Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Babsie le Mer 19 Oct 2016 - 17:57

l'autre a écrit:bonjour,
je trouve certains  conseils pertinents et avisés.
Par contre je suis assez surpris que beaucoup évoquent la peur que devraient ressentir les élèves face à nous. Je me demande si ces collègues sont réellement convaincus qu'un enfant doit avoir peur de l'adulte ou de la sanction pour avoir un comportement adapté.
Les remarques sur les notes me surprennent aussi.
Quel est le sens de ton 5,7 de moyenne? Prouver que la situation est improductive? Je pense que tu le savais déjà et que tes élèves en sont très conscients puisqu'ils en sont délibérément responsables.
La notion d'évaluation surprise m'étonne aussi surtout lorsque le but est de planter toute une classe.
Pensez-vous sincèrement qu'en conseillant de distribuer des mauvaises notes à tour de bras, de cesser de faire cours et de privilégier des ex peu motivants, les rapports entre notre collègue et sa classe s'amélioreront?
Ca a été rappelé, il existe tout un éventail de sanctions disciplinaires adaptées.
Pour finir, mon avis est que le dialogue n'est pas une preuve de faiblesse mais bien un témoignage de force de caractère mais aussi de bienveillance.
Je n'ai pas de solution miracle mais je crois que 25 enfants seront toujours plus forts qu'un adulte (et je trouve ça plutôt sain).
Courage, à toi Chertea et à vous tous qui me lisez.

Vois-tu, je ne crois pas du tout cela. Je crois qu'en tant qu'enfants ils ne peuvent prendre la mesure de leurs lacunes, de ce qu'ils ne font pas et devraient faire. A cet âge-là, on ne peut pas avoir accès à une vision globale, on n'apprécie pas sa propre petitesse... La solution la plus sensée est à mon humble avis de leur faire toucher du doigt leur nullité. Que ça fonctionne ou pas décidera de l'état de stress de l'enseignant à l'avenir, certes, mais on ne pourra pas dire que les élèves n'auront pas été au courant de ce qu'ils valent. Pas de pitié mal placée.

Pour le reste, ça sent fort le conditionnement à la "bienveillance".
La "bienveillance", c'est d'abord dire la vérité à son public, en l'occurrence que là, il est loin du compte.

Babsie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par InvitéLA le Mer 19 Oct 2016 - 18:06

Nous sommes d'accord!
Si le rapport de force est l'objectif alors autant jeter l'éponge, c'est perdu d'avance. Je dirais même que si cela avait des effets positifs sur eux ce serait encore plus inquiétant. Cela signifierait qu'ils subissent une pression négative peu conciliable avec des apprentissages constructifs.
Nous formons des citoyens avant tout. Est-ce constructif de mettre dans ces esprits plastiques que la peur de la sanction dicte les attitudes citoyennes?
Si je ne tue pas mon voisin ce n'est pas par peur des sanctions!
Je n'ai pas peur des forces de l'ordre.
Ma réponse était un peu provoc' j'en conviens. Mais je voulais aussi montrer que la pensée majoritaire sur ce fil de discussion n'était pas une pensée unique chez les enseignants.
J'ai beaucoup d'empathie pour les collègues en souffrance et je pense que certaines solutions apportées ici ne feront qu'empirer la situation.
Pour finir je ne pense pas avoir raison mais je suis d'accord avec moi même.

InvitéLA
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par henriette le Mer 19 Oct 2016 - 18:14

Tu t'es déjà retrouvé face à ce genre de classe avec ce genre de comportement, dans la vraie vie ?
Ton propos me semble vraiment étrange.
l'autre a écrit:Cela signifierait qu'ils subissent une pression négative peu conciliable avec des apprentissages constructifs.
Nous formons des citoyens avant tout. Est-ce constructif de mettre dans ces esprits plastiques que la peur de la sanction dicte les attitudes citoyennes?

Les sanctions sont prévues dans la loi, justement, pour inciter à la respecter et à adopter une attitude citoyenne.
La carotte, le bâton, toussa... Rolling Eyes

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Babsie le Mer 19 Oct 2016 - 18:14

l'autre a écrit:Nous sommes d'accord!
Si le rapport de force est l'objectif alors autant jeter l'éponge, c'est perdu d'avance. Je dirais même que si cela avait des effets positifs sur eux ce serait encore plus inquiétant. Cela signifierait qu'ils subissent une pression négative peu conciliable avec des apprentissages constructifs.
Nous formons des citoyens avant tout. Est-ce constructif de mettre dans ces esprits plastiques que la peur de la sanction dicte les attitudes citoyennes?
Si je ne tue pas mon voisin ce n'est pas par peur des sanctions!
Je n'ai pas peur des forces de l'ordre.
Ma réponse était un peu provoc' j'en conviens. Mais je voulais aussi montrer que la pensée majoritaire sur ce fil de discussion n'était pas une pensée unique chez les enseignants.
J'ai beaucoup d'empathie pour les collègues en souffrance et je pense que certaines solutions apportées ici ne feront qu'empirer la situation.
Pour finir je ne pense pas avoir raison mais je suis d'accord avec moi même.

Excuse-moi, mais... Laughing

Babsie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Lucrezia le Mer 19 Oct 2016 - 18:36

l'autre a écrit:Nous sommes d'accord!
Si le rapport de force est l'objectif alors autant jeter l'éponge, c'est perdu d'avance.
Sauf que dans le cas présent, le rapport de force n'est pas l'objectif mais un moyen de parvenir à l'objectif (ici, "maîtriser la classe (dans le sens "redevenir le maître à bord") pour poursuivre l'apprentissage dans des conditions décentes").

l'autre a écrit: Je dirais même que si cela avait des effets positifs sur eux ce serait encore plus inquiétant. Cela signifierait qu'ils subissent une pression négative peu conciliable avec des apprentissages constructifs.
Heu... En ce qui me concerne, j'appelle cela "éduquer".
Ça commence dès la petite enfance avec des consignes du type "Si tu tires les cheveux de ton voisin, tu devras lui présenter des excuses et tu seras privé de dessert". Le gamin est vierge de toute règle, c'est d'abord de façon très manichéenne et par ce que tu appelles la "pression négative" qu'on parvient à lui inculquer un bon comportement (dire merci, etc.). A l'adolescence, ça se poursuit ; l'élève qui ne veut pas bosser et fout le boxon, on le punit efficacement en lui expliquant ses torts par les mots ET en appliquant une mesure concrète comme une retenue ou autre. Il est à un âge où il teste les limites et cherche à se construire par la confrontation, je ne t'apprends rien, donc pourquoi semble-tu si étonné? L'explication verbale suffit avec certains, mais pas avec tous. C'est bien là le problème.

l'autre a écrit:Nous formons des citoyens avant tout. Est-ce constructif de mettre dans ces esprits plastiques que la peur de la sanction dicte les attitudes citoyennes?
Si je ne tue pas mon voisin ce n'est pas par peur des sanctions!
Je n'ai pas peur des forces de l'ordre.
Ils comprennent les attitudes citoyennes mais n'ont pas forcément envie de s'y conformer dans l'immédiat.
Et en ce qui me concerne, je n'ai pas non plus peur des forces de l'ordre; en revanche, il y a certaines personnes que j'aurais pu, si ce n'est tuer, disons mettre dans un état qui engage le pronostic vital, et ce qui m'a retenue est le manque d'envie de finir en prison pour ça, pas la grandeur éthique (quand on est sous le coup de l'impulsion...).

l'autre a écrit:
Pour finir je ne pense pas avoir raison mais je suis d'accord avec moi même.
Honnêtement, tant mieux pour toi. Cependant, je ne peux m'empêcher de penser que tu dois vivre certaines désillusions dans ton quotidien de prof, non?

Lucrezia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par InvitéLA le Mer 19 Oct 2016 - 19:40

Nous ne partageons pas le même avis, c'est potentiellement constructif.
Comprenons nous bien (relisez moi), je pense que les sanctions sont nécessaires parfois même incontournables.
Je pense simplement que dans le cas précis il ne s'agit pas de quelques élèves particulièrement difficiles mais d'un groupe qui semble "soudé" pour saborder le travail d'un collègue. Il me semble qu'alors le rapport de force n'est pas LA solution.
En ce qui concerne l'éducation je suis tout à fait à l'opposé de toi Lucrezia. L'idée serait plutôt en reprenant ton exemple: " tu ne tireras pas les cheveux de ton voisin pour plusieurs raisons ( c'est ton copain, cela ne t'apportera rien de bon, tu n'auras aucun bénéfice là dedans, la violence patati patata)" Si tirage capillaire il y a, sanctions il y aura.
Je ne crois pas faire preuve d'angélisme, je crois seulement que certains maux de notre société s'expliquent par des concepts erronés.
Je suis depuis 15 ans dans un collège que nombreux ont qualifié de difficile. J'ai eu des classes avec lesquelles il était très compliqué d'avancer, j'ai fait (je fais) beaucoup d'erreurs mais j'ai eu quelques réussites sans jamais vouloir susciter la peur chez mes élèves.
Ne me prenez pas pour un agneau ou un doux rêveur. Comprenez que mes convictions ne sont pas les vôtres et admettez que vos solutions ne sont pas universelles. Si l'idée est d'aider un collègue, proposons lui un éventail plus large de points de vue.
Pour finir, mettre un enfant face à sa nullité comme il est écrit ne me semble pas bienveillant. Je crois même qu'envisager qu'un enfant puisse être nul est l'opposé de la bienveillance.

InvitéLA
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par nlm76 le Mer 19 Oct 2016 - 19:50

@Osmie a écrit:
@nlm76 a écrit:
@moonie a écrit:
Je ne sais pas si ça peut faire avancer le débat mais un cde a fait virer une professeur stagiaire ( lycée pro) car une de ses  classes se liguait contre elle. Elle a eu beau demander de l'aide; à chaque fois qu'elle tentait de renverser la vapeur, la cpe demandait à la classe ce qui n'allait pas et prenait leur défense.Ce sont in fine les élèves qui ont été écoutés et suivis ( Mme X, elle a aucune autorité etc...).
Je précise que ce lycée pro n'admettait aucune sanction, ni commission éducative, ni fiche d'incident. Et si le professeur ne "tenait" pas sa classe, c'est qu'il n'était ni "respecté" ni "respectable" Je reprends les termes de ce cde.
Incroyable. Que font les syndicats ? Si c'est vrai, ce proviseur doit être licencié pour faute professionnelle. Syndicats, recours, tribunaux administratifs et médias.

Et que font les collègues ? Si la CDE tient ouvertement ce genre de discours, c'est qu'elle en a l'habitude et que les professeurs ne font peut-être pas bloc.
Les syndicats agissent quand on les informe. Au SNES, chaque académie a son secteur stagiaires et s'occupe de ceux qui ont des difficultés de ce genre. Encore faut-il informer les syndicats. Et ces derniers manquent de bras, je ne le répéterai jamais assez ; soit les collègues s'engagent, ne serait-ce qu'en épaulant le stagiaire, soit ils se taisent à jamais. Mais s'ils ne font rien, qu'ils ne viennent pas cracher sur les syndicats.
Nous sommes d'accord.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Lizdarcy le Mer 19 Oct 2016 - 19:50

l'autre a écrit:Nous ne partageons pas le même avis, c'est potentiellement constructif.
Comprenons nous bien (relisez moi), je pense que les sanctions sont nécessaires parfois même incontournables.
Je pense simplement que dans le cas précis il ne s'agit pas de quelques élèves particulièrement difficiles mais d'un groupe qui semble "soudé" pour saborder le travail d'un collègue. Il me semble qu'alors le rapport de force n'est pas LA solution.
En ce qui concerne l'éducation je suis tout à fait à l'opposé de toi Lucrezia. L'idée serait plutôt en reprenant ton exemple: " tu ne tireras pas les cheveux de ton voisin pour plusieurs raisons ( c'est ton copain, cela ne t'apportera rien de bon, tu n'auras aucun bénéfice là dedans, la violence patati patata)" Si tirage capillaire il y a, sanctions il y aura.
Je ne crois pas faire preuve d'angélisme, je crois seulement que certains maux de notre société s'expliquent par des concepts erronés.
Je suis depuis 15 ans dans un collège que nombreux ont qualifié de difficile. J'ai eu des classes avec lesquelles il était très compliqué d'avancer, j'ai fait (je fais) beaucoup d'erreurs mais j'ai eu quelques réussites sans jamais vouloir susciter la peur chez mes élèves.
Ne me prenez pas pour un agneau ou un doux rêveur. Comprenez que mes convictions ne sont pas les vôtres et admettez que vos solutions ne sont pas universelles. Si l'idée est d'aider un collègue, proposons lui un éventail plus large de points de vue.
Pour finir, mettre un enfant face à sa nullité comme il est écrit ne me semble pas bienveillant. Je crois même qu'envisager qu'un enfant puisse être nul est l'opposé de la bienveillance.

Pardon,mais j'ai l’impression que c'est toi qui lis mal. Je doute que le collègue veuille mettre un enfant (euh, élève) face à "sa nullité" !!! Shocked
Par contre qu'il désire lui signifier que son comportement inadapté le conduit à échouer dans son travail, oui, et c'est assez pédagogique finalement.
Les parents ignorent souvent le comportement de leurs enfants en classe jusqu'au moment où ils se réveillent en constatant une chute des résultats.
Enfin,  je suis persuadée que c'est une erreur de croire que des collégiens ont suffisamment de recul pour comprendre que leur comportement inadapté leur porte préjudice. C'est une vision d'adulte.

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Babsie le Mer 19 Oct 2016 - 19:57

@Lizdarcy a écrit:
l'autre a écrit:Nous ne partageons pas le même avis, c'est potentiellement constructif.
Comprenons nous bien (relisez moi), je pense que les sanctions sont nécessaires parfois même incontournables.
Je pense simplement que dans le cas précis il ne s'agit pas de quelques élèves particulièrement difficiles mais d'un groupe qui semble "soudé" pour saborder le travail d'un collègue. Il me semble qu'alors le rapport de force n'est pas LA solution.
En ce qui concerne l'éducation je suis tout à fait à l'opposé de toi Lucrezia. L'idée serait plutôt en reprenant ton exemple: " tu ne tireras pas les cheveux de ton voisin pour plusieurs raisons ( c'est ton copain, cela ne t'apportera rien de bon, tu n'auras aucun bénéfice là dedans, la violence patati patata)" Si tirage capillaire il y a, sanctions il y aura.
Je ne crois pas faire preuve d'angélisme, je crois seulement que certains maux de notre société s'expliquent par des concepts erronés.
Je suis depuis 15 ans dans un collège que nombreux ont qualifié de difficile. J'ai eu des classes avec lesquelles il était très compliqué d'avancer, j'ai fait (je fais) beaucoup d'erreurs mais j'ai eu quelques réussites sans jamais vouloir susciter la peur chez mes élèves.
Ne me prenez pas pour un agneau ou un doux rêveur. Comprenez que mes convictions ne sont pas les vôtres et admettez que vos solutions ne sont pas universelles. Si l'idée est d'aider un collègue, proposons lui un éventail plus large de points de vue.
Pour finir, mettre un enfant face à sa nullité comme il est écrit ne me semble pas bienveillant. Je crois même qu'envisager qu'un enfant puisse être nul est l'opposé de la bienveillance.

Pardon,mais j'ai l’impression que c'est toi qui lis mal. Je doute que le collègue veuille mettre un enfant (euh, élève) face à "sa nullité" !!! Shocked
Par contre qu'il désire lui signifier que son comportement inadapté le conduit à échouer dans son travail, oui, et c'est assez pédagogique finalement.
Les parents ignorent souvent le comportement de leurs enfants en classe jusqu'au moment où ils se réveillent en constatant une chute des résultats.
Enfin,  je suis persuadée que c'est une erreur de croire que des collégiens ont suffisamment de recul pour comprendre que leur comportement inadapté leur porte préjudice. C'est une vision d'adulte.

C'est moi qui ai parlé de "nullité". Sans vouloir dire qu'il fallait signifier aux nuls qu'ils l'étaient aussi explicitement. Cependant, quand ils le sont, ils le sont. Ils vaut mieux qu'ils le voient plutôt qu'ils continuent d'ignorer leurs manques. Comme il peut arriver à des ados de cet âge qui ont tendance à se croire toujours suffisamment armés, parce que c'est l'âge des illusions et de l'ignorance.

Babsie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Chertea le Mer 19 Oct 2016 - 20:10

Je précise que les élèves de cette classe sont loin d'être en échec/décrochage scolaire, je suis dans un "bon" collège. C'est plutôt le contraire, certains élèves se voyaient un peu trop beau et pensaient qu'ils n'avaient pas besoin d'écouter en cours, qu'ils savaient déjà tout ce que je leur disais... cette interro leur a prouvé que ce n'était pas le cas.

Pour ce que ça vaut, j'ai prévu de leur refaire faire l'interro, cette fois en les prévenant bien une semaine avant. J'ai aussi prévu de revoir avec eux les points qui ont posé problème dans l'interro.

Chertea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Lucrezia le Mer 19 Oct 2016 - 20:12

l'autre a écrit:Il me semble qu'alors le rapport de force n'est pas LA solution.
Ce n'est pas LA solution mais une solution. Et encore, le mot "solution" est mal choisi. Disons que quand on a un groupe qui cherche à mettre le boxon dans un cours, l'enseignant doit inévitablement prendre des mesures concrètes, et évidement être clair avec l'élève sur le motif qui les entraîne (exemple: être exclu de la classe car insolent et perturbateur).
Si l'élève, malgré les explications fournies, s'acharne à mettre un foutoir monstre, et bien ce n'est pas le prof mais l'élève qui installe le rapport de force en cherchant à mettre à mal l'autorité de son enseignant.  

l'autre a écrit: En ce qui concerne l'éducation je suis tout à fait à l'opposé de toi Lucrezia. L'idée serait plutôt en reprenant ton exemple: " tu ne tireras pas les cheveux de ton voisin pour plusieurs raisons ( c'est ton copain, cela ne t'apportera rien de bon, tu n'auras aucun bénéfice là dedans, la violence patati patata)" Si tirage capillaire il y a, sanctions il y aura.
Evidemment qu'il faut expliquer au gosse pourquoi tirer les cheveux c'est mal  Rolling Eyes  
En revanche, je n'aurais jamais l'idée de lui dire "Ne le fais pas parce que c'est ton copain" (oh alors s'ils ne sont pas amis il peut le taper?! Cool!  cheers ) ou "Parce que ça ne t'apportera rien de bon, tu n'auras aucun bénéfice là dedans" (bravo, ramener chaque acte entrepris au profit personnel que cela peut engranger. De mieux en mieux.).
Effectivement, en ce qui concerne l'éducation, je suis heureuse de constater qu'on est à l'opposé.

l'autre a écrit:J'ai eu des classes avec lesquelles il était très compliqué d'avancer, j'ai fait (je fais) beaucoup d'erreurs mais j'ai eu quelques réussites sans jamais vouloir susciter la peur chez mes élèves.
Heu... tu crois vraiment que le but ultime des enseignants est de jouir de la toute-puissance qu'ils ont sur les élèves, d'agir en dictateurs, et de se masturber en regardant les élèves, tremblants de peur, leur obéir au doigt et à l'oeil? Décidément... Neutral

Lucrezia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Danska le Mer 19 Oct 2016 - 22:52

@Lucrezia a écrit:
l'autre a écrit:J'ai eu des classes avec lesquelles il était très compliqué d'avancer, j'ai fait (je fais) beaucoup d'erreurs mais j'ai eu quelques réussites sans jamais vouloir susciter la peur chez mes élèves.
Heu... tu crois vraiment que le but ultime des enseignants est de jouir de la toute-puissance qu'ils ont sur les élèves, d'agir en dictateurs, et de se masturber en regardant les élèves, tremblants de peur, leur obéir au doigt et à l'oeil? Décidément... Neutral

Sans compter que les élèves sont rarement traumatisés par des sanctions méritées - en tout cas, je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà croisé des élèves apeurés à ce point ! Moi même j'ai déjà sanctionné, collé, appelé les parents ou fait intervenir le CPE quand c'était nécessaire, aucun élève n'a jamais tremblé devant moi pour autant Rolling Eyes

@l'autre : comme beaucoup ici, je ne désapprouve pas forcément tes propos, mais la plupart me semblent très angéliques. A la rigueur, tenter de gérer un élève perturbateur par le dialogue, pourquoi pas (et encore, pour certains, c'est peine perdue, dans la mesure où ils ne veulent pas dialoguer) ; mais devant une classe entière, ou même un groupe, qui veut simplement perdre le plus de temps possible en mettant le bazar, tu t'y prends comment ? humhum

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par henriette le Mer 19 Oct 2016 - 23:00

@Danska a écrit:
@Lucrezia a écrit:
l'autre a écrit:J'ai eu des classes avec lesquelles il était très compliqué d'avancer, j'ai fait (je fais) beaucoup d'erreurs mais j'ai eu quelques réussites sans jamais vouloir susciter la peur chez mes élèves.
Heu... tu crois vraiment que le but ultime des enseignants est de jouir de la toute-puissance qu'ils ont sur les élèves, d'agir en dictateurs, et de se masturber en regardant les élèves, tremblants de peur, leur obéir au doigt et à l'oeil? Décidément... Neutral

Sans compter que les élèves sont rarement traumatisés par des sanctions méritées - en tout cas, je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà croisé des élèves apeurés à ce point ! Moi même j'ai déjà sanctionné, collé, appelé les parents ou fait intervenir le CPE quand c'était nécessaire, aucun élève n'a jamais tremblé devant moi pour autant Rolling Eyes

@l'autre : comme beaucoup ici, je ne désapprouve pas forcément tes propos, mais la plupart me semblent très angéliques. A la rigueur, tenter de gérer un élève perturbateur par le dialogue, pourquoi pas (et encore, pour certains, c'est peine perdue, dans la mesure où ils ne veulent pas dialoguer) ; mais devant une classe entière, ou même un groupe, qui veut simplement perdre le plus de temps possible en mettant le bazar, tu t'y prends comment ? humhum
Je sais, je sais : les trois doigts !!! yesyes yesyes yesyes
Spoiler:





_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Danska le Mer 19 Oct 2016 - 23:04

@henriette a écrit:
@Danska a écrit:
@Lucrezia a écrit:
l'autre a écrit:J'ai eu des classes avec lesquelles il était très compliqué d'avancer, j'ai fait (je fais) beaucoup d'erreurs mais j'ai eu quelques réussites sans jamais vouloir susciter la peur chez mes élèves.
Heu... tu crois vraiment que le but ultime des enseignants est de jouir de la toute-puissance qu'ils ont sur les élèves, d'agir en dictateurs, et de se masturber en regardant les élèves, tremblants de peur, leur obéir au doigt et à l'oeil? Décidément... Neutral

Sans compter que les élèves sont rarement traumatisés par des sanctions méritées - en tout cas, je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà croisé des élèves apeurés à ce point ! Moi même j'ai déjà sanctionné, collé, appelé les parents ou fait intervenir le CPE quand c'était nécessaire, aucun élève n'a jamais tremblé devant moi pour autant Rolling Eyes

@l'autre : comme beaucoup ici, je ne désapprouve pas forcément tes propos, mais la plupart me semblent très angéliques. A la rigueur, tenter de gérer un élève perturbateur par le dialogue, pourquoi pas (et encore, pour certains, c'est peine perdue, dans la mesure où ils ne veulent pas dialoguer) ; mais devant une classe entière, ou même un groupe, qui veut simplement perdre le plus de temps possible en mettant le bazar, tu t'y prends comment ? humhum
Je sais, je sais : les trois doigts !!! yesyes yesyes yesyes
Spoiler:





Ah bah mince, mauvaise prof que je suis, je n'y pense jamais Evil or Very Mad  Laughing
(le pire, c'est que ça peut marcher... sur les élèves gentils, qui se taisent de toute façon au moindre regard Razz)

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Lizdarcy le Mer 19 Oct 2016 - 23:05

Non, DEUX doigts, c'est suffisant!

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par henriette le Mer 19 Oct 2016 - 23:08

Ben trois, ça doit être encore plus efficace, non ? Deux pour les rebelles, et trois, pour les super rebelles. professeur


Chertea, ceci pour te changer les idées, hein. fleurs
Refaire le contrôle comme tu le proposes, maintenant qu'ils se sont bien confrontés au résultat de leur comportement inacceptable, c'est une bonne idée : c'est leur donner une porte de sortie vers le haut, et ça peut marcher.
Bon courage en tout cas. trefle

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Fesseur Pro le Mer 19 Oct 2016 - 23:51

l'autre a écrit:
Pour finir, mettre un enfant face à sa nullité comme il est écrit ne me semble pas bienveillant. Je crois même qu'envisager qu'un enfant puisse être nul est l'opposé de la bienveillance.
Voilà.
Tout est dit.
Il faut être bienveillant !

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Chertea le Jeu 20 Oct 2016 - 0:13

@henriette a écrit:
@Danska a écrit:
@Lucrezia a écrit:
l'autre a écrit:J'ai eu des classes avec lesquelles il était très compliqué d'avancer, j'ai fait (je fais) beaucoup d'erreurs mais j'ai eu quelques réussites sans jamais vouloir susciter la peur chez mes élèves.
Heu... tu crois vraiment que le but ultime des enseignants est de jouir de la toute-puissance qu'ils ont sur les élèves, d'agir en dictateurs, et de se masturber en regardant les élèves, tremblants de peur, leur obéir au doigt et à l'oeil? Décidément... Neutral

Sans compter que les élèves sont rarement traumatisés par des sanctions méritées - en tout cas, je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà croisé des élèves apeurés à ce point ! Moi même j'ai déjà sanctionné, collé, appelé les parents ou fait intervenir le CPE quand c'était nécessaire, aucun élève n'a jamais tremblé devant moi pour autant Rolling Eyes

@l'autre : comme beaucoup ici, je ne désapprouve pas forcément tes propos, mais la plupart me semblent très angéliques. A la rigueur, tenter de gérer un élève perturbateur par le dialogue, pourquoi pas (et encore, pour certains, c'est peine perdue, dans la mesure où ils ne veulent pas dialoguer) ; mais devant une classe entière, ou même un groupe, qui veut simplement perdre le plus de temps possible en mettant le bazar, tu t'y prends comment ? humhum
Je sais, je sais : les trois doigts !!! yesyes yesyes yesyes
Spoiler:







edit: Merci Henriette!

Chertea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par roxanne le Jeu 20 Oct 2016 - 8:43

@Fesseur Pro a écrit:
l'autre a écrit:
Pour finir, mettre un enfant face à sa nullité comme il est écrit ne me semble pas bienveillant. Je crois même qu'envisager qu'un enfant puisse être nul est l'opposé de la bienveillance.
Voilà.
Tout est dit.
Il faut être bienveillant !
C'est quoi "mettre un enfant face à sa nullité "? Ça commence où ? Anecdote édifiante il y a une semaine. Classe de 1STMG , on travaille sur l'orthographe dans leurs copies, ils se corrigent entre eux, me montrent. Je prends donc une copie, jette un coup d'œil et dis à l'élève sur un ton neutre qu'il reste encore des fautes. Et l'élève me regarde et me dit d'un ton presque réprobateur : " ce n'est pas bien gentil quand même de me dire ça." heu
J'ai donc dû lui expliquer que je faisais mon travail sans y mettre de l'affect comme le dentiste qui vous dit que vous avez des caries. Mais ce genre de remarques'premier degré à 17 ans me laisse dubitative.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Magic Marmotte le Jeu 20 Oct 2016 - 10:24

@Chertea a écrit:Des nouvelles pour ceux que ça intéresse:

J'ai commencé l'heure avec une interro (semi-) surprise assez compliquée et je leur ai donné très peu de temps pour la faire. J'ai pris la copie d'un élève qui parlait pendant l'interro et je lui ai dit qu'il aurait zéro.
Comme ils aiment bien compter tout haut les 10 dernières secondes du cours, j'ai projeté au tableau un compte à rebours qui leur indiquant le temps restant pendant l'interro, je n'ai pas arrêté de leur rappeler le temps qu'il restait et j'ai compté les 5 dernières secondes tout haut.
A la fin de l'interro, je leur ai expliqué qu'on procéderait comme ça à chaque fois qu'ils se comporteraient mal en cours. Le cours s'est très bien passé par la suite.

Résultat de l'interro: les 3/4 des élèves ont en-dessous de la moyenne

Est-ce que c'était la meilleure chose à faire et suis-je dans la légalité? Probablement pas
Est-ce que ça a marché? Oui.

Tu as très bien agi. Tu reprends les choses en main. Pour ma part, je les laisserais avec cette note initiale qui marque ta reprise en main. Je ferais un nouveau contrôle plus accessible dès que l'occasion se présente et quand les rapports seront apaisés, j'enlèverais tout le cérémonial de la gestion du temps (qui leur a permis d'expérimenter le "stress" inhérent à leur comportement).

Bravo à toi. Maintenant, profite de tes vacances.

Magic Marmotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Juanlino le Ven 21 Oct 2016 - 19:08

1) Interro surprise:" prenez une feuille" etc.

2) tu repères les meneurs et tu fais des exemples en les punissant un par un. En général les suiveurs se calment tout de suite.

Juanlino
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par seahala le Dim 23 Oct 2016 - 17:52

@Chertea a écrit:Des nouvelles pour ceux que ça intéresse:

J'ai commencé l'heure avec une interro (semi-) surprise assez compliquée et je leur ai donné très peu de temps pour la faire. J'ai pris la copie d'un élève qui parlait pendant l'interro et je lui ai dit qu'il aurait zéro.
Comme ils aiment bien compter tout haut les 10 dernières secondes du cours, j'ai projeté au tableau un compte à rebours qui leur indiquant le temps restant pendant l'interro, je n'ai pas arrêté de leur rappeler le temps qu'il restait et j'ai compté les 5 dernières secondes tout haut.
A la fin de l'interro, je leur ai expliqué qu'on procéderait comme ça à chaque fois qu'ils se comporteraient mal en cours. Le cours s'est très bien passé par la suite.


Résultat de l'interro: les 3/4 des élèves ont en-dessous de la moyenne

Est-ce que c'était la meilleure chose à faire et suis-je dans la légalité? Probablement pas
Est-ce que ça a marché? Oui.

Les as tu avant la récré ( matin ou après-midi) ? Si oui, tu peux leur annoncer que tu vas leur prendre sur la récré le temps qu'ils t'ont fait perdre... Assez efficace, même si tu te punis aussi.... Mais en général, ce n'est pas fait pour durer...

seahala
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par artemis71 le Dim 23 Oct 2016 - 19:49

Je n'ai pas tout lu. Donc, je ne sais pas tout ce qui a été dit...

Je donne parfois des interros surprises. Une classe qui ne veut rien écouter ou rien faire est signe que les élèves, ou du moins la majorité des élèves, de la classe savent tout déjà du contenu et sont prêts à passer un contrôle.

Je ne pense pas qu'il y une solution miracle quand une classe se ligue contre le prof. C'est une situation difficile. Parfois une coupure comme une période de vacances peut être bénéfique.

artemis71
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à une classe qui se ligue contre vous ?

Message par Luz le Dim 23 Oct 2016 - 20:08

Moi non plus je n'ai pas tout lu...
Ca m'est arrivé. Mon style c'est de mettre les choses à plat. En général, il vaut mieux en parler avec les délégués seulement. Ensuite en classe entière on fait un bilan avec les délégués, on rappelle le rôle de chacun.

Il peut s'agir d'une parole maladroite, d'une incompréhension, d'un leadeur négatif qui veut se faire un prof... Plein de cas possible mais rarement toute la classe est vraiment opposée. C'est surtout un effet de groupe très souvent.

Je me permets de te conseiller : En classe entière dis que tu as remarqué un souci et que tu souhaites en parler avec les délégués. Tu leur laisses jusqu'à une date précise pour venir t'en parler. Vous mettez les choses au point. Il faut accepter et entendre leurs reproches, puis les tourner en "comment auriez-vous pu réagir pour éviter cette situation ?" Le but étant de leur montrer que ce sont eux les fautifs : ils pouvaient venir te voir avant d'en arriver là et te dire les choses simplement, poliment.

En espérant que ça s'arrangera vite. Bon courage !

Luz
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum