Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Ascagne le Ven 14 Oct 2016 - 19:22

@VanGogh59 a écrit:Honnêtement après ce qu'on a vu hier, j'imagine que beaucoup de fonctionnaires vont se poser la question lorsque nous aurons un second tour Juppé/MLP.... Et un grand nombre risque de même pas se poser la question...
Euh, entre ce que pourrait faire MLP à la présidence et les éléments les plus contestables que propose Juppé (pas forcément l'idée de quelques ordonnances, mais plutôt leur contenu), il y a un monde, je trouve.
La question, c'est celle de l'état de l'Assemblée nationale en 2017. Il y aura sans doute plus de FN : ils sont en mesure sans doute de dépasser le plafond de verre dans les circonscriptions où le vote FN a beaucoup progressé ces dernières années. La question que je me pose, c'est celle du centre : c'est lui qui peut équilibrer les choses.
Sinon, concernant le FN, euh, je trouve qu'il est toujours intéressant de prêter l'oreille aux adhérents et aux sympathisants "de base" pour se faire une idée.
Encore une fois, je suis assez perplexe, en tant que centriste (c'est-à-dire un fétu sans intérêt) devant le fait que des gens de gauche puissent finir par être relativement indifférents à l'accession possible du FN à la présidence de la République - cela me dépasse, mais bon.


Dernière édition par Ascagne le Ven 14 Oct 2016 - 19:28, édité 1 fois

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Schéhérazade le Ven 14 Oct 2016 - 19:27

Soyons pragmatiques: le FN se conformera aux attentes de son électorat. Si des malheureux espèrent se servir du FN pour redresser l'école (je pense au collectif Racine), qu'ils soient bien assurés que le FN se servira d'eux pour sa com' et les piétinera dès qu'il le jugera opportun. L'électorat du FN peut-il être favorable à l'école? bienveillant envers les professeurs? J'en doute.
Quel est-il? Les miséreux de la France périphérique (électorat de Marine LP), qui nous verront toujours comme des privilégiés, incapables de faire réussir leurs enfants, quand on ne les brime pas contamment. Les nantis (électorat de Marion Maréchal LP) qui nous détestent déjà, qui n'ont aucun intérêt à ce que l'Etat investisse dans l'école.
Par ailleurs, si le FN était élu, je ne sais même pas comment il pourrait gouverner. Ses maîtres ne sont même pas d'accord sur la question futile de savoir s'il faut rester dans l'euro ou pas. Alors, gouverner...ce serait un bazar sans nom, ponctué de quelques ratonnades anti-immigrés pour faire croire qu'ils dirigent le pays.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Ven 14 Oct 2016 - 19:29

C'est tout à fait ce que je pense. Hélas.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par gauvain31 le Ven 14 Oct 2016 - 19:30

@Schéhérazade a écrit:Sérieusement, j'aimerais bien savoir:
-qui vote encore PS: des fonctionnaires? vraiment? des retraités?
-qui vote encore UMP/LR, (en attendant leur nouvelle hypostase): les "winners libéraux", certes, beaucoup de retraités (donc hostiles aux syndicats: les salariés sont là pour payer leurs retraites, pas pour tergiverser: eux, dans le temps, ils ont trimé dur, alors, hein, les jeunes, ben y z ont qu'à se taire et faire comme on leur dit et respecter le chef, quand j'étais jeune, y avait pas les 35 heures, et si tu la ramenais, hein, c'était la porte). Qui d'autre, à part les absolus désespérés du PS?
-qui vote FN? La France périphérique, les déshérités du Nord et les "winners" du Sud qui trouvent Sarko mou du genou par rapport à Marion Maréchal?

Trimé dur ???? Au moment des 30 glorieuses? Faut pas déconner. Ils ont tout eu, eux....

qui vote PS? Ben plus grand monde puisque le PS a commis une trahison historique avec la loi Elkhomri. Les commentaires après la primaire de la droite signalent bien que PS=UMP . Ce sera intéressant de voir, lors des primaires du PS si Montebourg et Hamon vont remettre en cause l'article 2 de la loi El Khomri et la réforme du collège. Ce serait savoureux, mais la seule chance pour eux d’engranger des voix

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par trompettemarine le Ven 14 Oct 2016 - 19:33

Je ne regarderai pas la primaire PS ! diable
Pourquoi se faire du mal ? On n'entendra que des mensonges.
Je me suis fait avoir une une fois, pas deux.
Je vote directement Mélenchon.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Ascagne le Ven 14 Oct 2016 - 19:35

@Schéhérazade : Je pense que tu oublies certains éléments dans ton catalogue : la complaisance pour les mouvances proches du FN mais plus radicales, le boulevard tendu aux excès zemmouriens, à des politiques et à des communications comme celles de Ménard, etc.
En outre, même avec un gouvernement à droite, ou plus directement en situation de cohabitation, le Président de la République a de l'influence, gère une bonne partie des affaires étrangères et nous représente aux yeux de l'étranger et de la communauté internationale.


Dernière édition par Ascagne le Ven 14 Oct 2016 - 19:37, édité 1 fois

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par amalricu le Ven 14 Oct 2016 - 19:37

@gauvain31 a écrit:
@Schéhérazade a écrit:Sérieusement, j'aimerais bien savoir:
-qui vote encore PS: des fonctionnaires? vraiment? des retraités?
-qui vote encore UMP/LR, (en attendant leur nouvelle hypostase): les "winners libéraux", certes, beaucoup de retraités (donc hostiles aux syndicats: les salariés sont là pour payer leurs retraites, pas pour tergiverser: eux, dans le temps, ils ont trimé dur, alors, hein, les jeunes, ben y z ont qu'à se taire et faire comme on leur dit et respecter le chef, quand j'étais jeune, y avait pas les 35 heures, et si tu la ramenais, hein, c'était la porte). Qui d'autre, à part les absolus désespérés du PS?
-qui vote FN? La France périphérique, les déshérités du Nord et les "winners" du Sud qui trouvent Sarko mou du genou par rapport à Marion Maréchal?

Trimé dur ???? Au moment des 30 glorieuses? Faut pas déconner. Ils ont tout eu, eux....

qui vote PS? Ben plus grand monde puisque le PS a commis une trahison historique avec la loi Elkhomri. Les commentaires après la primaire de la droite signalent bien que PS=UMP .  Ce sera intéressant de voir, lors des primaires du PS si Montebourg et Hamon vont remettre en cause l'article 2 de la loi El Khomri et la réforme du collège. Ce serait savoureux, mais la seule chance pour eux d’engranger des voix

Hollande vient de se flinguer en rafale avec son dernier livre : "Un président ne devait pas dire ça"....magistral.

Il est mort dès le 1er tour.

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Ascagne le Ven 14 Oct 2016 - 19:40

Cela fait déjà longtemps, si l'on regarde les sondages, que Hollande ne dépasse pas le premier tour, à moins d'une conjoncture très spécifique : la situation où il y a peu d'écart de voix entre plusieurs grosses masses électorales après le FN (cela peut être facilité par une multiplication des candidatures, à gauche et à droite) et où il "suffit" de dépasser de peu Mélenchon, Sarkozy, Bayrou etc.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Celadon le Ven 14 Oct 2016 - 19:42

C'est un suicide pour mettre fin à ses tergiversations : j'y vais ? j'y vais pas ? Eh bien voilà, c'est réglé.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Schéhérazade le Ven 14 Oct 2016 - 19:43

@Ascagne a écrit:@Schéhérazade : Je pense que tu oublies certains éléments dans ton catalogue : la complaisance pour les mouvances proches du FN mais plus radicales, le boulevard tendu aux excès zemmouriens, à des politiques et à des communications comme celles de Ménard, etc.
En outre, même avec un gouvernement à droite, ou plus directement en situation de cohabitation, le Président de la République a de l'influence, gère une bonne partie des affaires étrangères et nous représente aux yeux de l'étranger et de la communauté internationale.

Je suis désolée, je ne vois pas à quel message tu fais allusion. Peux-tu me dire?

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par trompettemarine le Ven 14 Oct 2016 - 19:47

@Celadon a écrit:C'est un suicide pour mettre fin à ses tergiversations : j'y vais ? j'y vais pas ? Eh bien voilà, c'est réglé.

Je le pense aussi.
Mais quelle honte ! Après tout ce que la France a connu d'abominable ces deux années, oser un tel ouvrage, de tels propos.
Ne pas écrire un livre de réflexions, de pensées... surtout ne pas penser...
Au moins se taire alors...
Ce torchon, c'est comme si on crachait à la figure des morts. C'est la première réflexion qui m'est venue quand j'en ai entendu parler par la presse.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Ascagne le Ven 14 Oct 2016 - 19:47

Je doute qu'Hollande ait volontairement voulu se "suicider" politiquement de la sorte. Qu'il ait fait preuve de naïveté et de négligence dans sa relation avec les journalistes me semble plus vraisemblable.
Le problème pour lui, c'est que si l'atmosphère actuelle se poursuit autour d'Hollande, il ne pourra même plus présenter sa non-candidature comme un élément positif, alors que c'était encore possible il y a quelques temps. C'est d'ailleurs ce qui peut le conduire à se présenter quand même.  Laughing  Rolling Eyes

@Schéhérazade : Non, en fait je faisais juste référence à ton message de 19h27, mais tu n'allais pas à faire jusqu'à un catalogue (il se peut que j'aie lu un autre message entre-temps). Wink

@Trompettemarine a écrit:Ce torchon, c'est comme si on crachait à la figure des morts. C'est la première réflexion qui m'est venue quand j'en ai entendu parler par la presse.
Mais parle-t-on du même ouvrage, qui est le fait de journalistes ? Il n'a pas l'air d'un torchon ! En revanche, certains propos d'Hollande qui y sont rapportés sont très critiquables, oui. Ce n'est pas du tout la même chose.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Daphné le Ven 14 Oct 2016 - 20:13

@stench a écrit:
@Daphné a écrit:
@Celadon a écrit:
@XIII a écrit:Quand je vois le programme du Fhaine qui défend les fonctionnaires avec un ministre de l'EN comme Brighelli et LR UDI qui nous fustigent avec en futur ministre un mec de la trempe de Châtel en pire...

Il y aura de quoi être déboussolé, heureusement il y a le premier tour et ne nous laissons pas abrutir par les sondages!!
Rien compris.
Brighelli nous fustige ???

Je n'ai pas compris la phrase de XIII comme cela.

Il est déboussolé car d'un côté il voit le FN et Brighelli nous défendre contrairement à un parti républicain qui nous fustige, donc ça va à l'encontre de ses idées.

Voilà, et c'est terrible. Quand j'ai entendu les propositions, je dois avouer (et j'en ai honte, vraiment) que j'ai pensé préférer le FN finalement. Bien entendu, je ne suis pas dupe et je ne veux pas voter pour l'ED dont le programme m'écoeure mais sur ces questions précises j'en suis à espérer égoïstement qu'il passe. Comment en est-on arrivé là? Comment ce parti, contre lequel je me bats depuis si longtemps, en est-il venu à me sembler plus sensé que les autres sur ces questions?

C'est dire où en sont arrivés les autres........

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par gauvain31 le Ven 14 Oct 2016 - 20:20

Comme Ascagne, je ne pense pas non plus qu'il ait voulu se suicider. C'est un pauvre bonhomme dont le seul idéal est de faire quelque chose du dernier tiers de sa vie. Il m' a fait pitié quand il a dit sur France culture qu'il était entré dans l'Histoire. Non il est rentré dans les livres d'histoire, pas dans l'Histoire . Ce sont les événements imprévus de l'Histoire qui façonnent les grands hommes avec un grand H, pas l'inverse. Lui est resté soumis à la libéralisation croissante des politiques européennes. Il a donc subi l'Histoire. Il ne l'a pas faite( à part sa trahison de la classe ouvrière qui entrera dans l'histoire des partis politiques). Pire que ça, il a continué comme Sarkozy la normalisation de la France rentrée dans le rang. Elle avait jusqu'à Chirac une voix originale au sein du Monde diplomatique .

Il a perdu pied avec la réalité depuis un bon moment. Il se confie parce qu'il est seul , profondément seul au fond (et isolé par le protocole monarcho-républicain), alors on veut faire le malin pour montrer qu'il en sait plus que les autres. Il a perdu de sa hauteur du coup , mais cela faisait un moment, dès le début du quinquennat d'ailleurs, lorsqu'il s'est dégonflé devant Merkel et devant les ouvriers de Florange.

Hollande a oublié une chose essentielle quand on entre dans la haute fonction d'Etat: l'Etat doit garder une part de mystère, de secret pour pouvoir exercer un certain désir et donc un certain rayonnement. C'est une part de l'Autorité avec la justice, l'écoute, la loyauté et la bienveillance. La transparence absolue le rabaisse automatiquement à l'échelle des ignorants, c'est à dire nous.
Ça , plus le manque d'écoute, de justice, le manque de loyauté aussi par rapport à son programme de 2012 l'ont achevé d'une certaine façon. Lui et Sarkozy à son époque. Le costume est trop large pour eux, il est fait pour un grand politique, pas pour de petits gestionnaires (gestion des affaires courantes et surtout gestion de leur petite carrière personnelle). Le dégoût qu'ils inspirent va forcément accélérer la fin de la 5ème République à moyen terme. Presque 60 ans de 5ème république: elle va bientôt égaler la 3ème République

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par meskiangasher le Ven 14 Oct 2016 - 20:46

@Lefteris a écrit:Plus personne ne fera d'études qui mènent à être contractuel dans l'EN.
Il y a des candidats au CAFEP, et les collègues du privé sous contrat sont contractuels.

meskiangasher
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Lefteris le Ven 14 Oct 2016 - 20:46

@VanGogh59 a écrit:Honnêtement après ce qu'on a vu hier, j'imagine que beaucoup de fonctionnaires vont se poser la question lorsque nous aurons un second tour Juppé/MLP.... Et un grand nombre risque de même pas se poser la question...
J'espère qu'il fera beau ce jour là, j'aurai vélo, je ferai une très longue sortie.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Reine Margot le Ven 14 Oct 2016 - 20:56

Humiliation par Trierweiler qui en deux tweets ruine son explication des "sans dents" (dont plus personne ne parlait, il a fallu qu'il revienne dessus), humiliation de devoir faire des excuses publiques aux juges, humiliation par ses proches qui disent même en public qu'il se confesse trop.
Bref, qu'allait-il faire dans cette galère? Ce quinquennat ressemble à un chemin de croix.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Ascagne le Ven 14 Oct 2016 - 21:04

Hum. L'affaire des sans-dents, apparemment, c'est une blague faite dans le contexte d'échanges privés blagueurs à la Hollande, qui n'indique pas une duplicité de François Hollande par rapport aux personnes défavorisées (en revanche, que l'affaire illustre bien la persistance de la hargne de Valérie Trieweiler, c'est sûr). Je suis loin d'être un soutien d'Hollande, on l'aura compris, mais je ne trouve pas qu'il cache une véritable moquerie ou un dédain envers ces catégories de la population derrière des apparences. Le cas des propos sur les juges est bien différent.

Sinon, pour rappel, le second tour aura lieu le dimanche 7 mai, soit juste avant le lundi 8 qui est férié. Neutral

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Tamerlan le Ven 14 Oct 2016 - 21:04

@gauvain31 a écrit:Comme Ascagne, je ne pense pas non plus qu'il ait voulu se suicider. C'est un pauvre bonhomme dont le seul idéal est de faire quelque chose du dernier tiers de sa vie. Il m' a fait pitié quand il a dit sur France culture qu'il était entré dans l'Histoire. Non il est rentré dans les livres d'histoire, pas dans l'Histoire . Ce sont les événements imprévus de l'Histoire qui façonnent les grands hommes avec un grand H, pas l'inverse. Lui est resté soumis à la libéralisation croissante des politiques européennes. Il a donc subi l'Histoire. Il ne l'a pas faite( à part sa trahison de la classe ouvrière qui entrera dans l'histoire des partis politiques). Pire que ça, il a continué comme Sarkozy la normalisation de la France rentrée dans le rang. Elle avait jusqu'à Chirac une voix originale au sein du Monde diplomatique .

Il a perdu pied avec la réalité depuis un bon moment. Il se confie parce qu'il est seul , profondément seul au fond (et isolé par le protocole monarcho-républicain), alors on veut faire le malin pour montrer qu'il en sait plus que les autres. Il a perdu de sa hauteur du coup , mais cela faisait un moment, dès le début du quinquennat d'ailleurs, lorsqu'il s'est dégonflé devant Merkel et devant les ouvriers de Florange.

Hollande a oublié une chose essentielle quand on entre dans la haute fonction d'Etat: l'Etat doit garder une part de mystère, de secret pour pouvoir exercer un certain désir et donc un certain rayonnement. C'est une part de l'Autorité avec la justice, l'écoute, la loyauté et la bienveillance. La transparence absolue le rabaisse automatiquement à l'échelle des ignorants, c'est à dire nous.
Ça , plus le manque d'écoute, de justice, le manque de loyauté aussi par rapport à son programme de 2012 l'ont achevé d'une certaine façon. Lui et Sarkozy à son époque. Le costume est trop large pour eux, il est fait pour un grand politique, pas pour de petits gestionnaires (gestion des affaires courantes et surtout gestion de leur petite carrière personnelle). Le dégoût qu'ils inspirent va forcément accélérer la fin de la 5ème République à moyen terme. Presque 60 ans de 5ème république: elle va bientôt égaler la 3ème République

Il faudrait je crois rajouter à cela l'évolution des mœurs. La peopolisation du politique, l'affaiblissement de la distinction entre vie publique et privée, l'absence de pudeur... Une époque où on confond la politique et l'amour qui est dans le pré, où on ne fait plus de différence entre une fonction de chef d’État et sa misérable personne. Être un président "normal" cela voulait finalement dire coller à tout cela. Mais Sarko y était déjà. Bon, je crois que je viens de basculer définitivement dans le camp des vieux cons...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Lefteris le Ven 14 Oct 2016 - 21:08

@gauvain31 a écrit:Comme Ascagne, je ne pense pas non plus qu'il ait voulu se suicider. C'est un pauvre bonhomme dont le seul idéal est de faire quelque chose du dernier tiers de sa vie. Il m' a fait pitié quand il a dit sur France culture qu'il était entré dans l'Histoire. Non il est rentré dans les livres d'histoire, pas dans l'Histoire . Ce sont les événements imprévus de l'Histoire qui façonnent les grands hommes avec un grand H, pas l'inverse. Lui est resté soumis à la libéralisation croissante des politiques européennes. Il a donc subi l'Histoire. Il ne l'a pas faite( à part sa trahison de la classe ouvrière qui entrera dans l'histoire des partis politiques). Pire que ça, il a continué comme Sarkozy la normalisation de la France rentrée dans le rang. Elle avait jusqu'à Chirac une voix originale au sein du Monde diplomatique .

Il a perdu pied avec la réalité depuis un bon moment. Il se confie parce qu'il est seul , profondément seul au fond (et isolé par le protocole monarcho-républicain), alors on veut faire le malin pour montrer qu'il en sait plus que les autres. Il a perdu de sa hauteur du coup , mais cela faisait un moment, dès le début du quinquennat d'ailleurs, lorsqu'il s'est dégonflé devant Merkel et devant les ouvriers de Florange.

Hollande a oublié une chose essentielle quand on entre dans la haute fonction d'Etat: l'Etat doit garder une part de mystère, de secret pour pouvoir exercer un certain désir et donc un certain rayonnement. C'est une part de l'Autorité avec la justice, l'écoute, la loyauté et la bienveillance. La transparence absolue le rabaisse automatiquement à l'échelle des ignorants, c'est à dire nous.
Ça , plus le manque d'écoute, de justice, le manque de loyauté aussi par rapport à son programme de 2012 l'ont achevé d'une certaine façon. Lui et Sarkozy à son époque. Le costume est trop large pour eux, il est fait pour un grand politique, pas pour de petits gestionnaires (gestion des affaires courantes et surtout gestion de leur petite carrière personnelle). Le dégoût qu'ils inspirent va forcément accélérer la fin de la 5ème République à moyen terme. Presque 60 ans de 5ème république: elle va bientôt égaler la 3ème République
Voilà, tu m'évites de dire ce que j'aurais volontiers dit, surtout ce qui est en gras. "Dégoût" est bien le terme que j'éprouve pour ces gens,ces politiciens gestionnaires, dont la place était dans une DRH au mieux , et que leur ambition , simplement parce qu'ils ont su se glisser dans des appareils de parti a mené là, sans vue large, sans philosophie sociale, avec une culture très faible et même un langage approximatif reflétant cette pensée atrophiée (Sarkozy battant Hollande dans la nullitude)..S'entourant de bons à riens soit pour récompenser des fidèles, soit pour ne pas être débordés.
Quand à l'absence de mystère... on est au-delà, onn est dans la pipolisation de la vie publique. Les deux derniers présidents ont d'ailleurs exhibé leur vie privée, et tous deux on choisi les 1ères dames dans le monde histrionesque. Tout un symbole.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Reine Margot le Ven 14 Oct 2016 - 21:34

Pour mémoire:


_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par jésus le Ven 14 Oct 2016 - 22:11

@e-Wanderer a écrit:La dérive eurolâtre a égaré TOUS les partis dits de gouvernement vers les idées libérales, depuis le virage fabiusien de 1983. Ça commence quand même à faire un bail ! Les voix qui résistaient s'éteignent (comme celle de Chevènement), les voix alternatives sont reléguées aux marges (comme Dupont-Aignan ou Mélenchon). Je trouve très triste et très symptomatique que les soi-disants gaullistes (Myard et Guaino) aient été évincés des primaires de la droite, et que le soi-disant héritier de Philippe Séguin, François Fillon, non content d'avoir avalé sans broncher toutes les couleuvres du sarkozysme pendant 5 ans, ne soit pas loin d'incarner aujourd'hui la ligne la plus outrageusement libérale.

Plus qu'à espérer que ni Hollande, ni Valls ne se présentent et qu'à la place un représentant de l'aile gauche du PS y aille. Ou bien qu'il y ait une vraie candidature centriste ou encore que Duflot ne soit pas la candidate d'EELV . Sinon, sans cela, pour la première fois, j'ai envie de m'abstenir faute d'une offre politique crédible.
Une extrême gauche qui ne vise pas à gouverner. Un Mélenchon qui me fait peur et il est pro Poutine Rolling Eyes . Dupont- Aignan qui est encore trop marqué à droite pour moi...La droite qui est trop libérale. Le FN qui est hors des clous. Macron est insupportable.

J'en reviens pas qu'on va encore élire quelqu'un pour éviter une autre personne. Hollande est passé car il était le mieux placé pour battre Sarkozy. Là, on va éviter Sarkozy en votant pour Juppé. On va revoter Juppé pour éviter le FN ou un autre candidat trop marqué par les années Hollande ou Hollande lui-même.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Ascagne le Ven 14 Oct 2016 - 22:40

Pour la candidature centriste, c'est le haut score envisageable du FN qui bloque, fondamentalement + l'habituelle pusillanimité d'un certain nombre de responsables du centre-droit. Je n'oublie pas la forme de puérilité bizarre qui fait que le centre-droit a voulu punir Bayrou de faire le choix d'une alternance en 2012, alors qu'une bonne partie de cet électorat-là (mais pas la majorité de ses élus*) avait soutenu Bayrou au premier tour sans céder à l'appel du "vote utile" à droite présenté par Sarkozy (ce qui signifiait que cet électorat ne voulait pas de Sarkozy, à l'origine).
Le Modem ne peut pas se présenter contre Juppé. En revanche, Bayrou peut se présenter contre un autre candidat de droite - pour l'instant, la seule hypothèse des sondages reste Sarkozy - en espérant trouver une situation plus favorable que la dernière fois. Mais si Macron se lance, c'est difficile : quand bien même Macron obtiendrait seulement un petit score in fine, son impact médiatique et son étrange aura suffiraient à annuler une éventuelle dynamique de Bayrou.
Bon, Bayrou semble préparer un livre, que Juppé remporte la primaire (ce qui veut dire qu'il y présenterait le programme, centriste, à soutenir dans le cadre d'une coalition où le centre devrait garder sa liberté) ou que Bayrou se présente. Dans cette perspective, il aurait tout intérêt à être clair sur des sujets où, apparemment, sa position n'est plus très bien perçue (malgré ses ouvrages antérieurs), d'où sans doute les commentaires qu'on me fait parfois ici quand j'évoque l'auteur d'Abus de pouvoir (en tout cas, en ce qui concerne le libéralisme, quand je vais lire ce que les libéraux purs écrivent de leur côté sur Bayrou, je me dis qu'il y a de la marge  Laughing ).

@Tamerlan a écrit:Il faudrait je crois rajouter à cela l'évolution des mœurs. La peopolisation du politique, l'affaiblissement de la distinction entre vie publique et privée, l'absence de pudeur... Une époque où on confond la politique et l'amour qui est dans le pré, où on ne fait plus de différence entre une fonction de chef d’État et sa misérable personne. Être un président "normal" cela voulait finalement dire coller à tout cela. Mais Sarko y était déjà. Bon, je crois que je viens de basculer définitivement dans le camp des vieux cons...
Comme autres éléments à citer, valables et du côté du peuple ou de parties du peuple, et du côté de certains politiques (au moins) : la fascination de l'image et de la communication, notamment politiques, jusqu'à leurs aspects les plus superficiels ; l'attrait pour la facilité des promesses à l'emporte-pièce ; le vote qui ne voit parfois guère plus loin, dans ses considérations, que la période de grâce présidentielle des premières semaines.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par gauvain31 le Ven 14 Oct 2016 - 23:07

@Tamerlan a écrit:Être un président "normal" cela voulait finalement dire coller à tout cela. Mais Sarko y était déjà. Bon, je crois que je viens de basculer définitivement dans le camp des vieux cons...


Meuuuh non, tu n'es pas un vieux con. J'ai grandi sous Mitterrand, mais ce n'est pas que je suis nostalgique de la personne elle-même; je suis surtout nostalgique de sa façon de prendre de la hauteur, sa dignité en toute circonstance et surtout de paroles qui savent mêler la flamboyance , la simplicité, la poésie et parfois l'humour. Même Chirac en 1995 me décevait car il n'arrivait pas à ce niveau de perfectionnement dans la rhétorique politique

Ce n'est pas donc toi qui est con, c'est eux qui ne sont pas à la hauteur intellectuelle de leur fonction. D'où cette énorme déception. Quant à la pipolisation, oui elle participe à cette déception, mais les politiques ont été complices, par faiblesse.....ce n'est pas une histoire de mœurs. Un vrai politique va au delà de la société, il ne s'y conforme pas à n'importe quel prix.

Quand on voit comment les groupies de LR tutoient leur ancien président....... On ne ferait jamais ce genre de choses avec Mitterrand, Pompidou et même Chirac. La fonction ne doit pas seulement s'exercer, elle doit aussi s'incarner à la bonne hauteur.C'est ça aussi qui inspire le respect de l'autorité. Depuis 2007, aucun des présidents ni même des prétendants à la fonction ne se positionnent à la bonne hauteur. Ils ne peuvent pas inspirer le respect. Les Français voient bien désormais comment le pouvoir économique, l'UE ont rabaissé publiquement les deux derniers présidents à de simples exécutants des politiques décidées par des personnes inconnues à Strasbourg qui ne sont pas élues. Comment inspirer le respect?

Cela marche aussi à l’échelle de l’Éducation Nationale fortement hiérarchisée: comment un inspecteur, un ministre peut inspirer le respect quand il ne réfléchit plus sur la politique,et qu'il applique sans discernement les décisions venues de l'OCDE: quelles sont les personnes qui rédigent les orientations libérales des politiques de l’éducation? Je ne sais pas , mais on sait que les syndicats patronaux sont de la partie. Comment accorder le moindre crédit à une réforme dont le but non humaniste ne s'appuie sur aucune donnée scientifique et pire, ne tient pas compte du bilan des réformes précédentes qui n'a même pas vu le jour. Tout ceci ne m'inspire que du mépris pour les IG, les IPR et les ministres qui se sont succédé.

Le problème est que ce sont ces personnes invisibles à Bruxelles qui nous font souffrir: cette invisibilité des responsables est en grande partie responsable de la souffrance des Français, mais aussi de leur colère, voire de leur rage

Que retenir du quinquennat de Hollande dans l'Histoire de France dans 100 ans? : Mariage pour tous, trahison des travailleurs en favorisant le patronat au détriment des travailleurs. Je crois qu'aucun homme se disant de gauche en France n'a commis une telle forfaiture

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par gauvain31 le Ven 14 Oct 2016 - 23:13

@jésus a écrit:
@e-Wanderer a écrit:La dérive eurolâtre a égaré TOUS les partis dits de gouvernement vers les idées libérales, depuis le virage fabiusien de 1983. Ça commence quand même à faire un bail ! Les voix qui résistaient s'éteignent (comme celle de Chevènement), les voix alternatives sont reléguées aux marges (comme Dupont-Aignan ou Mélenchon). Je trouve très triste et très symptomatique que les soi-disants gaullistes (Myard et Guaino) aient été évincés des primaires de la droite, et que le soi-disant héritier de Philippe Séguin, François Fillon, non content d'avoir avalé sans broncher toutes les couleuvres du sarkozysme pendant 5 ans, ne soit pas loin d'incarner aujourd'hui la ligne la plus outrageusement libérale.

Plus qu'à espérer que ni Hollande, ni Valls ne se présentent et qu'à la place un représentant de l'aile gauche du PS y aille. Ou bien qu'il y ait une vraie candidature centriste ou encore que Duflot ne soit pas la candidate d'EELV . Sinon, sans cela, pour la première fois, j'ai envie de m'abstenir faute d'une offre politique crédible.
Une extrême gauche qui ne vise pas à gouverner. Un Mélenchon qui me fait peur et il est pro Poutine Rolling Eyes . Dupont- Aignan qui est encore trop marqué à droite pour moi...La droite qui est trop libérale. Le FN qui est hors des clous. Macron est insupportable.

J'en reviens pas qu'on va encore élire quelqu'un pour éviter une autre personne. Hollande est passé car il était le mieux placé pour battre Sarkozy. Là, on va éviter Sarkozy en votant pour Juppé. On va revoter Juppé pour éviter le FN ou un autre candidat trop marqué par les années Hollande ou Hollande lui-même.

Il reste Fabien Faudot du MRC.. le seul peut-être qui ne te fera pas voter nul.

J'attends vivement qu'il vienne faire un tour à Toulouse pour me faire une idée

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débat de la primaire : fonctionnaires, au secours, la droite revient !

Message par Osmie le Ven 14 Oct 2016 - 23:24

@Lefteris a écrit:
@gauvain31 a écrit:Comme Ascagne, je ne pense pas non plus qu'il ait voulu se suicider. C'est un pauvre bonhomme dont le seul idéal est de faire quelque chose du dernier tiers de sa vie. Il m' a fait pitié quand il a dit sur France culture qu'il était entré dans l'Histoire. Non il est rentré dans les livres d'histoire, pas dans l'Histoire . Ce sont les événements imprévus de l'Histoire qui façonnent les grands hommes avec un grand H, pas l'inverse. Lui est resté soumis à la libéralisation croissante des politiques européennes. Il a donc subi l'Histoire. Il ne l'a pas faite( à part sa trahison de la classe ouvrière qui entrera dans l'histoire des partis politiques). Pire que ça, il a continué comme Sarkozy la normalisation de la France rentrée dans le rang. Elle avait jusqu'à Chirac une voix originale au sein du Monde diplomatique .

Il a perdu pied avec la réalité depuis un bon moment. Il se confie parce qu'il est seul , profondément seul au fond (et isolé par le protocole monarcho-républicain), alors on veut faire le malin pour montrer qu'il en sait plus que les autres. Il a perdu de sa hauteur du coup , mais cela faisait un moment, dès le début du quinquennat d'ailleurs, lorsqu'il s'est dégonflé devant Merkel et devant les ouvriers de Florange.

Hollande a oublié une chose essentielle quand on entre dans la haute fonction d'Etat: l'Etat doit garder une part de mystère, de secret pour pouvoir exercer un certain désir et donc un certain rayonnement. C'est une part de l'Autorité avec la justice, l'écoute, la loyauté et la bienveillance. La transparence absolue le rabaisse automatiquement à l'échelle des ignorants, c'est à dire nous.
Ça , plus le manque d'écoute, de justice, le manque de loyauté aussi par rapport à son programme de 2012 l'ont achevé d'une certaine façon. Lui et Sarkozy à son époque. Le costume est trop large pour eux, il est fait pour un grand politique, pas pour de petits gestionnaires (gestion des affaires courantes et surtout gestion de leur petite carrière personnelle). Le dégoût qu'ils inspirent va forcément accélérer la fin de la 5ème République à moyen terme. Presque 60 ans de 5ème république: elle va bientôt égaler la 3ème République
Voilà, tu m'évites de dire ce que j'aurais volontiers dit, surtout ce qui est en gras. "Dégoût" est bien le terme  que j'éprouve pour ces gens,ces politiciens gestionnaires, dont la place était dans une DRH au mieux , et que leur ambition , simplement parce qu'ils ont su se glisser dans des appareils de parti a mené là, sans vue large, sans philosophie sociale, avec une culture très faible et  même un langage approximatif reflétant cette pensée atrophiée (Sarkozy battant Hollande dans la nullitude)..S'entourant de bons à riens  soit pour récompenser des fidèles, soit pour ne pas être débordés.
Quand à l'absence de mystère... on est au-delà, onn est dans la pipolisation de la vie publique. Les deux derniers présidents ont d'ailleurs exhibé leur vie privée, et tous deux on choisi  les 1ères dames dans le monde histrionesque. Tout un symbole.

Je souscris à ce que vous écrivez.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum