Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Forster
Neoprof expérimenté

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Forster le Dim 16 Oct - 20:30
Je ne crois pas du tout que cela nous dévalorise, au contraire. Après, de plus en plus, je ne sais plus ce qui relève du langage courant des élèves. Mes secondes (section euro, bons élèves) ne connaissaient pas les mots 'typique' (!!), 'police d'écriture' et 'trapu' que j'avais mis dans un devoir pensant qu'ils étaient connus.
Les contrôles de vocabulaire en anglais sont souvent l'occasion de découvrir des mots français pour certains (top du mois en terminale: 'ostentatoire', 'nonobstant' et 'traquenard') et je n'ai pas l'intention d'arrêter d'en faire non plus. D'accord avec gnafron, les mots moins corrects prennent alors beaucoup de poids.

Par contre je viens avec mes tatouages et mes converses (mais je mets un noeud papillon, ça compense non?), désolé gnafron Very Happy !
avatar
Catalunya
Expert

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Catalunya le Dim 16 Oct - 20:51
Je préfère parler dans un langage soutenu et ne pas dire, comme certains collègues, "je sais pas c'est qui". Rolling Eyes
avatar
maldoror1
Habitué du forum

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par maldoror1 le Dim 16 Oct - 20:57
@Rendash a écrit:
@charlygp a écrit:Dans ma REP, une élève m'a dit, l'an passé, que je parlais "trop français".

Un formateur m'a dit la même chose.
Il paraît qu' "approximatif", c'est pas cool sur des copie.

Je reconnais bien là ta malveillance Rendash!  Razz

@ysabel a écrit:Ce qui me désole c'est d'être obligée de plus en plus de passer par un langage familier pour expliquer des termes aux élèves car tout le reste leur est totalement inconnu ; c'est de définir des termes très courants qu'ils n'ont jamais entendus ; c'est qu'ils ne savent pas que le vocabulaire qu'ils utilisent est familier voire vulgaire.

C'est tout à fait ça. Certains sont stupéfaits d'apprendre que les mots "chiant", "engueuler" ou "p****n" n'appartiennent pas au registre courant.

@Catalunya a écrit:Je préfère parler dans un langage soutenu et ne pas dire, comme certains collègues, "je sais pas c'est qui". Rolling Eyes

Ô rage, ô désespoir...

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett
Vania
Niveau 4

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Vania le Dim 16 Oct - 21:10
Je me souviens que, quand pour la première fois, j'ai entendu l'expression, que je ne connaissais pas jusque là, de la bouche de ma fille, au téléphone (bon, il y a 5 ou 6 ans): " - Tu me saoules, maman!",
j'ai pleuré. 
J'ai appelé son frère, son père, pensant que ma fille ne m'aimait plus.
J'ai refusé de répondre à ses coups de téléphone, jusqu'à ce que, suspicieuse, et après avoir mené son enquête auprès des pré-cités, elle m'ait envoyé un mail d'excuses explicatives sur l'argot en vogue.
Depuis, j'ai intégré bien pire, venant des élèves,
mais ma fille fait bien attention, se surveille,
quand elle me parle, sait-on jamais, que je ne sois pas au courant des nouvelles horreurs en vogue.
Vania
Niveau 4

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Vania le Dim 16 Oct - 21:13
Addendum : une collègue, l'année dernière, m'a gratifiée d'un " - Tu nous fais chier!" en pleine salle des profs, et elle, ainsi que bon nombre des autres ont été étonnés que je ne lui parle plus pendant des mois, jusqu'à ce qu'elle s'excuse.
avatar
Babsie
Niveau 10

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Babsie le Dim 16 Oct - 21:41
Je trouve un peu paradoxal qu'un bon nombre de professeurs s'indignent, à raison, devant le manque de discernement en matière de lexique et de registre des nouvelles générations ou les dérapages gentillets des collègues, mais qu'en même temps, quelques'uns dans leurs rangs, d'un certain âge, se permettent des sorties à la limite de l'insulte en s'en faisant une gloire.

Il y a là une contradiction que je ne m'explique pas.
avatar
menerve
Prophète

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par menerve le Dim 16 Oct - 22:29
Et bien je me retrouve dans ce que vous dites.... les élèves ont de moins en moins de vocabulaire! Je me demande comment certains peuvent lire un roman de Jules Verne vu qu'ils butent sur la signification de 2/3 mots par phrases.

Quant aux vocabulaires des sentiments, des sensations...il est tout aussi pauvre. Quand on leur demande de donner un avis sur un livre très peu mettent autre chose que "c'est bien " ou "c'est nul".

Pour les insultes et autres qu'ils s'échangent....quand j'entends "Tu me fais chier" la punition est de chercher dans le dictionnaire 10 synonymes en langage courant ou soutenu.

Une explication à ce phénomène: de moins en moins de lecture et surtout un grand poil dans la main qui les empêchent de saisir un dictionnaire quand ils rencontrent un mot nouveau. Ils n'y a plus cette curiosité d'en connaître le sens, on passe au dessus sans comprendre mais ce n'est pas grave. C'est le même principe que pour le respect de l'orthographe...mais Madame, c'est pas grave, on comprend quand même alors pourquoi faire l'effort?

Mes parents n'ont pas fait d'études, ils n'aimaient lire ni l'un ni l'autre et il n'y avait quasi pas de livres à eux à la maison ....sauf un petit dictionnaire tout usé, perdant ses pages, recollé car ma mère dès qu'elle entendait un mot nouveau qu'elle ne comprenait pas ou qu'elle voulait orthographier correctement le cherchait dans le dictionnaire.
Aujourd'hui je ne vois plus aucun jeune chercher dans le dictionnaire et quand ils le font sous la contrainte, ils ne savent pas chercher....allant même jusqu'à chercher le sens d'un mot dans un dictionnaire de langues, ou quand il s'agit d'un personnage chercher le prénom au lieu du nom....

Mais ces élèves ne sont pas aidés non plus...J'ai déjà entendu des mères s'adressant à leur gamin dans la poussette (donc entre un an et deux, trois maxi): "Tu vas fermer ta gueule!". Comment voulez vous que les élèves fassent la différence entre le langage courant et le langage vulgaire si celui-ci est celui couramment employé à la maison? C'est très difficile de se détacher du langage appris enfant...et le premier langage c'est celui qu'on apprend/entend à la maison. Mes parents parlaient patois ...et bien je vous assure: j'ai eu du mal à m'adapter, notamment au lycée quand je suis arrivée en centre ville et que je me suis rendue compte que les camarades ne parlaient pas de la même façon (au collège, même quartier ouvrier, c'était beaucoup moins flagrant!).
avatar
menerve
Prophète

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par menerve le Dim 16 Oct - 22:35
@Vania a écrit:Addendum : une collègue, l'année dernière, m'a gratifiée d'un " - Tu nous fais chier!" en pleine salle des profs, et elle, ainsi que bon nombre des autres ont été étonnés que je ne lui parle plus pendant des mois, jusqu'à ce qu'elle s'excuse.

Non seulement son niveau de langue était plus que limite mais en plus c'est une façon très agressive de parler à un collègue! Il y en a qui me barbent vraiment au collège mais si je ne veux pas les entendre et bien je m'éloigne!
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Lun 17 Oct - 7:43
PauvreYorick a écrit:Il me surprendrait qu'un langage châtié nous dévalorisât à leurs yeux, si peu naturel le jugeassent-ils.

A ce propos, je me suis toujours demandé à quel niveau de la scolarité la formation et l'emploi de l'imparfait du subjonctif sont censés être connus / enseignés. En fac de lettres, mes professeurs s'indignaient de constater que la plupart de leurs étudiants ne maîtrisait pas ce temps ésotérique (sans toutefois prendre la peine de combler leur lacune Rolling Eyes ). Je me souviens qu'un de mes professeurs de latin honteusement élitiste (horresco referens) prenait plaisir à l'employer régulièrement à l'oral comme à l'écrit ("J'aimerais que vous vous tussiez... Que vous vous tuassiez ferait aussi mon affaire, mais bon... Commencez par vous taire !" Razz ), mais si je n'avais pas pris personnellement cette drôle de bête par les cornes, elle me serait encore totalement inconnue. Cela peut pourtant faire la différence le jour d'un écrit ou d'un oral de concours...


Dernière édition par Murr le Lun 17 Oct - 8:11, édité 1 fois

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
Rendash
Bon génie

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Rendash le Lun 17 Oct - 8:04
@Murr a écrit:
PauvreYorick a écrit:Il me surprendrait qu'un langage châtié nous dévalorisât à leurs yeux, si peu naturel le jugeassent-ils.

A ce propos, j'aimerais savoir à quel niveau de la scolarité la formation et l'emploi du subjonctif imparfait sont censés être connus / enseignés. Un de mes professeurs de latin honteusement élitiste (horresco referens) prenait plaisir à l'employer régulièrement à l'oral comme à l'écrit ("J'aimerais que vous vous tussiez... Que vous vous tuassiez ferait aussi mon affaire, mais bon... Commencez par vous taire !" Razz ), mais si je n'avais pas pris personnellement cette drôle de bête par les cornes, elle me serait encore totalement inconnue. Cela peut pourtant faire la différence le jour d'un écrit ou d'un oral de concours...

J'engueule parfois mes 4e à l'imparfait du subjonctif. Effet garanti, mais pas forcément celui auquel on s'attendrait Laughing

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
roxanne
Devin

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par roxanne le Lun 17 Oct - 8:17
Entendu ce matin, Alain Juppé à la radio , on lui rediffusait une interview avec Giesberg , qui très élégamment lui demandait si on allait se faire c...r avec lui s'il était président. (déjà, bonjour le niveau de la question) Et l'autre (potentiel futur président donc) de répondre : "Ceux qui pensent ça, je les emm....". Et après la rediffusion (indispensable n'est-ce pas) de ce morceau d'anthologie, il en rajoute "Est-ce que vous vous êtes fait c... avec moi? "
C'est en plus sûrement un élément de communication obligé pour montrer qu'il est comme tout le monde et c'est affligeant.
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Lun 17 Oct - 8:18
Je pense que la correction du langage atteint là une de ses limites et que l'emploi oral du subjonctif imparfait, quoique justifié grammaticalement parlant, est souvent très mal perçu et peut s'avérer stigmatisant. Lequel de nos politiques actuels s'amuserait à l'employer ?

Spoiler:
A supposer qu'ils en fussent tous capables Razz

Edit après Roxanne : Juppé

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
roxanne
Devin

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par roxanne le Lun 17 Oct - 8:21
Mais sans employer l' imparfait du subjonctif à tout bout de champ, est-ce indispensable pour un politique dont on sent en plus que ça ne lui est pas naturel d'aligner les grossièretés?
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Lun 17 Oct - 8:30
@roxanne a écrit:Mais sans employer  l' imparfait du subjonctif  à tout bout de champ, est-ce indispensable pour un politique dont on sent en plus que ça ne lui est pas naturel d'aligner les grossièretés?

C'est justement amusant de constater que, de nos jours, les hommes politiques préfèrent passer pour grossiers que pour pédants. Cela en dit long sur le respect qu'ils accordent à leurs électeurs, car je suppose qu'ils agissent ainsi pour se mettre à notre portée...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Chocolat le Lun 17 Oct - 8:33
Savez-vous ce que je suis en train de faire avec mes 3èmes ?
Des listes&exos de vocabulaire.
Après les premiers cours pendant lesquels j'ai dû faire thème et version français-français et leurs premières prestations en rédaction et en débat argumentatif, j'ai cru que j'allais me ?! les ?! pendre !!

Et bien vous savez quoi ?
Ils adorent ça !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Lun 17 Oct - 8:37
Il suffit de feuilleter un vieux cahier d'écolier des années 50 : c'est fou le nombre de définitions qu'ils ingurgitaient chaque jour (y compris des termes très techniques)...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
roxanne
Devin

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par roxanne le Lun 17 Oct - 8:58
Ce matin, j'emmène mon fils  à l'école maternelle. Et j'entends une mère (coutumière de ce genre de langage) dire bien fort "Ah mais je lui ai dit, moi, tu m'emm..., je vais t'en coller une si tu me fais c...r encore" et elle parlait de son fils de 4 ans donc...
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Lun 17 Oct - 9:08
Une pensée pour les instits qui devront recoller les morceaux cafe
J'ai entendu à peu près les mêmes paroles dans la bouche d'une mère excédée, qui fleurissait directement les oreilles de son enfant devant tous les autres passagers du TGV dans lequel on se trouvait (cela s'apparente à de la maltraitance, à ce stade)...


Dernière édition par Murr le Lun 17 Oct - 9:10, édité 1 fois

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
288
Niveau 10

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par 288 le Lun 17 Oct - 9:09
@Murr a écrit:Je pense que la correction du langage atteint là une de ses limites et que l'emploi oral du subjonctif imparfait, quoique justifié grammaticalement parlant, est souvent très mal perçu et peut s'avérer stigmatisant. Lequel de nos politiques actuels s'amuserait à l'employer ?

Spoiler:
A supposer qu'ils en fussent tous capables Razz

Edit après Roxanne : Juppé



Rolling Eyes
avatar
roxanne
Devin

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par roxanne le Lun 17 Oct - 9:15
@Murr a écrit:Une pensée pour les instits qui devront recoller les morceaux cafe
J'ai entendu à peu près les mêmes paroles dans la bouche d'une mère excédée, qui fleurissait directement les oreilles de son enfant devant tous les autres passagers du TGV dans lequel on se trouvait (cela s'apparente à de la maltraitance, à ce stade)...
Là, c'était encore pire, c'était le matin à froid, elle s'en vantait (fort) à l'école. (que tous les gamins profitent du vocabulaire, tant pis, hein !)
Spoiler:
C'était la même qui, lors de la fête de l'école, alors que j'avais le malheur de croiser son regard (vide) : "Elle va arrêter de me regarder la coincée du c.., sinon, je lui en colle une !", elle a aussi rasé son gosse car il s'était collé du chewing-gum dans les cheveux, elle racontait ça devant la jeune PE stagiaire effarée..
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Lun 17 Oct - 9:15
J'adore le signe de tête du bon l'élève tout fier d'avoir réussi à caser ce que ses conseillers en communication lui ont concocté yesyes (on sait de quoi le personnage est capable en d'autres circonstances Rolling Eyes )

C'est quand même amusant cet espèce de mythe qui s'est bâti autour d'un temps qui n'est, somme toute, pas si difficile à former et à employer, une fois que le passé simple est bien digéré.


Dernière édition par Murr le Lun 17 Oct - 9:19, édité 1 fois

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
User17706
Enchanteur

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par User17706 le Lun 17 Oct - 9:17
@Murr a écrit:
PauvreYorick a écrit:Il me surprendrait qu'un langage châtié nous dévalorisât à leurs yeux, si peu naturel le jugeassent-ils.

A ce propos, je me suis toujours demandé à quel niveau de la scolarité la formation et l'emploi de l'imparfait du subjonctif sont censés être connus / enseignés. En fac de lettres, mes professeurs s'indignaient de constater que la plupart de leurs étudiants ne maîtrisait pas ce temps ésotérique (sans toutefois prendre la peine de combler leur lacune Rolling Eyes ). Je me souviens qu'un de mes professeurs de latin honteusement élitiste (horresco referens) prenait plaisir à l'employer régulièrement à l'oral comme à l'écrit ("J'aimerais que vous vous tussiez... Que vous vous tuassiez ferait aussi mon affaire, mais bon... Commencez par vous taire !" Razz ), mais si je n'avais pas pris personnellement cette drôle de bête par les cornes, elle me serait encore totalement inconnue. Cela peut pourtant faire la différence le jour d'un écrit ou d'un oral de concours...
Je ne sais pas, moi... au début de la classe de cinquième?

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Lun 17 Oct - 9:25
@roxanne a écrit:
@Murr a écrit:Une pensée pour les instits qui devront recoller les morceaux cafe
J'ai entendu à peu près les mêmes paroles dans la bouche d'une mère excédée, qui fleurissait directement les oreilles de son enfant devant tous les autres passagers du TGV dans lequel on se trouvait (cela s'apparente à de la maltraitance, à ce stade)...
Là, c'était encore pire, c'était le matin à froid, elle s'en vantait (fort) à l'école. (que tous les gamins profitent du vocabulaire, tant pis, hein !)
Spoiler:
C'était la même qui, lors de la fête de l'école, alors que j'avais le malheur de croiser son regard (vide) : "Elle va arrêter de me regarder la coincée du c.., sinon, je lui en colle une !", elle a aussi rasé son gosse car il s'était collé du chewing-gum dans les cheveux, elle racontait ça devant la jeune PE stagiaire effarée..

Nadine ?

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Lun 17 Oct - 9:26
PauvreYorick a écrit:
@Murr a écrit:
PauvreYorick a écrit:Il me surprendrait qu'un langage châtié nous dévalorisât à leurs yeux, si peu naturel le jugeassent-ils.

A ce propos, je me suis toujours demandé à quel niveau de la scolarité la formation et l'emploi de l'imparfait du subjonctif sont censés être connus / enseignés. En fac de lettres, mes professeurs s'indignaient de constater que la plupart de leurs étudiants ne maîtrisait pas ce temps ésotérique (sans toutefois prendre la peine de combler leur lacune Rolling Eyes ). Je me souviens qu'un de mes professeurs de latin honteusement élitiste (horresco referens) prenait plaisir à l'employer régulièrement à l'oral comme à l'écrit ("J'aimerais que vous vous tussiez... Que vous vous tuassiez ferait aussi mon affaire, mais bon... Commencez par vous taire !" Razz ), mais si je n'avais pas pris personnellement cette drôle de bête par les cornes, elle me serait encore totalement inconnue. Cela peut pourtant faire la différence le jour d'un écrit ou d'un oral de concours...
Je ne sais pas, moi... au début de la classe de cinquième?

Hum... humhum

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Nasopi le Lun 17 Oct - 12:22
@Murr a écrit:
PauvreYorick a écrit:Il me surprendrait qu'un langage châtié nous dévalorisât à leurs yeux, si peu naturel le jugeassent-ils.

A ce propos, je me suis toujours demandé à quel niveau de la scolarité la formation et l'emploi de l'imparfait du subjonctif sont censés être connus / enseignés.

J'ai appris moi-même la conjugaison du subjonctif imparfait et plus-que-parfait à mon fils aîné quand il était en 3e ; après quoi, au lycée, il s'est amusé à mettre au moins un subjonctif imparfait dans chacune de ses dissertations. Razz

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Fesseur Pro le Lun 17 Oct - 12:26
@menerve a écrit: les élèves ont de moins en moins de vocabulaire! Je me demande comment certains peuvent lire un roman de Jules Verne vu qu'ils butent sur la signification de 2/3 mots par phrases.
Il y a encore des élèves qui lisent du Jules Verne ?

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Contenu sponsorisé

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum