L'ifrap oppose encore public et privé

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Yazilikaya le Mer 12 Oct 2016 - 15:07

L'enseignement coûte 35 milliards d'euros de plus dans le public que dans le privé.
Un tiers des dépenses en matière d'Éducation en France provient d'un surcoût, dans le public, du personnel enseignant, de leurs retraites et des dépenses de fonctionnement et d'investissement.

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2016/10/12/29002-20161012ARTFIG00004-l-enseignement-coute-35-milliards-d-euros-de-plus-dans-le-public-que-dans-le-prive.php#reagir

Yazilikaya
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par may68 le Mer 12 Oct 2016 - 16:25

http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/11/caroline-fourest-remet-en-cause-le-financement-public-des-ecoles/?utm_hp_ref=fr-homepage

LAÏCITÉ - C'est un petit boulet de canon que vient de lancer l'essayiste Caroline Fourest au micro de Patrick Cohen sur France inter. Elle remet en cause la loi Debré de 1959

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par XIII le Mer 12 Oct 2016 - 16:49

Ce qui est fou c'est qu'il faille attendre que ce soit Mme Fourest qui s'exprime sur ce sujet!!! Cette situation est intolérable dans une Répiblique Laïque!

Tout le monde sait dans notre Institution ce que coûte l'enseignement privé confessionnel en France!

L'ifrap est pathétique, le privé représente 20% des élèves, il est donc évident que le public coûte plus cher!
Au fait combien d'argent public pour l'Ifrap???

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Leodagan le Mer 12 Oct 2016 - 16:51

Caroline Fourest comme Macron dans sa dernière déclaration sur la Torah sont des hypocrites: ils n'osent pas dire clairement que leur seule préoccupation réelle concerne l'islam.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Leodagan le Mer 12 Oct 2016 - 16:53

@XIII a écrit:Ce qui est fou c'est qu'il faille attendre que ce soit Mme Fourest qui s'exprime sur ce sujet!!! Cette situation est intolérable dans une Répiblique Laïque!

Tout le monde sait dans notre Institution ce que coûte l'enseignement privé confessionnel en France!

L'ifrap est pathétique, le privé représente 20% des élèves, il est donc évident que le public coûte plus cher!
Au fait combien d'argent public pour l'Ifrap???

Non, en fait l'IFRAP chiffre le coût par élève, qui est forcément plus élevé dans le public que dans le privé puisque le public bénéficie d'aides (cantine), d'agents rétribués par les départements, etc.

Le fond de son argumentation n'est pas entièrement faux, même si l'IFRAP ne produit pas grand chose. En revanche, il œuvre pour faire admettre l'idée que tout le système public actuel doit être défait et remplacé.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Chamil le Ven 14 Oct 2016 - 21:23

@Yazilikaya a écrit:L'enseignement coûte 35 milliards d'euros de plus dans le public que dans le privé.
Un tiers des dépenses en matière d'Éducation en France provient d'un surcoût, dans le public, du personnel enseignant, de leurs retraites et des dépenses de fonctionnement et d'investissement.

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2016/10/12/29002-20161012ARTFIG00004-l-enseignement-coute-35-milliards-d-euros-de-plus-dans-le-public-que-dans-le-prive.php#reagir

Le degré zéro du comparatisme:

- la continuité du service public, cela coûte évidemment plus cher qu'une simple contractualisation. Le public se récupère de manière disproportionnée les élèves (grande pauvreté, primo-arrivants, handicap...) qui supposent structurellement un coût supplémentaire. Ex: le public représente 95% des effectifs SEGPA (le privé est sous-représenté par un facteur 4) et il y a deux fois moins de CSP défavorisées dans le privé(19%) que dans le public (39%).
http://cache.media.education.gouv.fr/file/2016/96/5/depp_rers_2016_eleves_second_degre_614965.pdf

- les personnels non enseignants ne sont pas couverts par le contrat (seul le coût enseignant l'est): cela fausse automatiquement la comparaison. D'ailleurs le privé sous contrat triche en lassant ses chefs d'établissement sous statut enseignant pour les financer par argent public en leur faisant faire parfois... une heure de cours par semaine.
http://www.synadic.fr/FR/chef_etablissement.awp?id=8

- La comparaison n'a enfin pas de sens puisque le différentiel de coût pour les administrations publiques est simplement transféré...aux familles qui doivent payer pour accéder au privé.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Schéhérazade le Sam 15 Oct 2016 - 10:41

Le plus inquiétant ne me paraît même pas ce comparatif public/privé.
Que promeut l'IFRAP en comparant les coûts de la masse salariale des professeurs?
Pour le public comme pour le privé, il faut préférer un contractuel à un certifié titulaire, et un certifié à un agrégé. Cet organisme promeut donc, pour les deux systèmes, l'emploi de professeurs précarisés et déqualifiés: la réduction des coûts est donc leur seul critère d'évaluation. C'est dire le mépris de ces gens pour l'instruction de leurs propres enfants.
On verra bien s'ils arrivent même à trouver suffisamment de professeurs à mettre devant les élèves dans des conditions pareilles.
Quel est le coût de l'IFRAP pour l'état?

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Daphné le Sam 15 Oct 2016 - 10:45

@Schéhérazade a écrit:Le plus inquiétant ne me paraît même pas ce comparatif public/privé.
Que promeut l'IFRAP en comparant les coûts de la masse salariale des professeurs?
Pour le public comme pour le privé, il faut préférer un contractuel à un certifié titulaire, et un certifié à un agrégé.  Cet organisme promeut donc, pour les deux systèmes, l'emploi de professeurs précarisés et déqualifiés: la réduction des coûts est donc leur seul critère d'évaluation. C'est dire le mépris de ces gens pour l'instruction de leurs propres enfants.
On verra bien s'ils arrivent même à trouver suffisamment de professeurs à mettre devant les élèves dans des conditions pareilles.
Quel est le coût de l'IFRAP pour l'état?

Eux mettront leurs enfants ailleurs, par contre ça c'est bon pour le bas peuple !
Mais bien sûr qu'ils ne trouveront pas grand monde à mettre devant les élèves à ce train là. Ils pensent juste qu'avec le chômage il y aura toujours des journaliers qui feront la queue au rectorat pour assurer un minimum.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Ramanujan974 le Sam 15 Oct 2016 - 11:49

Je vote pour le premier candidat qui retire à l'Ifrap sa certification "d'utilité publique"

Ramanujan974
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Daphné le Sam 15 Oct 2016 - 12:48

@Ramanujan974 a écrit:Je vote pour le premier candidat qui retire à l'Ifrap sa certification "d'utilité publique"

Je ne suis pas certaine qu'il y en ait un(e).

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Ramanujan974 le Sam 15 Oct 2016 - 12:57

@Daphné a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Je vote pour le premier candidat qui retire à l'Ifrap sa certification "d'utilité publique"

Je ne suis pas certaine qu'il y en ait un(e).

Si, si !

Depuis 2009 d'après Wikipedia.

Cela signifie que l'Etat finance (via les réductions d'impôts) un organisme qui promeut sa destruction !

Ramanujan974
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Celadon le Sam 15 Oct 2016 - 13:01

Il y a longtemps que l'on a relevé cette aberration, mais ça ne change rien. furieux

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par 288 le Sam 15 Oct 2016 - 13:06

@Ramanujan974 a écrit:
@Daphné a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Je vote pour le premier candidat qui retire à l'Ifrap sa certification "d'utilité publique"

Je ne suis pas certaine qu'il y en ait un(e).

Si, si !

Depuis 2009 d'après Wikipedia.

Cela signifie que l'Etat finance (via les réductions d'impôts) un organisme qui promeut sa destruction !

De l'incertitude du référent dans le système pronominal... Wink

288
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par BorisT le Sam 15 Oct 2016 - 13:16

@Leodagan a écrit:Caroline Fourest comme Macron dans sa dernière déclaration sur la Torah sont des hypocrites: ils n'osent pas dire clairement que leur seule préoccupation réelle concerne l'islam.
Ayant plusieurs fois écoute et lu la première, je pense que vous vous trompez. Les caricatures, souvent simplistes, ne rendent pas compte de la totalité de la réflexion.

BorisT
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Chamil le Sam 15 Oct 2016 - 16:42

@Schéhérazade a écrit:Le plus inquiétant ne me paraît même pas ce comparatif public/privé.
Que promeut l'IFRAP en comparant les coûts de la masse salariale des professeurs?
Pour le public comme pour le privé, il faut préférer un contractuel à un certifié titulaire, et un certifié à un agrégé.  Cet organisme promeut donc, pour les deux systèmes, l'emploi de professeurs précarisés et déqualifiés: la réduction des coûts est donc leur seul critère d'évaluation. C'est dire le mépris de ces gens pour l'instruction de leurs propres enfants.
On verra bien s'ils arrivent même à trouver suffisamment de professeurs à mettre devant les élèves dans des conditions pareilles.
Quel est le coût de l'IFRAP pour l'état?

C'était juste pour souligner la faiblesse insigne de cette comparaison: en soi comparer les performances est légitime, encore faut-il comparer selon des critères et sur une base comparables. Or, l'IFRAP se pare d'une rigueur et d'un sérieux qui ne résistent pas à 5 secondes d'analyse.

Par ailleurs, le point que vous évoquez est en effet encore plus fondamental: l'OCDE, qui n'est pas composée d'anticapitalistes fanatiques, a l'honnêteté que les profs français ont été les seuls... avec les grecs à ne pas avoir été revalorisés substantiellement depuis les années 1990 et sont parmi les plus mal payés en parité de pouvoir d'achat. Le plus marrant est que les mêmes zigotos de l'IFRAP justifient les salaires mirobolants de certains cadres sups et patrons au nom de la nécessité de recruter la qualité, idée qui ne semble pas les effleurer pour ceux à qui ils confient leurs gosses.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Chamil le Sam 15 Oct 2016 - 16:45

@Ramanujan974 a écrit:
@Daphné a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Je vote pour le premier candidat qui retire à l'Ifrap sa certification "d'utilité publique"

Je ne suis pas certaine qu'il y en ait un(e).

Si, si !

Depuis 2009 d'après Wikipedia.

Cela signifie que l'Etat finance (via les réductions d'impôts) un organisme qui promeut sa destruction !

Il y a plus savoureux encore: la délivrance en mars 2008 de l'utilité publique à la Fondation pour l'école, lobby d'excités du libéralisme économique et du catholicisme traditionaliste qui prône le démantèlement de l'Educ nat.

http://www.fondationpourlecole.org/

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par XIII le Sam 15 Oct 2016 - 17:02

Les parents et grands-parents de notre Causette libérale figurent en bonne place dans le Bottin Mondain, ce grimoire qui recense grands bourgeois et aristocrates. Quand ils rachètent Château Bessan en 1986, les Verdier ne sont pas tout à fait démunis : lui, descendant d’une famille de viticulteurs, a fait des études à Dauphine et à la Faculté d’œnologie de Bordeaux et a déjà géré des châteaux ; elle officie comme assistante de direction. Leur vignoble est aujourd’hui une prospère entreprise familiale que dirige le petit dernier. De cet univers cossu, Agnès Verdier n’a pas seulement hérité d’un goût pour l’œnologie. Chez les Verdier, la politique n’est jamais très loin. L’arrière-grand père maternel, Maurice Hanaut (dit Maurice d’Hartoy) a fondé en 1927 les Croix de feu, célèbre association d’anciens combattants qui s’est rapidement transformée en une ligue nationaliste, anticommuniste et anti-parlementariste, initialement financée par le sulfureux François Coty, patron du Figaro [4]. Son fils, le colonel Bernard d’Hartoy, qui fut rédacteur en chef de la Voix du combattant, a des convictions bien trempées : ancien séminariste, c’est une figure de proue de l’association Laissez-les vivre, un groupuscule catholique anti-avortement où il ne fait pas bon vivre quand on est laïc ou franc-maçon [5]. Quand il ne pourfend pas les avorteurs, le grand-père défend la mémoire de ses héros nationaux préférés : le maréchal Pétain, notamment. a écrit:

http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=4048


XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Chamil le Sam 15 Oct 2016 - 17:16

@XIII a écrit:
Les parents et grands-parents de notre Causette libérale figurent en bonne place dans le Bottin Mondain, ce grimoire qui recense grands bourgeois et aristocrates. Quand ils rachètent Château Bessan en 1986, les Verdier ne sont pas tout à fait démunis : lui, descendant d’une famille de viticulteurs, a fait des études à Dauphine et à la Faculté d’œnologie de Bordeaux et a déjà géré des châteaux ; elle officie comme assistante de direction. Leur vignoble est aujourd’hui une prospère entreprise familiale que dirige le petit dernier.  De cet univers cossu, Agnès Verdier n’a pas seulement hérité d’un goût pour l’œnologie. Chez les Verdier, la politique n’est jamais très loin. L’arrière-grand père maternel, Maurice Hanaut (dit Maurice d’Hartoy) a fondé en 1927 les Croix de feu, célèbre association d’anciens combattants qui s’est rapidement transformée en une ligue nationaliste, anticommuniste et anti-parlementariste, initialement financée par le sulfureux François Coty, patron du Figaro [4]. Son fils, le colonel Bernard d’Hartoy, qui fut rédacteur en chef de la Voix du combattant, a des convictions bien trempées : ancien séminariste, c’est une figure de proue de l’association Laissez-les vivre, un groupuscule catholique anti-avortement où il ne fait pas bon vivre quand on est laïc ou franc-maçon [5]. Quand il ne pourfend pas les avorteurs, le grand-père défend la mémoire de ses héros nationaux préférés : le maréchal Pétain, notamment. a écrit:

http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=4048


Attention, on n'est pas responsable des actes ou positions de ses parents ou grands-parents. Ce genre de procédé discrédite la critique même des positions de cette libérale sans nuances.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Celadon le Sam 15 Oct 2016 - 18:24

Il est toujours bon de savoir d'où le locuteur parle. Tout spécialement quand il détient une partie des finances publiques. Mais c'était relativement inutile, on s'en serait douté, dans les grandes lignes.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Schéhérazade le Sam 15 Oct 2016 - 23:41

@Chamil a écrit:
@XIII a écrit:
Les parents et grands-parents de notre Causette libérale figurent en bonne place dans le Bottin Mondain, ce grimoire qui recense grands bourgeois et aristocrates. Quand ils rachètent Château Bessan en 1986, les Verdier ne sont pas tout à fait démunis : lui, descendant d’une famille de viticulteurs, a fait des études à Dauphine et à la Faculté d’œnologie de Bordeaux et a déjà géré des châteaux ; elle officie comme assistante de direction. Leur vignoble est aujourd’hui une prospère entreprise familiale que dirige le petit dernier.  De cet univers cossu, Agnès Verdier n’a pas seulement hérité d’un goût pour l’œnologie. Chez les Verdier, la politique n’est jamais très loin. L’arrière-grand père maternel, Maurice Hanaut (dit Maurice d’Hartoy) a fondé en 1927 les Croix de feu, célèbre association d’anciens combattants qui s’est rapidement transformée en une ligue nationaliste, anticommuniste et anti-parlementariste, initialement financée par le sulfureux François Coty, patron du Figaro [4]. Son fils, le colonel Bernard d’Hartoy, qui fut rédacteur en chef de la Voix du combattant, a des convictions bien trempées : ancien séminariste, c’est une figure de proue de l’association Laissez-les vivre, un groupuscule catholique anti-avortement où il ne fait pas bon vivre quand on est laïc ou franc-maçon [5]. Quand il ne pourfend pas les avorteurs, le grand-père défend la mémoire de ses héros nationaux préférés : le maréchal Pétain, notamment. a écrit:

http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=4048


Attention, on n'est pas responsable des actes ou positions de ses parents ou grands-parents. Ce genre de procédé discrédite la critique même des positions de cette libérale sans nuances.

D'accord avec toi. Sauf si Madame VM tentait de faire pleurer dans les chaumières sur sa jeunesse édifiante, sobre et studieuse, et de vendre au public une biographie exemplaire: là il serait légitime de remettre quelques pendules à l'heure. Mais je doute qu'elle soit suffisamment stupide pour cela. Donc ne nous occupons pas de son entourage mais des idées qu'elle défend. Il y a déjà suffisamment à faire.

PS, pour Daphné: si, si, ces gens sont à mon avis assez bêtes pour sacrifier l'instruction de leurs propres enfants: je suppose que VM elle-même ne gagne pas trop mal sa vie, mais je doute qu'elle la gagne assez bien pour mettre ses enfants dans un hors-contrat de prestige comme ceux où les véritables riches envoient leurs enfants. Alors que dire de ses sous-fifres...

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Olympias le Dim 16 Oct 2016 - 0:16

Ras-le-bol. SleepSleepSleepSleep

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Euphémia le Dim 16 Oct 2016 - 9:01

@Chamil a écrit:
@Yazilikaya a écrit:L'enseignement coûte 35 milliards d'euros de plus dans le public que dans le privé.
Un tiers des dépenses en matière d'Éducation en France provient d'un surcoût, dans le public, du personnel enseignant, de leurs retraites et des dépenses de fonctionnement et d'investissement.

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2016/10/12/29002-20161012ARTFIG00004-l-enseignement-coute-35-milliards-d-euros-de-plus-dans-le-public-que-dans-le-prive.php#reagir

Le degré zéro du comparatisme:

- la continuité du service public, cela coûte évidemment plus cher qu'une simple contractualisation. Le public se récupère de manière disproportionnée les élèves (grande pauvreté, primo-arrivants, handicap...) qui supposent structurellement un coût supplémentaire. Ex: le public représente 95% des effectifs SEGPA (le privé est sous-représenté par un facteur 4) et il y a deux fois moins de CSP défavorisées dans le privé(19%) que dans le public (39%).
http://cache.media.education.gouv.fr/file/2016/96/5/depp_rers_2016_eleves_second_degre_614965.pdf

- les personnels non enseignants ne sont pas couverts par le contrat (seul le coût enseignant l'est): cela fausse automatiquement la comparaison. D'ailleurs le privé sous contrat triche en lassant ses chefs d'établissement sous statut enseignant pour les financer par argent public en leur faisant faire parfois... une heure de cours par semaine.
http://www.synadic.fr/FR/chef_etablissement.awp?id=8

- La comparaison n'a enfin pas de sens puisque le différentiel de coût pour les administrations publiques est simplement transféré...aux familles qui doivent payer pour accéder au privé.

Si les enseignants du public ont des salaires plus élevés, ne payent-ils donc pas davantage d'impôts et ne reversent-ils donc pas davantage que ceux du privé dans les caisses de l'État ? Je n'ai pas lu le rapport, mais cela est-il pris en compte dans les calculs de l'Ifrap ?

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Celadon le Dim 16 Oct 2016 - 9:08

Ses positions sont totalement idéologiques, alors prendre en compte dans les calculs une donnée qui invaliderait peut-être les conclusions... Suspect

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Chamil le Dim 16 Oct 2016 - 10:06

@Schéhérazade a écrit:
D'accord avec toi. Sauf si Madame VM tentait de faire pleurer dans les chaumières sur sa jeunesse édifiante, sobre et studieuse, et de vendre au public une biographie exemplaire: là il serait légitime de remettre quelques pendules à l'heure. Mais je doute qu'elle soit suffisamment stupide pour cela. Donc ne nous occupons pas de son entourage mais des idées qu'elle défend. Il y a déjà suffisamment à faire.

PS, pour Daphné: si, si, ces gens sont à mon avis assez bêtes pour sacrifier l'instruction de leurs propres enfants: je suppose que VM elle-même ne gagne pas trop mal sa vie, mais je doute qu'elle la gagne assez bien pour mettre ses enfants dans un hors-contrat de prestige comme ceux où les véritables riches envoient leurs enfants. Alors que dire de ses sous-fifres...

Que Madame Verdier-Molinié soit une grande bourgeoise de droite, issue visiblement d'un milieu social bourgeois, c'est un constat facile à établir. Ce qui est plus gênant dans le texte cité plus haut est qu'on cite les positions politiques d'ancêtres visiblement pour les faire peser sur elle. C'est un procédé pas très digne et par ailleurs illogique: on n'hérite pas génétiquement et légalement des positions politiques de nos parents.

Ou alors, on pourrait symétriquement renvoyer l'actuel dirigeant du PCF, Pierre Laurent, aux positions fanatiquement pro-URSS de son père Paul Laurent, pour discréditer le moindre de ses propos. Ce serait le degré zéro du débat.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ifrap oppose encore public et privé

Message par Chamil le Dim 16 Oct 2016 - 10:10

@Celadon a écrit:Ses positions sont totalement idéologiques, alors prendre en compte dans les calculs une donnée qui invaliderait peut-être les conclusions... Suspect

Tout à fait. Ce qui rend encore plus insupportable le travail de l'IFRAP, qui se pare de scientificité et d'objectivité méthodologique, notamment en alignant des chiffres à tout va, alors que la méthodologie employée est d'une indigence incompatible avec le statut d'utilité publique.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum