Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Reine Margot le Mar 18 Oct 2016 - 8:33

Huffington post a écrit:Najat Vallaud-Belkacem va annoncer ce mardi 18 octobre plusieurs mesures pour améliorer les remplacements de professeurs absents, ainsi que l'information donnée aux familles, selon le ministère.

Dans le premier degré, il y aura un vivier unique de professeurs remplaçants par département, alors que jusque-là, leur zone d'intervention pouvait être plus réduite. Cela devrait permettre de limiter l'affectation de remplaçants successifs différents devant les enfants, selon la rue de Grenelle.

Dans le secondaire, en cas d'absence courte, c'est l'établissement qui est censé se débrouiller avec des heures supplémentaires assurées par d'autres enseignants. Au-delà de quinze jours, l'académie doit se charger du remplacement. Le ministère veut "réactiver" des protocoles de remplacement des absences courtes, créés en 2005 mais "tombés en désuétude dans de nombreux établissements".

Pour les absences ponctuelles mais à répétition, dites "absences perlées", le ministère veut généraliser à la rentrée 2017 des protocoles pour "mieux accompagner les personnels en difficulté" (les recevoir, envisager des solutions type tutorat, allègement de service, retrait temporaire...).

La gestion des absences prévisibles doit aussi être améliorée. Ainsi, des formations d'enseignants pourront être organisées pendant les petites vacances, sur la base du volontariat et rémunérées. De même, les jurys et les préparations d'examen seront "organisés de préférence le mercredi après-midi".

http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/18/solutions-najat-vallaud-belkacem-pour-remplacer-les-profs-absents/?utm_hp_ref=fr-homepage

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Lefteris le Mar 18 Oct 2016 - 8:41

@Reine Margot a écrit:
Huffington post a écrit:Najat Vallaud-Belkacem va annoncer ce mardi 18 octobre plusieurs mesures pour améliorer les remplacements de professeurs absents, ainsi que l'information donnée aux familles, selon le ministère.

Dans le premier degré, il y aura un vivier unique de professeurs remplaçants par département, alors que jusque-là, leur zone d'intervention pouvait être plus réduite. Cela devrait permettre de limiter l'affectation de remplaçants successifs différents devant les enfants, selon la rue de Grenelle.

Dans le secondaire, en cas d'absence courte, c'est l'établissement qui est censé se débrouiller avec des heures supplémentaires assurées par d'autres enseignants. Au-delà de quinze jours, l'académie doit se charger du remplacement. Le ministère veut "réactiver" des protocoles de remplacement des absences courtes, créés en 2005 mais "tombés en désuétude dans de nombreux établissements".

Pour les absences ponctuelles mais à répétition, dites "absences perlées", le ministère veut généraliser à la rentrée 2017 des protocoles pour "mieux accompagner les personnels en difficulté" (les recevoir, envisager des solutions type tutorat, allègement de service, retrait temporaire...).

La gestion des absences prévisibles doit aussi être améliorée. Ainsi, des formations d'enseignants pourront être organisées pendant les petites vacances, sur la base du volontariat et rémunérées. De même, les jurys et les préparations d'examen seront "organisés de préférence le mercredi après-midi".

http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/18/solutions-najat-vallaud-belkacem-pour-remplacer-les-profs-absents/?utm_hp_ref=fr-homepage
C'était sur France inter ce matin. Pas tout entendu, mais ils veulent élargir les zones de remplacement pour le second degré aussi , pour en avoir plus sous la main.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par harry james le Mar 18 Oct 2016 - 8:48

De fait, dans mon académie, les TZR de lettres sont déjà affectés sur le département depuis 4-5 ans. Donc rien de nouveau.

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Isis39 le Mar 18 Oct 2016 - 8:49

Jurys et préparation d'examen le mercredi après-midi : quand on est à 2h de route, on ne peut pas.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par sifi le Mar 18 Oct 2016 - 8:56

Je trouve ça d'une exceptionnelle mauvaise foi, et ça va encore plus nous retomber dessus...
-les zones de remplacement? Les TZR (pour le peu qu'ils sont encore) font déjà bien plus que 20 km... nous avons chez nous une jeune remplaçante en anglais qui est sur tout le département. Et même si ce n'est pas un grand département, ça fait beaucoup plus que 20 km...

-les absences courtes? Mais on remplace depuis fort longtemps, dans la mesure du possible certes, mais dans mon collège ce n'est absolument pas tombé en désuétude. Alors ils veulent quoi? Le rendre obligatoire? Nous obliger à remplacer sur des classes qu'on n'a pas?

-les formations pendant les vacances? Elles existent déjà, mais personne n'y va... quant aux formations le mercredi après-midi, j'en ai déjà eu deux cette année...

Tout ça sent l'invention du fil à couper le beurre, ou l'enfonçage de portes ouvertes... on va de nouveau fliquer et culpabiliser les profs, (j'ai bien aimé le journal de 20H hier soir, qui a montré que les profs sont beaucoup moins absents que les fonctionnaires en général, et même moins que dans le privé...), leur compliquer la vie, tout ça pour dissimuler le fait qu'il n'y a plus de remplaçants pour des raisons économiques... Cette année, l'une de mes collègues en lettres n'a pas pu faire la rentrée pour raisons de santé. Elle est toujours absente... Il a fallu attendre 4 semaines (!!) durant lesquelles nous (ses 3 collègues) avons tenté de faire quelques heures avec ses classes, puisqu'on nous a dit qu'aucun remplaçant n'était disponible... Maintenant, on a trouvé quelqu'un, mais par des connaissances privées (un ami d'ami...).

Alors des mesures qui existent déjà et des pressions supplémentaires ... franchement, il est temps que cela s'arrête (mais cela va-t-il s'arrêter un jour?).

sifi
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Adri le Mar 18 Oct 2016 - 9:08

Et puis c'est encore une augmentation du temps de travail des enseignants - contre une aumône au mieux - attention, on va bientôt dépasser les 6 mois furieux

Et une médecine du travail pour faire de la prévention ?

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par zouz le Mar 18 Oct 2016 - 9:11

Je viens d'entendre que les formations pourraient avoir lieu pendant les vacances, contre rémunération.

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Himpy le Mar 18 Oct 2016 - 9:14

Ah ! De la belle com' comme elle sait faire ! C'est beau la politique !

Himpy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par zouz le Mar 18 Oct 2016 - 9:17

...j'ai oublié de préciser, pour les profs volontaires.

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par anthracite le Mar 18 Oct 2016 - 9:22

rémunéré combien ? 6 HSA pour une formation de 6 heures ? ça m'étonnerai bien, je flaire l'arnaque pale
Et puis, on n'a qu'à garder les remplaçants qu'on a déjà. Un exemple, pour moi révélateur: je suis en congé depuis janvier (maternité puis parental), il a déjà fallu 15 jours pour me trouver un remplaçant en janvier dernier (un congé mat, c'est une totale surprise, hein...), et bien le rectorat n'a pas renouvelé son contrat arrivé aux vacances d'été (pour ne pas lui payer juillet/août je suppose). Ils l'ont rappelé le 15 septembre (parce qu'il faut bien 15 jours pour réaliser que le prof est en congé parental depuis mai dernier), pour lui proposer un CDD de 6 semaines à 66%. Étonnamment, ça ne l'a pas intéressé. Bizarre, hein ? Il a fallu attendre le 20 pour trouver quelqu'un. En tout, 5 semaines non remplacée d'économisées pour le rectorat. Des exemples comme ça, il y en a à la pelle, pourquoi ne pas le médiatiser un peu aussi, que les parents comprennent les choix politiques qui sont faits ? Twisted Evil je trouve qu'on se laisse trop faire...

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Al9 le Mar 18 Oct 2016 - 11:01

Il y a bien le site de la FCPE ouyapascours, il pourrait y avoir ouypasderemplaçantalorsquonsavait Twisted Evil

Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par clap le Mar 18 Oct 2016 - 11:18

C'est clair que la gestion des remplacements c'est n'importe quoi au rectorat. Pour mon dernier congé maternité, je devais reprendre après la Toussaint, j'ai contacté un ami TZR qui a lui même appelé le rectorat qui, de toute façon, n'avait toujours prévu personne le 25 août (c'est sur qu'en ayant envoyé ma déclaration de grossesse fin janvier le rectorat n'avait pas eu le temps de se retourner)...

Et pour l'histoire des zones élargies pourquoi pas? Mais j'ai été TZR en Meurthe-et-Moselle et quand on voit la forme du département on se dit que le TZR qui habite à Nancy et qui est envoyé tout au nord va non seulement se taper 2h de trajet et en plus va galèrer pour faire garder ses gosses s'il en a. Alors à quand une revalorisation des ISSR et surtout un paiement rapide sans devoir pleurer au rectorat????

clap
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par pignolo le Mar 18 Oct 2016 - 11:23

Elle est gentille notre ministre de ramener ça au niveau des profs mais chez nous :
- le rectorat n'a toujours pas abondé les heures de remplacement de courte durée, et combien de fois par le passé on nous a dit qu'il n'y avait plus d'heures disponibles une fois l'année scolaire assez avancée ;
- le rectorat commence la recherche de remplaçant au bout de quinze jours ;
- les vraies absences problématiques sont dues à des postes non pourvus.

Réduire nos vacances (grandes, si possible...) pour nous former en nous rémunérant en conséquence me paraît une bonne idée mais on sait bien que le vrai problème ne vient pas des profs mais du surcoût que l'Etat n'est pas prêt à assumer.

pignolo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par may68 le Mar 18 Oct 2016 - 11:30

@Al9 a écrit:Il y a bien le site de la FCPE ouyapascours, il pourrait y avoir ouypasderemplaçantalorsquonsavait Twisted Evil

Que les enseignants se forment pendant les vacances , c'est le grand rêve de la FCPE !

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Iphigénie le Mar 18 Oct 2016 - 11:34

Sinon, y aurait bien un truc simple: faire en sorte d'éviter déjà tous les profs en dépression +  les profs en arrêt après agression + les postes non pourvus pour cause de non attractivité du métier ou démission de stagiaires.
professeur car un prof non-absent ne pose pas de problème de non-remplacement.

entre parenthèses, ce n'est pas en fournissant un gyrophare aux remplaçants pour qu'ils sillonnent les départements en tout sens qu'on va réduire le non-recrutement sorciere2

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par ycombe le Mar 18 Oct 2016 - 12:05

L'an dernier, suite à un petit problème indépendant de ma volonté, j'ai été absent. Un total de 7 semaine et demi sur l'année.

Je n'ai pas été remplacé un seul jour.

Il y a deux ans, m'étant cassé le poignet fin juillet, j'avais repris vers le 25 septembre. Pas remplacé, évidemment. Je m'étais remplacé moi-même 1h par quinzaine dans mes quatre classes, sur plus de la moitié de l'année.

L'an dernier, après ma première semaine d'absence, j'ai voulu faire de même: impossible, "on n'a plus de budget pour les remplacements".

Les mesures annoncées ne sont que des annonces.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Sullien le Mar 18 Oct 2016 - 12:17

Nous avons été défendus par N. Domenach et les autres de laNouvelle Edition : "Si des profs sont absents, ce n'est pas que ce sont des fainéants, comme on le dit trop souvent : c'est un métier difficile, bon sang, mal payé, mésestimé", "les moins favorisés de la fonction publique".
Pour ce que ça vaut, ça fait toujours du bien...

Sullien
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par ycombe le Mar 18 Oct 2016 - 12:34

Il faut se rappeler aussi que dans le second degré, c'est Allègre (ministre PS de l'éducation) qui a commencé à taper sur les remplaçants en fustigeant ces profs "qui sont payés à rester chez eux", et qui a ensuite commencé à détruire l'organisation des remplacements.

Les remplaçants étaient regroupés en brigades de districts, gérées par un établissement. Les établissements en demande passaient un coup de fil, la secrétaire savait qui elle avait de disponible pour répondre à la demande et faisait l'ordre de mission. Au cas où personne n'était disponible, l'établissement demandeur appelait les brigades hors districts (les remplaçants pouvaient refuser d'aller hors district, mais je ne l'ai jamais vu faire).

Cela fonctionnait plutôt bien. Il m'est arrivé d'aller remplacer pour une semaine, il n'y avait pas de minimum.

Puis la gestion est passée aux rectorats et les remplaçants ont été répartis dans les établissements. La suppression des brigades a permis les suppressions massives de postes de remplaçant qui ont suivi.

Avec le résultat que l'on constate aujourd'hui.

Merci Allègre et ses successeurs.


Dernière édition par ycombe le Mar 18 Oct 2016 - 12:59, édité 1 fois

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Ergo le Mar 18 Oct 2016 - 12:49

France Info est en train de passer un document d'Allègre en 97, c'est...savoureux.

Le journaliste vient de re-préciser que les enseignants sont moins absents que les autres salariés mais la différence, c'est que ça se voit.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Osmie le Mar 18 Oct 2016 - 12:56

@Sullien a écrit:Nous avons été défendus par N. Domenach et les autres de laNouvelle Edition : "Si des profs sont absents, ce n'est pas que ce sont des fainéants, comme on le dit trop souvent : c'est un métier difficile, bon sang, mal payé, mésestimé", "les moins favorisés de la fonction publique".
Pour ce que ça vaut, ça fait toujours du bien...

Pas vrai ; des feignasses surpayées qui ne bossent que 18h par semaine, 6 mois sur 12. professeur

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Docteur OX le Mar 18 Oct 2016 - 13:07

Formations pendant les vacances pour volontaires contre rémunération. Ben, c'est la mort des formations. C'est tout benef, ça. Moins de profs "absents" pour formation, moins de besoin de profs formateurs qui seront alors plus souvent en classe...

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Reine Margot le Mar 18 Oct 2016 - 13:10

Il n'y a "pas d'argent" pour maintenir les postes de TZR et autres remplaçants, et il y en aurait pour rémunérer les volontaires qui iraient aux formations? A part pour instiller l'idée dans le grand public qu'encore une fois on gâte des privilégiés en les payant pour des choses qui sont dans leurs missions (réaction immédiate de mes collègues administratifs).

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Bouboule le Mar 18 Oct 2016 - 13:48

@ycombe a écrit:Il faut se rappeler aussi que dans le second degré, c'est Allègre (ministre PS de l'éducation) qui a commencé à taper sur les remplaçants en fustigeant ces profs "qui sont payés à rester chez eux", et qui a ensuite commencé à détruire l'organisation des remplacements.

Les remplaçants étaient regroupés en brigades de districts, gérées par un établissement. Les établissements en demande passaient un coup de fil, la secrétaire savait qui elle avait de disponible pour répondre à la demande et faisait l'ordre de mission. Au cas où personne n'était disponible, l'établissement demandeur appelait les brigades hors districts (les remplaçants pouvaient refuser d'aller hors district, mais je ne l'ai jamais vu faire).

Cela fonctionnait plutôt bien. Il m'est arrivé d'aller remplacer pour une semaine, il n'y avait pas de minimum.

Puis la gestion est passée aux rectorats et les remplaçants ont été répartis dans les établissements. La suppression des brigades a permis les suppressions massives de postes de remplaçant qui ont suivi.

Avec le résultat que l'on constate aujourd'hui.

Merci Allègre et ses successeurs.

Allègre a aussi été le premier à considérer que les HSA étaient trop payées en les baissant quelques jours avant la rentrée 1998.
Tiens, en 2016, c'est 500€ en moins pour 3 HSA (les 500€ permettaient à un certifié de presque retrouver le taux de 1997-1998) à nouveau pendant les grandes vacances (mais ce coup-ci, ça ne coûtera pas la place de NVB, le SNES et le SGEN-UNSA étaient favorables).

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par Nadejda le Mar 18 Oct 2016 - 14:01

En passant... l'auteur de cet article ne pouvait-il pas écrire "professeurs" en entier ? Rolling Eyes Même constat sur le site du Monde...

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les solutions de NVB pour remédier au non-remplacement des enseignants

Message par anthracite le Mer 19 Oct 2016 - 12:32

il pourrait y avoir ouypasderemplaçantalorsquonsavait Twisted Evil
ce serait bon, ça (pour tous les congé mat, arrêts prévus etc...). mais peu compatible avec notre "devoir de réserve" malheureusement humhum

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum