Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Chertea le Mar 18 Oct 2016 - 18:35

Des nouvelles pour ceux que ça intéresse:

J'ai commencé l'heure avec une interro (semi-) surprise assez compliquée et je leur ai donné très peu de temps pour la faire. J'ai pris la copie d'un élève qui parlait pendant l'interro et je lui ai dit qu'il aurait zéro.
Comme ils aiment bien compter tout haut les 10 dernières secondes du cours, j'ai projeté au tableau un compte à rebours qui leur indiquant le temps restant pendant l'interro, je n'ai pas arrêté de leur rappeler le temps qu'il restait et j'ai compté les 5 dernières secondes tout haut.
A la fin de l'interro, je leur ai expliqué qu'on procéderait comme ça à chaque fois qu'ils se comporteraient mal en cours. Le cours s'est très bien passé par la suite.

Résultat de l'interro: les 3/4 des élèves ont en-dessous de la moyenne

Est-ce que c'était la meilleure chose à faire et suis-je dans la légalité? Probablement pas
Est-ce que ça a marché? Oui.

Chertea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Danska le Mar 18 Oct 2016 - 18:39

@Chertea a écrit: Est-ce que c'était la meilleure chose à faire et suis-je dans la légalité? Probablement pas
Est-ce que ça a marché? Oui.

Mais pourquoi diable ne serais-tu pas dans la légalité ?   heu
Non seulement tu as parfaitement le droit de les évaluer, par tous les moyens qui te semblent pertinents, mais en plus, vu les résultats de l'évaluation, leur montrer les conséquences de leur attitude déplacée dans ton cours s'imposait !

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Lizdarcy le Mar 18 Oct 2016 - 18:42

Bravo!

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par maldoror1 le Mar 18 Oct 2016 - 18:48

Oui, bien joué. Et je pose la même question que Danska : pourquoi diable votre attitude ne serait pas légale ? Faites-vous confiance !

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par ThomCarver le Mar 18 Oct 2016 - 18:50

Bonjour à tous.

Enseignant stagiaire, je débute dans le métier. Cela fait un mois que la rentrée a commencé et j'ai l'impression d'être constamment dans un rapport de force avec mes deux 5ème. Ils m'ont clairement fait comprendre que j'étais nouveau, que mon autorité avait du mal à prendre sur eux et j'ai souvent l'impression que c'est la cour de récré ou le salon de thé dans ma classe. Heureusement, les collègues me soutiennent mais je n'ai toujours pas de tuteur... Normalement, cela devrait être réglé après les vacances mais j'attends du concret.

Moralement, je vous avoue que ça commence à devenir difficile, j'ai du mal à canaliser leur énergie, ils sont souvent insolents, dans le négociation... Je dois rester calme et ferme en permanence mais ce n'est pas évident. Ils me testent depuis un mois, s'amusent à tester mes limites... Le responsable de niveau est passé dans mes deux classes, j'espère qu'ils vont se calmer.

J'ai eu notamment un cours épouvantable la semaine dernière : brouhaha d'enfer sur deux heures, je n'ai pas pu en placer une ou presque. Je suis resté calme, j'ai parlé doucement, je me suis efforcé d'avancer mais on se sent vraiment très seul.. J'ai hâte d'être à demain pour me reposer un peu. Je savais que ça n'allait pas être facile mais à ce point. Voilà.

_________________
« - Alors, tu t'es bien amusée ?
- Comme ça.
- T'as vu le métro ?
- Non.
- Alors, que'est ce que t'as fait ?
- J'ai vieilli. »

Raymond Queneau, Zazie dans le métro

ThomCarver
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Nadejda le Mar 18 Oct 2016 - 19:07

ThomCarver fleurs2

As-tu repéré les meneurs ? Il y en a toujours quelques-uns.
Les punis-tu (punition et/ou mot dans le carnet) ? As-tu appelé quelques parents ?
Même si tu es stagiaire, si les classes sont bruyantes, renonce quelques temps aux cours "dialogués", à toutes les formes d'oral, et fais-les travailler le plus possible à l'écrit. Ramasse quelques travaux "au hasard" et note-les. Projette le cours s'il le faut, ils râleront mais ils devront bien s'y coller. Quand ils travaillent à l'écrit, il est plus facile de punir les récalcitrants et de se mettre les autres dans la poche (j'imagine qu'il y a des élèves sérieux qui voudraient travailler dans le calme).

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Chertea le Mar 18 Oct 2016 - 19:32

@maldoror1 a écrit:Oui, bien joué. Et je pose la même question que Danska : pourquoi diable votre attitude ne serait pas légale ? Faites-vous confiance !

Les interros de grammaire et les interros surprises sont très mal vues en Langues vivantes

Chertea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Danska le Mar 18 Oct 2016 - 19:36

@Chertea a écrit:
@maldoror1 a écrit:Oui, bien joué. Et je pose la même question que Danska : pourquoi diable votre attitude ne serait pas légale ? Faites-vous confiance !

Les interros de grammaire et les interros surprises sont très mal vues en Langues vivantes

Entre "mal vues" et "illégales", il y a un sacré décalage. Et à titre personnel, ça me gêne énormément que des collègues en arrivent à se sentir liées à des directives non officielles, au point de ne plus oser mettre des interros surprises pour calmer une classe qui pose problème Evil or Very Mad
Flûte à la fin ! C'est nous qui sommes devant ces élèves, c'est nous qui les supportons, et c'est encore à nous qu'on va reprocher leurs résultats ensuite (cf. fil sur N. Sarkozy) ! Qu'on nous laisse faire notre travail, à la fin !

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Ma'am le Mar 18 Oct 2016 - 19:39

Mais qu'est-ce que tu risques ?
On ne va pas te mettre en prison quand même !

C'est peut-être mal vu, et encore, ça dépend des académies, à l'ESPE de Créteil, ce n'est pas le même discours, mais ce n'est pas non plus illégal ! Quel est le texte qui l'interdit ?

Et puis, à partir du moment où la leçon était à apprendre, l'interro n'est plus surprise.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Zagara le Mar 18 Oct 2016 - 19:42

Quelle importance qu'une pratique soit "mal vue" ? Et mal vue par qui ? Par un inspecteur qui passe 1 fois tous les 5 ans ou un formateur que tu ne verras plus jamais dans ta vie ? C'est toi qui dois vivre au quotidien avec tes classes et ton métier, donc c'est à toi de déterminer quelles pratiques te conviennent et lesquelles tu considères comme légitimes. Dans la limite de la loi. Et il n'y a aucune loi qui interdirait telle ou telle pratique pédagogique (sauf les coups de règle Very Happy).

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Rosanette le Mar 18 Oct 2016 - 19:43

@Chertea a écrit:
@maldoror1 a écrit:Oui, bien joué. Et je pose la même question que Danska : pourquoi diable votre attitude ne serait pas légale ? Faites-vous confiance !

Les interros de grammaire et les interros surprises sont très mal vues en Langues vivantes

Ce qui est quand même tout à fait différent d'un souci de légalité, faut arrêter de se mettre la rate en vrac pour des instructions lâchées ici et là.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Catalunya le Mar 18 Oct 2016 - 20:26

@Chertea a écrit:
@maldoror1 a écrit:Oui, bien joué. Et je pose la même question que Danska : pourquoi diable votre attitude ne serait pas légale ? Faites-vous confiance !

Les interros de grammaire et les interros surprises sont très mal vues en Langues vivantes
Ah bon? Et par qui donc?

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par ThomCarver le Mar 18 Oct 2016 - 20:50

Nadejda < oui j'ai repéré les casse-sucettes ! Plusieurs mots de comportement, des exclusions, j'ai déjà rencontré une maman aussi...

Faire des cours seulement magistraux me paraît très compliqué non ? Tu aurais des exemples ? Pour la lecture analytique c'est impossible... Des cours de grammaire pourquoi pas mais j'écris les cours sur mon ordi (on perdrait un temps fou s'ils devaient écrire à la main) mais on fait la leçon à l'oral juste avant. Je vais essayer ça ! Je deviens parfois chèvre.

Pour les interros-surprise, les formateurs nous répètent sans cesse qu'on punit un manque de discipline et pas un manque de travail : vous vous comportez mal donc je vous sanctionne par un contrôle. C'est vrai que la passerelle peut sembler problématique quand on y réfléchit un peu mais le levier des notes continue encore à leur faire peur alors pourquoi pas. J'évite les interros surprise le plus possible surtout pour ne pas avoir encore plus de copies à corriger... #modefeignasse

_________________
« - Alors, tu t'es bien amusée ?
- Comme ça.
- T'as vu le métro ?
- Non.
- Alors, que'est ce que t'as fait ?
- J'ai vieilli. »

Raymond Queneau, Zazie dans le métro

ThomCarver
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par ycombe le Mar 18 Oct 2016 - 22:00

@Chertea a écrit:Des nouvelles pour ceux que ça intéresse:

J'ai commencé l'heure avec une interro (semi-) surprise assez compliquée et je leur ai donné très peu de temps pour la faire. J'ai pris la copie d'un élève qui parlait pendant l'interro et je lui ai dit qu'il aurait zéro.
Personnellement dans ce cas là je déchire la feuille et je la met à la poubelle, en ajoutant que bien entendu ça serait un zéro et une heure de colle.

Il y a eu des plaintes, comme quoi j'humilierais ainsi l'élève. En tout cas personne n'a osé recommencer depuis.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par violet hour le Mer 19 Oct 2016 - 0:59

ma'am
merci pour le lien avec les punitions !

violet hour
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par nlm76 le Mer 19 Oct 2016 - 5:52

@moonie a écrit:
Je ne sais pas si ça peut faire avancer le débat mais un cde a fait virer une professeur stagiaire ( lycée pro) car une de ses  classes se liguait contre elle. Elle a eu beau demander de l'aide; à chaque fois qu'elle tentait de renverser la vapeur, la cpe demandait à la classe ce qui n'allait pas et prenait leur défense.Ce sont in fine les élèves qui ont été écoutés et suivis ( Mme X, elle a aucune autorité etc...).
Je précise que ce lycée pro n'admettait aucune sanction, ni commission éducative, ni fiche d'incident. Et si le professeur ne "tenait" pas sa classe, c'est qu'il n'était ni "respecté" ni "respectable" Je reprends les termes de ce cde.
Incroyable. Que font les syndicats ? Si c'est vrai, ce proviseur doit être licencié pour faute professionnelle. Syndicats, recours, tribunaux administratifs et médias.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Oxford le Mer 19 Oct 2016 - 6:07

@Chertea a écrit:Des nouvelles pour ceux que ça intéresse:

J'ai commencé l'heure avec une interro (semi-) surprise assez compliquée et je leur ai donné très peu de temps pour la faire. J'ai pris la copie d'un élève qui parlait pendant l'interro et je lui ai dit qu'il aurait zéro.
Comme ils aiment bien compter tout haut les 10 dernières secondes du cours, j'ai projeté au tableau un compte à rebours qui leur indiquant le temps restant pendant l'interro, je n'ai pas arrêté de leur rappeler le temps qu'il restait et j'ai compté les 5 dernières secondes tout haut.
A la fin de l'interro, je leur ai expliqué qu'on procéderait comme ça à chaque fois qu'ils se comporteraient mal en cours. Le cours s'est très bien passé par la suite.

Résultat de l'interro: les 3/4 des élèves ont en-dessous de la moyenne

Est-ce que c'était la meilleure chose à faire et suis-je dans la légalité? Probablement pas Mais oui !
Est-ce que ça a marché? Oui.

Chertea, aai  Tu as très bien réagi.

Oxford
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par lolotte09 le Mer 19 Oct 2016 - 7:19

Bonjour, je suis suppléante à l année et c'est aussi ma première année d enseignement. J ai les 3 classes les plus compliquées du collège. Ils ne sont pas violents mais bruyants, insolents (certains) d'autres doivent avoir des grains (j en ai un qui lêche et parle à la vitre si si si Crying or Very sad mais il fait ça pour faire marrer ses camarades et ça marche)
Hier les 6emes ont été infect (5mn pour sortir leur affaire, ça négociait quand je les changeait de place , chewing gum  bref...) J ai arrêté le cours et ils ont copié le livre ( en rapport avec le cours)Si un parlait ils avaient 1mn de recrée en moins. Du coup ils sont restés 7mn de plus et le tableau qu'on aurait du faire ensemble a été à faire à la maison.

Certains se sont plaints qu'ils n avaient rien compris à ce qu'on lisait et qu'ils allaient rien apprendre.
J ai expliqué que j'étais leur professeur et pas gendarme donc que c'était à eux de voir.
Ils ont eu aussi vie de classe en fin d'après midi et ils croyaient que je n allait pas en parler à leur professeur principal.
Cerise sur le gâteau ils risquent d'avoir une interro sur 5 sur le tableau pour voir s'il a été fait convenablement.
j'espère que cela portera ses fruits (ça a marché avec les deux autres classes)


Dernière édition par lolotte09 le Jeu 20 Oct 2016 - 7:25, édité 1 fois

lolotte09
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par mistinguette le Mer 19 Oct 2016 - 9:28

@ThomCarver a écrit:Nadejda < oui j'ai repéré les casse-sucettes ! Plusieurs mots de comportement, des exclusions, j'ai déjà rencontré une maman aussi...

Faire des cours seulement magistraux me paraît très compliqué non ? Tu aurais des exemples ? Pour la lecture analytique c'est impossible... Des cours de grammaire pourquoi pas mais j'écris les cours sur mon ordi (on perdrait un temps fou s'ils devaient écrire à la main) mais on fait la leçon à l'oral juste avant. Je vais essayer ça ! Je deviens parfois chèvre.

Pour les interros-surprise, les formateurs nous répètent sans cesse qu'on punit un manque de discipline et pas un manque de travail : vous vous comportez mal donc je vous sanctionne par un contrôle. C'est vrai que la passerelle peut sembler problématique quand on y réfléchit un peu mais le levier des notes continue encore à leur faire peur alors pourquoi pas. J'évite les interros surprise le plus possible surtout pour ne pas avoir encore plus de copies à corriger... #modefeignasse

pourquoi parler de Sanction? On fait en enseignement et on à signalé que les conditions pour en beneficier n'étaient pas optimum. Fin de l'enseignement, évaluation. C'est normal de vouloir vérifier les acquis.
Elle n'est pas bonne, ça illustre bien le fait qu¨ faut faire évoluer les conditions d'écoute. Si c'est pas de la pédagogie....

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.

mistinguette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Osmie le Mer 19 Oct 2016 - 9:34

@nlm76 a écrit:
@moonie a écrit:
Je ne sais pas si ça peut faire avancer le débat mais un cde a fait virer une professeur stagiaire ( lycée pro) car une de ses  classes se liguait contre elle. Elle a eu beau demander de l'aide; à chaque fois qu'elle tentait de renverser la vapeur, la cpe demandait à la classe ce qui n'allait pas et prenait leur défense.Ce sont in fine les élèves qui ont été écoutés et suivis ( Mme X, elle a aucune autorité etc...).
Je précise que ce lycée pro n'admettait aucune sanction, ni commission éducative, ni fiche d'incident. Et si le professeur ne "tenait" pas sa classe, c'est qu'il n'était ni "respecté" ni "respectable" Je reprends les termes de ce cde.
Incroyable. Que font les syndicats ? Si c'est vrai, ce proviseur doit être licencié pour faute professionnelle. Syndicats, recours, tribunaux administratifs et médias.

Et que font les collègues ? Si la CDE tient ouvertement ce genre de discours, c'est qu'elle en a l'habitude et que les professeurs ne font peut-être pas bloc.
Les syndicats agissent quand on les informe. Au SNES, chaque académie a son secteur stagiaires et s'occupe de ceux qui ont des difficultés de ce genre. Encore faut-il informer les syndicats. Et ces derniers manquent de bras, je ne le répéterai jamais assez ; soit les collègues s'engagent, ne serait-ce qu'en épaulant le stagiaire, soit ils se taisent à jamais. Mais s'ils ne font rien, qu'ils ne viennent pas cracher sur les syndicats.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Nadejda le Mer 19 Oct 2016 - 14:02

@ThomCarver a écrit:Nadejda < oui j'ai repéré les casse-sucettes ! Plusieurs mots de comportement, des exclusions, j'ai déjà rencontré une maman aussi...

Faire des cours seulement magistraux me paraît très compliqué non ? Tu aurais des exemples ? Pour la lecture analytique c'est impossible... Des cours de grammaire pourquoi pas mais j'écris les cours sur mon ordi (on perdrait un temps fou s'ils devaient écrire à la main) mais on fait la leçon à l'oral juste avant. Je vais essayer ça ! Je deviens parfois chèvre.

Pour les interros-surprise, les formateurs nous répètent sans cesse qu'on punit un manque de discipline et pas un manque de travail : vous vous comportez mal donc je vous sanctionne par un contrôle. C'est vrai que la passerelle peut sembler problématique quand on y réfléchit un peu mais le levier des notes continue encore à leur faire peur alors pourquoi pas. J'évite les interros surprise le plus possible surtout pour ne pas avoir encore plus de copies à corriger... #modefeignasse

Je ne parle pas de cours magistraux mais de travaux à l'écrit. Ce n'est pas toi qui dois sortir épuisé d'une heure de cours : c'est eux. Et pour cela, ils doivent bosser dur.
Pour la lecture analytique : tu projettes, si besoin, les petits éléments de contexte puis tu leur distribues des questions à l'écrit, ordonnées par difficulté (tu peux leur distribuer le texte la veille et à eux de chercher le vocabulaire inconnu), avec un petit exercice d'écriture à la fin (petite rédaction, exercices de style, synthèse plus ou moins guidée selon l'élève - ah, de la différenciation !). Tu ramasses quelques copies bien sûr, histoire de maintenir la pression. Tu dictes ou projettes la correction ou synthèse (oui c'est anti-pédagogique d'après l'ESPE mais les élèves se lasseront plus vite que toi). Tu peux t'autoriser à leur donner la parole lors de la phase de correction mais à la moindre tentative de débordement tu reprends la main. Dis-toi bien que toute séance d'oral, de cours dialogué à partir des textes n'est pas toujours productive et que les élèves ont besoin d'écrire le plus possible.
Lorsque tu mènes des séances de langue, cours à trous ou déjà photocopié (ils surligneront avec toi l'essentiel) et ensuite une série d'exercices, du très simple pour les motiver (de bêtes exercices d'application) au plus complexe (exercice d'écriture, de réécriture...). Même chose, tu ramasses quelques travaux. Lors de la correction, tu les interroges et tu vas volontairement un peu plus vite qu'il ne le faudrait (histoire de maintenir un rythme soutenu, de maintenir leur attention et de les empêcher de se disperser lors des temps morts).
Si tu leur fais un cours plus magistral (ça arrive, notamment lorsqu'on débute un chapitre), ne te laisse pas dépasser par le nombre de questions qu'ils peuvent poser. Les élèves savent très bien faire perdre du temps par des interventions hors de propos. Interro au cours suivant. Tu peux également leur faire faire à la fin d'un cours un petit contrôle, quelque chose qui ne nécessite pas d'avoir déjà tout retenu mais qui nécessite seulement, et c'est déjà beaucoup, d'avoir bien écouté.
Enfin, réfléchis à un petit rituel en début de cours. Les classes difficiles doivent être mises au travail immédiatement (et évidemment tu sanctionnes celui qui tarde à sortir ses affaires, qui bavarde alors que la classe est déjà au travail...). Ce peut être quelques formes verbales à analyser (infinitif, groupe, mode, temps), les verbes à entourer et les sujets à encadrer dans les trois premières phrases du texte du jour, ce peut être un petit exercice de réécriture, de vocabulaire (inventer des phrases avec les quatre mots de vocabulaire vus la veille)... Ça prend cinq minutes, ça les fait réviser et ça te permet de faire tranquillement l'appel, de sortir tes affaires...
En somme : fais-les suer !

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Chertea le Mer 19 Oct 2016 - 14:12

Je viens de rentrer les notes de l'interro surprise... la moyenne est de 5.7/20! Je m'attends à avoir des demandes de rendez-vous au retour des vacances!

Chertea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par InvitéLA le Mer 19 Oct 2016 - 17:31

bonjour,
je trouve certains  conseils pertinents et avisés.
Par contre je suis assez surpris que beaucoup évoquent la peur que devraient ressentir les élèves face à nous. Je me demande si ces collègues sont réellement convaincus qu'un enfant doit avoir peur de l'adulte ou de la sanction pour avoir un comportement adapté.
Les remarques sur les notes me surprennent aussi.
Quel est le sens de ton 5,7 de moyenne? Prouver que la situation est improductive? Je pense que tu le savais déjà et que tes élèves en sont très conscients puisqu'ils en sont délibérément responsables.
La notion d'évaluation surprise m'étonne aussi surtout lorsque le but est de planter toute une classe.
Pensez-vous sincèrement qu'en conseillant de distribuer des mauvaises notes à tour de bras, de cesser de faire cours et de privilégier des ex peu motivants, les rapports entre notre collègue et sa classe s'amélioreront?
Ca a été rappelé, il existe tout un éventail de sanctions disciplinaires adaptées.
Pour finir, mon avis est que le dialogue n'est pas une preuve de faiblesse mais bien un témoignage de force de caractère mais aussi de bienveillance.
Je n'ai pas de solution miracle mais je crois que 25 enfants seront toujours plus forts qu'un adulte (et je trouve ça plutôt sain).
Courage, à toi Chertea et à vous tous qui me lisez.

InvitéLA
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Lucrezia le Mer 19 Oct 2016 - 17:36

l'autre a écrit:
Je n'ai pas de solution miracle mais je crois que 25 enfants seront toujours plus forts qu'un adulte (et je trouve ça plutôt sain).

En voilà un propos rassurant. Autant jeter l'éponge tout de suite, alors. Suspect

Lucrezia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par henriette le Mer 19 Oct 2016 - 17:56

l'autre a écrit:bonjour,
je trouve certains  conseils pertinents et avisés.
Par contre je suis assez surpris que beaucoup évoquent la peur que devraient ressentir les élèves face à nous. Je me demande si ces collègues sont réellement convaincus qu'un enfant doit avoir peur de l'adulte ou de la sanction pour avoir un comportement adapté.
Les remarques sur les notes me surprennent aussi.
Quel est le sens de ton 5,7 de moyenne? Prouver que la situation est improductive? Je pense que tu le savais déjà et que tes élèves en sont très conscients puisqu'ils en sont délibérément responsables.
La notion d'évaluation surprise m'étonne aussi surtout lorsque le but est de planter toute une classe.
Pensez-vous sincèrement qu'en conseillant de distribuer des mauvaises notes à tour de bras, de cesser de faire cours et de privilégier des ex peu motivants, les rapports entre notre collègue et sa classe s'amélioreront?
Ca a été rappelé, il existe tout un éventail de sanctions disciplinaires adaptées.
Pour finir, mon avis est que le dialogue n'est pas une preuve de faiblesse mais bien un témoignage de force de caractère mais aussi de bienveillance.
Je n'ai pas de solution miracle mais je crois que 25 enfants seront toujours plus forts qu'un adulte (et je trouve ça plutôt sain).
Courage, à toi Chertea et à vous tous qui me lisez.
Je trouve tes propos quelque peu angélistes, désolée.
Dans la vraie vie, oui, planter toute une classe parce qu'elle ne travaille pas, ni à la maison ni en cours, ça peut fonctionner pour faire comprendre aux élèves qu'ils ont tout à perdre à continuer ainsi.
Et oui, parfois, les exercices que tu trouverais motivants ne le sont pas tant que ça, ou sont sabordés par une bande d'irréductibles qui ne vient que dans ce but-là - et alors, quelle que soit l'activité motivante que tu proposeras aux élèves, ça ne marchera pas.
Élèves qui se contrefichent absolument de dialoguer avec toi - plutôt crever.
Et qui se tamponnent le coquillard (pour rester polie) de ta bienveillance.
Et qui sont intimement persuadés qu'en effet, ils sont les plus forts et peuvent faire la loi - et là non, je ne suis pas d'accord du tout avec toi, 25 enfants ne sont pas toujours plus forts qu'un adulte, heureusement !
Comme tu dis, il n'y a pas de solution miracle. Mais au moins des petites solutions concrètes qui ont le mérite d'être proposées, elles.
Pour avoir eu à affronter (je choisis ce mot à dessein) ce genre de classe, je puis t'assurer que ce qui te choque dans les propositions faites, ça marche finalement assez souvent - bien plus que le dialogue et la bienveillance lorsqu'on en est arrivé à ce que Chertea relate.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Babsie le Mer 19 Oct 2016 - 17:57

l'autre a écrit:bonjour,
je trouve certains  conseils pertinents et avisés.
Par contre je suis assez surpris que beaucoup évoquent la peur que devraient ressentir les élèves face à nous. Je me demande si ces collègues sont réellement convaincus qu'un enfant doit avoir peur de l'adulte ou de la sanction pour avoir un comportement adapté.
Les remarques sur les notes me surprennent aussi.
Quel est le sens de ton 5,7 de moyenne? Prouver que la situation est improductive? Je pense que tu le savais déjà et que tes élèves en sont très conscients puisqu'ils en sont délibérément responsables.
La notion d'évaluation surprise m'étonne aussi surtout lorsque le but est de planter toute une classe.
Pensez-vous sincèrement qu'en conseillant de distribuer des mauvaises notes à tour de bras, de cesser de faire cours et de privilégier des ex peu motivants, les rapports entre notre collègue et sa classe s'amélioreront?
Ca a été rappelé, il existe tout un éventail de sanctions disciplinaires adaptées.
Pour finir, mon avis est que le dialogue n'est pas une preuve de faiblesse mais bien un témoignage de force de caractère mais aussi de bienveillance.
Je n'ai pas de solution miracle mais je crois que 25 enfants seront toujours plus forts qu'un adulte (et je trouve ça plutôt sain).
Courage, à toi Chertea et à vous tous qui me lisez.

Vois-tu, je ne crois pas du tout cela. Je crois qu'en tant qu'enfants ils ne peuvent prendre la mesure de leurs lacunes, de ce qu'ils ne font pas et devraient faire. A cet âge-là, on ne peut pas avoir accès à une vision globale, on n'apprécie pas sa propre petitesse... La solution la plus sensée est à mon humble avis de leur faire toucher du doigt leur nullité. Que ça fonctionne ou pas décidera de l'état de stress de l'enseignant à l'avenir, certes, mais on ne pourra pas dire que les élèves n'auront pas été au courant de ce qu'ils valent. Pas de pitié mal placée.

Pour le reste, ça sent fort le conditionnement à la "bienveillance".
La "bienveillance", c'est d'abord dire la vérité à son public, en l'occurrence que là, il est loin du compte.

Babsie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum