Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par sookie le Dim 2 Oct 2016 - 12:58

isabe a écrit:On dit souvent que le privé est l'envers du public.
Quand le public est fort dans une ville, le privé offre une solution pour les élèves en difficulté.
Quand le public est faible, le privé est une alternative aux bons élèves.

Bien sûr, certaines familles feront toujours le choix du privé pour des raisons religieuses ou communautaires. Mais si notre enseignement public tenait mieux la route, il y aurait moins d'élèves inscrits dans le privé.
Je ne comprends pas ce veut dire "public fort", "public faible"

sookie
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Cleroli le Dim 2 Oct 2016 - 13:35

Pierre-Henri a écrit:
Je parle d'avantage comparatif, évidemment. On peut toujours mieux faire -- sans compter que des lois de plus en plus laxistes, des parents de plus en plus procéduriers nous empêchent quelquefois de prendre des mesures qui seraient nécessaires. La tonne de bureaucratie à remplir pour exclure un élève, avec toujours des risques de plaintes en justice, bride les chefs d'établissement. De cela, le ministère est premier responsable, qui empile les décrets et circulaires destinés à nous retirer nos instruments d'autorité.
Finalement, public et privé souffrent des mêmes maux qui les dépassent Rolling Eyes
Pierre-Henri a écrit:Maintenant, anecdote pour anecdote, dans mon bahut, les élèves ont étude surveillée le soir. 150 élèves de quatrième dans une grande salle, après une journée de cours, et ils bossent en silence. Combien d'établissements publics obtiennent-ils pareille discipline ? Honnêtement ?
Créons des études surveillées payantes dans le public, assorties de la possibilité de virer les récalcitrants (politique pratiquée par le collège privé à côté de mon établissement) et voyons si elles deviennent bruyantes.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par amalricu le Dim 2 Oct 2016 - 13:45

Je me souviendrais toujours de la mère de famille qui nous bassinait avec ses mômes : "ouais, vous savez pas y faires avec mes enfants, vous êtes trop nuls, je les mets dans le privé". Ce qui fut fait.

3 semaines plus tard, elle revenait les scolariser chez nous. Le privé lui avait rendu son chèque et ses marmots.
avatar
amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Pierre-Henri le Dim 2 Oct 2016 - 13:46

Cleroli a écrit:
Créons des études surveillées payantes dans le public, assorties de la possibilité de virer les récalcitrants (politique pratiquée par le collège privé à côté de mon établissement) et voyons si elles deviennent bruyantes.

La surveillance ne coûte pas si cher et représente, pour les parents, un facteur d'attractivité phénoménal -- à condition qu'elles soient studieuses, ce qui nécessite une direction absolument intraitable sur les questions de discipline.

Pour nous, professeurs, elles nous libèrent aussi du temps de cours, puisque nous organisons nos évaluations sur ces plages horaires. Donc, officiellement, nous n'avons pas plus d'heures de cours que dans le public. Officieusement, si, quand même, parce que nous donnons nos évaluations en dehors de nos heures.

Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Rendash le Dim 2 Oct 2016 - 13:49

Pierre-Henri a écrit:
Pour nous, professeurs, elles nous libèrent aussi du temps de cours, puisque nous organisons nos évaluations sur ces plages horaires. Donc, officiellement, nous n'avons pas plus d'heures de cours que dans le public. Officieusement, si, quand même, parce que nous donnons nos évaluations en dehors de nos heures.  

Et ça, c'est précieux. Je serais prêt à me farcir des surveillances (à condition d'être payé en HSA ou HSE, évidemment Laughing ) juste pour ça.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Honchamp le Dim 2 Oct 2016 - 14:33

sookie a écrit:
isabe a écrit:On dit souvent que le privé est l'envers du public.
Quand le public est fort dans une ville, le privé offre une solution pour les élèves en difficulté.
Quand le public est faible, le privé est une alternative aux bons élèves.

Bien sûr, certaines familles feront toujours le choix du privé pour des raisons religieuses ou communautaires. Mais si notre enseignement public tenait mieux la route, il y aurait moins d'élèves inscrits dans le privé.
Je ne comprends pas ce veut dire "public fort", "public faible"

"Public fort" : haut de gamme, bon niveau voire très bon/excellent , forte culture de l'entre-soi, ou privé par tradition familiale (En clair, même si un bahut public de bon niveau existe à côté, on n'y met pas son gamin).
Virent parfois facilement les gamins pas dans le moule, surtout si ce ne sont pas des "légitimes du système"(voir plus haut).
Inscrivent parfois les mauvais en candidats libres.

"Public faible" : pas très cher, plutôt une vocation sociale. Jouent un rôle utile à mon sens : pour les familles qui veulent sortir leur môme d'un quartier difficile où l'école public est à la ramasse.
Pour certaines familles qui ont besoin que le gamin soit plus encadré, plus suivi...
Virent moins... Besoin de sous !
Mais virent tout de même (nous en récupérons).
Dans ma ville, profs pressurés pour assurer un tas de choses + communication à outrance : habile ! Car du point de vue matériel, peu d'ordis, pas de TBI...

Par ailleurs, fallait-il faire une étude pour affirmer ça ? (Le titre du fil...)
On le sait tous, non, à part pour le privé "social" ?

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Honchamp
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Olympias le Dim 2 Oct 2016 - 14:37

amalricu a écrit:Dans ma ville, le privé demande aux familles d'inscrire en candidats libres les élèves peu susceptibles d'avoir le Brevet. Véridique.
Idem pour le bac, comme ça, c'est facile d'avoir de super taux de réussite.  furieux
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par bruno09 le Dim 2 Oct 2016 - 14:51

Dans ma ville d'exercice actuelle, l'un des deux établissements privé trie en fonction du niveau, l'autre pas. Par contre, dans les deux cas, les enquiquineurs sont priés de passer leur chemin.
Dans ma ville d'origine, dans les années 70, le bahut privé était la dernière chance des cancres (si on avait les moyens).

_________________
 Pour les Italophiles et les Italolâtres: http://www.viaggio-italia.fr
avatar
bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par anndreina le Dim 2 Oct 2016 - 15:05

amalricu a écrit:Je me souviendrais toujours de la mère de famille qui nous bassinait avec ses mômes : "ouais, vous savez pas y faires avec mes enfants, vous êtes trop nuls, je les mets dans le privé". Ce qui fut fait.

3 semaines plus tard, elle revenait les scolariser chez nous. Le privé lui avait rendu son chèque et ses marmots.

Mais dans ce cas précis, le problème ne vient-il pas plus de l'attitude de cette mère que de l'établissement privé?

anndreina
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Thermo le Dim 2 Oct 2016 - 15:21

isabe a écrit:On dit souvent que le privé est l'envers du public.
Quand le public est fort dans une ville, le privé offre une solution pour les élèves en difficulté.
Quand le public est faible, le privé est une alternative aux bons élèves.

Bien sûr, certaines familles feront toujours le choix du privé pour des raisons religieuses ou communautaires. Mais si notre enseignement public tenait mieux la route, il y aurait moins d'élèves inscrits dans le privé.
Je te rejoins, ce qui se passe dans le privé est une conséquence de ce qui se passe dans le public.
Le privé n'est pas responsable en lui même, il se nourrit des problèmes du public.
Il faudrait s'attaquer aux problèmes initiaux pas à ses conséquences ( même si elles participent elles mêmes à un cercle vicieux).

_________________
Loi du Management de Weiler : Rien n'est impossible pour celui qui n'a pas à le faire lui-même.
avatar
Thermo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par isabe le Dim 2 Oct 2016 - 15:37

sookie a écrit:
isabe a écrit:On dit souvent que le privé est l'envers du public.
Quand le public est fort dans une ville, le privé offre une solution pour les élèves en difficulté.
Quand le public est faible, le privé est une alternative aux bons élèves.

Bien sûr, certaines familles feront toujours le choix du privé pour des raisons religieuses ou communautaires. Mais si notre enseignement public tenait mieux la route, il y aurait moins d'élèves inscrits dans le privé.
Je ne comprends pas ce veut dire "public fort", "public faible"
établissement public "fort" : de bonne réputation, que l'on ne cherche pas à éviter (que ce soit justifié ou non est un autre débat)
établissement public "faible" : de mauvaise réputation

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par almuixe le Dim 2 Oct 2016 - 15:44

C'est encore l'invention de l'eau chaude. Il ne faut pas avoir fait polytechnique pour se rendre compte que si le public n'est pas à la hauteur, les familles qui se préoccupent le plus de la scolarité vont mettre leur enfants dans le privé. Et comme ces familles là sont souvent les familles les mieux loties, ce transfert produit de la ségrégation sociale.

Non, le privé n'est pas responsable de la ségrégation sociale. Il la permet seulement. La cause première, c'est la dégradation du système public.  Evidemment, c'est plus facile de taper sur le système privé que de se remettre en cause.


Dernière édition par almuixe le Lun 3 Oct 2016 - 11:45, édité 1 fois

almuixe
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Jane le Dim 2 Oct 2016 - 15:48

Leodagan a écrit:
amalricu a écrit:Dans ma ville, le privé demande aux familles d'inscrire en candidats libres les élèves peu susceptibles d'avoir le Brevet. Véridique.

Honteux.

Dans mon collège public, la CDE voulait truquer les moyennes du contrôle continu. Véridique !
Ce qui est un moyen comme un autre d'avoir un taux de réussite exceptionnel et "empêcher" la fuite dans le privé. Mon CDE a très maladroitement évoqué l'idée que nous étions trop exigeants (ce qui revient au même). Evil or Very Mad furieux

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par ycombe le Dim 2 Oct 2016 - 15:52

Jane a écrit:
Leodagan a écrit:
amalricu a écrit:Dans ma ville, le privé demande aux familles d'inscrire en candidats libres les élèves peu susceptibles d'avoir le Brevet. Véridique.

Honteux.

Dans mon collège public, la CDE voulait truquer les moyennes du contrôle continu. Véridique !
Ce qui est un moyen comme un autre d'avoir un taux de réussite exceptionnel et "empêcher" la fuite dans le privé. Mon CDE a très maladroitement évoqué l'idée que nous étions trop exigeants (ce qui revient au même). Evil or Very Mad furieux
Les CDE ont une prime sur la réalisation du contrat d'objectif de l'établissement, qui comprend notamment des objectifs chiffrés sur la réussite au DNB. Ne cherche pas plus loin.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Jane le Dim 2 Oct 2016 - 15:56

ycombe a écrit:
Jane a écrit:
Leodagan a écrit:
amalricu a écrit:Dans ma ville, le privé demande aux familles d'inscrire en candidats libres les élèves peu susceptibles d'avoir le Brevet. Véridique.

Honteux.

Dans mon collège public, la CDE voulait truquer les moyennes du contrôle continu. Véridique !
Ce qui est un moyen comme un autre d'avoir un taux de réussite exceptionnel et "empêcher" la fuite dans le privé. Mon CDE a très maladroitement évoqué l'idée que nous étions trop exigeants (ce qui revient au même). Evil or Very Mad furieux
Les CDE ont une prime sur la réalisation du contrat d'objectif de l'établissement, qui comprend notamment des objectifs chiffrés sur la réussite au DNB. Ne cherche pas plus loin.

Cela me conforte dans l'idée de ne pas accéder à sa demande alors Very Happy Chacun doit obtenir la note qu'il mérite et non pas la note que le CDE souhaiterait lui voir attribuer nanmého ! furieux


Dernière édition par Jane le Dim 2 Oct 2016 - 16:07, édité 1 fois

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Dhaiphi le Dim 2 Oct 2016 - 15:57

sookie a écrit:Je ne comprends pas ce veut dire "public fort", "public faible"
Peut-être doit-on ajouter "le niveau" : quand le niveau dans le public est élevé, quand le niveau dans le public est faible. scratch

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Cleroli le Dim 2 Oct 2016 - 17:00

almuixe a écrit:C'est encore l'invention de l'eau chaude. Il ne faut pas avoir fait polytechnique pour se rendre compte que si le public n'est pas à la hauteur, les familles qui se préoccupent le plus de la scolarité vont mettre leur enfants dans le privé. Et comme ces familles là sont souvent les familles les mieux lotis, ce transfert produit de la ségrégation sociale.

Non, le privé n'est pas responsable de la ségrégation sociale. Il la permet seulement. La cause première, c'est la dégradation du système public.  Evidemment, c'est plus facile de taper sur le système privé que de se remettre en cause.
Le privé bénéfice de certains droits qui lui permettent d'échapper en partie à la dégradation vécue par le public. Chaque structure a ses propres règles de fonctionnement et celles-ci participent à la ségrégation sociale.  Ainsi, si le privé peut imposer des heures de surveillance en dehors des heures de cours pour y organiser, notamment, des évaluations et libérer davantage de temps pour les cours, c'est juste impossible dans le public. De même, si un enfant pose problème et que sa famille ne fait rien pour y remédier, le privé peut lui montrer la porte de sortie, pas le public (c'est le cas d'un de mes élèves de 2de cette année : il vient du privé mais on l'a gentiment prié d'aller s'inscrire dans le public .... et depuis la rentrée, je ne compte le nombre de réunions à son sujet).

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Dhaiphi le Dim 2 Oct 2016 - 17:13

Cleroli a écrit:De même, si un enfant pose problème et que sa famille ne fait rien pour y remédier, le privé peut lui montrer la porte de sortie, pas le public (c'est le cas d'un de mes élèves de 2de cette année : il vient du privé mais on l'a gentiment prié d'aller s'inscrire dans le public .... et depuis la rentrée, je ne compte le nombre de réunions à son sujet).
Il serait grand temps que l'on mette fin à cette disparité. Rolling Eyes

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Pierre-Henri le Dim 2 Oct 2016 - 17:16

Cleroli a écrit:  Ainsi, si le privé peut imposer des heures de surveillance en dehors des heures de cours pour y organiser, notamment, des évaluations et libérer davantage de temps pour les cours, c'est juste impossible dans le public.

Pourquoi est-ce impossible ? Y'a-t-il une raison légale qui l'interdirait ? Et qu'on n'utilise pas l'argent comme argument. Cela coûterait une fraction de ce que coûtent les gadgets pédagogiques divers et variés sous lesquels on noie les élèves.

Si le public n'organise pas d'études surveillées, ce n'est pas par manque de moyens. C'est par idéologie. C'est parce qu'un élève qui travaille seul à sa table en silence n'est pas assez innovant, pas assez connecté, pas assez numérique, pas assez pédago, pas assez vivrensemblesque et pas assez travaildegroupatif. Le café pédagogique, le monde et Nousvousils ne se déplaceront jamais pour voir mes élèves travailler dans le calme, seuls face à leurs leçons. Le rectorat et les chercheurs en sciences de l'éducation considèreront toujours avec dédain une pratique aussi horriblement réactionnaire et traditionnelle. Et pourtant, hé ben, ça marche.


Dernière édition par Pierre-Henri le Dim 2 Oct 2016 - 17:20, édité 2 fois

Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par isabe le Dim 2 Oct 2016 - 17:19

isabe a écrit:
sookie a écrit:
isabe a écrit:On dit souvent que le privé est l'envers du public.
Quand le public est fort dans une ville, le privé offre une solution pour les élèves en difficulté.
Quand le public est faible, le privé est une alternative aux bons élèves.

Bien sûr, certaines familles feront toujours le choix du privé pour des raisons religieuses ou communautaires. Mais si notre enseignement public tenait mieux la route, il y aurait moins d'élèves inscrits dans le privé.
Je ne comprends pas ce veut dire "public fort", "public faible"
établissement public "fort" : de bonne réputation, que l'on ne cherche pas à éviter (que ce soit justifié ou non est un autre débat)
établissement public "faible" : de mauvaise réputation

je reformule Wink
Quand l'établissement public est un établissement de bon niveau dans une ville, le privé offre une solution pour les élèves en difficulté.
Quand l'établissement public est un établissement de faible niveau, le privé est une alternative aux bons élèves.

D'où la nécessité pour le système public de se remettre en question aussi.

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par isabe le Dim 2 Oct 2016 - 17:21

Pierre-Henri a écrit:
Si le public n'organise pas d'études surveillées, ce n'est pas par manque de moyens. C'est par idéologie. C'est parce qu'un élève qui travaille seul à sa table en silence n'est pas assez innovant, pas assez connecté, pas assez numérique, pas assez pédago, pas assez vivrensemblesque et pas assez travaildegroupatif. Le café pédagogique, le monde et Nousvousils ne se déplaceront jamais pour voir mes élèves travailler dans le calme, seuls face à leurs leçons. Le rectorat et les chercheurs en sciences de l'éducation considèreront toujours avec dédain une pratique aussi horriblement réactionnaire et traditionnelle. Et pourtant, hé ben, ça marche.
Je suis d'accord.
Et aussi parce que ça pourrait faire râler les parents.

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Cleroli le Dim 2 Oct 2016 - 17:23

Dhaiphi a écrit:
Cleroli a écrit:De même, si un enfant pose problème et que sa famille ne fait rien pour y remédier, le privé peut lui montrer la porte de sortie, pas le public (c'est le cas d'un de mes élèves de 2de cette année : il vient du privé mais on l'a gentiment prié d'aller s'inscrire dans le public .... et depuis la rentrée, je ne compte le nombre de réunions à son sujet).
Il serait grand temps que l'on mette fin à cette disparité. Rolling Eyes
Commençons déjà par rétablir les options dans le public, à l'image de ce que fait le privé Wink Tout est fait pour dézinguer le public.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par ysabel le Dim 2 Oct 2016 - 17:29

Voltigeur a écrit:"Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège" : ou de l'art médiatique d'inverser causes et conséquences...

Tu m'as pris les mots de la bouche. Si l'école publique offrait encore un vrai service de qualité partout, les gens n'iraient pas ailleurs.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Dhaiphi le Dim 2 Oct 2016 - 17:31

Cleroli a écrit:Commençons déjà par rétablir les options dans le public
Tout ce qui participera à résoudre ce problème sera le bienvenu naturellement... scratch

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par kioupsPBT le Dim 2 Oct 2016 - 17:38

Pierre-Henri a écrit:
Si le public n'organise pas d'études surveillées, ce n'est pas par manque de moyens. C'est par idéologie.

Certes, mais les établissements n'ont pas le choix. Le problème vient de plus haut...

kioupsPBT
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège

Message par Dhaiphi le Dim 2 Oct 2016 - 17:42

kioupsPBT a écrit:Certes, mais les établissements n'ont pas le choix. Le problème vient de plus haut...
Et "le plus haut" a une vision quelque peu différente du mot "qualité". Rolling Eyes

"Si l'école publique offrait encore un vrai service de qualité partout, les gens n'iraient pas ailleurs."

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum