Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
isabe
Niveau 8

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par isabe le Sam 1 Oct 2016 - 17:49
Ce qui me fait rire, c'est que faire un travail sur un sujet du Moyen-Age a toujours existé. C'est juste le support qui change. Et il y a toujours eu des élèves acteurs de leur apprentissage et d'autres qui regardent. Maintenant, je voudrais que l'on nous montre en quoi la dissertation d'autrefois est moins profitable que l'exposé d'hier ou la vidéo d'aujourd'hui pour l'élève.
D'autre part, on part du postulat que pour l'élève, chercher l'info lui-même est moins pénible qu'écouter un cours. C'est selon. Pour ma part, comme élève, ça m'aurait rasée au plus au point de passer mes journées comme ça. J'adore le cours magistral, les conférences, cette sensation d'apprendre des choses de l'expérience de quelqu'un.


Dernière édition par isabe le Sam 1 Oct 2016 - 17:51, édité 1 fois
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Rendash le Sam 1 Oct 2016 - 17:49
@Elyas a écrit:

Ensuite, sa pratique demande un boulot de dingue. Il crée six parcours de travail.

Maintenant, je trouve que l'obligation d'utiliser la vidéo est limitante pour les élèves. [...]

Cependant, c'est une pratique très personnelle, difficile à généraliser.
[...]
Donc, je serai très curieux de voir des travaux d'élèves de Tle ayant eu David Bouchillon sur du long terme.

Je suis d'accord avec ces points, qui rejoignent ce que j'ai déjà dit sur ce fil, l'avis sur la vidéo en sus.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
ddalcatel
Niveau 7

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par ddalcatel le Sam 1 Oct 2016 - 17:50
Allons allons, que de critiques !
C'est sans doutes parce que vous ne connaissez pas encore la "ludification" !

http://www.vousnousils.fr/2016/01/15/classe-inversee-et-taches-complexes-les-eleves-creent-des-capsules-donc-le-cours-581729
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par amalricu le Sam 1 Oct 2016 - 17:53
"L'effet Hawthorne, ou expérience Hawthorne, décrit la situation dans laquelle les résultats d'une expérience ne sont pas dus aux facteurs expérimentaux mais au fait que les sujets ont conscience de participer à une expérience dans laquelle ils sont testés, ce qui se traduit généralement par une plus grande motivation. " (Wikipédia)

C'est la dernière marotte à la mode, c'est tout beau, tout chaud. Toi aussi, tu peux être un pionnier.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Rendash le Sam 1 Oct 2016 - 17:58
@amalricu a écrit:"L'effet Hawthorne, ou expérience Hawthorne, décrit la situation dans laquelle les résultats d'une expérience ne sont pas dus aux facteurs expérimentaux mais au fait que les sujets ont conscience de participer à une expérience dans laquelle ils sont testés, ce qui se traduit généralement par une plus grande motivation. " (Wikipédia)

C'est la dernière marotte à la mode, c'est tout beau, tout chaud. Toi aussi, tu peux être un pionnier.

Je doute que les élèves aient consciences d'être les sujets d'une expérience. D'ailleurs, chaque classe est le sujet d'une expérience ; à ce compte-là, les classes des stagiaires et des professeurs débutants cartonneraient systématiquement Laughing

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Elyas le Sam 1 Oct 2016 - 18:06
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:

Ensuite, sa pratique demande un boulot de dingue. Il crée six parcours de travail.

Maintenant, je trouve que l'obligation d'utiliser la vidéo est limitante pour les élèves. [...]

Cependant, c'est une pratique très personnelle, difficile à généraliser.
[...]
Donc, je serai très curieux de voir des travaux d'élèves de Tle ayant eu David Bouchillon sur du long terme.

Je suis d'accord avec ces points, qui rejoignent ce que j'ai déjà dit sur ce fil, l'avis sur la vidéo en sus.

Certes mais avec des réactions comme celles qu'on lit sur ce fil, je doute que nous ayons un jour la possibilité d'avoir des développements qui seraient intéressants, qu'on adhère ou non au principe.

Je suis quasi-certain que si chacun d'entre nous expose ce qu'il fait vraiment en classe avec scan des travaux bruts d'élèves, chacun serait massacré comme David.

C'est une chose que je regrette un peu sur ce forum. On est censé partager, échanger sur nos pratiques, sans avoir à craindre un tsunami dévastateur. Pour le coup, c'est un des objectifs que le forum n'arrive pas à atteindre.
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Hérodoute le Sam 1 Oct 2016 - 18:08
@Elyas a écrit:
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:

Ensuite, sa pratique demande un boulot de dingue. Il crée six parcours de travail.

Maintenant, je trouve que l'obligation d'utiliser la vidéo est limitante pour les élèves. [...]

Cependant, c'est une pratique très personnelle, difficile à généraliser.
[...]
Donc, je serai très curieux de voir des travaux d'élèves de Tle ayant eu David Bouchillon sur du long terme.

Je suis d'accord avec ces points, qui rejoignent ce que j'ai déjà dit sur ce fil, l'avis sur la vidéo en sus.

Certes mais avec des réactions comme celles qu'on lit sur ce fil, je doute que nous ayons un jour la possibilité d'avoir des développements qui seraient intéressants, qu'on adhère ou non au principe.

Je suis quasi-certain que si chacun d'entre nous expose ce qu'il fait vraiment en classe avec scan des travaux bruts d'élèves, chacun serait massacré comme David.

C'est une chose que je regrette un peu sur ce forum. On est censé partager, échanger sur nos pratiques, sans avoir à craindre un tsunami dévastateur. Pour le coup, c'est un des objectifs que le forum n'arrive pas à atteindre.

+1
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par laMiss le Sam 1 Oct 2016 - 18:09
@Elyas a écrit: Je suis quasi-certain que si chacun d'entre nous expose ce qu'il fait vraiment en classe avec scan des travaux bruts d'élèves, chacun serait massacré comme David.

Bien d'accord.

_________________
Bonne route !
isabe
Niveau 8

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par isabe le Sam 1 Oct 2016 - 18:11
@Elyas a écrit:On est censé partager, échanger sur nos pratiques, sans avoir à craindre un tsunami dévastateur. Pour le coup, c'est un des objectifs que le forum n'arrive pas à atteindre.
Je pense que le contexte de la réforme qui donne vraiment l'impression de vouloir imposer des pratiques pédagogiques concourt à cela. Beaucoup sont sur le mode défensif, moi la première, et se sentent attaqués dans leur liberté pédagogique.
L'heure n'est pas à la bienveillance du partage pédagogique. Je le regrette aussi.
Mais quand tu entends un de nos formateurs : "Le cours de Me X. est riche, dynamique, les élèves apprennent bcp de choses et sont contents. Mais ce n'est pas comme ça qu'il faut faire", tu as juste envie de furieux
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par amalricu le Sam 1 Oct 2016 - 18:14
@Rendash a écrit:
@amalricu a écrit:"L'effet Hawthorne, ou expérience Hawthorne, décrit la situation dans laquelle les résultats d'une expérience ne sont pas dus aux facteurs expérimentaux mais au fait que les sujets ont conscience de participer à une expérience dans laquelle ils sont testés, ce qui se traduit généralement par une plus grande motivation. " (Wikipédia)

C'est la dernière marotte à la mode, c'est tout beau, tout chaud. Toi aussi, tu peux être un pionnier.

Je doute que les élèves aient consciences d'être les sujets d'une expérience. D'ailleurs, chaque classe est le sujet d'une expérience ; à ce compte-là, les classes des stagiaires et des professeurs débutants cartonneraient systématiquement Laughing

Nul besoin...il suffit de se proclamer novateur en diable. Un débutant se fait tout petit et demeure penaud.

Allez, je serai gentil...c'est touchant.

Cet effet, je l'ai ressenti quand mon proviseur a mis en place l'évaluation autrement (par compétences). : il fustigeait les archaïques de la note soutenus par quelques collègues sincères ou calculateurs au point de s'afficher dans la presse locale. Bien évidemment, l'expérience fut magnifique (à la soviétique), mais les parents firent vite comprendre leur point de vue.


Dernière édition par amalricu le Sam 1 Oct 2016 - 18:17, édité 1 fois
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Rendash le Sam 1 Oct 2016 - 18:17
@Elyas a écrit:
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:

Ensuite, sa pratique demande un boulot de dingue. Il crée six parcours de travail.

Maintenant, je trouve que l'obligation d'utiliser la vidéo est limitante pour les élèves. [...]

Cependant, c'est une pratique très personnelle, difficile à généraliser.
[...]
Donc, je serai très curieux de voir des travaux d'élèves de Tle ayant eu David Bouchillon sur du long terme.

Je suis d'accord avec ces points, qui rejoignent ce que j'ai déjà dit sur ce fil, l'avis sur la vidéo en sus.

Certes mais avec des réactions comme celles qu'on lit sur ce fil, je doute que nous ayons un jour la possibilité d'avoir des développements qui seraient intéressants, qu'on adhère ou non au principe.

Je suis quasi-certain que si chacun d'entre nous expose ce qu'il fait vraiment en classe avec scan des travaux bruts d'élèves, chacun serait massacré comme David.

C'est une chose que je regrette un peu sur ce forum. On est censé partager, échanger sur nos pratiques, sans avoir à craindre un tsunami dévastateur. Pour le coup, c'est un des objectifs que le forum n'arrive pas à atteindre.

Cf. ce que je disais à Isis39 plus haut : ce n'est pas tant la pratique elle-même qui fait réagir, mais plutôt le fait que ce genre de choses peut devenir le dada de tel ou tel IPR, qui tente de l'imposer d'une façon ou d'une autre à des collègues qui ne veulent/peuvent pas travailler ainsi. Je donnais l'exemple des îlots ou de la classe inversée, notamment.

Quant à échanger, ma foi, je vois, personnellement, une marge énorme entre un échange entre collègues, IRL ou ici, et faire appel (ou accepter l'invitation) d'un journaliste pour se pavaner dans les media. Mais ça, c'est perso, je peux comprendre que tu ne partages pas cet avis sur la question.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Rendash le Sam 1 Oct 2016 - 18:17
@amalricu a écrit:
@Rendash a écrit:
@amalricu a écrit:"L'effet Hawthorne, ou expérience Hawthorne, décrit la situation dans laquelle les résultats d'une expérience ne sont pas dus aux facteurs expérimentaux mais au fait que les sujets ont conscience de participer à une expérience dans laquelle ils sont testés, ce qui se traduit généralement par une plus grande motivation. " (Wikipédia)

C'est la dernière marotte à la mode, c'est tout beau, tout chaud. Toi aussi, tu peux être un pionnier.

Je doute que les élèves aient consciences d'être les sujets d'une expérience. D'ailleurs, chaque classe est le sujet d'une expérience ; à ce compte-là, les classes des stagiaires et des professeurs débutants cartonneraient systématiquement Laughing

Nul besoin...il suffit de se proclamer novateur en diable. Un débutant se fait tout petit et demeure penaud.

Allez, je serai gentil...c'est touchant.

+1.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Hérodoute le Sam 1 Oct 2016 - 18:25
Elyas, tu saurais où trouver la séquence complète du collègue stp?
J'aimerais voir l'ensemble afin de me faire ma propre idée.
Je m'intéresse surtout :

- aux documents utilisés par les élèves.
- à l'AP ou plus humblement à toutes les astuces qui permettraient de faire bosser les élèves en fonction de leurs difficultés. Smile

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Elyas le Sam 1 Oct 2016 - 18:30
@Hérodoute a écrit:Elyas, tu saurais où trouver la séquence complète du collègue stp?  
J'aimerais voir l'ensemble afin de me faire ma propre idée.
Je m'intéresse surtout :

- aux documents utilisés par les élèves.
- à l'AP ou plus humblement à toutes les astuces qui permettraient de faire bosser les élèves en fonction de leurs difficultés. Smile

Aucune idée. Le collègue est sur Twitter.
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Tamerlan le Sam 1 Oct 2016 - 18:30
@Hérodoute a écrit:Elyas, tu saurais où trouver la séquence complète du collègue stp?  
J'aimerais voir l'ensemble afin de me faire ma propre idée.
Je m'intéresse surtout :

- aux documents utilisés par les élèves.
- à l'AP ou plus humblement à toutes les astuces qui permettraient de faire bosser les élèves en fonction de leurs difficultés. Smile

Et l'évaluation. Parce que quand même au final ce qui compte c'est ce que les élèves ont appris.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Elyas le Sam 1 Oct 2016 - 18:34
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:

Ensuite, sa pratique demande un boulot de dingue. Il crée six parcours de travail.

Maintenant, je trouve que l'obligation d'utiliser la vidéo est limitante pour les élèves. [...]

Cependant, c'est une pratique très personnelle, difficile à généraliser.
[...]
Donc, je serai très curieux de voir des travaux d'élèves de Tle ayant eu David Bouchillon sur du long terme.

Je suis d'accord avec ces points, qui rejoignent ce que j'ai déjà dit sur ce fil, l'avis sur la vidéo en sus.

Certes mais avec des réactions comme celles qu'on lit sur ce fil, je doute que nous ayons un jour la possibilité d'avoir des développements qui seraient intéressants, qu'on adhère ou non au principe.

Je suis quasi-certain que si chacun d'entre nous expose ce qu'il fait vraiment en classe avec scan des travaux bruts d'élèves, chacun serait massacré comme David.

C'est une chose que je regrette un peu sur ce forum. On est censé partager, échanger sur nos pratiques, sans avoir à craindre un tsunami dévastateur. Pour le coup, c'est un des objectifs que le forum n'arrive pas à atteindre.

Cf. ce que je disais à Isis39 plus haut : ce n'est pas tant la pratique elle-même qui fait réagir, mais plutôt le fait que ce genre de choses peut devenir le dada de tel ou tel IPR, qui tente de l'imposer d'une façon ou d'une autre à des collègues qui ne veulent/peuvent pas travailler ainsi. Je donnais l'exemple des îlots ou de la classe inversée, notamment.

Quant à échanger, ma foi, je vois, personnellement, une marge énorme entre un échange entre collègues, IRL ou ici, et faire appel (ou accepter l'invitation) d'un journaliste pour se pavaner dans les media. Mais ça, c'est perso, je peux comprendre que tu ne partages pas cet avis sur la question.

Si je comprends bien en te lisant Isabe et toi, c'est excusable de massacrer un collègue car on a peur que les IA-IPR prennent sa pratique comme dada, car on est en colère contre la réforme, car quand on voit un collègue travaillant différemment on se sent remis en cause et parce qu'un collègue est cité par un journaliste.
Cela en dit long sur ce que nous devenons, ne trouves-tu pas ?
avatar
DesolationRow
Doyen

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par DesolationRow le Sam 1 Oct 2016 - 18:36
"Massacrer" et "crucifier"... Il faut faire un peu d'AP lexical, apparemment.
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Hérodoute le Sam 1 Oct 2016 - 18:39
@Tamerlan a écrit:
@Hérodoute a écrit:Elyas, tu saurais où trouver la séquence complète du collègue stp?  
J'aimerais voir l'ensemble afin de me faire ma propre idée.
Je m'intéresse surtout :

- aux documents utilisés par les élèves.
- à l'AP ou plus humblement à toutes les astuces qui permettraient de faire bosser les élèves en fonction de leurs difficultés. Smile

Et l'évaluation. Parce que quand même au final ce qui compte c'est ce que les élèves ont appris.

Oui même si j'ai tendance à dire que tout ne doit pas être évaluable mais bon. J'avoue quand même que j'aimerais bien une p'tite grille pour évaluer facilement (et non pas fastidieusement) les compétences des élèves travaillant / coopérant en groupe.

thrasybule
Oracle

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par thrasybule le Sam 1 Oct 2016 - 18:40
Dimitte illis, non sciunt quid faciunt.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Zagara
Vénérable

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Zagara le Sam 1 Oct 2016 - 18:40
@monseigneur a écrit:
@thrasybule a écrit:
@monseigneur a écrit:Oui le niveau scientifique de la vidéo est plutôt faible pour des lycéens... mais il y a de belles images et une jolie musique. C'est peut être ça l'avenir de notre métier : un cours creux, peu de connaissances, mais un habillage "fun"...
Ainsi les élèves passent le temps plus agréablement à l'école et s'ennuient moins, Dieu (càd l'Elite) reconnaitra les siens de toutes façons.
C'est pour le collège, non?

C'est ce que je m'étais dit aussi au visionnage (niveau 5e). Mais le collègue travaille au lycée.
C'est vrai ? :mdr3: je croyais sincèrement que c'était du 5e.
thrasybule
Oracle

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par thrasybule le Sam 1 Oct 2016 - 18:41
Sans rire, c'est pour une classe de collège, oui ou non?

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Rendash le Sam 1 Oct 2016 - 18:41
@Elyas a écrit:

Si je comprends bien en te lisant Isabe et toi, c'est excusable de massacrer un collègue car on a peur que les IA-IPR prennent sa pratique comme dada, car on est en colère contre la réforme, car quand on voit un collègue travaillant différemment on se sent remis en cause et parce qu'un collègue est cité par un journaliste.
Cela en dit long sur ce que nous devenons, ne trouves-tu pas ?

Déjà, il faudrait s'entendre sur la définition de "massacrer". Certains sont dubitatifs quant à ce qui est exposé ici, d'autres trouvent ça grotesque, mais personne n'a attaqué le collègue lui-même, que je sache. Ensuite, ma foi, tu as raison sur la méfiance, et sur ce que nous devenons. Mais tu n'y es pas étranger, ni moi, ni aucun collègue. A partir du moment où on estime avoir "les bonnes pratiques", et où on se permet de porter un jugement sur ce que font les autres, et de vouloir leur imposer une façon de faire (AP, EPI, fiches d'activtés, etc.)* , on entre dans ce système. Et, pardon, mais les petits copains qui s'amusent à en traiter d'autres de réacs, voire de fachos, contribuent tout autant à cet état de fait que ceux qui traitent les autres de pédagogols ou de démagos ignares. Nous sommes tous coupables de ça, inutile donc de tordre du nez à la lecture de ces commentaires.

Je crois également que si on veut se faire une idée de l'efficacité des pratiques du collègue, ce n'est pas lui qu'on doit interroger, mais les collègues qui récupèrent ses élèves l'année d'après.

* tu conviendras que je tiens ce discours depuis deux ans : à partir du moment où cette réforme contraint plutôt que de convaincre, c'est mauvais pour tout le monde, y compris pour ceux qui, comme toi, sont du côté du manche, et perdent l'oreille des collègues qu'ils auraient pu convaincre dans d'autres conditions.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Tamerlan le Sam 1 Oct 2016 - 18:44
@Hérodoute a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Hérodoute a écrit:Elyas, tu saurais où trouver la séquence complète du collègue stp?  
J'aimerais voir l'ensemble afin de me faire ma propre idée.
Je m'intéresse surtout :

- aux documents utilisés par les élèves.
- à l'AP ou plus humblement à toutes les astuces qui permettraient de faire bosser les élèves en fonction de leurs difficultés. Smile

Et l'évaluation. Parce que quand même au final ce qui compte c'est ce que les élèves ont appris.

Oui même si j'ai tendance à dire que tout ne doit pas être évaluable mais bon. J'avoue quand même que j'aimerais bien une p'tite grille pour évaluer facilement (et non pas fastidieusement) les compétences des élèves travaillant / coopérant en groupe.


Je parlais des compétences de type coopération mais également et surtout des connaissances qui ne doivent pas être en recul dans le nouveau dispositif. Pour que tout cela soit viable, et comme tu le soulignes, il faut également qu'il soit gérable à un niveau d'énergie convenable par le professeur.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Zagara
Vénérable

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Zagara le Sam 1 Oct 2016 - 18:45
Ils disent qu'il a "découvert" la classe inversée au collège, mais qu'il travaille au lycée maintenant ; donc sa "classe renversée" se fait au lycée, et la production doit venir d'élèves de 2e si on suit la logique... ou alors ils ont tiré un truc de ses archives du temps où il avait des 5e ? Mais à ce moment-là le journaliste est en dessous de tout de ne rien indiquer.

-> je n'ai rien contre cet enseignant, je trouve ses méthodes honteuses, délétères et favorisant l'ignorance. J'ai tout contre son travail, je n'ai rien contre sa personne.


Dernière édition par Zagara le Sam 1 Oct 2016 - 18:48, édité 3 fois
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Elyas le Sam 1 Oct 2016 - 18:45
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:

Si je comprends bien en te lisant Isabe et toi, c'est excusable de massacrer un collègue car on a peur que les IA-IPR prennent sa pratique comme dada, car on est en colère contre la réforme, car quand on voit un collègue travaillant différemment on se sent remis en cause et parce qu'un collègue est cité par un journaliste.
Cela en dit long sur ce que nous devenons, ne trouves-tu pas ?

Déjà, il faudrait s'entendre sur la définition de "massacrer". Certains sont dubitatifs quant à ce qui est exposé ici, d'autres trouvent ça grotesque, mais personne n'a attaqué le collègue lui-même, que je sache. Ensuite, ma foi, tu as raison sur la méfiance, et sur ce que nous devenons. Mais tu n'y es pas étranger, ni moi, ni aucun collègue. A partir du moment où on estime avoir "les bonnes pratiques", et où on se permet de porter un jugement sur ce que font les autres, et de vouloir leur imposer une façon de faire (AP, EPI, fiches d'activtés, etc.)* , on entre dans ce système. Et, pardon, mais les petits copains qui s'amusent à en traiter d'autres de réacs, voire de fachos, contribuent tout autant à cet état de fait que ceux qui traitent les autres de pédagogols ou de démagos ignares. Nous sommes tous coupables de ça, inutile donc de tordre du nez à la lecture de ces commentaires.

Je crois également que si on veut se faire une idée de l'efficacité des pratiques du collègue, ce n'est pas lui qu'on doit interroger, mais les collègues qui récupèrent ses élèves l'année d'après.

* tu conviendras que je tiens ce discours depuis deux ans : à partir du moment où cette réforme contraint plutôt que de convaincre, c'est mauvais pour tout le monde, y compris pour ceux qui, comme toi, sont du côté du manche, et perdent l'oreille des collègues qu'ils auraient pu convaincre dans d'autres conditions.

Non, je ne conviendrai pas, Rendash. J'ai une autre explication mais elle ne sied pas à un forum mais à une discussion entre nous deux autour d'un café.
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: La classe renversée ou la négation de l'enseignant

par Tamerlan le Sam 1 Oct 2016 - 18:49
@Zagara a écrit:Ils disent qu'il a "découvert" la classe inversée au collège, mais qu'il travaille au lycée maintenant ; donc sa "classe renversée" se fait au lycée, et la production doit venir d'élèves de 2e si on suit la logique... ou alors ils ont tiré un truc de ses archives du temps où il avait des 5e ? Mais à ce moment-là le journaliste est en dessous de tout de ne rien indiquer.

-> je n'ai rien contre cet enseignant, je trouve ses méthodes honteuses, délétères et favorisant l'ignorance. J'ai tout contre son travail, je n'ai rien contre sa personne.

Si la production vient d'un élève de seconde alors cela ne va pas du tout.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum