Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Reine Margot le Ven 14 Oct 2016 - 14:20

@Bouboule a écrit:Pas suivi.
Et donc, en pratique, ils ont dit comment ils allaient procéder ? Un décret qui rase? Voilà je ne suis plus fonctionnaire. Et ensuite ?

Pour l'instant c'est une proposition de NKM.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Bouboule le Ven 14 Oct 2016 - 14:24

@Reine Margot a écrit:
@Bouboule a écrit:Pas suivi.
Et donc, en pratique, ils ont dit comment ils allaient procéder ? Un décret qui rase? Voilà je ne suis plus fonctionnaire. Et ensuite ?

Pour l'instant c'est une proposition de NKM.

Comme toutes les propositions, sans dire comment on fait alors.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Reine Margot le Ven 14 Oct 2016 - 14:42

A ce stade ils ne le disent jamais, de toute façon. Mais ça pourrait prendre la forme d'une loi par exemple, visant tous les fonctionnaires recrutés à partir de telle date...Je pense que c'est leur intérêt de ne pas viser l'ensemble des fonctionnaires, afin de diviser.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par lene75 le Ven 14 Oct 2016 - 15:00

C'est pas Sarkozy qui avait parlé d'un truc comme ça ? Un nouveau statut pour les nouveaux entrants, et la possibilité pour ceux déjà en poste de choisir entre conserver leur ancien statut de fonctionnaires et prendre le nouveau (un tout petit peu mieux payé au départ, mais avec plus d'heures, etc., et moins de garanties).

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Lefteris le Ven 14 Oct 2016 - 15:02

@Reine Margot a écrit:A ce stade ils ne le disent jamais, de toute façon. Mais ça pourrait prendre la forme d'une loi par exemple, visant tous les fonctionnaires recrutés à partir de telle date...Je pense que c'est leur intérêt de ne pas viser l'ensemble des fonctionnaires, afin de diviser.
Comme FT , exactement. Mihi causas memora ... Rolling Eyes

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Reine Margot le Ven 14 Oct 2016 - 15:09

Et comme les personnels TOS.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Ven 14 Oct 2016 - 15:23

@Bouboule a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Bouboule a écrit:Pas suivi.
Et donc, en pratique, ils ont dit comment ils allaient procéder ? Un décret qui rase? Voilà je ne suis plus fonctionnaire. Et ensuite ?

Pour l'instant c'est une proposition de NKM.

Comme toutes les propositions, sans dire comment on fait alors.
Yaka demander à Molinié, elle sait, elle. Elle a la force de l'(I)FRAP.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par VanGogh59 le Ven 14 Oct 2016 - 15:42

Véritable surenchère ultralibérale ce débat. Entre ceux qui proposaient toujours plus d'heures à travailler et Fillon qui va jusqu'à vouloir supprimer 600 000 fonctionnaires. Sans compter la retraite relevée jusqu'à un âge très avancée. J'ai rarement vu dans une émission une telle hargne et un tel mépris libéré pour la FP...J'ai l'impression qu'à côté du futur vainqueur de cette primaire, Thatcher risque de passer pour l'abbé Pierre... Hollande a ouvert la boite de Pandore, les prochaines années risquent d'être bien noires No

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Zagara le Ven 14 Oct 2016 - 15:45

Un truc que je ne comprends pas avec la droite néolibérale : ils disent tout le temps "les Français veulent ceci" pour légitimer leur propos, mais je n'arrive pas à croire qu'il y ait ne serait-ce qu'une personne en France qui aurait le sourire aux lèvres à l'idée de faire des heures gratuites (39 payées 37, 37 payées 35), de voir tous leurs services publics se dégrader (car qui dit contractuels dit qualité moindre, instabilité des personnels, etc) ou disparaître (baisse de dotations, de capacités de l'Etat et de fonctionnaires = agrandissement des zones sans services publics).

J'aimerais donc rencontrer un de ces "Français" masochiste dont la droite se revendique, qui aimerait voir sa qualité de vie baisser et son pouvoir d'achat se réduire.

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Ven 14 Oct 2016 - 15:48

C'est comme rencontrer 45 % de Français qui ont voté pour Lisbonne...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Zagara le Ven 14 Oct 2016 - 15:50

Oh ça à la limite ça se comprend : la campagne du "oui" s'est construite sur un mélange d'amour ("l'UE c'est la prospérité et la paix" à une époque où ça résonnait encore un peu) et de terreur ("si vous votez non ce sera le cataclysme et les sauterelles emporteront le projet européen et on aura la guerre et la fièvre jaune"). Les émotions sont assez puissantes pour emporter 45% d'adhésion ; les 55 autres % avaient un cerveau suffisamment fonctionnel pour se renseigner.

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Reine Margot le Ven 14 Oct 2016 - 15:52

@Zagara a écrit:Un truc que je ne comprends pas avec la droite néolibérale : ils disent tout le temps "les Français veulent ceci" pour légitimer leur propos, mais je n'arrive pas à croire qu'il y ait ne serait-ce qu'une personne en France qui aurait le sourire aux lèvres à l'idée de faire des heures gratuites (39 payées 37, 37 payées 35), de voir tous leurs services publics se dégrader (car qui dit contractuels dit qualité moindre, instabilité des personnels, etc) ou disparaître (baisse de dotations, de capacités de l'Etat et de fonctionnaires = agrandissement des zones sans services publics).

J'aimerais donc rencontrer un de ces "Français" masochiste dont la droite se revendique, qui aimerait voir sa qualité de vie baisser et son pouvoir d'achat se réduire.

Normal, les fonctionnaires, ceux qui ne bossent pas et qui devraient travailler plus, c'est les autres, jamais soi...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Ven 14 Oct 2016 - 15:54

@Zagara a écrit:Oh ça à la limite ça se comprend : la campagne du "oui" s'est construite sur un mélange d'amour ("l'UE c'est la prospérité et la paix" à une époque où ça résonnait encore un peu) et de terreur ("si vous votez non ce sera le cataclysme et les sauterelles emporteront le projet européen et on aura la guerre et la fièvre jaune"). Les émotions sont assez puissantes pour emporter 45% d'adhésion ; les 55 autres % avaient un cerveau suffisamment fonctionnel pour se renseigner.
Qui en effet leur a été fort utile. pale

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Zagara le Ven 14 Oct 2016 - 15:57

En 2005-2007, le peuple a fait ce qu'il avait à faire dans une démocratie ; les dirigeants ont trahi le principe démocratique en poignardant leur peuple dans le dos ; les gens n'ont donc rien à se reprocher et tout à reprocher aux politiques. Donc oui ça a été utile, au moins pour montrer au grand jour la duplicité de ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans.
Et il me semble que la trahison de 2005 est aussi un moment clef pour comprendre la vie politique d'aujourd'hui ; beaucoup de gens le gardent comme une blessure éternelle et ça participe du désamour et de l'arrivée de tous ces gens "hors système" ou "parlant au peuple" (le plus cocasse étant Sarkozy, soit l'homme de ladite trahison).

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par ProvençalLeGaulois le Ven 14 Oct 2016 - 16:00

@Zagara a écrit:Oh ça à la limite ça se comprend : la campagne du "oui" s'est construite sur un mélange d'amour ("l'UE c'est la prospérité et la paix" à une époque où ça résonnait encore un peu) et de terreur ("si vous votez non ce sera le cataclysme et les sauterelles emporteront le projet européen et on aura la guerre et la fièvre jaune"). Les émotions sont assez puissantes pour emporter 45% d'adhésion ; les 55 autres % avaient un cerveau suffisamment fonctionnel pour se renseigner.

Rolling Eyes
Non que je sois une grande partisane du "oui" à ce referendum (surtout qu'à l'époque, je n'étais pas inscrite sur les listes électorales), mais je pense que considérer que seuls ceux qui ont voté "non" ont voté de façon éclairée, c'est pour le moins limité.


_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval

ProvençalLeGaulois
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Ven 14 Oct 2016 - 16:01

J'aimerais te croire, mais je ne le peux pas.
Je rappelais cette trahison non pour fustiger le choix du peuple mais pour dire que les institutions et ceux qui les servent peuvent faire ce qu'ils veulent. Et le peuple trahi va de déception en désespoir, d'amertume en abstention, laissant la voie libre à tout ce ramassis de décervelés et de manipulateurs.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Ven 14 Oct 2016 - 16:02

@ProvençalLeGaulois a écrit:
@Zagara a écrit:Oh ça à la limite ça se comprend : la campagne du "oui" s'est construite sur un mélange d'amour ("l'UE c'est la prospérité et la paix" à une époque où ça résonnait encore un peu) et de terreur ("si vous votez non ce sera le cataclysme et les sauterelles emporteront le projet européen et on aura la guerre et la fièvre jaune"). Les émotions sont assez puissantes pour emporter 45% d'adhésion ; les 55 autres % avaient un cerveau suffisamment fonctionnel pour se renseigner.

Rolling Eyes
Non que je sois une grande partisane du "oui" à ce referendum (surtout qu'à l'époque, je n'étais pas inscrite sur les listes électorales), mais je pense que considérer que seuls ceux qui ont voté "non" ont voté de façon éclairée, c'est pour le moins limité.

La suite semble leur avoir donné raison. Et on n'a pas tout vu.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par VanGogh59 le Ven 14 Oct 2016 - 16:08

Autre réflexion que je me fais à l'issue de ce débat, c'est l'attitude également que les candidats disent avoir vis à vis des syndicats. En lisant leur discours (mais également les questions parfois très orientées des journalistes), on s'aperçoit du mépris que ces gens ont également des syndicats considérés comme d'odieux sectaires alors qu'ils essaient simplement de préserver des acquis parfois gagnés dans le sang. La plupart annonce la couleur avec leurs ordonnances ou leur volonté de casser la grève à coup de service minimum. Comment les Français ne s'aperçoivent-ils pas de l'incroyable recul social que cela entraînerait ?

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Zagara le Ven 14 Oct 2016 - 16:09

Ceux qui ont voté "non" ne l'ont pas tous fait en étant "éclairés" mais les gens éclairés étaient de ceux qui ont voté non : il n'y a qu'à voir ce que donne l'UE post 2007, c'est à dire telle que la constitution de Lisbonne devait la former (puisqu'elle a été réinjectée dans les traités de 2007 pour contourner le "non" de la France et des Pays-Bas [100% des peuples consultés soit dit en passant ; donc pas une spécificité française de dire "non" quand le texte est mauvais]).

VanGogh : pour les gens de droite, les syndicalistes sont "des terroristes" (Pierre Gattaz). Ce n'est même plus du mépris. Mais cette attitude honteuse est due au fait qu'ils savent que le rapport de force est de leur côté : baisse de la syndicalisation, luttes intestines, incapacité à faire plier les gouvs, syndicats jaunes, baisse d'influence, individualisme... du coup ils se permettent tout.

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par VanGogh59 le Ven 14 Oct 2016 - 16:20

@Zagara a écrit: du coup ils se permettent tout.


_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par gainz le Ven 14 Oct 2016 - 16:40

Ah, quel bon moment que de voir notre prochain président en direct,
une petite taitinger pour fêter ça pompom

gainz
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Schéhérazade le Ven 14 Oct 2016 - 16:57

@VanGogh59 a écrit:Autre réflexion que je me fais à l'issue de ce débat, c'est l'attitude également que les candidats disent avoir vis à vis des syndicats. En lisant leur discours (mais également les questions parfois très orientées des journalistes), on s'aperçoit du mépris que ces gens ont également des syndicats considérés comme d'odieux sectaires alors qu'ils essaient simplement de préserver des acquis parfois gagnés dans le sang. La plupart annonce la couleur avec leurs ordonnances ou leur volonté de casser la grève à coup de service minimum. Comment les Français ne s'aperçoivent-ils pas de l'incroyable recul social que cela entraînerait ?

Pour le comprendre, il faudrait sans doute avoir une vue claire de l'électorat de droite. Ce que nous percevons comme un recul social est vu comme une avancée par le demi-parvenu sarkozyste standard, qui perçoit les fonctionnaires comme des domestiques à son service, à faire trimer au moindre coût, et qui méprise les salariés, qui ne sont jamais que les domestiques de ses idoles, les "winners", dont il lit les hagiographies dans ses magasines préférés.
Imaginons-le dans 5 ans: sa boîte aura peut-être coulé, s'il en a une, ou il sera peut-être licencié: allocations chômage au minimum, comme il l'aura voulu. Il se casse une cheville. Il attend une éternité aux urgences où on manque de tout (d'urgentistes, de lits, de compresses, d'infirmiers, d'aide-soignants). C'est qu'il fallait améliorer l'efficience du système de santé. 5 professeurs sur 10 de ses enfants sont absents et non remplacés depuis des semaines: normal, pas de volontaires, et des démissions en masse, grâce au statut NKM. Des classes à 45. Sa voiture tombe en panne, il lui faut prendre le train pour un entretien d'embauche. Pas de bol, la ligne est sous-entretenue, le train tombe en panne. Il ne trouve pas de travail, il faut bien manger. Bon, après tout, dans le temps, il a bien fait une école de commerce. Il peut vivoter en enseignant les maths en collège, et même au lycée, d'ailleurs. Le chef d'établissement de ses enfants est ravi: un prof de maths est remplacé. Et voici le sarkozyste devenu notre collègue, partageant notre condition.


Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Ignatius Reilly le Ven 14 Oct 2016 - 17:02

C'est tout le bien que je lui souhaite, au winner libéral. Il veut se payer du fonctionnaire ? Comme tu le dis rira bien qui rira le dernier...

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Ven 14 Oct 2016 - 17:08

C'est oublier un peu vite que tous ces gens-là sont DEJA dans le privé...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Lefteris le Ven 14 Oct 2016 - 17:11

@Schéhérazade a écrit:
@VanGogh59 a écrit:Autre réflexion que je me fais à l'issue de ce débat, c'est l'attitude également que les candidats disent avoir vis à vis des syndicats. En lisant leur discours (mais également les questions parfois très orientées des journalistes), on s'aperçoit du mépris que ces gens ont également des syndicats considérés comme d'odieux sectaires alors qu'ils essaient simplement de préserver des acquis parfois gagnés dans le sang. La plupart annonce la couleur avec leurs ordonnances ou leur volonté de casser la grève à coup de service minimum. Comment les Français ne s'aperçoivent-ils pas de l'incroyable recul social que cela entraînerait ?

Pour le comprendre, il faudrait sans doute avoir une vue claire de l'électorat de droite. Ce que nous percevons comme un recul social est vu comme une avancée par le demi-parvenu sarkozyste standard, qui perçoit les fonctionnaires comme des domestiques à son service, à faire trimer au moindre coût, et qui méprise les salariés, qui ne sont jamais que les domestiques de ses idoles, les "winners", dont il lit les hagiographies dans ses magasines préférés.
Imaginons-le dans 5 ans: sa boîte aura peut-être coulé, s'il en a une, ou il sera peut-être licencié: allocations chômage au minimum, comme il l'aura voulu. Il se casse une cheville. Il attend une éternité aux urgences où on manque de tout (d'urgentistes, de lits, de compresses, d'infirmiers, d'aide-soignants). C'est qu'il fallait améliorer l'efficience du système de santé. 5 professeurs sur 10 de ses enfants sont absents et non remplacés depuis des semaines: normal, pas de volontaires, et des démissions en masse, grâce au statut NKM. Des classes à 45. Sa voiture tombe en panne, il lui faut prendre le train pour un entretien d'embauche. Pas de bol, la ligne est sous-entretenue, le train tombe en panne. Il ne trouve pas de travail, il faut bien manger. Bon, après tout, dans le temps, il a bien fait une école de commerce. Il peut vivoter en enseignant les maths en collège, et même au lycée, d'ailleurs. Le chef d'établissement de ses enfants est ravi: un prof de maths est remplacé. Et voici le sarkozyste devenu notre collègue, partageant notre condition.

Le pire, c'est que ce scénario est tout à fait réaliste, et on peut même dire réel si l'on considère l'avant-goût qui nous est donné en échantillon dans les (petites) villes où les services publics ont disparu. Le cas de la ville où j'ai passé ma jeunesse, par exemple. Plus de poste, il faut se déplacer ou aller dans des points relais, plus de maternité, il faut prévoir un taxi ambulance pour partir à 40 km , plus de lycée ou de collège, il y a eu fusion et il faut prendre des cars de ramassage, plus de gendarmerie, la circonscription a été redessinée, les gendarmes couvrent désormais un plus grand secteur...
Et le départ de ces services dépeuple la ville, d'une part de toutes les familles de fonctionnaires, d'autre part plus personne ne vient s'y installer par choix de vie . Les commerces dépérissent (ceux-là même où l'on entendait les braves gens baver sur les fonctionnaires, ça faisait partie du folklore), un supermarché s'installe entre deux petites communes, les rues meurent.

On veut faire ça à grande échelle ?

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Schéhérazade le Ven 14 Oct 2016 - 17:12

@Celadon a écrit:C'est oublier un peu vite que tous ces gens-là sont DEJA dans le privé...

Oui, mais beaucoup ont la sottise de se croire du côté du manche, surtout quand ils sont dans l'encadrement intermédiaire, et qu'ils voient dans le programme sarkozyste le moyen de pressurer davantage les plus humbles qu'eux.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum