Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Ponocrates le Dim 2 Oct 2016 - 7:57

Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège
LE MONDE | 01.10.2016 à 07h35 • Mis à jour le 01.10.2016 à 10h12 | Par Aurélie Collas et Mattea Battaglia
http://www.lemonde.fr/education/article/2016/10/01/le-prive-en-partie-responsable-de-la-segregation-sociale-au-college_5006501_1473685.html

Le Monde a écrit:Qui est responsable de la ségrégation au collège ? Qui, du public ou du privé, contribue le moins au brassage social des élèves ? Le service statistique du ministère de l’éducation nationale (DEPP) vient de verser au dossier une pièce que l’on n’attendait pas, relançant le débat, sensible, entre l’enseignement public et l’école catholique.[...]Sur les quinze dernières années, « l’écart de recrutement social moyen s’est creusé à l’avantage du privé », écrivent les quatre auteurs, chercheurs à l’Insee et à la DEPP. La part des catégories très favorisées, parmi ses élèves, y a crû de 7 points (de 30 % à 37 % entre.
Je n'ai pas pu lire tout l'article, mais je cite la remarque d'un lecteur qui me semble plus pertinente que ce qui précède

Un lecteur pragmatique a écrit:J'ai été élevé à l'école républicaine et laïque, avant moi mes parents et mes grand-parents issus de milieux très modestes, souvent boursiers. En ce moment j'écris des lettres de motivations pour des établissements catholiques. Je n'aurais jamais cru en arriver là mais le mal est fait. A un projet pédagogique de service minimal j'ai choisi celui qui permet aux enfants d'aller au bout de leurs possibilités.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Ponocrates
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Zagara le Dim 2 Oct 2016 - 9:22

J'aime beaucoup la candeur des journalistes : "une pièce que l’on n’attendait pas" -> on dirait que c'est un buzz sorti du néant. Pourtant, le constat est posé depuis longtemps et dans les milieux professionnels, on en parle régulièrement. Encore une illustration du manque de lien entre les médias et les professionnels de l'éducation : tant que ce n'est pas publié dans une haute revue ou dit par le MEN, ça n'existe pas.
avatar
Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par amalricu le Dim 2 Oct 2016 - 9:24

Dans ma ville, le privé demande aux familles d'inscrire en candidats libres les élèves peu susceptibles d'avoir le Brevet. Véridique.
avatar
amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Verdurette le Dim 2 Oct 2016 - 9:42

Dans ma ville à moi  les écoles privées acceptent quasi gratuitement des enfants de familles en difficulté financière mais en demande éducative.

J'exclus de la discussion les écoles "réputées" style Ecole Alsacienne, Franklin, Stanislas, école active bilingue, Hattemer (je cite celles de Paris que je connais, il y en a sûrement d'autres), très coûteuses, mais pour ce qui concerne les écoles privées "lambda", des familles assez modestes font aussi ce choix parce qu'elles accordent plus d'importance et de valeur à l'éducation et l'instruction qu'aux derniers objets à la mode consumériste. C'est un choix budgétaire qui oblige à renoncer à d'autres choses, un choix que je fais aussi alors que je suis institutrice du public, et  seule avec ma fille.  Le clivage social qu'on observe entre public et privé tient plus à ce partage de valeurs qu'à  l'appartenance sociale et financière des familles.


La création de l'école républicaine obligatoire et gratuite était une grande idée. Aujourd'hui, tout ce qui est gratuit est à la fois un dû et quelque chose sur quoi on peut cracher sans vergogne,  pour cette seule raison il faudrait, à mon sens,  payer une somme  "symbolique" pour accéder à l'école.

Verdurette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Dhaiphi le Dim 2 Oct 2016 - 10:50

Comme tout cela est juste et bien dit en si peu de mots ! topela

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Voltigeur le Dim 2 Oct 2016 - 11:08

"Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège" : ou de l'art médiatique d'inverser causes et conséquences...

_________________
«Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense» (Walter Lippman)
avatar
Voltigeur
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Leodagan le Dim 2 Oct 2016 - 11:08

Verdurette a écrit:Dans ma ville à moi  les écoles privées acceptent quasi gratuitement des enfants de familles en difficulté financière mais en demande éducative.

J'exclus de la discussion les écoles "réputées" style Ecole Alsacienne, Franklin, Stanislas, école active bilingue, Hattemer (je cite celles de Paris que je connais, il y en a sûrement d'autres), très coûteuses, mais pour ce qui concerne les écoles privées "lambda", des familles assez modestes font aussi ce choix parce qu'elles accordent plus d'importance et de valeur à l'éducation et l'instruction qu'aux derniers objets à la mode consumériste. C'est un choix budgétaire qui oblige à renoncer à d'autres choses, un choix que je fais aussi alors que je suis institutrice du public, et  seule avec ma fille.  Le clivage social qu'on observe entre public et privé tient plus à ce partage de valeurs qu'à  l'appartenance sociale et financière des familles.


La création de l'école républicaine obligatoire et gratuite était une grande idée. Aujourd'hui, tout ce qui est gratuit est à la fois un dû et quelque chose sur quoi on peut cracher sans vergogne,  pour cette seule raison il faudrait, à mon sens,  payer une somme  "symbolique" pour accéder à l'école.

yesyes yesyes yesyes yesyes yesyes yesyes yesyes
avatar
Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Leodagan le Dim 2 Oct 2016 - 11:10

amalricu a écrit:Dans ma ville, le privé demande aux familles d'inscrire en candidats libres les élèves peu susceptibles d'avoir le Brevet. Véridique.

Honteux.

Dans mon collège public, la CDE voulait truquer les moyennes du contrôle continu. Véridique !
avatar
Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Pierre-Henri le Dim 2 Oct 2016 - 11:34

Une anecdote. Dans mon établissement précédent (collège privé de banlieue), nous gardions des places ouvertes pour accueillir, courant septembre, les élèves qui étaient harcelés dans le public. Ces familles, au départ, n'avaient pas fait le choix du privé. Elles n'étaient pas plus riches que les autres. Elles avaient fait le choix du public. Mais quand votre enfant revient chaque soir en disant "maman, je me suis encore fait tabasser", quel choix ont-elles ?

On lit régulièrement, sur ce forum, des histoires dont la banalité finit par atténuer l'ubuesque horreur. Un élève balance sa chaise à travers la classe, insulte et menace le professeur, ainsi que les autres élèves. Il est ramené en cours. Le CdE ferme les yeux. Pas de vague. Un exemple entre mille. Mais comment voulez vous que les parents des autres élèves, devant des situations aussi scandaleuses, aussi dangereuses, n'essaient pas de protéger leurs enfants ?  

Et, face à ça, c'est le privé qui serait responsable de la ségrégation scolaire ? Un chef d'établissement public montre une incompétence aussi stupéfiante, un mépris aussi honteux pour la sécurité d'enfants (sans même parler du calme nécessaire au travail), sans être licencié sur le champ pour faute lourde, et c'est le privé qui est responsable ?

Responsable de quoi ? De maintenir une discipline suffisante pour permettre le travail des élèves et garantir leur sécurité ? C'est une faute, ça, maintenant, de protéger des enfants ?


Dernière édition par Pierre-Henri le Dim 2 Oct 2016 - 11:39, édité 2 fois

Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par amalricu le Dim 2 Oct 2016 - 11:36

Leodagan a écrit:
amalricu a écrit:Dans ma ville, le privé demande aux familles d'inscrire en candidats libres les élèves peu susceptibles d'avoir le Brevet. Véridique.

Honteux.

Dans mon collège public, la CDE voulait truquer les moyennes du contrôle continu. Véridique !

J'ai connu aussi le cas avec un cde du public, mais ce dont je parle pour cet établissement du privé est systématique.
avatar
amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par KrilinXV3 le Dim 2 Oct 2016 - 11:39

Par curiosité, les chefs d'établissement du privé font-ils mieux que ceux du public, sur le plan du harcelement ? Vraie question.
Sinon, je pense qu'il ne faut pas le prendre comme ça: c'est un système qui est pointé du doigt (à raison d'ailleurs), plus que des établissements.
Maintenant, ce qui me fascine, c'est que quand on pointe le coût du privé sous contrat, jamais on ne remet en perspective, en tenant compte, par exemple, du nombre d'élèves qu'il faudrait (si on supprime le privé sous contrat) "rescolariser" dans le public, ce qui finalement, serait plus cher encore.

_________________
Asinus asinum fricat
avatar
KrilinXV3
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par carolette le Dim 2 Oct 2016 - 11:39

Verdurette a écrit:Dans ma ville à moi  les écoles privées acceptent quasi gratuitement des enfants de familles en difficulté financière mais en demande éducative.

J'exclus de la discussion les écoles "réputées" style Ecole Alsacienne, Franklin, Stanislas, école active bilingue, Hattemer (je cite celles de Paris que je connais, il y en a sûrement d'autres), très coûteuses, mais pour ce qui concerne les écoles privées "lambda", des familles assez modestes font aussi ce choix parce qu'elles accordent plus d'importance et de valeur à l'éducation et l'instruction qu'aux derniers objets à la mode consumériste. C'est un choix budgétaire qui oblige à renoncer à d'autres choses, un choix que je fais aussi alors que je suis institutrice du public, et  seule avec ma fille.  Le clivage social qu'on observe entre public et privé tient plus à ce partage de valeurs qu'à  l'appartenance sociale et financière des familles.


La création de l'école républicaine obligatoire et gratuite était une grande idée. Aujourd'hui, tout ce qui est gratuit est à la fois un dû et quelque chose sur quoi on peut cracher sans vergogne,  pour cette seule raison il faudrait, à mon sens,  payer une somme  "symbolique" pour accéder à l'école.

veneration veneration
avatar
carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par klaus2 le Dim 2 Oct 2016 - 11:43

Dans ma ville, le privé demande aux familles d'inscrire en candidats libres les élèves peu susceptibles d'avoir le Brevet. Véridique
pour les concours des écoles de commerce, les prépas IPESUP et St Jean de Douai font la même chose pour leurs élèves "moyens", ce qui donne des statistiques de réussite imposantes !!

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen
Die zu uns kommen, still, mit sanftem Flügelschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen,
Auf die Wunde legen, die jedem schmerzen mag
.(Eichendorff)
avatar
klaus2
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par amalricu le Dim 2 Oct 2016 - 11:43

Pierre-Henri a écrit:Une anecdote. Dans mon établissement précédent (collège privé de banlieue), nous gardions des places ouvertes pour accueillir, courant septembre, les élèves qui étaient harcelés dans le public. Ces familles, au départ, n'avaient pas fait le choix du privé. Elles n'étaient pas plus riches que les autres. Elles avaient fait le choix du public. Mais quand votre enfant revient chaque soir en disant "maman, je me suis encore fait tabasser", quel choix ont-elles ?

On lit régulièrement, sur ce forum, des histoires dont la banalité finit par atténuer l'ubuesque horreur. Un élève balance sa chaise à travers la classe, et il est ramené en cours. Le CdE ferme les yeux. Pas de vague. Un exemple entre mille. Mais comment voulez vous que les parents des autres élèves, devant des situations aussi scandaleuses, aussi dangereuses, n'essaient pas de protéger leurs enfants ?  

Et, face à ça, c'est le privé qui serait responsable de la ségrégation scolaire ? Un chef d'établissement public montre une incompétence aussi stupéfiante, un mépris aussi honteux pour la sécurité d'enfants (sans même parler du calme nécessaire au travail), sans être licencié sur le champ pour faute lourde, et c'est le privé qui est responsable ?

Responsable de quoi ? De maintenir une discipline suffisante pour permettre le travail des élèves et garantir leur sécurité ? C'est une faute, ça, maintenant, de protéger des enfants ?

D'accord avec vous. C'est à mon avis la césure majeure entre privé et public dans l'opinion publique.

A moins que l'on étouffe les affaires d'une autre manière.

J'ai fait ma scolarité dans le privé, j'ai vu aussi pas mal de violence.

Sinon, je ne résiste pas :

http://www.courrierdelouest.fr/actualite/saumur-un-collegien-de-saint-louis-agresse-par-son-prof-08-02-2013-101189

Un enseignant expérimenté du collège privé de l’Institution Saint-Louis à Saumur a agressé un de ses élèves le 17 décembre dernier, peu avant la fin d’un cours. La mère de la victime, un élève en classe de 4e âgé de 13 ans, raconte dans Le Courrier de l'Ouest de vendredi. « Mon fils a d’abord reçu un coup de poing de la part de son professeur qui l’a ensuite jeté à terre avant de lui porter trois coups de pied dans le dos. Il l’a ensuite relevé, giflé à nouveau avant de lui jeter son sac au visage. Le tout devant les 31 élèves de la classe. » a écrit:

avatar
amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par anndreina le Dim 2 Oct 2016 - 11:44

Je suis d'accord avec Verdurette.
Si on fait le choix de mettre ses enfants dans le privé, ce n'est pas parce que nous pensons que nous sommes supérieurs aux autres, et qu'on ne veut surtout pas se mélanger avec eux.
C'est un sacrifice financier (je suis PE à temps partiel et mon mari est ouvrier en usine) que nous faisons parce que nous pensons que c'est dans l'intérêt de nos enfants (et dans notre cas, cela n'a rien à voir avec les valeurs religieuses de l'établissement scolaire que nous ne partageons pas d'ailleurs).

De plus, l'inscription dans le privé nous a permis de "choisir" la ville dans laquelle scolariser nos enfants. En effet, mon mari est posté, c'est donc mes parents qui sont chargés d'amener nos enfants à l'école les jours où je travaille. Etant donné qu'ils s'occupent également des enfants de ma soeur (merci papa, merci maman!) et que nos trois foyers sont dans trois villes différentes, mettre tous nos enfants (scolarisée de la maternelle au collège) dans le même établissement était une nécessité impossible à satisfaire dans le public.

Je trouve donc déplacé et réducteur de toujours jeter la pierre aux parents qui ont l'audace de scolariser leurs enfants dans le privé.

anndreina
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Pierre-Henri le Dim 2 Oct 2016 - 11:46

KrilinXV3 a écrit:Par curiosité, les chefs d'établissement du privé font-ils mieux que ceux du public, sur le plan du harcelement ? Vraie question.

Sans comparaison possible. La sécurité, c'est leur fonds de commerce, et ils le savent. La vaste majorité des parents ne mettent pas leurs enfants chez les frères pour prier Dieu, c'est une évidence. Ils recourent au privé pour que leurs enfants soient protégés. Un établissement privé qui ne serait pas sûr est condamné -- soit à la disparition, soit à devenir un bouge du genre "les sous-doués passent le bac".

Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par anndreina le Dim 2 Oct 2016 - 11:54

Pierre-Henri a écrit:Une anecdote. Dans mon établissement précédent (collège privé de banlieue), nous gardions des places ouvertes pour accueillir, courant septembre, les élèves qui étaient harcelés dans le public. Ces familles, au départ, n'avaient pas fait le choix du privé. Elles n'étaient pas plus riches que les autres. Elles avaient fait le choix du public. Mais quand votre enfant revient chaque soir en disant "maman, je me suis encore fait tabasser", quel choix ont-elles ?

On lit régulièrement, sur ce forum, des histoires dont la banalité finit par atténuer l'ubuesque horreur. Un élève balance sa chaise à travers la classe, insulte et menace le professeur, ainsi que les autres élèves. Il est ramené en cours. Le CdE ferme les yeux. Pas de vague. Un exemple entre mille. Mais comment voulez vous que les parents des autres élèves, devant des situations aussi scandaleuses, aussi dangereuses, n'essaient pas de protéger leurs enfants ?  

Et, face à ça, c'est le privé qui serait responsable de la ségrégation scolaire ? Un chef d'établissement public montre une incompétence aussi stupéfiante, un mépris aussi honteux pour la sécurité d'enfants (sans même parler du calme nécessaire au travail), sans être licencié sur le champ pour faute lourde, et c'est le privé qui est responsable ?

Responsable de quoi ? De maintenir une discipline suffisante pour permettre le travail des élèves et garantir leur sécurité ? C'est une faute, ça, maintenant, de protéger des enfants ?

Je travaille dans une Rep. Mes collègues et moi faisons de notre mieux, mais parfois, je me demande ce qui je fais encore là face à certaines situations auxquelles nous devons faire face, l'an dernier, un collèque est parti après plus de 20 ans dans notre école (c'était l'année de trop pour lui): si, nous, en tant qu'adultes, nous avons du mal à supporter ce que nous vivons, comment imaginer que nous pourrions faire vivre ça à nos enfants?
Ce n'est pas du mépris pour les enfants scolarisés dans nos écoles, mais à un moment, il faut voir ce qui est le mieux pour nous et notre famille: je ne m'imagine pas scolariser mes enfants dans l'école dans laquelle je travaille, non, je préfère faire un sacrifice financier.

anndreina
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Rendash le Dim 2 Oct 2016 - 12:00

anndreina a écrit:
Je trouve donc déplacé et réducteur de toujours jeter la pierre aux parents qui ont l'audace de scolariser leurs enfants dans le privé.

Je ne sais pas si ça s'applique à d'autres personnes que des enseignants du public scolarisant leurs enfants dans le privé (là, effectivement, j'aç vu des réactions parfois virulentes). La question à se poser, et que le MEN refuse évidemment de mettre sur la table, est celle qui conduit à se demander pourquoi des parents pas forcément aisés se saignent pour envoyer leurs enfants dans le collège privé, plutôt que de le scolariser gratuitement dans l'établissement public de secteur. L'entre-soi a bon dos, mais ne résiste pas à un examen sérieux de la chose.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Reine Margot le Dim 2 Oct 2016 - 12:05

Pierre-Henri a écrit:
KrilinXV3 a écrit:Par curiosité, les chefs d'établissement du privé font-ils mieux que ceux du public, sur le plan du harcelement ? Vraie question.

Sans comparaison possible. La sécurité, c'est leur fonds de commerce, et ils le savent. La vaste majorité des parents ne mettent pas leurs enfants chez les frères pour prier Dieu, c'est une évidence. Ils recourent au privé pour que leurs enfants soient protégés. Un établissement privé qui ne serait pas sûr est condamné --  soit à la disparition, soit à devenir un bouge du genre "les sous-doués passent le bac".

Et pourtant...

L'Obs a écrit:Dans son journal intime, Emilie racontait la souffrance de ses journées dans un collège privé de Lille. Ses parents, qui ont porté plainte contre l'établissement, ont décidé d'en publier des extraits.s récrés passées planquée aux toilettes, seul endroit où elle était "sûre d'être tranquille". L'épreuve de la pause déjeuner, moment qu'elle "détestait le plus" de la journée. Celle, ensuite, du trajet pour rejoindre sa classe de 5e 2, où l'élève brillante, "l'intello", devait "esquiver les coups, les croche-pieds et les crachats", faire abstraction des "insultes et moqueries." Le temps qui semble ne plus vouloir s'écouler.

"Plus que 2 heures de cours, quinze minutes de récréation et une heure de cours", se répète-t-elle en boucle.

L'éternelle boule au ventre. Le trop bref répit trouvé dans ses livres, ses "trésors", ses "seuls amis". Et la promesse faite à elle-même de ne surtout rien dire à personne. "J'avais décidé de ne rien dire à personne de l'enfer que je vivais au collège pour plusieurs raisons."

"Déjà je ne voulais pas que mes parents sachent à quel point j'étais pitoyable. Ensuite je ne voulais pas qu'ils s'inquiètent. Et enfin je savais qu'ils iraient voir le principal pour lui dire et je savais très bien que ça ne ferait qu'empirer la situation."

"Un fléau trop complexe"

Emilie, 17 ans, est décédée fin janvier après s'être défenestrée, le 19 décembre dernier, au domicile de son père. Dans son journal intime, que ses parents ont découvert après sa mort, la collégienne raconte son insupportable quotidien au collège privé Notre-Dame-de-la-Paix à Lille, où elle été scolarisée jusqu'à une partie de sa 3e. Elle tient jusqu'à un matin de cette année-là, il y a trois ans.

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160927.OBS8874/emilie-s-est-suicidee-a-17-ans-ses-parents-publient-son-journal-intime.html

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Pierre-Henri le Dim 2 Oct 2016 - 12:05

amalricu a écrit:
A moins que l'on étouffe les affaires d'une autre manière.

J'ai fait ma scolarité dans le privé, j'ai vu aussi pas mal de violence.

Sinon, je ne résiste pas :

http://www.courrierdelouest.fr/actualite/saumur-un-collegien-de-saint-louis-agresse-par-son-prof-08-02-2013-101189


Je parle d'avantage comparatif, évidemment. On peut toujours mieux faire -- sans compter que des lois de plus en plus laxistes, des parents de plus en plus procéduriers nous empêchent quelquefois de prendre des mesures qui seraient nécessaires. La tonne de bureaucratie à remplir pour exclure un élève, avec toujours des risques de plaintes en justice, bride les chefs d'établissement. De cela, le ministère est premier responsable, qui empile les décrets et circulaires destinés à nous retirer nos instruments d'autorité.

Maintenant, anecdote pour anecdote, dans mon bahut, les élèves ont étude surveillée le soir. 150 élèves de quatrième dans une grande salle, après une journée de cours, et ils bossent en silence. Combien d'établissements publics obtiennent-ils pareille discipline ? Honnêtement ?

Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par neomath le Dim 2 Oct 2016 - 12:11

Verdurette a écrit:Dans ma ville à moi  les écoles privées acceptent quasi gratuitement des enfants de familles en difficulté financière mais en demande éducative.
Msieu not' mait' a la bonté de tolérer quelques enfants pauvres mais méritants dans l'école des riches. Il méritera bien son paradis.

On remarquera juste que cette charité ne lui coûte presque rien puisque l'école des curés est financée, depuis la loi Debré, à égalité avec l'école publique.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron
avatar
neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Ergo le Dim 2 Oct 2016 - 12:15

J'aurais dit que la ségrégation sociale était responsable de la ségrégation sociale au collège. Mais il y a sûrement des choses qui m'échappent. scratch


_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par anndreina le Dim 2 Oct 2016 - 12:18

neomath a écrit:
Verdurette a écrit:Dans ma ville à moi  les écoles privées acceptent quasi gratuitement des enfants de familles en difficulté financière mais en demande éducative.
Msieu not' mait' a la bonté de tolérer quelques enfants pauvres mais méritants dans l'école des riches. Il méritera bien son paradis.


Désolée, mais c'est faux, justement, l'école privée n'est pas forcément synonyme d'école de riches. C'est bien ce qu'on a tenté d'expliquer dans les messages précédents. La majorité des parents n'y inscrivent pas leurs enfants pour ne pas avoir à fréquenter le "bas peuple (!)" dont il font souvent parti d'ailleurs!!! J'habite dans une ancienne région minière, croyez-moi, le "bas peuple", j'en fais parti, et la majorité de mes voisins aussi! Je trouve dommage ce manichéisme.


anndreina
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par isabe le Dim 2 Oct 2016 - 12:26

On dit souvent que le privé est l'envers du public.
Quand le public est fort dans une ville, le privé offre une solution pour les élèves en difficulté.
Quand le public est faible, le privé est une alternative aux bons élèves.

Bien sûr, certaines familles feront toujours le choix du privé pour des raisons religieuses ou communautaires. Mais si notre enseignement public tenait mieux la route, il y aurait moins d'élèves inscrits dans le privé.

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par sookie le Dim 2 Oct 2016 - 12:58

isabe a écrit:On dit souvent que le privé est l'envers du public.
Quand le public est fort dans une ville, le privé offre une solution pour les élèves en difficulté.
Quand le public est faible, le privé est une alternative aux bons élèves.

Bien sûr, certaines familles feront toujours le choix du privé pour des raisons religieuses ou communautaires. Mais si notre enseignement public tenait mieux la route, il y aurait moins d'élèves inscrits dans le privé.
Je ne comprends pas ce veut dire "public fort", "public faible"
avatar
sookie
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum