Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Zagara
Doyen

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par Zagara le Sam 19 Nov - 17:02
J'ai une bonne réforme structurelle europénne à proposer : supprimons les femmes, qui sont des coûts pour l'économie et les hommes.
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par zouz le Sam 19 Nov - 17:04
Laughing
avatar
Danska
Modérateur

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par Danska le Sam 19 Nov - 17:07
@Zagara a écrit:J'ai une bonne réforme structurelle europénne à proposer : supprimons les femmes, qui sont des coûts pour l'économie et les hommes.

Bah non, c'est pas possible : qui va s'occuper des enfants ? Du ménage ? Du linge ? Des courses ? affraid
avatar
Zagara
Doyen

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par Zagara le Sam 19 Nov - 17:23
@Danska a écrit:
@Zagara a écrit:J'ai une bonne réforme structurelle europénne à proposer : supprimons les femmes, qui sont des coûts pour l'économie et les hommes.

Bah non, c'est pas possible : qui va s'occuper des enfants ? Du ménage ? Du linge ? Des courses ?  affraid
Des robots et on clone les mâles pour qu'ils restent entre burnes *transhumanisme*.
archeboc
Expert spécialisé

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par archeboc le Sam 19 Nov - 17:52
Si on remonte au dernier message sérieux, on arrive à ceci :

@Danska a écrit:
@wanax a écrit:
@Zagara a écrit:
On voit bien la corvée gratuite féminine sur ces documents.
Non, on voit le résultat de faire des études faciles et sans débouchés.

Faux : les écarts de salaire hommes-femmes sont fonction croissante des salaires. En d'autres termes, plus les salaires sont élevés (cadres et professions intellectuelles supérieures), plus les écarts sont importants. Et ça ne peut pas s'expliquer par un manque de qualification des femmes (si on parle bien du même document, le premier).

On peut faire des études longues avec des débouchés moins rémunérateurs que Polytechnique. Curieusement, les filles sont sur-représentées en 2nde générale, et voient leur proportion baisser en filière scientifique, diminuer encore en spé math, et s'effondrer en prépa scientifique. La formulation de wanax était provocante, mais représente une réalité : les filles censurent leurs ambitions, et cela représente une partie notable du différentiel de salaire entre hommes et femmes.

On fait un tour de table des comités de direction des grandes entreprises : le salaire des femmes est nettement inférieur. On fait la même chose mais poste à poste (par exemple en prenant la direction de la communication) : le différentiel persiste mais est très nettement réduit. Même dans la fonction publique, où je ne pense pas qu'on puisse taxer les concours de sexistes, on trouve une plus grande proportion de femme dans le premier degré que dans le second, c'est-à-dire dans le statut le moins rémunérateur.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


archeboc
Expert spécialisé

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par archeboc le Sam 19 Nov - 18:10
@Zagara a écrit:Wanax : Et de nos jours l'impôt global n'est plus progressif. Voir là : https://www.les-crises.fr/l-impot-sur-le-revenu-en-france-2/ Les riches paient en proportion beaucoup moins d'impôts que les autres.

Il me semble que ce graphique ne prend pas en compte les impôts négatifs que constituent les aides sociales. Si on les prend en compte, l'impôt global redevient progressif sur toute la partie gauche. Mais le graphique ainsi obtenu louperait alors le but que lui assigne son auteur : désigner les hyper-riches comme seuls bénéficiaires du système fiscal.

Inutile de nourrir la fièvre obsidionale des classes moyennes supérieures.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


User1542
Habitué du forum

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par User1542 le Sam 19 Nov - 20:05
@Zagara a écrit:J'ai une bonne réforme structurelle europénne à proposer : supprimons les femmes, qui sont des coûts pour l'économie et les hommes.

On n'ira pas jusque là, mais si elles pouvaient juste se taire un peu, parfois .... Twisted Evil


_________________
"Je n'accepterais jamais d'entrer dans un club qui m'accepterait comme membre." Marx
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par gauvain31 le Sam 19 Nov - 20:06
frigo a écrit:
@Zagara a écrit:J'ai une bonne réforme structurelle europénne à proposer : supprimons les femmes, qui sont des coûts pour l'économie et les hommes.

On n'ira pas jusque là, mais si elles pouvaient juste se taire un peu, parfois .... Twisted Evil


Razz Razz Razz Razz :mdr3: :mdr3: :mdr3:
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par gauvain31 le Sam 19 Nov - 20:21
@Zagara a écrit:
@Danska a écrit:
@Zagara a écrit:J'ai une bonne réforme structurelle europénne à proposer : supprimons les femmes, qui sont des coûts pour l'économie et les hommes.

Bah non, c'est pas possible : qui va s'occuper des enfants ? Du ménage ? Du linge ? Des courses ?  affraid
Des robots et on clone les mâles pour qu'ils restent entre burnes *transhumanisme*.

Oui un épisode d'American Dad avait imaginé ceci dans un épisode: je n'ai jamais vu un épisode d'une série aussi délirant de ma vie. On se dit "mais ils ont osé p.... !"





almuixe
Niveau 10

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par almuixe le Sam 19 Nov - 22:18
Pour revenir au graphique, c'est le salaire global et non horaire. Les femmes sont plus souvent à temps partiel (ces feignantes Wink).
Chamil
Niveau 9

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par Chamil le Dim 20 Nov - 11:21
@archeboc a écrit:
On peut faire des études longues avec des débouchés moins rémunérateurs que Polytechnique. Curieusement, les filles sont sur-représentées en 2nde générale, et voient leur proportion baisser en filière scientifique, diminuer encore en spé math, et s'effondrer en prépa scientifique. La formulation de wanax était provocante, mais représente une réalité : les filles censurent leurs ambitions, et cela représente une partie notable du différentiel de salaire entre hommes et femmes.
.

Je suis d'accord avec le reste du message mais permettez-moi de tiquer sur ce passage qui est factuellement discutable. Les filières "d'élite" dans l'enseignement supérieur se féminisent de plus en plus nettement: écoles de commerce, ENS, écoles d'application du SP, IEP, médecine, droit (ne parlons même pas de l'ENM qui en est réduite à chercher des garçons...). S'il est vrai que les filières scientifiques manquent beaucoup trop de femmes (et globalement, manquent aussi beaucoup trop d'étudiants comme la plupart des pays occidentaux), seules les écoles d'ingénieurs sont des filières "d'élite" au sein de celles-ci et en représentent seulement une fraction.

Les problèmes scolaires sont de plus en plus souvent des problèmes de garçons.
avatar
Danska
Modérateur

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par Danska le Dim 20 Nov - 12:05
@Chamil a écrit:
@archeboc a écrit:
On peut faire des études longues avec des débouchés moins rémunérateurs que Polytechnique. Curieusement, les filles sont sur-représentées en 2nde générale, et voient leur proportion baisser en filière scientifique, diminuer encore en spé math, et s'effondrer en prépa scientifique. La formulation de wanax était provocante, mais représente une réalité : les filles censurent leurs ambitions, et cela représente une partie notable du différentiel de salaire entre hommes et femmes.
.

Je suis d'accord avec le reste du message mais permettez-moi de tiquer sur ce passage qui est factuellement discutable. Les filières "d'élite" dans l'enseignement supérieur se féminisent de plus en plus nettement: écoles de commerce, ENS, écoles d'application du SP, IEP, médecine, droit (ne parlons même pas de l'ENM qui en est réduite à chercher des garçons...). S'il est vrai que les filières scientifiques manquent beaucoup trop de femmes (et globalement, manquent aussi beaucoup trop d'étudiants comme la plupart des pays occidentaux), seules les écoles d'ingénieurs sont des filières "d'élite" au sein de celles-ci et en représentent seulement une fraction.

Les problèmes scolaires sont de plus en plus souvent des problèmes de garçons.

Les problèmes scolaires ont toujours, pour autant que je sache, été "plus souvent des problèmes de garçons" Wink

Quant au reste du message, il est à la fois vrai et faux : effectivement, les filières d'élite tendent à se féminiser, mais d'une part les professions qui se féminisent tendent à devenir moins valorisées et moins bien rémunérées ; d'autre part, les femmes ont trop souvent tendance à s'autocensurer (voir la proportion élevée de femmes salariées ou à temps partiel chez les médecins, le nombre ridiculement faible de femmes à la tête d'entreprises, etc.). Faire les "mêmes" études que les garçons n'implique donc pas automatiquement "occuper in fine les mêmes postes et avoir la même rémunération".
Chamil
Niveau 9

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par Chamil le Dim 20 Nov - 12:14
@Danska a écrit:

Les problèmes scolaires ont toujours, pour autant que je sache, été "plus souvent des problèmes de garçons" Wink

Quant au reste du message, il est à la fois vrai et faux : effectivement, les filières d'élite tendent à se féminiser, mais d'une part les professions qui se féminisent tendent à devenir moins valorisées et moins bien rémunérées ; d'autre part, les femmes ont trop souvent tendance à s'autocensurer (voir la proportion élevée de femmes salariées ou à temps partiel chez les médecins, le nombre ridiculement faible de femmes à la tête d'entreprises, etc.). Faire les "mêmes" études que les garçons n'implique donc pas automatiquement "occuper in fine les mêmes postes et avoir la même rémunération".

C'est vrai mais à tous les degrés (acquisition de la lecture au taux de diplôme en passant par le décrochage) les filles creusent toujours plus l'écart...

Pour le reste nous sommes d'accord: la résistance à la féminisation se situe moins dans le système scolaire qu'après. Et encore certaines études récentes montrent qu'il y a des changements en cours: inversion du taux de chômage à la sortie de la FI (filles moins que les garçons) et augmentation du nombre de couples hétéros où la femme gagne plus que l'homme (nette aux Etats-Unis).

Bon, il est vrai que pour le dernier sujet, les couples homos ont le grand avantage d'échapper à la crise de jalousie genrée sur la comparaison des bulletins de paie:-)
avatar
Danska
Modérateur

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par Danska le Dim 20 Nov - 12:30
@Chamil a écrit:
@Danska a écrit:

Les problèmes scolaires ont toujours, pour autant que je sache, été "plus souvent des problèmes de garçons" Wink

Quant au reste du message, il est à la fois vrai et faux : effectivement, les filières d'élite tendent à se féminiser, mais d'une part les professions qui se féminisent tendent à devenir moins valorisées et moins bien rémunérées ; d'autre part, les femmes ont trop souvent tendance à s'autocensurer (voir la proportion élevée de femmes salariées ou à temps partiel chez les médecins, le nombre ridiculement faible de femmes à la tête d'entreprises, etc.). Faire les "mêmes" études que les garçons n'implique donc pas automatiquement "occuper in fine les mêmes postes et avoir la même rémunération".

C'est vrai mais à tous les degrés (acquisition de la lecture au taux de diplôme en passant par le décrochage) les filles creusent toujours plus l'écart...

Pour le reste nous sommes d'accord: la résistance à la féminisation se situe moins dans le système scolaire qu'après. Et encore certaines études récentes montrent qu'il y a des changements en cours: inversion du taux de chômage à la sortie de la FI (filles moins que les garçons) et augmentation du nombre de couples hétéros où la femme gagne plus que l'homme (nette aux Etats-Unis).

Bon, il est vrai que pour le dernier sujet, les couples homos ont le grand avantage d'échapper à la crise de jalousie genrée sur la comparaison des bulletins de paie:-)

Aurais-tu des sources ou des documents chiffrés, pour ce que j'ai mis en gras ? Les dernières données que j'ai datent un peu, ça m'intéressait d'en avoir des plus récentes (surtout si la tendance commence à s'inverser).
Chamil
Niveau 9

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par Chamil le Dim 20 Nov - 15:48
@Danska a écrit:[

Aurais-tu des sources ou des documents chiffrés, pour ce que j'ai mis en gras ? Les dernières données que j'ai datent un peu, ça m'intéressait d'en avoir des plus récentes (surtout si la tendance commence à s'inverser).

Le Census bureau doit avoir des données actualisées, mais l'article du NYT donne un aperçu intéressant de ce changement:
http://www.nytimes.com/2013/05/30/business/economy/women-as-family-breadwinner-on-the-rise-study-says.html

40% des enfants américains en 2011 ont pour parent qui gagne le plus (ou seul parent qui ramène un revenu) une femme.

http://www.pewsocialtrends.org/2013/05/29/breadwinner-moms/

Sur une enquête portant sur 56 pays, les couples où les femmes sont plus diplômées que les hommes s'accroissent fortement:

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/les-femmes-plus-diplomees-que-leurs-conjoints-676/


Petit clin d'oeil pour faire pleurer le catho congestionné, le salafiste ou le loubavitch, les couples de lesbiennes gagnent mieux que les femmes hétéros :-)

http://www.economist.com/blogs/economist-explains/2016/02/economist-explains-8


Dernière édition par Chamil le Dim 20 Nov - 15:52, édité 1 fois (Raison : ajout liens)
avatar
Danska
Modérateur

Re: L'académie de Versailles recherche désespérément des professeurs

par Danska le Dim 20 Nov - 15:59
Merci pour les sources, Chamil, je vais regarder tout ça ! Smile
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum