Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Lefteris le Sam 15 Oct - 19:41

@Jacq a écrit:

Les étudiants sortant de master enseignement. Suppression du concours, horde de potentiels employés, non soumis à mutation, recrutés par les CdE, avec promesse d'un CDI après 5 années de contractualisation. Nous pouvons déjà imaginer les éléments de langage : souplesse, autonomie, employabilité, fin des ESPE, territorialisation...  Le tout avec des suppressions des postes fixes par non remplacement des départs à la retraite ou par suppression, avec mutation à la clef que l'on peut imaginer à la chaine pour les dinosaures ayant encore un statut jusqu'à ce qu'ils craquent totalement.
[/quote]
C'est hélas très réaliste, çe sera un marasme, mais ils vont le tenter, du moment que ça fait des économies. Nous ne sommes même plus dans la raison, mais dans une idéologie forcenée. Evidemment, tout capotera, il est évident que les facs qui ne mènent qu'à l'enseignement se videront ( toutes les matières vues comme "inutiles") , que des classes seront vides d'enseignant parce que, comme les contractuels aujourd'hui dans les endroits difficiles, il y aura des départs du jour au lendemain, la qualité de l'enseignement sen ressentira, mais on continuera, l'oeil sur la courbe des dépenses, avec des injonctions de faire encore plus , et plus vite. On attendra que les plus anciens partent sans les remplacer, et quand l'équilibre sera rompu, en défaveur des gens sous statut, ça sera la curée, le hallali, comme à FT.Il faut une génération pur changer complètement un système, donc les quadras d'aujourd'hui, en plein dedans.
Des déplacements géographiques que le statut permettra (il a déjà été question d'élargir les académies et de nommer les gens sur un ressort, non sur un poste), des brimades, des EDT pourris., il s'agira de faire craquer , au nom de l'efficacité. Ca s'appelle "la conduite du changement" , en termes managériaux.
J'aimerais me tromper, comme pour FT, la Poste, ce qui se passe dans les hôpitaux...

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Lefteris le Sam 15 Oct - 19:45

@Shere Khan a écrit:
J'entends bien, mais c'est à l'époque de Jospin que la haine  anti-profs-conservateurs-arc-boutés-sur-leurs-privilèges-trop-défendus-par-leurs-syndicats s'est déchaînée. Avant, on n'avait jamais été traité comme ça. La suppression du décret de 1950, c'est Benoît Hamon, ce qui nous rend taillable et corvéable à merci. Personne n'a moufté. A l'époque de Juppé, tout le monde était dans la rue, et il a dû reculer. Pareil pour Villepin. Pareil pour Balladur.
Ce sont effectivement les "socialistes" qui ont ouvert la vanne à la haine institutionnelle (vu de l'extérieur, je n'étais pas enseignant, c'en état choquant), ce qui a permis une surenchère sans risques pour les autres. Avec la passivité de la profession, ils ont porté des coups mortels à l'EN, au service public en général.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Zagara le Sam 15 Oct - 19:45

@Ascagne a écrit:Du coup, si je comprends bien, Lefteris, cela ne te dérange pas que suite à ton choix le président représente encore moins de monde ? Wink
En tout cas, ce n'est pas en adoptant cette posture qu'on changera quoi que ce soit, selon moi. L'abstention a un rôle important dans le blocage politique actuel et n'est pas une solution, à moins de croire que les choses vont s'arranger comme par magie.
Si le but c'est de tout voir brûler, l'abstention est une solution. Car le jour où le FN arrivera au pouvoir absolu de la présidence, ce sera le gros bordel, on aura une guerre civile larvée et une chance de conflits internationaux accrue, ainsi qu'un effondrement des institutions de la 5e sur elles-mêmes. Et pour certains, il faut encore que le FN leur prouve par les faits que la 5e est une mauvaise constitution qui donne trop de pouvoir au parti dominant pour qu'ils le comprennent.
Si le seul but de l'électeur est d'emmerder les politiques, et plus généralement la France entière (et beaucoup en sont là), de tout faire péter, l'abstention est le plus court moyen vers ça.
Après faut partir loin, ou dans le Larzac, pendant que les concitoyens s'étripent quoi. Un peu cynique mais on en viendra peut être là.

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Lefteris le Sam 15 Oct - 19:49

@Zagara a écrit:
@Ascagne a écrit:Du coup, si je comprends bien, Lefteris, cela ne te dérange pas que suite à ton choix le président représente encore moins de monde ? Wink
En tout cas, ce n'est pas en adoptant cette posture qu'on changera quoi que ce soit, selon moi. L'abstention a un rôle important dans le blocage politique actuel et n'est pas une solution, à moins de croire que les choses vont s'arranger comme par magie.
Si le but c'est de tout voir brûler, l'abstention est une solution. Car le jour où le FN arrivera au pouvoir absolu de la présidence, ce sera le gros bordel, on aura une guerre civile larvée et une chance de conflits internationaux accrue, ainsi qu'un effondrement des institutions de la 5e sur eux-mêmes. Et pour certains, il faut encore que le FN leur prouve par les faits que la 5e est une mauvaise constitution qui donne trop de pouvoir au parti dominant pour qu'ils le comprennent.
Si le seul but de l'électeur est d'emmerder les politiques, et plus généralement la France entière (et beaucoup en sont là), de tout faire péter, l'abstention est le plus court moyen vers ça.
Après faut partir loin, ou dans le Larzac, pendant que les concitoyens s'étripent quoi. Un peu cynique mais on en viendra peut être là.
Il ne faut pas s'abstenir au 1er tour, bien entendu, il y aura bien un candidat pour lequel voter. Mais au second, si le scénario prévisible se produit, abstention ou blanc, hors de question de tomber dans le piège qu'ils nous tendent.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Zagara le Sam 15 Oct - 19:50

Pareil. J'en ai rien à faire des conséquences, on ne me prendra plus à "voter utile".
Assez d'être prise pour une cruche.
Et sincèrement j'espère que le plus de gens possible penseront comme ça, car les politiques ne méritent que ça. Faire exprès d'alimenter le FN pour espérer se faire élire grâce au "front républicain" du 2e tour, ce n'est même plus du cynisme, c'est une insulte portée à l'intelligence de tous les citoyens français et ça devrait être électoralement puni.


Dernière édition par Zagara le Sam 15 Oct - 19:52, édité 2 fois

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Sam 15 Oct - 19:52

@Shere Khan a écrit:
@finou34 a écrit:Je suis une femme, pour moi il est hors de question que je n'aille pas voter, pour toutes celles qui se sont battues...

Je pense aussi à tous les pays dont les gens votent sous les mitraillettes....

Donc oui, je vais voter, toujours... Mais....
J'ai beaucoup voté "contre", ceci dit ces prochaines présidentielles.... Je suis complètement perdue!
Au deuxième tour, ce sera certainement blanc selon les candidats présents.

Ce qui me fait gerber dans la droite actuelle, c'est toujours cette "haine" envers les fonctionnaires, envers les différences, envers le mariage pour tous (avec poisson) bref...
Sous Sarkozy, Guéant, copé etc... Cette virulence et liberté dans les propos de haine m'avait vraiment touchée, je n'ai pas du tout envie de revivre 5 années comme cela...
J'entends bien, mais c'est à l'époque de Jospin que la haine  anti-profs-conservateurs-arc-boutés-sur-leurs-privilèges-trop-défendus-par-leurs-syndicats s'est déchaînée. Avant, on n'avait jamais été traité comme ça. La suppression du décret de 1950, c'est Benoît Hamon, ce qui nous rend taillable et corvéable à merci. Personne n'a moufté. A l'époque de Juppé, tout le monde était dans la rue, et il a dû reculer. Pareil pour Villepin. Pareil pour Balladur.
Ce fut une époque. Demain la droite passera et personne ne descendra dans la rue. Frappés de sidération puis rincés par Sarko/Buisson, désenchantés par Hollande/Valls puis horrifiés par leur trahison, les fonctionnaires et tout particulièrement les enseignants n'auront plus de ressort que pour préserver à tout prix (et ce sera cher) leur emploi.
Pourvu que je me trompe.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par gauvain31 le Sam 15 Oct - 19:53

Il y aurait Bastien Faudot ou Jean-Luc Mélenchon....

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Guigues le Sam 15 Oct - 19:57

@Zagara a écrit:
@Ascagne a écrit:Du coup, si je comprends bien, Lefteris, cela ne te dérange pas que suite à ton choix le président représente encore moins de monde ? Wink
En tout cas, ce n'est pas en adoptant cette posture qu'on changera quoi que ce soit, selon moi. L'abstention a un rôle important dans le blocage politique actuel et n'est pas une solution, à moins de croire que les choses vont s'arranger comme par magie.
Si le but c'est de tout voir brûler, l'abstention est une solution. Car le jour où le FN arrivera au pouvoir absolu de la présidence, ce sera le gros bordel, on aura une guerre civile larvée et une chance de conflits internationaux accrue, ainsi qu'un effondrement des institutions de la 5e sur elles-mêmes. Et pour certains, il faut encore que le FN leur prouve par les faits que la 5e est une mauvaise constitution qui donne trop de pouvoir au parti dominant pour qu'ils le comprennent.
Si le seul but de l'électeur est d'emmerder les politiques, et plus généralement la France entière (et beaucoup en sont là), de tout faire péter, l'abstention est le plus court moyen vers ça.
Après faut partir loin, ou dans le Larzac, pendant que les concitoyens s'étripent quoi. Un peu cynique mais on en viendra peut être là.

Vous pensez que si MLP est élue elle aura ensuite la majorité à l'assemblée ? Perso j'ai un doute.

Guigues
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Zagara le Sam 15 Oct - 19:59

Je n'en sais rien, les pronostics ne m'intéressent pas trop.
Tout ce que je disais : abstention = hausse des chances du FN = gros bordel et certains de nos concitoyens n'ont plus d'autre ambition que de "casser le système" (= mettre le bordel), c'est devenu une ambition politique à part entière par dégoût.


Dernière édition par Zagara le Sam 15 Oct - 20:00, édité 2 fois

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Jacq le Sam 15 Oct - 20:00

@Lefteris a écrit:
@Jacq a écrit:

Les étudiants sortant de master enseignement. Suppression du concours, horde de potentiels employés, non soumis à mutation, recrutés par les CdE, avec promesse d'un CDI après 5 années de contractualisation. Nous pouvons déjà imaginer les éléments de langage : souplesse, autonomie, employabilité, fin des ESPE, territorialisation...  Le tout avec des suppressions des postes fixes par non remplacement des départs à la retraite ou par suppression, avec mutation à la clef que l'on peut imaginer à la chaine pour les dinosaures ayant encore un statut jusqu'à ce qu'ils craquent totalement.

C'est hélas très réaliste, çe sera un marasme,  mais ils vont le tenter, du moment que ça fait des économies. Nous ne sommes même plus dans la raison, mais dans  une idéologie forcenée. Evidemment, tout capotera, il est évident que les facs qui ne mènent  qu'à l'enseignement se videront ( toutes les matières vues comme "inutiles") , que des classes seront vides d'enseignant parce que, comme les contractuels aujourd'hui  dans les endroits difficiles, il y aura des départs du jour au lendemain, la qualité de l'enseignement sen ressentira,  mais on continuera, l'oeil sur la courbe des dépenses, avec des injonctions de faire encore plus , et plus vite.  On attendra que les plus anciens partent sans les remplacer, et quand l'équilibre sera rompu, en défaveur des gens sous statut, ça sera la curée, le hallali, comme à FT.Il faut une génération pur changer complètement un système, donc les quadras d'aujourd'hui, en plein dedans.
Des déplacements géographiques que le statut permettra (il a déjà été question d'élargir les académies et de nommer les gens sur un ressort, non sur un poste), des brimades, des EDT pourris., il s'agira de faire craquer , au nom de  l'efficacité. Ca s'appelle "la conduite du changement" , en termes managériaux.
J'aimerais me tromper, comme pour FT, la Poste, ce qui se passe dans les hôpitaux...

On parlera même de gestion humaine, de ressources humaines. Les moutons qui actuellement pleurent à la mutation à plus de 30km de leur home sweet home verront midi à leur porte et seront heureux de ne pas être soumis à mutation, avant de se faire broyer par le système. Au lieu de l'ESPE on augmente les stages en MEEF et on considère que c'est la période de formation, puis contractuel pendant 5 années, période d'essai comme dans le privé (c'est plus long, mais mesdames et messieurs, vous comprenez qu'être enseignant cela nécessite une vraie période d'observation et d'évaluation Twisted Evil ) avant le recrutement en CDI. Des contractuels ? Dévalorisation ? Mais non mesdames et messieurs ouvrez bien les yeux, il y a déjà des contractuels et là nous leur offrons une progression dans leur carrière (contrairement à maintenant). Pour les LP c'est encore mieux, ils sont régionalisés, ce qui permet en les fusionnant avec les centres de formations des apprentis de casser le statut. Et là encore, c'est merveilleux : adaptation aux besoins des bassins d'emplois locaux, souplesse. Les prof de matières professionnelles et les prof d'économie de lycée (incorrigibles gauchistes loin de la réalité qui ne connaissent le capital que par Marx) recrutés dans le privé, c'est tellement mieux de connaître le privé que d'être un peu pédagogues sur des contrats de 5 ans renouvelables. Multiplication des recrutements à profil. Nan, vous doutez de la capacité d'innovation et de destruction de la droite ?

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Whypee le Sam 15 Oct - 20:01

@Guigues a écrit:
Vous pensez que si MLP est élue elle aura ensuite la majorité à l'assemblée ? Perso j'ai un doute.
Une loi et hop ! L'Histoire nous a déjà prouvé que c'était possible.

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Jacq le Sam 15 Oct - 20:01

@Guigues a écrit:
@Zagara a écrit:
@Ascagne a écrit:Du coup, si je comprends bien, Lefteris, cela ne te dérange pas que suite à ton choix le président représente encore moins de monde ? Wink
En tout cas, ce n'est pas en adoptant cette posture qu'on changera quoi que ce soit, selon moi. L'abstention a un rôle important dans le blocage politique actuel et n'est pas une solution, à moins de croire que les choses vont s'arranger comme par magie.
Si le but c'est de tout voir brûler, l'abstention est une solution. Car le jour où le FN arrivera au pouvoir absolu de la présidence, ce sera le gros bordel, on aura une guerre civile larvée et une chance de conflits internationaux accrue, ainsi qu'un effondrement des institutions de la 5e sur elles-mêmes. Et pour certains, il faut encore que le FN leur prouve par les faits que la 5e est une mauvaise constitution qui donne trop de pouvoir au parti dominant pour qu'ils le comprennent.
Si le seul but de l'électeur est d'emmerder les politiques, et plus généralement la France entière (et beaucoup en sont là), de tout faire péter, l'abstention est le plus court moyen vers ça.
Après faut partir loin, ou dans le Larzac, pendant que les concitoyens s'étripent quoi. Un peu cynique mais on en viendra peut être là.

Vous pensez que si MLP est élue elle aura ensuite la majorité à l'assemblée ? Perso j'ai un doute.

Il faudrait qu'elle change les règles pour les législatives avant lesdites législatives.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Zagara le Sam 15 Oct - 20:15

Pas le temps, il y a moins d'un mois entre l'investiture du président et le 1e tour des législatives. Fonctionnellement, c'est la même élection. Et entre les deux le président de 2017 a la chambre de 2012.
Pour changer les règles de la législative il faut changer la Constit, donc avoir les 3/5 du Parlement. Impossible pour un président FN avec les chambres actuelles.

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Sam 15 Oct - 20:16

49 3, ordonnances, édits royaux and so on. On change ce qu'on veut quand on veut.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Zagara le Sam 15 Oct - 20:17

Non il faut quand même avoir le contrôle de la chambre, car il faut son accord pour passer en mode ordonnance.
Le 49.3 c'est uniquement sur des lois et pas sur la constit.
Donc non quand même pas, le parlement est faible mais n'est pas inexistant.

Ce qui fait peur c'est un président qui possède automatiquement l'accord de l'assemblée parce que son parti est majoritaire (donc la plupart des présidents depuis que les 2 élections sont synchrones) ; là il a tous les pouvoirs.


Dernière édition par Zagara le Sam 15 Oct - 20:18, édité 1 fois

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Sam 15 Oct - 20:18

Oui bien sûr, j'illustrais seulement le mode possible de gouvernance dont Copé nous a donné un super aperçu.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Jacq le Sam 15 Oct - 20:22

Sans tomber dans le PMU comme tu disais, il reste à savoir ce que serait l'attitude d'une partie des élus LR....

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par jésus le Sam 15 Oct - 20:27

Pour moi la haine anti-fonctionnaire est du même ressort que le racisme envers n'importe quel étranger. C'est une extension du racisme larvé que développer la droite.
Parce qu'il est tout aussi irrationnel, gratuit que les autres formes de racisme.

Le paradoxe fondamental de la droite est de prôner l'identité nationale à tout va et même temps promouvoir en filigrane le modèle de société anglo-saxon, parce que là-bas c'est mieux.
Et que tous les traités de libre -échange, toutes les soumissions à l'Europe libérale est bien plus un motif de tuer l"identité française que les menaces prétendues de l'islam. ( je parle de l'islam et non du fondamentalisme islamiste).
Rester accroché aux institutions monarchiques de la 5ème, et même temps rêver dans les institutions fédérales anglo-saxonnes...
Ne rien changer en somme et faire croire qu'on renverse la table.
Sacrifier l'école et rêver d'une école en uniforme, hymne le matin, avec une discipline de fer...

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par gauvain31 le Sam 15 Oct - 20:55

@Jacq a écrit:vous doutez de la capacité d'innovation et de destruction de la droite ?

Absolument pas: les épisodes de France Télécom et de la Poste nous montrent bien comment on peut détruire un service public. Quel candidat aura les c.... de dire qu'il faut des impôts pour pouvoir avoir des enseignants, des infirmières, des pompiers sur tout le territoire?


Dernière édition par gauvain31 le Sam 15 Oct - 21:01, édité 1 fois

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Sam 15 Oct - 20:57

les c... de sire ? Voyons, Sire Gauvain !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par gauvain31 le Sam 15 Oct - 21:02

@Celadon a écrit:les c... de sire ? Voyons, Sire Gauvain !

Joli lapsus !! Très révélateur n'empêche Razz

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Rendash le Sam 15 Oct - 21:15

@Jacq a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Jacq a écrit:

Les étudiants sortant de master enseignement. Suppression du concours, horde de potentiels employés, non soumis à mutation, recrutés par les CdE, avec promesse d'un CDI après 5 années de contractualisation. Nous pouvons déjà imaginer les éléments de langage : souplesse, autonomie, employabilité, fin des ESPE, territorialisation...  Le tout avec des suppressions des postes fixes par non remplacement des départs à la retraite ou par suppression, avec mutation à la clef que l'on peut imaginer à la chaine pour les dinosaures ayant encore un statut jusqu'à ce qu'ils craquent totalement.

C'est hélas très réaliste, çe sera un marasme,  mais ils vont le tenter, du moment que ça fait des économies. Nous ne sommes même plus dans la raison, mais dans  une idéologie forcenée. Evidemment, tout capotera, il est évident que les facs qui ne mènent  qu'à l'enseignement se videront ( toutes les matières vues comme "inutiles") , que des classes seront vides d'enseignant parce que, comme les contractuels aujourd'hui  dans les endroits difficiles, il y aura des départs du jour au lendemain, la qualité de l'enseignement sen ressentira,  mais on continuera, l'oeil sur la courbe des dépenses, avec des injonctions de faire encore plus , et plus vite.  On attendra que les plus anciens partent sans les remplacer, et quand l'équilibre sera rompu, en défaveur des gens sous statut, ça sera la curée, le hallali, comme à FT.Il faut une génération pur changer complètement un système, donc les quadras d'aujourd'hui, en plein dedans.
Des déplacements géographiques que le statut permettra (il a déjà été question d'élargir les académies et de nommer les gens sur un ressort, non sur un poste), des brimades, des EDT pourris., il s'agira de faire craquer , au nom de  l'efficacité. Ca s'appelle "la conduite du changement" , en termes managériaux.
J'aimerais me tromper, comme pour FT, la Poste, ce qui se passe dans les hôpitaux...

On parlera même de gestion humaine, de ressources humaines. Les moutons qui actuellement pleurent à la mutation à plus de 30km de leur home sweet home verront midi à leur porte et seront heureux de ne pas être soumis à mutation, avant de se faire broyer par le système.  Au lieu de l'ESPE on augmente les stages en MEEF et on considère que c'est la période de formation, puis contractuel pendant 5 années, période d'essai comme dans le privé (c'est plus long, mais mesdames et messieurs, vous comprenez qu'être enseignant cela nécessite une vraie période d'observation et d'évaluation Twisted Evil ) avant le recrutement en CDI. Des contractuels ? Dévalorisation ? Mais non mesdames et messieurs ouvrez bien les yeux, il y a déjà des contractuels et là nous leur offrons une progression dans leur carrière (contrairement à maintenant). Pour les LP c'est encore mieux, ils sont régionalisés, ce qui permet en les fusionnant avec les centres de formations des apprentis de casser le statut. Et là encore, c'est merveilleux : adaptation aux besoins des bassins d'emplois locaux, souplesse. Les prof de matières professionnelles et les prof d'économie de lycée (incorrigibles gauchistes loin de la réalité qui ne connaissent le capital que par Marx) recrutés dans le privé, c'est tellement mieux de connaître le privé que d'être un peu pédagogues sur des contrats de 5 ans renouvelables. Multiplication des recrutements à profil. Nan, vous doutez de la capacité d'innovation et de destruction de la droite ?

Il faudrait être un sacré ahuri ou encarté au SGUNSA pour en douter encore, vu ce que la droite, UMP puis PS, nous balance dans laggle depuis une dizaine d'années.

Ce qui me fait sourire, d'un sourire jaune UNSA, c'est que ceux qui braillent après ces fichus feignants de fonctionnaires, sont aussi ceux qui râlent parce que les professeurs malades ne sont pas remplacés, ou qu'on n'a plus personne dans certaines zones, ou des proféceur de franssé recrutés au rabais. Et ils ne comprennent pas ce que leur attitude a de stupide. Hélas, les droites l'ont bien compris, et jouent là-dessus, faute d'avoir un programme.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Ascagne le Sam 15 Oct - 21:23

Ah, que voulez-vous, un certain nombre sont au moins relativement exaspérants à droite dès qu'ils parlent des fonctionnaires. Le problème, c'est que la situation symétrique, envers des travailleurs du privé, se rencontre à gauche.
@Zagara a écrit:Après faut partir loin, ou dans le Larzac, pendant que les concitoyens s'étripent quoi. Un peu cynique mais on en viendra peut être là.
Si une crise complète se produit, il ne faut pas croire qu'il y aura comme par magie un nouveau Conseil de la résistance qui remettrait les choses sur les rails ensuite.
@jésus a écrit:et même temps promouvoir en filigrane le modèle de société anglo-saxon, parce que là-bas c'est mieux.
Croyance fort contestable par ailleurs !

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par jésus le Sam 15 Oct - 21:53

Il n'y a pas à chercher une quelconque cohérence à ce genre de discours anti-fonctionnaire...C'est juste de la haine aveugle, qui par définition est contre-productive, suicidaire, inconséquente...Il n'y en a donc pas.
La réciproque n'est pas vraie. J'en suis pas à détester les salariés ou les artisans en disant que c'est des c......de droite à mettre dans le même sac.
Et je dirais, que les différences de ressentis au travail s'amenuisent avec le néo-management, la caporalisation qui atteint aussi le secteur public. Le monde du travail est en train de s'uniformiser.
Et les critiques de droite s'imaginent encore qu'on est tous en pantalon de velours, baise en ville, collier de barbe à lire des cours jaunis...
Donc, tous ça est artificiel et c'est un faux combat de s'attaquer aux fonctionnaires comme ça.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Lefteris le Sam 15 Oct - 23:01

@Jacq a écrit:
On parlera même de gestion humaine, de ressources humaines. Les moutons qui actuellement pleurent à la mutation à plus de 30km de leur home sweet home verront midi à leur porte et seront heureux de ne pas être soumis à mutation, avant de se faire broyer par le système.  Au lieu de l'ESPE on augmente les stages en MEEF et on considère que c'est la période de formation, puis contractuel pendant 5 années, période d'essai comme dans le privé (c'est plus long, mais mesdames et messieurs, vous comprenez qu'être enseignant cela nécessite une vraie période d'observation et d'évaluation Twisted Evil ) avant le recrutement en CDI. Des contractuels ? Dévalorisation ? Mais non mesdames et messieurs ouvrez bien les yeux, il y a déjà des contractuels et là nous leur offrons une progression dans leur carrière (contrairement à maintenant). Pour les LP c'est encore mieux, ils sont régionalisés, ce qui permet en les fusionnant avec les centres de formations des apprentis de casser le statut. Et là encore, c'est merveilleux : adaptation aux besoins des bassins d'emplois locaux, souplesse. Les prof de matières professionnelles et les prof d'économie de lycée (incorrigibles gauchistes loin de la réalité qui ne connaissent le capital que par Marx) recrutés dans le privé, c'est tellement mieux de connaître le privé que d'être un peu pédagogues sur des contrats de 5 ans renouvelables. Multiplication des recrutements à profil. Nan, vous doutez de la capacité d'innovation et de destruction de la droite ?
La grande différence avec la pseudo-gauche, c'est qu'il l'annonceront. Là ça se fait par morceaux, avec le sourire de la poupée de cire, mais de manière inexorable. Tout y passe : satuts, formation, programmes...Et ne parlonspas de la casse organisée d'autres secteurs, comme la santé.
De toute manière, pour l'EN , la côterie qui se partage les places dans les ministères, les pédagogistes dans les fromages, tou ça ne bouge pas, tire les ficelles de la même manière, et se coopte pour que rien ne change. Avec la droite violente, la dernière chance peut résider dans une levée de boucliers.Ce qu'ont fait Allègre et Belkacem vaut la droite. Et avec Allègre il y avait même les éructations droitières. Tous ces gens -là, politiciens professionnels, gèrent leurs carrières, qui passent par l'aplaventrisme devant Bruxelles, et font peu ou prou le même chose.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum