Groupe classe contre soi

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Rendash le Mer 5 Oct 2016 - 18:54

@Philomène87 a écrit:Je suis PP d'une classe comme ça, vraiment pénible et apparemment avec tout le monde. Sauf avec Mr SuperAutoritaire qui, lui, n'a jamais de problème avec ses classes. Sauf que, la semaine dernière je lui ai demandé si je pouvais venir "perturber" son tout début de cours (à peine les élèves installés) car info importante et urgente à remettre aux élèves, et il m'a dit qu'il ne préférait pas car (je cite), "après ils seront impossibles à remettre au boulot". Au ton qu'il a employé, j'ai cru comprendre qu'il ne les maîtrisait pas tant que ça. Donc voilà, faut relativiser, ça se passe pas toujours hyper bien dans la classe du collègue avec qui tout va bien.

Mouais. Ou alors, il les tient bien précisément parce qu'il a instauré un rituel efficace de début d'heure, qui permet de créer des conditions propices au travail ensuite. L'info importante et urgente de début d'heure vient perturber ça, et peut donc gêner le bon déroulement du cours. Faut pas croire, hein, ça ne s'improvise pas de tenir une classe casse-nouilles, ce n'est pas un don venu du Ciel, ni forcément des bobards pour se faire mousser : c'est surtout du boulot.

(et, Braudel de Merle, pour les infos importantes et urgentes, papier, carnet, go furieux Au pire, papier dans le casier du collègue, qui les distribue ensuite quand il l'estime utile. Si tu viens en début d'heure, tu perturbes bel et bien mon cours, oui. ).

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Beniamino Massimo le Mer 5 Oct 2016 - 19:16

Bon, eh bien qu'il partage son rituel si efficace et qu'il propose spontanément au collègue d'intervenir, qui sait, peut-être en fin de cours... Suspect

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Rendash le Mer 5 Oct 2016 - 19:36

@Beniamino Massimo a écrit:Bon, eh bien qu'il partage son rituel si efficace et qu'il propose spontanément au collègue d'intervenir, qui sait, peut-être en fin de cours... Suspect

Pour qu'on le taxe ensuite de vantardise? Rolling Eyes A la limite, que les collègues curieux lui posent la question, tout bêtement. Autant c'est agaçant d'entendre des gens à qui on n'a rien demandé la ramener la bouche en coeur ("ha mais avec moi ils sont bien"), autant ça l'est tout autant de voir que les gens ne comprennent ou n'acceptent tout simplement pas que, oui, avec certains professeurs, à certaines heures, dans certaines matières, sous un certain alignement astral, que sais-je encore ? ... les élèves se tiennent parfois mieux. Un professeur expérimenté, en poste depuis longtemps, avec une réputation solidement établie, peut mieux tenir ses classes que des titulaires tout frais qui débarquent et manquent encore de caisse, par exemple, sans que ça choque qui que ce soit. Sans compter que ça reste des ados, pas toujours très rationnels dans leur manière d'agir, et que certaines choses ne s'expliquent pas. Ici même, sur Néoprofs, des milliers de collègues ont partagé leurs façons de faire, leurs trucs et astuces, leurs rituels ; il y a à boire et à manger, à chacun de s'en inspirer pour construire sa propre méthode (ce que font d'ailleurs les collègues qui se sont exprimés sur ce fil, non ? ). Kero, notamment, a exposé en détail ses pratiques.

Quant à proposer spontanément au collègue d'intervenir en fin de cours, c'est une possibilité. L'autre étant de laisser le collègue (ou la vie sco) s'organiser pour ne pas enquiquiner les cours des autres. Bon, ponctuellement, ça peut arriver, d'accord. Mais les "infos urgentes" à transmettre au dernier moment, c'est une fois, pas quinze.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Beniamino Massimo le Mer 5 Oct 2016 - 19:53

@Rendash a écrit:
Autant c'est agaçant d'entendre des gens à qui on n'a rien demandé la ramener la bouche en coeur ("ha mais avec moi ils sont bien"), autant ça l'est tout autant de voir que les gens ne comprennent ou n'acceptent tout simplement pas que, oui, avec certains professeurs, à certaines heures, dans certaines matières, sous un certain alignement astral, que sais-je encore ? ... les élèves se tiennent parfois mieux. Un professeur expérimenté, en poste depuis longtemps, avec une réputation solidement établie, peut mieux tenir ses classes que des titulaires tout frais qui débarquent et manquent encore de caisse, par exemple, sans que ça choque qui que ce soit.
Mais nous sommes entièrement d'accord... Reste que si le collègue de Philomène87 fait mystère de ce qui pourrait être perturbé au début du cours, c'est un peu curieux. Ce n'est pas de la vantardise que de dire en quelques mots « Alors, au début du cours, je vais faire ça et ça, est-ce que tu peux venir plutôt à la fin ? ». Laisser entendre qu'ils seront « impossibles à remettre au boulot » parce que le PP vient faire une annonce, sincèrement...

Dans certaines classes, notamment en 3e, des consignes orales du PP devant toute la classe sont non seulement les bienvenues mais nécessaires, quand il s'agit des stages par exemple. Vu le travail que cela représente pour les PP, il faut leur faciliter la tâche et partir du principe qu'ils n'interviennent pas dans le cours des autres par plaisir, et s'ils doivent le faire deux fois en dix jours parce que les trois quarts des élèves ont décidé de ne pas prendre leur orientation au sérieux, ma foi, une intervention dans la classe d'un collègue montre aussi l'unité de l'équipe. La vie sco a aussi d'autres chats à fouetter.

Mais tu as bien compris que cela pouvait arriver ponctuellement et nous sommes d'accord sur l'essentiel. Wink

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Rendash le Mer 5 Oct 2016 - 20:01

Je n'ai pas lu qu'il fît mystère de ce qui pourrait être perturbé : "il m'a dit qu'il ne préférait pas car (je cite), "après ils seront impossibles à remettre au boulot". ", c'est juste un fait. Pour le reste, ma foi, je trouve un peu délicat d'aller chopper les collègues à la machine à café ou au coin fumeur pour leur dire "moi je fais ça, ça et ça", non ? Charge aux collègues curieux d'aller poser la question. Bon, de toute façon on en discute effectivement à la pause cafclope Razz

Et, oui, certaines classes sont difficiles à remettre au travail ensuite si le PP, ou la vie sco, ou je ne sais qui, vient t'enquiquiner en début d'heure. L'alchimie est parfois délicate, et il en faut peu pour la rompre, dans certains cas. Mes cinq ou dix premières minutes sont cruciales dans le déroulement de mon cours : elles servent à ce que les élèves se mettent en condition de travail et de concentration optimales, pour utiliser à bon escient les quarante minutes suivantes durant lesquelles ils vont bosser. Si on me coupe ça, c'est plus difficile ensuite, tout simplement.

Quant à l'exemple que tu donnes, c'est précisément un de ceux que je ne considère pas comme valables, au même titre que les âneries type Conseil de Vie machin ou élection parents trucs Razz Dans le cas que tu cites, par exemple, l'élève doit être convoqué ; et s'il y en a trop, la classe doit être convoquée, hors créneau d'heures de cours... en vie de classe, à tout hasard ? Razz

Mais, bon, on est bel et bien d'accord sur l'idée que ça peut arriver.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par amethyste le Mer 5 Oct 2016 - 20:27

@Rendash a écrit:quel rapport avec la voix ? Les bonbons, c'est pour assommer les pénibles, et si tu vises bien, tu peux même le balancer directement dans le gosier d'un qui a toujours la goule ouverte. Direct dans le poumon : tu verras, on l'entend nettement moins après Twisted Evil

Razz
Merci pour le fou rire.  Razz
Ca m'a rappelé un élève qui s'était mis à agiter les mains dans tous les sens et en râlant Aahhhhh... Cet idiot avait voulu manger un bonbon en douce et avait avalé de travers. Comme c'était un casse-pieds de première, je l'avais regardé très froidement et dit : "On arrive encore à t'entendre, c'est que de l'air passe encore, ce n'est pas grave". Et j'avais tranquillement fait appeler l'infirmière (j'aurais montré un peu plus de compassion pour un autre élève, mais en l'occurrence, c'était la seule chose que j'avais à faire). Il m'a laissé tranquille jusqu'à la fin de l'année : chaque fois que je le regardais, je pensais au bonbon et j'avais envie de rire, ce qui devait se voir.

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Beniamino Massimo le Mer 5 Oct 2016 - 20:54

@Rendash a écrit:Je n'ai pas lu qu'il fît mystère de ce qui pourrait être perturbé : "il m'a dit qu'il ne préférait pas car (je cite), "après ils seront impossibles à remettre au boulot". ", c'est juste un fait.
J'ai écrit « si le collègue ... ».

@Rendash a écrit:Pour le reste, ma foi, je trouve un peu délicat d'aller chopper les collègues à la machine à café ou au coin fumeur pour leur dire "moi je fais ça, ça et ça", non ?
Non mais qui te parle d'aller choper qui que ce soit après ? Sur le moment, quand le collègue demande à intervenir, il n'est pas interdit d'expliquer en deux mots ce que tu veux dire par « impossibles à remettre au boulot à cause de l'intervention du PP ». Ça évite qu'on se pose des questions si tout le monde a du mal avec la classe, tout de même.

@Rendash a écrit:si le PP, ou la vie sco, ou je ne sais qui, vient t'enquiquiner en début d'heure.
Curieuse conception du rôle du PP ou de la vie sco. On peut quand même faire confiance aux collègues, non ? Il faut être sacrément sur la défensive pour voir les interventions extérieures comme des enquiquinements. On est bien content de trouver les autres quand on a besoin. Par ailleurs, de ce que j'ai observé moi-même et auprès d'autres stagiaires, la venue du PP au début du cours est plus souvent une aide qu'autre chose. On peut en prendre son parti et renforcer le cadrage du début de cours.

@Rendash a écrit:L'alchimie est parfois délicate, et il en faut peu pour la rompre, dans certains cas. Mes cinq ou dix premières minutes sont cruciales dans le déroulement de mon cours : elles servent à ce que les élèves se mettent en condition de travail et de concentration optimales, pour utiliser à bon escient les quarante minutes suivantes durant lesquelles ils vont bosser. Si on me coupe ça, c'est plus difficile ensuite, tout simplement.
Je ne vois pas ce qui t'empêche de reporter tes rituels de trois minutes : le PP a fini, ils ont 5 secondes pour ranger le carnet de liaison et tu enchaînes. chevalier

PS : aller choper quelqu'un au « coin fumeur » ? quézako ? Razz

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Philomène87 le Mer 5 Oct 2016 - 21:05

[quote="Rendash"]
@Philomène87 a écrit:

(et, Braudel de Merle, pour les infos importantes et urgentes, papier, carnet, go furieux Au pire, papier dans le casier du collègue, qui les distribue ensuite quand il l'estime utile. Si tu viens en début d'heure, tu perturbes bel et bien mon cours, oui. ).

D'accord, mais quand un collègue PP me demande ça, j'accepte. Je déteste déranger les gens et j'évite au maximum, mais il y a des fois où on a besoin de se rendre service.
Et puis ça ne venait pas de moi, mais de la vie sco.

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Rendash le Mer 5 Oct 2016 - 21:08

@Beniamino Massimo a écrit:
@Rendash a écrit:si le PP, ou la vie sco, ou je ne sais qui, vient t'enquiquiner en début d'heure.
Curieuse conception du rôle du PP ou de la vie sco. On peut quand même faire confiance aux collègues, non ? Il faut être sacrement sur la défensive pour voir les interventions extérieures comme des enquiquinements. On est bien content de trouver les autres quand on a besoin. Par ailleurs, de ce que j'ai observé moi-même et auprès d'autres stagiaires, la venue du PP au début du cours est plus souvent une aide qu'autre chose. On peut en prendre son parti et renforcer le cadrage du début de cours.

Je ne parle pas des interventions extérieures en général, mais de celles-ci en particulier : lorsqu'il s'agit d'empiéter sur le cours pour distribuer des papiers, oui, ça enquiquine. Celles auxquelles tu fais allusion (intervention du PP en début de cours pour recadrer une classe qui en a besoin) se font à la demande du collègue concerné, et font partie, à mon avis (pas unanimement partagé) du rôle du PP.



@Beniamino Massimo a écrit:
@Rendash a écrit:L'alchimie est parfois délicate, et il en faut peu pour la rompre, dans certains cas. Mes cinq ou dix premières minutes sont cruciales dans le déroulement de mon cours : elles servent à ce que les élèves se mettent en condition de travail et de concentration optimales, pour utiliser à bon escient les quarante minutes suivantes durant lesquelles ils vont bosser. Si on me coupe ça, c'est plus difficile ensuite, tout simplement.
Je ne vois pas ce qui t'empêche de reporter tes rituels de trois minutes : le PP a fini, ils ont 5 secondes pour ranger le carnet de liaison et tu enchaînes.

Ce n'est pas parce que "tu ne vois pas" que ça n'existe pas. Un rituel de début de cours, c'est suffisamment complexe pour que ça ne soit pas aussi facile que tu le dises "d'enchaîner" (si tu as plus simple, je t'en prie, annonce, je m'en inspirerai volontiers.). "Tu enchaînes" : autrement dit, je fais ressortir les élèves, je les remets en rang devant la classe, je les fais à nouveau entrer un par un, attendre debout jusqu'à ce qu'ils se taisent tous, s'asseoir, sortir leurs affaires, leurs demi-feuilles, etc... ? Pas vraiment simple, hein.
Et, encore une fois, une intervention ponctuelle, ça passe, bien entendu, puisque je fais confiance aux collègues et que je me dis que s'ils font ça, c'est qu'ils n'ont pas le choix. Mais on assiste à une inflation de ce genre de choses, si j'en crois les nombreux témoignages de nombreux collègues. Et, pardon, mais rien ne justifie que la vie scolaire interrompe mon cours deux fois par heure pour vérifier des carnets ou filer des tracts des assos de parents d'élèves. Surtout en REP+ où le challenge est de faire travailler les élèves sur la durée la plus large possible.


Si attendre l'heure de vie de classe revient à attendre dix jours, c'est que le créneau HVC est sacrément mal foutu. C'est potentiellement un signe que l'organisation est perfectible, et sur plus d'un détail, à mon avis. Et le cas échéant, le collègue PP prend sur son cours pour faire une HVC exceptionnelle, et rattrape ensuite sur le créneau HVC : je ne pense pas être le seul à fonctionner comme ça, je n'ai rien inventé, et ça fonctionne plutôt pas trop mal.


@Philomène87 a écrit:
@Rendash a écrit:

(et, Braudel de Merle, pour les infos importantes et urgentes, papier, carnet, go furieux Au pire, papier dans le casier du collègue, qui les distribue ensuite quand il l'estime utile. Si tu viens en début d'heure, tu perturbes bel et bien mon cours, oui. ).

D'accord, mais quand un collègue PP me demande ça, j'accepte. Je déteste déranger les gens et j'évite au maximum, mais il y a des fois où on a besoin de se rendre service.
Et puis ça ne venait pas de moi, mais de la vie sco.


On est bien d'accord, je ne dis pas le contraire. Je dis en revanche que je suis d'accord avec le collègue dont tu parles, que cette entorse au protocole de début d'heure peur rendre l'heure plus difficile ensuite, et que c'est peut-être grâce à son protocole de début d'heure que "Monsieur Super Autoritaire" arrive à tenir ses classes. C'est le jugement de départ, quand tu sous entendais que sa fameuse tenue de classe était peut-être du flan s'il n'arrivait pas à les reprendre en main ensuite après intervention, qui m'a agacé : la gestion de classe, c'est pas un don du ciel, ça se travaille, et les rituels sont importants dans ce domaine.
Surtout en début d'heure, donc.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Rabelais le Mer 5 Oct 2016 - 21:12

@ Beniamino Massimo, je comprends ce que tu veux dire, tout le monde a besoin effectivement des autres et la coopération est importante dans un bahut.
Mais je rejoins Rendash sur ce point.
Une classe difficle l'est pour tout le monde.
Et pour en avoir expérimentées quelques unes, c'est bien dans les premières cinq minutes de cours que se joue la suite de l'heure.
Le flottement, la diversion , l'extérieur au cours à l'intérieur de l'heure de cours fait souvent que le reprise en main de la classe est plus pénible et plus longue.
Et batailler de la sorte est vraiment lassant quand on sait que sans intervention extérieure, on les tient sans bataille .
Cette semaine, j'ai eu sur toutes mes classes et à chacun de mes débuts d'heure des papiers à distribuer, amenés par la vie scolaire, quelques minutes après le début du cours.
5 mn de distribution, 5 mn de à adages, les 5 minutes de débit de cours détruites par l'intervention et à recommencer.
Fais le calcul.


Alors merci, j'ai signalé à mes collègues que je ne distribuerais pas les documents et à la vie scolaire de cesser à présent.
Le PP a des heures de vie de classe pour ça, et ses heures de cours.
J'ai toujours été pp, jamais je ne me serais permis d'intervenir dans l'heure d'un collègue.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Beniamino Massimo le Mer 5 Oct 2016 - 21:22

@Rendash a écrit:
Ce n'est pas parce que "tu ne vois pas" que ça n'existe pas. Un rituel de début de cours, c'est suffisamment complexe pour que ça ne soit pas aussi facile que tu le dises "d'enchaîner" (si tu as plus simple, je t'en prie, annonce, je m'en inspirerai volontiers.). "Tu enchaînes" : autrement dit, je fais ressortir les élèves, je les remets en rang devant la classe, je les fais à nouveau entrer un par un, attendre debout jusqu'à ce qu'ils se taisent tous, s'asseoir, sortir leurs affaires, leurs demi-feuilles, etc... ? Pas vraiment simple, hein.
Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Je dis prudemment « je ne vois pas », ça veut dire que j'attends précisément tes éventuelles lumières, le Renne.

Je pensais précisément au genre de rituel que tu évoques et que j'ai tenté aussi. Mais justement, si le collègue de Philomène en question fait comme ça, avec grosse prise en charge dès le couloir, au lieu de dire « ils seront impossibles à mettre au boulot ensuite », il dit simplement « Ils entrent un par un avec un travail à faire dès le couloir, viens plutôt à la fin », plutôt que de laisser planer le mystère. On tente tous des choses, pas la peine d'en faire un plat et d'imaginer que c'est de la vantardise d'en faire part au PP, franchement.

En outre, j'ai vu pratiquer par ma première tutrice le même rituel que tu décris avant une intervention de la CPE dans la classe, ce n'est pas vraiment incompatible.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Philomène87 le Mer 5 Oct 2016 - 21:28

@Rendash a écrit:

On est bien d'accord, je ne dis pas le contraire. Je dis en revanche que je suis d'accord avec le collègue dont tu parles, que cette entorse au protocole de début d'heure peur rendre l'heure plus difficile ensuite, et que c'est peut-être grâce à son protocole de début d'heure que "Monsieur Super Autoritaire" arrive à tenir ses classes. C'est le jugement de départ, quand tu sous entendais que sa fameuse tenue de classe était peut-être du flan s'il n'arrivait pas à les reprendre en main ensuite après intervention, qui m'a agacé : la gestion de classe, c'est pas un don du ciel, ça se travaille, et les rituels sont importants dans ce domaine.
Surtout en début d'heure, donc.

Eh... Calmos, hein. Je trouve que tu t'agaces facilement, quand même. Je suis intervenue pour réagir à certaines interventions sur les classes difficiles. Alors oui je juge, comme toi tu me juges sur de simples propos de forum qui ne retranscrivent ni la situation réelle ni le timbre de ma voix, comme toi tu es jugé par moi, etc etc. Bon, on ne va pas polémiquer là-dessus et mon objectif n'était pas d'en venir là.
Je trouve quand même désolant qu'on ne puisse pas me rendre un service comme ça alors que je ne dérange jamais personne et il m'est même arrivé de revenir exprès au collège (j'habite à 30 mn) pour un truc du genre plutôt que de déranger qui que ce soit, alors que des collègues ne s'embarrassent pas de ce genre d'emmerdes et préfèrent me demander d'empiéter 30 secondes sur mon cours. Combien de fois ce collègue m'a même demandé de donner les devoirs à sa classe parce qu'il avait oublié, et ça c'est pas du PP, hein. La prochaine fois je saurai quoi répondre. J'ai quand même très peu d'autorité alors si lui a du mal à récupérer ses élèves après une petite perturbation, qu'en est-il de moi qui me fais insulter ouvertement dans les couloirs...
Après, on est hors sujet, alors j'arrête.

Bref, inutile de me répondre, au fait.

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Beniamino Massimo le Mer 5 Oct 2016 - 21:31

@Rabelais a écrit:@ Beniamino Massimo, je comprends ce que tu veux dire, tout le monde a besoin effectivement des autres et la coopération est importante dans un bahut.
Mais je rejoins Rendash sur ce point.
Une classe difficle l'est pour tout le monde.
Et pour en avoir expérimentées quelques unes, c'est bien dans les premières cinq minutes de cours que se joue la suite de l'heure.
Le flottement, la diversion , l'extérieur au cours à l'intérieur de l'heure de cours fait souvent que le reprise en main de la classe est plus pénible et plus longue.
Et batailler de la sorte est vraiment lassant quand on sait que sans intervention extérieure, on les tient sans bataille .
Cette semaine, j'ai eu sur toutes mes classes et à chacun de mes débuts d'heure des papiers à distribuer, amenés par la vie scolaire, quelques minutes après le début du cours.
5 mn de distribution, 5 mn de à adages, les 5 minutes de débit de cours détruites par l'intervention et à recommencer.
Fais le calcul.
Tu prêches un converti. J'ai déjà fait le calcul. Je rappelais simplement que dans bien des cas, la présence d'une autre personne peut aussi être un atout, notamment pour ceux d'entre nous qui débutent. Tu fais ton rituel sous les yeux de la CPE/du surveillant/du collègue/etc. sans te sentir importuné.

Le début de cours, c'est comme l'amour, c'est aussi bien à deux.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Rendash le Mer 5 Oct 2016 - 21:32

@Beniamino Massimo a écrit:
@Rendash a écrit:
Ce n'est pas parce que "tu ne vois pas" que ça n'existe pas. Un rituel de début de cours, c'est suffisamment complexe pour que ça ne soit pas aussi facile que tu le dises "d'enchaîner" (si tu as plus simple, je t'en prie, annonce, je m'en inspirerai volontiers.). "Tu enchaînes" : autrement dit, je fais ressortir les élèves, je les remets en rang devant la classe, je les fais à nouveau entrer un par un, attendre debout jusqu'à ce qu'ils se taisent tous, s'asseoir, sortir leurs affaires, leurs demi-feuilles, etc... ? Pas vraiment simple, hein.
Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Je dis prudemment « je ne vois pas », ça veut dire que j'attends précisément tes éventuelles lumières, le Renne.

Je pensais précisément au genre de rituel que tu évoques et que j'ai tenté aussi. Mais justement, si le collègue de Philomène en question fait comme ça, avec grosse prise en charge dès le couloir, au lieu de dire « ils seront impossibles à mettre au boulot ensuite », il dit simplement « Ils entrent un par un avec un travail à faire dès le couloir, viens plutôt à la fin », plutôt que de laisser planer le mystère. On tente tous des choses, pas la peine d'en faire un plat et d'imaginer que c'est de la vantardise d'en faire part au PP, franchement.

En outre, j'ai vu pratiquer par ma première tutrice le même rituel que tu décris avant une intervention de la CPE dans la classe, ce n'est pas vraiment incompatible.

Mais de quel mystère parles-tu ? C'est ça que je ne comprends pas heu Je n'ai pas lu que Philomène ait demandé des explications au collègue, et qu'il ait esquivé la question ensuite. Quant à donner spontanément l'explication, ma foi, ça ne me viendrait pas à l'idée Razz Je dirais sans doute "pas en début d'heure, non ; plutôt à la fin" (...ou plus probablement "c'est quoi ton info urgente ? Rolling Eyes " Laughing ), et c'est tout. Par contre, à la pause caf'clope, ouais, là on discute entre collègues : "T'as telle classe ? Ils sont chiants, hein ? Ha, avec toi ça va ? ben comment tu fais ? Ha, ouais, pas mal ; ça, moyen, bof par contre, je me vois pas faire ça", et bla, et bla, et bla. On partage, on échange, on se marre, et voilà. Le reste du temps, je ne me vois pas aller exposer par le menu mes pratiques aux collègues qui ne l'ont pas demandé Laughing

Et le rituel de ta tutrice n'est pas incompatible. Le mien, si (je n'ai pas continué, mais y'a des choses après la sortie de la demi-feuille, hein, ce n'est pas pour s'éventer Razz ).

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Rendash le Mer 5 Oct 2016 - 21:40

@Philomène87 a écrit:
@Rendash a écrit:

On est bien d'accord, je ne dis pas le contraire. Je dis en revanche que je suis d'accord avec le collègue dont tu parles, que cette entorse au protocole de début d'heure peur rendre l'heure plus difficile ensuite, et que c'est peut-être grâce à son protocole de début d'heure que "Monsieur Super Autoritaire" arrive à tenir ses classes. C'est le jugement de départ, quand tu sous entendais que sa fameuse tenue de classe était peut-être du flan s'il n'arrivait pas à les reprendre en main ensuite après intervention, qui m'a agacé : la gestion de classe, c'est pas un don du ciel, ça se travaille, et les rituels sont importants dans ce domaine.
Surtout en début d'heure, donc.

Eh... Calmos, hein. Je trouve que tu t'agaces facilement, quand même. Je suis intervenue pour réagir à certaines interventions sur les classes difficiles. Alors oui je juge, comme toi tu me juges sur de simples propos de forum qui ne retranscrivent ni la situation réelle ni le timbre de ma voix, comme toi tu es jugé par moi, etc etc. Bon, on ne va pas polémiquer là-dessus et mon objectif n'était pas d'en venir là.
Je trouve quand même désolant qu'on ne puisse pas me rendre un service comme ça alors que je ne dérange jamais personne et il  m'est même arrivé de revenir exprès au collège (j'habite à 30 mn) pour un truc du genre plutôt que de déranger qui que ce soit, alors que des collègues ne s'embarrassent pas de ce genre d'emmerdes et préfèrent me demander d'empiéter 30 secondes sur mon cours. Combien de fois ce collègue m'a même demandé de donner les devoirs à sa classe parce qu'il avait oublié, et ça c'est pas du PP, hein. La prochaine fois je saurai quoi répondre. J'ai quand même très peu d'autorité alors si lui a du mal à récupérer ses élèves après une petite perturbation, qu'en est-il de moi qui me fais insulter ouvertement dans les couloirs...

Tu mélanges tout, là Suspect  Si tu te laisses faire, ne t'en plains pas après, ce serait un comble ! Il est évident que celui qui refuse d'enquiquiner les autres (pour donner les devoirs ? Franchement ? Laughing ) doit lui-même se garder de le faire ; c'est ce que Rabelais et moi disons. Une info urgente au point de devoir revenir au collège, ou interrompre le cours d'un collègue, j'en veux bien un exemple : rien qui puisse attendre le cours du PP le lendemain ? Rien qui puisse attendre une récré (donc, la fin du cours du collègue) ? Si ça arrive, c'est une fois, quoi. Auquel cas j'ai bien dit, et plusieurs fois, que je n'y voyais pas d'inconvénient. Mais ça doit rester exceptionnel, sans quoi ça tourne à la foire au n'importe quoi, comme dans ce que tu nous décris là. Donner les devoirs ? Vraiment ? Rolling Eyes
Tu n'as évidemment pas à te faire insulter où que ce soit, mais je ne vois pas le rapport avec l'interruption du cours pour rien : c'est autre chose, ça.

@Beniamino Massimo a écrit:Le début de cours, c'est comme l'amour, c'est aussi bien à deux.

..oui, bon, chacun sa vision du métier Razz

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Beniamino Massimo le Mer 5 Oct 2016 - 21:46

@Rendash a écrit:

@Beniamino Massimo a écrit:Le début de cours, c'est comme l'amour, c'est aussi bien à deux.

..oui, bon, chacun sa vision du métier Razz

Razz

@Rendash a écrit:(je n'ai pas continué, mais y'a des choses après la sortie de la demi-feuille, hein, ce n'est pas pour s'éventer Razz )
Laisse-moi deviner, ils font un origami en forme de renne avec la demi-feuille et se prosternent devant ? cheers

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !

Beniamino Massimo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Rendash le Mer 5 Oct 2016 - 21:52

@Beniamino Massimo a écrit:
@Rendash a écrit:

@Beniamino Massimo a écrit:Le début de cours, c'est comme l'amour, c'est aussi bien à deux.

..oui, bon, chacun sa vision du métier Razz

Razz

@Rendash a écrit:(je n'ai pas continué, mais y'a des choses après la sortie de la demi-feuille, hein, ce n'est pas pour s'éventer Razz )
Laisse-moi deviner, ils font un origami en forme de renne avec la demi-feuille et se prosternent devant ? cheers

En voilà une idée, quelle est bonne ! yesyes

Mais je ne suis aps assez innovant, moi. Je ne suis qu'un vulgaire réac' qui bride l'activité créatrice de ses pauvres élèves en leur demandant d'apprendre des définitions Embarassed

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

même problème

Message par leuconoe le Dim 4 Déc 2016 - 21:27

Bonjour, je viens de m'inscrire sur le forum.
Je ne susi pas neo prof, j'enseigne les maths en collège de campagne moi aussi et cela fait trois ans dans ce collège. J'arrive à la cinquantaine et j'ai pas mal roulé d'un établissement à l'autre car avant d'être certifiée j'étais contractuelle.
Bref, chaque année j'ai un groupe moi aussi qui m'en fait voir. Et ils se passent le mot on dirait d'une année à l'autre. Cette année c'est surtout une classe (donc on va dire qu'il y a de l'espoir). Et pareil ils sont un tiers de la classe à préparer leur coups à l'avance, je le sais car un élève l'aurait dit à quelqu'un qui me l'a répété... bref, c'est souvent comme ça. Conseil de classe bientôt, je sais que je vais en prendre plein la tête... Mme machin explique mal, on a du mal à entendre car il y a a trop de bruits... et c'est aussi de la part des parents. Les collègues de sciences s'en plaignent aussi mais jamais de mots dans le carnet... je suis la seule. Par contre oralement ils le disent! Dans ce collège, les conseils tournent au procès contre le prof qui ne la ramène pas, comme moi...et j'ai l'impression quand je réponds de parler pour ma défense. Un jour le prof de physique a failli se lever et claquer la porte. Est-ce que c'est normal de ne pas être soutenu ainsi??? Moi j'aurais presque envie de démissionner mais c'est un autre topic...
En tous cas bon courage pour tenir contre des élèves qui se liguent. Moi je ne dois pas en avoir assez. J'ai envoyé un mail à des parents sans réponse. Et on essaie de voir un parent qui ne vient pas (deux lapins déjà). L'an dernier en juin je me suis arrêtée tant une classe m'empêchait de travailler avec les bons et pas de sanction, on m'a dit "c'est la fin de l'année...". Et dire que ce sont des collèges "calmes!!". Evil or Very Mad

leuconoe
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par gauvain31 le Dim 4 Déc 2016 - 21:35

D'abord, j'ai envie de dire aux élèves sans les laisser développer" qu'un conseil de classe n'est pas là pour juger le professeur. S'il y a un problème, il faut en parler avec lui directement"

Et le CDE ne recadre pas les élèves? ni les parents éventuellement?


gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Philomène87 le Dim 4 Déc 2016 - 21:57

Si ça arrive, levez-vous et quittez le conseil de classe.

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Fesseur Pro le Dim 4 Déc 2016 - 22:05

@leuconoe a écrit: Conseil de classe bientôt, je sais que je vais en prendre plein la tête...
C'est tout à fait anormal.
Voire n'importe quoi.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par gauvain31 le Dim 4 Déc 2016 - 22:09

Ce qui me gêne dans ton témoignage c'est la phrase" je vais m'en prendre plein la tête". Non ce seront les élèves qui en prendront plein la tête. Il est absolument hors de question que vous arriviez dans un conseil de classe avec la boule au ventre. Ce serait le monde à l'envers.

EDIT: grillé par fesseur pro

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Lornet le Dim 4 Déc 2016 - 22:11

N'est-ce pas de plus en plus le cas ?

Les conseils de classe sont-ils désormais autre chose que le lieu où les délégués font entendre les doléances des élèves ?

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Philomène87 le Dim 4 Déc 2016 - 22:15

Oui, il faut les couper direct.

Philomène87
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par Catalunya le Dim 4 Déc 2016 - 22:44

@Lornet a écrit:N'est-ce pas de plus en plus le cas ?

Les conseils de classe sont-ils désormais autre chose que le lieu où les délégués font entendre les doléances des élèves ?
Notre CDE les coupe direct en demandant s'ils en ont parlé au professeur. Si elle est de mauvaise humeur et qu'ils ont un mot maladroit, ils se font crucifier sur place Very Happy

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Groupe classe contre soi

Message par zouz le Dim 4 Déc 2016 - 22:48

Mais les conseils étant préparés en amont, cela ne peut se faire à l'insu du PP, premier responsable d'après moi.

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum