Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Daphné le Mar 18 Oct 2016 - 15:50
Petitfils a écrit:Merci à tous pour vos réactions.
Je note que les néoprofs qui se sont mouillés parlent plutôt de posture d'élèves et non de véritable dévalorisation de ceux qui s'adressent à eux en réussissant à s'empêcher de péter (quel effort ! - sic).

Je pense que nos ados nous parlent comme ils entendent parler leurs copains de classe, tout simplement.
Ma fille m'a aussi sorti exactement les même propos, assortis de maman Laughing
Elle l'a fait une fois, pas deux.
Il y a des choses que je ne veux pas entendre, du verlan par exemple, et en mettant les points sur les I une fois, calmement, ça se passe bien ensuite.
Elle sait que je ne suis pas sa copine mais sa mère.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Rendash le Mar 18 Oct 2016 - 17:16
@Daphné a écrit:
Il y a des choses que je ne veux pas entendre, du verlan par exemple

Ho mais la relou, quoi Evil or Very Mad

Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
clélia
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par clélia le Mar 18 Oct 2016 - 17:55
@Nuits a écrit:
Suis-je la seule à connaître un tel désarroi ? Pour la première fois je doute vraiment, j'ai l'impression que je ne parle plus la même langue que les plus jeunes générations.
Non. Hier, avec plusieurs collègues, nous parlions justement du gouffre qui nous séparait des élèves, de cette impression d'incompréhension totale et du sentiment que ce gouffre s'élargissait d'année en année. Mes 3e ont été incapables de répondre "Hugo" alors que je parlais d'un grand écrivain du XIXe, du romantisme, des nombreuses adaptions cinématographiques Disney compris, etc. J'ai eu Molière et quand j'ai entendu Van Gogh, j'ai abandonné. Le pire étant qu'à l'annonce de la réponse, aucune réaction. J'aurais dit Pierre Dupont ou Louis Martin, ils auraient réagi de la même façon. Dans la même classe, quelques minutes plus tard, un élève me dit que "zéphyr" (dans "Le Lac") désigne une pierre. Ben oui, zéphyr ou saphir... Au repas ma collègue d'HG nous a bien fait rire (jaune) : un élève (3e toujours) lui a dit qu'à Paris, il y avait le sanatorium (au lieu du Sénat). Ceci dit, c'est à se demander comment ils connaissent sanatorium...
Quant au subjonctif imparfait, je vois toujours sa formation en classe de 3e (ce qui est en effet plutôt simple si on connaît le passé simple.) Il y a encore quelques années, certains élèves s'appliquaient ensuite à faire la concordance à l'écrit (et quelques-uns s'y essayaient même à l'oral). Mais ça fait quelques années que je n'ai plus ce genre de "jeux" avec les élèves.


Dernière édition par clélia le Mar 18 Oct 2016 - 17:56, édité 1 fois

_________________
Il voyagea.
Il connut la mélancolie des paquebots, les froids réveils sous la tente, l’étourdissement des paysages et des ruines, l’amertume des sympathies interrompues.
Il revint.
Il fréquenta le monde, et il eut d’autres amours, encore.
avatar
AsarteLilith
Guide spirituel

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par AsarteLilith le Mar 18 Oct 2016 - 17:55
Je ne sais pas si je dois m'étonner: un papa m'a reproché (le seul !) hier le livre que je faisais lire à sa fille, tiré des "Histoires noires de la mythologie" : c'est compliqué, "avec tous ces dieux".... je lui ai répondu que oui, c'était pour moyen lecteur, mais que c'était de la littérature jeunesse qui ne prenait pas leur enfant pour une abrutie et que c'était de qualité, pas comme les nouveaux "Club des cinq" qui traduisent un passé simple en passé composé pour les jeunes gens modernes.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
avatar
stench
Guide spirituel

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par stench le Mar 18 Oct 2016 - 18:01
En seconde, dans un texte, on a croisé le mot "contrebandier" que personne ne connaissait. Après avoir expliqué, je leur demande ce qu'on contrebandier pouvait chercher de l'autre côté d'un col de montagne, au 19e siècle. La première m'a répondu avec sérieux "du soleil", un second m'a proposé "de l'électricité".

Mais puisqu'on vous dit que le niveau ne baisse pas! C'est notre niveau qui année après année, s'élève à force de formations et de motivations. Les pauvres élèves ne peuvent pas nous suivre furieux

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par stench le Mar 18 Oct 2016 - 18:03
@Nuits a écrit:

Suis-je la seule à connaître un tel désarroi ? Pour la première fois je doute vraiment, j'ai l'impression que je ne parle plus la même langue que les plus jeunes générations.

Je partage totalement ce constat et c'est vraiment déprimant.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
Nadejda
Monarque

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Nadejda le Mar 18 Oct 2016 - 18:09
@AsarteLilith a écrit:Je ne sais pas si je dois m'étonner: un papa m'a reproché (le seul !) hier le livre que je faisais lire à sa fille, tiré des "Histoires noires de la mythologie" : c'est compliqué, "avec tous ces dieux".... je lui ai répondu que oui, c'était pour moyen lecteur, mais que c'était de la littérature jeunesse qui ne prenait pas leur enfant pour une abrutie et que c'était de qualité, pas comme les nouveaux "Club des cinq" qui traduisent un passé simple en passé composé pour les jeunes gens modernes.

Et encore, les "Histoires noires de la mythologie" sont normalement très abordables... Ce père est de mauvaise foi.

Anecdote toute fraîche : Ma 4e (très faible) a lu et étudié avec moi La Parure de Maupassant. Je leur ai demandé, en guise de bilan, de réfléchir à l'évolution de Mathilde Loisel, de sa folie des grandeurs à son sentiment de déchéance après ses dix années d'endettement... Leur vocabulaire restait, comme d'habitude, d'une pauvreté ("gentil", "méchant") et même d'une vulgarité affligeante... "C'est quand même... euh... une pétasse." Rolling Eyes Je me console avec l'autre classe de 4e qui remobilise facilement le vocabulaire des textes, y compris à l'oral.
avatar
AsarteLilith
Guide spirituel

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par AsarteLilith le Mar 18 Oct 2016 - 19:19
- je dirais niveau moyen lecteur, car des relations entre personnages un peu dures parfois + vocabulaire.
- je travaille en REP rurale, type RRS, assez isolée question culture
- c'était le seul, d'autres ont vraiment accroché
- papa s'inquiète que je puisse ne pas finir le programme...(mais à part ça, je vois les notions importantes AVANT la fin de l'année...) et du climat de classe ( ce qu'on fait ? on bosse ensemble dessus comme on peut !)

- ce papa a envoyé un mail au collègue PP, prof de maths, pour dire en somme qu'il s'étonnait de ses méthodes : elles n'étaient pas les mêmes que lorsqu'il était élève ! (mais bien sûr.. et moi, je vais voir mon garagiste une fois / an... ça veut pas dire que je sais réparé/réviser ma titine....S'il me fait ce coup-là et que la colère me prend, je risque de lui faire une liste des cours de la semaine, avec le thème, et de lui demander de les faire à ma place. Et de s'occuper des copies aussi. Je vais rigoler de le voir galérer en latin.)

EDIT : et l'élève vient de prendre 15/20 au contrôle.... appréciation ? "prends confiance en tes capacités de lecture" Twisted Evil


Dernière édition par AsarteLilith le Mar 18 Oct 2016 - 20:04, édité 2 fois

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
desnos
Niveau 3

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par desnos le Mar 18 Oct 2016 - 19:31
Bonsoir.

Si le phénomène de l'indigence langagière était seulement inhérent au jeunisme ambiant, on trouverait quelque lot de consolation dans l'espoir d'une dissipation dudit phénomène dans l'accès à la maturité intellectuelle et dans le gain en discernement qu'elle suppose. Mais, il se trouve, à mes yeux, que la pandémie est aujourd'hui enracinée dans une sorte de médiocratie culturelle et intellectuelle hégémonique qui transcende la jeunesse. Elle est, à mon sens, corrélée à une conception de la modernité où le bien-dire n'est pas en odeur de sainteté auprès de ses thuriféraires, où le réflexe d'user d'un langage châtié est voué aux gémonies et le malheur d'avoir un tel langage est considéré comme un affront par les adeptes de ce curieux modernisme.

Pour illustrer le propos, l'élocution des collègues, enseignants, jeunes et moins jeunes, à quelques rares exceptions près, (la gêne que j'éprouve pour le préciser est incommensurable, d'autant plus que j'entretiens d'excellents rapports avec la majorité d'entre eux) que je côtoie, brille par un état de déficience langagière, où l'indigence lexicale le dispute à la médiocrité du discours, à telle enseigne que la ponctuation de leurs échanges verbaux par des "tu vois…", "voilà quoi…", "tu vois ce que je veux dire...", ou autre "enfin, je veux dire…" est à l'intercommunication ce que le vitriol est au soin du visage. Devant un tel spectacle de désolation, mon mutisme criant dans cette salle des maîtres, siège d'une véritable médiocrité intellectuelle, s'étouffe pour ne pas hurler : quand on n'a rien à dire et du mal à se taire, c'est la victoire du sabir.

Bien à vous.
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Mar 18 Oct 2016 - 21:19
@Rendash a écrit:
@Daphné a écrit:
Il y a des choses que je ne veux pas entendre, du verlan par exemple

Ho mais la relou, quoi Evil or Very Mad

Razz

Grave... Wink

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Dimka le Mar 18 Oct 2016 - 21:32
@Daphné a écrit:
Il y a des choses que je ne veux pas entendre, du verlan par exemple
Du l'envers. professeur

_________________
Spoiler:
avatar
MrBrightside
Esprit sacré

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par MrBrightside le Mar 18 Oct 2016 - 21:49
Mais sinon, finalement, est-ce que papa a pété un coup ?

_________________
Narwhals!|Die Potato! Blog des trucs que je lis
 Glitter and be gay.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Oudemia le Mar 18 Oct 2016 - 21:55
@Daphné a écrit:
Petitfils a écrit:Merci à tous pour vos réactions.
Je note que les néoprofs qui se sont mouillés parlent plutôt de posture d'élèves et non de véritable dévalorisation de ceux qui s'adressent à eux en réussissant à s'empêcher de péter (quel effort ! - sic).

Je pense que nos ados nous parlent comme ils entendent parler leurs copains de classe, tout simplement.
Ma fille m'a aussi sorti exactement les même propos, assortis de maman Laughing
Elle l'a fait une fois, pas deux.
Il y a des choses que je ne veux pas entendre, du verlan par exemple, et en mettant les points sur les I une fois, calmement, ça se passe bien ensuite.
Elle sait que je ne suis pas sa copine mais sa mère.
, mais je n'ai heureusement pas eu à vivre ça Razz
Je me souviens d'avoir, pour ma part, dit à mon père qu'il était puriste, d'où une belle engueulade...
avatar
Tem-to
Vénérable

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Tem-to le Mar 18 Oct 2016 - 23:26
@Oudemia a écrit:
@Daphné a écrit:
Petitfils a écrit:Merci à tous pour vos réactions.
Je note que les néoprofs qui se sont mouillés parlent plutôt de posture d'élèves et non de véritable dévalorisation de ceux qui s'adressent à eux en réussissant à s'empêcher de péter (quel effort ! - sic).

Je pense que nos ados nous parlent comme ils entendent parler leurs copains de classe, tout simplement.
Ma fille m'a aussi sorti exactement les même propos, assortis de maman Laughing
Elle l'a fait une fois, pas deux.
Il y a des choses que je ne veux pas entendre, du verlan par exemple, et en mettant les points sur les I une fois, calmement, ça se passe bien ensuite.
Elle sait que je ne suis pas sa copine mais sa mère.
, mais je n'ai heureusement pas eu à vivre ça Razz
Je me souviens d'avoir, pour ma part, dit  à mon père qu'il était puriste, d'où une belle engueulade...

- "Puriste" ! quelle insulte ! Tu es montée dans ta chambre rouge de colère ou de honte ? Razz
- Oui M. Brightside, papa a pété un coup. La déflagration a créé ce topic.  :ack:
avatar
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Fesseur Pro le Mer 19 Oct 2016 - 0:08
@Dimka a écrit:
@Daphné a écrit:
Il y a des choses que je ne veux pas entendre, du verlan par exemple
Du l'envers. professeur
+ 1 Kadim.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Fesseur Pro le Mer 19 Oct 2016 - 0:12
@Nadejda a écrit:Je leur ai demandé, en guise de bilan, de réfléchir à l'évolution de Mathilde Loisel, de sa folie des grandeurs à son sentiment de déchéance après ses dix années d'endettement...
La grande majorité de mes élèves aurait eu bien du mal à comprendre ce que tu leur demandais.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Nadejda
Monarque

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Nadejda le Mer 19 Oct 2016 - 6:17
@Fesseur Pro a écrit:
@Nadejda a écrit:Je leur ai demandé, en guise de bilan, de réfléchir à l'évolution de Mathilde Loisel, de sa folie des grandeurs à son sentiment de déchéance après ses dix années d'endettement...
La grande majorité de mes élèves aurait eu bien du mal à comprendre ce que tu leur demandais.

Je ne l'ai évidemment pas formulé ainsi...
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Daphné le Mer 19 Oct 2016 - 10:04
@AsarteLilith a écrit:Je ne sais pas si je dois m'étonner: un papa m'a reproché (le seul !) hier le livre que je faisais lire à sa fille, tiré des "Histoires noires de la mythologie" : c'est compliqué, "avec tous ces dieux".... je lui ai répondu que oui, c'était pour moyen lecteur, mais que c'était de la littérature jeunesse qui ne prenait pas leur enfant pour une abrutie et que c'était de qualité, pas comme les nouveaux "Club des cinq" qui traduisent un passé simple en passé composé pour les jeunes gens modernes.

Les élèves et leurs parents sont parfois tellement incultes qu'ils ont cru que c'était la religion de la collègue et qu'elle était totalement givrée ! Véridique.
avatar
Murr
Niveau 9

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Murr le Mer 19 Oct 2016 - 10:13
@Daphné a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Je ne sais pas si je dois m'étonner: un papa m'a reproché (le seul !) hier le livre que je faisais lire à sa fille, tiré des "Histoires noires de la mythologie" : c'est compliqué, "avec tous ces dieux".... je lui ai répondu que oui, c'était pour moyen lecteur, mais que c'était de la littérature jeunesse qui ne prenait pas leur enfant pour une abrutie et que c'était de qualité, pas comme les nouveaux "Club des cinq" qui traduisent un passé simple en passé composé pour les jeunes gens modernes.

Les élèves et leurs parents sont parfois tellement incultes qu'ils ont cru que c'était la religion de la collègue et qu'elle était totalement givrée ! Véridique.

J'hésite : :shock: Sad affraid

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
AsarteLilith
Guide spirituel

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par AsarteLilith le Mer 19 Oct 2016 - 13:51
@Daphné a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Je ne sais pas si je dois m'étonner: un papa m'a reproché (le seul !) hier le livre que je faisais lire à sa fille, tiré des "Histoires noires de la mythologie" : c'est compliqué, "avec tous ces dieux".... je lui ai répondu que oui, c'était pour moyen lecteur, mais que c'était de la littérature jeunesse qui ne prenait pas leur enfant pour une abrutie et que c'était de qualité, pas comme les nouveaux "Club des cinq" qui traduisent un passé simple en passé composé pour les jeunes gens modernes.

Les élèves et leurs parents sont parfois tellement incultes qu'ils ont cru que c'était la religion de la collègue et qu'elle était totalement givrée ! Véridique.

Remarque, j'ai entendu parler de néo-paganisme.... Laughing Laughing Laughing

J'ai failli lui répondre qu'il fallait aussi avoir un peu de culture. J'ai juste dit qu'il y avait un lexique en fin de livre.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
Contenu sponsorisé

Re: "Pète un coup, papa !" ou à partir de quand est-on, aujourd'hui, dans un niveau de langage élevé ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum