Conditions de travail entreprises privées / EN

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par gnafron2004 le Lun 17 Oct - 11:10

La sécurité de l'emploi, c'est un vrai avantage. Qui nous permet d'ailleurs de nous endetter plus que de raison...

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par inzilbeth le Lun 17 Oct - 11:13

@Whypee a écrit:
@inzilbeth a écrit:+ 1000 Whypee

Peut-être que quand tout le monde sera la tête dedans, enfin il y aura une révolte... hein... !? Si... dites moi si !

Si seulement... mais après avoir vu la mobilisation trop réduite au sujet de la loi travail je crois que l'opposition "les fonctionnaires sont des privilégiés" vs "les salaires sont bien meilleurs dans le privé" a de beaux jours devant elle.

inzilbeth
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par lisette83 le Lun 17 Oct - 11:37

@gnafron2004 a écrit:La sécurité de l'emploi, c'est un vrai avantage. Qui nous permet d'ailleurs de nous endetter plus que de raison...
Oui, enfin lorsque vous êtes en CDI depuis quelques années dans une grande entreprise à un niveau BAC+5, les banques vous accueillent les bras encore plus grand ouverts.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Spinoza1670 le Lun 17 Oct - 11:50

@Ignatius Reilly a écrit:... Autant je peux comprendre qu'un diplômé en sciences physiques puisse trouver un avantage à faire carrière en tant qu'ingénieur, autant je ne vois pas comment un diplômé en histoire pourrait justifier autre chose que ses 2000 balles mensuelles dans le public avec 10 ans d'ancienneté. Je n'ai personnellement rien à apporter à une boîte.

heu

Donner un coup de peinture, coller des stickers, rajouter des poignées ?

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par inzilbeth le Lun 17 Oct - 12:02

@lisette83 a écrit:
@gnafron2004 a écrit:La sécurité de l'emploi, c'est un vrai avantage. Qui nous permet d'ailleurs de nous endetter plus que de raison...
Oui, enfin lorsque vous êtes en CDI depuis quelques années dans une grande entreprise à un niveau BAC+5, les banques vous accueillent les bras encore plus grand ouverts.

Certes, mais cela concerne de moins en moins de salariés.

inzilbeth
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par lisette83 le Lun 17 Oct - 12:19

En RP malgré tout, cela concerne un grand nombre de personnes.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Vindex le Lun 17 Oct - 12:26

@gnafron2004 a écrit:Sauf que le 3è point ne tiendra plus d'ici à ce que j'y soit, à la retraite. Quant au 2è, je ne gagne pas plus aujourd'hui -en revenu disponible- qu'il y a 10 ans...

EDIT : Je parle de ce qui est en vigueur actuel, je ne spécule pas encore sur l'avenir.

Que voulez-vous dire par "revenu disponible" ?
Je suis désolé mais si l'on regarde une carrière de professeur, que l'on avance à l'ancienneté ou non, l'avancée est assurée, il n'y a pas d'augmentation à négocier.


Dernière édition par Vindex le Lun 17 Oct - 12:31, édité 2 fois

Vindex
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Vindex le Lun 17 Oct - 12:27

@lisette83 a écrit:
@Vindex a écrit:On peut les envier mais nous avons nous d'autres avantages que le monde nous envie :
-sécurité de l'emploi
-avancement assuré (bien que ralenti il est vrai).
-Retraite calculée différemment.
C'est ironique, n'est-ce pas ?

C'est factuel.

Vindex
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Vindex le Lun 17 Oct - 12:29

@gnafron2004 a écrit:La sécurité de l'emploi, c'est un vrai avantage. Qui nous permet d'ailleurs de nous endetter plus que de raison...

C'est à nous de raison garder.
C'est quand même avantageux pour devenir propriétaire, avoir des taux bas. Les banquiers sont plus regardants avec des gens qui bossent dans le privé, même avec un CDI et de meilleurs revenus que nous.

Bon en Ile de France, c'est différent c'est sûr.

Vindex
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par inzilbeth le Lun 17 Oct - 12:29

Effectivement je te rejoins sur l'exception parisienne, mais en province de nombreux camarades de promo ont dû attendre plusieurs années avant le CDI (étape 1), puis recherche d'un CDI mieux rémunéré (étape 2), entre 5 et 8 ans pour se construire une situation convenable. C'est le cas majoritaire dans mon entourage pour les diplômés, d'où mon commentaire.

Et encore je parle de villes où il y a de vraies possibilités d'embauche pour les cadres : Lyon, Toulouse, Strasbourg.

inzilbeth
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Lizdarcy le Lun 17 Oct - 20:58

et bien moi je fréquente des gens qui roulent en Crossover qui coutent un bras, qui ont une maison plus grande que la mienne,voyagent plus loin et non, des salaires élevés pour un travail correct, ce n'est pas qu'à Paris. Il est vrai que j'ai une cadre à la MSA, un jeune expert comptable, un ingénieur statisticien, un gestionnaire,un informaticien, un vendeur chez un lunetier,un agent immobiler etc...dans mon entourage. Je ne crois pas qu'ils ont eu des difficultés à accéder à des prêts. C'est une erreur de tomber dans le piège de l'emploi garanti, donc faisons profil bas. D'ailleurs si j'avais su à l'époque, je me serais tournée vers la territoriale. Ma sœur mène bien sa barque en passant des concours internes moitié opaques, prend du grade, pose au moins la moitié des congés scolaires et fait encore des fautes  d'orthographe.sorciere2  Je précise qu'elle va recevoir un catalogue sur papier glacé dans lequel elle cochera les jouets qu'elle souhaite pour ses enfants lors de l'arbre de Noël. Et ce n'est pas de la pâte à modeler. J'en ai assez de ce discours culpabilisant.

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Leclochard le Lun 17 Oct - 21:24

@gnafron2004 a écrit:La sécurité de l'emploi, c'est un vrai avantage. Qui nous permet d'ailleurs de nous endetter plus que de raison...

Ce qu'il ne faut surtout pas faire.

Ce fil est rigolo. On a l'impression que les gens découvrent tous les avantages qu'on peut avoir quand on n'est pas fonctionnaire.
Personnellement, c'est la vie du garde-forestier que j'envie. Passer l'essentiel de son temps dans les bois, observer les arbres, connaître et protéger les plantes et les animaux, ça aurait été mon paradis.


Dernière édition par Leclochard le Lun 17 Oct - 21:32, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Lefteris le Lun 17 Oct - 21:31

@Lizdarcy a écrit:et bien moi je fréquente des gens qui roulent en Crossover qui coutent un bras, qui ont une maison plus grande que la mienne,voyagent plus loin et non, des salaires élevés pour un travail correct, ce n'est pas qu'à Paris. Il est vrai que j'ai une cadre à la MSA, un jeune expert comptable, un ingénieur statisticien, un gestionnaire,un informaticien, un vendeur chez un lunetier,un agent immobiler etc...dans mon entourage. Je ne crois pas qu'ils ont eu des difficultés à accéder à des prêts. C'est une erreur de tomber dans le piège de l'emploi garanti, donc faisons profil bas. D'ailleurs si j'avais su à l'époque, je me serais tournée vers la territoriale. Ma sœur mène bien sa barque en passant des concours internes moitié opaques, prend du grade, pose au moins la moitié des congés scolaires et fait encore des fautes  d'orthographe.sorciere2  Je précise qu'elle va recevoir un catalogue sur papier glacé dans lequel elle cochera les jouets qu'elle souhaite pour ses enfants lors de l'arbre de Noël. Et ce n'est pas de la pâte à modeler. J'en ai assez de ce discours culpabilisant.
Sans aller jusque là, j'étais fonctionnaire d'Etat cat A , pas particulièrement bien  loti par rapport aux autres, et pourtant  j'ai un manque à gagner de 10 000 € par an, a minima, quoique en A+ . Si j'étais resté certifié, ce serait un gouffre. Le prix d'un logement, et pas un cabanon, sur une carrière.   Le problème, c'est qu'une  fois prof, à un certain âge, impossible de faire marche arrière. J'ai essayé, en vain...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par muon le Mar 18 Oct - 9:34

Sans aller même comparer avec le privé, j'ai regardé avec fiston qui est en prépa les salaires de sortie d'école de quelques  ingénieurs fonctionnaires:
-ingénieur de l'aviation civile: 40 000 € bruts/an (et payés en moyenne 2300 € bruts par mois pendant leurs 3 années d'études, ça fait rêver)
-ingénieur de l'industrie et des mines: 36 000 € bruts en province
-ingénieur des travaux publics de l'état: 35 à 40 000 € bruts par an
-les attachés statisticiens de l'Insee et les ingénieurs de l'armement annoncent 2500 € nets par mois

on parle bien de fonctionnaires, catégorie A, débutants, avec dans leur immense majorité des horaires de bureau, 35 h par semaine , week-ends libres, matériel de travail fourni (PC...)

C'est combien un prof de maths ou de physique débutant? 20 000 euros bruts/an , peut-être 24 000 avec des HSA et l'ISOE, et en plus il faudrait s'acheter son PC pour aller aux corrections du bac, comme on me l'a conseillé en juin dernier?

Elle a raison NVB de dire que les profs ne font pas ça pour l'argent, et je comprends mieux pourquoi certains collègues aiment à  comparer leur salaire à celui des ouvriers en se trouvant bien lotis.

Pour un jeune étudiant scientifique faire prof est devenu pour moi un non sens (il n' y a pas que le salaire hein, les conditions de travail, le manque de reconnaissance, la déstructuration des disciplines, l'évolution vers un métier d'animateur... sont me semble-t-il un repoussoir suffisant)

muon
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Spinoza1670 le Mar 18 Oct - 11:06

@muon a écrit:Sans aller même comparer avec le privé, j'ai regardé avec fiston qui est en prépa les salaires de sortie d'école de quelques  ingénieurs fonctionnaires:
-ingénieur de l'aviation civile: 40 000 € bruts/an (et payés en moyenne 2300 € bruts par mois pendant leurs 3 années d'études, ça fait rêver)
-ingénieur de l'industrie et des mines: 36 000 € bruts en province
-ingénieur des travaux publics de l'état: 35 à 40 000 € bruts par an
-les attachés statisticiens de l'Insee et les ingénieurs de l'armement annoncent 2500 € nets par mois

on parle bien de fonctionnaires, catégorie A, débutants, avec dans leur immense majorité des horaires de bureau, 35 h par semaine , week-ends libres, matériel de travail fourni (PC...)

C'est combien un prof de maths ou de physique débutant? 20 000 euros bruts/an , peut-être 24 000 avec des HSA et l'ISOE, et en plus il faudrait s'acheter son PC pour aller aux corrections du bac, comme on me l'a conseillé en juin dernier?

Elle a raison NVB de dire que les profs ne font pas ça pour l'argent, et je comprends mieux pourquoi certains collègues aiment à  comparer leur salaire à celui des ouvriers en se trouvant bien lotis.

Pour un jeune étudiant scientifique faire prof est devenu pour moi un non sens (il n' y a pas que le salaire hein, les conditions de travail, le manque de reconnaissance, la déstructuration des disciplines, l'évolution vers un métier d'animateur... sont me semble-t-il un repoussoir suffisant)
+1 et veneration

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Lizdarcy le Mar 18 Oct - 11:09

@muon a écrit:Sans aller même comparer avec le privé, j'ai regardé avec fiston qui est en prépa les salaires de sortie d'école de quelques  ingénieurs fonctionnaires:
-ingénieur de l'aviation civile: 40 000 € bruts/an (et payés en moyenne 2300 € bruts par mois pendant leurs 3 années d'études, ça fait rêver)
-ingénieur de l'industrie et des mines: 36 000 € bruts en province
-ingénieur des travaux publics de l'état: 35 à 40 000 € bruts par an
-les attachés statisticiens de l'Insee et les ingénieurs de l'armement annoncent 2500 € nets par mois

on parle bien de fonctionnaires, catégorie A, débutants, avec dans leur immense majorité des horaires de bureau, 35 h par semaine , week-ends libres, matériel de travail fourni (PC...)

C'est combien un prof de maths ou de physique débutant? 20 000 euros bruts/an , peut-être 24 000 avec des HSA et l'ISOE, et en plus il faudrait s'acheter son PC pour aller aux corrections du bac, comme on me l'a conseillé en juin dernier?

Elle a raison NVB de dire que les profs ne font pas ça pour l'argent, et je comprends mieux pourquoi certains collègues aiment à  comparer leur salaire à celui des ouvriers en se trouvant bien lotis.

Pour un jeune étudiant scientifique faire prof est devenu pour moi un non sens (il n' y a pas que le salaire hein, les conditions de travail, le manque de reconnaissance, la déstructuration des disciplines, l'évolution vers un métier d'animateur... sont me semble-t-il un repoussoir suffisant)


(De plus, un fonctionnaire stat. à l'INSEE peut parfaitement demander un détachement de quelques années dans le privé, dans un institut de sondage par exemple Wink ) pour faire un maximum de profit et revenir tranquilou dans son corps d'origine.)

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par CarmenLR le Mar 18 Oct - 16:08

Vous rêvez vraiment de ces métiers ????
Je ne parle pas des conditions de travail, mais du contenu du métier lui-même ?

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par lisette83 le Mar 18 Oct - 16:20

@Lizdarcy a écrit:et bien moi je fréquente des gens qui roulent en Crossover qui coutent un bras, qui ont une maison plus grande que la mienne,voyagent plus loin et non, des salaires élevés pour un travail correct, ce n'est pas qu'à Paris. Il est vrai que j'ai une cadre à la MSA, un jeune expert comptable, un ingénieur statisticien, un gestionnaire,un informaticien, un vendeur chez un lunetier,un agent immobiler etc...dans mon entourage. Je ne crois pas qu'ils ont eu des difficultés à accéder à des prêts. C'est une erreur de tomber dans le piège de l'emploi garanti, donc faisons profil bas. D'ailleurs si j'avais su à l'époque, je me serais tournée vers la territoriale. Ma sœur mène bien sa barque en passant des concours internes moitié opaques, prend du grade, pose au moins la moitié des congés scolaires et fait encore des fautes  d'orthographe.sorciere2  Je précise qu'elle va recevoir un catalogue sur papier glacé dans lequel elle cochera les jouets qu'elle souhaite pour ses enfants lors de l'arbre de Noël. Et ce n'est pas de la pâte à modeler. J'en ai assez de ce discours culpabilisant.
+1000.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Babelle le Mar 18 Oct - 18:54

@CarmenLR a écrit:Vous rêvez vraiment de ces métiers ????
Je ne parle pas des conditions de travail, mais du contenu du métier lui-même ?

Non ils ne me font pas rêver, mais mon boulot de prof non plus .

Babelle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Leclochard le Mar 18 Oct - 19:22

@CarmenLR a écrit:Vous rêvez vraiment de ces métiers ????
Je ne parle pas des conditions de travail, mais du contenu du métier lui-même ?

+1. Ce qui est étrange, c'est que les gens parlent environnement de travail, salaire mais n'évoque pas l'activité elle-même. Comme si les 35 heures ou plus qu'on passe à travailler n'avaient aucune espèce d'importance. Or, c'est la première chose qui rend acceptable pour ne pas dire supportable une activité qui occupe une bonne partie de sa vie. Gagner des fortunes, se voir offrir des croissants ou des séances de massage ne suffiront jamais à rendre supportable un job qu'on trouve absurde, honteux, dégradant ou opposé à ses valeurs.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Lefteris le Mar 18 Oct - 19:31

@CarmenLR a écrit:Vous rêvez vraiment de ces métiers ????
Je ne parle pas des conditions de travail, mais du contenu du métier lui-même ?
Il faut comprendre ceux qui en rêvent, parce que de toute manière ils ne rêvent plus à leur métier ni ne le peuvent , et en plus ils n'auront très bientôt même plus la stabilité. Alors tant qu'à faire un métier alimentaire, autant faire autre chose. Voilà comment j'analyse leur point de vue.
Pour ma part (sans doute parce que plus plus âgé) , j'ai du mal à me résoudre à ça, à avoir l'esprit d'enterprise et c'est la raison pour laquelle je privilégierais un détachement dans une administration , si cette chance m'était donnée .
Mais je comprends leur point de vue, dans un univers professionnel déboussolé, où l'on demande aux gesn d'agir contre leurs valeurs de base, et où de toute manière on les méprise financièrement dans un monde où il est difficile de payer son loyer en assignats de vocation et en bons de reconnaissance...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Lizdarcy le Mar 18 Oct - 19:35

Bon, alors s'il s'agit par exemple d'attaché stat à l'INSEE, c'est carrément intéressant, oui, surtout qu'on choisit un domaine de spécialisation comme la santé par exemple, le social...deux de mes proches sortent de l'ENSAI. Franchement, c'est intéressant au quotidien, oui.
Et pourquoi ingénieur dans l'aviation civile serait moins intéressant que faire apprendre les mêmes phrases, les mêmes verbes irrég., corriger les mêmes copies ? Après 20 ans, mon métier ne me vend plus du rêve en tout cas (même s'il ne me déplait pas non plus, hein).

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Spinoza1670 le Mar 18 Oct - 19:47

@Leclochard a écrit:
@CarmenLR a écrit:Vous rêvez vraiment de ces métiers ????
Je ne parle pas des conditions de travail, mais du contenu du métier lui-même ?

+1. Ce qui est étrange, c'est que les gens parlent environnement de travail, salaire mais n'évoque pas l'activité elle-même. Comme si les 35 heures ou plus qu'on passe à travailler n'avaient aucune espèce d'importance. Or, c'est la première chose qui rend acceptable pour ne pas dire supportable une activité qui occupe une bonne partie de sa vie. Gagner des fortunes, se voir offrir des croissants ou des séances de massage ne suffiront jamais à rendre supportable un job qu'on trouve absurde, honteux, dégradant ou opposé à ses valeurs.
Mais si le job de prof devient de plus en plus absurde, honteux, dégradant et opposé à ses valeurs dans la mesure où les programmes, les manuels, l'état des gamins ne permettent plus de travailler selon le bon sens, on touche le coeur même du métier, la noblesse d'enseigner, d'instruire, qui permettait peut-être de supporter les conditions de travail encore plus dures mais beaucoup moins absurdes.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions de travail entreprises privées / EN

Message par Lefteris le Mar 18 Oct - 19:58

@Spinoza1670 a écrit:
Mais si le job de prof devient de plus en plus absurde, honteux, dégradant et opposé à ses valeurs dans la mesure où les programmes, les manuels, l'état des gamins ne permettent plus de travailler selon le bon sens, on touche le coeur même du métier, la noblesse d'enseigner, d'instruire, qui permettait peut-être de supporter les conditions de travail encore plus dures mais beaucoup moins absurdes.
Voilà, la même pensée exprimée autrement.
Un métier, c'est une balance, on met dans chaque plateau l'intérêt intrinsèque (goût pour sa matière, pour la transmission  cadre de travail, liberté, etc.)  et les  motivations extrinsèques ( salaire, sécurité de l'emploi, avenir pro...) .  Quand le déséquilibre se crée au détriment du premier plateau (perte d'intérêt, conflit de valeurs, disparition de son métier...) , que reste-t-il  ? Chacun a , instinctivement, la réponse.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum