38

Oui, c'est le même genre d'arguments qu'elle utilise. Je trouve ça grave, j'espère ne pas être le seul.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Ergo le Dim 25 Sep 2016 - 9:41

topela
Ca m'évoque le dilemme du métro (ou train, je ne sais plus).

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Thermo le Dim 25 Sep 2016 - 9:44

@e-Wanderer a écrit:Oui, c'est le même genre d'arguments qu'elle utilise. Je trouve ça grave, j'espère ne pas être le seul.
ben si j'ai mes enfants dans la foule....va falloir qu'il parle.....et vite.....

_________________
Loi du Management de Weiler : Rien n'est impossible pour celui qui n'a pas à le faire lui-même.

Thermo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Saska le Dim 25 Sep 2016 - 9:44

Le FN au pouvoir municipal, voilà ce que cela donne : https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/les-villes-fn-la-loupe
Et ce n'est pas nouveau, puisque les premières mairies FN datent de 1995 (Orange, Vitrolles, Toulon et Marignane)...alors l'image du pauvre petit parti qui ne prend jamais de décisions parce que les méchants grands partis l'en empêchent, ça va 5 mn, hein...aussi crédible qu'un élève qui fait une connerie et qui vous dit "Mais c'est pas de ma fauuuuteeeee" Rolling Eyes

Saska
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Celadon le Dim 25 Sep 2016 - 9:45

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/secret-des-affaires-retour-un-vote-hautement-polemique-1318185
Un exemple qui prouve que tout va changer grâce au FN !
Ecouter la video de Ferroni dans l'article.


Dernière édition par Celadon le Dim 25 Sep 2016 - 9:51, édité 1 fois

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Pierre J le Dim 25 Sep 2016 - 9:47

Face à un acte terroriste. ....et les morts qui vont avec, j"accepte l'interrogatoire poussé.
Nous sommes en guerre il me semble.

Pour ce qui est des dérapages....Chirac, par exemple, a aussi des petites phrases qui pourtant ne sont pas évoquées souvent. Et que dire de l'histoire de certains partis avec Doriot, Laval...ect...

Ne vivez pas dans le passé.

Pierre J
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Pierre J le Dim 25 Sep 2016 - 9:49

Mediapart ne peut etre cité car beaucoup trop partisan, très peu objectif....

Pierre J
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Saska le Dim 25 Sep 2016 - 9:53

@Pierre J a écrit:Mediapart ne peut etre cité car beaucoup trop partisan, très peu objectif....
Ah d'accord - en plus, tu choisis les médias que tu juges recevables ou non ?
J'imagine que leur principal critère de recevabilité à tes yeux, c'est qu'ils soient d'accord avec toi, bien sûr ?
Ceci dit, répondre sur le médium t'a évité de répondre sur le fond, pirouette classique (et tellement prévisible)

Saska
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Elyas le Dim 25 Sep 2016 - 10:07

@Pierre J a écrit:Face à un acte terroriste. ....et les morts qui vont avec, j"accepte l'interrogatoire poussé.    
Nous sommes en guerre il me semble.


Pour ce qui est des dérapages....Chirac, par exemple, a aussi des petites phrases qui pourtant ne sont pas évoquées souvent.   Et que dire de l'histoire de certains partis avec Doriot, Laval...ect...

Ne vivez pas dans le passé.  

C'est un choix de société. Soit nous estimons que la torture sous toutes ses formes est bannie de nos mœurs, peu importent les conséquences, soit nous estimons que la torture doit être utilisée.

Commencer à mettre des exceptions est hypocrite.

Oui, refuser la torture nous met en danger. Oui, refuser la peine de mort nous met en danger. Cependant, cela fait de nous si nous nous y tenons des hommes et des femmes d'honneur et civilisé-e-s, ouvert-e-s sur l'avenir et prêt-e-s à faire le pari de l'humanité contre la barbarie.

Maintenant, j'ai bien conscience que ma position est de plus en plus minoritaire.

Personnellement, lire sur un forum de professeurs de l'Education nationale des collègues justifier l'usage de la torture, cela me choque.


Dernière édition par Elyas le Dim 25 Sep 2016 - 10:09, édité 1 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Pierre J le Dim 25 Sep 2016 - 10:08

Sur la gestion des municipalités, le pcf, fgd, eelv, ps, LR .....aucun ne peut etre cité en exemple.....

Oui mediapart est avec son premier representant, l'exemple meme d'une gauche bien pensante qui se permet de donner des leçons a tous....typiquement ce que nous ne pouvons plus supporter.

Pierre J
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Pierre J le Dim 25 Sep 2016 - 10:10

Elyas ta position est majoritaire dans les elites....ne l'oublis pas.

Tout comme ce féminisme ridicule (ridicule en ajoutant des "e" partout ou presque).


Pierre J
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Tamerlan le Dim 25 Sep 2016 - 10:10

@frigo a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@frigo a écrit:Déat, Doriot et Laval viennent de la gauche, et le type qui leur tire dessus le 27 août 1941 à Versailles est franchement un type très à droite.
Tout comme l'était Daniel Cordier lorsqu'il est parti à Londres d'ailleurs ...

Donc bon, si la gauche pouvait cesser de nous les briser avec les années 30, surtout lorsqu'elle réécrit sans vergogne l'histoire tellement à son avantage, on pourrait peut-être discuter de l'avenir, qui s'annonce tout de même assez compliqué  ...

Merci, pour cette histoire pour les Nuls affraid Lis donc l'autobiographie de Daniel Cordier pour commencer. Ca te turlupine de connaître l'histoire du FN ?
Tu es une caricature du militant de base du FN qui pense que la gauche manipule l'histoire , en fait ?
Oui, personnellement, je passe mon temps à endoctriner mes élèves sorciere2

Un militant de base qui n'a jamais voté pour eux et qui n'a pas prévu de le faire en 2017, j'espère pour eux qu'ils ont mieux en magasin ! Laughing

Pour le reste Daniel Cordier est bien un admirateur de Maurras à 17 ans et donne volontiers du coups de poing contre les militants de gauche. C'est un fait et il est le premier à le dire ( Je n'ai pas lu son livre mais j'ai vu le téléfilm qui en a été tiré, avec son approbation, et il fait partie de ces nationalistes qui sont vite entrés en résistance, par amour de la France donc, et par germanophobie également).
Quand à Déat et Doriot, aux début des années 30 ils sont encore à gauche, alors que Paul Collette est un croix de feu, camelot du roi et que sais-je encore. Là aussi, je ne vois pas ce qui est factuellement  faux.
Je crois d'ailleurs savoir qu'un historien israélien à écrit sur cette gauche qui n'a pas toujours été exemplaire en 40, et sur cette droite qui l'a parfois été.

Et effectivement, je pense que la gauche manipule souvent l'histoire, le plus bel exemple étant le PC qui réussit à se faire passer pour le parti des fusillés après guerre ....

En fait tout cela est quand même assez simple. Le Seconde Guerre mondiale est un conflit complexe puisqu'il mélange une logique d'affrontement entre nations (comme la Première ) mais traversés d'enjeux idéologiques transnationaux. Ceci explique des trajectoires individuelles atypiques et des choix compliqués. On peut être effectivement Action française (donc plutôt proche en principe de l'idéologie de la Révolution nationale) et faire le choix de la résistance par patriotisme ou nationalisme anti-allemand. On peut être aussi dans cette logique "vichysso-résistant", en tout cas avant 1943, espérant un double-jeu de Pétain. On peut également par ambition (Laval) où par un parcours et une dérive très compliquée (Doriot, qui mérite vraiment d'être regardé) venir de la gauche et finir dirigeant collaborateur ou même collaborationniste. Ceci n'empêche pas qu'au  niveau général et sur la masse des responsables et des individus se revendiquant d'un bord il n'y a pas photo sur les sympathies et les engagements. L'idéologie de Vichy le rend naturellement sympathique à une partie de la droite (demande d'ordre, conservatisme social, rejet du système parlementaire ou républicain), ce qui ne facilite pas un engagement anti-allemand. L'antisémitisme et le catholicisme traditionnel de l’État français portent aussi beaucoup de catholiques marqués à droite vers Pétain. Pour des raisons a peu près inverses la gauche aura "naturellement" des sympathies majoritairement résistantes. La prise d'exemples particuliers (Cordier, Doriot...) ne peut donc cacher cela.


Dernière édition par Tamerlan le Dim 25 Sep 2016 - 11:05, édité 2 fois (Raison : ortho)

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'éducation : première convention présidentielle de Marine Le Pen.

Message par Rendash le Dim 25 Sep 2016 - 10:11

@Elyas a écrit:

Maintenant, j'ai bien conscience que ma position est de plus en plus minoritaire.


Tu ne pouvais pas t'en empêcher, hein ? Rolling Eyes Laughing



@Elyas a écrit:
C'est un choix de société. Soit nous estimons que la torture sous toutes ses formes est bannie de nos mœurs, peu importe les conséquences, soit nous estimons que la torture doit être utilisée.

Commencer à mettre des exceptions est hypocrite.

Evidemment. Merci de rappeler cette évidence ; et il est effarant de constater que ce n'est pas évident pour tout le monde.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 15 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum