Expliquer le participe passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Expliquer le participe passé

Message par charlygp le Mer 19 Oct 2016 - 19:10

Bonjour,

Professeur de Lettres en collège, je me permets de faire appel à votre aide. Hier, j'ai fait un cours d'étude de la langue consacré aux temps simples et aux temps composés. Cela devait rappeler aux élèves le fonctionnement du mode indicatif.

Les élèves ont eu du mal à avancer dans les exercices, pour deux raisons. La première est que la leçon n'avait pas été apprise (je leur ai laissé 10 minutes, en début d'heure, pour la revoir). La seconde est que presque 10 élèves (sur 25) m'ont avoué ne pas savoir / comprendre ce qu'était un participe passé. Et là, ce fut l'étonnement total. Comment arriver en 5e en ne sachant pas ce qu'est un participe passé. Je leur ai expliqué mais cela n'a pas suffi.

Comment vous y prenez-vous, en primaire, pour expliquer cette notion ? J'aimerais le faire de manière simple. (Le terme "auxiliaire" leur était lointain aussi...)

charlygp
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expliquer le participe passé

Message par Iphigénie le Mer 19 Oct 2016 - 19:12

Je me suis rendu compte il y a deux ans que ce n'était pas maîtrisé en seconde latinistes!

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expliquer le participe passé

Message par Tem-to le Mer 19 Oct 2016 - 19:27

Je ne vois pas dix mille solutions : apprendre par coeur toutes les conjugaisons de être et avoir à tous les temps et surtout à l'indicatif. Puis, faire des repérages d'auxiliaire et de pp dans la même phrase.
Si quelqu'un a une autre idée, je suis aussi intéressé.

Tem-to
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expliquer le participe passé

Message par charlygp le Mer 19 Oct 2016 - 19:35

@Iphigénie a écrit:Je me suis rendu compte il y a deux ans que ce n'était pas maîtrisé en seconde latinistes!

Dire que le latin m'a tellement apporté en grammaire... Que s'est-il passé ? Sad

Petitfils a écrit:Je ne vois pas dix mille solutions : apprendre par coeur toutes les conjugaisons de être et avoir à tous les temps et surtout à l'indicatif. Puis, faire des repérages d'auxiliaire et de pp dans la même phrase.
Si quelqu'un a une autre idée, je suis aussi intéressé.

C'est ce que je leur ai conseillé et nous avons fait des exercices de ce genre. Mais cela ne suffit pas. Alors je me tourne vers les collègues de primaire qui ont sûrement de nombreuses ressources dans leur chapeau.

charlygp
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expliquer le participe passé

Message par Spinoza1670 le Mer 19 Oct 2016 - 22:16

"La grammaire, c'est pas bien, c'est vieux, ça sert à rien.
Ah si ! à corriger les fautes d'accord.
Donc ça sert à rien."

C'est le coeur du discours dans les écoles de formation (écoles normales, IUFM, ESPE) et dans les animations pédagogiques depuis 40 ans et tu viens nous demander des conseils. Mais je connais aucun instit de 80 ans sur le forum.

Bon, c'est un peu exagéré. Mais le résultat, c'est que personne dans ma salle des maîtres n'a bronché lors de la parution des nouveaux programmes l'année dernière.

Commentaires de Catherine Huby sur l'étude de la langue :
À côté de cela, en ÉTUDE DE LA LANGUE, en trois années scolaires, on n’a le temps que d’étudier les verbes du premier groupe, être, avoir, aller, faire, dire, prendre, pouvoir, voir, devoir, vouloir. Dix verbes irréguliers, pas un de plus ! À peine plus de trois par an... on ne risque pas l'entorse du cerveau !  

Et seulement à 3,33 temps de l’indicatif, 1 du conditionnel et 1 de l’impératif. Plus, peut-être, mais ce n’est pas vraiment sûr, tellement les informations semblent contradictoires, à un ou deux temps composés de l’indicatif ! Bien sûr, pas méthodiquement, non plus. Il ne faut pas exagérer, ce ne sont que des enfants quand même.

Il est même admis, p. 118, tant pour le CM1/CM2 que pour la 6e, que les élèves poursuivent la mémorisation des verbes de la liste annoncée... L'atteindront-ils enfin, à douze ans révolus, cette liste qui était maîtrisée naguère par une large majorité d'élèves lorsqu'ils quittaient le CE2 ? Rien n'est obligatoire.
Alors, après le c'est trop nul, emprunté volontairement au langage d'jeuns qu'affectionnent nos élèves de neuf à douze ans, je vais peut-être maintenant être prise pour une vieille conne, ringarde et passéiste, mais j’assume...

Si on passait un peu moins de temps à faire des diaporamas ou si on étudiait un petit peu moins méthodiquement son clavier, on arriverait peut-être à trouver du temps pour apprendre à conjuguer, nom de d’là ! Voilà, c’est dit.

Parce que là, ces textes à écrire à toutes les étapes de l'apprentissage, cette vigilance orthographique qu'on nous présente comme une compétence indispensable, avec aussi peu de matière, ça ne va pas voler bien haut.

Huit verbes du 3e groupe, choisis parmi les plus basiques, cela ne permet même pas de parler de naître, de vivre et de mourir. Oublions aussi tout de suite l'idée de découvrir, connaître ou même savoir... Allez faire une trace écrite après les ateliers "philo" avec ça !

http://doublecasquette3.eklablog.com/les-programmes-de-2016-c-est-trop-nul-a118916524

Voir aussi la comparaison des programmes 2008 et 2016 par Auléric :
http://doublecasquette3.eklablog.com/preuve-par-neuf-a117444220

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expliquer le participe passé

Message par Spinoza1670 le Mer 19 Oct 2016 - 22:28

Personnellement, je ne pourrai pas enseigner au collège dans ces conditions. Il y a de quoi devenir dingue.
Déjà, en CE1, je pète un câble quand les enfants ne lisent pas bien, une durite quand ils ne lisent pas du tout.
Les chantres de la différenciation pédagogique ne savent pas bien ce qu'est un prérequis et combien de temps et d'énergie il faut pour le faire acquérir à certains enfants quand on a par ailleurs une classe à gérer.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expliquer le participe passé

Message par Iphigénie le Jeu 20 Oct 2016 - 8:38

@charlygp a écrit:
@Iphigénie a écrit:Je me suis rendu compte il y a deux ans que ce n'était pas maîtrisé en seconde latinistes!

Dire que le latin m'a tellement apporté en grammaire... Que s'est-il passé ?  Sad

Petitfils a écrit:Je ne vois pas dix mille solutions : apprendre par coeur toutes les conjugaisons de être et avoir à tous les temps et surtout à l'indicatif. Puis, faire des repérages d'auxiliaire et de pp dans la même phrase.
Si quelqu'un a une autre idée, je suis aussi intéressé.

C'est ce que je leur ai conseillé et nous avons fait des exercices de ce genre. Mais cela ne suffit pas. Alors je me tourne vers les collègues de primaire qui ont sûrement de nombreuses ressources dans leur chapeau.

J'ai trouvé en seconde des élèves qui n'avaient pas la moindre "vision" de la conjugaison: jamais vu un tableau complet des temps et modes ni compris le fonctionnement temps simples/ temps composés: ils ont appris en mode fractionné, sans jamais comprendre qu'il y a une logique d'ensemble: du coup déjà ils ne voient pas bien la différence entre les temps et les modes. En latin on a des élèves capables de dire c'est "l'indicatif du subjonctif" ou capables de confondre l'imparfait et le futur.("ah! oui je savais que c'était "ai"ou "ais"")

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expliquer le participe passé

Message par Mélisande le Jeu 20 Oct 2016 - 9:42

Avant de commencer les temps composés, je fais une leçon uniquement sur le participe passé.

D'abord, je leur explique que:
- le verbe est le mot le plus important d'une phrase, c'est le roi, le chef, le big boss,
- Non seulement c'est le roi, mais en plus, il essaie les places et rôles d'autres natures de mots : quand il est à l'infinitif, il essaie de prendre le rôle et les fonctions d'un nom, et devient parfois même un nom (le boire et le manger).
- il essaie aussi de prendre la place d'un adjectif : dans ce cas, il devient participe passé. C'est pour cela qu'on accorde un participe passé comme un adjectif (-e au féminin, -s au pluriel).

Quand ils ont bien compris cela, j'attaque la formation du participe passé :
- en -é : tous les verbes du premier groupe (donc la très grosse majorité des verbes, + quelques verbes du 3e groupe)
- en -u etc....
J'insiste particulièrement sur les participe passés e -i, -is ou -it, qui est l'étape la plus compliquée pour eux.

Ils font des exercices d'entrainement, certains très mécaniques et répétitifs,(c'est fait exprès, pour la mémorisation), et une fois qu'ils ont bien compris tout cela, les temps composés passent comme une lettre à la poste. Wink

Mélisande
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expliquer le participe passé

Message par Tem-to le Jeu 20 Oct 2016 - 10:47

@Mélisande a écrit:Avant de commencer les temps composés, je fais une leçon uniquement sur le participe passé.

D'abord, je leur explique que:
- le verbe est le mot le plus important d'une phrase, c'est le roi, le chef, le big boss,
- Non seulement c'est le roi, mais en plus, il essaie les places et rôles d'autres natures de mots : quand il est à l'infinitif, il essaie de prendre le rôle et les fonctions d'un nom, et devient parfois même un nom (le boire et le manger).
- il essaie aussi de prendre la place d'un adjectif : dans ce cas, il devient participe passé. C'est pour cela qu'on accorde un participe passé comme un adjectif (-e au féminin, -s au pluriel).

Le verbe comme "chef", j'ai procédé de cette manière pour l'analyse de la phrase avec mes 5e mais ma tutrice (pourtant dix ans plus jeune que moi) ne voulait pas que j'utilise un vocabulaire trop familier... humhum

Tem-to
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum