Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
neo-fit
Niveau 7

Futurs programmes de lycée : propositions des 4 sociétés savantes Sif, Sfdf, Smai, Smf

par neo-fit le Mar 25 Oct 2016 - 6:32
Où on sent surtout l'influence des trois sociétés de maths appliquées qui n'ont pas trainé pour avancer leurs pions.
Ca commence comme ça
Les différentes sciences que l'on enseigne dans le premier et le second degré (les mathématiques, l'informatique, la physique, la biologie, etc.) sont autonomes, car elles étudient des objets différents, par des méthodes également différentes. Mais ces différentes sciences ne sont pas indépendantes: leur histoire est largement commune, faite de continuels emprunts des unes aux autres. Dans leurs développements contemporains, les recherches interdisciplinaires (physique mathématique, bioinformatique, etc.) jouent un rôle central.
Pour rendre l'enseignement des sciences fidèle à ce qu'elles sont devenues aujourd'hui, il est important de montrer la richesse de ces liens que le nécessaire découpage en disciplines peut parfois trop masquer (avant le bac, comme après).
Si Vintz passe par là, je crois tout ne va pas lui plaire  Wink
http://www.societe-informatique-de-france.fr/wp-content/uploads/2016/10/2016-10-maths-info-lycee.pdf

Autres extraits
Des exemples d’exercices sur chacun des thèmes sont proposés.
Et voici un exemple, est-ce ce qui est appelé "exercice", je ne saurais dire ?
Les recettes de cuisine sont décidément très à la mode.

Sur le thème de la logique​, l'objectif est que les élèves aient compris à la fin du lycée les notions de démonstration – notion fondamentale à la base de tout raisonnement scientifique–, et aussi d'énoncé logique (propositionnel et avec quantificateurs) et de validité dans un modèle. Ces notions seront introduites à partir d'exemples concrets adaptés à la section des élèves, en montrant leur intérêt en informatique (par exemple, connecteurs utilisés dans les instructions conditionnelles).
Nous proposons de commencer par la notion de démonstration, en utilisant des exemples de règles de déduction portant sur des objets divers, par exemple, en utilisant des règles de recettes de cuisine pour montrer qu'à partir de certains ingrédients on peut obtenir certains gâteaux, et aussi que certains gâteaux sont impossibles à obtenir sans certains ingrédients, ou encore que certains scores ne peuvent jamais être obtenus au rugby.

On appréciera (ou non) de voir revenir une notion (ici combinatoire) disparue.
Curieux ça : manqueraient-elles tout d'un coup, ces notions qu'on pense peu utiles à l'instant T ?
Sur le thème de la combinatoire​, l’objectif est d’introduire les notions et savoir-faire permettant de compter les éléments d’ensembles finis, et de les transférer au calcul élémentaire de complexité en temps d’algorithmes. Les notions mathématiques introduites couvrent les couples et n-uplets, leur dénombrement, la fonction factorielle et le triangle de Pascal. Il sera ainsi possible de traiter d’identités remarquables et de probabilités, de compter des objets informatiques, et de distinguer complexité en temps d’un algorithme et complexité intrinsèque d’un problème.

Sinon la sif a aussi proposé cela (bien plus consistant que le précédent)
Le 24 mars 2016, une délégation de la SIF a été reçue par le président du Conseil supérieur des programmes (CSP) au ministère de l’Éducation nationale pour dis- cuter du programme pour un enseignement facultatif d’informatique et de création numérique (ICN) en classes de première ES, L et S, et terminale ES et L.
Suite à cette réunion, le président du CSP a invité la SIF à produire un texte donnant une vision d’ensemble de l’enseignement de la discipline informatique sur l’ensemble du temps scolaire.
Le présent document répond à cette invitation.
Il a été approuvé par le Conseil scientifique et le Conseil d’administration de la SIF.
Paris, le 25 août 2016.
Ce texte, délibérément très général, propose une progression permettant d’articuler les programmes d’informatique des différents cycles qui se succèdent de la maternelle à la terminale, afin de donner aux élèves une culture générale en infor- matique, qui leur permette de comprendre le monde dans lequel ils vivent et de se préparer à exercer un métier dans lequel, quel que soit ce métier, des connaissances informatiques leur seront nécessaires.
http://www.societe-informatique-de-france.fr/wp-content/uploads/2016/10/1024-no9-Enseigner-linformatique-de-la-maternelle-à-luniversite-a-paraitre.pdf


Dernière édition par neo-fit le Mar 25 Oct 2016 - 9:28, édité 2 fois (Raison : balises de citation et quelques ajouts)
avatar
VinZT
Grand sage

Re: Futurs programmes de lycée : propositions des 4 sociétés savantes Sif, Sfdf, Smai, Smf

par VinZT le Mar 25 Oct 2016 - 14:19
Le passage sur les recettes de cuisine est assez ridicule, on peut en effet faire l'analogie entre une recette de cuisine et un algorithme, mais avec une démonstration !

Pour le reste, ils sont dans leur rôle de défense de la discipline, et osent parler de contenus. On peut alors discuter de la pertinence d'introduire telle ou telle notion. Le contraste est flagrant avec le document de l'APMEP
http://www.apmep.fr/IMG/pdf/APMEP_-_propositions_et_revendications_2016_approuvees_par_comite_juin_.pdf
qui étale tout un verbiage dogmatique (pédagogie de projet, interdisciplinarité, donner du sens, etc.) sans presque jamais évoquer le contenu de l'enseignement.

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum